­
 

Partagez | 
 

 Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 12:16

Je me dirigeais vers Varak au début. Mais les dieux en ont décidé autrement. Au détour d'un chemin, un invité surprise. Couvert de poil. Un Suli ? Non, un ours, plutôt imposant, qui semble ravi de pouvoir me déguster. Un seul coup de patte lui suffit à me briser le bras. J'essaye tant bien que mal d'esquiver ses attaques, mais avec un bras en moins, ça devient quasiment impossible. J'essaye donc de m'enfuir. Au loin, j'aperçois des champs et leurs agriculteurs. Je cours vers eux, il court vers moi et l'ours me poursuit toujours. Je sens un grand choc derrière ma tête et puis, plus rien. J'entends de temps en temps des cris et je sens le sang couler dans mon dos. Et mes dernières forces m'abandonne...

Quand j'ouvre les yeux, je ne sens plus mes vêtements ni la brise sur ma peau, je ne vois pas le bleu du ciel mais le bois du plafond d'une maison. Je me relève doucement. J'observe la pièce. Tout est propre, mes affaires sont sur une chaise, bien rangées et pliées. J'entends des voix dans la cuisine ou mon imagination me le fait croire. Puis je reprends mes esprits. Des bruits de pas qui arrivent. Je me couche et ferme les yeux. La présence est dans la pièce, je la ressens. Elle vient se placer à mes côtés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 15:18


    Elziniel venait de prendre son poste de soldat. Cela allait être un jour comme tout les autres : rien ne se passerait. Dans les alentours de Quiétude et bien.. tout était calme. En tout cas c'est ce que le père d'Evynne pensait. Aujourd'hui il devait faire le tour de garde devant la porte qui menait aux champs. La demi-journée fut longue et il attendait le moment où sa fille viendrait lui apporter son repas du midi. Ce moment allait arriver lorsque l'Aasimar vit des hommes s'agiter au loin. Il observa la scène d'un œil intrigué avant de voir une forme sombre se détacher de l'horizon. Sans hésiter Elziniel se mit à courir en dégainant son épée, il atteinds bientôt la chose qui s'avéra être un ours et se mit en garde devant lui. Cela n'était pas utile, la bête s'était retrouvé face à deux hommes et maintenant un homme en armure était là. Le père fit mine de l'attaquer mais l'animal fui sans demander son reste. C'était trop dangereux de rester là, il connaissait déjà la morsure d'une arme, il n’essaierait pas de retenter sa chance.Une jeune tiefflin était étendue sur le sol, son visage dans l'herbe et le dos ainsi que les cheveux complètement en sang. L'Aasimar allait s'en saisir quand il vit une silhouette blanche se rapprocher. Eliziniel distingua sa fille et eut un sourire crispée. Bien. Elle était là à temps, la jeune blessée avait de la chance. Evynne salua son père et les fermiers de la tête avant de donner son déjeuner à son père et de tomber à genoux près de la femme dont elle ne distinguait que le dos. Inspectant la blessure, une lueur dorée monte dans les paumes fermées de l'adolescente. A quelques distances de la peau de la tiefflin Evynne passe ses mains dans le but de refermer les plaies profondes. Mais les griffures infligées par l'ours sont profondes et il faut dégager les cheveux de la plaie dont s'échappe énormément de sang. Evynne, voyant qu'elle ne peux rien faire en plein milieu de ce champ se tourna vers son père et, le visage contrit lui dit d'une voix basse :

"Papa, tu pourrais l'amener à la maison ? Il me faudra l'aide de Maman pour la remettre complètement"


    Sans rien dire, le soldat retourna la victime et délicatement la souleva, une main dans le cou et le pouce remontant sous sa tête sans toucher les plaies bien que du sang lui dégoulinait dessus. L'autre bras suffisait pour porter le reste du corps. D'un pas vif il l'amena au village, dans sa maison où elle pouvait être soigné au calme. Il laissa alors les femmes de sa vie faire en sorte qu'une enfant ne la perde pas. Moins de trente minutes plus tard la blessée se reposait dans un lit propre, nue sous une couverture, la tête légèrement bandée. La mère était en train de préparer un repas léger pour que l'inconnu se sustente et récupère rapidement tandis que la fille finissait juste de laver les vêtements couverts de sang. Après les avoir plié et mis sur la chaise de la chambre de convalescence Evynne retourna dans la cuisine en parlant à sa mère :

"Elle s'en est bien remise. Son teint est moins blanchâtre. Par contre, je me sens un peu mal... Je ne saurai pas décrire les impressions.. Je sens des vertiges lointain, pas toi ?"

    Adenora hocha la tête, comme pensive avant de s'arrêter, stupéfaite.

"Evy... Il faut vérifier quelque chose, vient !"

    Les deux Aasimars allèrent donc au chevet de la démone avant que la mère ne demande :

"J'aimerai que tu lui ouvres la bouche et que tu recueilles un peu de salive sur ton doigt"


    Sans demander pourquoi, Evy s’exécuta. Un vertige violent la prit et elle faillit tomber à la renverse. Elle vacilla jusqu'au siège où le linge était plié avant que sa mère ne vienne lui essuyer la main avec les vêtements de la démone et n'utilise son pouvoir pour guérir le doigt et l'esprit de son enfant avant de faire pareil sur elle-même. Elle se tourna alors vers le corps étendu et dit à sa descendante :

"Sa salive est empoisonné. Son sang devait l'être aussi. Il est temps de réveiller la demoiselle."


    Se rapprochant de la convalescente elle secoua son épaule pour voir les yeux s'ouvrirent peu à peu et dire avec un sourire :

"Madame ? Relevez-vous, nous avons à vous aider."


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 16:07

J'avais encore du mal à comprendre les paroles, mais c'était des voix de femme. Je sens un doigt entrer dans ma bouche puis en ressortir immédiatement. Et oui, ma salive, mon sang, tout de liquide en moi est toxique. Un crachat au visage et vous avez un billet pour vivre six pieds sous terre. On me secoue doucement l'épaule. J'ouvre les yeux avec calme.

-M..Ame ? Relevez... avons... vous aidez.

Même si je ne comprends pas tout, l'essentiel de la phrase est là. Je m'exécute tant bien que mal et la femme m'aide à me mettre dos au mur. À côté d'elle, une jeune femme, que je suppose être sa fille au vu de la ressemblance. J'essaye de m'exprimer mais aucun son ne sort de ma bouche.

