­
 

Partagez | 
 

 Naissance de l'épopée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khalän Sulimë
L'Écorce
L'Écorce
avatar
Âge : 27
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Solarim, Dieu de la magie et de la nature
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
1460/5000  (1460/5000)
Adage: Greffé sur mon visage, le symbole de mon voyage.
MessageSujet: Naissance de l'épopée   Mar 29 Juil 2014 - 16:52

Naissance de l'épopée

Le regard aveuglé de la noire destinée emplissait les deux orifices oculaires creusés dans l'écorce de ce masque à la triste mine. Et franchissant le pas, le cœur lourd de douleurs, le chasseur quitta la bâtisse, si joyeuse autrefois, où rires et chants enveloppaient l'air ambiant, semant la graine du bonheur et de l'apaisement. Et les oiseaux mélodieux du céleste ciel avaient cessé leur virevoltante escapade au-dessus du village, car celui-ci n'était plus que ruines et tristes souvenirs, et nombreuses étaient les âmes à avoir souffert ce jour funeste qui ébranla à tout jamais le jeune homme. Et le dernier survivant, qui maintenant marchait seul à travers les décombres pourrissants, s'en allait dans le calme. Et six mois lui furent nécessaires à s'en remettre, à s'entraîner et à songer à la mort brutale qu'il exercerait aux trois individus qui hantent toujours son esprit éveillé et, qu'en pleine balade onirique, pensant trouver quelques instants de repos, il s'en voyait harcelé par l'horrible et désastreux moment où la mort arracha de ce monde physique sa bien-aimée afin de l'emmener dans le vaste habitacle aux consciences et, de cela, il devait guérir et décida de rompre le silence, s'en aller tranquillement et venger les siens.

Alors, levant le regard en direction du firmament étoilé vacillant à la clarté de l'astre brulant qui titillait la cime de la nuit, il pensait à Ëyà, grande et belle. Elle qui maintenant, de sa main divine et de son corps d'éther, enlaçait l'esprit de Timpë Lyanwë afin d'aguicher ses doux yeux en direction de son amant au cœur meurtri toujours en vie bien malgré lui. Et le magnanime Khalän espérait qu'elle puisse le voir et être fière, mais en son âme il se savait corrompu par la haine et la vengeance tel un homme atteint d'une gangrène incurable. Et celle-ci pourrissait à l'intérieur de sa conscience, paralysant quelque peu son humanité et sa bonté en un mélange de sombres rancœurs parfumants de cendres sa destinée. Et sachant cela, son visage quitta la voute étoilée et son regard baissa jusqu'à percevoir le sol brûlé, qui jadis était verdoyant.

Il marcha et ne se retourna, quittant le village, s'éloignant sans cesse et, sans cesse, fut épris d'une force nouvelle qui frétillait à travers ses membres, heurtait ses nerfs et cognait ses os, renforçant son corps d'un courage nouveau. A cette sensation grandissante qui nourrissait son être d'une détermination sans égale, il fut convaincu de recevoir la grâce de la divine Ëyà qui, prise de compassion envers lui, le toucha de son doigt divin et délicat. Et ses pas, quittant le sol mort, le conduisit à une grande et magnifique prairie où les arbres et les fleurs aux multiples couleurs s'amusaient avec le vent du nord venant des hautes montagnes indomptables. Et l'aurore illumina le ciel de ses couleurs pastels, et les feuillages au sommet des arbres guidèrent Khalän jusqu'au gigantesque arbre isolé au bout de la plaine, là où, pour la première fois, il passa une nuit d'amour avec sa bien-aimée Timpë. Et poussé par le tumultueux vent s'engouffrant dans la vallée, il continua sa marche. Et marchant dans l'herbe fraîche arrosée de la rosée du matin, il arriva jusqu'à l'énorme tronc où une tombe avait été érigée. S'agenouillant à elle, il prit de ses mains la terre nourricière et l'y porta à son masque d'écorce, l'étalant sur le bois mort greffé à son visage. Puis, restant ainsi devant le monticule de terre dévorant la chair de sa bien-aimée, il promit une juste vengeance et un retour apaisant, et se remémorant les lèvres et les larmes, les rires et les nuits d'amours, il plaqua son visage contre terre, et bien que celui-ci ne soit visible, quelques larmes caressèrent ses joues, traçant un chemin à travers la poussière pour apparaître sous le masque de bois avant de s'écraser sur la terre assoiffée.

Et se relevant, il reprit ses armes qu'il avait déposé non loin de là.
Et d'une solide bandoulière, son carquois tout de cuir se fixa en son dos, accompagné de son arc de chasseur. Et au bas de sa jambe gauche, un poignard aiguisé logé en son fourreau. Et, enfin, de sa main droite, il enserra avec force sa faux imposante et tranchante.

Il marcha alors, fit le tour de l'énorme tronc et s'arrêta devant lui.
Un bout d'écorce manquait, et sa main s'y posa pour remercier l'arbre gigantesque de ce morceau qui, maintenant, se voyait être le nouveau visage de Khalän Sulimë. Puis, plein de dévotion, il demanda le soutien de Solarim, dieu de la nature et de la magie, d'un amour immensément grand, inconditionnel, intemporel et sans égal. Et, l'espèrerait-il, le divin l'entendrait de son royaume d'éther et l'épaulerait comme un père. Et le jeune chasseur lui promit qu'en deçà comme au-delà, il errera pour la justice et pour l'amour, et jamais rien ne le dissuadera de se ranger du côté du mal. Ainsi, le jeune homme finit sa prière, libéra de sa paume la plaie du tronc et s'en alla. Et jamais il n'y retournera sans avoir tué les trois monstres, venger les siens et sa bien-aimée.


Et le jour se leva tandis que le guerrier disparut de cet endroit.



 Like a Star @ heaven  ~ Royaume des Humains ~ Bélin ~ Le Havre ~ L'appel de la rivière ~


Epopée de Khalän
Dévot de Solarim : L'Exaltation - Flore sauvage

Monture de Khalän :
Brume:
 
Ancien visage de Khalän :
Avec le masque:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ildir.purforum.com/t939-epopee-de-khalan-sulime
 

Naissance de l'épopée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Siège d'Etherna ... Première étape d'une épique épopée
» Sea Wolf, l'épopée légendaire
» Le point de départ d'une épopée dantesque!
» Haiti: Toujours en Quête d'une Percée Louverturienne.
» Haiti-politique : Des élections dans 5 ans ou 10 ans ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin-