­
 

Partagez | 
 

 Ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Ange ou démon ?   Mer 9 Juil 2014 - 7:39

Fleya avait voyagé bien loin cette fois. Elle ne savait pas où elle se trouvait mais comme souvent cela lui importait peu. Elle longeait une falaise peuple de grands et hauts arbres touffus qui étaient une véritable invitation à l'escalade. La faune était également très fournie, et la féline avait croisé multitude de gibier de toute taille, et même des petits prédateurs. Quel drôle d'endroit ! Le climat tempéré lui paraissait même bien doux comparé à sa terre natale glacée. Peu à peu, elle baissa sa garde pour se laisser aller à la contemplation et l'exploration des lieux. Que ce soit dans les arbres ou sur terre, elle découvrait le paysage avec un certain ravissement jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'elle était observée.... S'arrêtant alors, elle plissa ses oreilles en direction du voyeur pour déterminer au mieux sa position.... Et brusquement elle bondit sur lui pour y découvrir.... un tout jeune renard ! Si la créature avait eu un mouvement de recul sous la surprise, elle n'était cependant pas bien farouche et elle semblait même très curieuse de voir la féline. Après une identification olfactive, le renard commença à venir enquiquiner la féline.

Visiblement il était joueur, et la féline l'étant tout autant, elle se laissa aller à une série de course poursuite. Autant voir une Sulie courser un renard n'était pas tellement extraordinaire. Mais voir un renard courser une Sulie était déjà une vision bien plus atypique ! Fleya ayant gardé son côté simple et bonne enfant, elle riait gaiement jouant dans une innocence totale avec cette mignonne petite bête. L'insouciance était revenue l'espace d'un temps de jeu, mais dans un monde que très peu commode, il n'était pas bon de l'être.... Et la vie allait lui rappelait. Des rires doux et joyeux dans un tel milieu, cela pouvait attirer l'attention des curieux.... Tout comme être le signal pour d'autre de passer à l'action. Car depuis son arrivée à Belin, il y a avait bien quelqu'un qui suivait la féline, et ce n'était pas un renardeau.... Ce n'était pas quelqu'un d'un peu curieux et de joueur..

Il s'agissait d'un groupe d'hommes. Des hommes qui connaissaient bien Fleya. Des hommes qui l'avaient cherché pendant dix longues années.... Des meurtriers qui voulaient finir ce qui avait été commencé. Elle était la seule témoin d'un massacre arbitraire. Et l'héritière d'une lignée de magicienne. Bien sûr, leurs hommes étant tous mort sur le terrain ce soir là, ils ne purent savoir qu'elle fut à l'origine de leur perte. Et encore moins la nature de ses pouvoirs. Mais il étaient confiant. Ils étaient plus nombreux qu'elle et armés. Elle ne s'attendait pas à ce qu'on lui tombe dessus et encore moins à ce que ces démons du passé resurgissent brusquement. Elle était seule, isolée, et distraite. Une proie facile... Mais à être trop concentré sur sa victime, eux-mêmes ne se rendirent pas compte qu'un autre témoin les observait de plus loin. Le genre qui n'a rien demandé à personne et qui se retrouve là par hasard. Mais de toute manière ils étaient focalisé sur autre chose....

Fleya était occupée à se faire mordiller la main dans un simulacre de combat avec son compagnon orangé, lorsque des craquements sourds firent fuir le renard, en plus d'attirer l'attention de la tigresse. Mais trop tard. Un filet en mailles de fer épaisses s'abattit sur elle, et la pauvresse n'eut que le temps de pousser un cri avant que cinq homme ne lui tombe dessus pour maintenir leur piège. Victorieux, tandis que quatre des assaillants étaient occupés à maintenir la Sulie au sol, le cinquième arriva en fanfaronnant. Il sortit sa lame, un rictus malsain sur les lèvres, et s'approcha de la féline, goguenard.


Pauvre pauvre petite Fleya.... Avoir survécu au massacre des tiens et en plus à la vie en solitaire pendant dix ans, pour finalement se faire avoir maintenant....

Fleya fut choquée de l'entendre parler ainsi d'elle. Comment connaissait-il son nom ? Comment pouvait-il être au courant du massacre des siens cette nuit là ? Qui étaient-ils ? Plus forte que la panique ou la peur, ce fut la colère qui commença à lui monter à la tête.

-Qui êtes-vous ?! Qu'est-ce que vous me voulez ?!


Mais finir ce qui a été commencé Fleya.... N'as-tu pas envie de rejoindre tes parents et ton frère ? Je suis sûr qu'ils t'attendent avec impatience ! Ha ha ha ha !


D'abord ce fut la lumière. Tout s'éclaircit dans la tête de la féline. Ces hommes étaient les complices des meurtriers de sa famille.... Tous n'étaient pas morts. Ainsi il en restait encore. Et ils en avaient toujours après elle. Puis ce fut les ténèbres.... La colère se mêla à la rage et à la douleur pour ne plus former qu'une seule émotion indescriptible.. Il fallait que ça sorte.... Il fallait qu'elle les venge... Qu'ils paient pour toute cette souffrance qu'elle avait subit, pour cette insoutenable solitude avec qui elle avait du apprendre à vivre. Elle devait se venger. Elle poussa un rugissement tonitruant qui incitèrent les hommes à renforcer leur prise sous l'apparente protestation de la féline. Mais le danger était ailleurs.... Fleya hurla alors.


-RÉPAND LES AFFRES DE MON COURROUX !!! SHOTRA ! SHOTRAAAAAAAA!!!

Sous les cris furieux de sa maîtresse, le démon d'ombre et de ténèbres surgit prestement de runes phosphorescentes qui s'étaient dessinées sur le sort. L'imposante créature d'un bleu sombre se rua immédiatement sur les hommes qui maintenaient captive sa maîtresse. Les bougres hurlaient de terreur devant ce spectacle où ils s'étaient montrés impuissants. Jamais il n'avait été fait mention dans leur rapport d'une démoniste ! Shotra rentra dans le tas sans attendre le moindre ordre envoyant paître un peu plus loin les hommes qui se saisirent de leurs armes pour faire face. Fleya se redressa d'un bond, saisissant à son tour son arme, tremblante sous la colère. Elle les chargea en criant ses ordres à son démon qui l'accompagna.

-Shotra ! Extermine-les ! Massacre-les ! N'en laisse pas un seul s'échapper ! Jusqu'à ce que la cible soit parfaitement réduite au silence, précipite les dans les ténèbres !

A vos ordres....

La voix caverneuse et spectrale de l'ombre abyssale cola un frisson qui secoua l'échine des hommes présents. Ils devaient lutter pour leur survie à présent.... Le moins courageux fut envahie par la peur, et s'enfuit en hurlant sous la panique. Shotra ne lui en laissa pas l'occasion, et l'intercepta. L'homme poussa un couinement avant que le craquement sourd et insoutenable des os cédant à la pression ne se fasse entendre. Shotra lui brisait les articulation, le faisant hurler de douleur, mais pas longtemps. Car rapidement il vint lui briser les cervicales, abrégeant ses souffrances. Ce qui n'était pas dans les desseins de sa maîtresse qui le rappela alors à l'ordre.

-Ne leur fait pas de cadeau Shotra ! Fait les souffrir ! Fait leur payer !!!

Shotra fut légèrement décontenancé. C'était loin d'être la première fois qu'il combattait aux côté de sa maîtresse, mais c'était bien la première fois qu'elle lui demandait de faire preuve des pires cruautés pour assouvir un besoin sadique. C'était la première fois qu'il la voyait ainsi, aussi dévorée par la haine et la rancœur, aussi désireuse de vengeance, de mort et de souffrance. Jamais il n'avait lu dans son regard le désir de cruauté. Mais il n'était pas leur de se poser des questions. Il se précipita sur deux autres hommes qui brandir leur lames pour tenter de dissuader le démon d'approcher. Mais l'ombre se glissa derrière eux pour leur donner à tout les deux un violent coup au niveau de leur foie. Les hommes tombèrent à genoux dans un cris de douleur à moitié étouffer. Sans leur laisser le temps de comprendre, Shotra s'empara de leurs armes et d'un geste rapide et méthodique, ils leur coupa le bas des jambes, les amputant jusqu'au genoux. Des hurlements retentirent, le sang perla un instant dans les airs... La boucherie avait commencé.

De son côté, Fleya avait pris en chasse les deux autres hommes qui se tenaient en dos à dos pour ne pas lui laisser la moindre ouverture.elle courait en cercle autour d'eux bondissant parfois sur les troncs d'arbres pour changer brusquement sa trajectoire et leur coller des coups de son fouet fléau. Elle poussait grognement et rugissements bestiaux qui conjugués aux hurlements de douleur et de terreur de leur compagnons, commencèrent à faire frissonner l'un des deux hommes. Cette fille.... Elle comme son démon.... tous deux étaient des monstres.... Pris par la force du désespoir, l'un des hommes quitta sa position pour charger la féline. Elle brandit alors son fouet pour l'enrouler au niveau des chevilles de l'homme et le tirer ensuite à elle. L'homme cria le cours temps où il fut trainé au sol, avant qu'elle ne l'attrape pour lui planter ses crocs sauvagement dans le cou.

Une audace qui lui avait valu de se retrouver avec un morceau de dague enfoncé dans son flan, mais même si elle poussa un rugissement sous la douleur, elle ne lâcha sa prise que lorsqu'elle eu terminé de lui déchirer la carotide et la jugulaire. Le dernier homme fut saisit quelque instant d'effroi lorsqu'il vit la féline dévorer légèrement son ancien camarade comme un vulgaire porc. De son côté Shotra avait coupé petit à petit les deux hommes jusqu'à ce qu'ils ne succombent de leur hémorragie. Il était venu rejoindre sa maîtresse pour l'épauler mais le spectacle qui s'offrit à lui comme à l'ennemi restant les figèrent quelques instants. Fleya titubait, et visiblement pas à cause de sa blessure. Le liquide écarlate qui souillait son pelage immaculé serti de noir ne rendait la scène que plus sinistre. Elle se tenait la tête en poussant des gémissements de douleurs, des râles qui semblaient venir d'outre-tombe.... Lorsqu'elle retira enfin ses mains, Shotra ne reconnu pas sa maîtresse.

Elle arborait un sourire machiavélique qui transpirait un mélange de sadisme et de démence, au diapason de ses yeux. Regard qui avait tant changé.... Ce n'était plus une paire de bille céruléenne qui inspirait la gaité et la malice.... Non.... Son œil gauche avait été victime d'une curieuse mutation. Le blanc devint noir.... Le bleu devint rouge... Le contraste entre son œil gauche et son œil droit était saisissant, comme si l'un était le parfait négatif de l'autre. La corruption avait fait pour la première fois son apparition. Elle avait lâché son arme et sortit simplement ses griffes, s'avançant lentement vers le dernier survivant. Le pauvre bougre se cramponnait à sa lame pour se donner un peu de courage, avant de finalement lancer à la féline.


M-Monstre ! Tu aurais mieux fait de crever cette nuit là quand t'étais gosse ! Je vais t'envoyer rejoindre tes démons !!!

Il chargea la féline sa lame en main. Mais au dernier moment, la féline bondit sur le côté, se réceptionnant sur ses pattes, avant de bondir de nouveau mais sur l'humain cette fois. D'un coup de griffe, elle trancha les tendons des poignets de l'homme, l'empêchant définitivement de pouvoir user de ses mains. Il hurla sous la douleur avant de se mettre à fuir. C'était la seule chose qui lui restait à faire à présent. Mais semer une tigresse à la course était chose vaine... Fleya le rattrapa et dans un rugissement qui n'avait plus grand chose de félin, elle lui sauta dessus pour le plaquer au sol. L'homme hurlait terrifié.

Pitié ! Pitié ! Je vous en supplie, laissez mo-HAAAAAAAA !!!


La jeune Suli avait commencé à enfoncer lentement ses griffes dans les yeux de l'homme. Elle semblait jubiler de l'entendre ainsi hurler, de le sentir aussi terrifier et surtout de le voir souffrir. Elle prit tout son son temps jusqu'à ce qu'elle enfonça ses pouces suffisamment profondément à travers les globes oculaires de sa victime pour finalement toucher le cerveau, et le tuer. Le cadavre inerte, Fleya se releva en se tenant la tête. Son esprit était embrouillé, mais pas suffisamment pour ne pas remarquer une nouvelle odeur. Elle tourna lentement la tête vers le spectateur qui avait pu assister à toute la macabre scène, avant de finalement le charger à son tour ! Mais surprise ! Ce n'était pas un humain mais un Suli. La féline retint sa patte qui était tendue, prête à frapper, toutes griffes dehors. Elle inclina lentement sa tête sur le côté comme pour étudier la situation et voir si elle devait tuer ou pas. Shotra était arrivé avec l'arme de sa maîtresse entre les mains. Fleya n'étant plus dans son état normal, il ne jouissait plus de cette complicité proche de la connexion qu'ils avaient en temps normal. Il ne savait pas s'il devait attaquer ou attendre, et le pauvre semblait complètement perdu. Il se contenta d'observer la féline, qui elle même scrutait le félin, qui la dépassait facilement de 40 centimètres voir plus. Ce qui ne semblait pas du tout l'intimidé en cet instant et surtout dans son état. Elle attendait un geste suspect qui la conforterait dans son désir de tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Jeu 10 Juil 2014 - 18:18

Il faisait plutôt bon. C’était une belle journée et le Suli aurait difficilement pu demander davantage. Zakaery avait abandonné Hydrasil après quelques jours. La ville était agréable et il comprenait qu’on puisse désirer y vivre mais l’appel de la solitude, de la nature, était plus fort que tout le reste. Qui plus est, il avait l’impression de devoir se mettre en route, une intuition qui lui était venue un matin, peut-être davantage portée sur son instinct que sur autre chose mais il avait apprit avec le temps à ne pas les remettre en cause. Abandonnant sa chambre à l’auberge, il avait traversé une dernière fois les rues de la ville en se dirigeant vers l’une des portes de la Cité. Ne sachant pas trop où ses pattes l’emmèneraient une fois de plus, il en profita pour faire quelques provisions de viandes séchées et de pain de voyage. Il prit également quelques fruits qui accommoderaient les premiers jours de son voyage. Pour les jours suivants, s’il désirait de la « fraicheur », il lui faudrait chasser ou faire de la cueillette improvisée, à condition, bien entendu, de tomber sur des choses comestibles en chemin. Fin prêt, il avait passé les grandes portes, jetant un dernier regard à Hydrasil avant de s’éloigner de ses murs et de commencer à suivre la route parmi les différentes chariotes qui progressaient soit en direction de la ville soit vers d’autres destinations, probablement la ville de Varakir mais peut-être plus loin. Il était difficile de le savoir sans demander aux marchands leur route. Peu pressé, le Suli prenait son temps, en bordure du chemin, regardant l’animation qui se raréfiait au fur et à mesure qu’il s’éloigner de la capitale. Cependant, il lui faudrait marcher beaucoup pour se retrouver seul au milieu d’un chemin de terre presque inexistant.

Tandis qu’il retrouvait finalement petit à petit la nature et abandonnait, en quelque sorte, la civilisation, il se sentait quand même un peu mieux. Non pas qu’il avait des problèmes avec les villes et les habitants, mais la solitude lui faisait toujours un bien fou, peut-être parce que les félins appréciaient cette solitude et, qu’au fond, il restait également un animal au plus profond de lui. Sans se presser, Zak’ profitait des alentours et du paysage. Avec le temps, il avait apprit qu’il était inutile de chercher à accélérer le pas s’il n’y avait pas de bonnes raisons. Au contraire, c’était le meilleur moyen de manquer d’attention et de, finalement, retarder encore plus l’arrivée à destination à cause d’un accident d’inattention. La végétation dense empêchait la lumière de pénétrer sous les épais feuillages et une atmosphère assez sombre y régnait mais le Félidae y était habitué, ainsi qu’à la petite chute de température qui en découlait. Il faisait frais mais rien qui ne soit insupportable pour quelqu’un qui portait constamment une fourrure sur le dos. D’ailleurs, les contrées Norpaliennes lui manquaient un peu. Les étendues de neige, le vent glacé qui s’engouffrait partout… De vieux souvenirs, assez douloureux, surgirent dans son esprit et il dut se faire violence pour ne pas sombrer dans le passé. Un jour viendrait, peut-être, où il retournerait voir les siens et leur montrerait ce qu’il était devenu. D’ici là, il ne fallait pas s’en faire. Revoran avait certains desseins pour lui et il les accomplirait sans faillir. Son chemin le mènerait inexorablement vers les terres de ses origines, il n’en doutait pas. Lorsque son Dieu le considèrerait « digne », il l’enverrait de lui-même, il en était convaincu, inutile de se presser. Aussi continuait-il son périple forestier, ses sens légèrement en alerte. L’expérience lui dictant que ces lieux n’étaient pas les moins propices aux mauvaises rencontres.

Tandis qu’il s’enfonçait plus profondément dans la forêt, il remarqua quelque chose d’étrange. Déviant du sentier pour se dissimuler dans des buissons, il distingua rapidement deux ou trois personnes qui semblaient attendre que quelque chose se produise, ou quelqu’un. Silencieux et immobile, il continua de les observer jusqu’à ce qu’ils se mettent en mouvement. Tandis qu’il glissait entre quelques buissons, il entendit quelques éclats de voix, avant de finalement pouvoir observer la scène, à l’abri. Une Suli se retrouvait prisonnière d’un filet, cinq hommes autour d’elle. Ne préférant pas intervenir pour le moment, principalement parce qu’il n’était pas sur de ce qui allait se passer, il continua d’observer jusqu’à ce que la situation ne dégénère. Et c’était bien le mot. Surpris, il vit une créature d’ombre se former et passer à l’attaque. Apeurés, les assaillants lâchèrent le filet et elle put se libérer, avant de se jeter sur ses agresseurs, arme à la main. La suite fut… sanglante. La Suli semblait complètement possédée, ivre de haine et de colère. Aidée de sa créature, les malheureux n’avaient aucune chance. Il observa le dernier agresseur tomber au sol tandis que sa proie, devenue son prédateur, en finissait avec lui. C’était peut-être le meilleur moment pour s’éclipser. Mauvaise idée. Alors qu’il quittait le couvert des buissons, les cris se turent et ne laissèrent place qu’à des bruits de pas, rapides. Il se retourna et se retrouva truffe à truffe contre la Suli, en partie couverte de sang. Elle sembla surprise de le voir, suspendant ce qui semblait être une attaque. Elle était plus petite que lui, mais il était bien placé pour savoir qu’il ne fallait pas la sous-estimer. A côté d’elle, sa créature d’ombre arriva à ses côtés. « Je ne vous veux aucun mal. » Il essayait de rester calme et de garder un ton apaisant, mais ce n’était pas évident. Surtout quand votre instinct forçait son corps à adopter une position de défense. « Ils vous ont attaquée, et vous vous êtes défendue. Je n’ai rien à y redire. » Ou presque. La manière laissait quand même un peu à désirer. Restait à savoir comment elle réagirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Ven 11 Juil 2014 - 8:58

C'est fou comme parfois de simples secondes peuvent paraître véritablement interminables. Fleya attendait le moindre prétexte pour attaquait, et là était la vérité. Elle n'était plus seulement au stade de la simple défense, mais bien de l'agression.Le sang qui perlait lentement le son de son museau, du bout de ses griffes.... Ce sang avait initialement coulé pour sa défense, pour sa survie. Puis très rapidement ce fut pour sa vengeance. Mais à présent elle était simplement fureur et destruction... Elle était passé de victime à bourreau, d'innocence à monstre. Elle n'aurait bientôt plus comme motif que le simple plaisir de tuer et de détruire. Ce qui fut une chance pour le jeune Suli en face. Car n'ayant fait aucun geste brusque, ni hostile d'aucune manière, il n'avait pu conforter la féline dans ce sens. Ce qui fut une véritable source de frustration pour cet instinct sombre qui naissait en elle. Elle en était presque agacée intérieurement ! D'une voix oscillant entre le spectrale et la plainte d'une Banshee, elle demanda à son interlocuteur.