-Nous vous avons préparé un repas, vous vous sentez capable d'avaler quelque chose?

Je hoche de la tête. Elle sort un instant et revient avec une assiette. Des légumes et un peu de viande. Un repas normal en cette période estivale. Je le mange lentement, je sens encore une légère douleurs à l'arrière du crane. Tout se déroule sous l'oeil attentif de la jeune femme. Sa mère s'étant absenté. Elle me dévisage ? Ou m'observe simplement ? Je ne me pose pas la question plus longtemps. Elles ne me veulent pas de mal, c'est un fait, autant ne pas trop se méfier. Je finis l'assiette au moment où la mère revient. J'articule avec difficulté quelques mots.

-Que... c'est-il passé ? Je ne me souviens que de l'ours...

J'imagine facilement la suite : des paysans se sont battus contre l'ours, l'ont tués et m'ont amené dans une ville voir un soigneur. Faites qu'ils aient payé de leur poche ! Je n'ai clairement pas envie de dépenser mes économies dans des soins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 16:34


    Evynne regarda la femme reprendre connaissance doucement. Elle ne savait plus quoi faire à part assister à la scène, voir la blessée se relever, s'adosser et se laisser traiter encore sous le choc. Cela arrivait de temps en temps bien que des cas aussi grave se présentait rarement.L'Aasimar observait en silence. Elle était habituée de voir des Tiefflin, après tout ce village recueillait les créatures d'outre-tombe mais Evy ne savait quoi faire à part garder le silence. Sa mère s'occupait du reste et elle n'avait qu'à se questionner sur le poison que la femme avait pris. L'inconnu n'avait pas l'air de l'avoir mal pris. Elle mangeait tranquillement, comme si rien ne l'affectait.Puis, une fois l'assiette fini, la démone prononce ces premiers mots auxquels répondit simplement Adenora :

"Ma fille va vous raconter, laissez-moi débarrasser"

    L'Aasimar s’exécuta tandis que Evynne prit la parole d'une voix douce et souriante :

"Mon père vous as secouru alors qu'un ours vous attaquait. Il n'a pas été tué mais il s'est enfui et je ne pense pas qu'il reviendra. Puis on vous as ramené ici pour vous soigner. Vous aviez de vilaines griffures derrière le crâne, vous aviez du sang partout sur vous, heureusement que mon père ne craint pas de toucher du s..."


    Avant que la fille ne put continuer son récit Adenora écarquilla les yeux et se précipita à l'extérieur sans rien dire. Un peu perturbée Evynne comprit que cela avait un rapport avec le poison c'est pour ça qu'elle continua en changeant de discussion et en adoptant un sourire pour conclure sa proposition :

"Vous êtes empoisonnée, vous voulez que je vous soigne ? Vous ne semblez pas en subir les effets mais il doit y avoir un remède pour vous débarrasser de ce poison."


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 17:02

Le récit était différent de ce à quoi je m'attendais, mais j'étais heureuse de n'avoir été que légèrement blessé apparemment.

-Merci beaucoup de vous en soucier, mais ce n'est pas un poison. Je ne suis pas née comme ça Je lui adresse un sourire. Je n'ai aucune explication logique. Je l'ai découvert il y a quelques années, quand un homme m'a blessé : mon sang lui a causé une sacré brûlure au visage. Selon un ami, ça pourra être une réaction due à un traumatisme... Je me suis rendu compte que je racontais ma vie. Je suis désolée de ne pas avoir pu vous prévenir avant, j'espère que votre père s'en sortira. Si votre doigt existe encore, il devrait aller bien. Je n'avais jamais rencontré d'humain résistant au poison.

Ensuite, je lui demande de m'aider à me lever. Je me souviens alors que je suis nue sous cette couverture, je lui demande de l'aide pour m'habiller. Je n'aime pas particulièrement me retrouver nue dans une maison inconnue, mais je n'avais ni le choix, ni l'envie de rester nue plus longtemps. Que ce soit physiquement ou psychologiquement. Je me sens tellement faible sans quelque chose sur moi... Une fois habillée, je m'assois sur le lit et reprends mon souffle. Plus jamais je ne traverse la moitié du continent à pied sans quelqu'un avec moi ! Je déteste me sentir dépendante et faible. Je regarde la jeune femme.

-Mais j'y pense, ou suis-je ? Je présume en Norpalie, je n'ai pas l'impression que tant de temps se soit écoulé... Nous sommes toujours le Miwenda 6 de Menail?

J'inspire un grand coup. Ma tête me fait encore mal. Combien de temps ça va durer ? Pas trop j'espère, c'est suffisamment désagréable, si en plus ça dure longtemps.... Enfin, je me prépare à en apprendre plus sur où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 17:24


    Surprise par la révélation sur le poison Evynne dut faire une tête assez comique pour une tierce personne mais elle se ressaisit avant d'expliquer :

"Ma mère et moi passons la journée à manier la lumière pour soigner ceux qui en ont besoin. Ici, tout baigne dans une clarté qui nous permet de pratiquer. A chaque moment où je vais ai touché, j'étais dans cette lumière, ma mère aussi. Mon père... c'est un homme fort, il s'en sortira. Et puis, il avait son armure pour vous porter, ça a du le protéger. Il ne faut pas s'en faire. Mais ne vivez vous pas ce poison comme une malédiction ? Je pourrai vraiment chercher comment vous en débarrasser. Comment pourriez-vous embrasser l'être aimé sans ça ?


    Sans attendre la réponse, Evynne aida l'inconnu à se relever et à s'habiller sans ressentir la moindre gêne. Puis, elle rit aux questions de la femme et répondit, enjouée :

"Vous êtes à Quiétude, en Norpalie. Et oui, vous avez la chance d'être toujours le même jour, un peu avant la tombée de la nuit. Cette ville est un refuge pour les gens de nos.. espèces. Ici, les Aasimars et les Tiefflins vivent en paix. Vous voudrez visiter une fois remise ? J'aime cette ville et je serai honorée de vous la faire visiter."


