­
 

Partagez | 
 

 Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Ven 8 Aoû 2014 - 12:19

La ''colline divine'' était enfin en vue. Phélemée soit louée il était enfin arrivé. Presque à bout de force, Gilas se trainait lentement, mais surement au sommet de cette petite montagne où l'y attendait son but. Le voyage avait été long depuis Bélin et d'aucun n'aurait pu croire qu'équipé comme il l'était - portant l'armure de plate de son ordre - il aurait eu la vigueur de faire ce trajet dangereux et exténuant, mais le fait est qu'il était un Justiciar, un guerrier d'élite parmi les Redresseurs et que, malgré son âge avancé, son entraînement militaire lui avait sauvé la donne. 

Puisant dans ses dernières forces, le guerrier gravit les dernières marches du sentier de pierre qui menait au village de Quiétude...

Où il fut accueillit par deux tiefflins, arcs bandés et flèches pointées vers lui.

Un bruit sourd se fit entendre et personne n'aurait pu croire que c'était un long soupir de la part de Gilas. Il avait fait tout se trajet pour se voir refuser l'accès au village. Il leva les bras légèrement pour imposer une non-agression, puis, dirigea son mains, lentement, vers son heaume qu'il enleva pour ensuite le coincer sous son aisselle. 

Les Tiefflins virent alors un Humain aux cheveux d'un bonds terne coupés court portant la barbichette, des yeux d'un brun foncé sévères, mais qui donnaient confiance et une bouche pincée dans un sérieux exemplaire. S'il était exténué, Gilas ne le laissait pas paraitre un instant. L'un des gardes prit la parole.

- Vous n'avez rien à faire ici, Humain. Ici sont nos terres et elles sont exemptes des vôtres. Vous ne trouverez rien ici que vous ne vouliez. 

- Au contraire. Je suis à la recherche d'un ami. Elziniel.

Les deux tiefflins se toisèrent un bref instant pour revenir à l'inconnu.

- Et que veux-tu à Elziniel ?

- Je suis ici pour lui délivrer un message de la plus haute importance. Dite-lui que mes mains ne sont plus souillées, qu'une colombe m'a prit sous son aile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Ven 8 Aoû 2014 - 14:07

    Les deux gardes se regardèrent. L'inconnu en armure connaissait l'un des leurs, pourtant, il étzit toujours sujet à méfiance. Cela pouvait être une ruse d'un homme avec de mauvaises intentions. L'un des gardes prit alors la parole pour annoncer :

"Je vais aller le chercher, vous restez là jusqu'à ce qu'il arrive."

    C'était d'avantage une injonction qu'une demande amicale. Gilas dû s'y résoudre. Mais le garde ne mit pas bien longtemps avant de revenir avec l'Aasimar demandé. Quand Elziniel reconnut l'homme en armure il eut un large sourire avant de s'exclamer :

"Gilas ! Mon vieil ami ! Que fais-tu là ? Désolé pour le mauvais accueil, on doit se protéger du Gantelet. J'espère qu'on ne t'as pas trop embêté ! Allez, viens, je vais t'offrir un verre !"

    C'est ainsi que le père d'Evy retrouva un ami avait qui l'avait aidé au sein de la Main Rouge avant de trouver l'amour de sa vie et de s'en détacher. Il le guida jusqu'à chez lui. L'humain attirait les regards mais ce n'était pas comme si c'était un danger, les Impassibles s'en détachait aussi vite qu'ils le croisait. Arrivé dans sa maison, Elziniel offrit à boire à son hôte quand sa fille revint. Il la salua et lui présenta l'humain.

"Voici Gildas, nous étions ensemble dans la Main Rouge. Il m'a aidé plus d'une fois et je lui suis reconnaissant pour ce qu'il a fait. Tu dois lui montrer du respect et la même reconnaissance que j'ai pour lui."