-Qui êtes-vous....?

Doucement la machine commençait à s'inverser. Une simple question avait rappelé la raison à reprendre ses droits. C'était la première fois qu'elle perdait ainsi pied, ce côté obscure émergeant n'était pas assez puissant et établi pour occulter tout simplement son identité. Et au fur et à mesure que le Suli lui répondait, la féline abaissa sa patte, qui vint rapidement se plaquer contre son oeil marqué par la corruption. La lutte avait commencé. Celle des ténèbres et de la lumière qui composaient l'âme de la jeune féline, et qui d'ordinaire étaient en une symbiose encore hasardeuse. Les ténèbres avait outre-passé leur territoire pour envahir l'esprit de la féline, et celui-ci précédemment assommé menait à présent bataille pour reprendre son dû. Fleya commençait à trembler sous cette lutte interne violente et sans pitié. C'était comme si son cerveau était entrain de se réduire en bouillie, la douleur était lancinante et assourdissante. Elle recula de quelques pas du Suli, laissant échapper quelques plaintes de souffrance en secouant la tête comme pour chasser l'envahisseur. La tigresse était une battante par nature, mais lorsqu'il fallait s'affronter soi-même, se confronter à son propre reflet pugnace, la bataille se révélait d'une extrême violence. La féline finit par tomber à genoux se tenant au sol d'une main et son visage de l'autre. Les yeux fermés elle serrait les dents.

~Tu la ressens n'est-ce pas Fleya ? Cette divine corruption dévorante qui t'appelles et te veux.... Elle est elle aussi le visage de ta vraie nature.... Toi dont l'âme est intimement liée aux ténèbres que tu veux dompter.... Le plus grand défi du démoniste n'est-il pas de dompter la partie démoniaque qui sommeille en lui ? Ou bien d'y succomber avec délectation ? Au final n'est-ce pas là l'expression de ta véritable nature ? La plus pure et la plus sauvage ? N'est-ce pas là ce que tu as toujours souhaitée être ? Ne désires-tu pas au font de toi laisser ce monstre s'exprimer et respirer ?~


-Silence ! Tais-toi ! Je ne veux plus t'entendre ! J'en ai marre de toujours t'entendre ! Laisse moi tranquille ! Va t'en !

Cette voix infernale avait ce don infecte de toujours être là pour l'accabler dans les pires moments. Elle qui était déjà harassée par cet état nouveau qu'elle ne connaissait pas jusqu'ici, elle ne pouvait supporter ses remarques déjà pénibles en temps normal. Le véritable ouragan qui la déchirait en son fort intérieur sembla enfin s'être calmé. Lentement Fleya rouvrit les yeux, son œil gauche ayant reprit la teinte céruléenne habituelle et rassurante. Elle était haletante et épuisée. Elle avait reprit le contrôle mais elle se entait faible, si faible. Son cœur battait encore la chamade tandis qu'elle observait ses pattes ensanglantées, choquée par sa propre sauvagerie. Elle essuya son museau du revers de sa main, encore bouleversée.

~Qu'ai-je fait.... Mais qu'ai-je fait.... Que m'est-il arrivé ?!~

Reprenant doucement conscience de la réalité, son regard se porta sur le pauvre bonhomme qu'elle avait manqué d'écharper plus tôt et qui ne devait plus comprendre grand chose à la situation. Il devait surement la trouver folle à lier, et elle ne pouvait pas lui donner tord. Elle l'observa quelques instant d'un regard en un peu désorienté mais surtout profondément désolé, avant que la honte ne la force à détourner le regard. Elle voulu se relever, ayant encore un peu de mal à se remettre des derniers événement. Shotra, qui jusqu'ici avait observé sa maîtresse parfaitement impuissant et désemparé, n'était pas mécontent de la voir reprendre ses esprits. Il vint l'aider à se relever et à rester debout tout en lui rendant son arme. S'appuyant sur son démon, et une fois son arme rangée, les oreilles baissée, Fleya bredouilla toute penaude à son homologue masculin.


-Je.... je suis désolée.... Vous n'auriez jamais dû assister à cela....

Était-ce bien la même personne qui quelques minutes plus tôt était prête à le massacrer qu'importe si elle devait y laisser la vie ? Elle semblait être loin en cette instant la tigresse redoutable et sanguinaire. Elle avait plus l'air d'une enfant prise le fait accompli après une grosse bêtise. Mais en même temps c'était un peu le cas. Fuyant toujours avec un soin méticuleux le regard du jeune Suli qui lui faisait face, elle en vint à regarder les cadavres qu'elle avait semé derrière elle. Ce qui ne l'aida pas à se sentir moins honteuse. Elle savait qu'ils avaient mérité leur sort et que même saine d'esprit, son honneur et son devoir envers sa famille lui aurait dicté leur mort. Mais la manière dont elle les avait exécutés était tout de même cruelle, frôlant le barbarisme. Finalement elle finit par détourner son regard des lieux des crimes. Cela la mettait encore plus mal à l'aise. Elle aurait tant voulu se faire toute petite là maintenant. Non seulement il savait qu'elle était démoniste, mais en plus qu'elle était dangereuse, et pour surenchérir qu'elle n'était pas très stable psychologiquement. Sans compter qu'elle s'était adressée à voix haute à la voix qui assaillait son esprit tout à l'heure. Il y avait des jours comme ça.


-Si.... Si vous pouviez éviter d'ébruiter ce qui s'est passé ici.... Je ne suis pas sûrs que l'on puisse comprendre.... Ou que l'on veuille comprendre.... Je voudrais éviter d'avoir plus d'ennuis....

Déjà que les démonistes étaient très mal vu, mais les démonistes qui massacraient des gens -même coupables- encore plus, et alors ceux qui perdait les boulons n'en parlons pas ! Elle espérait juste qu'il accepterait. Après tout rien ne l'obligeait à lui faire cette faveur, surtout après ce qu'il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mer 16 Juil 2014 - 11:28

La situation était dangereuse, il le savait, il le sentait. Son instinct lui disait qu’il devait se méfier d’elle. Ne venait-elle pas d’essayer de l’attaquer lui aussi ? Et il suffisait de la regarder, de croiser son regard moitié glace, moitié feu, pour se rendre compte que quelque chose ne tournait pas rond et qu’il risquait de finir comme les « malheureux » - en un sens – qui venaient de rendre l’âme, et pas forcément d’une très agréable manière. Pourtant, il préférait ne pas faire de geste brusque, ne pas tenter le diable alors que le temps semblait s’être suspendu lorsqu’ils avaient échangés un regard. Tendu, tel un arc sur le point de décocher une flèche, Zakaerii attendait le moindre signe qui traduirait l’hostilité de la jeune Suli. S’il ne comptait pas la provoquer, il n’allait tout de même pas se laisser faire sans combattre et avait, au contraire, l’intention de défendre chèrement sa peau, même si, il devait l’avouer, il restait perplexe devant la créature d’ombre qui était à ses côtés. Il n’en n’avait jamais croisé jusqu’alors et ne savait pas vraiment si les armes « réglementaires » pouvaient avoir leur effet sur elle. L’ombre par définition était intangible, mais après ce qu’il avait vu il y avait de cela quelques instants, il n’en n’était plus tout à fait convaincu. Quelques images du triste spectacle lui revenaient d’ailleurs en tête, peut-être parce qu’il suffisait de voir le sang sur le pelage de sa vis-à-vis pour s’en rappeler la violence. Essayant de ne pas se perdre dans des évènements passés, concentrés sur le présent pour ne pas manquer, éventuellement, le moment où il devrait se défendre, les secondes qui défilaient lui semblait comme de longues minutes, voire des heures. Dans ce genre de situation, le temps n’avait plus aucune importance. Ne subsistait que ce contact visuel entre deux personnes et, dans celui de la jeune femme, il pouvait ressentir beaucoup de haine.

Bien que sur ses gardes, le Felidea dut admettre qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle pose une question. Néanmoins, il aurait été idiot de ne pas saisir la perche qui lui était peut-être tendue pour sortir de cette situation plutôt désagréable. S’il pouvait éviter un combat, probablement synonyme de mort, pour l’un ou pour l’autre des participants, il était peut-être préférable d’engager le dialogue. Non pas par peur, mais simplement parce que mourir ou ôter une vie n’était pas un choix qu’il appréciait. Acculé, il n’hésiterait pas à faire ce choix, mais maintenant que d’autres options se présentaient… « Un voyageur solitaire. » La stricte vérité, même s’il aurait été idiot de mentir. « J’ai suivi ses hommes qui semblaient préparer quelque chose de louche. » Une justification qui en valait une autre. Mais il fallait bien qu’elle comprenne qu’il n’était pas avec eux, sans quoi, il allait probablement finir en tas de viande fraiche livrée aux animaux carnassiers du coin. Toutefois, il n’était pas persuadé qu’elle l’écoutait, ou plutôt qu’elle l’entendait, vraiment. Non pas qu’il avait l’impression de parler à un mur, mais elle semblait simplement ailleurs. Quelque chose n’allait pas mais il ne savait pas dire quoi. Il aurait peut-être pu en profiter pour s’enfuir mais il préféra ne pas bouger. Quelque chose était entrain de se produire et il ne voulait pas le perturber, d’une manière ou d’une autre, pas sans savoir si cela lui serait bénéfique ou, probablement, fatal. Puis, soudainement, la Suli tomba à genoux sur le sol. Posant le regard sur elle, Zakaerii relâcha à peine la tension qui bandait ses muscles depuis plusieurs instants. Une ruse ? Peut-être. Pourtant, à y regarder de plus près, rien n’était moins sûr…

Il fit un pas en arrière quand l’inconnue se mit à crier. Il crut d’abord que c’était à son encontre mais quelque chose n’allait pas dans ses paroles. Gardant ses distances tout en se tenant aux aguets, il observa la scène, qui avait quelque chose de… triste. Après le carnage qu’elle avait perpétré, voilà qu’elle se retrouvait complètement désœuvrée. Lorsqu’elle releva la tête et qu’il croisa à nouveau son regard, il constata que son œil rouge avait disparu, laissant place à deux prunelles bleues, identiques, dans lesquelles transpiraient une certaine honte. Sans bouger, il l’observa se relever en prenant appui sur la créature d’ombre, rangeant son arme avant de prononcer quelques mots d’excuses. Il ne sut pas vraiment quoi répondre, encore moins lorsqu’elle se retourna vers les cadavres. Quant à sa requête… Précautionneux, le Felidae se détendit un peu, sans baisser complètement sa garde. Le pire était apparemment passé, du moins, il l’espérait. « Vous êtes blessée ? » La question pouvait surprendre, oui, il en avait conscience. Mais, il avait beau y avoir pensé quelques instants, il se voyait mal lui dire autre chose. Et puis, avec le sang qui la recouvrait en partie, il était difficile de dire s’il n’y avait que celui de ses assaillants ou un peu du sien aussi. Le dévot n’avait pas vu en détail tout l’affrontement. Et si elle était blessée, mieux valait s’en charger immédiatement. Un regard sur la créature d’ombre le laissait toujours un peu perplexe vis-à-vis d’elle. « J’ai quelques baumes et des bandages, si vous le souhaitez. » Se présenter en soigneur était généralement un bon moyen de ne pas passer pour un ennemi aux yeux des gens. Mais ce n’était pas vraiment une ruse, après tout, elle était peut-être réellement blessée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Ven 18 Juil 2014 - 19:49

Fleya était encore un peu hébétée par tout ce qu’il venait de se passer. Les images lui revenaient doucement, lui rapportant l’horreur de ces dernières minutes. Sa tête la faisait encore souffrir tandis qu’elle essuyait machinalement le sang de son pelage essayant de le faire disparaître. Elle avait l’impression d’avoir été droguée ou méchamment assommée tant elle avait du mal à émerger complètement. Shotra l’observait silencieusement tout en gardant un œil sur l’autre Felidae. Sa maîtresse était vulnérable en cet instant et il le savait. Mais contre toute attente, le malheureux féli qui avait risqué gros il y avait encore peu vint lui proposer son aide en tant que soigneur. Fleya redressa la tête vers lui son regard désolé accompagnait ses oreilles rabattues. Elle répéta lentement la question comme pour l’analyser…. Et ce fut comme s’il avait prononcé une incantation qui révéla sa douleur et sa blessure. Elle porta sa main au niveau de ses côtes, là où le sang demeurait frais et chaud malgré qu’elle l’ait essuyé. C’était son sang qui tachait son beau pelage….

-Je…. Je crois que j’ai une plaie ici….

Elle s’adossa lentement contre un arbre pour se soutenir et se reposer. Elle le laissa s’approcher d’elle. Après tout s’il avait voulu la tuer, il aurait pu profiter qu’elle fusse occupée avec ses autres ennemis. Et puis Shotra était là. L’entaille était d’une profondeur d’un bon centimètre sur une longueur de dix centimètres à peu près. La largeur était de l’ordre de quelques millimètres ce qui faisait que même si la blessure demeurait superficielle par sa profondeur, elle n’était cependant pas belle de par sa longueur. La douleur commençait à se faire lancinante, même si elle avait connu pire, la jeune fille n’était pas très à l’aise. Dans quelle galère s’était elle encore fourrée ? Combien de temps aurait-elle avant que d’autres de ses assaillants ne la poursuive ? Mais alors qu’une multitude de questions l’envahissait, une vint se distinguer des autres.


-Je sais que je devrais plutôt vous remercier…. Et je vous remercie…. Mais…. Pourquoi m’aidez-vous ?

La féline n’osait toujours pas croiser son regard, on ne peut plus penaude de se retrouver dans cette position inconfortable. Mais elle avait du mal à comprendre un geste qu’elle n’était pas habituée à recevoir. Surtout quand on découvrait en premier lieu, et de manière peu agréable, sa véritable nature. Cherchant à se donner un peu de contenance, elle vint poser son regard sur Shotra. Comme à son habitude, il se tenait prêt, prêt à exécuter le moindre de ses désirs et de ses besoins. Certes il y avait certaines fois où il faisait sa mauvaise tête ou encore il rechignait, lorsqu’il s’agissait d’un contexte peu dangereux. Mais dans les situations graves ou sérieuses, il était toujours fidèle au poste, d’une loyauté exemplaire. Il se rapprocha d’elle pour la soutenir un peu plus convenablement que sa position contre l’arbre lui offrait. Relativement silencieuse, la jeune féline finit par lâcher.


-Je vous suis redevable pour ce que vous avez fait pour moi…. Mais je ne connais même pas votre nom….

~Par tous les diables et démons, tu as retrouvé ton sens de la civilité ? Hé hé hé que les Sulis sont drôle, des bêtes qui veulent jouer aux humains….~

~Mais pour l’amour du ciel tais-toi…. Je n’ai que faire de tes commentaires inutiles, tu es tellement empoisonnant….~

Elle avait déjà si mal à la tête, cette insupportable voix n’arrangeait pas la chose. Elle vint se masser doucement le crâne d’une main, espérant estomper sinon faire disparaître la douleur. Peut-être que ce sympathique léopard des neiges aurait aussi de quoi soulager son mal de crâne ? Elle ne savait pas si elle devait s’estimer chanceuse ou malchanceuse d’avoir croisé ce félin. D’un côté il avait assisté à une scène qui la mettait sérieusement en porte à faux. De l’autre il ne s’était néanmoins pour l’instant pas montré hostile, bien au contraire. Elle ne savait cela dit pas ce qu’il pensait réellement. Mais elle pouvait toutefois noter qu’il était assez perplexe quant à la présence de Shotra. Après tout, on ne voyait que très rarement des démons et encore plus des démons « apprivoisés » sur ces terres. Elle ne savait pas s’il s’intéressait réellement à lui ou s’il se méfiait simplement. Dans le doute et pour trouver quelque chose à dire, elle finit par bredouiller.


-Il s’appelle Shotra….

A voir à présent comment il réagirait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Lun 21 Juil 2014 - 3:58

Il aurait pu tourner les talons. La laisser seule avec elle-même et son… ombre mouvante. Pourtant, ce n’était pas vraiment sa façon de procéder. Les valeurs de Revoran étaient souvent tournées vers la puissance physique, l’honneur et le devoir, beaucoup moins sur l’attention que l’on pouvait porter aux autres, assurément. Toutefois, il n’était pas convaincu qu’il eut été raisonnable d’abandonner la jeune Suli à son propre sort sans lui apporter un peu d’aide. Elle avait fait démonstration d’une force redoutable et même si elle ne semblait pas parfaitement maîtresse d’elle-même – ce qui le laissait réellement perplexe – elle s’était défendue face à des agresseurs supérieurs en nombre. Un affrontement dont elle était sortie vainqueur. Alors oui, peut-être avait-elle eu l’idée d’essayer de le réduire en charpie lui aussi mais elle s’était retenue, pour une raison encore inconnue, et Zakaerii n’était pas Felidae à se baser sur des hypothétiques évènements, mais bel et bien sur ce qui se passait vraiment. Il n’oubliait pas ce dont il avait été témoin, bien entendu, et restait même relativement prudent pour ces mêmes raisons, mais il n’était plus un chaton et était à même de se défendre si cela devait être nécessaire. Il ne se jugeait pas nécessairement meilleur combattant que ceux qui venaient de perdre brutalement la vie aujourd’hui, mais au moins défendrait-il chèrement sa peau si les choses devaient mal tourner. Il posa son regard sur la zone désignée par la jeune femme avant qu’elle ne s’installe péniblement contre un arbre proche. « Laissez-moi voir ça. » Sa voix était douce bien que plus brute et plus grave que la moyenne, comme la voix de tous les Sulis, ou presque. Mais il n’y avait aucune animosité, bien au contraire. Il s’agenouilla à ses côtés et jeta un regard sur la plaie.

