­
 

Partagez | 
 

 Ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mar 6 Jan 2015 - 11:24

[hRP : Encore désolé du délai… J’ai été assez occupé. Espérons que cela s’arrange…]

Peut-être aurait-il mieux fait de se garder de monter. A bien y réfléchir, c’était à la fois inconvenant et probablement bien peu orthodoxe, mais il n’avait pu s’en empêcher. Il fallait surement y voir la curiosité bien connue des félins, ou simplement un peu d’attention pour une personne avec qui il avait voyagé quelques heures. Et qui avait manqué de l’étriper, mais ça, c’était du passé. Alors que les secondes s’écoulaient depuis qu’il avait frappé, il se décida à laisser encore quelques instants à la Felidae pour répondre avant de prendre son absence de réponse pour une invitation au départ. Si elle ne voulait pas lui parler, c’était son droit, peu importait les raisons. Ceci étant, elle pouvait très bien être endormie, ce qui, malgré tout, restait assez étonnant compte-tenu qu’elle devait avoir rejoint sa chambre quelques dizaines de secondes auparavant, tout au plus. Certaines personnes avaient ce don de s’endormir presque immédiatement, mais là, si c’était le cas, on approchait plus de la magie que d’un don, ce qui, il fallait l’admettre, n’était pas impossible non plus en ce monde. Enfin, il était difficile de savoir ce qui se passait derrière la porte de bois et si elle restait close, c’était probablement le signe qu’on ne souhaitait pas qu’il le découvre. Le Suli resta silencieux quelques instants de plus à fixer le bois avant de se raviser. Peut-être valait-il mieux qu’il s’en aille. Il finirait son repas et reprendrait la route. Après tout, il n’allait pas non plus forcer les choses et encore moins quelqu’un à lui parler s’il n’en avait pas envie. Il haussa les épaules pour lui-même et allait reprendre la direction des escaliers quand, soudainement, la porte s’ouvrit. Tournant la tête vers l’ouverture, il découvrit le démon d’ombre, Shotra, dont la voix pressante ne laissait pas vraiment le choix.

Malgré la surprise, Zakaerii entra dans la pièce, ayant à peine de s’habituer à la pénombre de celle-ci avant que la porte ne se ferme brutalement derrière lui. Il sentit le démon passer à ses côtés pour se jeter, presque littéralement en direction du lit pour retenir sa maîtresse. Retenir oui. Il ne fallut pas bien longtemps au Felidae pour comprendre que quelque chose ne tournait pas rond et qu’à l’instar de leur rencontre quelques heures plus tôt, elle semblait à nouveau ne pas vraiment être elle-même. Etonnamment, même son compagnon ne semblait pas savoir ce qui lui arrivait, tandis qu’il se contentait de la maîtriser et, à la plus grande surprise du Suli, semblait peiner à la tâche. La voix qui s’échappa des lèvres de la jeune femme acheva de surprendre son homologue dans la pièce qui ne comprenait rien de ce qu’il se passait sous ses yeux. Hormis peut-être, qu’elle semblait avoir besoin d’aide. Malheureusement, il ne voyait pas trop ce qu’il pouvait faire pour l’aider. Tout au plus savait-il panser quelques blessures, mais pour cela, il était loin d’être un spécialiste. Il s’approcha toutefois du lit où Shotra maintenait sa maitresse en place et observa la jeune femme quelques instants. « Je ne suis pas sûr d’être une quelconque aide… » Il chercha un quelconque contact avec le regard de l’intéressée mais ne parvint à rien. Il approcha sa main de son front dans une tentative probablement vaine et, cherchant à ne pas lui faire du mal, se ravisa étant donné qu’elle bougeait un peu trop. « Je peux essayer quelque chose, mais ça ne dépendra probablement pas de moi. » Il attendit une réaction du démon, mais il ne semblait pas en mener large.

Le Felidae prit une grande inspiration, posa une main sur la jeune femme, aidant Shotra à maintenir sa prise et déposa l’autre sur son front, immobilisant sa tête d’une pression ferme mais sans forcer. Zakaerii ferma les yeux. « Revoran, Dieu de la Puissance et de la Guerre. J’en appelle à toi. » Une prière, oui. A vrai dire, il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire d’autre. Implorer son Dieu n’était pas quelque chose qu’il faisait couramment, du moins pas pour une intervention directe. Au fur et à mesure qu’il parlait, il se demandait si Revoran entendrait sa prière et accepterait d’y répondre, mais cela valait peut-être la peine d’essayer. Après tout, ce n’était peut-être pas pour rien qu’il avait rencontré Fleya et, peut-être également, représentait-elle ce que le Dieu appréciait. Qui plus est, il n’était pas certain de la façon dont il procédait. On demandait rarement des faveurs aux Dieux, du moins pas aussi directement, mais le Suli avait foi et au pire, ils trouveraient surement une solution en attendant que cela passe, si cela devait passer. Peut-être pourraient-ils l’attacher au lit ? Il brida ses pensées, se concentrant sur la fin de sa prière. Ils seraient rapidement fixés sur l’issu de cet essai…

[hRP : L’issu de la prière est à ton bon vouloir Fleya.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 17 Jan 2015 - 5:47

Shotra observait avec horreur sa maîtresse se faire engloutir par des ténèbres qu'elle semblait nourrir en son sein. Impuissant, paniqué et désespéré. Lui qui en temps normal aurait trouvé cette noirceur absolument divine, elle lui paraissait atrocement infecte lorsqu'elle émanait de sa maîtresse. Elle n'était pas un monstre.... Elle n'était pas faite pour l'être. Zakaerii se retrouva tout aussi penaud que l'ombre, ne sachant pas vraiment quoi faire. Puis, à situation désespérée, il tenta le tout pour le tout. Et Shotra l'observa avec de grand yeux ronds. Invoquer un dieu de la guerre et de la puissance pour tirer quelqu'un de la tourmente ? Perdait-il lui aussi l'esprit ? Comment ce genre de dieu pourrait-il seulement être intéressé par ce genre de chose ? Voila une question que seuls les dieux pouvaient répondre.... Car il n'est rien plus capricieux et imprévisible qu'un dieux. Si souvent ils restaient sourd et silencieux aux prières des mortels, ils accordaient parfois leur grâce à ceux qui les intéressaient le plus. Car là était le secret des dieux.... Quiconque espérait obtenir leur aide se devait de se montrer intéressant ou original dans ses voeux ou dans ses actes. Et force était de constater qu'il n'était pas banal de demander à un dieu guerrier de sauver l'esprit d'une non-fidèle qui plus est.

Mais justement.... Ce fut la bizarrerie qui attira l'attention dudit dieu sollicité. Intrigué, son regard se posa sur la scène improbable qui se jouait devant lui. Un tâche qui aurait dû incomber à Latrish ou à l'extrême limite à Phélemée. Il cru initialement à la possession d'un démon sur le corps de la Felidae. Mais il vit rapidement qu'il n'en était rien. La colère et la douleur étaient les seules présentes, et elles appelaient à l'unissons à un seul voeux. La vengeance, la justice. Laver l'honneur et la mémoire des siens. Qu'importe le prix, qu'importe le temps.... Le devoir... L'honneur.... La force et la détermination. Autant de valeurs qui parlaient délicieusement à l'oreille de Revoran. Même si l'échelle était moindre, il n'en restait pas moins que cette enfant se préparait à mener une croisade, à mener sa guerre. Autant d'éléments qui auraient pu faire d'elle une de ses plus fervente et remarquable fidèle. Il en aurait été enclin à lui accorder son aide, pour peu qu'elle veuille se convertir à son culte. Et après tout, pourquoi ne pas lui en faire la proposition ? Il chuchota à l'esprit de la féline l'invitation à sa dévotion, lui promettant puissance et réussite sous l'échange de son allégeance.

Une proposition divine, qu'il était certain de voir couronné de succès. Mais brusquement, Fleya se redressa sur sa couche en criant farouche et déchaînée.


-Je n'ai ni dieu ni maître !!!

Shotra ayant perdu du terrain sur le coup de la surprise, se jeta immédiatement sur elle pour la plaquée de nouveau sur le lit, ne rechignant pas sous l'effort. Pour l'amour du sang, qu'est-ce que Zakaerii avait bien pu faire pour susciter une telle réaction ?! Aurait-il réellement réussi à faire intervenir son dieu comme le laissait sous-entendre la réaction de la Suli ? A vrai dire, lui-même n'en saurait peut-être jamais rien. Toujours était-il que c'était peut-être bien la première fois que Revoran se vit recevoir un refus, et énergétique qui plus est ! Comment une simple mortelle pouvait-elle se montrer si peu déférente et insolente face à une proposition si généreuse d'un dieu ?! Ça dépassait l'entendement, et Revoran comptait bien lui rappelait qu'elle n'était rien comparé à lui. Assommer l'esprit d'une mortelle était une peccadille pour une divinité comme lui, et sans aucune autre forme de procès, la tigresse sembla sombrer subitement dans l'inconscience. Issue salvatrice pour Shotra qui était épuisé à lutter de la sorte avec sa propre maîtresse. Il vérifia rapidement qu'elle était toujours vivante et souffla de soulagement une fois rassuré.

Que s'était-il passé ? Le dieu de Zakaerii aurait-il vraiment intervenu ? Tout semblait amener à y croire en tout cas. Pour Shotra cela lui importait peu, mieux, ça l'arrangeait. Fleya semblait calme et paisible, comme si elle dormait gentiment. Si Revoran avait initialement été refroidie par le refus de Fleya, sa curiosité n'en fut que plus exacerbée. Cette petite féline, bien qu'effrontée et prétentieuse, avait néanmoins des tripes et un certain courage. D'ordinaire les mortels se couchaient à ses pieds. Mais elle... Elle l'avait débouté pour accomplir seule sa guerre. Et dans un sens, c'était tout à son honneur.... Et il ne pouvait s'empêcher de se demander si elle parviendrait réellement à son but sans intervention divine.... Même s'il ne l'aiderait pas, il ne se priverait pas de garder un œil sur elle et de suivre ainsi ses aventures et l'avancement de sa quête. Elle avait pour elle une force naissante et la détermination, et la question était à présent, est-ce que cela lui suffirait.... Toujours était-il que de manière indirecte, il avait répondu à l'appelle de son fidèle et accomplit son désir, d'une certaine manière.