    Ravie de voir un représentant d'une nouvelle espèce, Evynne le salua avec le sourire mais n'osa rien dire. Elle s'installa dans un coin et essaya de rester discrète tandis que son père demandait à son ancienne connaissance :

" Alors mon ami, Que viens-tu faire ici ? On m'a transmis un étrange message, à propos d'une colombe qui t'as pris sous son aile. Qu'entends-tu par là ?"

    Evy n'arrivait pas à détacher son regard de l'homme et l'étudiait. Elle avait rarement vu une armure aussi imposante et était émerveillée par sa prestance. Il était rare de voir un simple humain dégagée une telle aura de charme et de puissance. C'était bien le premier qu'elle voyait qui la fascinait autant.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Ven 8 Aoû 2014 - 15:01

L'Humain savait que le Gantelet recherchait cet endroit. Il se trouva chanceux de l'avoir trouvé le premier, peu connaissaient l'emplacement exact de Quiétude et c'était bien ainsi. Heureusement, les différents Pratiquants qui composaient l'Ordre avaient le pouvoir de le découvrir et c'est grâce à cela qu'il avait pu retrouver son ancien frère d'armes et sa famille.

Quand le garde revint avec Elziniel, Gilas ne put s'empêcher de sourire en voyant son ami. Il semblait aussi fort et robuste que lorsqu'ils s'étaient perdu de vue il y avait une quinzaine d'années. Les Aasimars contrairement aux Humains, plus souvent qu'autrement, ne perdaient pas de leur beauté en vieillissant.

Il put entrer dans le village une fois les salutations terminés. Gilas, en regardant les rues et les maisons que composaient ce lieu de paix, s'imagina le feu et l'acier détruire ses habitants. Son ami avait raison, il était mieux pour tous de rester prudent en ces temps incertains.

- Mauvaise époque, laisse-t-il échapper en marchant.

Rendu à la maisonnette, ils s'installèrent à la table. Une jeune femme les rejoignit bientôt, mais resta en retrait. Eziniel le présenta et Gilas hocha la tête respectueusement pour accompagner ces présentations. Elle avait des cheveux d'un bond presque platine et des yeux azures qui semblaient luire dans l'obscurité. Un aura de calme semblait l'entourer et il se rappela que tous les Aasimars (ou presque) dégageaient cette impression. Quelque chose cependant accrocha Gilas à cette jeune femme. Il semblait déceler quelque chose en elle, même si lui-même n'aurait pu l'expliquer.

- Il n'y a aucune reconnaissance à avoir, rit-il. L'amitié est la seule promesse qui nous unit.

Puis, l'Aasimar enchaîna sur une question à propos de sa déclaration de tout à l'heure.

- J'ai quitté mes fonctions de chasseur au sein de la Main Rouge. On me connait maintenant comme un Justiciar des Redresseurs.

- Les Redresseurs ? Gilas, je te savais optimiste, mais les rejoindre n'est-il pas un peu risqué ? Bien entendu, leur cause est juste, mais leur effectifs est si réduit...

- J'avais honte de voiler mes valeurs derrière ce drapeau sanglant. La Main Rouge a toujours été une solution temporaire pour ma soif de justice. De plus, tu sais que ceux qu'ils recrutent sont de vrais malotrus...

- J'imagine que tu ne viens pas ici pour revoir un vieil ami ?

Elziniel avait raison, comme toujours. Sa sagesse avait toujours pu déceler les non-dires de l'Humain. Celui-ci sourit en secouant la tête.

- Elles sont de retour, Elziniel.

Il laisse planer sa déclaration longuement. Eux deux savaient à quoi le Justiciar faisait référence: les Goules.

- Elles sévissent au sud.

- C'est certain ?

- Malheureusement.

Et c'est pourquoi l'Ordre avait besoin de recruter. Aujourd'hui plus qu'aucun autre jour, ils avaient besoin de héros pour combattre ou du moins aider à combattre ces terrifiantes créatures de l'Outre-monde. Le regard de Gilas se porta sur la jeune Aasimar toujours silencieuse. Il fronça des sourcils, songeur sans manquer l'air de son ami qui le regardait, il avait comprit pourquoi il était là.