« Vous permettez ? » Il avait levé les yeux vers elle. Lui demandant la permission de poser les mains sur elle. Avec ce qu’il venait de voir, il préférait prendre ses précautions. Une fois qu’il eut son autorisation, il écarta légèrement la fourrure de sa patiente d’une patte assurée mais Il grimaça légèrement. L’entaille n’était pas trop profonde mais sa longueur ne faciliterait pas les choses. « Je pense que ça ne va pas être indolore. Désolé. » Il le pensait sincèrement. Pour l’avoir expérimenté lui-même, il n’était pas toujours agréable de se faire soigner, même lorsqu’on faisait appel à soi-même pour le faire. Toujours agenouillé à ses côtés, il enleva son sac et le posa par terre tandis que la Suli le remerciait tout en lui demandant pourquoi il l’aidait. Il eut un sourire pour lui-même, qu’elle aperçut peut-être, tandis qu’il sortait de son fourre-tout une gourde, un petit pot et une petite boîte en bois. « Faut-il toujours une raison ? » Il leva à nouveau les yeux et posa son regard sur la jeune femme. Il se dégageait du Felidae une expression bienveillante. Peut-être y avait-il un brin de malice également. Ce n’était pas évident à dire, au premier coup d’œil. « Vous auriez pu essayer de me tuer, il y a quelques minutes. Vous ne l’avez pas fait. En un sens, je vous dois quelque chose, non ? » Ce n’était bien entendu pas vraiment le cas, mais, dans le ton de sa voix, on pouvait sentir une certaine malice qui essayait simplement de détendre un peu l’atmosphère. Des raisons, il n’en n’avait pas vraiment. Il ne se voyait pas simplement quitter les lieux en la laissant livrée à elle-même ou alors ne voulait-il pas lui tourner le dos sans être sûr qu’elle ne lui sauterait pas dessus. Allez savoir…

Tandis qu’il finissait de préparer le nécessaire pour les soins à venir, il observa la créature d’ombre se placer aux côtés de la Suli, lui offrant son soutien. Intrigué, il essaya de faire abstraction de la proximité de l’entité. Il allait répondre lorsqu’elle lui avait fait remarqué qu’elle ne connaissait pas son nom mais elle l’en empêcha, parlant une fois encore à une personne qui ne semblait pas être lui… Il l’observa silencieusement tandis qu’elle se massait les tempes. Hélas, il n’avait rien contre le mal de tête et encore moins contre ce qui semblait lui torturer l’esprit. « Je m’appelle Zakaerii. » Alors qu’il attrapait d’une patte la gourde qui reposait à ses pieds, il releva les yeux vers la jeune femme. « Je pense que ça ne va pas être agréable pendant quelques instants. Vous me promettez qu’il ne me sautera pas dessus ? » Il parlait bien entendu de la créature qui se trouvait aux côtés de la Felidae et qui s’était avérée relativement redoutable en combat. Autant éviter les mauvaises surprises. Quand elle lui révéla qu’il avait un nom, il ne cacha pas sa surprise mais s’en remit assez rapidement. « Zakaerii, enchanté. » Il avait dit cela en regardant l’intéressé, si l’on pouvait le considérer comme une personne. Mais l’heure était aux soins. « On y va. » Avec une certaine douceur, il fit couler de l’eau de sa gourde sur la plaie pour la nettoyer. L’opération n’était pas difficile, mais ne serait pas agréable, surtout pour la Suli. Concentré sur ce qu’il faisait, il n’attachait plus vraiment d’importance aux alentours si ce n’est peut-être à la tension qu’il pouvait ressentir lorsqu’il touchait la jeune femme en prodiguant ses soins. « Essayez de vous détendre, c’est bientôt fini. » Reposant la gourde, il ouvrit la petite boite de bois dans laquelle se trouvait du tissu propre. Il en prit un petit morceau pour éponger la plaie et entreprit ensuite d’ouvrir le petit pot avant d’appliquer généreusement le baume. Il posa quelques morceaux de tissus par dessus et sortit un bandage de son sac avant de l’appliquer autour de la taille de sa patiente, induisant une forte proximité dont il ne se soucia guère le temps de le mettre en place. « Evitez de faire des folies pendant quelques jours, la cicatrisation pendra du temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Jeu 24 Juil 2014 - 18:59

~Arrête donc de tirer ta tête de chaton triste, tu vas finir par l'attendrir et il va croire que t'es sympa, faudrait pas qu'il se fasse piéger.~

~Étrangle toi avec ton mépris et laisse moi tranquille !~

Plus elle discutait dans sa tête avec lui, plus il lui semblait avoir mal au crâne. Le Felidae s'était approché d'elle lui demandant la permission de pouvoir la toucher. Le regard encore fuyant, la jeune fille acquiesça en écartant son bras de la zone blessée pour lui laisser le libre accès. Lorsqu'il lui annonça que ça ne serait pas une partie de plaisir, la jeune fille fit une petite moue embêtée, mais ne protesta pas. Elle n'avait pas le choix, elle le savait, et il était déjà bien gentil de s'occuper d'elle au vu des circonstances. Elle vint discrètement glisser sa main sur le tronc d'arbre derrière elle pour mieux s'y cramponner. Il répondit alors à sa question, d'une réponse qui ne lui permettait pas de débattre. Si elle devait trouver des raisons à certains de ses propres agissements, elle serait bien embêtée. La tigresse se risqua à jeter un coup d’œil à son bienfaiteur pour tenter de lire discrètement ce que son regard dégageait. Il semblait bienveillant et légèrement malicieux.... Ce qui permit à la demoiselle de se détendre un peu. Puis il en vint à déclarer quelque chose qui surpris la jeune fille. Si précédemment elle s'était contentée d'acquiescer silencieusement, cette fois-ci elle réagit, parlant doucement.


-Je n'aurais jamais dû vous mettre en joue.... Vous n'avez jamais fait de mal aux miens. Et vous n'aviez pas non plus essayé de me faire du mal à moi. A vrai dire.... Je ne sais pas vraiment ce qui m'a pris je.... Je n'étais plus moi-même.


Bien qu'elle éprouvait encore des remords à cause de son geste, la malice dans la voix de son aîné lui avait dessiné un léger sourire sur le visage. Son visage qui était tellement plus joli habillé d'un sourire. Il en vint finalement à lui dire son nom. Elle le répéta de manière à peine audible. Elle avait un nom à mettre sur ce grand bonhomme. Il vint lui demander une garantie sur sa sécurité quant à la présence de Shotra et ce qu'il s'apprêtait à faire. Il était vrai que l'ombre ne supportait pas voir sa maîtresse souffrir et avait un sens de l'humour très approximatif. Même si dans ce cas il était parfaitement capable de faire la distinction entre une situation menaçante et des soins douloureux, Fleya lui fit signe de ne pas intervenir. Histoire de rassurer Zakaerii. Shotra ne savait pas s'y prendre avec les autres. A vrai dire les relations sociales ce n'était pas vraiment son truc. Alors quand le Suli vint à se montrer aussi courtois avec lui, qui était plus habitué à recevoir des pierres que des présentations, il se tourna vers sa maîtresse complètement désœuvré.

Fleya afficha un sourire gênée en l'incitant à se décoincer un peu. L'ombre observa sa maîtresse... Puis Zakaerii... Et après avoir alterné entre les deux il fit un signe de tête en poussant un léger grondement. Fleya soupira soulagée. Cela c'était mieux passé que la dernière fois où elle avait essayé et où son ombre l'avait juste imploré de le renvoyer. Mais l'heure était de passer à la partie délicate de la question. Fleya prit une profonde inspiration et se mit à serrer les dents. Et lorsque le liquide, très probablement alcoolisé ou en tout cas aux vertus antiseptiques, vint se répandre sur sa plaie, elle réprima avec peine un gémissement étouffé tandis que ses griffes se resserrèrent sur l'écorce de l'arbre, lacérant violemment cette dernière. Elle cramponnait le tronc de sa patte lorsque Zakaerii vint lui dire de se détendre. Elle le trouvait "drôle" en cet instant, comment voulait-il qu'elle puisse se détendre alors qu'il lui inondait sa plaie d'un liquide qui la piquait et la brulait atrocement ! Fleya inspirait et soufflait longuement pour essayer de se décrisper.

Elle fut, cela dit, beaucoup plus détendue lorsqu'il reposa enfin la gourde. Elle était alors légèrement haletante et à la fois soulagée tandis qu'il déposait des tissus pour protéger sa plaie. Elle n'avait pas l'habitude d'être aussi bien soignée et elle l'observa faire avec sa curiosité naturelle. Il en finit enfin avec elle, la tigresse passant doucement sa main sur son pansement. Elle rabaissa son corset qu'elle avait alors relevé pour lui permettre l'accès nécessaire à sa blessure. Cela dit, elle ne le serra pas comme d'ordinaire, l'attachant simplement  de manière à ce qu'il tienne et la couvre. Elle releva son museau vers son bienfaiteur lorsqu'il lui recommanda de ne pas faire de folies et répondit un léger sourire aux lèvres.


-J'essayerai, si on me laisse l'opportunité de me remettre tranquillement....

Elle tourna la tête vers les cadavres, ses oreilles tombant légèrement alors que son regard devenait plus grave. Elle lâcha alors pour elle même.

-Mais je pense que je ne serais plus en sécurité à présent....


Shotra vint alors se rapprocher de sa maîtresse comme pour la rassurer et lui rappeler qu'il était là et qu'elle pouvait compter sur lui comme toujours. Elle lui adressa un sourire chaleureux, posant sa main sur le poignet de son ombre pour le remercier. Elle se tourna ensuite de nouveau vers son confrère.


-Merci pour tout, vraiment.... Je ne sais pas comment vous exprimer ma gratitude.


Elle n'était pas habituée à ce genre de position. Elle ne savait pas quoi faire ni quoi dire et elle n'aimait pas se sentir aussi désemparée. Et comme à chaque fois qu'elle était très embêté elle avait machinalement attrapée sa queue tigrée pour l'enrouler distraitement autour de ses mains. Elle devait trouver un moyen de ne pas laisser un silence trop pesant s'installer. Peut-être qu'avec un peu de chance son interlocuteur lui apporterait la solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Dim 3 Aoû 2014 - 5:35


La plaie n’était pas belle à voir mais, à moins de la laisser trainer dans la boue sans le nettoyer, il y avait quand même peu de chance pour qu’elle soit réellement fatale pour la Suli. Il fallait juste espérer qu’elle ne forcerait pas sur sa blessure le tant que celle-ci commence à se refermer d’elle-même jusqu’à ce souder convenablement. Il avait pendant un instant pensé à recoudre mais cela n’était pas nécessaire et, qui plus est, il n’avait pas de feu sous la main, ni la volonté d’en faire un, afin de stériliser une aiguille. Au pire des cas, si cela devenait nécessaire, Zakaerii n’était certainement pas le seul capable de recoudre une plaie dans ce royaume et nul doute qu’elle pourrait trouver quelqu’un de compétent pour s’occuper de cette petite tâche. Il haussa les épaules dans un sourire quand elle se confondit en excuses, prétextant qu’elle n’aurait pas dû le menacer. Pour le dévôt de Revoran, ce qui était fait, ou ce qui n’avait pas été fait, était désormais du passé, sur lequel on pouvait avoir des regrets certes, mais sur lequel il n’était plus possible d’avoir, ne serait-ce qu’une once, d’influence. Il était impossible de revenir en arrière, même lorsqu’on le désirait ardemment. « Vous pensiez à juste titre que j’étais peut-être avec eux. N’importe qui aurait pu faire le même constat dans l’instant. Vous n’avez rien à vous reprocher. » Il était conscient qu’elle n’avait pas été elle-même à ce moment-là. Il suffisait qu’il se souvienne de se regard mi feu, mi glace, qui avait été le sien à cet instant et qui, dorénavant n’affichait plus qu’une seule et unique couleur bleu. Il se demandait certes comment cela pouvait être possible mais il trouvait malvenu de le demander à la Suli, simplement parce que ce n’était peut-être pas ses affaires et, qu’au fond, elle ne souhaitait pas s’étendre sur les détails avec un inconnu.

Une fois rassuré sur le futur comportement de l’ombre, ou du dénommé Shotra, même s’il était un peu difficile pour Zakaerii d’imaginer qu’une telle créature puisse avoir un nom, il passa à l’étape délicate des soins. A la première goutte, il sentit le corps entière de celle qu’il soignait se tendre. Ce n’était pas agréable, il le savait. Cela ne l’était jamais de toute façon. Pourtant, s’il avait apprit une chose, c’était qu’il ne fallait jamais essayer de lutter contre la douleur, mais essayer de garder son corps et ses muscles détendus. Cela permettait de diffuser plus sereinement la sensation désagréable, mais, comme pour tout, c’était plus facile à dire qu’à faire et il en avait parfaitement conscience. Il posa son regard sur elle pour s’assurer qu’elle tenait le coup. Elle semblait un peu remuée mais la jeune femme en avait surement vu d’autres, sans l’ombre d’un doute. « Vous pouvez reprendre votre souffle, j’ai finis de vous torturer, promis. » Un petit trait d’humour, peut-être pour l’aider à se détendre. Il n’était pas certain qu’elle y réagisse convenablement, car Zakaerii savait que son humour était parfois un peu… particulier. Pour le reste, il était surement plus doué pour mettre en place des bandages que pour faire la discussion avec des personnes. On ne changeait pas la nature d’un solitaire aussi facilement, même après plusieurs rencontres. Ce n’était pas quelques paroles échangées au détour de quelques soins qui allaient y changer grand-chose. Mais c’était ainsi et il ne se plaignait pas de son rythme de vie, bien au contraire. Au moins avait-il la liberté de faire ce qu’il lui plaisait, même si, et il le savait, Revoran veillait sans doute au grain d’un coin de l’œil. Peut-être que cette rencontre était de son fait d’ailleurs. Qui aurait pu le savoir ?

Il tourna la tête dans la direction vers laquelle regardait la jeune femme et observa les cadavres pendant un court instant. Il hocha la tête, gravement. Néanmoins, ils étaient assez éloignés de la ville et personne n’était obligé de savoir ce qu’il s’était passé à cet endroit. « Personne n’est obligé de savoir ce qu’il s’est passé ici. Après tout, vous avez évitée qu’ils vous fassent du mal de leur vivant, il serait idiot de les laisser vous atteindre maintenant qu’ils sont morts. » Pour ce qu’il en savait, elle s’était défendue. Peut-être y’avait-il quelque chose de sous-jacent, et elle n’était surement pas « innocente » sur tous les tableaux, mais Zakaerii n’était pas de ceux qui la condamneraient. Elle avait été plus forte que ses assaillants. Peut-être auraient-ils dû y réfléchir à deux fois avant de s’attaquer à elle. Il esquissa un léger sourire quand elle lui exprima une nouvelle fois sa gratitude. « Je ne cherche pas les remerciements. Mais si vous insistez, je veux bien connaître votre nom. » Une fois l’ensemble de ses affaires rangées à nouveau dans son fourre-tout de cuir, il se redressa avec cette grâce purement féline et passa son sac en bandoulière avant de tendre sa patte en direction de cette inconnue qui ne l’était plus totalement pour l’aider à se relever. Comme souvent, soigner une personne vous rapprochait d’elle, que vous le vouliez ou non. « J’ai du temps devant moi. Vous voulez peut-être que je vous aide à disposer des cadavres de vos agresseurs ? » Il n’avait pas de formation de fossoyeur mais creuser un trou ne devait pas être des plus difficile, même si, dans leur cas, ils n’avaient pas d’outils à disposition, à part leurs pattes griffues. Au pire, ils pourraient toujours empiler les corps et les bruler. L’essentiel était de laisser le moins de traces possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Jeu 7 Aoû 2014 - 12:52

Fleya observait son comparse léopard un sourire doux aux lèvres. Jamais elle n'aurait imaginé pouvoir rencontrer quelqu'un aussi compréhensif après ce qu'il s'était passé. Quoiqu'il n'était pas sans lui rappeler ce bon vieux Chasimyr.... Bien que sa courte de vie avait été rudement assaillie par le malheur et la malchance, elle pouvait se consoler d'avoir rencontré quelques rares personnes qui valaient la peine d'être connues. Et Zakaerii en faisait partie à son sens. Elle acquiesça silencieusement son regard s'adoucissant au fur et à mesure de leurs échanges. Et malgré que l'étape des soins d'une blessure était des plus déplaisantes à son goût, elle ne broncha pas. C'était déjà très honorable de la part de son aîné qu'il l'aide ainsi. Néanmoins, elle ne put réprimer un soupir de soulagement lorsqu'il lui annonça avoir fini, avant de rire légèrement à sa blague. Torture, ce n'était pas si loin du compte quand on y réfléchissait bien. Néanmoins elle rajouta.

-Si tous les bourreaux étaient animés de la même bienveillance que vous, les prisonniers seraient heureux je pense.

C'était surement très hâtif comme conclusion, car après tout elle n'avait jamais vu ce qu'il pouvait donner lorsqu'il était en rage ou blessé, mais il était toutefois déjà bien plus attentionné et bon que la majore partie des personnes qu'elle avait pu croiser. Et pour cela il méritait une certaine estime et son respect. Il se montra également très sage sur ses réflexions lorsqu'il lui conseilla de ne pas se laisser atteindre par la menace amoindrie que représentait ces cadavres. Le naturel méfiant et alarmiste de la jeune Felidae prenait rapidement le dessus sur ce genre de situation très délicate. Surtout qu'elle n'avait jamais été confronté à ce genre de situation, elle n'avait jamais ni revu ni entendu parler du groupuscule responsable du meurtre des siens. Et en l'espace de quelques minutes tout son passé, ses peurs, ses cauchemars et ses traumatismes s'étaient combinés pour jaillir à la surface en un flot de sentiments et de souvenirs mêlés, à la douleur ineffable.

Elle avait cédé à la folie l'espace d'un moment, puis ce grand gaillard l'avait doucement ramené à la raison, il l'avait soigné et maintenant, il la rassurait. Qu'aurait-elle pu espérer de plus ? Son sourire dégageait à présent une sincérité et une gaité qui rappelaient ceux propres aux enfants. Le genre de frimousse parfaitement désarmante qui lui était caractéristique. Elle n'était pas habituée aux consolations et aux encouragements. Alors lorsque Zakaerii lui en fit, il fut la petite étincelle qui permit à la machine de se lancer de nouveau, et de ne pas sombrer en proie à la peur et la paranoïa. Elle aurait tellement voulu le remercier à la hauteur de la gratitude qu'elle éprouvait, mais il n'y avait aucun mot qui lui semblait suffisamment puissant pour exprimer ses émotions. Il lui confirmait d'ailleurs ne pas chercher spécialement de remerciement, elle s'attacha donc à satisfaire son unique requête, se rendant compte qu'elle avait présenté son démon avant elle.


-Ho excusez moi, je suis distraite ! Je m'appelle Fleya. Ravie de vous connaître.

Il n'y avait pas à douter un seul instant de sa sincérité à ce sujet, ça se sentait au son de sa voix et ça se lisait aussi sur son visage.... Puis comme pour compenser sa malchance passée, voilà que le sympathique tacheté vint lui proposer son aide pour faire disparaître les cadavres. Fleya eu un petit moment avant de réaliser la proposition. C'était tellement inattendu et pour tout dire inespéré.... Elle esquissa un large sourire des plus radieux avant de répondre.

-Vous êtes résolument quelqu'un de très serviable, je ne vous remercierai jamais assez....

~Surtout que je sais pas trop comment faire ça moi, c'est pas les restes d'un lapin ou d'un poulet que je veux faire disparaître là....~

~Rhalala que tu es tellement inutile ! Tu rassembles les corps, tu creuses un trou le plus profond possible, tu les mets dedans et tu rebouches, tu recouvres de végétations environnante et tu n'oublies pas de recouvrir les zones les plus ensanglantées de végétation également. Tu le sais en plus, espèce de bécasse ! C'est pas différent de la chasse au gros gibier.~
~Merci de tes "conseils" avisés.... Je préfère ne pas savoir d'où te viennent tes connaissances.... Enfin pour une fois que tu me sers à quelque chose....~


-Shotra nous aidera en creusant. Nous allons commencer par rassembler les corps, puis nous l'aiderons. Il faudra faire un trou très profond... Et ensuite camoufler le trou et les endroits où il y a beaucoup de sang.


Elle tourna la tête vers son ombre qui poussa un soupire.

S'il le faut....