Shotra posa sa grosse main griffue sur le front de Fleya s'assurant comme il pouvait de son état. Il la regardait en se demandant combien de temps le calme durerait, et ce qu'il pourrait faire si jamais cela venait à recommencer. Il espérait qu'à son réveil, sa jeune maîtresse ait retrouvé ses esprits, et qu'ensemble ils puissent tous les deux réfléchir et trouver une solution à ce nouvel et importunant état. Sa protégée semblant dormir comme une bien heureuse, il porta son regard sur Zakaerii. Il avait finalement bien fait de le laisser entrer, même s'il n'aurait jamais cru que son dieu répondrait présent. Il se demandait ce qu'il allait faire, espérant simplement qu'il ne cède pas à la panique maintenant et n'aille pas les dénoncer à qui de droit. Une possibilité qu'il trouvait très peu probable cela dit, sans quoi il aurait déjà agit depuis longtemps. Il ne savait pas s'il devait tenter de réveiller la féline ou pas, elle semblait si paisible à présent, et il craignait surtout de réveiller de nouveau une furie. Mais si l'ombre abyssale était encore un peu désorientée, le pauvre Suli présent ne devait pas être plus assuré. Qu'allait-il faire à présent ? Partir ? Rester ? La réveiller ? Remercier son dieu ? Profiter de l'attention de ce dernier pour essayer de lui demander des réponses ? Mais voulait-il seulement en avoir....


[Désolée du temps de réponse, j'ai pas vu de lune pleine donc je croyais qu'il n'y en avait pas eu T-T. Je me suis permise d’interpréter un peu Revoran, si jamais ça ne colle pas du tout à son comportement, ou si c'est juste pas possible, je referai un autre poste ^^]


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Lun 2 Fév 2015 - 9:03

Invoquer le Dieu de la Guerre pouvait sembler désespéré ou bien simplement idiot. Pourtant, pour Zakaerii, c’était une évidence. S’en remettre à la prière n’avait rien d’anodin, et il n’y avait aucun mal à se déclarer incapable de faire quoique ce soit. Ce qui arrivait à la Suli le dépassait de loin et il suffisait de voir la difficulté qu’avait le dénommé Shotra à la maintenir en place pour se convaincre. Prier oui, mais quel dieu ? Pour un dévot de Revoran, la question ne se posait pas. Certes, une autre divinité aurait peut-être été plus adéquate, mais il y avait beaucoup moins de chances qu’elle ne réponde à son appel que le dieu qu’il servait au jour le jour. Qui plus est, au fond de lui, le Felidae était convaincu que celle qu’il avait croisée un peu plus tôt dans la journée attirerait son attention. Dans le pire des cas, rien ne se passerait. Cela valait le coup d’essayer, non ? Tandis qu’il achevait sa prière, il ne fallut pas longtemps pour qu’il remarque une « présence ». Il resta cependant immobile et impassible mais il l’avait reconnue, après tout, il avait suffisamment été en contact avec Revoran pour le reconnaître lorsque celui-ci daignait se pencher sur le sort des mortels. Sans chercher à interférer ou à plaider la cause de la Suli – car il savait que le Dieu était pleinement capable de prendre sa décision à lui seul – il se contenta d’observer la scène, si tant est qu’il y avait quelque chose à observer. S’il pouvait ressentir qu’ils n’étaient pas seuls, il n’avait aucune idée de ce qui se jouait pour Fleya. Et, d’une certaine manière, cela ne le regardait pas non plus. Il restait simplement à espérer que tout se passerait au mieux, mais, c’était peut-être déjà trop demander.

Zakaerii fut aussi surpris que Shotra par la réaction de la Felidae. Tandis que l’ombre reprenait son emprise sur la corps de cette dernière, la plaquant contre le lit, le Suli observa la scène dubitatif. Que venait-il de se passer ? Il était difficile de le dire. Revoran venait-il d’essuyer un refus ? L’idée lui semblait loufoque et, pourtant… « Ni dieu, ni maître » n’avait pas beaucoup d’autres sens possibles, qu’on le veuille ou non. Tandis qu’il allait aider le démon d’ombre à maintenir sa maîtresse en place sur le lit, celle-ci sembla se calmer, avant de sombrer dans l’inconscience. Laissant le compagnon de Fleya vérifier qu’elle allait bien, il nota tout de même que la présence avait disparu. Le Dieu de la Guerre s’en était allé. La question était de savoir ce qu’il avait pu faire, s’il avait seulement fait quelque chose. Sceptique, il observait la scène. Tout était tellement calme d’un coup, s’en était presque surréaliste, surtout après la scène à laquelle il venait d’assister. Shotra semblait soulagé, apparemment sa maîtresse allait bien et était simplement endormie ou inconsciente, mais rien de bien grave à ne pas en douter. Le Suli se permit de poser une patte sur son front pour s’en assurer par lui-même et vint lui aussi à la conclusion qu’il était inutile de s’inquiéter outre-mesure. Il ne restait maintenant plus rien à faire. « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais Revoran y est pour quelque chose. » Il ne savait pas si le démon avait ressenti la présence divine ou non, dans le second cas, il était préférable de lui expliquer au moins ce qu’il savait. Pour le reste, il faudrait attendre le réveil de la jeune Felidae. « J’imagine que tu en sauras peut-être plus à son réveil. » Il esquissa un léger sourire, pour lui-même, car il n’était pas certain que le démon puisse l’apercevoir dans l’obscurité.

Le dévot repéra la porte par le petit liseré de lumière qui se trouvait en dessous et provenait du couloir. Il espérait que personne n’avait entendu ce vacarme, mais il y avait de bonnes chances que ce soit le cas. « J’imagine que je n’ai plus rien à faire ici. » Il soupira et fit quelques pas en direction de la porte avant de se raviser. « Je vais prendre une chambre ici, à l’auberge. Si jamais… » Mieux valait espérer que non, mais qui pouvait en être certain… « Je pense que tu n’auras pas de mal à me trouver. » Un démon d’ombre pouvait surement très facilement se faufiler n’importe où. Enfin, mieux valait ne pas trop y penser. Il entrouvrit la porte en silence, avant de saluer la créature et refermer derrière lui. La lumière des torches du couloir l’éblouit quelques instants avant qu’il ne descende dans la grande salle avant qu’il ne retrouve sa table. La serveuse s’approcha et lui demanda s’il désirait les restes de son repas. Il acquiesça doucement et demanda également à payer pour une chambre. « Des ennuis avec la demoiselle ? » Zakaerii écarquilla les yeux sous la surprise et comprit le sous-entendu un peu trop tard, pour pouvoir dire la vérité sans passer pour un menteur. « On peut dire ça comme ça… » S’était-il alors contenté de dire, l’air résigné, de toute façon il était inutile de polémiquer, elle semblait avoir des idées très… arrêtées. Il termina son repas avant de récupérer une clef. La chambre se situait au même étage, quelques portes plus loin. Il était resté quelques secondes immobile devant la porte de Fleya avant de continuer sa route. Derrière la porte de sa chambre, il se dévêtit, se mit en tailleur devant la fenêtre et laissa ses penser vagabonder pendant quelques minutes avant de finalement se relever et se glisser entre les draps. Quelle journée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 7 Fév 2015 - 6:29

Zakaerii avait raison. Son dieu était intervenu, et Shotra n'aurait pu le nier. Ce Suli était parvenu à faire intervenir son propre dieu. Le démon en observa le Felidae d'un autre oeil. Mieux valait-il qu'il évite que sa maîtresse ne se retourne contre lui dans sa folie. Autant il n'avait aucun doute quant à son potentiel pour la protéger de lui. Autant affronter un dieu était une toute autre affaire qui, tout démon qu'il était, inspirait un minimum de respect. Mais cette pensée fut brève dans son esprit. Zakaerii avait déjà prouvé plusieurs fois qu'il n'était pas hostile envers Fleya, et au contraire il se montrait plutôt bienveillant. L'ombre observait toujours la féline endormie. Il acquiesça à Zakaerii lorsque ce dernier lui dit qu'ils en sauraient plus au réveil de la belle. Il était temps d'aller dormir.... Très aimable, l'Once informa qu'il allait prendre une chambre et qu'au cas où, Shotra n'aurait aucun mal à le trouver. Il acquiesça, en signe de remerciement. S'il n'avait pas été aussi fier, nul doute qu'il lui aurait exprimer sa gratitude de vive voix, mais l'ombre abyssale restait un démon. Il observa Zakaerii partir avant de se placer aux côtés de sa maîtresse endormie. La journée avait été beaucoup trop longue et riche en émotions en si peu de temps.

Shotra avait veillé toute la nuit sur sa maîtresse. Il était extrêmement rare qu'il ne parvienne pas à trouver le repos à cause de l'inquiétude. En fait, il n'y avait que depuis qu'il connaissait cette petite Suli qu'il avait découvert cet état peu réjouissant. Ce qui restait fort heureusement peu courant. Il en vint à se moquer de lui-même. Surveiller une gamine endormie comme une mère poule.... Bon pour sa défense la gamine était tout de même capable du pire en ce moment. Mais alors qu'il s'était perdu dans ses pensées, il n'avait pas remarqué la lumière qui filtrait à travers les brèches des volets usés. L'aube avait déjà pointé le bout de son nez depuis un certain temps et le matin était à présent là. Et ce fut une plainte qui le tira de ses réflexions.


-Weuaaargh..... Ma têêêêêêête.....

Fleya ouvrit péniblement les yeux ramenant immédiatement ses pattes sur son front. Que diable s'était-il passé pour qu'elle se sente aussi mal dès le petit matin ? Elle chercha du regard Shotra, pour se rassurer et le trouvant elle lui baragouina d'une voix encore à moitié endormie.

-Sho... Shotra..... Pourquoi j'ai l'impression que l'univers tout entier m'est passé sur le crâne....?

....Revoran est intervenu pour te.... "calmer".....

-Hein ? .... Revoran..... Le dieu ? Celui que Zakaerii révère ?

Shotra acquiesça tout en aidant la féline à s'assoir. Il était tellement rassuré et content de voir qu'elle avait retrouvé ses esprits ! Même s'il fallait, semblait-il, lui rafraichir un peu la mémoire..... Fleya elle peinait à rassembler ses souvenirs. Elle avait l'impression d'avoir le cerveau en compote, comme si on s'était amusé à secouer violemment sa boîte crânienne pour qu'il se cogne contre les bords. La bouche pâteuse elle faisait de gros efforts pour se souvenir jusqu'à ce qu'enfin des flashs lui montre la scène de l'autre soir. La féline resta un moment dans un état second, partagée entre stupeur et horreur. Et quand enfin elle eut fini de réunir ses souvenirs elle lâcha déconfite à Shotra.

-Ho non... je n'ai pas fais ça.... ce n'est pas vrai.....

