­
 

Partagez | 
 

 [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Jeu 1 Mai 2014 - 3:34


On croit toujours que les journées passent et se ressemblent mais je peux vous assurer d'une chose cette journée là n'était pas comme toutes les autres. Elle avait commencé pareil pourtant. Levée avant l'aube, exercice matinal de combat et de pouvoir. Préparation du petit déjeuné et puis finalement retour à mes dossiers. Ces derniers temps, j'avais l'impression que les dossiers s'empilait sur mon bureau, tel des insectes venant prendre rendez vous. Les affaires de vol était tout de même assez fréquente. Je me demandais parfois si les gens n'en faisait pas un peu de trop. Après tout le gars qui vole un set de couvert même s'il s'agit d'un set de famille je ne voyais pas réellement pourquoi il allait falloir le retrouver. De plus étrangement j'avais l'impression que toutes ses personnes avaient quelque chose en commun, comme s'il avait mit en place une sorte guilde pour se liguer contre moi. J'en étais venu à me poser ce genre de question jusqu'à ce que finalement je me demande si ce n'était pas plus pour tester mes aptitudes que pour me gonfler. Je souriais tranquillement dans mon bureau alors que je regardais la pile de dossier. Peut être serait-il temps pour moi de prendre un apprenti. Ou alors quelqu'un s'y connaissant dans le métier. Pourtant même en me disant ça je savais pertinemment que ce ne serait pas possible. Je n'étais pas assez doué niveau relationnel pour prendre quelqu'un sous mon aile sans risque de le blesser.

Je soupirais donc tranquillement ouvrant les dossiers, regardant les indices, notant tout ce que je pouvais sur mes fiches avant de les glisser de nouveau dans les dossiers. Certaines affaires étaient déjà résolus sans avoir à se creuser la tête, je les posais sur la pile des dossiers que je devais ranger. D'autre, je ne m'y étais pas encore attelé, j'avais d'autre enquête en cours il ne fallait pas pousser non plus. Et puis si ma théorie était juste, ceux qui venait me voir était tous de mèches et donc leur chef allait probablement venir pour que je lui file un coup de main pour quoi que ce soit. Je regardais fixement la pile de dossier lorsque la clochette de la porte se fit entendre. De si bonne heure le matin ? Tiens donc c'était bien étrange cela par contre. Je laissais donc la personne entrer, regardant bien devant moi, laissant mon allant mon empathie. J'avais besoin de cette empathie pour savoir si je devais me préparer à me défendre ou accueillir la personne comme il se devait. En fait, à bien y regarder je me servais de cette empathie comme s'il s'agissait d'une partie de moi même. Je laissais tomber mes réflexions tandis qu'un homme s'avançait vers moi et s'installait tranquillement sur la chaise devant mon bureau. Il semblait réellement ennuyé de quelque chose et je me demandais d'ailleurs pourquoi était-il si ennuyé. Je le regardais tranquillement et finalement il prit la parole.


« Bonjour mademoiselle Asiniël. Je viens d'abord m'excuser pour vous avoir envoyé des tas d'hommes, mais je voulais voir si vos talents étaient réels ou pas. J'ai grand besoin d'aide. »

Tiens donc, finalement ma théorie était vrai et en plus cet homme ne s'en cachait même pas. Je soupirais intérieurement. Au vu de son trouble sentimental ce qui lui arrivait était réellement prenant et surtout, surtout il semblait aussi être très grave.

« Je vous en prie, même si ce ne sont pas des méthodes que j'approuve particulièrement je ne peux vous en vouloir. Que vous arrive t-il ? »

Une question somme toute banal mais qui avait le mérite d'aller droit au but. J'étais tout de même curieuse de savoir ce que cet homme avait de si grave.

« En fait, je viens pour un vol. Mais ce n'est pas un vol comme les autres, nous dirons que ce qui a été volé était un objet des plus précieux et qui pour être tout à fait honnête fait partie de la collection de ma famille depuis des années. Je sais bien que les affaires de vol peuvent paraître banal, mais au delà du prix exorbitant de cet objet se cache un prix sentimental encore plus élevé et une histoire qui ferait passé les contes pour des histoires courtes. Cet objet est une légende dans ma famille et se transmet de génération en génération. Je vous en prie, j'ai besoin de votre aide. »

Un vol, encore. Je m'étais fait cette réflexion, seulement voilà, ce qu'il me racontait m'intriguait et de plus ces derniers temps je n'avais rien de mieux à faire vu que toutes ces affaires de vol était de son fait à lui. Je le regardais donc bien droit dans les yeux et reprit la parole.

« Très bien je vous aiderais, mais dites m'en plus. »

« Non, pas ici, ça ne vous dérange pas de venir chez moi, mes frères pourront alors vous parler aussi. L'histoire est en plusieurs parties et nous en avons tous une. »

J'étais intrigué, je me demandais si ce n'était pas une entourloupe, mais ses sentiments étaient sincère. Je pris donc mes armes et finis par le suivre jusque chez lui, mais je ne m'attendais pas à ce que je ne sois pas la seule à qui on ait demandé. Je regardais celui qui était venu me chercher, puis ses frères et finalement le dernier invité. Un nain. Cela me faisait penser au temps que j'avais réellement passé avec un autre nain sur une quête de la vérité. Je souriais tranquillement à cela. J'espérais que ce type soit aussi sympa que Zardan sinon cela allait faire des étincelles. J'attendais donc la suite avec impatience.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Ven 2 Mai 2014 - 16:48

-Bonjour ! Bardok je présume ?

Une auberge typique de grande ville : agitée et bondée. Bardok était arrivé il y a quelques jours de ça. Il se baladait, de ville en ville, à la recherche de travail. Il s'était arrêté à une auberge : La maison de Daudinod. L'ambiance était sympathique et il s'apprêtait à boire sa troisième bière quand l'homme l'importuna.

-Qui le demande ? lui répondit Bardok.

-Je m'appelle Elthan Dreno. J'ai appris d'un ami que vous étiez un mercenaire compétent. Un marchand, que vous avez croisé sur la route de Château Écarlate.

-Ah oui, je me souviens ! Un Suli, assez grand. Fort sympathique d'ailleurs. En quoi puis-je vous aidez ?

-Je sais que vous n'êtes pas un spécialiste, mais j'aimerais que vous m'aidiez à résoudre une affaire de vol.

-Hmmmm, ce n'est pas mon rayon, mais je veux bien essayer.

-Je savais que je pouvais compter sur vous ! Si vous voulez bien me suivre jusqu'à ma maison.

L'homme se leva, le nain fit de même. Le petit être ramassa ses affaires et il suivit l'homme à travers les routes sinueuses de la capitale.

Il fut conduit jusqu'à une maison, une très grande maison. Une fois dedans, elle se révéla être aussi luxueuse que grande. Ils furent rejoins par deux autres personnes, qui s'avérèrent être ses frères et ils entrèrent dans un grand salon en même temps qu'un homme plus âgé accompagné d'une jeune femme.

Une personne plus âgé arriva dans la salle et les quatre frères saluèrent l'homme plus âgé. Bardok les imita du mieux qu'il put. La jeune femme fit de même et y arriva avec une aisance propre au humains. L'homme prit la parole :

-Voici donc les personnes que vous avez trouvés, mes fils, pour enquêter sur le vol?

-En effet, répondit le plus jeune, voici Bardok et Eliaë Asiniël. Le premier est un mercenaire nain, qui a déjà sauvé la vie à un ami, et la seconde est une jeune détective qui a fait de nombreuse fois ses preuves.

-Je vois, tout cela est très bien… Mais je ne peux pas vous engager sans même vous faire goûter à l'hospitalité de notre famille, il est bientôt midi, et je vous offre le repas ce midi. Qu'en dites-vous ?

Bardok acquiesça. Ils allèrent dans une salle à manger somptueuse, où chaque couvert étaient fait d'un argent finement ciselé, tout comme les assiettes étaient d'une faïence luxueuse. Les mets arrivèrent un par un : de la biche pour les plus délicats jusqu'à l'ours pour les plus sauvages, ils étaient soigneusement préparés et copieusement accompagné de pomme de terre, salade et plein d'autres légumes de contré chaleureuse. Quand le dessert arriva, le nain manqua de baver devant le gâteau royalement préparé, orné de glaçage au caramel doré et de nappage au sirop de fraise rougeoyant.
À la fin du repas, le père se leva et prit la parole.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 4 Mai 2014 - 3:45


Je regardais tranquillement la scène devant moi. Si cela continuait il allait nous falloir un endroit plus grand pour mettre tout le monde. Je soupirais intérieurement jusqu'à ce que finalement un vieil homme arrive et prennent la parole. Probablement le père de toute la fratrie. Quatre fils, je me demandais bien comment il avait fait pour élever autant d'enfant, je n'étais réellement pas certaine de pouvoir le faire un jour. Déjà je n'étais pas certaine de pouvoir en élever un alors quatre. Je le laissais cependant parler et l'un de ses fils nous présenta, le nain et puis arriva quelque chose auquel je ne m'attendais pas et qui pour être honnête avec vous me rebuta quelque peu. Manger chez les autres, ce n'était pas mon truc, mais alors pas du tout mon truc. Je me sentais alors obligé de parler d'un passé que je n'avais pas envie de partager, avec des questions toutes plus exaspérante les unes que les autres. Vous l'aurez compris, parler de moi dans ce genre de repas m'était impossible et comme si cela donnait un signal, c'était justement pour cela que les gens semblait vouloir absolument en savoir plus sur vous. Je mangeais donc moins rapidement que la plupart des gens. Je n'avais pas réellement faim et ce qui se présentait sur la table n'était pas mon fort. La viande ce n'était pas mon truc et je préférais largement les légumes. Je pris donc des légumes avec un peu de pomme de terre et une mini tranche de viande, histoire de ne blesser personnage et je laissais les personnes autour de moi parler.

Une fois le dessert engloutis, je me demandais bien comme il faisait pour être actif après tout ce qu'ils avaient mangé, le père se leva, nous regarda et nous demanda de nous lever pour aller dans une pièce. Nous quittions donc la salle à manger pour finalement nous retrouver dans une sorte de bureau qui possédait une magnifique bibliothèque. Mon regarda fut instinctivement attiré par les livres présent. J'aimais apprendre et on apprends tellement mieux avec des livres sous la main. Certes, je n'avais pas réellement à me plaindre, je possédais moi même une magnifique bibliothèque seulement ici j'avais l'impression que certains livres étaient différent et traitaient d'ailleurs de choses différentes. Ainsi je vis des livres sur les différentes cultures, sur les rites et coutumes ainsi que toute une partie sur la magie. Les sorts et tout le reste. Je me demandais bien s'il possédait un livre parlant des pouvoirs tel que mon don. L'empathie et tout ce qui touchait à ce genre de domaine psychique. Je réussis cependant à me concentrer une fois que le vieil homme prit la parole, me souriant tranquillement. Il avait probablement vu ma façon de regarder ses livres. Je pris rapidement place au fond de la salle dans un fauteuil moelleux et non loin des livres, je me sentais mieux ainsi. Une fois installer, il commença à parler.