    Avec Evynne, tout était toujours facile et naturel, rien ne lui posait problème. Et elle gardait son sourire en toute circonstance. En réalité elle espérait que la femme soit à l'aise. Elle semblait tout à fait perdue




PS > J'ai bricolé pour le poison, je ne le pensais pas aussi violent [ psychopate ! ], je peux modifier si tu veux, mais je refuse de mutiler mon père ( il n'est pas guérisseur, il n'est pas immunisé par l'utilisation constante du pouvoir ^^ )
Si il faut modifier la date aussi, je peux faire, hésite pas à faire des remarques


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Mer 6 Aoû 2014 - 17:28

La question de l'être aimé me frappa en plein coeur. Je n'avais jamais pensé à ce cas de figure. Je n'avais tout simplement jamais envisagé d'aimer un jour quelqu'un. Mais l'histoire du village m'intéressa plus.

-Un village de Tiefflins et d'Aasimars ? Cela existe vraiment ? Je pensais que les deux races étaient au bord de l'extinction... Je n'ai jamais croisé d'Aasimars de ma courte vie, et trop peu souvent j'ai pu voir d'autres Tiefflins, à part ma mère.

Je me suis alors levée et en manquant de m'écrouler, je m'approche de la fenêtre. Dehors, des Tiefflins à perte de vue. Des enfants, adultes et même certain plus âgé. Une larme de joie coula et je l'essuyai aussitôt. Maintenant, un sentiment de peur m'envahit.

-Et s'ils ne m'acceptaient pas ? Je ne sais rien de mon peuple ! Je ne connais rien des coutumes, ni des traditions, ni même...

Alors que mon flot de parole accélère, je sens ma tête tournée. Ma vue se trouble, mes jambes me lâchent. Je tombe.

Quand je reprends mes esprits, je suis allongée sur le lit. La jeune femme à mes côtés. Je rougis doucement.

-Je vous prie de m'excuser, j'ai paniqué...

Je baisse la tête. C'est la seconde fois que mes sentiments prennent le pas sur mon raisonnement.

-Mais je ne me suis même pas présentée ! Je me redresse doucement pour être au même niveau que la jeune femme. Je m'appelle Vulyn Bagial, enchantée de vous connaître. Comme vous avez pu comprendre, je... ne suis pas d'ici. Je suis née dans la Jungle Noire, un lieu que je vous recommande d'éviter à tout prix.

Je lui adresse un sourire des plus amicaux et j'attends d'en apprendre plus sur la femme qui m'a sauvé la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 9:05


    Evynne avait le sourire ne voyant l'émerveillement de la Tiefflin. Elle rit doucement, pour elle-même, les yeux pétillants. C'était beau de voir une personne retrouver de l'espoir. L'Aasimar observa la femme s'approcher de la fenêtre pour voir des gens de son espèce à l’extérieur. Mais son air ravi et sa joie manifeste se teinta bientôt de terreur et avant qu'elle ne put la rassurer la blessée s'écroula sur le sol. Courant jusqu'à elle Evynne la releva pour la rallonger. La démone était plus lourde qu'elle et l'ange finit en sueur. Avec son père c'était bien plus simple pour la porter. D'ailleurs, allait-il bien ? Adenora n'était pas revenu, elle ignorait si c'était un bon ou un mauvais signe, il lui faudrait prendre son mal en patience. Veillant sur l'inconnu, une petite heure s'écoula et Elziniel revint accompagné de sa femme. Il allait visiblement bien mais considéra la femme dans le lit d'un mauvais oeil. S'approchant de Evynne il tenta de sourire en lui disant :

"Je vais bien, j'ai une sorte de brulure là où le sang a coulé entre les plaques d'armure mais ce n'est rien de grave, ta mère était là. Tu continues de veiller sur elle ? Nous allons dormir. Ne t'épuise pas à son chevet ma petite.


    Le père embrassa le haut de la tête de sa fille en passant une main bienveillante sur son épaule. Evynne vit alors un bandage au niveau de son poignet et grimaça un peu. Adenora capta son regard et secoua la tête, pour symboliser qu'elle n'avait pas à s'en faire avant de prendre son époux par le bras et aller dormir. Il était vrai que la nuit tombait et la demoiselle était fatiguée. L'Aasimar, assise sur une chaise de la cuisine qu'elle était allé chercher plus tôt passa la nuit à somnoler, sans que la tiefflin ne reprenne connaissance.Le matin se leva et Evynne fut surprise d'être réveillé pour le retour dans le monde de la réalité de la blessée. Celle-ci s'excusa, faisant sourire la petite guérisseuse, puis elle se présenta, ce à quoi la jeune femme répondit :

"Enchantée mademoiselle Bagial. Je suis Evynne Pianec et je suis née ici. J'ignorais même la présence d'une Jungle Noire, je ne voyage pas réellement mais si cela arrive, je tâcherai de l'éviter.


    Faisant s'assoir Vulyn, l'Aasimar eut des souvenirs de la discussion de la soirée et tâcha d'apporter des précisions :

"Et je vous confirme que vous n'avez pas rêvé malgré votre nuit agitée, Quiétude est une ville de paix rassemblant plus de 1500 d'entre nous. Je suis ravie d'être la première que vous croisiez, bien qu'il y avait mon père avant ça. D'ailleurs, il est rentré pendant que vous dormiez, il va bien."


    Evynne sourit pour rassurer la jeune Bagial avant de reprendre :

"Voulez-vous manger ? Une nouvelle journée se présente et vous aurez besoin de force pour rencontrer votre peuple !"


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 9:39

L'idée de déguster un bon repas pour commencer la journée était particulièrement attractive. J'accepte avec grande joie. Elle me conduit dans la salle à manger, où elle m'installe. Le repas n'avait rien à voir avec celui de la ville. On y mange du pain et, avec de la chance ou de l'argent, un peu de viande et du fromage. Ici, des céréales écrasées dans du lait. La bouillie n'avait rien d'appétissante mais une fois dans la bouche, elle se révélait très goûtue. Entre deux cuillères, je demande innocemment.

-Êtes-vous une Aasimare ? Désolé si la question vous met mal à l'aise. Je regarde le sol. Je manquais clairement de tact. Je n'ai jamais rencontré d'Aasimar de ma vie, et ma mère m'a toujours mise en garde. Elle ne m'a jamais dis pourquoi... Cependant, j'ai cru comprendre que vous aviez des ailes... Est-ce vrai?