Shotra acquiesça silencieusement pour lui confirmer le contraire. La féline se prit de nouveau la tête entre les mains. Que lui arrivait-elle ? Pourquoi est-ce que cela lui arrivait ? Qu'allait-elle faire à présent ? Shotra s'approcha d'elle posant ses larges paluches griffues sur les épaule de la jeune fille. Il fallait qu'elle se ressaisisse, et qu'elle réagisse ! La situation était trop sérieuse pour qu'elle puisse se morfondre. Fleya finit par se sortir la tête des mains et plongeant ses prunelles bleues dans le regard immaculé de son compagnon elle secoua la tête doucement avant de finalement lui répondre.

-Je.... Je ne sais pas quoi te dire.... Je suis désolée.... Je n'étais plus moi-même.

....Les excuses ne sont pas nécessaires.... Il faut une solution.

-Oui oui tu as raison je sais. C'est juste que.... Je me sens mal d'être ainsi.

....Ce n'était pas toi.....

Fleya semblait hésiter. D'un certain sens, si c'était elle. Cette chose faisait partie d'elle et de manière intégrale. Mais elle ne voulait pas être ce concentré de colère et de fureur, ce désir de vengeance personnifié. Seulement.... à avoir muselé cette partie d'elle, elle n'avait fait qu'aggraver la situation. Elle devait trouver une solution, et qui ne passait pas forcément par la destruction de cet aspect. Il était né d'une injustice.... Peut-être que si elle réparait cette injustice, son âme serait de nouveau en paix.

-Shotra.... ça fait partie de moi. Et... je ne suis pas sûr que essayer de se débarrasser purement et simplement de cette partie de moi résolve quoique ce soit. Je... Je pense qu'on devrait essayer de trouver le moyen de corriger ce qui a causé tout cela. Si on s'en prend à la cause, tout devrait s'arranger non ?

..... Ça peut marcher.

Il fallait qu'elle y croit. Elle avait besoin d'espoir, besoin de motivation pour ne pas laisser la peur et la panique la dévorer, et trouver la force d'avancer. Et puis son raisonnement n'était pas idiot. Cela pouvait réellement marcher. Pour l'heure elle devait se remettre. Elle avait l'air d'avoir du mal à encaisser le coup d'hier. Shotra ouvrit les volets et les fenêtres et il la conduisit au bord de celle-ci. L'air frais du matin lui fit grand bien, la sortant de ses torpeurs. Le matin était encore habillé de couleurs pastelles, les tenanciers de l'auberge venait de se réveiller et se préparaient rapidement pour mettre en marche les fourneaux et les cheminées. L'esprit un peu plus frais, Fleya plaqua soudainement sa patte contre son front.

-Ho non Zakaerii.....

.... Il a invoqué son dieu.....

-Et il a tout vu.... C'est tellement embarrassant..

..... Tu as défié son dieu.

-Folle, j'étais complètement folle ! Tu te rends compte, il aurait pu m'annihiler comme ça et moi, je ne trouve rien de mieux à faire que rejeter son aide comme ça ! Je ne sais pas si je suis chanceuse ou malchanceuse.... Enfin.... Où est Zakaerii ? Je dois aller le remercier et m'excuser, c'est le minimum après tout ce qu'il a fait.

Si Fleya percutait qu'elle aurait pu mourir cette nuit là, Shotra lui tirait une certaine fierté de ce moment. Combien de démon pouvaient se vanter d'avoir une maîtresse qui avait envoyer paître un dieu ?! Cela dit la féline ne semblait pas partager sa fierté.... Elle demanda à son compagnon de la mener à Zakaerii. Elle espérait qu'il soit déjà réveillé, mais elle ne doutait pas qu'il avait un rythme de vie basé sur la nature et les lever et les couchés de soleil. Tel était le lot de ceux qui passait leur vie sur les quatre chemins. Arrivée devant la porte de l'Once, elle resta un instant hésitante. Elle se sentait honteuse de ce qui s'était passé, mais elle devait prendre ses responsabilités. Elle frappa penaude à la porte attendant qu'on l'invite à rentrer. Elle franchit alors la porte, penaude, ses oreilles tombant doucement de chaque côté de sa tête. Bien embêtée elle bredouilla à Zakaerii.

-B... Bonjour.... Je.... Merci d'être intervenu hier et... Vraiment désolée. Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé et.... Je ne suis pas folle hein.... Mais.... enfin.... Au moins cette fois je ne vous ai pas agressé hé hé....

Plus elle essayait de s'excuser et de se justifier, plus elle s'empêtrait dans des explications qu'elle ne parvenait pas à exprimer ses pensées. Shotra aurait bien rit d'elle s'ils n'avaient été que tous les deux. Elle avait finit par attraper sa queue tigrée qu'elle enroulait et déroulait distraitement pour essayer de se donner un peu de contenance.


-.... Je vous paye un petit déjeuné pour vous remercier ?

Elle n'était pas à l'aise et ne savait pas trop quoi dire ni faire. Après tout, que pouvait-on faire dans ce genre de situation ?


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Jeu 19 Fév 2015 - 12:01


La nuit avait été paisible et, peut-être inconsciemment, Zakaerii avait profité du confort de l’auberge pour dormir d’un sommeil profond. Il était possible que les évènements de la veille y soient pour quelque chose, mais il était difficile de théoriser sur un sujet aussi vague. Comme d’habitude, les premières lueurs de l’aube avaient réveillées le Felidae. Il ne fallait pas grand-chose pour qu’il sorte de son sommeil. Qui plus est, le Suli n’était pas du genre à apprécier l’oisiveté et préférait de loin profiter pleinement des journées qui s’offraient à lui, ne laissant que peu de place au repos, même si, bien entendu, il était conscient qu’il fallait aussi laisser le corps reprendre des forces de temps à autres. En silence, il avait quitté les draps de son lit puis avait ouvert pleinement la fenêtre, laissant entrer l’air frais de ce tout début de matinée. Il fit un brin de toilette avec la bassine d’eau prévue à cet effet avant de prendre sa petite routine d’exercices matinaux. Les premières heures du jour étaient l’occasion pour le Dévot de préparer son corps et de l’entrainer, encore et toujours. Pour conserver une bonne forme physique, il était essentiel de ne pas se laisser aller et, même s’il couvrait de nombreuses lieues chaque jour, c’était là plus une habitude qu’une réelle nécessité. Et puis, au fond, cela avait le mérite de passer le temps. S’il lui aurait été probablement possible de réveiller l’aubergiste en cette heure matinale, Zakaerii préférait attendre qu’il se réveille par lui-même, après tout, il n’était pas plus pressé que cela. Qui plus est, il devait admettre avoir une certaine curiosité à l’égard de Freya. L’ombre n’était pas passée pour le réveiller, il fallait donc y voir le signe que la Suli avait continué à dormir, au moins jusqu’à présent, mais se réveillerait-elle seulement ? Difficile à dire.

Le soleil était bien visible à l’horizon quand on frappa à la porte de la chambre du Felidae qui s’en étonna. Il se redressa agilement, quittant sa position assise devant la fenêtre, il jeta un regard à son manteau qui trônait sur une chaise en bois et haussa les épaules pour lui-même avant d’indiquer que la porte était ouverte. Après tout, la fourrure était suffisante et ne choquerait probablement personne. Il fut surpris, mais quelque peu soulagé, de voir la jeune Suli entrer dans la pièce. Il remarqua cependant rapidement qu’elle semblait gênée. « Bonjour Fleya, content de voir que vous allez bien. » Après l’intervention de Revoran la nuit dernière, il n’était pas vraiment clair qu’elle aurait pu être en état de se lever, mais il fallait croire que le Dieu avait décidé de ne pas y aller trop fort, et, d’une certaine manière, c’était peut-être mieux ainsi. Zakaerii esquissa un sourire tandis que la jeune femme essayait de s’excuser pour ce qu’il s’était passé la veille. Il était vrai que cela avait été quelque peu troublant, mais il n’y avait pas eu mort d’homme. Heureusement, Shotra avait réussi à la maitriser, sans lui, les choses auraient été plus… problématiques. « Ne vous tracassez pas. Personne n’a été blessé, c’est l’essentiel. J’espère juste que cela ne vous arrive pas trop souvent, vous n’aurez pas toujours un Dieu pour vous aider à dormir paisiblement. » Le Felidae avait conclu sa phrase avec une pincée d’humour. Il se dirigea vers la chaise et attrapa son manteau qu’il enfila avant de s’approcher de sa sacoche. « Maintenant… Si vous me proposer le petit-déjeuner, je serai idiot de ne pas en profiter. » Il l’invita à se diriger vers la porte et jeta un dernier regard à la pièce, s’assurant qu’il n’avait rien oublié avant d’en fermer la porte et de s’engager à la suite de Fleya dans le couloir.

« Vous avez une petite idée de ce qui vous est arrivée cette nuit ? Pour un peu, je vous aurai cru possédée. » Il était vrai qu’elle semblait animée d’une force et d’une volonté qui n’avaient rien de celles qu’il avait pu voir au cours de la journée. Etait-ce son instinct bestial qui avait ressurgi, comme lors de l’incident de la forêt ? Difficile à dire. Alors qu’ils arrivaient dans la grande salle, encore assez vide, ils passèrent commande et se mirent à une table un peu à l’écart. Il y avait deux autres personnes, mais la salle pouvait continuer à se remplir dans les minutes à venir et il était inutile de mettre tout le monde au courant de ce qu’il s’était passé cette nuit. La même serveuse que la veille au soir vint déposer quelques assiettes devant eux et posa un regard entendu sur le Suli. « Ah bah vous voyez, elle ne vous aura pas boudé bien longtemps. » Tandis qu’il relevait la tête vers elle, surpris, elle lui fit un clin d’œil avant de s’éclipser. Zakaerii ne comprit que quelques instants plus tard ce à quoi elle faisait référence. Il haussa les épaules et piocha quelques grains de raisins dans les fruits qu’on leur avait apporté. « Que comptez-vous faire, maintenant ? » La question était vague, et ne faisait, en fait, pas vraiment référence à ce qu’ils avaient vécu la nuit dernière, mais plutôt au simple fait de savoir ce qu’elle allait faire désormais pour son voyage. Le Suli n’était pas nécessairement doué pour la discussion mais à l’attitude gênée de Fleya, il avait opté pour quelque chose qui la détendrait peut-être un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Dim 22 Fév 2015 - 13:46

Lentement, Fleya redressait ses oreilles. Zakaerii n'était pas rancunier sur le le sujet cette fois encore, pour son plus grand plaisir et soulagement. Elle aussi espérait le plus sincèrement du monde qu'elle n'aurait pas ce genre d'accident trop souvent. Comme l'avait fait remarquer son camarade, tout ne se passerait pas toujours aussi bien. Elle en avait parfaitement conscience et cela la stressait un peu. Elle n'avait toujours aucune garantie absolue sur quoi faire pour endiguer cela de manière efficace. Tout juste des idées de pistes.... Mais pour l'heure, elle avait mérité de souffler un peu et de se remettre de ses émotions. Elle aurait tout loisir de réfléchir à tout cela le ventre plein.... Ou peut-être pas finalement. L'Once se montrait curieux sur les soudains changements d'état de la jeune Felidae, et elle ne pouvait pas le lui reprocher. Un peu ennuyée elle lui répondit toutefois.

-Je.... Je ne sais pas vraiment ce qui m'arrive. Cela ne m'étais jamais arrivé avant. Dans un sens, j'aurais préféré que ce soit l’œuvre d'un démon, car j'aurais su quoi faire mais.... ... Il n'y a aucune possession derrière tout ça. Je l'aurais senti, ma nature ne serait pas restée insensible à l'intrusion d'un démon. C'est.... autre chose.

Il lui était bien délicat de parler de ça. Pouvait-elle seulement mettre un nom sur ce qui lui arrivait ? Pour l'instant en tout cas elle n'y parvenait pas. Shotra était de nouveau dissimulé dans l'ombre de sa maîtresse. Les deux Sulis pénétrèrent la grande salle avant de s'installer à une table. Ils n'eurent pas le temps de reprendre leur conversation que la serveuse vint leur apporter de quoi petit-déjeuner, et surtout faire un commentaire qui laissa Fleya comme deux ronds de flan. Elle vit le clin d'oeil de la serveuse, sans un comprendre la moindre allusion, et elle l'observa s'en aller avec de grands yeux ronds. Elle ? Bouder ? Pourquoi bouderait-elle ? Et pourquoi elle aurait fait cela à Zakaerii ? Elle se tourna vers son camarade cherchant désespérément quelques réponse dans son regard, mais sur le coup, il avait l'air aussi désœuvré qu'elle. Elle laissa donc passer l'affaire, tandis que son démon bouillait en s'imaginant évidement les pires scénarios, et que Zakaerii venait de comprendre, pour mieux ne plus porter aucune importance à cela. Fleya pocha une belle pomme rouge qu'elle commença à déguster pendant que son confrère picorait dans le raisin. Il lui demanda ce qu'elle comptait faire ce qui arracha un petit soupire à la féline.

-Je dois trouver le moyen d'arrêter tout cela.... Mais cela ne sera pas simple. Ce n'est pas comme si un guérisseur pouvait m'aider. Je ne peux qu'essayer diverses options en espérant tomber rapidement sur celle qui me guérira.... Je pense commencer par remettre un peu d'ordre dans certaines affaires qui n'ont pris que trop longtemps la poussière.

Fleya passa sa main dans sa chevelure réfléchissant. Il ne suffisait pas de vouloir faire justice, encore fallait-il y parvenir ! Elle ne connaissait même pas son ennemis, elle avait tout juste des brides d'informations et de souvenirs sur eux..... Elle n'allait pas aller bien loin avec ça. Elle mâchonna sa pomme l'air contrarié. Comme si la situation n'était pas suffisamment compliquée comme ça, elle n'avait sur le moment qu'une envie, c'était d'oublier toute cette histoire et de profiter d'une journée qui s'annonçait très belle. L'envie de reprendre la route vers n'importe ou, grimper à des arbres, jouer et chasser.... L'envie de retrouver une vie simple et heureuse, ou du moins de se convaincre qu'elle y avait encore droit. Comme si en se lançant dans sa quête de justice et de vengeance, elle allait perdre à jamais tout cela. Simple appréhension du futur et peur des conséquences, ou ce triste pressentiment était-il l'expression de son instinct quant à la suite des événements ? Elle finit par dire.

-Je sens que mes prochains voyages finiront par me mener tôt ou tard à de gros ennuis.... Mais parfois, il y a certaines épreuves qu'on ne peut éviter.

Elle vérifia rapidement qu'il n'y avait pas d'oreilles indiscrète aux alentours et elle demanda à son comparse.

-A tout hasard, vous n'auriez pas entendu parler d'un groupuscule de fanatiques complètement aliénés, qui se seraient donnés pour mission d'exterminer tout ceux possédant des puissances magiques qu'ils jugeraient "corrompues" ou juste trop puissante à leur goût ?


Elle se cala au fond de sa chaise, se découpant un morceau de pain frais sur lequel elle étala du fromage de brebis tout juste affiné. Et avant d'entamer une bouchée, elle précisa.

-Les hommes qui m'ont attaqué par surprise l'autre jour.... Ils en faisaient partis. Je vous souhaite que jamais vos dons ne parviennent à leurs oreilles, sans quoi il vous traqueront vous aussi.

Elle avait finit son commentaire sur un sourire, ne doutant pas qu'il saurait recevoir ce genre d'individus. Ce n'était pas à un Felidae qu'on allait apprendre à combattre ! Et puis, son dieu n'était pas trop loin apparemment.... Mangeant son pain et son fromage, elle se mit soudainement à changer d'attitude.

-Ho excusez-moi je suis vraiment impossible avec mes histoires ! Vous avez déjà suffisamment été impliqué dedans pour que vous en entendiez encore davantage.

~Ha bravo, tu viens seulement de t'en rendre compte ? Une fois qu'il est trop tard ? Ha ha ha, tu es si attentionnée, vraiment ! Et tu lui diras de faire attention quand il sera mort aussi ?~

~Et dire que je t'avais oublié pendant d'exquises secondes....~

Retenant un soupir, elle poursuivit.


-Je pense me mettre en marche vers une grande ville. J'ai besoin de renseignements. Et vous alors ? Allez-vous laisser le vent guider vos pas au petit bonheur la chance ?

Si la serveuse avait commenté le fait que Fleya n'aurait pas boudé Zakaerii longtemps, il y en eut un qui lui n'avait pas bouder Fleya trop longtemps non plus. Revoila le gros chat rouquin tigré qui lui grimpa sur les genoux, faisant le dos rond, et ronronnant. Fleya leva les yeux au ciel, avant de le caresser tout en lui offrant des bouts de fromage qu'il ne rechigna pas à dévorer.


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mar 10 Mar 2015 - 12:40

Il était surprenant d’apprendre, pour Zakaerii, que les évènements de la veille n’avaient rien à voir avec une possession. Il n’avait jamais eu l’occasion d’en observer une par lui-même mais imaginait assez facilement ce qu’un démon – ou un Dieu – pouvait faire dans le corps d’un mortel. En réalité, c’était quelque peu inquiétant de savoir qu’elle n’avait été finalement, en quelque sorte, qu’elle-même. Certaines personnes étaient capables de garder au fond d’eux des aspects de leur personnalité, qui ne ressortaient qu’à certaines occasions, généralement dans des situations extrêmes, mais là, il restait quelque peu perplexe. Cependant, si Fleya affirmait ne pas avoir été possédée, il ne voyait aucune raison de mettre en doute sa parole. Elle était démoniste après tout, et, comme elle le soulignait, elle ne serait surement pas passée à côté de la présence d’un démon dans son propre corps. Même si, au fond, il n’avait aucune idée de la façon dont cela pouvait être ressenti. C’était probablement la même chose qu’avec un Dieu, mais le Suli supposait que c’était certainement beaucoup moins agréable. Il avait pu sentir la présence de Revoran plusieurs fois, mais elle n’avait rien de réellement intrusive, tout juste se rendait-il compte de la présence de l’entité divine, sans réellement pouvoir mettre un réel nom sur cette sensation. Pour un démon cherchant à contrôler un corps mortel, les choses devaient certainement être plus… brutales. Quoiqu’il en soit, ce n’était probablement pas à lui de chercher une explication et, même si c’était le cas, il y parviendrait sans doute difficilement, n’ayant, il fallait le reconnaître, aucune expérience dans le domaine. « Je n’ai que peu d’expérience dans le domaine, mais si ce n’est pas une possession, c’est… impressionnant. » Il ne voyait pas comment le dire autrement. Mais au fond, c’était intriguant. Certes, cela pouvait également faire peur, mais le Felidae n’était pas du genre à se démonter face à un éventuel danger.

Une fois installé et servi, le Suli fut quelque peu soulagé que sa camarade ne s’interroge pas outre-mesure sur la remarque de la serveuse. Apparemment, celle-ci s’était figurée que les deux voyageurs partageaient davantage que leurs routes. Ce n’était pas révoltant, loin de là, mais quelque peu gênant tout de même. Néanmoins, Zakaerii ne portait que peu d’attention à ce que les autres pouvaient penser de lui, aussi, cela ne l’atteignait finalement pas énormément. Il acquiesça lorsque Fleya évoqua la possibilité de mettre en ordre certaines de ses affaires passées qu’elle avait laissées jusqu’à maintenant derrière elle. « Il n’est jamais bon de laisser trop de choses en suspens. Il faut toujours tenter de trouver un moyen de faire la paix avec son passé. Vous pensez que c’est un trop-plein de haine et de colère qui s’est exprimé la nuit dernière ? » Après tout, pourquoi pas ? Il se remémora les conditions dans lesquelles il avait rencontré la jeune Suli. Son état, ce sentiment qu’elle n’était pas complètement elle-même, comme bercée par une soif de sang envers les hommes qui s’étaient attaqués à elle. Le Dévot avait déjà eu vent d’histoire de combattants mus par une folie destructrice, mais ces histoires faisaient références à de vieilles batailles où l’émulation martiale poussait souvent les guerriers à accomplir des choses qu’ils ne pourraient faire en temps normal. Comme l’énergie du désespoir, par exemple, mais c’était loin d’être la seule possibilité. Tandis qu’il se servait un verre de lait, il écouta parler l’instinct de la démoniste. Elle savait être sur une mauvaise pente, probablement difficile et pleine d’obstacle, mais, comme elle le disait elle-même, certaines choses étaient inévitables. Il reposa son verre. « Cela ne veut pas dire qu’il faut s’y jeter les yeux fermés. » Il esquissa un léger sourire et but une nouvelle gorgée de lait.