« Rebonjour à vous deux. Alors je ne vais pas passer par quatre chemins, on a volé la relique de ma famille. »

Je le regardais tranquillement et je comprenais un peu mieux pourquoi il cherchait quelqu'un capable de trouver cela. Les reliques étaient des objets qui étaient précieux pour une famille. Je le laissais continuer ne disant rien.

« En fait, pour être tout à fait honnête avec vous, je ne sais pas comment cela a été possible. Il n'y a aucune trace d'effraction, c'est comme si elle avait disparu comme par magie. Le gros problème voyez vous c'est que cette relique était la plus ancienne de notre famille. Jamais elle n'a quitté la maison et de génération en génération on nous raconte l'histoire de cette relique. »

Il s'arrêta un instant posant un regard sur le nain puis revenant à moi, je lui demandais de continuer silencieusement.

« Il y a de cela plusieurs génération, une sorte de guerre entre famille influente à commencé. Oh il ne s'agissait pas de mort comme lors des grosses guerres, mais plutôt des actions préjudiciables pour la plupart des familles. Nous nous sommes rapidement trouvé dans l'obligation de faire attention aux enfants, à leur relation, à nos relations qu'elles soient privées ou commerciales. Tout cela devenait dur à porter pour les générations qui arrivait et là ou certains d'entre nous on tenter de lier deux maisons par le mariage, d'autre eux se sont contenter de faire fabriquer des statues. Oh elle ne sont pas très grandes et pas très lourdes en vérité. Elle furent créer par un artisan de la ville qui a disparu aussitôt après sa conception. Chacun d'entre nous offrit une statuette à son voisin et étrangement, lorsque la statuette eu changé de main elle adopta une posture différente pour chaque maison et comme pour sceller un pacte, le nom de la famille s'inscrit sur le socle de la statue. Je sais bien que cela peut vous paraître étrange mais elles sont devenues ainsi des protectrices de la maison. »

Il s'arrêta encore et je compris alors pourquoi tant de monde pour un simple vol. ce n'était pas tout à fait un simple vol au contraire, il s'agissait d'une partie d'eux même. Peut importe si la légende avait été enjolivé ou pas, ils y croyaient tous. Je le regardais tranquillement et finalement ce fut moi qui prit la parole cette fois-ci.

« Et maintenant que vous ne l'avez plus qu'est ce qu'il va se passer pour votre maison ? »

Au vu de sa façon de raconter, je savais que quelques choses n'allait pas du tout et qu'ils y croyaient tellement que ça les effrayait à tel point qu'ils seraient tous prêt à s'enfuir sauf que voilà, ça ne résoudrait pas le problème.

« Il est dit dans les anciens parchemins de notre famille que si jamais la statuette venait à sortir de la maison, nous n'aurions qu'un mois pour la retrouver ou alors un terrible châtiment s'abattrait sur le pacte qui a été scellé. Si une statuette manque à l'appel le jour ou le pacte a été scellé alors tout recommencerait à zéro. Nos efforts pour maintenir une cohésion entre nous serait vain et je ne veux pas que mes fils soient ceux qui doivent réparer pour nous. Je ne sais pas si cette légende est vrai, mais elle fait partie de notre famille, de nos familles. Nous devons à tout prix la retrouver je vous en prie. »

Je le regardais tranquillement, analysant la situation. Ça nous laissait donc deux semaines pour trouver le voleur, lui faire passer l'envie de voler et ramener la statuette. Je ne savais pas moi-même si cette légende était vraie, mais ce qui était réel, c'était leurs peurs, leurs angoisses et tous les sentiments mêlés qui émanaient d'eux. Je ne pouvais pas décemment laisser ces gens ainsi. Peu m'importait que ce soit réel en vérité, cela me ferait un peu d'action et puis comme j'avais un chrono ça ne pouvait pas mieux tomber. Je regardais donc tranquillement le père et repris la parole.

« Vous pouvez compter sur ma participation. »

Et puis qui sait, peut être aurait-il un livre pour moi, je lui demanderais une fois l'affaire terminé. Son regard se tourna alors vers le nain pour attendre sa réponse. Je tournais moi aussi la tête vers lui, après tout nous allions devoir faire équipe.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 4 Mai 2014 - 6:05

On changea donc de pièce. De la salle à manger au bureau, les seuls changement étaient le nombre de chaise. La pièce était tout aussi bien éclairé, quoi qu'un peu plus sombre. Il se tenait un bureau en bois qui dégageait les senteurs habituelles du mobilier ancien. Les étagères étaient remplies de livres.

Le père de la famille se lança dans un long monologue où il expliqua son problème. Le nain écouta avec une attention non singulière. La jeune femme semblait avoir l'habitude, car elle n'était pas entièrement focalisée sur les paroles de l'homme mais plutôt sur sa collection de livres.

Quand l'homme mentionna la statuette, Bardok redoubla d'attention. Je mettrais ma barbe à couper que cette statue est magique ! Il prit un instant pour réfléchir. Seul de l'ogsanite à cette propriété…  Faut que j'en sache plus sur cet artisan : un nain ou un éladrin sans doute. Les seuls forgerons capable d’insuffler de la magie au métal.

Le vieil homme finit de parler, et la détective confirma sa participation.

-Je n'ai certainement pas le talent d'Eliaë, mais je vais faire tout mon possible.

Le vieil homme se leva, remercia chaleureusement les deux personnes et se leva. Il leur annonça que cette pièce serait la leur tant que l'affaire ne serait pas résolue et qu'il se tenait à leur disposition. Des chambres avaient été aménagées pour eux.

Après le départ du père de famille, le nain se dirigea vers la jeune femme :

-Qu'en pensez vous ? Je savais qu'on pouvait insuffler de la magie à du métal, en particulier dans l'ogsanite, mais de là à ce qu'une magie puisse avoir une influence sur une famille entière, je n'en avais jamais entendu parler… Je propose qu'on se répartisse les tâches : je vais me renseigner sur ces statuettes auprès des autres familles. Vous pourriez chercher… Vos trucs de détectives en attendant… Je ne m'y connais pas vraiment dans ce sujet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 4 Mai 2014 - 15:53

J'attendais tranquillement lorsque Bardok reprit la parole. Sa réponse me fit sourire malgré moi. Du talent, je n'aurais pas présenté cela comme ça. En vérité il n'y avait rien de talentueux dans ce que je faisais, il suffisait seulement de savoir comment graisser quelques pattes, de prendre des libertés avec les différentes lois tout en faisant semblant de s’accommoder de celle-ci et puis aussi se créer un cercle d'informateur qui pourrait faire les espions pour vous. J'avais de plus pas mal d'informateur que j'avais mis dans ma poche après avoir fait de petit services pour eux. Parfois il ne s'agissait pas de grand chose, pour certains il suffisait de leur donner un peu d'argent, pour d'autre de leur trouver un truc un peu plus rare, chacun demandait une chose différent. Au départ j'avais eu du mal à m'y faire et puis finalement ça avait été plus facile que je ne l'avait pensé dés le départ. Je m'étais rapidement familiariser avec tout cela et je n'avais plus de mal avec le temps. Seulement il y avait encore quelques secteurs d'Hydrasil ou je n'avais trouver aucun informateur. Cette idée me tilta aussi sûrement que le nain reprit la parole. Je remarquais alors que le père était partit, nous laissant là seul. Bien, nous allions devoir nous débrouiller par nous même.

Lorsqu'il me demanda ce que j'en pensais, je ne sus quoi répondre au départ. Je ne pouvais pas lui avouer que je rentrais impunément dans l'intimité sentimental des gens m'entourant et que je me servais de leur sentiment pour comprendre parfaitement la situation. Heureusement pour moi, je n'eus pas à répondre de suite et je le laissais continuer tranquillement. Lorsqu'il parla du métal, je ne sus quoi dire de plus. La question qui me taraudait, c'était surtout savoir s'il s'agissait de magie ou non. Le problème c'est que sans voir la statuette, nous ne pourrions pas réellement savoir et puis je doutais fortement que les deux autres maisons nous laissent accéder à un bien si précieux. Je laissais les secondes s’égrenaient alors que mon compagnon de galère parlait toujours. Se répartir les tâches n'étaient pas une mauvaise idée en soit surtout que je savais pertinemment que mes informateurs ne parleraient pas en présence d'autres présences. Cependant il fallait au moins que je lui fasse part des mes impressions, de ce que j'avais ressentis émanant d'eux, je ne pouvais rien faire de mieux pour l'instant.


« Pour répondre à votre question de tout à l'heure, je ne saurais dire si cela est réel ou non. Les légendes familiales sont souvent enjolivés avec le temps, mais je sais une chose ils sont angoissés à l'idée que cette légende soit vrai. Ils ont peur que la guerre des maisons recommence. Même s'il ne s'agit que d'une légende, eux y croient dur comme fer ce qui rend cette légende encore plus dangereuse. Je pense qu'il faut faire attention à ce genre de chose. »

Je m'arrêtais un instant et me levais tranquillement de mon fauteuil. J'avais eu le temps d'analyser quelques trucs dans le discours et je savais pertinemment qui je devais aller voir pour éclaircir tout ça. La seule personne qui s'y connaissait en magie, légende familiale et surtout en relique de tout genre. Je devais à tout prix allait le voir il pourrait me trouver des choses intéressante j'en étais persuadé.

« Bonne idée de se séparer, je vais aller voir quelqu'un qui pourra me tuyauter sur les reliques. Je pense que vous êtes plus à même de vous débrouiller avec les métaux, moi personnellement je n'y comprends rien dans ce domaine. On se retrouve en fin de journée à la taverne. Est-ce que ça vous va ? »

J'attendais sa réponse, ne me restait ensuite qu'a retrouver Carl. Ça par contre ça n'allait pas être de tout repos.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Sam 10 Mai 2014 - 15:40

Bardok sourit

-Ce soir à la taverne, pas de souci, bonne chance.

Le nain sortit de la maison. Direction : le quartier marchand. Là où il trouverait des nains et des forgerons.

Une fois sur place, il se repéra facilement au son caractéristique du marteau sur l'acier. Il arriva dans une forge humaine. Il posa quelques questions mais aucuns humains ne savaient comment insuffler de la magie dans un métal. Il se dirigea vers une seconde forge : des nains ! Il discuta un long moment. Il prit tout d'abord des nouvelles de sa patrie, car cela faisait un moment qu'il n'avait pas revu sa ville natale. Ensuite, il rentra dans le vif du sujet : les statuettes. Les artisans nains en avaient entendu parler, mais aucun n'avait d'information utile. Ils lui recommandèrent un vieux forgeron Éladrin, situé en bordure de la ville.