- Quel est ton nom, jeune fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Ven 8 Aoû 2014 - 17:45

Hors-Rp:
 


    Evynne écouta attentivement ce qui se disait. Si elle ne comprenait pas tout, elle tentait de garder en souvenir la discussion. Elle n'avait pas l'impression que Gildas venait faire du mal mais le soldat était là pour une autre raison que de simplement voir son père. Ce qu'il confirma. Il était là pour prévenir son père d'un danger imminent dont Evy ignorait tout. Curieuse, elle voulait savoir mais n'osait pas les interrompre ou demander. Cela pouvait déranger les gens et ça la gênerai tout à fait.Ils parlaient de choses qui revenaient. Ça avait l'air dangereux. Des personnes allaient-elles en pâtir ? Que venait faire l'humain ici ? Restée dans son coin, l'homme s'intéressa à elle soudainement et l'adolescente répondit en balbutiant, des questions pleins la tête et dont elles voulaient connaitre des réponses :

"Je.. Je m'appelle Evynne. De quoi parliez-vous ? Qui sont revenus ? Ils font du mal autour d'eux ? "


    Elziniel lança un regard à Gildas et à sa fille. Avant que son ami ne puisse répondre il s'interposa.

"Gildas... Je vois ce que tu es en train de faire. Je ne suis pas sûre que ça me plaise"

    L'humain secoua la tête sans répondre et observait la fille qui venait de se lever. Elle semblait pensive et se mit à penser à haute voix :

"J'ai entendu parler des Mains Rouges, mais pas des Redresseurs. Vous êtes un guerrier ? Vous tuez des gens ? Vous devez sûrement oui. Il ne faut pas. Je vis pour soigner les gens et leur offrir une vie heureuse."

    Evynne lui décocha un sourire ravi, fière de lui avoir montré qu'il y avait une autre façon de faire pour résoudre les conflits et rejoignit son père qui s'était mis à sourire, ravie de voir que sa fille avait déjà sa petite indépendance et ses convictions.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Lun 11 Aoû 2014 - 14:23

Evynne, un nom qui évoquait la grâce et la douceur, un nom qui allait à merveille à cette jeune Aasimar. La curiosité semblait elle aussi assez forte en elle pour l'obliger à l'exprimer. Se sentait-elle apeurée par ces dangers qui guettaient soit-disant le Continent tout entier ? Gilas ne croyait pas, il était certain qu'en la jeune femme se tramait un combat dont les protagonistes étaient ses valeurs les plus profondes. Elle voulait aider, ça c'était indéniable. Il ne lui restait qu'à savoir si c'était à grande ou à petite échelle. Le Justiciar semblait prêt à lui révéler tout, mais Elziniel lui n'était pas prêt à voir l'innocence quitter le cœur de sa fille. Comme Gilas pouvait le comprendre, mais en ces temps troublés c'était ces âmes pures qui - selon les Redresseurs - pouvaient faire quelque chose. Les deux amis se regardèrent un instant, puis le guerrier des Colombes brisa le silence.

- Tu as peur, Elziniel et c'est compréhensible. Après tout, je devine ta fille comme encore pure et ta crainte de voir le monde la ''corrompre'' est illogique car un jour ou l'autre elle devra voller de ses propres ailes et faire ses propres choix. Elle semble en âge de choisir. 

Gilas se retourna alors vers Evynne pour avoir son avis sur la question et, contre toutes attentes, elle se révéla bien ancrée dans ses propres valeurs et ses choix futurs. La jeune Aasimar savait ce qu'elle voulait faire de sa vie, ce qui fit apparaitre un sourire quelque peu cynique sur son visage. C'était des paroles justes et pieuses qui n'étaient qu'un simulacre de vérité dans la réalité. 