A sa question, qu’elle avait posé à voix basse, il haussa un sourcil avant de réfléchir quelques instants. Les personnes ayant un grief contre des personnes « contre-nature », ce n’était pas vraiment ce qu’il manquait sur ces terres. Après tout, c’était une méfiance presque naturelle. Il se servit à son tour d’un morceau de pain. « Je crains ne pas vous être d’une utilité sur ce point. Beaucoup de personnes n’apprécient pas réellement ce qui sort de l’ordinaire, que ce soit par la race ou par les pouvoirs… exotiques. » Zakaerii ne doutait pas que ses dons pouvaient l’exposer à des dangers, mais un disciple de Revoran ne craignait pas ce genre d’épreuve, bien au contraire. Tandis qu’il mordait à pleines dents dans sa nourriture, il esquissa un sourire quand Fleya s’excusa de lui parler de ses problèmes. « Il n’y a pas de quoi, et puis, ce n’est pas comme si je ne vous avais pas posé de question à ce sujet. » Il acheva sa bouchée et jeta un regard vers la salle où les clients de l’auberge commençaient à descendre petit à petit de leurs chambres pour venir, eux aussi, prendre leur petit-déjeuner. Il tourna à nouveau la tête vers la Suli tandis qu’elle lui demandait quel allait être sa prochaine destination. Il hocha les épaules. « Je crains de n’avoir rien de mieux à faire pour le moment. » C’était son rythme de vie. Un chemin, parfois guidé, parfois non. Des rencontres, des choix. Personne n’aurait pu dire, et encore moins lui, ce qui se passerait la veille. Mais, une chose était certaine, cela ne s’était pas passé pour rien. « A moins que quelqu’un n’en décide autrement. » Il esquissa un sourire complice à la Felidae. Etonnamment, il pensait d’abord à son Dieu, Revoran, puis se rendit compte que cela pouvait également faire référence à son interlocutrice. Plutôt que de s’en formaliser, il la laissa se faire sa propre idée sur la question et attrapa son gobelet pour avaler une nouvelle gorgée de lait et faire passer sa bouchée de pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 14 Mar 2015 - 13:59

Fleya se montrait à la fois mal à l'aise à la fois songeuse. Cet état second était si incompréhensible et incontrôlable. Elle ne savait pas quoi en penser. Était-ce effrayant ? Dangereux ? Ou était-ce un exutoire.... Une vérité commençait doucement à se dessiner au fond d'elle, une de ces réalités qui peu importe combien on peut s'y préparer, jamais on ne parvient à l'affronter efficacement. Des choses de l'ombre qu'on ne voulait voir, et qu'on ne pouvait accepter... Du moins initialement, car comme le prouvait les derniers incidents, qu'on le veuille ou non, les faits étaient là, indéniables et impitoyables. Il ne restait alors plus qu'à les affronter avec toute la dignité et le courage que l'on pouvait encore accumuler. Et puis elle n'était pas seule. Shotra était là. Zakaerii de part sa compréhension et ses interventions, s'était également montré d'un soutien aussi efficace qu'inespéré. Tout n'était pas sans solution, du moins elle ne pouvait dire cela sans avoir essayé. Elle se devait de trouver une solution. Et pour l'heure elle répondit à Zakaerii.

-Impressionnant... Oui cela l'est... Mais pour moi, c'est surtout.... Terrifiant. Je.... Je ne me savais pas capable de cela. Je ne savais pas que cela dormait au fond de moi. Et en l'espace d'une journée, je dois à présent vivre avec... ça. C'est un peu déstabilisant, je me sens un peu perdue.

~Bah, ça ne changera pas beaucoup de d'habitude, t'es déjà complètement paumé de nature mon petit chat psychopathe !~

~N'empêche que je ne me rappelle pas t'avoir entendu moufeter lorsque j'étais dans cet état, monsieur je sais tout !~

~Le spectacle était bien trop intéressant pour !~

~Tssss !~

Parfois Fleya avait réellement l'impression d'être maudite. Elle grignotait distraitement, tout en nourrissant le gros matou roux et tigré qui était proche du nirvana ainsi gâté. Zakaerii avait le mérite de l'aider dans ses réflexions en lui proposant de nouvelle piste à explorer ou en l'aidant à se focaliser sur celles déjà entrevues. Un trop plein de haine et de colère ? Pour sûr il y avait de cela, c'était de toute façon indéniable. Mais cela était tellement plus..... Il y avait de l'amertume, une peine et une souffrance insondable, et un besoin de vengeance aliénant. Justice devait être faite. La mémoire des siens, de sa famille devait être lavée du sang dans lequel elle avait été noyée. Jamais on ne pourrait lui rendre son enfance et son innocence volées.... jamais on ne pourrait rattraper les larmes qu'elle avait versé. Mais elle pouvait faire en sorte que tout cela ne se reproduise jamais. Elle réagit aux propos de son compère à vois basse.


-Je suppose.... Que ce genre de choses arrive lorsqu'on laisse des crimes impunis. Tôt ou tard cela nous rattrape. On ne peut pas se mentir éternellement. Je... Je ne pourrais peut-être jamais accepter mon passé mais.... Je ne peux pas négliger le futur pour autant. Je pensais que mes démons, ceux de mon passé avaient disparus avec ce dernier. Mais.... les meurtriers qui ont attenté à ma vie l'autre jour m'ont prouvé que non. Il doit être l'heure pour moi de faire face.... C'en est presque drôle... Mon corps lui-même semble plus réceptif et prompt à régler toute cette histoire, au point d'en arriver à certaines... extrémités. Peut-être est-ce ma faute, peut-être ai-je été trop laxiste.... Je... je ne sais pas trop.

Elle poussa un léger soupire lorsque Zakaerii lui avoua ne pas avoir d'idée sur l'identité ni même l'emplacement de ses poursuivants. Après tout, comme l'Once lui avait fait remarqué, ce n'était pas les individus hostiles à la magie qui manquaient dans ce monde. La tâche s'annonçait extrêmement ardue pour la jeune féline, qui même si elle désirait y mettre de la bonne volonté, n'était pas sûre de par où commencer. Elle sourit par la suite aux propos de son compagnon d'aventure et mésaventure, avant que celui-ci ne dise quelque chose qui suscita davantage son attention. Il lui avait initialement dit qu'il n'avait rien d'autre de mieux à faire que de voyager au gré du vent. Sauf.... si quelqu'un en décidait autrement.... Ce qui était une tout autre affaire. Et le regard pétillant de curiosité, la jeune Suli lui demanda.

-Ho ? Vous laisseriez quelqu'un décider pour vous ? Et à quel genre de personne laisseriez vous ce privilège ? Comment quelqu'un pourrait-il vous contraindre à faire autre chose que ce que vous pourriez désirer initialement ?

Elle avait d'abord penser à son dieu Revoran, car après tout quel fidèle irait s'opposer à une volonté divine. Mais dans ce cas là.... Pourquoi ne pas avoir nommé clairement les choses ? Sa phrase autorisait le doute, et la tigresse étant joueuse, avait décidé de s'amuser sur cette ambiguïté. Mais en y réfléchissant bien... Fleya n'avait-elle pas déjà "contraint" Zakaerii à la suivre dans cette auberge pour y lui offrir un repas ? Même si les condition n'étaient pas vraiment les mêmes, le résultat lui était identique. Et si Fleya ne voyait pas dans son attitude, la possibilité d'être interprétée comme voulant entrainer Zakaerii dans ses futurs voyages, Shotra lui fut sensible à cette potentialité. Il aurait bien voulu dire à sa Felidae de faire attention à ce qu'elle disait, mais il y avait à présent trop de monde pour se montrer. Il réprima un soupire et se contenta d'observer. Il en vint même à ce demander si au fond, Zakaerii n'avait pas fait cela exprès.... Après tout qui pouvait savoir ? Peut-être ne le aurait-il jamais. Surement d'ailleurs.... Ce félin avait la très fâcheuse tendance à rester bien trop énigmatique sur son sujet.


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Lun 30 Mar 2015 - 7:41

Etonnement, Zakaerii se rendit rapidement compte que sa curiosité n’était peut-être pas du meilleur acabit dans cette situation. La Felidae devait passer par une situation particulièrement troublante pour elle, sans l’ombre d’un doute, et elle devait certainement davantage s’inquiéter qu’autre chose. Malheureusement, il ne pouvait pas réellement faire grand-chose pour elle. Il n’avait pas la moindre idée de ce qui lui était arrivé la veille. Peut-être que Revoran aurait pu le lui dire mais le Dieu ne se formalisait généralement pas de ce genre de détails et, au fond, le Dévot n’avait pas demandé à savoir, mais seulement à guérir, ce qui faisait une énorme différence dans ce « domaine ». « La nouveauté est toujours déstabilisante, presque autant que la vérité. L’essentiel est de savoir garder la tête froide pour l’affronter. Ce n’est probablement pas la première fois et cela ne sera surement pas la dernière. Mais, quelque chose me dit que vous vous en sortirez très bien. » Il esquissa un sourire qui se voulait encourageant. A vrai dire, il ne la connaissait pas plus que ça et peut-être était-ce réellement la première fois qu’il lui arrivait quelque chose d’aussi « gros », mais, par contre, il était convaincu que ce ne serait probablement pas la dernière fois et qu’elle aurait le courage de faire ce qu’il faut. Après tout, n’avait-elle pas envoyé sur les roses l’un des Dieux les plus importants de ces contrées ? Il esquissa un sourire à cette idée. Refuser quelque chose à un Dieu. Voilà quelque chose qu’il n’aurait fait qu’avec une intense réflexion. Et encore aurait-il fallu que ce ne soit pas à Revoran. En tout cas, ce souvenir aurait le mérite de le faire sourire de temps en temps. On n’assistait pas à cela très souvent et quelque chose lui disait même qu’il avait assisté à quelque chose d’unique en son genre.

« Hummm… » Le Suli sembla pensif quelques instants. « Il est difficile de dire que c’est votre corps qui est plus réceptif à votre passé. L’esprit est quelque chose de particulièrement complexe et, il faut l’admettre, fascinant. Néanmoins, il est effectivement essentiel de ne jamais laisser le passé enfermé derrière une porte que l’on pense fermée à jamais. » Il tourna la tête vers Fleya, esquissant un sourire tandis qu’il observait le gros matou sur ses genoux faire un festin de ce qu’elle lui donnait. « Je ne sais pas ce qui vous est arrivée par le passé, mais je sais, par expérience, qu’il ne faut jamais le reléguer aux ombres. C’est lui qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui et cela ne changera pas. Et, pour avancer, il faut apprendre à accepter ce que nous sommes, et donc, notre passé. » Il soupira, pour lui-même. Ses paroles lui rappelaient son enfance, son abandon, ces choses difficiles dont il n’aimait pas se souvenir mais qui, au fond, étaient ce qui le définissaient totalement. « On ne peut jamais faire marche arrière. Simple comprendre davantage, avec le recul, et, peut-être, essayer de s’améliorer pour la suite. » Il était peut-être possible de se rendre compte qu’il parlait davantage pour lui que pour elle, mais il n’en fit rien, se contentant de reprendre un peu de raisin. « Quoiqu’il en soit, faites attention, je pense que ceux que vous recherchez ne sont pas à prendre à la légère. » Il suffisait de voir la façon avec laquelle ils s’y étaient pris pour la prendre par surprise la veille. Certes, la Suli avait su se débarrasser de ses adversaires mais, en ne voyant pas leurs hommes revenir, les autres comprendraient rapidement que rien ne s’était passé comme prévu et qu’ils avaient sous-estimé la Felidae. Une prochaine fois ne se terminerait peut-être pas de la même façon.