La masure avait encore une forge mais elle était éteinte et non-entretenue. Un vieil Éladrin fumait de l'herbe dans une pipe en bois brillante. Le nain s'approcha doucement et salua le vieux forgeron. Il s'en suit une longue discussion qui aboutit sur une information importante pour le nain.

-Les statuettes ? Oui je m'en souviens bien. Le vieil homme se lissa la barbe mon père les a forgé il y a maintes années. Dans la forge que vous voyez, là-bas. Je me souviens encore de l'alliage : de l'argent mélangé à une mince quantité d'ogsanite. Un pur chef-d'oeuvre. S'ils avaient offert un meilleur prix, ils les aurais bien rendues magique, avec un petit rite de protection ou de soin mais ils n'avaient pas offert assez.

-Donc les statuettes ne sont pas enchantées?

-Absolument pas.

Le nain remercia chaleureusement le vieil Éladrin et se dirigea vers la taverne. Il prit place sur un tabouret au bar et commanda une pinte de bière. Il la sirota en attendant le retour de la jeune détective.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Lun 12 Mai 2014 - 6:48

Une fois qu'il m'eut confirmer notre rendez-vous, je partis dans les rue tranquille d'Hydrasil. Enfin tranquille dans le coin où j'étais. On entendait facilement les gens parler de tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs les trois quarts du temps. Je passais tranquillement dans une rue marchande, abondante de monde, je n'aimais pas énormément la foule pour une seule et bonne raison, mon empathie. Je ressentais tout ce que les gens autour de moi envoyaient comme émotion. Colère, jalousie, joie, envie, mesquinerie et tout un tas d'autre émotion qui me vrillait souvent le cœur et la tête, seulement voilà, je devais absolument passé par là pour retrouver Riën. Lui seul était à même de me dire ce qu'il savait sur ce genre de légende et de relique. En mon fort intérieur, je doutais qu'elle soit magique cependant il pouvait y arriver de nombreuses choses lorsque ce genre de situation se présentait et d'ailleurs j'avais assisté à l'une d'elle une fois, un genre de possession et je me demandais d'ailleurs si ce n'était pas cela qui était arrivé à nos statuettes. Enfin je le serais tôt au tard de toute façon. Je continuais donc mon chemin cherchant à faire fi des différents sentiments de convoitises, ruses et autres que je ressentais à ce moment là et finalement après quelques minutes supplémentaires de marche je me trouvais devant la maison qui m'avait autrefois fichu une trouille bleu.

Cette maison était réellement hors du commun, elle possédait quelque chose d'étrange et de mystique. Un peu dans le genre de ces statuettes. On avait l'impression que chaque murs chaque fenêtres de cette maison étaient en vie. Comme si un esprit avait prit possession de cette maison ce qui n'était pas réellement possible enfin je l'avais appris quand j''étais entrée voir cet homme étrange. Et puis ces murs d'un gris peu naturel faisaient tout de même assez froid dans le dos. À cette époque, j'étais encore impressionnable, ce n'était plus le cas désormais, j'étais totalement et parfaitement non impressionnable enfin pour ce genre de chose au moins. Je montais donc les marches du perron et finalement, toquais à la porte tranquillement. Comme dans les maisons hantés, la porte s'ouvrit avec un grincement qui aurait pu me filer la chair de poule si je ne savais pas qu'Elnië le chien de Riën ouvrait la porte avec un ingénieux système de la confection de son maître. Je soupirais bien haut pour que cela s'entende et finalement le chien repoussa la porte et vint bondir joyeusement à côté de moi. Je souris tranquillement en lui caressant la tête et puis finalement une voix se fit entendre dans le tumulte des aboiements de l'animal.


« Alors ma chérie, que me vaut le plaisir de ta visite à ce jour ? »

« Chérie ? Et puis quoi encore, retire immédiatement ce que tu viens de dire. »

« Eh bien quoi ? Tu rejette toujours ma demande en mariage ? »


« Oh que oui, je ne désire pas me marier avec toi, de plus j'ai autre chose à faire que de penser au batifolage dont tu semble tant raffoler. »

« Oh tu me brise le cœur ma belle. »


« Mais bien sur. Sinon, je viens t'entretenir d'une question importante sur les reliques et les légendes familiales, tu aurais quelques minutes à m'accorder ? »


« Pour toi autant que tu le désire, vient suis moi on va se mettre à l'aise. »

Et je le suivis tranquillement dans une pièce adjacente au couloir. Je pouvais sentir un parfum suave de fleur fraîchement cueillit. Je sentais dans cette pièce comme un air de maison familiale. Il avait eu des enfants je le savais parfaitement mais étrangement le salon de mon père sentait quasiment pareil. Comme si chaque personne qui avait élevé des enfants qu'ils soient à eux ou non faisait naître un besoin de fraîcheur naturelle dans les pièces. Je souriais tranquillement, prenant place dans le grand fauteuil dont le tissu bleu est incroyablement doux. J'ai toujours été impressionné par les possessions de cet homme. Je crois bien que c'est cela et son étrange caractère qui me font dire que je suis certaine de ne pas avoir quelque chose à craindre de lui. Même mon empathie me le fait dire, quoi qu'il dise, il ne forcera jamais quelqu'un. Comme ses demandes incessantes de mariage. Je le regarde tranquillement donc, il apporte du chocolat chaud, il me connaît parfaitement. Je prends donc tranquillement ma tasse et le regarde dans les yeux, pas de peur rien, seulement un sentiment de tranquillité et de douceur. Je me prends à me rappeler de mes dernières rencontres et finalement un petit raclement de la gorge de la part de mon interlocuteur me fait réagir.

« Voilà écoute, j'ai rencontré la famille Deno qui a visiblement vu leur statuette familiale volé, le truc vois-tu c'est qu'elle faisait partit d'un lot de statuette qui a été donné à trois famille différentes, les Reolt et les Faël pour les deux autres famille. Le truc c'est que le père nous a parlé d'une chose étrange en vérité. D'après lui les statues seraient magique. La légende de leur famille raconte que ces statuettes ont changé de forme et que le nom de la famille à été inscrit sur chacune d'entre elle, il est aussi dit que si les statuettes ne doivent pas sortir de la maison sous prétexte que le pacte scellé à cette époque se brise. Je dois t'avouer que je ne pense pas que cette statue soit magique, cependant il y a tout de même quelque chose. Ils sont effrayés à un point tel que nous sommes deux sur le coup pour régler l'affaire. Tu connaîtrais pas quelque chose sur ça ? »

Il se leva sans un mot, alla chercher un livre, se reposa, l'ouvrit et commença la lecture.

« Il fût un temps où les guerres entre famille devenait insupportable. Alors un forgeron astucieux décida de les aider à mettre un terme à cette guerre. Il forgea trois statues, creuse à l'intérieur qu'il donna au trois familles qui ne voulaient pas se lier par le mariage. Ces familles s'échangèrent alors les différentes statues pour sceller le pacte. Ce ne fût que bien des années plus tard qu'une chose étrange apparu. Comme mué par un instinct les statues prirent une position particulière aux armoiries de la famille et le nom de la famille s'inscrivit dessus. Certains théoriciens ont pensé qu'il s'agissait là de réplique que les familles s'étaient procurés, cependant un soir, un sorcier selon ses dires est allé visité les trois maisons pour examiner les statues et sont verdict fût sans appel : elles étaient possédées. Nul ne sait depuis ce qu'il en est de ces statues mais s'il s'avère que cette légende est véridique alors un problème sérieux est à résoudre. »

Je regardais tranquillement Riën puis répéta doucement.

« Possédée ? »

« Oui, il est dit dans certains anciens écrit que certains objets creux ayant une importance capital pourrait être possédés par des entités bonne ou mauvaises, nous ne savons pas. Donc soit il s'agit d'un canular, soit il y a une autre vérité caché la dessous. Je ne pourrais pas t'en dire plus, je suis navré. »

Je le regarde tranquillement, me posant mille question, mais une seule demeure dans ma tête alors que je prends le chemin pour la taverne. Qu'elle est la véritable histoire de ces reliques ? Je finis par ne plus penser à rien tellement mon cerveau sature d'émotion de de réflexion et finalement j'arrive à la taverne ou je me pose sur une table, je ne regarde même pas si mon compagnon d'infortune est arrivé, je sors des parchemins de ma sacoche, une morceau de fusain et commence à griffonner les diverses informations et bribes de réponses qui me sont venus. Il ne serait pas bon que j'en oublie.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Sam 17 Mai 2014 - 7:06

Le nain buvait toujours sa bière en ne prenant pas garde aux bruits qui l'entouraient. Il était tôt et Eliaë n'était pas prête d'être à la taverne. Une bagarre éclata, comme cela arrive souvent quand les clients buvaient trop. Deux hommes dont le nez aussi rouge que leur veste. Bardok se leva, car le combat se dirigeait dangereusement vers le comptoir et se termine assez vite avec l'intervention de la garde. Il alla partager la compagnie d'un groupe à une table.

Hé ! Toi, le Nain avec la grosse barbe ! La précision était inutile car seule les Naines, qui restaient en Térovia, n'en portaient pas. Tous les Nains en avaient une. Il se retourna dans la direction de la voix, et vit un homme lui faire signe de venir. Bardok le rejoignit. Tu m'as l'air d'être une personne de confiance : ça te dirait de nous aider pour transférer des marchandises ? Évidemment, ta discrétion et tes capacités de combat seront largement récompensés. Alors, tu acceptes ? L'homme posa une bourse sur la table contenant des Bel'or.

-Faut voir… C'est quoi ces marchandises ?

-Des objets qui ont une très forte valeur marchande… Marché conclu ?

Le nain réfléchit et empocha les pièces.

-Ce soir, quand la lune sera au zénith, rendez-vous à la porte Est de la ville.

Plusieurs heures plus tard, après une collecte d'information à propos de l'homme rencontré par le nain..

Personne ne connaît ce marchand… Étrange pour un marchand qui a des objets d'une grande valeur. Il fut interrompu dans ses réflexions par l'arrivée de la jeune détective. Il lui fit signe de le rejoindre. Il était assis dans une petite table, dans un coin tranquille de l'auberge et commanda de l'hydromel au serveur qui passait. La jeune femme alla s’asseoir à une autre table, sans même le remarquer. Bardok prit sa chope et alla à la table.