- Vous nous jugez bien vite, jeune fille c'est un défaut qu'il vous faudra vous départir si vous voulez nous rejoindre. L'Ordre à un code de conduite stricte qui empêche de tuer sauf si l'on est en danger mortel. Le meurtre est une chose horrible, certes, mais non moins réelle dans le monde que nous vivons et quiconque, à mon sens, le nie se bande les yeux et ne peut donc pas changer les choses car son emprise sur la réalité n'est pas forte. Pour rendre le monde meilleur il faut avoir des intentions pures, oui, mais également accepter la dure réalité. Ton père sait cela autant que moi. Si tu veux changer réellement le monde, rejoins-nous. Il n'y a pas que des gens qui manient les armes chez les Redresseurs. Tu fais ton choix.

Le sérieux de Gilas se faisait ressentir dans la pièce. Tous attendaient la réponse de l'Aasimar, Elziniel comprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Mar 12 Aoû 2014 - 6:42

    Evynne assista une nouvelle fois à un discours de la part de Gilas pour son père. On parlait d'elle à la troisième personne en sa présence. Cela aurait pu l'énerver mais elle était bien trop gentille pour le relever.
    Oui, elle était pure. C'était une bonne chose pour un ange, non ?
    Oui, elle avait toujours vécue loin des conflits et des ennuis, à Quiétude elle avait été protégée de tout. Les seuls faits divers inquiétant avait été ceux arrivés à ces parents. Mais ici, rien ne s'était passé. Pourquoi quitter cet endroit pour un monde où on courrait tant de risques ? Pour simplement vivre en plus. C'était ridicule. Fronçant les sourcils un instant, elle était sure de sa décision. Oui, elle était en âge de choisir, c'est ce qu'elle se disait avant que Gilas ne s'adresse à elle.

    Il lui dévoila le code des Redresseurs et lui révéla comment le meurtre était pris au sein de l'ordre. Puis, il parla de la réalité. Laquelle ? Evynne n'avait jamais quitté Quiétude. Qu'est ce qu'il y avait à l'extérieur ? Confuse, l'Aasimar le fixait. Elle le regardait dans les yeux.
    Elle voulait rester impassible mais elle savait que sa moue la trahissait. Il avait raison. Complètement. Elle n'avait pas accepter la dure réalité. Ce n'était qu'une utopie pour elle. Que des rumeurs, des murmures.Oui, sa mère avait été persécutée par le Gantelet. Oui, son père avait lutté pour trouver une place où la paix régnait. C'était ici, à Quiétude. Ça ne s'étendait qu'à cette colline. Evynne sentit quelque chose se briser en elle. Elle aimait sa ville mais elle ignorait le monde dans lequel elle vivait. Si un jour elle voudrait le connaitre, elle savait qu'elle le voudrait tout aussi bon qu'était Quiétude. Oui.. Il fallait changer cela.

    L'ambiance s'était alourdi et à la fin du discours elle ne put s'empêcher de répondre, en fixant Gilas dans les yeux :

"Vous n'avez pas su rendre le monde meilleur. Vous n'avez pas réussi à faire d'Ildirith un royaume de paix comme l'est Quiétude."

    L'adolescente se tourna vers son père avant de s'exprimer, moins sure d'elle :

"Tu sais comme j'aime Quiétude. J'ai... j'ai envie d'aimer mon pays tout comme j'aime ma ville. J'ai envie de découvrir Ildirith. De le changer si il le faut.. Je ne connais pas mon pays. J'ai tout un monde à aider."

    Evynne tremblait légèrement face à son père. Elle voyait des émotions contradictoires passé sur son visage. La fille s'en détourna au plus vite pour regarder l'humain, en essayant de paraitre forte :

"J'espère que les Redresseurs me mériterons."