Tandis qu’il avalait une longue gorgée de lait, un petit sourire se glissa derrière la choppe tandis qu’elle relevait, avec une curiosité non retenue, sa dernière remarque. Il reposa ce qu’il tenait dans les mains et se tourna vers la jeune Suli. « Eh bien… Disons que, parfois, il ne semble pas évident d’avoir le choix sur la suite des évènements. Prenez notre rencontre, par exemple. » Il la taquinait, c’était une évidence. Après tout, depuis cet incident dans la forêt, il n’avait pas réellement eu le choix. Bien entendu, il aurait pu ne pas la soigner, faire demi-tour, ne pas rester dans la taverne. Il y avait eu mille échappatoires probablement, mais il fallait reconnaître qu’il se retrouvait ici, en ce moment même, principalement à cause, ou grâce, à elle. « Mais, pour répondre à la question, je doute que l’on puisse réellement me contraindre à faire quelque chose que je ne veuille pas faire, du moins pas sans une bonne dose de force et de chaines, à moins que vous ne vous appeliez Revoran. » Il esquissa un autre sourire, il n’y avait pas que la force et les chaines pour contraindre quelqu’un, mais il n’était probablement pas nécessaire de s’étendre sur ces sujets-là. « Mais vous semblez bien curieuse en la matière, auriez-vous un plan en tête ? » Cela aussi était très amusant. Après tout, pourquoi ne pas lui retourner la même curiosité ? Il jouait, il en était conscient. Mais il avait été amusant de la voir sauter à pieds joints dans le plat qu’il avait préparé, sans même réellement y penser. Cela devait-il cacher quelque chose ? Bah… Il n’y avait aucune raison à cela, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 4 Avr 2015 - 7:56

Les paroles de Zakaerii faisaient du bien à la jeune féline. Lorsque l'incertitude gouvernait, il n'y avait bien que l'espoir pour pouvoir avancer. Et elle avait besoin d'avancer. Elle avait besoin d'un peu d'espoir. Bien sûr elle n'avait aucune garantie qu'elle y parvienne réellement comme son confrère l'avançait. Mais il ne coûtait rien d'y croire. Cela permettrait de s'en donner les moyens. Elle esquissa alors un doux sourire, retrouvant un peu de confiance qui était franchement la bienvenue. Elle évoluait si souvent dans un brouillard épais et mystérieux, que ce semblant de route se dessinant lui fit le plus grand bien. Bien des chemins ne menaient nul part, mais c'était toujours une direction qu'elle suivait. Elle écouta alors Zakaerii réagir sur ses propos une fois encore, et elle en vint à conclure qu'il semblait déjà avoir une certaine expérience de la vie. Dommage que ses paroles fussent plus facile à dire qu'à faire. A l'entendre, ça coulait de source. Et il était vrai que c'était de bon sens de ménager son vécu. Mais dans les faits, c'était tellement plus difficile.... Elle avait acquiescé aux propos de l'Once disant que c'était le passé qui avait fait d'eux ce qu'ils étaient aujourd'hui.

Et si elle s'était jusque là acceptée en tant que conjuratrice, ces derniers jours lui avait soumis un nouvel aspect de ses nombreuses facettes dont elle ne savait que faire. Il fallait d'abord se redécouvrir, apprendre à connaître et essayer de comprendre cette partie d'elle pour pouvoir aviser. Mais si cela lui sembler réalisable, accepter son passé en revanche lui paraissait intolérable. Jamais elle ne pourrait pardonner ce qui avait été fait. Jamais elle ne pourrait oublier jusqu'aux sons et aux odeurs de cette nuit funeste. Rien que d'y repenser, elle sentit cette chose en elle commencer à s'éveiller. Et dans un mouvement de panique, elle chassa rapidement ses pensées pour avorter toute manifestation indésirable. Elle avait eu assez de cette nuit. Zakaerii continuait sur sa lancée, et elle regrettait amèrement ne pouvoir en effet revenir sur son passé. Le Felidae avait résolument raison, ils ne pouvaient que continuer à avancer et à s'améliorer. Toutefois elle était à dix mille lieux de pouvoir deviner qu'il parlait autant à elle qu'à lui même, voire peut-être même plus, que à lui même. Peut-être que si elle avait connu la propre histoire de l'once, elle aurait pu saisir la double portée de sa phrase. Peut-être qu'un jour elle saisirait cette ambiguïté. Mais pas pour l'instant en tout cas. La panthère des neiges avait notifié la dangerosité des assaillants de la féline. Et c'était là un autre point épineux avec lequel elle devrait traiter.

Il n'y avait eu là que quelques hommes. Mais ils avaient été suffisamment puissant pour la mettre en sérieuses difficultés. Et lors de leur première rencontre, ils avaient été plus nombreux et assez organisés pour faire un massacre. Combien étaient-ils ? Quelles étaient leurs forces ? Tant de questions cruciales et aucune réponse. Elle devrait mener enquête mais là encore, il fallait savoir où chercher. Fleya lâcha un léger soupir. Cette affaire s'annonçait déjà en véritable casse-tête. Elle se contenta d'acquiescer silencieusement à la remarque de son compagnon de tablée. Pour l'heure il n'y avait rien de plus à faire. Et arriva alors des sujets de discussion bien plus gais. Zakaerii avait lancé une boutade qui avait le mérite d'arraché un léger rire à son interlocutrice. Elle ne fut pas d'ailleurs la dernière, et elle entra volontiers dans son jeu, plaignant avec une exagération volontaire le Felidae.


-Pauvre de vous, quel cruel destin que le vôtre.

Et le petit jeu était lancé. Jeu qui n'empêcha cela dit pas une réponse honnête de la panthère des neiges, qui se montra franc et simple dans sa réponse. Revoran fut cité comme on pouvait s'y attendre, en tant que moyen imparable à le décider. Chose à laquelle la féline répondit malicieusement.

-Je crois que je vais laisser votre dieu tranquille pour les prochains temps, surtout après la rudesse de mes derniers propos à son égard. Je n'ai pas envie de le tenter à me faire payer mes effronteries. Et faites attention, nous avons eu la preuve que votre dieu se montre beaucoup plus à l'écoute de nos requêtes qu'on ne pourrait le croire. J'en viens à me demander s'il ne nous épie pas à l'instant où nous nous parlons ! A l'affut d'une opportunité pour nous jouer un tour de son cru !

Cette paranoïa simulée avait été joué dans la même lancée que sa précédente réponse, et n'était pas vraiment sérieuse. Même si au final, nul ne pouvait être sûr des intentions et agissements des dieux.... Toujours était-il que Zakaerii mit le doigt sur la curiosité bien pointue de sa comparse sur la question. Celle-ci riait doucement à l'idée qu'elle puisse avoir un plan derrière la tête et répliqua joyeusement.

-Vous avez raison, tremblez car je vais vous kidnapper séance tenante et vous forcer à me suivre en vous tirant par la queue ! A moins que vous n’espériez secrètement que je vous enlève vers d'autres repas ? Hi hi hi !

Le tableau qu'elle venait de peindre lui semblait si surréaliste et farfelue qu'elle en vint à rire de sa propre bêtise. Une fois un peu plus calmée, elle ajouta plus sérieuse, sans toutefois être grave ou triste.


-Il serait bien sordide de ma part de contraindre quelqu'un de me suivre, surtout au vue des derniers événements. Ma compagnie n'est pas des plus sûre, et pas seulement à cause de ce qui sommeil en moi. Mais comme vous l'avez remarqué ceux qui me poursuivent ne sont pas de nobles âmes. Et je devine sans peine qu'ils n'hésiteront pas à s'en prendre à quiconque partageant ma route. Que ce soit pour m'atteindre ou pour se débarrasser d'éventuelles résistances.

Le gros chat roux était à présent visiblement repu plus que de raison, et après une rapide toilette, il s'était roulé en boule sur les genoux de sa nouvelle meilleure amie, et s'était laissé aller à une délicieuse sieste. Les ronronnements du petit félin résonnaient en une agréable et apaisante mélodie qui faisait trembler son corps sous leur puissance. Distraitement Fleya vint caresser l'animal, tout en poursuivant son petit déjeuner, et elle finit par conclure.

-Il faudrait être un peu fou pour vouloir me suivre dans les chemins risqués que constituent ma route. Je ne suis pas assez insensible pour voir quelqu'un être blessé ou pire parce que je l'ai contraint à me suivre. Et.... Je pense pouvoir m'avancer en disant que vous n'auriez pas apprécié que je vous force à me suivre. Surtout que là, ce n'est pas pour vous offrir un déjeuner.

Elle ponctua sa phrase d'un sourire malicieux. Oui elle avait bien conscience qu'elle lui avait déjà plus ou moins un peu forcé la main. Mais jamais bien méchamment, au contraire. Il n'était pas arrivé ici pieds et poings liés. Shotra était pour elle le seul à être contraint à la suivre. Mais c'était là le pacte qu'ils avaient conclus. Et il ne s'en était jamais plaint une seule fois.... Au contraire, il était de nature à apprécier les combats. Bien qu'il se soit bien gardé de lui avouer qu'il n'aimait pas qu'elle soit en danger..... A chacun ses secrets.