-Alors Eliaë? Qu'ont donné tes recherches?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 18 Mai 2014 - 7:45

Je couchais sur le papier tout ce que j'avais pu entendre, tout ce que j'avais pu en déduire aussi et finalement au bout d'un moment je me retrouvais avec deux feuilles totalement rempli de connaissances, et d'idée et une feuille ou j'avais mis les probabilités d'idée, celle que je n'osais pas toucher, celle qui me faisait douter de beaucoup de chose. Je soupirais tranquillement dans mon coin lorsque j'entendis Bardok arriver. Une chope à la main, je me demandais bien ce qu'il buvait tiens donc. Soupirant intérieurement cette fois-ci je laissais de côté sa question durant quelques minutes et repartit dans mes pensées. Cette enquête était de loin une des plus compliqué que j'avais eu à résoudre, le plus compliqué n'était pas l'enquête en soit, mais surtout tout ce qui en découlait. Pouvais-je réellement me fier à ceux qui se trouvait autour de moi et qui m'avait donné ces renseignements ? Pouvais-je réellement me fier aux dires des mythes et légendes, ainsi qu'au dire de mes contacts ? Le problème c'est que si je mettais en doute tout ce qu'il me disait, je n'aurais bientôt plus le loisir de leur faire confiance du tout. Trop de chose se bousculait dans ma tête et bientôt je me rendis compte que je n'avais toujours pas répondu à sa question.

« Désolé, je réfléchissais. »

Je pris une grande inspiration et reprit la parole.

« Je suis allé voir une ancienne connaissance en mythe et légende, quelqu'un de très calé qui m'a fait part d'une idée assez particulière mais qui pourrait se défendre. Enfin je ne sais pas trop quoi penser pour être honnête. »

Je m'arrêtais un moment, sortant de la pile des papiers vierges deux papiers rempli dans les moindre recoin et finalement je reprends la parole.

« D'après les dires de mon contact, ces statues étaient creuses lorsqu'elles ont été crée ce qui les rends vulnérable à une certaine possession. D'après les archives il est possible que certains esprits prennent possession des objets dans le seul et unique but de leur donner une certaine profondeur. Il est donc d'après lui tout à fait possible que lors de l'échange des statues cette esprit ait en quelque sorte découper son corps et ait prit possession des trois statues dans le but de garder unis les familles et donc d'arrêter cette guerre stupide. Je ne sais pas si c'est réel, mais je trouve cette histoire assez étrange et surtout la façon dont la statue a disparu. »

Je reste un instant silencieuse. Tellement de chose se sont passé en si peu de temps, j'ai l'impression que mon cerveau va exploser sous la pression en fait.

« Soit il s'agit d'une possession et donc mieux vaut rendre rapidement cette statue, soit il s'agit d'un canular et un membre de la famille a sortit la statue pour se venger en la vendant. Voilà ce que j'ai pu trouver. »

Je repose alors mon regard vers le nain et finalement reprends tranquillement.

« Et vous, qu'avez-vous trouvé ? »

Je le regardais tranquillement, peut être serait-il capable de me dire quelque chose de neuf qui me permettrait d'arriver à dénouer tout ça.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 25 Mai 2014 - 7:10

Bardok écouta les résultats des recherche de la détective en sirotant son hydromel. Il essuya la mousse autour de sa bouche.

-Je suis allé voir un vieil Éladrin qui en savait pas mal sur la fabrication des statuettes : elles contiennent de l'ogsanite et sont donc potentiellement magique.

Il alluma des herbes dans sa pipe et continua.

-Chose intéressante, j'ai été abordé par un marchand, que personne ne connaît mais qui a des marchandise qui valent très chères.... Évidemment, impossible d'en savoir plus sur ces marchandises. Mais il m'a donné rendez-vous ce soir quand la lune sera au plus haut dans le ciel, à la porte est. Ça me semble être une piste, qu'en penses-tu?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Mar 27 Mai 2014 - 15:02

J'attendais patiemment qu'il prenne la parole. Cependant mon fusain ne pouvait s'arrêter d'écrire ce que ma tête pensait. Des choses que j'avais pu remarquer, des idées que je devais développer et que j'avais déjà développé. Tant de chose qui me trottait dans la tête que mon cerveau allait probablement finir par exploser si je n'écrivais pas tout ce qui me venait. Je venais de noircir une énième page avec cette idée étrange de possession de statue quand je l'entendis prendre la parole. Un vieil Éladrin qui en savait pas mal sur la fabrication de statuette. Cela me fit sourire intérieurement. Si cet homme était forgeron heureusement pour lui qu'il en savait pas mal sur la fabrication de statuette vu que c'est eux qui les forgeait. Je ne dis cependant rien de ma réflexion ne sachant pas comment elle pouvait être interpréter. Après tout, je n'étais pas non plus ce qu'on pouvait nommer un modèle de conversation sachant que j'avais du mal à parler aux gens correctement et surtout que lorsque je le faisais souvent j'étais assez sèche dans mes propos. Ce n'était pas que je m'en fichais des autres, surtout que je ne savais pas comment leur répondre et que j'étais probablement trop direct.

Lorsqu'il parla d'ogsanite je ne pu m'empêcher de farfouiller dans mes notes à la recherche de ce qu'avait pu dire mon contact sur ses statuettes. Je venais de le trouver et le détaillait dans toute son intégralité. Un matériau dense sans pour autant l'être trop. Essentielle à l'acier Norpalien. Bien sauf que ce n'était pas réellement ça que je cherchais. Ce que je voulais était nettement plus important. Je tournais la page pour passer sur les informations de la pierre. Plus lourd mais pas moins maniable. Non toujours pas et finalement je finis par trouver ce que je cherchais. La petite remarque qu'il m'avait glissé sur le métal. Ce métal étant lourd était très attracteur et souvent les esprit aimait s'y confiner à l'intérieur et se sentait attiré. Est-ce que je devais en déduire que l'hypothèse de la possession pouvait être exacte ? Je ne savais pas encore ce que je devais en déduire mais une chose était certaine il y avait un truc étrange avec ces statuettes et je me demandais s'il ne fallait pas aller voir les deux autres familles tout de même. Avant de pouvoir dire quoi que ce soit, le nain reprit la parole, coupant court à mes réflexions. 

Un marchand ? Que personne ne connaissait, mais qui aurait des marchandises intéressantes. Voilà bien une situation des plus louches surtout si on ne le connaissait pas d'origine. Que pouvait bien vendre ce marchand et surtout qui pouvait-il bien être. J'avais beau me creuser les méninges je n'étais pas certaine d'avoir des informations sur ce genre de personnage. D'un autre côté, je n'avais pas non plus d'informateur pour les personnages un peu plus louche de la ville. Je regardais rapidement mes notes mais ne trouvait rien dedans qui puisse m'aider. Finalement lorsqu'il dit qu'il lui avait donné un rendez-vous, je finis par penser que ce n'était pas une mauvaise chose. Après tout nous allions pouvoir voir ce que donnait ce gars et surtout ce qu'il pourrait nous fournir comme détails. Je restais cependant là à ne rien dire comme une idiote en vérité. De plus son tutoiement m'avait mise dans le flou. Je n'avais pas remarqué qu'il m'avait tutoyer. Je finis par hausser les épaules et je répondis.


« Eh bien c'est une bonne idée pour savoir à qui nous avons affaire et voir ce qu'il pourra ressortir de cette rencontre. En espérant ne pas avoir à me battre. »

Je me souvenais encore de la blessure que j'avais reçu dans les bas quartier de la ville. Je n'avais pas envie de recommencer de sitôt. J'attendis donc tranquillement que Bardok se décide. C'était à lui de me guider désormais.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Mar 3 Juin 2014 - 16:38

-Je vous propose qu'on se rejoigne quelques instants avant eux, près de la tour de garde. En attendant, préparons nos affaires.

Il finit sa bière d'un trait, se leva et alla préparer ses affaires. Il prit le temps de se préparer un Embrasement d'acier, au cas où. La hache, toujours affûter, se glissa dans son dos et ses hachettes, à la ceinture.

Il sortit. La lune montait déjà dans le ciel, mais il lui restait encore une bonne heure devant lui. Il fit le tour des boutiques et acheta quelques onguents. Il n'avait aucune idée des antécédents de la détective : avait-elle déjà combattu ? Savait-elle seulement se battre ? Il profiterait du laps de temps avant de rejoindre le convoi suspect pour lui poser ces questions.

D'ailleurs, quelques minutes plus tard, la tour de garde était en vue. Il était le premier arriver. Il s'adossa à la tour et patienta. Il vit la jeune femme arriver.

-Alors ? Prête ? Tu t'es déjà battu non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Mer 4 Juin 2014 - 4:50

Sa proposition n'avait visiblement d'attrait que pour lui sachant que je me promenais constamment avec mes armes et que je n'avais pas réellement besoin de préparation. J'avais dans ma besace tout un tas de choses qui pouvait me servir à tout, moment. J’acquiesçais cependant tranquillement et finalement le vit partir pour aller se préparer. Je me demandais bien ce qu'on pouvait faire pour se préparer à une bataille. Je n'avais jamais eu l'occasion de m'en rendre compte sachant que de toute façon chaque fois que je devais me battre, je tombais toujours limite au milieu des bataille sans jamais l'avoir demandé. Je finis par hausser les épaules, rangeant mes affaires je me dis que je devrais peut-être repassé par la cabinet pour ranger quelques trucs et reprendre quelques feuilles. Je partis donc tranquillement pour revenir chez moi, une fois rentrer, je posais quelques trucs que j'avais dans ma besace et qui ne me servirait plus à rien et finalement je repris quelques feuilles, on ne savait jamais ce qu'on pouvait trouver et puis j'étais du genre à écrire énormément donc autant avoir de quoi écrire. Je vérifiais en même temps mes fusains ainsi bien sur que mes onguents. Comme lors de ma dernière sortie j'avais l'impression que je serais rapidement dans le flot du combat et qu'il me faudrait peut être quelques cataplasme. Heureusement j'avais réussis à en acheter à une jeune marchande peu de temps auparavant.

Je finis par reprendre la route pour aller au rendez-vous. Les gens d'Hydrasil ne remarquait jamais rien en vérité. Il se contentait de vivre et rien de plus. Je me demandais bien ce qu'il se passerait si un jour plus personne ne s'occupait des petits crimes. Que se passerait-il si leur vie était rapidement chamboulé et qu'il ne reconnaissait plus jamais rien ? Je me posais toujours ce genre de question, probablement inutile. Je repensais alors aux paroles de Zakaerii. Arrêter de poser des questions auxquelles il n'y avait probablement pas de réponse. Mais comment pouvait-on savoir qu'il n'y avait pas de réponse si justement on ne posait pas ce genre de question ? Et voilà, je me retrouvais encore une fois perdue dans mes pensées tout en me dirigeant vers le nain que je voyais un peu plus loin. J'arrivais tranquillement toujours en me posant des questions si bien que je ne compris pas de suite ce qu'il me disait et lorsque mes pensées s'effacèrent pour finalement laisser mon esprit embrumé se rendre compte de l'absurdité de la question je ne pus qu'hausser un sourcil. Il se fichait de moi là ? Il voyait réellement beaucoup de personne se balader avec deux cimeterres et ne pas savoir s'en servir ? Je finis cependant par répondre par politesse, mais bon je ne voyais pas trop le but de la question, peut être en réponse au faut que j'avais dit tout à l'heure que j'espérais ne pas avoir à me battre.