    Son cœur battait la chamade. Elle s'était surprise à dire cela. Ce dénotait d'une estime de soi qu'elle ne se trouvait pas. Mais elle avait la vrai volonté d'aider les gens du monde entier, et elle savait qu'elle pourrait y arriver, bien que l'ordre des Redresseurs n'y était pas encore parvenu.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Dim 17 Aoû 2014 - 14:28

C'était vrai, elle avait raison. Les Redresseurs n'avaient pas encore atteint leur but, ils n'avaient pas encore fait d'Ildirith un continent paisible. Était-ce seulement réalisable ? Gilas se le demandait sans cesse. La plupart des plus vieux chevaliers de l'ordre, avec leur expérience, ne pourrait certainement pas répondre eux non plus. Bien entendu, le Justiciar avait foi en ses convictions et savait que les actions de la factions faisait avancer la cause du Bien sur les terres, mais quittes à ce qu'il n'y ait plus de guerre ? Ils ne pourraient pas faire cela tout seul avec le Gantelet et la Main rouge sur le dos en plus des goules qui semblaient se réveiller d'une longue hibernation. Non c'était au peuple de changer les choses. C'était à chaque individu de s'améliorer pour ensuite donner l'exemple. Gilas croyait que seule cette méthode pourrait faire d'Ildirith un endroit aussi paisible que Quiétude, ses habitants semblant avoir comprit la recette du bonheur et de la paix.

Mais était-ce que l'Aasimar voudrait entendre ? Voudrait-elle connaître réellement ce que pensait le Justiciar d'une paix durable à savoir une chimère ? Elle devrait faire ses propres conclusions sur ce sujet, pensa-t-il. L'ordre avait besoin d'âmes pures comme la sienne et maintenant plus que jamais. Si elle croyait cette paix possible, peut-être pourrait-elle le faire croire à d'autres et ainsi faire avancer les choses à sa manière ?

Elle se demanda ensuite si les Redresseurs la mériterait. Gilas hocha la tête et sembla en accord avec ces propos.

- Tu as raison de te le demander et je suis heureux que tu l'aies fait. La réelle altruisme n'est possible que par une empathie puissante et celle-ci ne se peut qu'en présence d'un amour propre véritable car pour aimer autrui il faut savoir s'aimer soi-même.

Gilas se demanda quelle voie à l'intérieur des Redresseurs elle choisirait. Au début, il avait opté pour une carrière de guérisseuse, mais la dernière phrase de l'Aasimar l'avait fait hésité Peut-être ferait-elle partie des chevaliers ? Après tout, elle ressemblait beaucoup à Dame Silvia sur certains points. Des valeurs bien ancrées dans une âme pure.

- Alors soit, jeune fille. Prépare tes affaires et fait tes adieux. je t'attendrai à l'extérieur du village.

Après un dernier regard vers Elziniel, Gilas sortit de la chaumière. Il espérait avoir prit une bonne décision en enrôlant cette enfant dans l'ordre. L'idée qu'elle ne perde son innocence le taraudait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   Ven 22 Aoû 2014 - 15:25

    Gilas complimenta la vanité d'Evynne, ce qui la fit rougir discrètement. Puis, il s'exprima à nouveau et la chaleur de la pièce sembla partie en même temps que l'homme. L'air semblait s'être gelé en un instant.

    Evynne regarda son père. Il semblait s'être cristallisé à l'instant où Gilas avait proposé à la jeune femme de faire ses adieux et de partir. La proposition avait même glacé la guérisseuse. Partir ? De suite ? Vraiment ? Mais.. pourquoi ?
    Ils n'étaient pas vraiment à la minute près ! Et pour quoi faire ? Elle savait ce qu'était les Redresseurs, mais qu'est ce qu'elle ferait ? Où irait-elle ? Evynne ne comprenait pas et était dubitative. Pourtant Gilas avait l'air sérieux. Il était parti rapidement de la pièce dans le but d'éviter les négociations ? C'était le pressentiment qui la taraudait.

    Fixant la porte d'entrée, la fille se tourna vers son père. Elziniel était de marbre et n'osait parler. Il regardait sa fille. Cela se voyait qu'il ne voulait pas la voir partir aussi tôt et pas comme ça. La jeune Aasimar alla jusqu'à lui pour le prendre dans ses bras. Cela dura un instant avant que la voix tremblotante elle lui demande :

"Tu viens m'aider à rassembler mes affaires ?"