Sujet sensible ? Je n'en sais rien, mais la question mérite d'être posée. Certains Tiefflins pour s'intégrer se coupe les cornes. Même si je comprends que c'est pour s'intégrer, être plus discret ou quoi que ce soit, je pense plus qu'ils ont honte et ils me font honte.

À la fin du repas, je joue doucement avec mes cheveux en attendant qu'Evynne reviennent. Je me souviens de la veille, la blessure au crâne et à mon bras. Si la seconde ne semple être qu'un mauvais souvenir, la première se charge de me le rappeler. Mes cheveux sont poisseux, ils avaient trempés dans mon sang. Je suis d'abord surprise qu'ils n'aient pas été affecté par mon sang, quand Evynne revient, je lui demande simplement.

-Puis-je me laver ? Même si mon sang n'a apparemment pas abîmer mes cheveux, ils sont sales, et j'aimerais être propre pour sortir. J'ajoute rapidement Si ça ne vous dérange pas.

Je me mets à penser que l'ours doit être sérieusement blessé à l'heure qu'il est. C'est aussi pourquoi il s'est enfui : sa brûlure à la patte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 10:23


    Evynne prépara le repas tout en s'occupant de son hôte, en tâchant de rester souriante et de la faire sentir tout à son aise. Elle fit avec ce qu'elle avait, ce n'était pas grand chose, mais les céréales avait été offert récemment par une vieille dame dont le mari agriculteur venait d'être soigné. C'est ainsi que la famille Pianec vivait : par les dons des autres. Parfois ils touchaient de l'argent, mais tous savaient que Evynne ne demandait jamais rien. La mère demandait de l'argent pour les soins et les remèdes, sa fille en donnait à qui le nécessitait et créait un déficit dans la famille que les villageois comblaient par des offres en nature, quand ils en avaient besoin. Le lait datait de la veille mais il semblait toujours bon, celui-là avait été acheté. L’adolescente s'assit à côté de la femme qui lui demanda des renseignements auxquels s'empressa de lui répondre Evynne :

"Oui, je suis une Aasimare, fille de deux Aasimar. Ça ne me dérange pas, vous avez dit n'avoir jamais vu l'un des miens. Et puis, dans cette ville vous ne rencontrerez pas d'humains, que des Impassibles. Certains humains passent mais ils ne peuvent pas s'installer. C'est une sorte de sanctuaire pour les nôtres.
Il n'y a aucune raison de se méfier de nous, tous les Aasimars que je connais sont bons et doux. Les Tiefllins par contre.. Tout dépends desquels. La plupart ont des activités douteuses, mais je ne suis pas là pour juger."



    Lorsque Vulyn évoqua l'histoire des ailes Evynne se releva et lui montra son dos tout en expliquant :

"Je n'en ai pas, comme vous pouvez le voir. Mais je suis l'une des rares à ne pas en posséder de naissance. La plupart des Aasimars en ont, bien qu'elles soient petites et qu'on ne peux pas voler avec. Mes parents en ont... en avaient... celles de ma mère ont été coupées par les membres du Gantelet.."


    Une grimace passa sur le visage d'Evynne qui fit de son mieux pour la camoufler en s'occupant de débarrasser la table. C'était un sujet sensible mais la Tiefflin semblait intéresser par le sujet, et Evy ne souhaitait pas cacher la vérité. Elle garda le silence jusqu'à ce que la blessée demande à se laver. L'Aasimar se tourna vivement vers elle en balbutiant, gênée de devoir refuser une demande :

"Oui... Je hum... oui... D'habitude nous allons nous laver dans le hum... le courant d'eau plus bas sur la colline.. Mais hum... il semblerait que vous pourriez contaminer l'eau...
Vous pourriez vous euh... vous laver derrière la maison avec de l'eau et ce morceau de tissu ? J'apporterai un seau d'eau, c'est un endroit discret, vous ne serez pas embêtée.
Puis nous avons partiellement nettoyer et refermer les plaies. Il faudra que je regarde où en est la cicatrisation une fois propre."


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 11:55

Je n'avais jamais eu à me préoccuper de ce genre de désagrément avant, mais maintenant... La jeune Aasimare venait en quelques heures de m'exposer tous les défauts de ce poison. Je me résigne alors à accepter sa proposition. Je pensais qu'il avait au moins, si ce n'est une salle pour ça, au moins un bâtiment pour ! Mais je ne pouvais pas leur faire courir le risque.

L'endroit était en effet discret, à l'arrière de la maison, protéger des regards indiscret et discret. Je commence donc à me laver, en prenant garde à mes plaies. Cela ne dure pas longtemps, car malgré la chaleur de la journée, il fait quand même trop frais pour moi, et je ne m'attarde pas. J'enfile la robe que m'a laissé Evynne. Une robe blanche. Je n'ai pas du tout l'habitude de porter des vêtements aussi clairs et aussi voyant. Enfin, je laisse la jeune femme m'ausculter.

-Alors ? Ça se présente comment ?

Pendant qu'elle m'ausculte, je pense à la phrase qu'elle a prononcée.... « Comment pourriez-vous embrasser l'être aimé sans ça ? » Depuis hier soir, je ne fais qu'y pensé. Je n'en avais jamais eu l'occasion. Je n'avais jamais eu l'occasion de penser au futur, tout simplement. Timidement, je pose la question.

-Hier vous avez dit que vous pourriez essayer de neutraliser le poison... Ne pourriez-vous pas seulement faire un antidote ? Je n'aimerais pas être privé d'une partie de moi, vous comprenez ?

Aussi sordide que cela puisse paraître, je me suis habituée au poison qui coule dans mes veines et c'est devenu une partie de moi. Et pour rien au monde, je voudrais m'en séparer. Pour le moment du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 14:15

    Ayant apporter le nécessaire de toilette et de quoi s'habiller avec une robe lui appartenant, Evynne alla s'occuper de sa maison et trouva ses parents éveillés. Ceux-ci mangeait et se préparait au travail.
    Ils saluèrent leur fille et lui demanda ce qu'elle comptait faire, ce à quoi elle répondit de prendre soin de Vulyn. Elle expliqua aussi ce qu'il s'était passé, ce qu'était le poison et l'engouement pour Quiétude. C'est plus ou moins après qu'elle ait fini que la tieffline apparut et que Evynne l'ausculta, ses parents dirent bonjour et vaquèrent à leurs occupations.