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mar 7 Avr 2015 - 12:24


« Oh oui ! Pauvre de moi. » Zakaerii avait parfaitement senti l’exagération dont avait fait preuve la Felidae en parlant de son cruel destin. Certes, il y avait certainement mieux, mais il y avait bien pire et, au fond, il était beaucoup moins à plaindre qu’elle, par exemple. Elle n’était pas le pire, sans aucun doute, mais il n’avait pas à se prévaloir d’un passé apparemment fait de douloureux souvenirs. Si les hommes qu’ils avaient croisés la veille faisaient partie intégrante de son passé, nul doute que cela devait faire référence à un événement des plus sanglants et, au final, le Suli n’était pas convaincu de vouloir en savoir plus, ni même qu’elle-même ait envie d’en parler davantage. Après tout, cela ne le regardait pas, du moins, pas directement et elle ne lui devait aucune explication concrète, même si, insidieusement, la curiosité le démangeait quelque peu. Toutefois, il avait appris avec le temps – et les réprimandes de son père adoptif – que la curiosité n’était pas quelque chose que l’on laissait vagabonder à son gré. Fais preuve de retenue Zakaerii, les gens n’ont pas l’habitude qu’on leur demande ouvertement ce qu’ils espèrent ou pensent cacher au fond d’eux. Il se souvenait parfaitement de cette phrase de son père. Et, avec le temps, il fallait admettre qu’il avait raison. Pis encore, il était probable qu’il se soit laissé aller lui aussi à cette petite manie du secret. Il eut un sourire pour lui-même. Un sourire qui prévalait également pour la remarque de Fleya vis-à-vis de Revoran. Epier ? « Un Dieu n’a pas besoin d’épier, Fleya. Ils sont naturellement au fait de tout ce qui se passe en ce monde, et peut-être même d’autres. Néanmoins, vous avez raison, il ne faut pas les appeler à la légère, car il est difficile de dire qu’ils ne répondront pas à nos prières. » Bien entendu, les prières d’un dévot étaient toutefois bien plus efficaces que les autres, mais il se garda de cette précision.

Ce n’était pas la première fois que Revoran répondait à ses prières et il était convaincu que cela se reproduirait encore et encore. Toutefois, il fallait faire preuve d’une grande prudence lorsque l’on invoquait l’intervention divine. Comme l’avait montré l’événement de la veille, personne ne pouvait présumer de la façon dont cela se terminerait. Fleya avait de la chance, en quelque sorte, mais cela ne se reproduirait surement pas aussi facilement. Toutefois, comme le Felidae l’avait dit, il était inutile de se pencher encore et encore sur le passé. Tout juste pouvaient-ils se réjouir que cela se soit passé de la bonne façon. Il se tourna vers Fleya tandis qu’elle l’enjoignait à trembler de peur, face à d’autres enlèvements. « Je ne suis pas certain que vous gagnerez beaucoup à me kidnapper… Que feriez-vous de moi ? J’ai peur que personne ne daigne payer de rançon pour me récupérer… » Il esquissa un nouveau sourire et jeta un œil sur le gros matou sur les hanches de la Suli. Apparemment repu, il trouvait un repos bien mérité, ronronnant aussi fort qu’il ne le pouvait surement, preuve qu’il se sentait bien et qu’il était dans un état proche du bonheur. Il écouta la suite dans un demi-sourire, distrait par le ronronnement du félin. Il était vrai que le chemin que semblait emprunter la jeune femme n’avait pas l’air de tout repos et aurait également son lot d’embuches et de problèmes. Cela, il n’avait aucune intention de le nier. Ce qu’il se demandait, au fond, c’était s’il y avait une raison qui pouvait le pousser dans cette direction. Sans l’admettre, il appréciait la compagnie de la Felidae et s’il n’aurait probablement aucun souci à prendre une autre direction que la sienne, il n’était pas certain que cela ne le laisse totalement de marbre.

Zakaerii avala encore quelques grains de raisins tandis que Fleya finissait sa tirade. « Vous parlez comme si je n’avais aucune chance face à vos poursuivants. Je ne suis pas sans ressources, vous savez ? » Il but une nouvelle gorgée de lait avant de se tourner vers elle. « Je conçois qu’il est difficile de porter la responsabilité d’emporter quelqu’un dans une tourmente qui n’est pas la sienne. Et, pour être honnête, si les rôles étaient inversés, je n’aurai probablement pas envie, moi aussi, que vous vous en mêliez. » Il plongeait son regard dans le sien, sans ciller. « La question importante, en réalité, c’est de savoir ce que vous feriez, si je vous proposais mon aide. » Car, finalement, ce n’était pas tant de savoir qu’elle n’oserait pas lui demander de la suivre, mais de savoir si elle accepterait s’il le lui demandait lui-même. La différence était nette. Mais cela ne changeait pas nécessairement la réponse. Si elle désirait faire face à son passé toute seule, Zakaerii ne pouvait pas la forcer à accepter son aide. « Je n’ai pas de destination précise, rien ne m’empêche de vous accompagner. A part vous, bien entendu. Mais, ce que je veux dire, c’est que si vous pensez que je peux vous être utile, n’hésitez pas. Si « on » m’appelle ailleurs, je m’en irai, mais quelque chose me dit qu’ « on » s’est arrangé pour que je vous rencontre. Alors peut-être que nous devrions faire un bout de chemin ensemble. » Il esquissa un sourire avant de se retourner vers sa choppe de lait. « Mais, encore une fois, vous êtes la seule à avoir le dernier mot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 11 Avr 2015 - 8:06

Fleya réfléchit un instant aux révélations de son compagnon sur l'omniscience des dieux. Et finalement elle en vint à se demander si cela n'était pas pire que le fait d'être épié. Même sans rien avoir à cacher, l'idée qu'il y ai constamment quelqu'un qui sache ce que l'on est entrain de faire à tout moment était quelque chose qu'elle trouvait angoissant. Mais n'était-ce point là une simple différence de point de vue ? Après tout, Shotra et cette présence dans sa tête n'étaient-ils pas constamment présents eux aussi, et spectateur du moindre instant de sa vie ? Il y aurait surement un jour où elle s'en rendrait compte.... Pour peu que cela l'importe réellement. Les habitudes avaient le pouvoir de rendre invisibles les faits les plus atypiques. La féline souriait aux propos de Zakaerii quant à l'idée que personne ne voudrait payer de rançon pour lui. Un sourire doux qui cachait une petite pointe dans le cœur de la jeune Felidae. N'y avait-il donc personne pour constater et regretter la disparition de Zakaerii ? Néanmoins elle se raisonna rapidement. Après tout il n'était pas rare que bon nombre de Felidae vivent en solitaire et / ou en voyageur. Les attaches étaient alors rares ou lointaines.

Mais même si l'explication rationnelle avait été donnée, il n'en demeurait pas moi que la constatation restait implacable et dure. Elle ne pouvait se résoudre à rester sur une si triste note et ajouta donc un sourire en coin.


-Ho ? Vous croyez ? Pourtant j'ai été témoin de l'implication de votre Dieu dans votre vie. Si une telle entité vous observe et vous suit avec autant d'attention, je n'ose imaginer ce qu'il se passerait si on venait à maltraiter son adepte. Je vous l'accorde, Revoran ne semble pas du genre à payer rançon, mais plutôt à faire payer. Et d'un point de vue personnel, je ne préfère pas lui être débitrice de quoi que ce soit, la note doit être salée avec lui hi hi hi !

Elle savait parfaitement qu'un dieu pouvait être ô combien capricieux, et qu'il était loin de toujours répondre présent à chacun des besoins de ses fidèles. Mais pour l'occasion, elle s'octroyait sans vergogne le bénéfice du doute, au nom de la plaisanterie et de la bonne humeur. Il lui fallait profiter de ce genre de moments, car elle savait que les heures prochaines pourraient être bien sombres. Elle n'aurait alors que le soutien de Shotra et les doux et précieux souvenirs de moments de bonheur pour tenir face à l'adversité. Et d'ailleurs le sérieux revint dans la conversation. Au début, elle se mit à redouter qu'elle n'ait contrarié l'Once, mais rapidement elle constata que non. Pour finalement se retrouver toute penaude face à un choix qu'elle n'avait jamais imaginé. Zakaerii lui proposant son aide. Ce n'était peut-être pas la toute première fois, et pour tout dire, cette scène lui en rappelait curieusement une autre. Elle serra Maal, le pendentif offert par Chasimyr un sourire nostalgique aux lèvres. Elle avait découvert trop tôt la noirceur de ce monde... Mais à présent qu'elle en découvrait les bons côtés, pouvait-elle réellement refuser cette chance ? Après tout, elle n'avait pas regretté un seul instant sa rencontre avec le grand fauve ambré, et celle avec Zakaerii n'était pas moins plaisante. Elle finit donc par répondre.

-Je ne suis pas assez prétentieuse pour refuser une main généreusement tendue. Même si je ne vous cache pas que l'idée qu'il puisse vous arriver malheur par ma faute m'effraie. Mais comme l'avez souligné, vous n'êtes pas non plus né de la dernière pluie. Je dirais même que vous êtes très à présent bien placé pour connaître les risques qu'engendre ma présence. Vous demeurez libre.... Et.... Je me demande moi aussi si notre rencontre est réellement le fruit du hasard. Je suis curieuse de savoir ce que "on" a derrière la tête.

Elle finit son verre de lait et demanda à son compagnon.

-Hé bien Zakaerii, êtes-vous prêt à partager ma route le temps qu'il vous plaira ? Je m'apprête à aller aux devants de gros ennuies et surement apprendre à quelques personnes qu'on ne prend pas impunément la vie des gens. Un programme qui nous promettra certainement de l'action. Je suis sûre que vous saurez vous montrer un farouche opposant, et également très utile à veiller à..... ce que je ne déborde pas. Je n'ai pas envie d'impliquer des innocents, mais dernièrement je ne suis plus certaine de mon parfait contrôle. Je ne vous promets pas de destinations époustouflantes, mais le voyage sera surement intéressant. Si cela vous tente, alors je serais contente de partager mes prochains temps avec vous.

Shotra réprima un long soupire. Elle n'avait pas tord en disant qu'un peu d'aide sera la bienvenue, surtout lorsqu'il s'agira de la calmer. Mais pour le reste, sa fierté lui dictait qu'il était parfaitement capable de la protéger à lui tout seul ! Mais bien que fier, Shotra n'était pas non plus stupide. Il ne savait pas quels seraient les ennemis qui les attendaient. Et du renfort ne pourrait être que bénéfique. Bien qu'il préfèrerait s'arracher la langue que de l'avouer ! Pour l'heure, il n'était pas absolument confiant envers Zakaerii. Certes il avait eu plus d'une occasion de retourner sa veste et même de prendre un sérieux avantage sur sa maîtresse. Il les avait également aidé. Mais l'ombre ne comprenait pas cette bienveillance gratuite. Ce genre d'attitude lui était si difficilement compréhensible. Et pourtant, il avait tout à fait accepté la bienveillance de Fleya....