Shotra et son entrain légendaire.... Néanmoins il obéit et se mit à creuser, tandis que les félins se mirent au travail également. Fleya tirait un corps, avant d'aller récupérer les morceaux d'un autre que Shotra avait débité en tranches. Même si elle se doutait que s'il restait des morceaux, les charognards et prédateurs locaux se jetteraient dessus pour n'en laisser aucune trace, elle préférait prendre le moins de risque possible. Néanmoins, lorsqu'ils eurent finis de rassembler les corps, une évidence sauta à la truffe de la jeune fille.


-Sans outil pour creuser, ça va être un peu plus délicat....

Shotra s'était éperdument moqué des outils, et avait creusé à même ses grosses paluches griffues. Entendant le problème de sa maîtresse il s'arrêta net et observa autour de lui avant d'observer les cadavres. Et sans prévenir, il sortit de son trou et attrapa deux têtes ! Il arracha les mâchoires inférieures avant de vider l'intérieur du crâne de tout son contenu.

-Sh... Shotra ?! Mais... Mais qu'est-ce que tu....


Fleya observait son compagnon avec de grands yeux ronds tout écarquillés. Elle ne l'avait jamais vu réagir ainsi auparavant, et elle ne comprenait pas son geste. Mais elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il en avait déjà terminé avec le premier crâne, et qu'il lui tendit. Observant la tête vidée et séparée de sa partie inférieure, la féline comprit alors qu'il lui avait confectionné un outil pour creuser sans utiliser ses pattes. Rustique, un peu glauque, mais cela pouvait en effet servir à creuser. Les dents de la mâchoire supérieure raclaient la terre, et l'intérieur du crâne servait de réceptacle. Astucieux ce Shotra. Un peu prise au dépourvue Fleya resta un instant hébétée face à ce curieux instrument, avant de finalement répondre.

-Euuuuh... Merci Shotra.


Après tout il avait répondu à son besoin, de manière rapide et efficace bien qu'un peu étrange. Fleya avait donc commencé à creuser avec son nouvel outil, tandis que Shotra finissait de répéter l'opération sur le deuxième crâne, avant de le tendre à Zakaerii. "Délicate attention".... Si la tigresse trouvait déjà la situation parfaitement rocambolesque, à la place d'une personne non habituée aux démons, le côté pratique et pragmatique de Shotra devait être quelque peu choquant. A voir en fonction des mentalité de chacun par la suite. Shotra se remit rapidement à creuser, avec la force d'un bon bourrin. Il ne se posait pas de question et obéissait simplement. Pourtant, il faisait preuve d'une étrange attention vis à vis de sa maîtresse... Une attention spontanée, tout comme ce geste de lui improviser de quoi creuser plus facilement. Ce démon semblait être aussi atypique que sa maîtresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Jeu 21 Aoû 2014 - 6:59

Compréhensif n’était peut-être pas le mot juste. Mais, il fallait admettre, qu’au fond, ce qui venait de se passer ne le concernait pas vraiment et il disposait peut-être d’un détachement qui lui permettait de se rendre compte qu’elle n’avait rien fait de « mal », même si cela avait coûté plusieurs vies. De toute façon, Zakaerii en avait vu d’autres et il n’était pas dans son habitude de juger les gens, principalement parce qu’il n’aimait pas être jugé lui-même. Ce qui s’était passé aujourd’hui était regrettable, pour elle comme pour ceux qui avaient perdu la vie, mais, pour le Félidae, c’était la plus forte qui s’était imposée aujourd’hui. A travers les différents royaumes, elle n’était certainement pas la seule à avoir défendu sa vie aujourd’hui. Quant à ses capacités « spéciales », ce n’était pas du ressort du Léopard, qui respectait toute sorte de force, fut-elle physique ou magique. De toute façon, cela ne faisait que souligner la bêtise des agresseurs de la jeune femme. S’ils avaient été renseignés un minimum, ils auraient pris en compte le facteur « magique » dont elle semblait disposer et auraient agis en conséquence. De ce qu’il en avait vu, ils avaient été pris de court et le résultat était sans appel. D’une certaine manière, le Dévot n’était pas convaincu de savoir comment gérer des créatures comme celle qu’il voyait présentement. Ce Shotra semblait être fait d’ombres, purement et simplement. Etait-il seulement possible de se battre contre une telle chose ? Les anciens adversaires, désormais cadavres, de la Suli, ne lui avait pas opposés suffisamment de résistance pour qu’il puisse avoir un bon avis sur la question. « Heureusement que je ne suis pas bourreau alors. » Il esquissa un léger sourire avant de s’occuper de finir de ranger ses affaires. Il n’était pas certain d’être aussi bienveillant qu’elle ne l’imaginait. Du moins pas avec tout le monde.

Fleya… Voilà un prénom qu’il n’oublierait pas. Peut-être parce qu’elle avait bien failli lui faire passer l’arme à gauche. En tout cas, nul doute que cette rencontre resterait quelques temps dans les esprits. Ce n’était pas tous les jours que l’on assistait à ce genre de petite scène, n’est-ce pas ? Il acquiesça doucement tandis qu’elle annonçait la suite des évènements visant à prendre congé des cadavres. Creuser un trou était une solution efficace. A l’écart des zones de passage, il y avait peu de chance pour que quelqu’un ne s’amuse à chercher quelque chose. Zakaerii aurait été plus porté sur une sorte de bûcher, qui demandait moins de logistique mais nécessitait tout de même de se débarrasser des restes quoiqu’il aurait été parfaitement possible de les laisser là. Qui se serait amusé à s’intéresser à des carcasses calcinées ? Il garda cependant son idée pour lui. Le plan de la Suli était parfaitement sensé et ils n’allaient pas en débattre durant des heures. Il acquiesça finalement avant de se diriger vers les cadavres. Il en prit un relativement entier et le traina jusqu’à l’endroit où ils formeraient tous un petit tas avant d’être jetés dans le trou que la créature d’ombre commençait à creuser avec facilité. Tandis que la dénommée Fleya semblait apporter une attention particulière à tous les « petits morceaux » qui trainaient, le Félidae s’occupa de camoufler les zones où le sang avait imbibé la terre. Il ne serait pas possible de recouvrir toutes les gouttes de sang, car il devait surement y avoir des projections un peu partout, mais la nature ferait son office lorsqu’ils seraient partis. Recouvrant la terre « mouillée » par une terre plus sèche provenant d’un peu plus loin. Il était inutile de faire du travail de précision mais le minimum était de rigueur.

Il releva la tête alors que Fleya s’inquiétait de la manière dont ils pourraient creuser, pour aider le familier d’ombre. A peine eut-elle le temps de se poser la question que ce dernier improvisa, d’une façon fort étonnante, un outil pour sa maitresse. Voilà qui était… Charmant. L’outil était rudimentaire, mais provenait d’une idée plutôt intelligente. Zakaerii s’empara de l’outil fait à son attention. « J’apprécie l’attention, merci. » Puis, sans autre formalité, il descendit dans le trou pour continuer à creuser. Et, il devait l’admettre, ce qu’on venait de lui confier marchait relativement bien. Alors que le silence s’installait doucement, il décida de le rompre, parce que creuser n’était pas une activité des plus « intéressantes » sur le plan intellectuelle. « Pardonnez ma curiosité mais… D’où vous vient la capacité de contrôler Shotra ? » Il avait failli parler de « créature d’ombre » mais s’était ravisé, dans le cas où cette dernière aurait pu avoir des états d’âmes face à cette dénomination pas forcément très glorieuse et peut-être fausse. Mieux valait ne pas l’irriter, même s’il doutait que ce dernier aurait pu l’attaquer si sa « maîtresse » n’était pas d’accord. Comme il n’y connaissait rien, mieux valait tout de même rester prudent, surtout s’il ne voulait pas se retrouver entrain de creuser son propre « trou ». Cela aurait été franchement ironique, non ? « A vrai dire, je n’ai jamais croisé, durant mes pérégrinations, quelqu’un qui soit capable d’un tel don. Enfin, j’imagine que je suis loin d’avoir vu tout ce qu’il est possible de voir. Mais disons que j’ai toujours un naturel un peu curieux. » Il esquissa un sourire tandis qu’il vidait le crâne de son contenu. « Mais ne vous sentez pas forcée de me répondre, je comprendrais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mar 26 Aoû 2014 - 6:34

Tout en continuant sa besogne, la jeune féline écouta les propos de son aîné. Elle savait que dans le monde d'Ildir la magie était une chose rare, que seuls quelques initiés et chanceux pouvaient la manier. Et les démonistes étaient encore plus rares. Déjà parce dominer les démons, c'était très délicat, et l'espérance de vie de ses derniers était donc réduite. En plus parce qu'ils étaient souvent traqués et tués par les autres au vu du danger qu'ils représentaient. D'où le fait d'une plus grande discrétion de leur part, par rapport aux autres. Quant à la curiosité des Felidae, elle était très bien placée pour la connaître également ! Devait-elle lui répondre ? A vrai dire, cela ne l'engageait à rien et ne la mettait pas non plus réellement en danger. En tout cas certainement moins qu'il y a quelques instants. Elle observa Shotra un doux sourire aux lèvres avant de se tourner vers son confrère félin en lui répondant doucement.

-Les démonistes sont plutôt rares, c'est normal de ne pas en voir souvent. De plus la nature de notre magie est souvent incomprise. Nos démons effraient beaucoup les gens, et les incidents qui peuvent survenir ont fini notre réputation. Chaque magie possède ses risques mais la nôtre est assez mal vue.... Je suppose qu'on ne changera pas la mentalité des gens.


Elle posa de nouveau son regard sur l'ombre.

-Dans ma famille, toutes les filles sont douées de magie. Chacune possédant une magie qui lui est propre. Et la mienne fut celle d'appeler des démons à mon aide. C'est très dur de convaincre un démon de nous aider. La plupart des démonistes utilisent la force pour les asservir. Beaucoup perdent la vie au cours des combats pour dompter un démon. Mais pour celui qui parvient à survivre à cette épreuve, il dispose d'un démon qui le servira envers et contre tout. Enfin pour peu qu'il puisse garder le contrôle sur lui. C'est une bien curieuse magie.... Je ne la maîtrise pas parfaitement, je n'ai pas trouvé beaucoup d'écoles de démonologie ni même rencontré énormément de confrères. J'apprends le plus sur le tas. Après j'ai entendus beaucoup de chose, comme le fait que certains démonistes se faisaient dévorer par leur propres démons au bout d'un moment. Voir qu'ils devenaient eux mêmes des démons. Mais je n'ai jamais eu l'ombre d'une preuve sur ce genre de propos.... Je crains hélas de ne pas pouvoir vous en dire plus sur ce sujet.

Il fallait bien avouer que grandir en ermite n'aidait pas beaucoup à la découverte. Fleya avait fait son apprentissage de la vie au fil des visites dans les villes et villages sur son chemin. Jusqu'à récemment elle n'avait jamais tissé de liens avec personne et agissait plutôt en chat sauvage qui fuyait à peine on l'approchait. Puis elle avait fait quelques rencontres mémorables. Un personnage curieux avec qui elle avait vécu des péripéties tout autant étranges. Un ami cher qu'elle espérait revoir un jour. Et à présent un Léopard qu'elle avait bien failli tué et qui avait tout de même eu la bonté de la soigner et de l'aider. Quelle drôle de rencontre elle avait fait là, mais pour l'heure elle ne la regrettait pas. Le trou était terminé, et les cadavres ainsi que les morceaux y furent précipités. Et tout en rebouchant le trou une fois les traces du massacre disparues, elle reprit à son tour à son camarade.


-Vous êtes donc un soigneur ? Je n'ai pas croisé beaucoup de soigneurs itinérants pour tout dire.... Vous avez un trajet en particulier ou vous allez au gré de vos envies ?


Elle était aussi curieuse que lui si ce n'était plus ! Shotra finit de tasser la terre pour qu'elle ne s'enfonce pas sous les pas de ceux qui seraient amenés à fouler l'endroit. Le tout fut ensuite recouvert de feuilles et autres végétations. Il ne restait à présent plus rien de visible pour un regard non averti. La forêt avait retrouvé son calme initial. Machinalement, la féline s'était tournée vers Shotra et prenant doucement ses poignets, elle dégagea ses bracelets de la terre accumulée dessus. Elle nourrissait à son égare autant d'attention que lui pouvait en avoir pour elle.... du moins en apparence au moins. Elle releva la tête vers Zakaerii, et elle lui dit un léger sourire aux lèvres.

-Je crois que je me répèterai si je vous remerciais une fois encore pour votre aide....

Elle avait à peine finit sa phrase qu'un grognement sourd et peu avenant retentit. Il fut suivit d'un pas lourd qui ne présageait lui aussi rien de bond, jusqu'à ce que la vision de son propriétaire confirme aux deux Felidae le caractère délicat de la situation. Un ours tigré, qui faisait bien dans les trois bon mètres, du type montagne de muscles et de poils, sertie de griffes acérées et de crocs tout autant tranchants. Maître Ursidae par le sang alléché, s'était gentiment ramené pour les cadavres bouloter. Sur sa route enjoué, les deux Suli il a alors rencontrés.... Aussi charognard que chasseur avisé, les deux félins étaient bien embêtés. Fleya fit un pas de recule lent devant l'imposant animal tandis que Shotra s'était déjà interposé pour la protéger. La grande question était, fallait-il fuir ou combattre ? Dans un sens s'il déterrait les cadavres pour les dévorer, on pouvait être sûr qu'on n'en retrouverait rien. De l'autre s'il se mettait à vouloir les chasser, ils risquaient très fortement de finir sur le menu également ! Dilemme quand tu nous tiens....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mar 9 Sep 2014 - 17:50


Creuser avec un crâne n’était pas réellement une occupation de tous les jours. Pour ainsi dire, c’était probablement la première fois que Zakaerii pouvait se targuer d’avoir une telle activité. Mais il fallait admettre que, tout primitif que soit l’outil, il n’en restait pas moins efficace. Cela n’enlevait rien au fait que Shotra était celui qui creusait le plus, mais, d’une certaine manière, il était probablement le mieux placé pour cela, même si, en utilisant leurs pattes et en agissant d’une manière plus « animale », les deux Félidaes auraient certainement pu rivaliser un peu avec la créature d’ombre. Enfin, ce n’était pas non plus un concours de labour, heureusement en quelques sortes, et, au moins, il aurait droit à une petite histoire pour rendre le travail moins pénible, bien qu’au fond, il n’avait jamais eu de problème avec les tâches physiques. Cela n’avait rien de dégradant et, au pire, cela faisait un bon entrainement physique pour entretenir la forme, bien que certains y auraient préféré quelque chose de plus… martial. Ainsi donc elle était ce qu’on appelait un démoniste. Le Suli en avait déjà entendu un peu parler durant ses voyages, plus de simples rumeurs, des histoires de comptoirs ou des légendes, que de véritables vérités pour ainsi dire. Certains leur prêtaient de bien grands pouvoirs ou des histoires assez abracadabrantes et il était souvent difficile de faire la part entre la vérité et l’imaginaire dans tout ce qu’on pouvait entendre à leur sujet. Même si, comme elle le faisait remarquer, c’était principalement des histoires « à faire peur » que l’on pouvait entendre au coin du feu. Les démonistes n’étaient pas vraiment appréciés. D’une certaine manière, Zakaerii pouvait comprendre : les gens avaient souvent peur de ce qu’ils ne connaissaient pas et il y avait fort à parier que peu étaient volontaires pour en apprendre plus sur eux.

« Elle ne changera pas du jour au lendemain, mais avec le temps, qui sait ? » En tout cas, ce ne serait pas lui qui dirait du mal des démonistes. D’autres personnes finiraient par comprendre. Cela prendrait du temps, c’était certain. Les histoires et les craintes prenaient du temps à être éradiquées, mais la vérité faisait toujours son petit bonhomme de chemin. Comme lui aujourd’hui, les personnes qu’elle croiserait – dans des circonstances moins… brutales – permettraient surement de faire avancer la cause des siens. Si tant est que d’autres démonistes ne sapent pas cet effort. Après, était-ce vraiment nécessaire ? En tout cas, ce n’était surement pas à lui de répondre à cette question. Il écouta tout en continuant de creuser l’histoire plus, personnelle, que lui conta la jeune Suli. Il était rare de voir une famille entière posséder le don de magie, surtout lorsqu’il s’agissait des leurs. Toutefois, il fallait peut-être y voir un signe divin. Les voix divines étaient impénétrables, mêmes pour ceux qui devenaient leurs mains, en quelque sorte. Le Félidae redressa la tête vers sa consoeur. « Ne vous excusez de rien. Je comprends bien que la situation n’est pas forcément des plus faciles pour vous. Vous faites ce que vous pouvez et c’est déjà bien assez. Rares sont ceux qui ont suffisamment d’abnégation pour continuer dans la voie qui est la leur. Vous finirez par trouver. » Rassurant ? Oui et non. Il était intimement convaincu qu’elle ne possédait pas ce don par hasard, ce n’était jamais le cas. Ce qu’elle en ferait ne tenait qu’à elle. Et, d’une certaine façon, il était déjà bienheureux de voir qu’elle ne l’utilisait pas pour faire le mal. Elle ne le contrôlait pas complètement, du moins c’était ce qu’il avait pu entrevoir, mais elle semblait réellement vouloir y parvenir. Avec de la volonté, et un peu de temps et de pratique, elle y parviendrait certainement.

Tandis qu’il achevait leur tombe improvisée, le tout soigneusement masqué par un tapis de verdure improvisé, il esquissa un sourire tandis qu’elle lui demandait s’il était soigneur. La question était légitime. « Soigneur est un bien grand mot. Disons que j’ai appris à m’occuper des blessures courantes lorsque l’on voyage seul. » Il jeta un œil aux alentours. « Et pour vous répondre, oui, je voyage à l’envie. Je laisse le hasard guider mes pas. » Même si, bien entendu, ce n’était pas vraiment le hasard pour lui, mais plus l’œuvre de Revoran. C’était d’ailleurs surement lui qui avait mis cette jeune Suli sur son chemin. Pour quelles raisons ? Impossible à dire. Peut-être justement pour récompenser sa bravoure et sa force en évitant qu’elle ne se retrouve seule, blessée au milieu de nulle part. Ou peut-être était-ce totalement une autre raison…  Avec les Dieux, il était difficile de se prononcer avec précision. « Ne me remerciez pas, au moins cela m’aura fait un peu d’exer... » Il n’eut pas le temps d’achever sa phrase qu’un ours fit bruyamment son apparition, probablement attiré par l’odeur du sang des cadavres désormais enfouis. Le dévot esquissa un sourire pour lui-même. « Et bien je pense que nous allons avoir droit à un peu plus d’exercice… » Il fit un pas en avant. Les ours étaient puissants et endurants, mais ils étaient lents. Et puis, ce n’était pas un disciple de Revoran qui reculerait, n’est-ce pas ? « Shotra, sans te commander, peux-tu veiller sur Fleya. Je vais accueillir notre ami l’ursidé. » Il y avait une pointe d’amusement dans la voix de Zakaerii, peut-être parce qu’il anticipait déjà le plaisir d’un tel combat. Il serra les poings, fit quelques pas en avant et toisa l’animal du regard. Quand tu veux, l’ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Dim 14 Sep 2014 - 6:46

Fleya souriait doucement, Zakaerii avait un discours rassurant. Elle ne savait pas si tout le monde serait doté de la même sagesse et de la même compréhension que lui. Mais au fond d’elle-même, elle espérait tant qu’il aurait raison, et que les mentalités évolueraient. Elle espérait également être toujours en vie pour voir ça. Et dans ce monde rien n’était sur quant à sa survie…. Preuve en était, l’imposant ursidé qui venait de s’inviter. Si Fleya le trouvait plutôt impressionnant, son aîné lui sembla bien plus téméraire, prêt à l’affronter. Elle ne savait pas si c’était de la folie ou du courage. Néanmoins ils en étaient là, Shotra et lui prêts à l’assaut, et elle un peu perdue. Seule elle n’aurait pas prit le risque de l’affronter, le jeu étant risqué et n’en valait pas la chandelle. Elle était rapide et aurait fuit. Mais là elle ne pouvait pas laisser le Felidae seul face à cette force de la nature. Ce dernier se sentant provoqué par le félin, décida d’exprimer son mécontentement et se redressa alors sur ses pattes, en position bipède. Ce fut lorsque l’ombre de cet animal s’étendit sur eux que la jeune Sulie comprit pourquoi elle se sentait si intimidée par ce prédateur…. Il faisait environ deux fois sa propre taille ! Fleya déglutit, la peur commençant sérieusement à lui tirailler les tripes. Elle resserra ses mains sur son arme. Elle ne pouvait plus reculer.

Elle avait bien entendu Zakaerii demander à son démon de la protéger. Et la meilleure défense aux yeux de Shotra étant l’attaque il ne s’était guère fait prier. La seule chose qui aurait arrêté le démon de toute manière étant l’ordre de sa maîtresse de fuir, sans quoi il aurait affronté l’ours d’une manière ou d’une autre. Et justement voila que ce dernier se mit à pousser un grognement retentissant et à montrer crocs et griffes. Fleya se sentit légèrement trembler. Elle n’avait clairement pas envie de tester les arguments tranchants de cette bête. Mais l’heure n’était plus à la peur, mais au combat ! La jeune fille resta relativement à distance, son arme lui assurant une certaine allonge, elle préféra jouer la carte de la sureté. Elle ordonna à Shotra de ne pas prendre de risques inutiles et de se méfier des pattes avant de la bête autant que de sa gueule. La tigresse réfléchit rapidement car l’ours avait commencé à foncer vers eux toutes griffes dehors. Sa force de Suli ne lui serait pas d’un grand secours face à cette créature. Mais sa dextérité et sa ruse le seraient elles ! Empoignant son fouet-fléau, elle décida de s’attaquer à des endroits clefs de l’animal. Et ainsi elle commença à brandir son arme, déroulant son fouet d’un geste brusque et méthodique pour que sa tête sertie de pointes aille frapper et blesser l’ours au niveau des articulations des pattes. Si elle pouvait le ralentir et le restreindre dans ses mouvements, ça serait déjà une belle avancée.

Elle tentait également de toucher les yeux de l’ours, car si elle pouvait l’aveugler, elle leur assurait un avantage suffisamment considérable pour leur permettre une victoire largement plus assurée. Sauf que les attaques de la jeune fille commencèrent sérieusement à irriter l’ursidé. Il se tourna brusquement vers elle levant sa patte pour l’envoyer paître plus loin, et lui dévisser la tête de ses épaules au passage…. Mais Shotra en décida autrement. Il se précipita pour ni plus ni moins, coller une droite fulgurante à son ennemi ! Shotra ayant pour lui une force assez conséquente, il réussit à détourner l’attention du vilain nounours de sa maîtresse. L’ours poussa un grondement sourd qui déchira le silence de la forêt. Il grognait à tout va contre ces intrus sur son territoire qui en plus commençaient sérieusement à l’agacer. Il ne savait plus où donner de la tête entre la féline et son démon. La réponse ne se fit guère attendre, car voila qu’il se tournait à présent vers Zakaerii ! Pas de jaloux, chacun allait y avoir droit ! Fleya serrait les dents. Sa plaie la piquait et lui faisait mal, ce qui était normal vu qu’elle gigotait dans tous les sens. On lui avait pourtant dit de ne pas faire de folie, mais bien évidemment elle trouvait toujours le moyen de se retrouver dans des situations, où elle ne pouvait se permettre de rester les bras croisés à ne rien faire. Elle n’était déjà pas du genre à laisser Shotra risquer sa peau tout seul, alors laisser quelqu’un qui l’avait aidée, c’était hors de question.

Elle prenait de fortes inspirations, serrant les poings. Il fallait prendre la douleur sur soi pour pouvoir rester efficace et éviter un drame. Si seulement il avait été moins gros, elle aurait pu lui sauter à la gorge pour essayer de l’étouffer en resserrant ses mâchoires sur son cou. Mais là l’exercice était suicidaire, ses techniques de chasse n’étant pas adaptées pour du gibier aussi gros et dangereux. Shotra s’évertuait à lui asséner coup de poing et coups de griffes ravageurs, tout en prenant le plus grand soin à ne pas se mettre en difficulté comme lui avait ordonné Fleya. Ce qui ralentissait considérablement la cadence de ses coups, puisqu’il était obligé d’esquiver et de parer régulièrement les assauts de l’animal qui commençait peut à peut à devenir enragé. Et c’était très loin d’être fini, car en plus de la tigresse et de son ombre abyssale, il y avait également Zakaerii qui était là, et qui allait lui promettre bien des peines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Lun 22 Sep 2014 - 2:59


Il était difficile de penser que les mentalités changeraient du jour au lendemain, c’était certain, mais, après tout, il n’y avait aucune raison pour que certaines personnes soient moins acceptées que d’autres. De ce qu’il avait pu en entendre parler, nul doute que les premières arrivées de Sulis dans les mondes civilisés avaient surement été accueillis avec une certaine nervosité, si ce n’était un certain rejet. Après tout, comment ne pas avoir peur ? Des animaux qui parlent et se mettent à agir comme des Humains ? C’était ainsi la nature de toute chose, et peut-être principalement des Hommes, d’être craintifs et, au travers de cette peur, de la refouler pour ne laisser place qu’à une colère ou une rancœur, sourde ou non. Les réactions pouvaient varier légèrement selon les personnes mais le résultat était le même, on laissait difficilement entrer quelqu’un de différent dans un cercle préexistant, alors même que cette personne différente ne montre aucun signe d’hostilité. Ainsi vont les choses et, hélas, il fallait beaucoup de temps pour que les choses changent et que le nouvel individu se fasse accepter. Les démonistes ne seraient pas différents des autres, même si, pour des raisons évidentes, il serait encore plus difficile pour eux de se faire accepter. Après tout, on ne pouvait blâmer les gens d’avoir peur des démons. Zakaerii avait lui aussi eut quelques doutes lorsqu’il avait vu Shotra la première fois Mais, comme pour tout, ce n’était pas tant « l’outil » qui importait mais la façon dont la personne s’en servait. Aussi impressionnant que pouvait être un Démon, il n’en restait pas moins soumis à la volonté de son démoniste, ou du moins était-ce ainsi qu’il le voyait. Ce que les gens, en penseraient, il ne pouvait pas le prédire.

De toute façon, ils n’eurent guère la possibilité de penser davantage à ce genre de détails, interrompus par un ours qui n’avait probablement rien à envier à ses congénères. Il en fallait néanmoins plus que ça pour réellement faire peur au Suli, qui, il fallait l’admettre, avait vu pire. Cependant, il ne fallait pas négliger son adversaire car les ursidés avaient pour eux une sacrée force à ne pas sous-estimer. En position, Zakaerii n’avait cependant pas imaginé que Shotra irait se jeter dans la gueule de l’ours, pour ainsi dire, lorsqu’il lui avait demandé de protéger Fleya. Il soupira un instant, réfléchissant à ce qui pourrait être le mieux, mais leur adversaire ne leur en laissa pas le temps. Esquivant la charge d’un pas habile, le Suli constata qu’il n’était pas réellement la cible actuelle de l’ours et, qu’au contraire, il semblait en vouloir à la démoniste qui avait pour le coup sorti une sorte de fouet. Il aurait préféré qu’elle reste en dehors de cela, étant donné qu’elle était blessée, elle n’avait probablement pas la pleine mesure de ses moyens et rouvrir la plaie n’était pas recommandable, ni le fait de s’en faire une autre ! Tandis que Shotra et sa maitresse essayaient de s’occuper de l’ursidé, le Suli, lui, se lança à son tour à l’action. La fourrure épaisse serait une bonne protection contre ses poings, il le savait, mais il avait d’autres cordes à son arc, du moins, façon de parler. Et puis la fourrure ne protégeait pas éternellement des griffes. Il profita de l’attention détournée de son adversaire pour se glisser sur son flanc et lui asséner quelques coups bien sentis qui, à défaut de sérieusement le blesser, eurent l’effet d’attirer son attention. C’était déjà cela de gagné ! « C’est ça, occupe toi de moi, mon gros. » Mieux valait ménager la Suli qui devait se remettre de ses blessures pas essayer de se battre.

Il esquiva un coup de patte de la part de son adversaire et fit un petit bond en arrière pour éviter le second, qui arrivait dans la foulée. Il profita de l’inertie de l’animal pour faire quelques pas de côtés et se retrouver de nouveau sur l’un de ses flancs. Il riposta de quelques coups de poings, qui, apparemment, ne firent pas beaucoup d’effet. Il manqua son esquive et encaissa de plein fouet un coup de patte de l’ours, bien, qu’heureusement, il n’encaissa que l’effet contendant de la patte et non tranchant des griffes qui allaient de paire. Zakaerii se releva promptement et refit face à son adversaire. « Tu veux jouer, hein ? » Il esquissa un sourire et ferma les yeux quelques instants. Lorsqu’il les rouvrit, une légère aura rouge luisait autour de lui. Le petit coup de pouce de Revoran lui serait utile et puis ils n’allaient pas y passer la soirée. Lorsqu’il s’élança vers sa cible, le Félidae semblait plus rapide, plus agile. D’un bond, il sauta au-dessus de l’ours et, avant que ce dernier ne se retourne, se jeta sur son dos. Il s’y agrippa toutes griffes dehors. Tandis que l’animal essayait de le déloger, il esquiva quelques pattes qui cherchaient à le désarçonner et en attrapa une. Usant de sa force, de son poids, et d’un point d’appui de ses jambes sur l’animal, le Suli alla à l’encontre de la force de l’animal pour attirer le membre dans une position clairement non permise par la nature. Le bruit sourd de l’articulation qui cédait fut couvert par le cri de l’ours d’où montait autant de colère que de douleur. Bondissant au sol à quelques mètres de lui, Zakaerii fit face à son adversaire qui grogna encore mais décida d’abandonner le combat, repartant, en boitant, de là d’où il était venu. Une fois certain qu’il ne reviendrait pas, le Félidae ferma à nouveau les yeux, l’aura disparaissant avant qu’il ne repose son regard sur sa camarade de fortune, reprenant son souffle. « Vous n’avez rien ? » Il s’approcha d’elle, encore un peu haletant. « Votre blessure ne s’est pas rouverte ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mar 7 Oct 2014 - 7:08

Finalement, après mûre réflexion, maître ours reconsidéra la situation. Après tout il était face à deux prédateurs et une créature inconnue qui n'était pas tendre non plus. Entre deux qui l'assaillaient en concert pour le rendre fou, et le troisième qui voulait innover dans l'angle de torsion possible de ses articulations, le jeu n'en valait pas la chandelle. Il se retira donc sans demander son reste, laissant une jeune tigresse incrédule. C'était fini ? Pour de vrai ? Elle avait peine à y croire. Elle resta quelques instants sur ses gardes, encore essoufflée. Observant partout autour d'elle des fois qu'un ours en cache un autre elle finit enfin par se détendre.... Et aussi par se rappeler qu'elle n'était pas dans le meilleur état pour avoir affronter un ours. Elle resserra les mâchoires, portant sa main sur sa blessure. C'était chaud.... Très chaud. Elle saignait très probablement. Cela dit le bandage empêcherait l'odeur de se diffuser, et ainsi d'attirer des créatures peu chaleureuses. Elle respirait lentement, déglutissant. Elle savait que la douleur finirait par passer, et qu'elle devait se montrer patiente. près tout elle avait déjà vécu bien pire que cela.

Mais elle devrait faire attention à ne pas aggraver cette blessure, et lui laisser le temps de se refermer avant de reprendre la route. Elle ramena à elle son fouet qu'elle rangea, tentant de distraire son attention en pensant à autre chose. Ou presque.... Car c'est à ce moment là que Zakaerii vint lui demander si elle allait bien et si sa blessure ne s'était pas rouverte. Ironie du sort, quand tu nous tiens.... La jeune féline afficha un sourire trop rapide pour être naturel. Se gardant bien de ramener sa main sur sa plaie de nouveau, elle répondit alors à son compagnon de galère.


-Ho oui tout va bien ne vous en faites pas !

Brrrrr....

-Hé bien quoi Shotra ?


Son démon l'avait fixé d'un air qui signifiait très clairement "tu comptes tromper qui là ?", avant de lever les yeux au ciel. La féline fit mine de ne pas du tout comprendre où il voulait en venir. Et ce tout en pestant à l'intérieur d'elle même. Il pourrait au moins la soutenir dans ce genre de situation quoi ! Elle essaya de se donner un peu de contenance en se remettant à marcher, essayant d'être le plus naturel possible, se rapprochant de Zakaerii pour lui retourner sa question.

-Et vous ? Vous allez bien ? Vous vous êtes pris un sacré coup de patte tout à l'heure....

Mais tandis qu'elle s'attachait à s'occuper de son compère, voila que Shotra avait décidé d'être enquiquinant. Il l'avait suivit, dans son habitude la plus banale, mais voila que du bout du doigt de ses grosses paluches, il vint titiller le flanc meurtri de sa maîtresse. Histoire de mettre le doigt là où ça faisait mal, mais pas seulement. Il avait besoin de pouvoir estimer à quel stade en était sa blessure, et en conclure, même de manière approximative, quels efforts elle était capable d'endurer ou non. Pour bien la connaître, il savait qu'il était très probable qu'elle ne fasse pas attention, ou encore qu'elle se surmène. Sous la surprise, Fleya parvint de justesse à étouffer un cri, tandis que sa queue se raidit brusquement. Elle jeta un regard noir à Shotra, affichant une moue boudeuse, et en le grognant légèrement. Il ne pouvait donc pas arrêter de l'embêter non ?! Elle avait cru qu'après cela il l'aurait laissé en paix.... Mais le bougre savait se montrer têtu quand il l'avait décidé, et il revint à l'assaut. La féline se tourna alors vers lui, point sur les hanches et lui rétorqua.


-Non mais c'est pas bientôt fini oui ?! Arrête de jouer avec mes plaies ! Elles guériront plus vite, et oui je vais très bien !

Drrrrrrrr.....

L'ombre était visiblement plus que sceptique. Pour sûr sa plaie n'allait pas la tuer, mais à son sens, elle n'y faisait pas assez attention. Fleya connaissait bien son démon. Elle savait qu'il n'allait pas lui lâcher la grappe aussi facilement. Elle devait réagir vite, très vite, et tandis que ces méninges s'activaient pour trouver une échappatoire, elle improvisa une réponse.

-Nous ne devrions pas rester là, qui sait sur quoi nous pourrions encore tomber non ? N'importe quelle direction sera mieux que rester immobile.

Shotra grogna doucement, mécontent. Elle essayait de le flouer, mais il n'avait pas dit son dernier mot. Cela faisait huit ans qu'il la supportait cette chipie, et il la connaissait depuis le temps la bougresse. Il lui suffirait de la moindre occasion, le moindre prétexte et il l'aurait. Et ça Fleya le savait bien. De son côté la tigresse avait fait quelques pas, incitant Zakaerii à reprendre la marche lui aussi. Elle ne savait pas s'il avait une destination en particulier, mais puisqu'elle n'en avait pas, elle préféra le laisser guider la marche. Et pour être sûre de parvenir à changer de sujet et passer ainsi à autre chose, elle lança la conversation sur une petite chose qui n'avait pas manqué de lui titiller sa curiosité.

-Dites-moi, quelle est cette curieuse magie que vous avez employée tout à l'heure ?


L'aura rouge n'était pas passé inaperçue, cela dit, elle était incapable d'en savoir les effets. Boost ? Rage ? Intimidation ? Les effets de la magies peuvent être sans limite. C'était un domaine si vaste.... Elle espérait que sa question ne soit pas trop indiscrète, mais au moins elle savait à présent que ce guérisseur improvisé maniait également une magie. Peut-être était-il plus Mage que soigneur de fortune ? Shotra lui restait à l'affût. Elle était peut-être maligne, mais elle ne perdait rien pour attendre ! Il trouverait bien le moyen de la contraindre à se reposer ou à se ménager.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Ven 17 Oct 2014 - 8:17

[HRP : Ne t’en fais pas ! Je ne suis pas des plus rapides en ce moment non plus !]

Le combat n’avait pas spécialement été long, mais peut-être simplement intense. De toute façon, les animaux sauvages restaient des assaillants primaux, qui ne cherchaient pas de réelles stratégies pour mettre à terre leurs adversaires et, comme dans le cas de l’ours, ils se contentaient de leurs attributs principaux, comme la force. Certains préféraient rester à l’écart, utilisant des armes de jet ou à distance pour abattre ces créatures qui se révélaient parfois particulièrement coriace mais Zakaerii avait toujours apprécié le combat à mains nues et il ne s’imaginait pas combattre autrement. Puis, il était lui aussi, en quelque sorte, un animal, aussi, ce n’était pas étonnant qu’il préférait quelque chose d’un peu plus primitif, même si cela ne faisait pas de lui quelqu’un de moins dangereux. Beaucoup trop de personnes se sentaient invincibles à cause de la simple épée qu’elles pouvaient porter à la ceinture alors que c’était souvent loin d’être suffisant. Peu importait de toute façon. L’ours retournait probablement dans sa tanière. Il lui faudrait quelques jours, voire quelques semaines, pour se remettre complètement de ce combat. Le Suli était désolé pour lui, mais hélas, il était difficilement possible de raisonner ces créatures autrement que par la violence, en leur montrant qu’ils n’étaient pas en position de force. Mais, au final, ce n’était qu’une patte cassée, il finirait probablement par s’en remettre ce qui, par contre, n’était pas nécessairement le cas de la jeune femme qui se tenait aux côtés du Dévot. Elle n’aurait jamais du se battre dans cet état et Zakaerii redoutait que sa blessure se soit rouverte malgré ses premiers soins et le bandage serré qu’il avait pu faire. Cependant elle semblait convaincue du contraire même s’il restait un peu sceptique et, apparemment, il n’était pas le seul vu la réaction de Shotra. Mais il n’était pas certain de pouvoir se fier à la créature d’ombre et, finalement, ce n’était peut-être pas ses affaires.

