­
 

Partagez | 
 

 Les armes à feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Les armes à feu   Lun 14 Juil 2014 - 9:07



De l'Alchimie à la Piraterie


En prenant le monopole du commerce de l'ignifite il y a vingt ans, les alchimistes de la Guilde ont très vite compris que ce minerais avait des propriétés pour le moins "détonantes". Ainsi la "poudre sombre" vit le jour très vite et son utilisation se concrétisa tout aussi rapidement. Mais il n'y avait là que la moitié du travail qui avait été fait.
Les ingénieurs de la Guilde se sont donc emparés du projet et se sont mis à l'utiliser de mille et une façons, certaines plus concluantes que d'autres. Leur obsession : la rendre utile. Comment pouvaient-il créer le besoin d'une chose aussi nouvelle ?... C'est dans cette optique que pistolets, bombes et canons virent le jour. Cependant les premiers prototypes eurent plus le mérite de tuer leurs inventeurs que de leur apporter gloire et fortune. Le nombre d'accident fut bientôt si élevé que la Guilde se mit à chercher des personnes prêtes à essayer ses inventions.

Elle trouva chez les pirates des clients de choix.

La Guilde leur proposa des armes imparfaites, certes, mais à des prix dérisoires accompagnés de promesses de réussite et d'une démonstration truquée à coupée le souffle d'un dragon. Les pirates, excités par les idées démentes qui naissaient en eux et la soif de victoire, se ruèrent sur la poudre noire et ces armes novatrices.
Au cours des vingt dernières années, les pirates essuyèrent de nombreuses pertes et, bien que le statut de cobaye n'était pas officiel, les bandits des mers n'étaient pas dupes. Conscients qu'une collaboration leur apporterait plus qu'un raid sur Paria, les pirates aidèrent donc la Guilde à peaufiner leurs inventions. Ainsi plusieurs générations d'armes furent créées et revendues jusqu'à celle que l'on connaît aujourd'hui.



La Poudre Sombre


Au contact du feu, cette poudre provoque une détonation qui permet de propulser un projectile à une grande vitesse ou de créer des explosifs. La poudre est confectionnée selon un procédé rigoureux mais simple. Le réel défi réside principalement dans l’obtention de l'ignifite. Elle se compose de trois ingrédients :

  • 75% de salpêtre. Poudre blanchâtre peu couteuse et facilement créée par les alchimistes.
  • 10% de charbon. Facilement exploitable et trouvable partout.
  • 15% d'ignifite. Très rare.



Le Pistolet à Silex


Aujourd'hui, les pistolets à silex ont une précision toute relative et les explosions dues à un surdosage ou à une mauvaise ignition de la poudre sombre sont monnaie courante, de plus l'air marin humidifie parfois tellement la poudre que le coup ne part tout simplement pas. Ils demandent un entretien constant, des munitions, une préparation avant chaque tir...
Malgré tout ces défauts, le pistolet à silex reste une arme légère, maniable et surtout terriblement efficace en cas de tir réussi. Utilisé lors d'assauts rapides, l'extrême lenteur du rechargement ne semble pas affecter les pirates qui, une fois le tir effectué, se servent de la crosse comme massue.

Ces armes sont achetables à très bon prix si vous savez à qui parler.



Mécanisme et Utilisation

Schéma:
 

Sur le chien est fixé un morceau de silex (2) qui résiste à une quarantaine de coups. Lors de la pression sur la détente, le silex heurte fortement une lamelle de fer (appelée batterie) à la surface rugueuse et provoque une vive étincelle. En se soulevant, la batterie (4) découvre l'auget (3) qui renferme la poudre d'allumage. Un petit trou reliant l'auget au canon permet d'enflammer la poudre de tir.
Après que le coup soit parti, il faut remplir à nouveau l'auget de poudre et utiliser la baguette (5) pour pousser dans le canon la bourre et la balle. Ce procédé étant assez long, la plupart du temps après le premier coup le tireur se contente d'utiliser la crosse renforcée (1) comme une massue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les armes à feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Instruction Technique Armes de Poing
» Énième recensement des armes d'exception.
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: Archives du savoir :: Bibliothèque-