« Alors d'une sachez que j'ai rarement vu des personnes se baladant avec deux cimeterres et ne pas savoir s'en servir. De deux, mon métiers m'apporte rarement des cas simples ou je n'ai pas à me battre pour obtenir ce que je suis venu chercher. Donc oui je me suis déjà battu, de nombreuses fois d'ailleurs et le combat ne me fait pas peur. »

Je finis par sangler correctement ma besace histoire qu'elle ne se balade pas et finalement je tournais ma tête vers lui.

« Je suis prête, on peut y aller. »

Je n'avais pas sortit mes cimeterres mais de toute façon je possédais une rapidité naturelle qui me permettrait de les dégager de leur fourreau bien assez vite. J'attendis donc qu'il daigne avancer et ouvrir doucement mon esprit pour ressentir les sentiments alentour, plusieurs précaution valait mieux qu'une seule.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Jeu 5 Juin 2014 - 17:06

-On ne sait jamais, j'ai déjà vu des soldats si incompétent que... Enfin, excuse-moi

Elle ajusta sa bourse et lui annonça qu'elle était prête à partir. Le nain fit un signe de la tête. Ils se dirigèrent vers le point de rendez-vous que le marchand lui avait indiqué. Ils mirent quelques minutes à le rejoindre et pendant ce temps, le nain discutait avec sa partenaire.

-As-tu des habilités spéciales ? Je ne sais pas, une maîtrise particulière des cimeterres ou quelque chose du genre? Il marqua un temps de pose et se prépara à lui montrer ses fioles Ceci, est une fiole très spéciale. Je tiens la recette de mon grand-père. Quand on la verse sur de l'acier, le contenu se répand sur la lame et le liquide s'enflamme.

Il lui faisait confiance, mais si elle ne le croyait pas, il ne pouvait pas se prendre le risque d'utiliser une fiole. Bien que les ingrédients étaient simples à trouver, la préparation prenait du temps et demandait de la concentration.

Une voix grave résonna dans sa tête.

Un jour prochain, tu comprendras ses mots : Meyz brom riik ronit dovah miin

La voix assourdissante le força à poser un genou à terre et il se boucha les oreilles par réflexe. Il se releva immédiatement. Il regarda Eliaë.

-Je suis désolé, j'ai eu... Un moment de faiblesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Ven 6 Juin 2014 - 5:27

Sa remarque me laissa insensible au départ mais je ne pus m'empêcher de me demander pourquoi on les gardait comme soldat s'ils étaient si incompétent que cela ? D'après ce que je savais il y avait de nombreuses inspection de troupe et donc il devait y avoir une vérification de leur compétence. Peut-être que cela ne marchait pas comme ça chez les nains, cependant je savais d'expérience que jamais un soldat incompétent ne restait dans l'armée, sauf si on lui confiait des tâches ingrate genre nettoyage. Je restais donc un moment interdite et puis finalement haussa les épaules. Personnellement je ne voyais pas réellement l’intérêt de se promener avec des armes dans le dos si ce n'était pas pour s'en servir, surtout que celle-ci était dimensionné exprès pour ma taille, ça aurait un vice sans nom. Bah de toute façon il le verrait bien lorsque je combattrais que je n'étais pas du genre à ne pas savoir me battre. Je m'étais entraîné longtemps, très longtemps auparavant et rien aujourd'hui ne me faisait peur. Cependant je ne me battais que si je le devais. Hors de question de déclencher une bagarre. Je ne me battais que pour me défendre.

Alors que nous marchions jusqu'au point de rendez-vous, le nain aborda un sujet que je n'avais pas du tout envie d'aborder. Pourquoi me demandait-il cela ? Avait-il compris quelque chose ? Parfois je me servais de mon empathie sans réellement m'en rendre compte mais personne ne s'en rendait compte vu que de toute façon il n'y avait que mois qui ressentait. L'autre n'était même pas au courant. Ou alors c'était pour autre chose. Lorsqu'il parla de ses fioles je le regardais au départ avec incrédulité ? Était-il réellement sérieux ? Ou bien était-ce une blague ? Pourtant rien dans ses sentiments ne me disait qu'il s'agissait d'une blague, au contraire, le sérieux sur son visage et la sincérité de son cœur venait me dire qu'il n'y avait là aucune sorte de plaisanterie. Devais-je lui parler de mon aptitude ? De cette façon quasi surnaturelle de rentrer dans le cœur des gens, dans leur âme pour leur soutirer des renseignements sur leur sentiment ? De cette capacité à ressentir tous sentiments qu'il soit conscient ou non ?

Non, je ne pouvais décidément pas faire cela. Non seulement parce que je me refusais à le faire, mais aussi parce que les gens me prenaient souvent pour un monstre lorsque je le disais. Comme si je violais leur intimités. Ce qui était vrai en un sens, mais ce qu'il ne savait pas c'était que je n'avais pas réellement d'action sur ça. En me concentrant j'arrivais à détecté plus ou moins puissamment les sentiments, mais je ne pouvais pas l'arrêter complètement. Toutes les secondes, toutes les minutes, toutes les heures, tous les jours je ressentais des sentiments qui m'étaient étranger sans que je ne puisse rien faire pour cela. Un don de naissance certes, mais j'en venais rapidement à me demander s'il s'agissait bien d'un don et non d'une malédiction. En fait, il faudrait que j'apprenne à vivre avec. L'accepter était probablement le premier pas vers ce qui pourrait me permettre de mieux contrôler les émotions puissantes.

Je sortis de mes pensées au moment ou je ressentis une émotions violentes de mal-être. Je finis par mettre ma main sur mon cœur alors que Bardok mettait les siennes sur ses oreilles. Que se passait-il, que lui était-il arrivé ? Était-ce réellement fiable de lui faire confiance ? Je pouvais certes mener un combat seule, le problème venait du fait que quoi qu'il arrive je ne pourrais pas tout assumer. La dernière fois que je m'étais trouvé dans une bagarre de rue entre deux clans, j'avais finis par me prendre un coup de dague qui ne m'avait certes pas trop amoché mais le sang avait coulé abondamment. Je finis par me demander si c'était une bonne idée de continuer.


« Vous êtes certains que ça ira ? Parce que je veux bien savoir me battre mais s'ils sont plus d'une dizaine, je ne suis pas certaine de pouvoir m'occuper de tout le monde. »

Je finis par revenir sur sa question de tout à l'heure. En dehors de mon empathie j'avais bien quelque chose de particulier effectivement. Je repris donc la parole.

« En fait, j'ai bien une aptitude particulière comme vous et vos fiole. Je maîtrise la foudre. Je suis capable de paralyser mes adversaires en les touchants. »

Je le regardais et lui montrait l'une de mes mains couverte d'éclair crépitant. Dans les combats ce don était toujours utile, tout comme l'autre en fait.

« Bien alors nous reprenons la route ? Ou vous allez encore avoir un problème ? »

Il n'y avait rien de méchant, je m'inquiétais même un peu tant cela m'avait touché autant que lui et finalement j'attendais tranquillement une réponse de sa part.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Ven 6 Juin 2014 - 16:40

L'attention de la femme sembla sincère au nain, mais elle le prendrait pour un fou s'il lui disait. Bardok se contenta de la rassurer

-Ça va aller, juste un vertige. La bière n'est pas vraiment bonne. Il sourit, en chassant de ses pensées la voix encore présente. Je pense qu'à deux, nous pourrions facilement nous occuper de dix soldats, même entraînés.

La jeune femme lui présenta ses pouvoirs, fort utiles ! En tout cas, plus discret au combat, car imprévisible. Le nain méditait sur cette option et essayait de la mettre quelque part dans le coin de son crâne pour s'en souvenir le moment opportun. Il fit un mouvement vertical de la tête à la jeune femme et ils reprirent la route.

-Je me pose une question, pouvez-vous comment dire... Transférer votre foudre dans le métal ? Vous savez, lors des orages, la foudre semble être attiré par le métal.

La porte était devant eux. Le nuage, qui cachait la lune jusque là, se retira et la clarté lunaire empli le nain d'une crainte, mais surtout d'une excitation : celle de l'inconnu. Des voix perturbaient la quiétude du moment. L'arrivée du nain et de la jeune femme fit retomber le silence. Le marchand reconnu le nain et se rapprocha. Il le prit à part.

-C'est qui cette femme ?! Que fais-t-elle ici ?

-On se calme. Cette femme est une associé et elle est digne de confiance. Tu as ma parole.

Il dévisagea la femme et dit au nain qu'ils n'avaient qu'à les suivre et s'assurer que personne ne s'intéresse trop au convoi. Le nain répéta les consignes à Eliaë.

-Gardons les yeux et les oreilles ouverts pour en savoir plus. Je vais directement discuter avec leur chef. Bonne chance.

Bardok s'éloigna rapidement. Pourvu que la détective soit discrète et il espéra qu'elle apprenne quelque chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 8 Juin 2014 - 2:50

Sa réponse ne me satisfaisait pas. Autant si je n'avais pas eu l'empathie j'aurais passer outre, autant avec ce don je doutais qu'on puisse aisément me mentir et là, il me mentait clairement. Je ne savais pas ce qui lui était arrivé, mais ce n'était rien de bon, en tout cas rien qui ne puisse être considéré comme sans conséquence. Je laissais cependant tomber l'information. Il avait raison sur un point à nous deux, nous étions largement capable de gérer dix soldats seulement voilà, est-ce que cela ne lui reprendrait pas durant le combat ? Je savais me battre et ce depuis longtemps mais contrairement à d'autre race le combat n'était pas la première chose qu'on nous apprenait. Enfin dans un sens la première chose qu'on m'avait appris s'était à souffrir, je doutais là aussi que ce soit purement humain ce genre de comportement. Je rejetais cette idée de mon esprit, loin de me distraire ou me faire flancher, ce genre de souvenir avait tendance à me mettre en colère, le problème était seulement en rêve lorsque je ressemblais à la petite fille qui s'était vu administrer ce traitement. Je détestais quand mon esprit vagabondait autant. Ça ne m'avait jamais rien apporté de bon et j'en venais même à me demandait ce qu'était devenue cette femme qui m'avait tant détesté parce que je ressemblais à la sœur qu'elle avait toujours envié et avait finit par haïr.