Le Suli n’intervint pas dans la petite scène qui semblait prendre part sous ses yeux, se contentant d’observer les alentours, en quête d’un potentiel danger. Il ne se retourna vers la dénommée Fleya La patte de l’ours n’avait pas fait de dégâts, rien ne semblait cassé pour le moment, mais il ressentait encore le coup mais cela finirait par passer. « Il ne manquait pas de force, mais ça passera. J’ai évité les griffes. » Qui elles auraient pu causer plus de dommage, fourrure ou non. Les dégâts contondants n’étaient pas les plus dangereux, il survivrait aisément. Avec surprise, il observa le démon de la jeune Felidae avait décidé d’effleurer de ses « doigts », à supposer que c’était bien cela, la blessure cette dernière. La réaction qu’elle eut conforta Zakaerii dans sa propre interprétation de la réponse que lui avait donné sa compagne de fortune concernant sa blessure. Cette dernière s’était probablement rouverte durant le combat et elle essayait de ne faire comme si ce n’était pas le cas. Toutefois, ce n’était peut-être pas le moment de s’immiscer dans cette nouvelle scène. Il ne connaissait pas réellement les liens qui liaient le démon et sa maîtresse et préférait rester neutre dans cette histoire. Cela lui permettrait peut-être d’éviter quelques problèmes car il ne voulait froisser ni l’un, ni l’autre, et puis, au fond, elle faisait ce qu’elle voulait, il n’allait pas la chaperonner pour le simple motif d’avoir été là. Après tout, ils ne se devaient rien l’un à l’autre. Elle avait cependant raison. Il valait mieux quitter l’endroit. Ne serait-ce que pour éviter d’autres potentiels prédateurs mais, surtout, pour éviter de croiser des personnes, ce qui serait potentiellement plus problématique. « Vous avez raison. » Il jeta un œil vers le ciel, repérant le soleil et estima une direction, autant se rapprocher d’un village ou d’une ville, la Suli pourrait s’y reposer et guérir plus rapidement.

« Il y a un village dans cette direction. Vous pourrez vous y reposer. » Bien entendu, elle devrait surement se passer de son démon, comme elle l’avait mentionné, les gens n’étaient pas trop « heureux » de voir débarquer des créatures d’ombre dans leur entourage. Ils commencèrent à marcher, Zakaerii en tête, d’à peine un ou deux pas. Il veillait cependant à ne pas marcher trop vite, conscient que cela ne devait pas être très agréable pour celle qui l’accompagnait. Sa question le fit sourire légèrement. Il aurait été trop beau qu’elle ne remarque pas cela. Il s’arrêta quelques instants, lui permettant de le rejoindre et reprit sa marche au même rythme qu’elle. « C’est un don de Revoran. De la Magie Divine si vous voulez. » Il n’avait jamais eu la Flamme, comme les gens l’appellent, mais il avait su s’attirer les faveurs du Dieu de la Puissance et de la Guerre et était devenu, en quelque sorte, l’un de ses émissaires dans ce bas-monde. « Je suis en quelque sorte son instrument dans ce monde. Et j’essaie d’accomplir ses volontés, quelles qu’elles puissent être. » Il était difficile de savoir ce qu’un Dieu voulait car, bien entendu, ils n’avaient aucunement l’intention de venir vous en parler de vive voix que ce soit durant la journée ou dans vos rêves. Tout juste y avait-il des signes et encore fallait-il pouvoir les interpréter justement et ne pas voir l’action d’un Dieu dans n’importe quelle petite chose. « L’aura rouge est le témoin de son pouvoir qui afflue en moi. Je vous le concède, ce n’est pas forcément très discret. » Il esquissa un sourire et continua de marcher. Il n’était pas certain d’avoir plus de choses à expliquer. Mais si elle connaissait les valeurs de Revoran, elle pourrait peut-être comprendre pourquoi il ne s’était pas détourné d’elle alors qu’elle avait tué plusieurs hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 18 Oct 2014 - 13:46

Son compagnon d'aventure avait au moins pu esquiver le plus dangereux de l'attaque à savoir les griffes. Le simple choc faisait des dégâts moindre, même s'il aurait très bien pu causer des fractures ou des hémorragie internes. Mais selon Zakaerii cela semblait aller. Après tout, il était plus doué qu'elle dans l'art des soins, donc il devait certainement avoir raison. Elle lui emboîta le pas, bien contente de laisser temporairement Shotra sur le carreau. Elle pouvait sentir sa frustration et son agacement face à la situation. Elle devinait sans peine son regard moralisateur dans son dos. Et d'ailleurs le démon savait pertinemment qu'elle devinait tout de la situation. Mais elle s'évertua à faire sa sale gosse, faisant mine de ne rien savoir. Elle se concentrait à faire les mouvements les moins douloureux possible et à respirer le plus profondément et silencieusement possible. Le léopard des neiges avait parlé d'un village plus loin. Et même si elle aurait préféré avaler du vinaigre que l'avouer, elle n'était pas mécontente d'avoir l'opportunité d'une chambre pour se reposer. Son rythme de marche trouver pour avancer le plus rapidement possible sans se faire trop mal, elle en avait profité pour question son comparse.

La réponse de ce dernier l'intrigua. Elle ne connaissait pas grand chose des diverses divinités qui pouvaient exister. Après tout, n'avait-elle pas atterrit dans un monastère qui révéré une divinité, qui n'était en réalité rien d'autre qu'un démon ? Ce souvenir resterait gravé encore longtemps dans sa mémoire.... Surtout que ses fidèles n'étaient pas plus malheureux ou mal traités. Ils étaient même paisibles.... Une expérience qui l'avait bouleversée et fait grandir également. Mais ici la situation était quelque peu différente. La divinité que Zakaerii honorait lui prêtait des pouvoirs. Elle n'en savait pas vraiment la nature, mais elle trouvait cela incroyable. Bien que la suite du récit du Felidae lui parut plus dur à accepter. Comment quelqu'un pouvait être "instrumentalisé" ? Elle même qui avait Shotra pour la protéger et l'accompagner dans ses périples, le considérait à part entière, poussant le vice à le considérer comme un protecteur bienveillant. Pourquoi un dieu, qui devait donc à son sens être doué d'une certaine sagesse, considérait ceux qui le servait et lui rendait hommage, comme des outils ? L'innocence était encore grande dans le cœur et dans l'esprit de la jeune Suli. Heureusement, il y eut bien une certaine personne pour répondre à ses questions silencieuses....

~Les divinités ne sont pas forcément des parangons de vertus fillette, c'est même parfois très loin d'être le cas. Les fidèles qui décident de suivre un dieu sont parfois ignorés de ces derniers, ou ne servent qu'à étendre l'influence de leur divinité. Il ne faut pas croire qu'être dieu signifie être bienveillants et protecteurs envers ses ouailles. Certains demandent même à leurs suivants de se montrer digne et pour cela de traverser bien des épreuves. Ainsi seuls les plus valeureux et souvent les plus forts reçoivent leur faveurs et leurs dons.~
~C'est triste.... Les gens dont la foi et la dévotion sont pures et sincères méritent le respect et la protection... Pourquoi tant de froideur et de distance ? Pourquoi ne se montrent-ils pas bienveillant envers ceux qui leur vouent un culte voire leur vie ?~
~Hé hé hé les voies des seigneurs sont impénétrables. Certains sont tout simplement égoïstes. D'autres estiment que leur faveur se méritent. D'autres sont peut-être tout simplement dépassés par le nombre de leur fidèles, qui sait ? Ce Felidae en échange de sa dévotion à la cause de son dieu, reçoit un pouvoir de lui.~
~N'empêche que je n'aime pas l'idée de réduire les gens à l'état d'outils ou d'instruments !~
~Peut-être est-ce juste une expression ? Ou peut-être pas hé hé hé....~

Bien évidemment, il eut été trop beau qu'il ne la laisse pas avec une question en suspend. La curiosité de la féline titillé, elle en vint à poser une autre question à son aîné.


-Si cela peut vous consoler, une ombre abyssale qui fait deux fois ma taille ce n'est pas plus discret.... Je ne connais pas grands choses aux dieux, quels sont les préceptes du vôtre ? Comment en êtes-vous venu à suivre un dieu ?

Ils avançaient doucement mais surement. Le soir commençait à tomber et personne ne vint troubler leur ascension jusqu'au prochain village. A la vue de ce dernier à l'horizon, la tigresse blanche demanda à son démon de se fondre dans son ombre, et rester ainsi invisible à la population. Ce dernier s'exécuta, disparaissant dans l'ombre de sa maîtresse sans demander son reste. Être caché ne le dérangeait pas, au contraire. Il appréciait pouvoir jouir des effets de surprise en cas de besoin. Les dégradés d'orangé et de bleu se dessinait dans le ciel, annonçant l'arrivée proche de la nuit. Ils étaient parvenus au village avant que celle-ci ne tombe. Fleya avait repéré l'enseigne d'une auberge un peu plus loin. Une véritable aubaine pour elle, elle allait pouvoir se reposer au chaud et à l'abri. De quoi ménager un peu sa blessure, qui en avait besoin. D'ailleurs, elle ne doutait pas un seul instant que Shotra viendrait surement l'embêter avec ça dès qu'ils seraient seuls. Mais pour l'heure, elle se tourna vers Zakaerii, et lui demanda.

-Vous restez ici pour la nuit, ou vous vous sentez l'âme à braver l'obscurité ?


D'ordinaire les gens évitaient de rester en dehors des villes et villages la nuit. Mais ce n'était pas quelque chose qui gênait la féline. En bonne nomade, elle était tout aussi bien habituer à dormir dehors qu'en intérieur. Cela ne l'effrayait plus depuis bien longtemps déjà. Mais il n'était pas sûr que cela en soit de même pour Zakaerii. Tout dépendait s'il avait une vie plutôt sauvage ou citadine. Il n'était ainsi pas impossible que leur route se sépare ici. Peut-être auraient-ils l'occasion de partager un repas avant de se saluer et de reprendre leur route. La jeune fille, une fois son caractère sauvage et sa méfiance passés, était relativement sociable. Ce qui ne l'empêchait pas outre mesure, de très bien vivre sa vie majoritairement ermite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mer 22 Oct 2014 - 9:12


L’annonce de son affiliation avec Revoran n’était pas passée inaperçue, il le savait. Il était de toute façon très rare que les gens qui en prenaient connaissance ne soient pas intrigués outre mesure. Après tout, ils n’étaient pas nécessairement habitués à ce que la volonté divine prenne des formes aussi concrètes. Et pourtant… Heureusement, il était moins effrayant de se déclarer « béni d’un Dieu » que « démoniste », même si, pour Zakaerii, il n’y avait pas beaucoup de différences. Après tout, cela restait de la magie, l’une divine, l’autre démonique, mais ce n’était pas pour autant que l’une était bonne et l’autre mauvaise. Comme pour tout, c’était davantage l’utilisation qui en était faite qui méritait d’être juger. Et, sans l’ombre d’un doute, il y avait déjà eu des Dévots qui avaient utilisés leurs pouvoirs à des fins malveillantes, même si leur pouvoir leur avait surement été retiré promptement, mais cela n’empêchait pas que cette magie divine était avant tout portée par des créatures en tout point imparfaite et qu’elle ne pouvait corriger leurs défauts. Peut-être que Fleya cachait bien son jeu et peut-être ne semblait-elle pas aussi « paisible » qu’elle en donnait l’impression au Suli, mais il avait du mal à l’imaginer utiliser ses talents pour propager le mal. Enfin, ce n’était pas vraiment son problème, sauf si elle décidait de s’en prendre à lui. Toutefois, dans les conditions actuelles, il doutait qu’elle le fasse. Même si tout cela n’était qu’un piège, elle était blessée – et pour lui sa blessure ne s’était pas arrangée avec le combat avec l’ours – et même si Shotra semblait puissant, elle ne prendrait certainement pas le risque de s’exposer ainsi affaiblie. Il aurait été malavisé de s’en prendre à un ennemi dont on ne connaissait pas l’étendue des pouvoirs également. Mais tout le monde n’était pas capable d’autant de clairvoyance.

Ceci dit, il était plus agréable de penser qu’elle ne songeait pas à lui sauter à la gorge à la première opportunité. De toute façon, il doutait sincèrement que leur ‘collaboration’ perdure très longtemps. Il n’y avait pas encore réfléchi mais il n’était pas certain de rester au village qu’il venait de mentionner. Cela dépendrait surement de son état lorsqu’il l’attendrait. Il n’était cependant pas exclu qu’il s’y arrête pour prendre un bon repas mais peut-être profiterait-il de la nuit pour continuer son voyage et ainsi rattraper son retard, même s’il était difficile pour lui de dire s’il était réellement en retard. Les Volontés Divines avaient ce petit problème qu’elles n’étaient pas les plus claires possibles. Après tout, peut-être avait-il été poussé dans cette direction juste pour rencontrer la Félidae et lui porter assistance ? Seul Revoran lui-même pouvait le savoir et son dévôt n’allait certainement pas clamer qu’il était capable de comprendre les volontés divines. Autant savait-il interpréter les signes. Puis, si sa divinité cherchait à lui faire faire quelque chose de précis, il ne doutait pas qu’il saurait se manifester et se faire comprendre. Le Suli esquissa un sourire à la mention de la ‘discrétion’ d’une ombre d’environ deux mètres de haut. Il était vrai que, de ce côté-là, il était peut-être plus discret. Il garda le silence quelques instants, malgré les questions qu’elle venait de lui poser. Peut-être simplement parce qu’il cherchait les bons mots, ou parce qu’il ne savait pas vraiment quoi lui répondre. « Revoran est le dieu de la puissance et de la guerre. Ses préceptes prônent principalement la force, autant physique que mentale, le courage, l’honneur et le devoir. Certains le voient comme un Dieu Bon, d’autres comme Mauvais. Pour ma part, la force n’est ni bonne, ni mauvaise, contrairement à l’utilisation qu’on en fait. » On pouvait débattre des heures de ce sujet, et probablement que les deux camps avaient tort ou raison.

Il esquissa un sourire pour lui-même tandis qu’il continuait à avancer. « Quant au pourquoi… Disons que je l’ai choisi, ou peut-être pas. » Comment savoir au fond ? « Il est difficile de dire si les choix que nous faisons résultent de notre libre-arbitre ou d’une destinée décidée à l’avance. Quoiqu’il en soit, je pense qu’il est nécessaire de pouvoir accepter que certaines choses nous dépassent. » Il leva les yeux vers le ciel qui prenaient des couleurs orangés, signe que la nuit n’allait pas tarder à tomber. « Si Revoran a des plans me concernant, je les ai acceptées. L’avenir me dira si j’ai eu raison ou tort. Mais vous êtes peut-être en meilleure forme grâce à Lui. » Il s’était retournée vers la jeune femme et il lui adressa un clin d’œil avant de continuer à marcher. Il était vrai qu’il s’était retrouvé là car il avait eu le sentiment de devoir partir et de devoir passer par là. Ce n’était peut-être pas la volonté de Revoran, mais c’était ce sentiment qui l’avait poussé jusque là. En tout cas, il ne s’attendait pas à ce qu’elle croit réellement à ce qu’il venait de dire. De toute façon, il ne poussait personne à croire. Il partageait les valeurs du Dieu qui menait sa route, vivait par elles, le plus souvent, mais il n’avait pas eu l’impression de devoir multiplier le nombre de fidèles. Il s’agissait peut-être là de sa mission, mais, encore une fois, si la divinité n’était pas satisfaite de ce qu’il faisait, elle n’aurait certainement pas manqué de le lui faire remarquer d’une façon ou d’une autre. Il sourit pour lui-même tandis qu’il imaginait un éclair divin frapper le sol non loin de lui faisant écho à ce qu’il venait de penser. Voilà qui aurait été un signe immanquable.

Le village fut enfin en vue. La nuit tombait rapidement et il ferait probablement déjà nuit lorsqu’ils arriveraient aux abords des premières habitations. Il observa avec surprise la façon dont le démon se glissa dans l’ombre de sa maitresse. Il fallait avouer que cela devait avoir de sacrés avantages et que c’était surement ainsi qu’il avait pu apparaître face aux ennemis de la Félidae un peu plus tôt dans la journée. La question de la jeune femme à son intention le força à réfléchir sur ses propres intentions. A vrai dire, il n’en n’avait aucune idée. Braver l’obscurité ne lui posait aucun problème, encore moins le fait de dormir à la belle étoile. D’ailleurs la nuit s’annonçait calme et sèche. Toutefois, il ne dirait pas non à un bon diner dans une auberge. Il avait des provisions mais elles ne valaient pas de la nourriture fraiche. Il haussa les épaules. « Pour être franc, je ne sais pas. Je prendrais surement un dîner à l’auberge et j’aviserai. » Il esquissa un sourire. « Auriez-vous peur que je vous abandonne si tôt ? » Il plaisantait bien entendu, ça s’entendait dans sa voix. Ils se connaissaient à peine et ne voyait aucune raison pour laquelle elle aurait voulu le retenir. « Mais je pourrais refaire votre bandage avant que nos chemins ne se séparent si vous le désirez. » Cela ne coutait pas grand-chose, tout au plus pourraient-ils acheter quelques bandes au village pour refaire ses stocks. Ce n’était pas extrêmement coûteux de toute façon et il pourrait également laver les anciens s’ils n’étaient pas trop abîmés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Sam 25 Oct 2014 - 13:49

Un mot vint à l'esprit de Fleya.... Neutre ! Zakaerii était absolument et définitivement neutre. Elle ne saurait dire si cela était de nature, ou si c'était par un choix réel de ne pas vouloir s'engager sur l'une ou l'autre des opinions possibles, mais les faits étaient là. En même temps elle ne pouvait pas lui donner tord sur le fait qu'un pouvoir de base n'était ni bon, ni mauvais. Tout dépendait de l'usage qu'on en faisait. Néanmoins, malgré les explications de son comparse, le sujet restait nébuleux pour Fleya. Elle respectait tout à fais le choix de son aînée mais les raisons dudit choix lui semblaient assez légère pour justifier la dévotion d'une vie. Elle resta quelques instants en suspend, et même interdite, plongée dans ses réflexions. Elle releva simplement le museau lorsqu'il l'interpella de nouveau lui disant qu'elle devait peut-être ses soins à l'intervention de son dieu. Elle sourit à son clin d’œil, décidant de mettre ses réflexions de côté pour un autre jours, et de répondre à léopard des neiges.

-Si tel est le cas il serait plutôt un dieu bénéfique alors ! Mais ça lui seul le sait.


Les voies des seigneurs étaient impénétrables après tout. Elle mieux que quiconque avait assimilé que certaines choses resteraient inexpliqué pour certaines personnes. Quelqu'un pourrait-il comprendre le lien étrange qui unissait cette démoniste atypique et son démon tout autant curieux ? Non.... les dieux eux-même ne sauraient définir ce lien presque contre nature et pourtant si puissant.La vie était ainsi faite. Certaines choses seraient mystérieuses, et d'autres feraient l'unanimité. Et encore.... Mais la nuit était là, et il n'était plus l'heure des débats philosophiques. Il était l'heure de se remplir un peu l'estomac après une journée aussi riche en émotions, et pour ceux qui le voudraient, il serait également temps de trouver une chambre confortable et un minimum chaude pour se reposer. La féline laissa échapper un léger rire à la plaisanterie de son compère sur le fait d'être abandonnée trop tôt à son triste sort.

-Je ne suis jamais seule avec Shotra à mes côtés. Mais prenez garde, je pourrais bien vous kidnapper et vous contraindre à dîner avec moi dans un auberge ! Je suis machiavélique et cruel hi hi hi !

Elle aperçut une auberge justement plus loin. L'occasion fait le larron disait le proverbe. Et si pour certains les coups du destin était une intervention divine, pour d'autres ils étaient ni plus ni moins qu'une opportunité à saisir. Ainsi, la nature joviale de Fleya reprenant le dessus, elle attrapa doucement la patte de Zakaerii de la sienne, et commença à l'entrainer vers l'auberge. Tout en faisant, elle riait doucement en continuant sa comédie.