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Ven 17 Avr 2015 - 10:43


L’omniscience d’un dieu pouvait effectivement poser quelques problèmes pour beaucoup de personnes. L’idée d’être observé en continu n’était pas du meilleur goût, mais, au fond, personne ne s’en souciait réellement, car la présence des Dieux était aussi invisible que l’air lui-même. C’était l’ordre naturel des choses et tout le monde vivait simplement avec cela, d’autant plus que cela n’impliquait pas du tout de châtiment immédiat dans le cadre de mauvaises conduites. Les Dieux voyaient, s’amusaient, mais intervenaient que peu dans les affaires des Hommes. Alors pourquoi s’inquiéter de ces spectateurs invisibles ? Pour Zakaerii, c’était un peu différent. Dévot de Revoran, il était conscient que son Dieu l’observait davantage, et peut-être même qu’il avait l’attention d’autres divinités. S’il devait mal agir, ou décevoir, il s’attendait à être puni, d’une façon ou d’une autre. Le plus logique était surement la perte de ses pouvoirs mais on pouvait aisément imaginer pire avec des êtres possédant tous les pouvoirs, n’est-ce pas ? Le Suli n’avait de toute façon aucunement l’envie de déplaire à Revoran, convaincu, depuis plusieurs années, que sa propre mentalité était parfaitement en accord avec les principes du Dieu de la Puissance et de la Guerre, même si, d’une certaine manière, l’Once se savait beaucoup plus magnanime et altruiste que sa divinité. Mais il fallait probablement voir cela comme un trait propre à son « Humanité ». Après tout, qu’est-ce que les dieux pouvaient bien avoir à faire d’eux, pauvres mortels ? Il garda ses pensées pour lui, se contentant de sourire lorsque Fleya précisa qu’elle préférait ne pas provoquer sa divinité. Il haussa les épaules. « Il n’est pas évident qu’il interviendrait. Revoran valorise, entre autres choses, la force du corps et de l’esprit, le courage, le devoir, l’honneur. Je doute qu’il viendrait à la rescousse de l’un de ses dévots si celui-ci est incapable de se défendre par lui-même. »

Il but une nouvelle gorgée de lait et tourna sa tête vers la jeune femme, posant son regard sur elle. « Peut-être interviendrait-il si je devais un jour me battre à un contre cent. Mais si je me fais kidnapper par une personne, aussi courageuse soit-elle pour dire « non » à un dieu, j’ai bien peur qu’il ne me laisse me débrouiller. » En tout cas, il devait être évident qu’il ne se déplacerait pas pour rien. Mais, dans le meilleur des cas, le plus simple était de se débrouiller pour ne jamais réellement avoir besoin de lui, en personne tout du moins. Mais cela ne changeait rien à sa proposition, même si, bien entendu, le risque de se mettre en danger était bel et bien présent. Néanmoins, le Suli avait l’impression de pouvoir gérer ce risque. Peut-être se trompait-il, c’était une possibilité, mais il n’avait rien de mieux à faire et, pour être franc, il n’était pas certain que sa destinée n’était pas en compagnie de Fleya. Revoran l’avait clairement envoyé dans cette direction et il avait rencontré la Felidae sur son chemin. Ce n’était pas là une coïncidence, encore moins lorsque cette même personne finit par tenir tête à ce même dieu. Cela aurait été une grosse erreur que de ne pas l’accompagner, au moins un peu, pour voir. S’il faisait fausse route, nul doute qu’un autre signe lui ferait comprendre son erreur et le pousserait dans une autre direction. D’ici là, il était parfaitement libre de suivre le chemin qu’il souhaitait, autant que cela se fasse avec un peu de compagnie, n’est-ce pas ? Bien entendu, elle était parfaitement libre de refuser. A dire vrai, il s’attendait même à ce qu’elle le fasse. Comme il le lui avait confié, dans une situation inversée, il n’aurait peut-être pas accepté son aide. Mais ce n’était peut-être là qu’une fierté mal placée.

Zakaerii écouta la réponse de la Suli qui, apparemment, semblait accepter son aide. Il esquissa un léger sourire quand elle évoqua les ennuis et les dangers qui l’attendaient et qui, s’il la suivait, seraient les siens également. Il était vrai que la suite n’allait pas être de tout repos mais pour laquelle il n’éprouvait aucune crainte, peut-être à tort. « Ce n’est pas tant la destination qui est importante, mais plutôt le chemin pour y parvenir. » Il termina également son gobelet de lait et piocha quelques fruits qu’il fit passer avec son dernier morceau de pain. « En espérant que votre ami accepte ma présence à vos côtés. J’ai pu remarquer que son instinct de protection était… Particulièrement développé. » Il esquissa un sourire. Bien entendu, il parlait de Shotra, de cette ombre, invisible pour le moment, qui protégeait farouchement sa maitresse. Comment ce dernier prenait-il la situation ? Acceptait-il de devoir « partager » sa maitresse ? Peut-être n’avait-il pas son mot à dire ? En tout cas, il n’avait aucunement l’intention de se fâcher avec la créature. Après tout, il ne voulait aucun mal à la Felidae. « Sinon… Avez-vous une petite idée sur notre future direction ? Car si je peux vous server de compagnon, je ne pense malheureusement pas vous server de guide, du moins, pas sans une bonne carte. » Il esquissa un sourire et repoussa son assiette avant de la regarder plus que sérieusement. Si elle comptait régler « ses problèmes », mieux valait qu’elle ait une bonne idée de par où commencer, sans aller jusqu’à se jeter la tête la première dans les ennuis sans réfléchir. Il lui faudrait probablement veiller à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 25 Avr 2015 - 6:17


Fleya esquissa un sourire. Affronter les difficultés à plusieurs permettaient souvent d'avoir un regain de courage et de motivation, ce qui ne fut pas de refus. Elle était touchée par la sollicitude de Zakaerii qui était à présent là pour l'aider. Elle ne savait pas pour combien de temps mais rien que la démarche était déjà un engagement non négligeable. Elle réfléchit alors à la question du Félidae. Où chercher, en voilà un dilemme. Fleya n'avait rien, définitivement rien pour l'aider dans son enquête qui ne faisait alors que commencer. La féline se creusait les méninges. Comment allait-elle si prendre pour enquêter ? Il fallait aller à la pêche aux informations.... Pêche qui lui fit penser au port. Elle savait que Bélin avait un port. Même si elle ne l'avait jamais vu et encore moins mis les pieds. Mais à tout bien réfléchir, l'endroit ne lui semblait pas si inintéressant. Dans un port les passages étaient fréquents, personnes ne faisaient réellement attention aux étrangers, et surtout, c'était un lieux d'échanges d'informations très riches. Si ses poursuivants en avaient après elle, ils devaient eux aussi sonder les marées "humaines" pour obtenir les précieux renseignements dont ils avaient besoin. Elle fit alors part de sa réflexion à son compagnon de route, en prenant soin de rester discrète.

-Je pensais essayer de me rendre au port. Il parait qu'il y en a un dans ces terres, et je me disais.... Que ceux qui me prennent pour cible doivent bien eux aussi brasser des informations pour commettre leurs actes.... Et dans un ports les gens venant de tous horizons, ils colportent avec eux des histoires ou des informations. Qu'en pensez-vous ? Peut-être avez-vous une meilleur idée ?

Après tout il était peut-être plus aguerri en matière de renseignement et de pistage de groupuscule qu'elle. Et si jamais il avait plus d'expérience qu'elle, elle n'allait pas s'en priver. Ils prirent le temps de finir leur déjeuner, avant de finalement se mettre en route vers la destination choisie. La séparation avait était une véritable peine pour le matou tigré roux qui voyait sa bienfaitrice partir vers de nouvelles aventures..... Le tout sous le regard amusé de la serveuse qui les observa partir en leur adressant un clin d’œil. Une fois encore la seule à ne pas comprendre l'allusion fut Fleya qui observa Zakaerii circonspecte, espérant trouvé une réponse au comportement singulier de cette femme auprès de l'Once. Mais il n'était pas dit que ce dernier daigne lui révéler le pot aux roses. Après s'être renseigner auprès de la serveuse sur la direction à suivre pour atteindre leur destination, ils quittèrent l'endroit. Une fois éloigner de leur lieu d'escale, et alors que qu'ils s'étaient enfoncés dans les chemins perdus dans la végétation, Fleya renchaina sur Shotra.

-Ne vous inquiétez pas pour Shotra. Il est certes très protecteur, car c'est sa mission. Je ne sais pas si j'aurais survécu jusqu'à aujourd'hui sans lui. Mais je doute qu'il vous fasse quoi que ce soit. Il ne s'en prend jamais qu'à ceux qui veulent me nuire. Hors vous, c'est plutôt l'inverse. Alors à moins que vous ne soyez frappé d'une folie subite vous ne risquez rien de lui. Il peut sembler un peu brusque et froid mais il n'attaque pas à l'aveuglette non plus.

Shotra demeurait dans l'ombre de sa maîtresse. Et au diapason de cette dernière, il était aux aguets. Car si les oreilles de Fleya demeurait attentive au moindre son, tous les sens de l'ombre abyssale étaient aux aguets. Il était dans une sorte d'état d'alerte. Si à l'accoutumé il était de nature méfiant, la situation était à présent plus délicate. Ils étaient chassés. Ces "démons" du passé qu'il ne pensait plus vivants que dans les cauchemars de la tigresse, avaient brusquement refaits surfasse. Qu'il était étrange de voir ainsi un cauchemar se matérialiser pour devenir aussi tristement concret que dangereux. Mais à présent que les chimères de sa maîtresse avaient quitté leur monde onirique, il fallait y faire face. Et il était hors de question d'essuyer une seconde attaque surprise. Il ne voyait pas d'un très bon œil l'arrivé de Zakaerii, simplement parce qu'il ne savait pas quoi penser de ce Suli un peu trop mystérieux à son goût. Mais il tolérait sa présence de part l'aide qu'il avait déjà fournie et aussi parce qu'il avait su se montrer loyale à plusieurs reprises. Et également car sa présence lors des "crises" de sa maîtresse pouvait être un plus très appréciable. Car tapis au fond de son être, cette chose bouillait et attendait que lui soit apporté son dû. Elle ne se tairait plus jamais, elle ne serait plus jamais muselée, plus jamais refoulée. Elle se montrerait au mieux patiente, mais les circonstances et les diverses situations pourraient bien changer cette fragile donne. Le sang appelait le sang. La colère, la souffrance et la vengeance appelaient la destruction.

Pour la suite:
 


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin :: Sentier des falaises-