"Il n'y a rien de grave. On voit encore les traces de griffures, ça prendra du temps à recouvrer complètement. Il faudrait que je le bande mais il ne devrait pas y avoir de risque que ça se rouvre.
    Alors qu'Evy prenait du tissu pour bander la tête, passant au dessus des racines des cornes, la question sur l'antidote fut posé et elle se retrouva démunie. Encore une fois, elle balbutia avant de se reprendre et de penser à voix haute :

"Un.. un antidote ? Je.. hum... Je m'y connais en soins mais pas vraiment en herboristerie. Je n'ai jamais confectionné des potions poussé. Je suis encore jeune, je n'ai pas tout appris. J'imagine qu'il faudrait analyser votre poison et faire des tests. Cela risque de mettre du temps. Il faudrait une grande quantité de venin aussi. Mais cela doit être possible.
    Evy se plaça en face de la démone et vit qu'elle n'avait pas le sourire. Se sentant mal de lui annoncer une mauvaise nouvelle elle rebondit rapidement :

"Vous êtes prête à sortir. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus esthétique mais vous êtes déjà très jolie."


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 15:17

Je suis soulagée de savoir que les cicatrices ne resteront pas longtemps. Question purement esthétique. Qui aime, à part les guerrier, avoir des cicatrices visibles ?

Je pris le compliment au cœur. D'habitude, les personnes qui me disaient ce genre de phrase le faisaient dans le but d'assouvir leurs envies malsaines. Je la remercie. La bonté d'Evynne tranchait avec la rudesse de mon quotidien. Les membres de la Guilde, même s'ils ne me veulent pas de mal, sont rarement gentils et bienveillants.

-J'aimerais bien dire merci à ceux qui m'ont sauvé, puis en apprendre un peu plus sur le village et mon peuple.

Je me regarde dans un miroir juste avant de sortir. Même si je n'ai pas l'habitude de porter du blanc, je suis d'accord avec la jeune femme.

Hors-Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 16:14

    Evynne acquiesça suite à la demande de la femme et la conduisit jusqu'à sa mère, qui était dans la cuisine finissait de préparer le repas de son mari. Lorsque les remerciements furent fait, l'Aasimar conduisit la femme dehors en lui expliquant :

"Mon père travaille, nous le retrouverons plus tard pour lui donner à manger, cela nous offrira le temps de visiter l'endroit.
Sur Quiétude, il faut déjà savoir qu'il n'y a pas de dirigeant. Nous sommes là pour vivre à l'abri de ceux qui nous veulent du mal. C'est surement le seul endroit où les Tiefflins et les Aasimars ont leur place. Ce n'est pas très grand, mais c'est bien situé"


    La femme guidait l'inconnu à travers le village et s'arrêta devant un temple.

"C'est le temple du village, nous y prions Vë pour que la paix règne. La ville se construit encore, nous avons tous un rôle et un métier. Nous œuvrons les uns pour les autres. C'est... Quiétude."

    Evynne n'avait jamais quitté cet endroit mais sa mère lui avait transmis l'amour de la ville, après tout c'était ici son refuge. Elles reprirent leur chemin jusqu'aux portes de la ville et continua :

"Concernant les Tiefflins je ne connais rien de vos coutumes. Je suppose que ce sont les mêmes que les nôtres, mais ça peut-être lié à Quiétude. Concernant les vôtres, regardez autour de vous, les cornes, plutôt sombre, vous êtes reconnaissable jusqu'à vos envies d'aventure. Tous mes amis tiefflin de mon âge sont partis à la recherche d'adrénaline. Je ne ressens pas ce besoin. "


    La mélancolie nuança la voix d'Evynne, pourtant, elle gardait le sourire. Elles continuèrent de marcher jusqu'à arriver au porte de la ville où Elziniel tenait sa garde. Evynne alla jusqu'à lui avec un large sourire et lui dit :

- Je fais visiter la ville à Vulyn ! On vient te voir parce qu'elle a quelque chose à te dire.

    L'Aasimar avait le regard fixé sur la tiefflin. Aucune émotion ne pouvait être lu dans ses yeux. Il se contenta juste de défaire son gantelet, de retirer un bandage et de montrer son poignet. Si sa fille n'avait pas déjà vu des blessures profondes, elle aurait eut un haut le cœur devant les chairs pétrifiés de son père. Elles étaient soignées mais c'est comme si elles avaient été brulés gravement. Des larmes perlèrent dans les yeux d'Evynne qui s'empressa de faire un câlin à son père pour le réconforter et resta dans son bras libre.



Hors Rp:
 


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 17:18

Evynne m'amena d'abord à sa mère. Elle se trouvait dans la cuisine et préparait à manger. Je remercie l'Aasimare et nous sortons. J'ai l'impression que tout le monde me regarde. Je reste proche de ma guide.

Premier et seul bâtiment imposant du village : un temple. Prier qui ? Vë ? Je n'étais pas adepte de la religion, mais je ne connaissais pas ce nom... Peut-être une divinité mineure ? Je poserai la question plus tard.

Elle aborda ensuite des sujets qui touchaient mon peuple : les cornes, l'envie d'aventures. Il est vrai que j'ai toujours eu cette soif d'action, mais plus tellement depuis qu'un ours a manqué de faire de moi de la viande haché.

Elle m'amena ensuite à la limite nord de la ville, garder par un Aasimar qui lui ressemblait assez. Ce fut sans grande surprise que je compris que c'était son père. Par contre, en retirant en gantelet, mon estomac me fit comprendre que j'étais assez dégouttée. Son bras ressemblait à de la viande oubliée sur un feu de camp. Il présentait de nombreuses cloques ainsi que des lambeaux de peau prêts à tomber. Je ne pouvais pas m'excuser, il méritait bien plus.

Elle me fit faire le tour du village.

-Penses-tu qu'un antidote puisse soigner des blessures comme celles qu'a ton père ? Ou il pourrait seulement leur éviter la mort?

Je regardais le sol. De plus en plus, ce poison avec lequel je vivais si bien devenait un fardeau.

Au détour d'un champ, un humain avec une caravane. Je le reconnais : une ancienne cible. Je regarde le sol pour ne pas me faire reconnaître.