-Trop taaard, vous ne pouvez plus vous enfuir, à présent vous êtes contraint et forcé de manger le repas que je vous offrirai dans cette auberge ! Tremblez devant ma cruauté hi hi hi !


Niveau crédibilité il faudrait clairement passer, les Seigneurs du Mal n'étant pas prêts de se faire détrôner par la jeune Suli. Mais elle avait décrété qu'ils partageraient au moins un dernier repas avant de repartir. Et puis c'était aussi un autre moyen de le remercier des bons soins qu'il lui avait apporté.... Et qu'il semblait prêt à renouveler d'ailleurs. Fleya se tourna vers son ombre l'air suspicieuse. Elle aurait jurer le sentir vibrer sous l'approbation d'une seconde séance de soin. Et elle n'avait peut-être pas tord, Shotra approuvant totalement l'idée de Zakaerii. Fleya était bien embêtée, non pas quel trouvait les soin du Felidae mauvais, mais niveau agréabilité, il fallait bien avouer que ce n'était pas le meilleur qu'elle avait vécu. Surtout qu'il verrait que la plaie s'était rouverte.... Avec un peu de chance, il oublierait d'ici la fin du repas sa proposition. Aussi, elle poursuivit en poussant la porte de l'édifice.

-Nous aurons tout le temps de voir ça plus tard, pour l'heure, voyons ce que l'on cuisine de bon dans le coin.

Des fois que le pauvre bougre ait son mot à dire, elle se dirigea immédiatement vers l'aubergiste. L'auberge comptait déjà plusieurs personnes, mais il y avait encore de la place, plusieurs tables étant disponibles. L'éclairage n'était pas des meilleurs, mais tout à fait correcte cela dit. Le tavernier vit arriver cette boule de poil rayé et enthousiaste quelque peu décontenancé. Qu'est-ce que ces animaux bipèdes venait faire ici ? Mais lorsqu'elle lui commanda deux repas en plus de réserver une chambre, ses questions s'évanouirent. Ils étaient peut-être inhabituels dans le coin, mais ils consommaient ! A partir de là, et tant qu'ils feraient pas de grabuge, ils seraient les bienvenus. La jeune féline en profita pour régler immédiatement sa créances, préférant ne pas avoir à s'occuper de cela avant de se coucher ou le lendemain au réveil. Agréable surprise pour l'aubergiste, qui la trouva doublement sympathique. Pour une fois il serait sûr d'être payé sans avoir à faire d'histoire.

Zakaerii n'avait plus qu'à s'assoir, la fougue de Fleya ayant frappé. Néanmoins il n'était pas non plus à plaindre. Un bon repas avec une demoiselle pleine d'entrain, il avait surement connu bien pire comme sort ! Et très certainement que plus d'un serait heureux de subir un si cruel kidnapping.... D'ailleurs la jeune Suli finit par le rejoindre à une tablée, apportant avec elle une choppe pleine de lait frais et une autre vide. Elle déposa la pleine, et gardant l'autre entre les pattes, elle demanda à son compagnon.


-Que voulez-vous boire ? Il y a du lait, de la bière de malt, de la bière de houblon, du vin ou de l'eau. J'espère que vous avez faim, ils servent du ragoût de divers gibiers avec des patates, des carottes et des oignons !

Ce n'était pas sa blessure qui allait nuire à son appétit.... Au fond de la salle, le feu crépitant réchauffait la pièce d'une douce chaleur qui incitait à l'assoupissement et à la détente. Bien que peuplée, la salle demeurait calme, un léger brouhaha mettant un peu de vie. Fleya finit par s'assoir, lâchant un soupir de soulagement. Elle avait marché absolument toute la journée, et se poser un peu était un luxe bien appréciable. Elle se demandait ce qu'allait faire Zakaerii, même si elle se dit qu'ils verraient surement ça après le repas. Il aurait tout le temps de se décider d'ici là. Depuis les cuisines, on pouvait sentir l'odeur du repas qui mijotait gentiment mais surement. De quoi réveiller les faims les plus paresseuses. Et une odeur qui promettait à Fleya un bon moment à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mer 29 Oct 2014 - 6:29


Le Suli se contenta d’acquiescer aux propos de sa compagne de route. Il était difficile de dire si Revoran était un Dieu bon ou non, peut-être parce qu’il ne s’était pas prit la peine de venir le démontrer dans ce monde. Les écrits avaient leur poids, sans l’ombre d’un doute, mais Zakaerii apportait peu d’importance à ce qui pouvait refléter le monde des années auparavant. Ceci dit, il était peu probable que le caractère et l’alignement d’un Dieu change, même en l’espace de centaines d’années. Cependant, Revoran lui avait offert sa force, ou du moins une partie de celle-ci, et, jusqu’à présent, le Felidae n’était pas convaincu d’avoir aidé le mal dans sa progression jusqu’à maintenant. Et, s’il se fiait à l’avertissement de son ancien maître, les Dieux n’accordaient leurs bénédictions qu’à ceux qui agissaient dans leurs intérêts. Aussi, il y avait fort à parier que, si ses pouvoirs ne lui avaient pas été retirés, il ne devait pas agir de manière trop inadéquate. Cependant, les simples valeurs du Dieu de la Puissance et de la Guerre pouvaient sembler un minimum mauvaises, mais comme l’avait dit le Dévot, c’était principalement une question de point de vue. Tous les gens puissants n’étaient pas nécessairement détestables, même si, hélas, c’était souvent le cas. Heureusement, il restait encore certaines personnes capables de faire démentir cette affirmation. Néanmoins, les jeux de pouvoirs restaient loin des aspirations de Zakaerii. Après tout, il n’était personne en ce monde, ou presque, mais cela lui convenait. Il n’avait pas pour ambition de changer le monde, simplement d’y survivre et, peut-être d’y laisser une empreinte de sa patte, à supposer que c’était seulement possible. De toute façon, pour cela, il ne fallait pas se perdre en réflexion mais se contenter de vivre, de faire ce pourquoi on pense être fait et de bien le faire. Certains savaient forger, d’autres enseigner. Le Suli savait se battre. Et c’était déjà quelque chose.

A l’évocation du fait qu’elle n’était jamais seule avec Shotra à ses côtés, il devait bien admettre que, même si c’était une créature d’ombre, avoir une compagnie ne devait pas être désagréable. Loin d’être misanthrope, le Felidae n’avait juste aucun problème avec la solitude et quand bien même certaines personnes trouvaient ça louche, il s’en fichait quelque peu. Se joindre à quelqu’un pour quelques heures de marche n’était pas un problème, tout comme voyager plusieurs jours sans autre compagnie que lui-même. Cependant, l’annonce d’un possible kidnapping le surprit. Il avait bien entendu saisit l’allusion amusée qui se cachait derrière cette mise en garde, mais cela restait tout de même inattendue. D’ailleurs, il n’eut même pas l’occasion de rétorquer quoique ce soit qu’elle l’entrainait déjà vers une auberge un peu plus loin tout en lui annonçant qu’il serait impossible pour lui de refuser cette invitation, en quelque sorte. Certes, il aurait pu se défaire de son étreinte et probablement assez facilement la stopper, ne serait-ce qu’en profitant du fait qu’elle était blessée mais il aurait été assez impoli de refuser sa proposition. Elle lui offrait un repas chaud et il aurait été idiot de continuer sa route le ventre vide. Même s’il ne criait pas famine. Il se contenta d’esquisser un sourire pour lui-même le temps qu’ils arrivent devant l’édifice qui ne payait pas de mine mais c’était bien normal pour un petit village comme celui-ci. C’était même presque étonnant qu’il dispose d’une auberge en réalité. Il remarqua la façon dont Fleya esquiva sa proposition de soins mais ne s’en formalisa pas. Après tout, personne n’aimait vraiment être tripoté par un inconnu ce qui, il fallait l’admettre, était quand même le cas. Et puis ce n’était pas à lui de la forcer. Elle semblait assez grande pour s’occuper d’elle-même et ne l’avait-elle pas fait jusqu’à maintenant ?

Lorsqu’ils rentrèrent dans la grande salle, la chaleur et les odeurs agressèrent les sens du Suli. Cependant, elles n’avaient rien de désagréables pour ce qu’il s’agissait de la nourriture. Tandis que Fleya se dirigeait vers l’aubergiste, Zakaerii prit le parti de prendre une table dans un coin de la pièce. Elle devait sans doute s’occuper de prendre une chambre pour la nuit, un excellent choix si elle devait se reposer. Le temps qu’elle remplisse ces formalités, le Dévot se contentait d’observer la pièce. Il n’y avait pas beaucoup de monde, principalement des habitués probablement et peut-être, comme eux, un ou deux voyageurs, même s’il était difficile de le dire avec certitude. Lorsque sa kidnappeuse revint vers lui, elle portait deux choppes dont elle posa une sur la table en face de ce qui serait probablement sa place. « Du lait, ce sera parfait, merci. » L’alcool n’était pas réellement quelque chose qu’il appréciait. Il pouvait en boire, le tenait plutôt bien même, mais son goût n’éveillait pas spécialement de plaisir pour lui. Il la remercia encore lorsqu’elle lui tendit une choppe avant de s’asseoir en face de lui. Il était vrai que les parfums de nourriture avaient de quoi réveiller son appétit, la cuisine par ici semblait délicieuse, il resterait à vérifier cela lorsqu’ils seraient servis. « Vous kidnappez souvent les gens pour leur offrir un repas ? » Le Felidae esquissa un sourire tandis qu’il attrapa sa choppe d’une patte avant de la lever devant lui. « Dans tous les cas, merci pour ce repas, c’est très généreux de votre part. » Il l’observa quelques instants puis porta la choppe à ses lèvres avant d’en boire une gorgée. Le lait était frais et c’était agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Jeu 30 Oct 2014 - 17:02

La féline posa sa choppe pour retourner auprès de l'aubergiste et se faire servir une seconde choppe de lait. Elle revint servir son camarade avant de s'installer et de commencer à savourer elle même sa propre boisson. Cela lui fit un bien fou, n'ayant pas encore mangé de la journée. Les oreilles frétillaient doucement, comme à leur habitude lorsque la gourmandise de la féline se trouvait comblée. Et après autant d'émotions c'était le bienvenu ! Un peu de chaleur, de calme, de paix et un semblant de quiétude.... Et surtout un bon repas pour se requinquer ! Son comparse s'empara de sa boisson à son tour. La féline observa autour d'elle les badauds ensommeillés et enivrés. Rien de bien menaçant. Shotra demeurait calme et passif. Il était toujours prêt, mais il appréciait quand sa maîtresse évitait de se mettre en danger toutes les cinq minutes. Surtout que la bougresse était déjà blessée et qu'elle n'était, comme d'habitude, pas résolue à rester sagement à se faire soigner. Quant à prendre le temps de guérir, il savait qu'il ne fallait pas non plus trop compter dessus. Il se demandait toujours comment elle trouvait le moyen de ne jamais voir ses plaies s'infecter régulièrement avec une telle négligence.

Mais il fut coupé dans ses réflexions par l'intervention du Suli. Question qui arracha également la jeune tigresse à sa dégustation, et qui lui répondit en réfléchissant.


-Mmmm pas vraiment.... A vrai dire, je ne côtoie pas souvent d'autres personnes. Je passe ma vie sur les chemins et les routes, à découvrir le monde. Même s'il m'arrive parfois de faire des rencontres que je n'oublierai jamais, je n'ai pas souvent l'occasion de partager mes repas avec quelqu'un d'autre que Shotra. Même si sa simple présence me suffit.

Elle se perdit quelques instant dans ses pensées en repensant à Chasimyr et à Veyrus. Qu'étaient-ils devenus ? Elle aurait tant aimé les revoir de temps en temps... Mais le monde était vaste, et leur route s'était séparée. Avec un peu de chance peut-être les reverrait-elle ? Elle reprit de nouveau un léger sourire aux lèvres.


-Je ne me plains pas de mon sort, j'ai été habituée très jeune à la vie en solitaire. Mais lorsque l'occasion se présente et que le cœur m'en dit, je ne suis pas contre un l'idée de partager un moment agréable avec quelqu'un qui m'est sympathique. Ce serait bête de se priver non ?

Elle lui adressa un sourire en réponse à ses remerciements tandis qu'elle tourna la tête vers le comptoir. Elle espérait que les repas arriveraient bientôt. Lorsqu'elle sentit une présence à ses pieds, et même une présence qui voulait clairement se faire connaître. Quelque chose se frottait contre ses jambes ! Interloquée, surtout que Shotra n'était pas loin, elle se pencha et découvrit son visiteur. Un chat, tout roux et tigré. Un beau mâle bien robuste et assez grand pour son espèce. Il lui adressa un miaulement, un peu en guise de salutations pourrait-on dire, avant de lui sauter sur les genoux, sans autre forme de procès. La jeune féline arqua un sourcil devant la témérité du chat, qui avait déjà commencé à mettre une patte sur la table, remuant son museau en direction de la choppe de lait de la tigresse. Celle-ci réprima un petit rire avant de finalement rapproché sa choppe du chat, et de lui incliner doucement, pour lui permettre de boire dedans les quelques lapées tant désirées. Le chat ronronnant ne se fit guère prier davantage, heureux d'avoir pitance aussi facilement et sans essuyer de coups.

Elle en sut pourquoi mais il lui rappelait son cher Chasimyr.... Elle réprima un second rire en se demandant la tête qu'il ferait si elle savait qu'elle le comparé à un bon gros matou. Mais de son matou favoris, point de museau à l'horizon, et le passé n'étant pas là aujourd'hui, autant se recentrer sur le présent et sur Zakaerii. Elle posa de nouveau son regard sur lui, et la tavernier arriva au même instant leur apportant leur repas, et un cruchon de lait. Arrivée qui réjouie hautement la féline qui ne boudait pas son plaisir, et qui une fois le tenancier remercié, s'attaqua de bon cœur à son plat. Elle était jeune, elle était vive et active, donc, elle avait un excellent appétit. Et en plus elle était gourmande. Le félin qui s'était caché à l'arrivée de l'aubergiste, ressurgit de nouveau observant avec le plus fervent intérêt ce qu'il se passait de beau sur la table. Peu avare, la Felidae arracha un morceau de viande, qu'elle donna à l'heureux félin qui ronronnait de plaisir. Et tout en mangeant et en partageant son repas, elle demanda à son comparse.


-J'espère que c'est à votre goût. Serait-ce indiscret de vous demander où vous compter aller par la suite ? A moins que vous n'ayez pas de destination fixe ?

Elle ne savait même pas s'il compter rester ici pour la nuit ou s'il partirait après mais elle aurait tout le temps de l'apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Ven 7 Nov 2014 - 10:14

L’ambiance de la taverne était particulièrement tranquille. Il fallait dire que la population du village était bien plus moindre que celle de villes plus conséquentes et, qu’en particulier, cela faisait autant d’habitués de moins, habitués qui constituaient généralement une grosse partie de la clientèle. Ici, c’était même probablement l’inverse et les voyageurs devaient représenter une bonne partie du chiffre d’affaires de l’aubergiste. Ceci étant, ce n’était pas un mal de profiter d’un établissement calme pour une fois. Le brouhaha incessant de certaines auberges finissait souvent par taper sur le crâne de Zakaerii, qui se contentait généralement de prendre son repas avant de trouver refuge dans sa chambre où le bruit se faisait nettement moins ressentir. Au moins, ici, ils pourraient éventuellement discuter sans craindre d’avoir à hausser le ton pour se comprendre, cela n’en serait que plus agréable. Tandis qu’il savourait une ou deux lapées de lait, le Suli écouta la réponse de la jeune femme qui l’avait invitée – plus ou moins sans lui laisser l’occasion de refuser – lui faire comprendre qu’ils partageaient peut-être cette notion de solitude. Cela étant, ce n’était pas très étonnant de la part d’êtres comme eux. Non pas que les autres puissent redouter de voyager en leurs compagnies, mais ils restaient proches de la nature et même s’ils n’étaient pas forcément des représentants d’animaux réputés comme solitaires, il n’était pas étonnant d’entendre qu’ils n’avaient aucun problème à se retrouver seul avec eux-mêmes, avec ou sans créature d’ombre. Il eut un petit sourire. La présence de Shotra devait effectivement être agréable pour elle, même s’il ne s’imaginait pas vraiment passer une soirée autour du feu à tailler bavette avec lui. Toutefois, il n’avait aucun lien avec lui et c’était sans doute totalement différent pour la dénommée Fleya. Il était difficile pour le Felidae de se faire une réelle opinion sur la question sans avoir vécu ce qu’ils avaient pu traverser tous les deux. Ceci dit, il pouvait ressentir ce qui les unissait et ne donnait pas cher de ceux qui voudraient s’interposer. L’exemple même reposait au fond d’un trou dans la forêt…

Il essaya d’éviter de repenser à la vision des cadavres mutilés – ce n’était pas de plus convenable lorsque le repas allait bientôt être servi – et il préféra se concentrer sur l’auberge, ses occupants et la personne en face de lui. Il était étonnant de voir à quel point elle semblait joviale alors qu’elle venait de tuer plusieurs hommes et n’était pas réellement dans le meilleur état qu’il puisse être. Pouvoir faire ainsi abstraction des choses était impressionnant, mais, au fond, il était inutile de s’alourdir avec le passé, n’est-ce pas ? « Vous avez surement raison. On ne sait que rarement de quoi demain sera fait. » C’était d’autant plus vrai pour lui, qui souvent ne savait jamais vraiment vers quoi ses pas le menaient. Mais il ne se plaignait pas. Tout le monde ne pouvait pas se vanter d’avoir une vie à apprécier au jour le jour. La monotonie n’était pas faite pour le Suli, qui aimait ce rythme dans son existence et qui se sentait parfaitement capable d’improviser lorsque c’était nécessaire. Jusqu’à maintenant, cela lui avait plutôt bien réussi. Il fut curieux de voir ce qui avait attiré l’attention de la Felidae pour la pousser à regarder sous la table et haussa un sourcil en voyant un chat – bon gros matou – sauter sur ses genoux avant de lorgner sur la choppe de lait. Il n’était pas étonnant que le félin se soit rapproché d’eux. Il regarda son hôte lui offrir un peu de sa boisson avant d’être interrompu par l’arrivée inopinée mais bienvenue des assiettes de ragouts. Le fumet qui se répandait d’elles était plus agréables et la faim lui tenailla l’estomac, comme un avertissement silencieux l’invitant à manger et profiter de ce repas.