Je soulevais imperceptiblement les épaules de sorte à mettre fin à mes réflexions et aux possibles flagellation mentale que je pourrais m'infliger pour une chose que je n'avais pas commise. On a souvent besoin de quelque chose de différent dans sa vie, je crois que je cherchais ce quelque chose dans mon travail sans réellement m'en rendre compte. Je levais finalement la tête et reportais mon attention sur Bardok qui venait de poser une question étrange. Bon après tout je me doutais qu'il ne connaissait pas les pouvoirs élémentaires mais je ne pouvais pas lui en vouloir de cette question qui, somme toute, avait un fond intéressant. Il était vrai que ce genre de chose aurait pu être utile si cela s'était avéré possible. Sauf que la foudre, c'était moi qui la gérait. Je ne pouvais pas la transmettre à du métal, une fois qu'elle n'était plus en moi elle s'éteignait et c'était tout. Devais-je lui expliquer en détail ce que mon don pouvait faire ? Cela prendrait trop de temps j'en étais certaine. Il ne s'agissait pas seulement de savoir ce que pouvait faire mon don, mais surtout ce que je ne pouvais pas faire avec. Je finis par m'embrouiller l'esprit avec toutes mes réflexions et finalement après quelques secondes de battement avec sa question, ma réponse fusa naturellement.


« Non, je ne peux pas. La foudre c'est moi, si elle n'est pas sur mon corps alors elle meurt. Je ne peux la canaliser que dans ma main pour l'instant et je ne pourrais en aucun cas la transférer à du métal. Je ne peux pas créer d'orage et si la foudre est attiré par le métal, cela ne le rend pas électrique quand elle le frappe. Ça le chauffe seulement et je ne peux pas me permettre de perdre autant d'énergie pour chauffer mes lames. De plus ayant eu un apprentissage de forgeron et sachant la manière dont on été forgé mes armes, je doute fortement qu'elle puisse supporter d'être chauffé de la sorte sans se déformé. Donc non désolé. »

J'avais été la plus sincère possible. Il m'était hors de question de me vider de mon énergie, car si activer la foudre et paralyser mes ennemis ne m'en prenait pas énormément, cela en consommait quand même un peu. Chaque pouvoir demandait un don de soit. Ce dont était l'énergie vitale. Celle qui nous maintenait en vie. Sans cela on ne pouvait rien faire et se vider de son énergie dans une hypothétique idée n'était pas ce que je pouvais appelé quelque chose de malin. De plus ma foudre n'était pour l'instant qu'une maîtrise mineur, je doutais d'ailleurs un jour de pouvoir créer des orages immense tel qu'il en était possible de voir par certains expert. Nous finissions par avancé et le marchand n'eut pas réellement l'air heureux. Je pouvais le comprendre. Après tout qui oserais accepté quelqu'un qu'il ne connaît pas. J'eus la présence d'esprit de ne pas répondre parce que cela valait mieux pour tout le monde en vérité. Par contre lorsque le nain me demanda de garder les yeux et les oreilles ouverts, je faillis lui répliqué quelque chose d'un peu sanglant. En tant que détective si je n'était pas capable de récupérer des informations, je ne valais pas grand chose. Alors je me contentais de hausser les épaules et de déambuler sans rien trouvé. Je finis par revenir après quelques minutes. Regardant le nain et ne sachant pas s'il pouvait me voir, je hochais la tête en signe de dénégation. Je n'avais rien trouver de particulier. J'espérais que lui aurai quelque chose.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 8 Juin 2014 - 18:19

Ces brigands étaient pires que des tombes. Impossible d'engager la moindre discussion. Et lorsque Bardok vit Eliaë se rapprocher, il savait qu'elle non plus n'avait rien appris.

-Je ne sais pas ce qu'on est censé escorté, mais les gardes sont suffisamment bien payés pour garder leur bouche closes...

Il finit ces mots et, dans un fracas assourdissant, la charrette se renversa. Les jurons du marchand se firent entendre

-Bande d'incapable ! Vous n'êtes pas foutu de tuer un cerf qui court vers le chariot ! Ramassez-moi tout ça et que ça saute ! Dans la précipitation des ordres, un des mercenaires renversa le contenu d'un vase. Bande d'incapable ! Rangez ça immédiatement !!

Le nain, durant un bref instant, avait entrevu une forme allongée. Elle fit signe à la jeune femme et lui chuchota.

-Vous avez vu ? Il me semble avoir vu une statuette.

Il savait qu'une lueur brillait dans ses yeux. Celle de l'espoir d'un combat. Il avait vu une demi-douzaine de mercenaires et au maximum une quinzaine d'entre eux protégeait le convoi.

-Je pense qu'on devrait s'occuper maintenant du problème des mercenaires : il y en a cinq qui s'occupe de remettre la charrette en état, laissons-les pour le moment. Deux sont partis hors du chemin pour tuer le cerf et deux autres sont partis se soulager. Ce qui en laisse trois qui surveillent, dont le chef. On s'occupe des quels en premier ?

Bardok lui laissait le choix, car la stratégie n'était pas son fort, mais surtout parce que la jeune femme lui semblait bien plus compétente pour utiliser son cerveau que lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Mar 10 Juin 2014 - 3:08

Le manque d'information était légèrement frustrant pour la jeune femme que j'étais. Moi qui passait ma vie à chercher des informations sur tout et sur rien j'avais l'impression ici d'avancer à l'aveuglette et de ne jamais pouvoir gérer quoi que ce soit. Ça me rendait plus méfiante et aussi plus observatrice. Lorsque le nain parla d'un escorte j'en vins à me demander ce qui serait mieux. Je n'avais réellement pas envie d'aider ces personnes qui semblaient faire leur fortune sur le malheur des autres. Le vol n'était pas ce qu'on pouvait qualifier d'activité lucrative et si je comprenais que certains volaient pour pouvoir manger qu'ils en avaient besoin, mais là s'était clairement pour le profit personnel et ça je ne pouvais réellement le cautionner. Alors que j'étais totalement perdu dans mes pensées je relevais la tête au moment ou j'entendis l'autre vociféré. Je ne pus m'empêcher de me dire que j'avais particulièrement envie de lui arracher la tête ce qui dans un sens était quelque peu contraignant pour certaines choses. Cependant lorsqu'un vase fut renversé je finis par voir quelque chose d’intrigant. Quelque chose que je cherchais en fait ou du moins pensais-je que ça pouvait être le cas. Avant que je puisse dire quelque chose, Bardok prit la parole et me confirma que ce que j'avais probablement vu était vrai.

« Oui, j'ai remarqué. »

Je n'en dis pas plus parce que c'était totalement inutile. Je finis par regarder les personnes autour de moi. Ils n'étaient pas très nombreux et je pouvais aisément en paralyser quelques uns pour récupérer le bien qui avait été volé, le truc c'était de savoir si tout cela était possible dans un laps de temps très court. Je n'étais pas une stratège, je ne l'avais été. Généralement j'élaborais plusieurs possibilités pour reprendre ce qu'on avait volé et je n'appelais pas cela de la stratégie. Je cherchais à savoir comment m'y prendre lorsque mon compagnon de galère reprit la parole. S'occuper du problème des mercenaires. C'était bien le mot exact. Lorsqu'il énuméra ce qu'il avait remarqué sur les mercenaires je ne pus que hausser un sourcil. S'était très bien d'avoir retenu tout ça, cependant je doutais fort qu'il ne cherche pas à nous arrêter peut importe ce qu'il faisait à l'heure actuelle. Je soupirais intérieurement. Sa question m'avait laissé dans le vide. Pourquoi devais-je toujours prendre les décisions ? N'était-il pas à même de le faire ? Et puis je devais avouer que déclencher un combat n'était pas dans mes habitudes. Je n'aimais pas ça en fait.

« Franchement, je n'en sais strictement rien. Je ne suis pas une stratège et je n'aime pas déclencher des bagarres mais je sais quelque chose. Peu importe desquels vous voulez vous occuper en premier, les autres nous tomberons dessus immédiatement. Peut importe ce qu'il feront il laisserons tout tomber. Je suppose que ceux qui sont partit se soulager ne prendrons pas longtemps pour revenir. Ceux qui sont partit chasser le cerf ne reviendront probablement pas de sitôt sauf s'il laisse tomber ce qui va nous faire dix personnes en tout et pas des personnes normales, mais des gens entraînés. Donc je pense qu'il faudrait plutôt se répartir sur une zone. »

Je finis de dire ce que j'avais à dire parce que je savais parfaitement que c'était la meilleure chose à faire. Peu importait les remontrances, si deux personnes cherchaient les arrêter ou reprendre quelques choses, chacun des mercenaires présent se tourneraient vers ses deux personnes pour les arrêter personnellement. Je laissais donc quelques secondes de battements et finalement reprit la parole.

« Je prends au nord, je vous laisse le sud ça nous en fait cinq chacun. »

Je regardais les types du chariot tandis que les deux autres et le chef était là au sud. J'avais pris le gros de la troupe sur le chariot parce que je pouvais en éliminer deux facilement en les paralysant durant un laps de temps assez court mais assez long pour en éliminer un ou deux. Je regardais tranquillement le nain et attendit une réponse de sa part. Bientôt les deux autres reviendraient il fallait se décider rapidement.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Lun 28 Juil 2014 - 15:48

La réponse de la jeune femme convenait au nain et il acquiesça d'un mouvement de la tête. Bardok se dirigea lentement vers le sud. Il y avait quatre gardes. Deux autres étaient plus loin en train de discuter. Il décida de s'occuper de ces deux la en premier. Il ramassa un caillou au sol et le lança au niveau des gardes. La réaction fut immédiate : ils s'éloignèrent, pour voir ce qui avait fait ce bruit. Il se faufila vers eux et d'un coup sec, trancha la tête d'un garde. Le deuxième commença à hurler puis sa tête roula à coter de celle de son compère. Cependant, le bruit devait avoir été entendu par les autres, car les bruits de pas se déplaçait déjà vers lui. Il prit quelques instants pour réfléchir...

Il décida finalement de les attaquer de front en enflammant son arme. Le liquide prit un petit moment à s'enflammer, mais la flamme dansait allégrement sur l'acier. Le premier garde ne vit pas le coup venir et le second, surprit par la mort de son camarade, subit le même sort. Mais le troisième ne se laissa pas faire et dévia habillement la hache du nain. Les deux gardes se placèrent de part et d'autre du nain. Pendant que l'un attaquait, l'autre guettait une occasion pour soulager son compagnon. Le vieux nain tenait le rythme tant bien que mal, les gouttes de sueur s'évaporaient à peine sortit. Il n'avait jamais vraiment pu utiliser son élixir assez longtemps pour en subir les contrecoups. Mais la chaleur l'atteignait autant que ses adversaires et après une passe d'armes durement enchaîne, le nain parvint à couper la main d'un garde. Pendant qu'il hurlait à terre, l'autre fonça de colère sur le nain et négligea la contre attaque du nain qui s'avéra fatale.

Bardok s'approcha du récent amputé et le tira à lui

-Qu'est-ce que vous transportez ?! Dis-moi et ta mort sera rapide!

-Plutôt crever... lui répondit le garde en crachant au visage de son adversaire.