-Hé toi ! Je t'ai déjà vu!

Je me retourne et le regarde. Timidement, je lui réponds qu'il doit me confondre avec quelqu'un.

-Nan, je te connais. Tu es la sale Tieffline qui m'a volé il y a deux semaines ! Il y avait plus de 15 pièce d'or dans ma bourse!

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Jeu 7 Aoû 2014 - 17:46

Hors-Rp:
 

    Evynne se détacha de son père au bout d'un court moment. Elle lui refit rapidement son bandage et il s'occupa de remettre son gantelet. L'Aasimar pensait que sa mère l'avait mieux guéri, mais il lui faudrait surement du temps, ce n'était pas des blessures faciles à soigner.

    Les deux femmes partirent sans mot dire jusqu'à ce que Vulyn prennent la parole, comme pensive. L'ange ne répondit pas tout de suite, secoué par ce que la blessure avait causé à son père. Elle en voulait à la femme et ce sentiment la malmenait. Elle avait horreur de ressentir un sentiment négatif envers une personne. Mais, à ce qu'elle avait dis, ce n'était pas sa faute. Si c'était une malédiction, il fallait la sauver.

-J'ignore quels sont les dommages réels de ton poison. Je ne sais pas ce qu'il fait. Mais nous devons trouver un antidote capable de l'empêcher de nuire à autrui. Éviter de tuer est déjà une très bonne chose. Permettre de soigner ces dégâts seraient extrêmement positif. Il faudrait étudier ça, mais je n'en ai pas les capacités.. Ni les moyens ici."
    Alors qu'elles continuaient de marcher, elles tombèrent sur un humain. Un marchand visiblement, il avait une caravane, il faudrait qu'elle prévienne sa mère qu'elle pourrait peut-être trouver d'autres denrées et qu'elle devait faire un tour. Mais tandis qu'elle pensait à tout ça, l'homme invectiva Vulyn et l'accusa de l'avoir volé.
    Cela ne fit même pas sourciller Evynne. La plupart des Tiefflins qu'elle connaissait était parti en ville pour commettre des larcins. L'argent facile leur plaisait autant que l'excitation de ne pas se faire prendre. Ce devait être le cas de celle-ci, elle n'en était pas surprise, plutôt blasée de voir le mal qui sévissait jusqu'à Quiétude.
    Mais l'Aasimar détestait les conflits et s'interposa très vite en avançant vers le marchand :

"Bonjour Monsieur. Êtes-vous sure qu'il s'agit d'elle ? Oui.. j'imagine. On se souvient de qui nous vole. Vous voulez-êtes remboursé ? Il doit y avoir un moyen.
Vulyn, tu dois rendre son argent à ce monsieur. "


    Toujours en souriant l'Aasimar se tourna vers la femme et attendit sa réponse. Elle avait confiance dans la bienveillance des gens, tout le monde était capable du bien. Puis ses pensées dérivèrent... 15 pièces d'or c'était plus que sa famille complète n'avait jamais posséder... Étonnant que le marchand garde autant sur lui sans se méfier !


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 6:06

-Je suis vraiment désolée, mais je ne me déplace pas avec cette somme sur moi

Je regarde le sol, à la recherche d'une solution. J'avais déjà donné la plupart de l'argent à la Guilde, et je n'avais gardé qu'une petite partie.

-Si vous vous rendez à Varak, je peux vous donner un papier pour la Guilde, elle vous donnera 15 pièces d'or.

Le marchand me regarda étonné. Puis il accepta. Il faut dire que tous les marchands connaissent la Guilde, et ils savent que aucun membre ne plaisante quand il s'agit de grosse quantité d'argent.. Je lui fis un papier, indiquant que je lui autorisais à recevoir 16 pièces d'or de la Guilde, et ce, sans qu'aucune question ne sois posée. Pourquoi 16 ? Car il fallait bien le dédommager.

Le marchand empocha le papier et partit le plus vite possible en mettant en garde Evynne contre moi.

Je regarde la jeune femme, puis le sol. Embarrassée, gênée, tout ce que vous voudrez. Je ne pouvais pas la regarder dans les yeux.

-J'aurais préféré te le dire moi-même et dans d'autre circonstance....

Instinctivement, il me prend l'envie de courir, de m'enfuir et de ne jamais revenir ici. Mais je ne veux pas. J'ai besoin d'en apprendre plus au sujet de mon peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 6:56

    Un accord fut arrangé mais l'adolescente était confuse. Elle n'avait pas tout compris de ce qui s'était passé et n'avait pas saisi la plupart des termes dis.
    Evynne avait peu voyagé et rencontré peu de personnes extérieure. La plupart passait par Quiétude et disparaissait, sans forcément parler.
    Elle savait que ces parents avaient voyagé mais sa mère l'avait mis en garde, tout comme son père sur le monde extérieur. A vrai dire, elle ne connaissait rien d'autre que Quiétude et une partie de la montagne. Mais elle ne s'était jamais éloignée d'avantage.
    Des questions bourdonnaient dans la tête et c'est pourquoi Evynne se tourna vers Vulyn pour lui demander, enthousiaste :

"Me dire quoi exactement ? C'est quoi la Guide ? Et Varak ? 15 pièces d'OR ? d'OR ? Pourquoi faire ?
    Puis, avec un peu de recul Evynne se souvint de la mise en garde et perdit sa joie pour faire un pas en arrière et prévenir :

"Pourquoi l'as tu voler ? Et... Tu veux me voler ou me nuire ? Parce que je n'ai rien d'autre que mon amour et mon sourire. Pourquoi es-tu là en fait ? "
    Le visage de l'Aasimar s'était fermé. Elle ne savait pas trop comment le vivre. Elle était légèrement perdue en cet instant et attendait des réponses, méfiante.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 7:47

Tout le monde connaît la Guilde ? Apparemment, pas dans les coins les plus éloignés... Comment expliquer quelque chose d'évident...

-Et bien... Par où commencer ? La Guilde est une... organisation ? C'est compliqué.... C'est un regroupement de personnes spécialisées dans le vol, la filature et le meurtre. Varak est une cité marchande, régit par l'argent. Et....

Je réfléchissais à comment lui expliquer la raison de mon larcin.