Apparemment, ils n’étaient pas les seuls à apprécier ce qu’ils voyaient et sentaient, car l’éphémère compagnon de la Suli était revenu, espérant peut-être un morceau de viande qui ne tarda pas. « Je crois que vous vous êtes fait un compagnon pour cette nuit. Pas sûr qu’il vous laissera repartir. » Il avait dit cela avec une pointe d’amusement. Il avait toujours eu plus d’attachement pour les félins, mais ce soir, ce n’était pas lui qui était la cible de l’animal local. A la question de Fleya, il acquiesça tranquillement, finissant une bouchée sans se presser. « C’est excellent. Le cuisinier fait quelques miracles ce soir. » Il but une nouvelle gorgée de lait. « Quant à mes pérégrinations, je n’en sais trop rien. Je vais peut-être aller vers le Sud. Rien n’est sûr à vrai dire. Je n’ai pas spécialement de programme préétabli. Et les changements de cap soudain ne sont pas rares. » En effet, il était rare que Revoran livrait une carte toute faite avec les prochaines étapes du voyage de son dévot, mais ce n’était pas grave. Le Suli s’était habitué à cette vie et cela lui convenait parfaitement. « Et vous ? Une fois que vous aurez reprit des forces, que comptez-vous faire ? Peut-être aviez-vous des plans avant de vous faire surprendre par ces bandits ? » Il avait vérifié que personne n’était à portée pour entendre ces derniers propos. Il était inutile que tous sachent qu’ils avaient croisés des bandits. A défaut d’inquiéter inutilement certaines personnes, cela éviteraient que certains aillent fouiner d’un peu trop près le temps que la nature fasse un minimum son office.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Dim 16 Nov 2014 - 13:25

Tout se passait bien, Fleya savourant son repas autant que le gros matou tigré qui le partageait. Elle écoutait les réponses de son interlocuteur un sourire léger aux lèvres, savourant la quiétude de l'instant. Elle laissa échapper un petit rire lorsqu'il lui fit remarquer qu'elle s'était faite un nouvel ami qui ne la lâcherait peut-être pas de si tôt. Elle acquiesça bien qu'elle se doutait que le chat ne risquait pas de quitter une auberge où il pouvait trouver restes et personnes généreuses pour le nourrir. Car vu sa belle taille, il ne manquait pas de nourriture, c'était certain. Elle l'écouta lui répondre. Une vague destination qui lui laissait libre cours à tout les changements de dernière minutes, elle connaissait ce genre de topo. Après tout, elle qui n'avait aucune attache ne s'encombrait de destinations précises. Elle se demandait si tous les Sulis solitaires menaient ce genre de vie, un peu ermite et voyageur sans but réel. Elle caressait distraitement le chat de sa main libre. De l'autre, elle continuait de manger, jusqu'à ce que finalement il lui demande ses projets pour la suite. Elle qui n'en n'avait jamais réellement établis, la question la fit sourire. Elle lui répondit alors.

-L'avantage lorsque l'on découvre le monde, c'est que peu importe le chemin qu'on emprunte, on ne se perd jamais et on arrive toujours à bon port. Je vais là ou le vent porte mes pas, peu importe le lieu. Au moins mes plans ne se voit jamais vraiment contrarié, hé hé h....

Ou presque. Un accident... trois fois rien, mais derrière le comptoir, le tenancier poussa un juron en se tenant la main. Un couteau était tombé sur cette dernière, lui entaillant les chair. Bien que pas bien méchante, la plaie saignait.... L'odeur du sang frais.... Si différente de celui d'une viande cuite.... Une fragrance aux couleurs carmines qui vint percuter de plein fouet l'odorat de la féline, qui en temps normal n'y aurait guère prêté attention. Mais cette fois, cette odeur titillait et alléchait ce qui s'était éveillé tout à l'heure. Violemment, cela s'était agité dans une tentative pour s'échapper, pour prendre le contrôle. Fleya s'était interrompu planquant sa patte tremblante contre son museau. Son cœur s'était accéléré, son esprit embrouillé, mais elle était parvenue à réprimer cette chose qui semblait répondre à l'appel du sang en plus de celui de la colère et de la violence. Si pour ce qu'il s'était passé plus tôt dans la journée, elle pouvait attribuer cette étrange état de transe à la colère et à la douleur... Pourquoi cela se manifestait-il ici ? En ce contexte où rien ne la menaçait ? Que lui arrivait-il ? Que devenait-elle ?

Son calme retrouvé, elle sut qu'elle ne parviendrait pas à terminer son assiette. Ses tremblements s'étaient calmés, mais elle demeurait très perturbée. Et si cela recommençait ? Il n'y avait pas d'ennemis ou de monstres à attaquer cette fois.... Qui serait les victimes de cette folie nouvelle ? La féline se leva, horrifiée par ses propres réflexions. Elle ne pouvait accepter cette part monstrueuses qui s'était éveillée et qui à présent serait bel et bien là, au fond d'elle, attendant de pouvoir s'exprimer de nouveau. Elle n'était pas cela, elle ne voulait pas être associée à cela. Si elle avait pu le contrôler cette fois, il y avait surement un espoir pour y parvenir. Le chat s'était enfuit de ses genoux, le pelage ébouriffé lorsqu'elle s'était mise à trembler. Comme s'il avait senti un danger imminent, là où quelques minutes auparavant il semblait avoir trouvé sa meilleur amie. Shotra n'était pas non plus indifférent à ce curieux revirement de situation. Il se tenait prêt à tout, mais ces précautions furent vaines. Encore troublée, la féline s'excusa auprès de son comparse.


-Je.... Je crois qu'avant tout, il faut que je me repose.... Oui, j'ai besoin d'une bonne nuit. Excusez-moi, faites honneur au cuisinier et au plat pour moi, je vais me reposer dans ma chambre.... Bonne nuit Zakaerii, et bon voyage si nous ne nous revoyons pas.

La féline tourna les talons, et sans autre forme de procès elle partit.... Ou plutôt elle fuit. D'un pas hâtif, elle s'était dirigée vers la sortie et les escaliers menant à l'étage. Elle poussa la porte de la chambre en toute hâte avant s'assoir sur sa couche, haletante. Elle tremblait, transpirait. Cette présence infernal battait en elle comme une fièvre qui ferait bouillir son sang. Le repos serait long à trouver ce soir.... Elle espérait simplement pouvoir fermer les yeux et dormir, sans que cela n'ait une quelconque conséquence funeste. Shotra était sortit des ombres, observant sa maîtresse en plein tourment. Il ne savait quoi faire pour l'aider. Il ne savait pas quel mal la rongeait. Il crut un instant qu'il s'agissait de sa blessure. Mais ce n'était pas ses côtes qu'elle tenait.... C'était sa tête.... Il referma la porte soigneusement, leur assurant l'intimité des ténèbres à eux qui n'avaient pas besoin de lumière pour voir. Impuissant, il vint poser sa grosse main griffue sur l'épaule de la jeune fille tremblante. Son regard croisa le sien, lui proposant dans un accord tacite son aide sous n'importe quelle forme soit-elle. Tout aussi désemparée, la jeune fille ne savait même pas quoi lui demander. Son cas relevait-il d'un guérisseur ou d'un conjurateur.... Elle n'avait pas l'impression que cela soit l’œuvre d'un démon, elle ne ressentait rien dans ce sens. Mais ce genre de choses était-elle pour autant naturelle ?

-Shotra.... Quoiqu'il arrive, je ne dois pas sortir de cette chambre cette nuit.... Je ne dois blesser ou tuer personne tu m'entends ?

Son fidèle compagnon acquiesça l'air grave. C'était la première fois qu'elle lui faisait ce genre de demande. Et il n'aimait pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakaerii
L'Exalté
L'Exalté
avatar
Âge : 25
Philosophie : Individualiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
1160/5000  (1160/5000)
Adage: Ma Foi est ma Force.
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Mer 3 Déc 2014 - 11:59


La soirée était agréable et, au fond, cela faisait un petit moment qu’il n’avait eu d’agréable compagnie avec laquelle partager un bon repas chaud. Les Sulis n’étaient pas spécialement foule dans les Royaumes Humains – ou les Royaumes tout court – et il était rare de croiser l’un d’eux aux abords de la civilisation. Dans les contrées sauvages, c’était une autre histoire, mais on ne pouvait pas dire que les voyages récents de Zakaerii l’avaient conduit dans ce genre d’endroits. Il aimait parfois prendre congé des gens – bien qu’il n’ait pas vraiment de connaissances à proprement parler –, s’isoler et se contenter du contact avec la nature, sa faune, sa flore et la simplicité d’une vie à l’état sauvage. Il repensait souvent au fait que c’était là ce qu’aurait pu être sa vie toute entière, au sein d’une meute, s’il n’avait pas été chassé par les siens. Mais les choses étaient ainsi et, au fond, il ne regrettait nullement sa condition actuelle. Après tout, cela aurait pu être bien pire. Même si la plupart des habitants de ce monde se méfiait un peu de lui, il ne s’intégrait pas trop mal et ses quelques connaissances en soins lui étaient toujours pratique pour montrer que les Sulis n’étaient pas nécessairement que des bêtes sauvages assoiffées de sang comme certains semblaient le penser. Enfin, comme toujours, il y avait ceux capables d’ouverture d’esprit, et les autres, que ce soit pour les siens, ou toutes les autres créatures de ces terres pas « assez humaines » au goût de certains. Néanmoins, le Felidae doutait que cela puisse changer rapidement. Un jour peut-être, mais probablement pas de son vivant. Au moins étaient-ils tous plus ou moins tolérés et avaient-ils la chance de montrer leur valeur avant d’être trop vite jugés. Ce n’était déjà pas si mal. Même si, bien sûr, ce n’était pas toujours le cas.

Tandis qu’il savourait son repas, il ne s’attendait pas à ce que quelque chose vienne interrompre ce moment, du moins aussi brutalement. La réaction du chat qui avait trouvé une excellente place sur les genoux de la Suli n’avait pas échappé au dévot de Revoran qui avait immédiatement remarqué le comportement particulier de son hôte. Ses tremblements, ou bien simplement sa façon de mettre sa patte contre son museau. Sceptique, il se demandait bien ce qui pouvait se passer dans l’esprit de la jeune femme. Un problème avec la nourriture ? Il en doutait. Elle se releva brutalement, repoussant sa chaise avant de s’adresser à lui visiblement pas tout à fait maitresse d’elle-même. Il l’observa, alors qu’elle s’excusait, l’enjoignait à terminer son repas et prétendait regagner sa chambre pour trouver le repos, achevant par des salutations rapides. Il n’eut même pas le temps de répondre qu’elle avait déjà tourné les talons pour gagner l’escalier qui menaient à l’étage et aux chambres. Le Felidae resta coi quelques instants. Quelle mouche venait de la piquer ? Il jeta un œil dans la salle mais ne remarqua rien de suspect. Tout juste le tenancier s’était-il probablement blessé. Y’avait-il une causalité ? Peut-être était-ce la blessure qui s’était rouverte ? Mais dans ce cas pourquoi ne pas lui en avoir parlé directement ? Zakaerii observa son assiette de ragoût encore fumante et soupira. Il attrapa sa choppe, but une nouvelle gorgée de lait et héla une serveuse en lui demandant de bien vouloir mettre de côté leur repas, prétextant une excuse justifiant une absence momentanée. Il glissa une petite pièce pour le service et décida de prendre lui aussi la direction des escaliers. Personne n’y verrait surement quelques choses d’étrange. Après tout, n’étaient-ils pas venus ensemble ?

Quittant le brouhaha de la salle principale en montant à l’étage, le Suli se demanda comment il finirait par trouver la chambre de sa compagne de route au moment même où l’une d’entre elles se fermait doucement au bout du couloir. Au moins avait-il un peu de chance. Sans presser le pas ou faire semblant de ne pas être là, il remonta le corridor pour finalement arriver devant la porte de ce qui devait être la chambre de la Felidae. Il resta immobile quelques instants, se demandant si c’était bien ses affaires et s’il ne ferait pas mieux de finir son repas et de partir, comme elle le lui avait suggéré. Toutefois, avec ce qui s’était passé aujourd’hui, quelque chose le poussait à ne pas tourner les talons aussi facilement qu’elle avait pu le faire. Principalement parce qu’il était convaincu que quelque chose n’allait pas. Il soupira pour lui-même et frappa quelques coups légers à la porte située devant lui. « Fleya ? C’est Zakaerii. Est-ce bien votre chambre ? » Il ne savait pas vraiment comment tourner la raison de sa présence, mais, s’il ne précisait pas, il avait peur qu’elle ne s’imagine des choses qui auraient été un peu inconvenantes, il fallait l’admettre. « Vous sembliez troublée en me quittant, je voulais m’assurer que vous alliez bien ou peut-être vous aider, si vous le voulez. » Si c’était sa blessure qui l’avait poussée à réagir ainsi, il y avait surement moyen qu’il puisse faire quelque chose. Toutefois, quelque chose lui disait que ce n’était pas la raison pour laquelle elle avait rejoint précipitamment sa chambre. Ceci dit, rien ne la poussait à lui parler ou lui ouvrir la porte en retour. Il restait à voir ce qui se passerait. Entre temps, le silence regagnait sa place légitime laissant le Suli seul avec lui-même dans le couloir, quelques rares éclats de voix provenant de l’étage en-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   Dim 7 Déc 2014 - 12:28

Plongée dans la pénombre, seule avec Shotra, Fleya était en proie à ses tourments. Son démon d'ombre n'était pas loin de la panique. Le corps de sa maîtresse tressaillait elle poussait des gémissements et des légères plaintes. C'était comme si son aura elle-même se tordait victime d'une distorsion qui n'avait aucune explication, aucune origine. Personne dans la pièce, ne comprenait ni savait ce qui se passait. Fleya n'était plus en mesure de se poser ce genre de questions. Il lui semblait sombrer complètement dans une folie aussi furieuse que violente. Des flashs de scènes violentes et sanglantes, des moments funestes ou à chaque fois une vie était confortée par l'issue fatidique de celles qui avaient été fauchées. Elle était cette vie.... présente sur toutes les scènes qui se jouaient en l'espace de fraction de secondes. Elle était tantôt bourreau, tantôt victime, victime de son passé, bourreau de ses proies qu'elle avait dévoré. Et récemment de ceux qu'elle avait tué par haine. Ces meurtres avait beau n'être que de la légitime défense.... Une partie en elle lui scandait une vérité intolérable pour la féline. Oui.... elle y avait pris plaisir.... ôter la vie de ceux qui avait détruit la sienne.... faire souffrir ceux qui l'avait fait souffrir, ceux qui lui avaient fait de la peine.

La vengeance avait été si longtemps oubliée, muselée qu'à présent qu'elle avait été ranimé, elle ne se tairait plus jamais.... Elle revendiquait de rattraper ce temps que trop perdu... Elle n'était plus la petite boule de poils qui pleurait ses parents et son frère. Elle n'était plus cette enfant innocente qui errait dans la neige, l'esprit hagard, le corps taché de sang et l'âme brisée. Elle avait à présent les attributs des grands prédateurs de sa race. Et surtout une puissance qui ne demandait qu'à grandir et évoluer.... Les événements de la journée avait réveillé ce qui dormait, un monstre enfoui que jamais elle n'avait voulu être et qu'elle avait laissé s'échapper dans un moment trop intense de douleur et de danger.... Chaque chose avait un prix.... Chaque don un revers de médaille.... Fleya avait des capacités qui lui promettaient au fil du temps une grande puissance. Mais si un grand pouvoir impliquait de grandes responsabilités qu'on pouvait ne pas prendre en compte, on ne pouvait échapper au coût de ce pouvoir. Elle qui maniait et passait des pactes avec les ténèbres et les démons, elle qui pouvait mettre à son service des puissances du mal... Elle n'avait jamais songé à dompter le plus dangereux d'entre eux. Celui qui dormait en elle, celui qui était présent dans chacun de nous.... Celui qui avait été réveillé par sa douleur, aguiché par l'odeur du sang, et excité à l'idée de pouvoir enfin assouvir ses sombres desseins.

Les flash se succédaient à un rythme infernal, et Fleya était à présent terrifiée et dépassée. Elle pleurait, tremblante et tétanisée sur sa couche. A travers son regard, la lutte qui faisait rage s'exprimait. Noir et blanc s'affrontait dans un combat sans merci, rouge et bleu se mêlait dans un tourbillon infernal. Son corps devenait lui-même douloureux, et elle respirait de manière irrégulière et saccadée, parfois essoufflée. Shotra en vint même à se demander s'il n'y avait pas un Persistant ou un Tourmenteur qui avait pris possession de sa maîtresse pour la tuer. Il était prêt à tout pour sa maîtresse, affronter vents, marrées, Ildiriens et fiélons. Mais lorsqu'on ne savait pas la nature de l'ennemi, comment lutter ? Et comme les choses n'allaient jamais pour s'arranger, voila que Zakaerii frappait à leur porte pour leur demander si tout allait bien et s'il pouvait aider. Qu'avait-il fait à Sipriar pour mériter cela ?! Mais finalement.... Peut-être que ce Suli était un don de Sipriar pour l'aider finalement ! Il n'était peut-être pas conjurateur ou guérisseur, mais il était toujours plus doué que lui pour ce genre de chose. Et savait-on jamais des fois qu'un sacrifice puisse calmer sa maîtresse.... Il n'en savait rien mais il était désespéré et prêt à tout....

Quittant temporairement et en gardant un œil attentif sur sa maîtresse, il ouvrit la porte à Zakaerii, lâchant un simple "vite !" aussi autoritaire que pressé, des fois que le félin ne comprenne pas le caractère urgent de la situation. A peine ce dernier rentrée que la porte se referma brutalement derrière lui, donnant l'impression qu'on l'avait piégé. Ce qui n'était peut-être pas tout à fait faux au vue de la situation. Fleya lui avait ordonné de l'empêcher de sortir de sa chambre pour ne pas nuire à autrui, mais si autrui venait à elle c'était différent.... Shotra ne lui désobéissait pas..... Néanmoins il ne put rester plus longtemps près de la porte que la féline avait tournée sa tête vers la sortie et que la position de son corps annonçait une percée vers cette dernière. Immédiatement le démon d'ombre la plaqua sur sa couche, et la tigresse poussa un grondement strident entre le rugissement et.... quelque chose qui n'était ni humain ni Suli.... Elle se débattait comme une forcenée et l'ombre abyssale fut surpris de la vigueur et de la force de sa propre maîtresse. Il ne lui connaissait pas ces capacités là ! Shotra retenait la tigresse dans ses gros bras, mais il semblait très clairement peiner à la tâche. Qu'importe la difficulté, il ne lâcherait pas ! Il lui avait promis ! Le regard de la Suli était à présent le résultat d'un mélange entre l'aliénation, la folie et la sauvagerie. Elle manqua de se jeter à l'aveuglette sur Zakaerii, mais Shotra tint suffisamment bon pour l'en empêcher, le temps qu'elle identifie la personne présente dans les lieux. Shotra tenta désespérément d'attirer son attention.


Fleya ?!

Pour toute réponse, sa maîtresse eu des mouvements saccadés de la tête et finalement elle répondit.


-Pour chaque larme perdue leur sang sera versé.... Pour l'innocence corrompue leur vie seront le prix.... Au sein des cœurs vertueux poussent le joyaux des ténèbres dont ils ont semé la graine.... A présent.... Ils la nourriront....

Shora était dépassé et impuissant. Il ne comprenait pas cette réponse aussi folle et incompréhensible que son état. Venait-elle de prononcer une incantation quelconque, perdait-elle seulement davantage l'esprit ? Il était incapable de le savoir, et ne pouvait plus qu'espérer qu'elle se calme, que cela lui passe, que Zakaerii soit plus utile que lui, bref qu'un miracle se produise.... Il ne pourrait pas tenir éternellement de la sorte. Il voulait retrouver la petite boule de poils joyeuse et curieuse qu'elle était, ce gros chat tigré un peu insouciante et guillerette, une jeune Suli intrépide et aventureuse. Tout ce que sa maîtresse avait été et qui la caractérisait.... Et si l'ombre abyssale était perdue et impuissante, le second spectateur de cette scène d'épouvante ne devait pas être des plus à l'aise non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ange ou démon ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» L'ange contre le cobra
» Poussière d'ange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin :: Sentier des falaises-