Le nain trancha la gorge du garde. Il ne pouvait pas le laisser agoniser, ce n'était pas son genre. Il prit un moment pour souffler et se dirigea vers la jeune femme. Peut-être avait-elle besoin de lui ? Il redoubla de vitesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Mar 29 Juil 2014 - 4:37

La bataille était inéluctable, je le savais et pourtant je ne pouvais m'empêcher de me dire qu'on aurait peut-être pu procéder différemment. Cependant peut importe la façon de le tourner, rien n'aurait pu changer la donne en vérité. J'avais beau tenté de tourner et retourner dans ma tête la situation, il n'y avait pas moyen. Ceux-là n'était pas du genre à laisser couler et puis au vu des sentiments qui régnaient alentour, je doutais fortement que la conversation soit l'un de leur fort. Laissant de côté cela, je vis l'assentiment du nain et le laissa s'éloigner vers le Sud. Inutile de sortir les cimeterres pour l'instant, il ne me serait pas utile. La foudre par contre serait mon atout le plus précieux. Il s'agissait d'un moyen de défense astucieux mais aussi un très bon moyen de prendre la main sur certains et ainsi je pouvais le faire parler au lieu de tuer. Je laissais donc tomber les armes pour le moment, cherchant l'effet de surprise. Inutile de sortir la foudre maintenant, cela ne ferait qu'attirer l'attention et finalement je me mis à courir vers eux. La vitesse était mon meilleur atour, ma petite taille jouait aussi dans la balance. Il ne me fut pas longtemps pour arriver à leur portée et ils n'eurent pas réellement le loisir de dire quoi que ce soit que mes deux mains s'éclairaient et qu'ils finissaient paralyser. Le temps était minime, mais je n'eus pas réellement le temps me pencher la dessus que les trois autres arrivèrent. Je sortis le premier cimeterre, cherchant à toucher l'un des trois. Il me fallut toute l'agilité que je possédais et aussi une blessure au bras. L'une de leur lame venait de m'entailler le haut du bras.

Je me relevais et sortis le second cimeterre. La douleur n'était pas assez forte pour m'empêcher de le manier. Il ne s'agissait que d'une égratignure après tout. Le combat s'engageait alors avec les deux restant. Je devais me dépêcher. Il ne fallait pas que je perde de temps. Tant pis pour la gentillesse et les sommations. Le premier reçu mon cimeterre dans le ventre le couchant à terre, le second prit le deuxième au niveau du cœur. Je me dirigeais alors vers les deux encore paralyser, laissant mes appréhensions de côté, j'avais décidé d'aider les gens peut importe le prix. Les tuer fut moins facile que je ne l'aurais penser et finalement le dernier me sauta dessus alors que je venais tout juste de me retourner. Sa force était considérable à rapport à la mienne, seulement il avait oublier quelque chose. Les cimeterre pointer vers lui et il s'empala dessus. Ce fut à ce moment que les deux autres décidèrent de revenir, ceux qui était partit se soulager. Le carnage était bien trop visible et avant que l'un d'entre eux ne puisse dire quoi que ce soit, l'un de mes couteaux de lancer finit dans sa tête. Je remerciais intérieurement mon père de m'avoir apprit à lancer des couteaux. Je me jetais sur le second pour le faire parler. Il nous fallait des informations, nous devions savoir. Je ne pouvais pas le laisser partir sans rien avoir, j'avais donné ma parole. Le paralyser fut facile, son regard emplit de haine me frappa de plein fouet. Il n'y avait pas de rancœur à avoir. Ils étaient clairement là pour l'argent et tuerait quiconque s'opposerait à eux.


« Qui vous a ordonné de charger ces marchandises ? Qu'est ce que vous transportez et vers où ? »

« Va te faire voir. »

« Tu sais, il existe bien pire que la mort et je peux peut-être t'en donner un aperçu. Ce pouvoir à beau paralyser, mais il n'enlève pas la douleur de l'électrocution n'est-ce pas, je peux le voir. Que dirais-tu de jouer ? »

J'avançais ma main vers lui doucement. Je ressentis alors son affolement, sa peur. Peut importe qui il était, il était un homme comme tout le monde et le fait d'être torturer n'était pas réellement à son goût.

« Ne faites pas ça. Nous travaillons pour Rayan Dreno. Il nous a demander de garder les marchandises seulement. Il nous a pas dit ce qu'on allait en faire. Voyez, c'est que pour l'argent. Y'a juste un truc bizarre, il a cacher quelque chose là bas, soit disant c'est précieux et faut faire attention avec. Je sais pas trop je vous en prie. »

Mon regard se posa sur le nain. L'homme venait de nous montrer une caisse. La paralysie prit fin alors que je venais de finir de l'attacher. Je me tournais vers Bardok et l'homme et finalement reprit la parole.

« Bien allons voir ce qu'il y a dans cette caisse. Et j'espère pour vous que c'est ce que nous cherchons. »

Cette dernière phrase s'adressait au gars qui avait une véritable trouille. Cependant alors que nous nous dirigions vers la caisse le nom du type percuta dans ma mémoire.

« Attendez il a bien dit Rayan Dreno non ? Le fils du type qui est venu vous chercher ? Pourquoi ferait-il une chose pareil ? »

Ces questions m'étaient bien plus destinée en vérité. Je savais au moins une chose, il y avait là un début de la réponse au mystère, mais il restait encore nombre de chose à éclaircir.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Ven 1 Aoû 2014 - 15:24

Bardok assista à la scène de torture avec une certaine sensation d'écoeurement. Même si les tortures naines pouvait être bien pire que l'électrocution, cela restait une torture. Et elle s'avéra brève et efficace. Chez les nains, surtout dans sa jeunesse, Bardok avait pu assister à la torture de grand bandit. On leur versait de l'or en fusion sur la tête pour les «couronner» de leur crime. Il en vint à se demander si la détective avait déjà eu recourt à ces pratiques... Le nain n'avait pas réagi quand le garde prononça le nom de Rayan Dreno, mais quand Eliaë fit la remarque, il commença à comprendre.

-Je ne sais pas... Nous ne savons rien de cette famille après tout, peut-être est-il adopté ? Et une autre famille lui a proposé de l'or contre ce vol ?

Tant de raisons à ce vol était plausible. Mais Bardok pensa que la seule réponse sortirait de la bouche du commanditaire lui-même.

-Nous devrions prendre la statuette avec nous, mais ne pas la rendre pour le moment. proposa le nain. Nous aurions ainsi l'opportunité d'interroger la famille sur un possible ressentiment de Rayan ou un motif. Et puis, nous devons nous assurer qu'il ne soit pas au courant que nous avons la statuette. Et je pense que notre ami peut s'en occuper non?

Il regarda le garde et lui fit comprendre que le cas échéant, il rejoindrait ses camarades. Le nain savait que ses idées étaient loin d'être les meilleurs et, en ce qui concerne les relations avec les humains, il était loin de savoir faire le bon choix. La jeune femme ferait certainement une meilleure proposition.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 3 Aoû 2014 - 5:22

Se diriger vers la caisse était bien plus agréable que d'obliger un crétin à parler. Cela m'en avait donné des frissons, mais je n'avais pas pu faire autrement. S'il avait pu le faire, il nous aurait tuer tous les deux alors pourquoi lui épargner la souffrance qu'il aurait aimé nous faire endurer. Ce que le nain ne savait pas chez moi c'était que je ressentais ses sentiments à lui et que je pouvais en quelque sorte prévoir ce qui allait nous tomber dessus. Oh bien entendu, il n'y avait rien de certains, cependant lorsqu'une personne vous envoyait des tonnes d'onde de haine ce n'était pas pour vous offrir un verre ou alors c'est qu'il était empoisonné. Je laissais donc tomber mes réflexions et me dirigea tranquillement vers la caisse. L'ouvrir fut une tâche assez aisé et récupérer la statuette en fut une autre encore plus. Seulement je ne savais pas pourquoi mais j'avais la très nette impression que tout ne s'arrêtait pas là. Pourquoi le fils aurait voulu prendre cette statuette et la vendre ? Sa famille ne comptait-elle pas pour lui ? Je secouais la tête comme pour chasser les idées qui me venait. Je n'avais jamais réellement connu le sens de la famille peut-être possédait-il certain ressentiment à leur égard. Mais quoi qu'il arrive Bardok avait raison, hors de question qu'il sache que la statuette était en notre possession et il avait raison sur un autre point, si le garde faisait en sorte de masquer notre intervention il aurait la vie sauve, dans le cas contraire le retrouver ne serait qu'une partie de plaisir.

« Bien, il me semble que c'est ton jour de chance. »

Je m'approchais de lui. La foudre ne crépitait plus sur mes mains pourtant la perspective de se faire électrocuter ne lui plaisait pas plus qu'auparavant et alors que je m'avançais, il tentait de s'enfuir.

« Hé reste tranquille s'il te plaît. Si aucun de vous n'aviez eu envie de nous tuer, aucun ne serait mort. »

« Je... Vous me foutez la trouille avec votre sort là. »

« T'en fais pas mon gars, je ne vais pas te faire de mal. On aurait quelque chose à te proposer et surtout ça te permettrait d'éviter le mercenariat et donc une mort certaine. Es-tu prêt à m'écouter ? »

Il hocha la tête et alors je repris la parole.

« L'homme qui vous a ordonné cela, il ne devrait plus tardé. Tu ne dois pas dire que tu nous a vus. Il ne dois pas savoir que nous avons cette statuette. Si tu suis ce plan, tu n'auras qu'à venir me voir à la Goule souriante demain à midi et je te donnerais un travail. Je connais quelqu'un qui pourrait avoir besoin de tes dons. Arrête de tremblez enfin, je ne vais pas te manger il me semble. »

Un sourire s'inscrit sur mon visage pour lui montrer que je n'avais pas l'intention de lui faire du mal et il se détendit.

« Peux-tu faire ça pour nous ? »

« Bien sûr tant que vous me laissez en vie je le ferais. J'espère juste qu'il ne me tuera pas. »

« Ne t'en fais pas, il n'en fera rien. Bon courage. »

Il ne nous fallut que quelques minutes pour sortir de la ruelle avec la statue. Au même moment le garde regardait avec un regard ahuris ses camarades et Rayan arrivait tout juste.

« Merde, qu'est ce qu'il s'est passé ? »

« Je ne sais pas monsieur, je viens tout juste de revenir, on m'avait envoyé chasser un animal mais je ne l'ai pas trouvé de mon côté. »

Bien, au moins il était assez bon menteur. Maintenant il était temps d'aller voir la famille. Pour quelques petites explications. La route ne fut pas plus longue que celle que nous avions eu avant. Le silence des rues régnait et fut bientôt interrompu par les coups que je portais à la porte. Le majordome de la famille vint nous ouvrir et après nous être glissé dans la maison, je ne laissa pas le temps à nos interlocuteur de parler.