    L'ancien des Mains Rouges secoua la tête et répondit, d'une voix qui se voulait ferme :

"Non, je dois prévenir ta mère et j'ai encore un peu à parler"

    Evynne fut un peu déçue mais elle comprenait les motivations de son père. Elle alla donc à sa chambre chercher ses affaires. Des vêtements, du matériel de soin aussi, l'Aasimar ne se voyait pas partir sans, c'était crucial pour elle. Hésitante, elle fit le tour de la chambre et ne vit rien d'autres à emporter. Evynne ne possédait pas grand d'autres que des habits qu'elle avait empaqueté dans un sac en tissu qu'elle porterait comme un ballotin.
    Après un adieu à sa chambre elle retourna dans la cuisine ou sa mère l'attendait. Elle était venue rapidement et prit sa fille dans les bras dès qu'elle la vit.
    Pia l'enserra longuement, les yeux des deux femmes se rougirent progressivement et aucuns mots ne fut dit. Jusqu'à ce qu'Evynne brise le silence :

"Je ne veux pas trop faire attendre Gilas, je dois y aller. Je serai de retour dès que possible. Je t'aime Maman !"

    Pia laissa échapper un sanglot et reprit sa fille dans les bras. Puis, elle s'écarta et défit le collier à son cou pour s'exprimer, émue avec des sanglots qui revenait de temps en temps :

"Prend ce bijou. Je tiens à ce que tu le portes partout où tu vas. C'est l'héritage de ma famille. J'aurai aimé te parler plus avant que tu t'en ailles. J'aimerai que tu restes, que tu ne découvres pas ce monde hostile. Mais je crois qu'il le faut. Je ne peux pas te retenir. Tu me manqueras très fort ! Evy... ma fille.. je t'aime. Reviens nous vite."

    Evynne admira le bijou dans sa main. C'était une simple chaine de couleur cuivrée, avec un joyau bleuté comme ses yeux au bout. Elle l'enfila à son cou, la pierre tombait sur le haut de sa poitrine. Elle l'admira un moment.

    Quand elle voulut parler, aucun son ne put sortir de sa gorge. Trop émue, elle refit un câlin à sa mère avant de sortir de la maison. Marquant un pas au seuil de sa maison, elle se retourna pour l'admirer une dernière fois. Evynne ignorait combien de temps elle mettrait avant de la revoir. Peut-être des jours, peut-être des mois. Elle n'osait y penser.
    Accompagnée de sa mère, l'Aasimar sortit du village et découvrit son père en train de parler à Gilas d'une voix animée. Mais à son arrivée ils se turent en la voyant. Elziniel alla jusqu'à sa fille et la prit par les épaules :

"Tu vas aller avec Gilas, il veillera sur toi. Mais j'aimerai que tu sois toujours protégée. Prend ce coutelas. Je sais que ce n'est pas une épée, mais je ne veux pas t'encombrer d'avantage. N'hésite pas à t'en servir si besoin. Tu n'as pas besoin de tuer. Tu dois juste faire en sorte que la personne soit hors d'état de nuire."

    Les yeux exorbitée sa fille l'écouta donner des conseils avant de regarder l'arme. Elle semblait légère. C'était une arme basique, dans son fourreau. Sans même prêter attention à la lame, Evynne allait la mettre dans son sac mais Elziniel secoua la tête et la passa à la ceinture de sa fille. Puis, se relevant, il lança un regard vers Gilas et lui fit un signe, comme quoi tout était bon.

    La guérisseuse se rapprocha de l'humain, vint à ses côtés et leva le regard vers lui :


"Je suis prête."


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec   

Revenir en haut Aller en bas
 

Révélations et renouveau - avec Evynne Pianec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les sourires d'Evynne Pianec
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­Norpalie :: Quiétude-