-J'ai volé ce marchand parce que... la Guilde me l'a demandé... Je n'en sais pas plus. Je ne vais pas vous voler, ni même faire quoi que ce soit... C'est juste que... La Guilde m'a recueillit quand je me suis enfuie et je le leur devais. Je te promets que je ne te mens pas ! Maintenant, tout ce dont j'ai envie, c'est de rester ici un moment.

Je regarde Evynne en pleurant doucement. J'articule entre deux respirations.

-C'est la première fois que quelqu'un est aussi gentil avec moi.

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 8:29

    Face aux explications Evynne se crispa. Elle ne comprenait pas. Pourquoi ? Dans quel but ? A quoi cela ça servait ? Pourquoi dépouiller des gens ? Pourquoi suivre des gens et les espionner ? Pourquoi les tuer ? Pourquoi le meurtre, pourquoi cette méchanceté ? Quel en était le but, la raison, la cause ? Il y avait vraiment dans ce monde une confrérie qui rassemblait autant de mal ? Pourquoi ? Evynne ne comprenait pas. Elle était chamboulée. Immobile elle fixait le sol, comme amorphe. Totalement tétanisée par la nouvelle. Non, elle ne comprenait pas le but et la raison qui pousserait une organisation à faire du mal. Dans quel but ? On vivait tellement mieux dans un monde où la gentillesse et l'entraide régnait, comme ici, à Quiétude.D'accord il y avait déjà des larcins, mais c'était pour survivre, pas dans le but de faire le mal. Et à ce qu'elle savait, personne n'avait tenté de tuer personne ni espionnait quelqu'un. La Guilde. Ce nom la faisait frémir maintenant. Pourtant, elle commença à émerger quand elle entendit des sanglots. Vulyn pleurait. Evynne ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras. Elle était plus petite que la femme et lui arrivait un peu sous le menton. C'est surement grâce à ça que la tête de l'ange ne fut pas brulé par les larmes qui s'écoulait sur les joues, sans aller plus loin.
    Le câlin dura un petit instant avant que l'Aasimar se détache de son opposé et lui dise, d'un ton qui se voulait gentil :

- Il ne faut pas se mettre dans cet état, Quiétude est un endroit pour trouver le calme. Tu peux rester ici autant que tu veux, mais pour y vivre, il faut que tu apportes ta contribution à la paix de ce village. Vivre honnêtement quoi.

    Evynne prit le bras de Vulyn et l'emmena dans le village, en passant par une autre entrée que celle où bossait son père. Elle ne voulait pas le croiser alors que la Tiefflin avait encore les yeux rougies par les larmes. C'est en la regardant qu'elle réalisa et qu'elle ne put s'empêcher de remarquer :

"Vos larmes sont empoisonnés ? Et hum... Vous êtes insensible à votre poison ?"


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 9:14

La proposition de l'Aasimare m'émeus au plus au point. Elle ne savait rien de moi, si ce n'est que j'étais une voleuse, affilié à la Guilde. Malgré cela, elle me propose quand même de vivre dans le village.

-Merci beaucoup, mais... Je ne vois pas comment je pourrais contribuer...

Comme seule réponse, ne pas s'inquiéter. Je lui fis confiance alors.

-Je ne sais pas, peut-être que je suis immunisée?

Je ne m'étais jamais posés la question. Mais je ne voulais pas y penser pour le moment.

[color=#b666d2]-Je ne vois pas ce que je pourrais faire... Je suis agile, rapide, belle... J'ai presque toujours vécu dans la ville, où je n'avais rien à faire.[*/color]

Je ne savais que voler, espionner et tuer. Et c'était ce qui me permettait d'éviter tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 11:10


    Evynne comprit qu'il ne serait pas aisé pour la Tieflline de s'adapter ici. Elle avait vécue par le vol uniquement et n'avais jamais eu à travailler.. Cela posait un soucis majeur. Mais il en fallait plus pour démotiver l'Aasimar. Elle avait toujours été très positive et ne se laissait pas décourager. Elle trouverait un moyen pour que Vulyn s'intègre.Elle l'emmena alors dans la taverne de la ville, tenu par une personne de son espèce et se mêla aux autres. Leur entrée ne fut pas spécialement remarquée et elles s'installèrent à une table. L'adolescente offrait son plus beau sourire à ceux qui les entourait, elle le gardait dans toutes les occasions en réalité. Le gérant, un tiefflin d'âge moyen s'avança à la table. Il était d'allure débonnaire, du genre de l'homme qui profite de la vie et qui aime ce qu'il fait. C'est avec un grand sourire qu'il fit du charme aux nouvelles venues :

"Il est rare de te voir ici Evynne ! Surtout en compagnie d'une si jolie femme ! Que voulez-vous mes splendides petites femmes ? A boire, à manger ? Les deux ? Ou bien vous recherchez la compagnie d'un homme peut-être ? "

Il se mit à rire de sa blague avant qu'une dame tieffline ne le rejoigne et salue l'Aasimar de sa connaissance.
"N'écoutez pas mon mari, il raconte surement des bêtises. Evynne, remercie ta mère pour la concoction qu'elle m'a faite. Elle...  

    La femme rougit un peu et se pencha vers Evynne avant de se redresser et d'annoncer d'une voix claire en se tournant vers son mari et en lui prenant les mains :

"Non... je vais le dire à tous : J'attends un enfant. Après autant de temps à essayer, je suis enfin enceinte. Dis à Adenora que je suis énormément reconnaissante pour ce qu'elle a fait pour moi !"

    Evynne se leva, émue. Ces yeux se remplissaient de larmes d'émotions et elle sauta en l'air de joie avant de se calmer et de déclarer :

"Je suis si contente pour vous ! Tellement ravie ! Je m'occuperai de l'accouchement avec ma mère si il le faut, ce sera mon premier ! Je serai honorée de mettre au monde le petit nouveau de la famille Kalec"


    La gérante rigola et, dans l'étreinte de son mari qui n'avait pas de mot et semblait complètement ébahi, les larmes aux yeux, Mme Kalec continua :

"Alors mesdames, le temps que mon mari reprenne ces esprits, que puis-je pour vous ?"


    Avant que Vulyn put répondre, Evynne prit la parole, d'une voix enjouée :

"Mon amie cherche à rester ici et à s'intégrer ! Elle est très timide et ne connait rien de ce que Quiétude ou les Impassibles peuvent être. Il lui faudrait un endroit pour vivre et de quoi travailler ! Elle pourrait travailler dans votre auberge ? Il va bientôt y avoir besoin d'aide !
Qu'en penses-tu Vulyn ? Ce serait parfait non ?"



    L'idée n'avait pas mis beaucoup de temps à germer dans l'esprit d'Evynne, c'était l'occasion parfaite pour la blessée de se faire une place ici. Avec l'enfant à naitre, le couple aurait besoin d'aide et une paire de bras supplémentaire ne pouvait pas être refusé. Le coeur de l'Aasimar battait à fond la chamade, le bonheur l'entourait, elle était vraiment ravie et pas encore bien remise.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 15:46

Une taverne. Tout de suite, je devinais les intentions d'Evynne. Moi servante ? Il est vrai qu'elle gagnait leur vie convenablement. Et je savais me battre, donc je pouvais m'occuper des clients au sang chaud. Je n'avais jamais participé aux bagarres de comptoir, même si j'avais l'habitude de les déclencher.

L'Aasimare m'invita à une table à laquelle un Tiefflin plus âgé nous aborda. Il semblait sympathique. Sa blague réveilla de mauvais souvenir, mais je souris quand même. Quand sa femme annonça le bébé, je ressentis un profond dégoût. Même si je sais que les naissances sont souvent synonyme de joie, les rares que j'ai connues étaient toutes un accident dans le meilleur des cas. Enfin, je souris quand même et félicite le couple.

Quand Evynne propose mon aide, j'accepte sans même réfléchir. Je n'aurais jamais pensé pouvoir. Le Tiefflin me regarde puis me sers la main.

-Anzet Kalec, merci de nous aider. Voici ma femme : Filyë.

Je leur souris tout le deux.

-Enchanté, Vulyn Bagial. C'est un plaisir de vous aider.

Je vois du coin de l’œil que la jeune Aasimare me souriait. Le patron dit bien fort :

-Et bien, tu vas pouvoir commencer tout de suite, j'offre ma tournée. Tu vas m'aider.

J'acquisse. Il m'emmène derrière le comptoir.

-Tout d'abord, tu vas leur demander ce qu'ils veulent. En attendant la fin des récoltes, nous ne servons que de l'hydromel et de la bière. Évidemment, il y a de l'eau et pour les plus jeunes, du lait et des jus de fruits, mais actuellement, il n'y a que des adultes ou presque. C'est très simple ensuite, tu prends des chopes ou des verres, tu les remplis avec ce qu'ils ont demandé., tu les poses sur un plateau et tu vas les servir. Tu penses pouvoir pouvoir réussir ?

Simple, mais assez brusque. Enfin, rien ne vaut l'expérience réel pour bien faire. Je prends mon courage à deux mains, le calepin et le crayon pour prendre les commandes et je commence à faire le tour des tables. Principalement de la bière, l'hydromel est plus chère. D'autre demande de l'eau. Puis j'arrive à la table de Filyë et Evynne.

-Je pensais que ce serait moins amusant que ça, mais en fait non. Je glisse un sourire. Merci Evynne et merci madame de me laisser travailler ici. Que voulez-vous boire ?

La femme sourit et me répond gentiment.

-Merci à toi de nous aider. Mon mari à l'habitude de tout faire, donc je l'aide. Mais la charge de travail est conséquente. Un coup de main est vraiment appréciable. Je prendrais seulement un verre d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Ven 8 Aoû 2014 - 16:40

    En découvrant que Vulyn commençait dès maintenant son boulot, Evynne ne put s'empêcher de rire. Elle remercia les gérants de l'engager de façon si facile et resta à parler avec la femme à propos de l'enfant à venir.
    Filyë ignorait si cela allait être un petit garçon ou une petite fille, mais des nausées avait commencé. Elle parlait de sa grossesse avec ravissement, elle se pensait fertile mais Adenora avait pu lui fournir un mélange qui aidait contre la stérilité.
    L'Aasimar guettait les débuts de Vulyn en tant que serveuse, elle semblait s'en sortir plutôt bien. Les commandes étaient prises, même si le sourire n'était pas là, le boulot était fait.

    Bientôt la femme arriva à leur table et leur demanda ce qu'elles voulaient. Avec un sourire ravi Evynne lui répondit :

"Un hydromel s'il te plait. J'adore ça mais j'en bois si peu! Évite de cracher dedans"

    L'adolescente rigola à sa blague, elle ignorait si c'était drôle, mais cela la fit rire. Au vu du regard de Vulyn, ça ne l'était pas. C'est pourquoi elle reprit :

"Je suis contente de savoir que tu t'en sors aussi bien ! Et que tu vas travailler et résider ici ! On pourra se voir et je te ferai découvrir tout ce qu'il y a à voir. J'espère que tu vas te plaire ici. Il faudra te trouver un logement mais il y a un foyer pas loin d'ici. Ou tu pourras prendre une chambre ici, si possible.

    Evynne relança un sourire plein d'espoir avant de continuer en rigolant:

Tu as presque de la chance de t'être faite attaquer par un ours !


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulyn Bagial
La lame noire
La lame noire
avatar
Âge : 20
Philosophie : Egoïsme
Faction ou Clan : La Guilde

Attributs
Races: Tiefflin
Réputation:
450/5000  (450/5000)
Adage: La mort rattrape ceux qui la fuient.
MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   Lun 25 Aoû 2014 - 12:00

La blague n'était pas vraiment drôle mais l'idée même ne m'était jamais venu à l'esprit. De nombreuse solutions s'offraient à moi. Évidemment, je voulais rester. Mais il fallait aussi que je retourne prévenir la Guilde de ne pas s'attaquer à ce village ou à ses habitants. Je souris lorsqu'elle évoqua l'ours. En effet, quelle chance. J'ai manqué de me faire hacher menu par un ours, mais si c'est le prix à payer pour ce village, alors je ne regrette rien. Les journées qui suivent s'annoncent longues. Mais encore une fois, si c'est le prix à payer, je ne regretterais rien.

Hors-Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ange au milieu de démon [Evynne Pianec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les sourires d'Evynne Pianec
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­Norpalie :: Quiétude-