« Bon, nous voulons bien vous aider, mais il y a des limites tout de même. Se foutre de nous n'est réellement pas envisageable et j'ai bien l'impression qu'il n'y a pas toute l'histoire. Alors dites moi, pourquoi votre cher Rayan veut s'emparer de votre précieuse statuette ? »

Un silence de mort régna alors dans la maison. De ce que je pouvais ressentir, aucun d'eux n'était visiblement au courant ce qui était d'autant plus étrange. Comment n'avait-il pas pu voir les agissements de leur fils ?

« Mais, ma dame, Rayan a disparu un peu avant que la statuette ne soit volé. On nous a dit qu'il avait été perdu en mer. Voyez-vous, il était marin et voyageais souvent. Il trouvait d'ailleurs cette idée de malédiction totalement alambiqué. À bien y repenser, il me semble qu'il nous a souvent proposer de vendre cette statuette qui valait probablement son pesant d'or. Nous nous sommes disputer à cet effet avant son départ et nous l'avons d'ailleurs regretté quand nous avons appris sa mort. »

« Eh bien laissez moi vous dire que votre fils est bien vivant. Nous en avons entendu parlé pas plus tard qu'il y a quelques heures et visiblement il compte prendre le large avec de la marchandise de valeur. »

Tous se regardèrent et je sentis la tension s'accumuler dans la maison. Je sentais la colère des uns et surtout l'inquiétude du plus vieux qui avait une trouille bleue de cette malédiction. Et un bruit nous fit tous tourner l'oreille. Sur la pointe des pieds nous nous dirigeâmes vers la cave d'où venait le son et qui devait contenir la statuette. Ce qui se passa nous coupa le son à tous. Le fils mort était là, râlant. Un passage était ouvert à même la pierre. Passage que personne n'aurais pu remarqué tellement il était bien fait. Le père déboula dans les escaliers, et partit vers son fils. Au début, je pensais qu'il allait la prendre dans ses bras, mais le bruit de la gifle qu'il lui mit résonna dans toute la cave.

« Mais qu'est ce qui t'arrive le vieux t'es totalement malade. »

« C'est toi qui a un sérieux problème. Te faire passer pour mort, tout ça pour récupérer la statuette de la famille. Tu te prends pour qui à la fin ? Tu pense peut-être que le chagrin ne nous a pas envahit ? Ta mère est morte de chagrin, elle n'a pas pu se remettre de cette blessure, trop déprimé, elle ne peut plus sortir, son petit garçon, son dernier enfant mort. Tu te rends compte ? »

Le vieil homme était dans un tel état que j'avais presque peur qu'il ne meurt lui aussi. Je finis donc par m'approcher de lui pour le soutenir.

« Et si vous nous disiez la vérité ? »

Le jeune soupira tout en se frottant la joue. Visiblement la claque avant été puissante.

« Quand j'ai compris que cette statuette valait énormément d'or, je me suis dit que je pourrais offrir une nouvelle vie à cette famille. Ils sont tous concentré sur cette malédiction, mais moi je sais ce qu'il se passe en vérité, je l'ai vu. Le gars à l'origine de cette soit disant malédiction a aussi eu une famille. Il se sert de passage comme celui là pour parfois échangé les statues. Elles n'étaient là que pour unifier nos familles et arrêter la guerre entre nous, mais elles n'ont rien de magiques. Le soir où la famille les a eu en mains, personne n'a rien remarqué mais celui qui vous les as donné était un puissant illusionniste. Il vous a fait voir une chose et a finis par remplacer les statuettes par une autre tout ça pour faire croire à leur soit disant magie. Je l'ai appris le jour où j'ai surpris sa descendance passer par ce passage. Le gamin m'a tout expliqué. Cette tradition, le fait qu'il n'y avait rien de magique mais que pour éviter que nos trois familles ne se tapent encore dessus, il fallait continuer de jouer cette mascarade. Je suis désolé de n'avoir rien dit, mais vous l'avait dit vous même. Vous étiez tous persuadé des propriétés magique de cette chose, je me suis dit qu'il serait bien assez temps de vous en débarrasser. »

L'explication était plausible et regroupait nos investigations. Le fils avait voulu libérer sa famille en quelque sorte mais n'avait réussit qu'à créer un souci. Sa mère était dans un état de déprime intense et il allait lui falloir du temps pour revenir à la normal.

« Eh bien, voilà qui explique de nombreuses choses non ? »

« Oui, effectivement. Je n'ai même pas tenter de comprendre ces statuettes, j'ai de suite supposer que ce que nos ancêtres avaient écrit étaient juste. Mais ce n'était que de la poudre aux yeux, je suis un idiot d'avoir pu penser qu'elles étaient magiques. Il va falloir changer notre perception des choses et surtout penser à panser les blessures et discuter avec les autres familles. Je pense qu'il est tant que nous arrêtions toutes ces querelles ainsi cela pourra libéré la jeune homme qui doit venir. Il ne devrait pas avoir à subir ce genre de chose seulement parce nous sommes trop idiot pour nous rendre compte de nos erreurs. Je commencerais demain à la première heure. En tout cas, nous n'avons plus la statuette et si tu es venu ici c'est que tu ne l'as pas plus. »

Le jeune homme fit non de la tête et finalement je me tournais vers mon comparse d'enquête. J'attendais son assentiment pour leur rendre la statuette et puis, il avait probablement des choses à dire après tout ça.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardok
Lame de dragon
Lame de dragon
avatar
Âge : 177
Philosophie : Instinct
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
540/5000  (540/5000)
Adage: Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n'en est pas plus grand pour cela.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Dim 3 Aoû 2014 - 10:24

Bardok laissa le soin à Eliaë de s'occuper d'expliquer le plan au garde. Il tremblait de peur et Bardok pensa : Si un nain était à sa place, il se ferait tuer sur le champ.... Il a de la chance que les humains ne soient pas aussi fier que les nains. Le garde n'avait pas vraiment d'autre option et il accepta. Et quand ils partirent, le vieux nain vit que l'homme tenu parole. Ils se dirigèrent vers la maison et la détective commença directement.

S'en suit une chose parfaitement incompréhensible pour Bardok. Il avait beau suivre toute la discussion, il ne comprenait absolument rien à cette histoire. Encore des problèmes d'humain pensait-il. Les révélations ne lui faisaient aucun effet et la révélation finale de Rayan ne lui fit pas plus d'effet qu'une brise au bord de la mer.

Par contre, il comprit directement lorsque le sujet de la statuette fut abordé et que le regard de la jeune femme se tourna vers lui.

Il toussota un peu et annonça.

-À dire vrai, nous avons trouvé une statuette richement orné dans le ruisseau d'un sentier. Probablement tombé d'un chariot, qui sait ? Vous pouvez y jeter un coup d'oeil?

Il sortit la statuette de sa besace et la tendit. Tous furent surpris de trouver la statuette familiale dans les mains du nain.

-C'est la statuette familiale, mais... Le patriarche regarda sa famille et après des regards d'approbation ... vous pouvez la garder. Elle nous aura causé plus de tort qu'autre chose.

Le nain le remercia et laissa au soin de la détective la lourde tâche de récupérer la récompense de leur mission. Il n'avait le chic pour ça. Il attendit devant la maison, fumant sa fidèle pipe assit dans l'herbe et griffonnant dans son manuscrit son aventure. Lorsque la détective sortit, il lui tendit la statuette.

-Tenez, elle sera mieux chez vous que dans mon sac. Je dois bien vous avouer que je n'ai strictement rien compris mais je suis heureux que tout ce soit bien terminé

Le nain sourit et invita la jeune femme à boire à réussite de leur mission à la Goule souriante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   Mar 5 Aoû 2014 - 4:57

L'histoire paraissant rocambolesque, mais je comprenais parfaitement ce que la famille avait chercher à faire, enfin la famille d'origine. Visiblement mon compagnon d'enquête était quelque peu dans le flou, peut-être qu'un résumé pourrais lui être utile après tout. D'un autre côté, comprendre tout cela s'avérait compliqué, il s'était agit d'un véritable sac de nœud pour pas grand chose en vérité. Et cette statuette qui ne représentait pas plus que la stupidité de trois familles qui ne savaient pas se compléter. Lorsqu'ils décidèrent de ne pas la garder un sourire s'afficha sur mon visage mais le pire fut quand Bardok me l'a tandis. Qu'allais-je faire de ce vestige d'un passé oublié sur ce avait été et aurait pu être si trois familles ne s'étaient pas entre déchiré ? Vestige d'un passé désormais derrière eux. Pour cela je pris la statuette remerciant le nain. Je le mettrais dans la vitrine des objets d'enquête résolue et qui se finissait bien. Un autre sourire se fit lorsqu'il me proposa d'aller boire à la Goule souriante, je n'étais pas du genre à boire de l'alcool, mais une bonne boisson bien fraîche ferait l'affaire. En chemin je décidais de lui offrir un résumé de la situation.

« En fait le problème était simple. Il y a de cela plusieurs siècle, les trois familles se déchiraient pour des choses anodines et ridicules. Alors la quatrième famille du secteur décida d'agir. Ils firent venir un forgeron que personne ne connaissait. Les statuettes passèrent alors pour magique mais en vérité plusieurs jeux de statuette avait été créer dans différentes positions et les passages secret permettait à la famille qui avait décidé d'arrêter le massacre de changer les statuettes pour leur faire croire qu'il s'agissait d'une vraie malédiction. »

Je n'étais pas certaine que mon explication soit plus clair mais je continuais.

« Ainsi, croyant la malédiction avéré, les familles restèrent soudées et ce durant les différentes siècles. Mais Rayan avait découvert la supercherie et finalement à chercher à comprendre. Lorsqu'il a découvert la vérité il a voulu libérer sa famille de cette soit disante malédiction en éloignant la statuette, mais il s'y est prit de la mauvaise manière. Maintenant que la famille à comprit ça, elle va pouvoir parler aux autres, s'ils se sont entendu toutes ces années à cause d'une pseudo-malédiction il devrait s'entendre encore maintenant qu'ils savent que ce n'en est pas réellement une. »

Je m'arrêtais une nouvelle fois puis reprit tranquillement alors que l'on venait d'arriver.

« Il ne s'agissait à l'époque que d'un moyen de mettre un terme à une guerre entre famille et de pouvoir les réunir pour qu'ils travaillent ensemble. Ce n'était ni plus ni moins que cela. Une façon assez particulière mais visiblement efficace. »

Arrivée dans la taverne, je commandais une limonade bien fraîche avec de la menthe dedans. J'avais un petit faible pour la menthe. Je finis par tendre une bourse bien rempli au nain en face de moi.

« Voilà pour vous, ils ont été plutôt généreux en plus de cette statuette. J'ai été ravie en tout cas de travailler avec vous. »

Et c'était vrai. L'habitude de travailler toute seule, je n'avais jamais eu personne pour m'épauler. C'était assez agréable en vérité, même si je préférais quand même faire le gros de mes affaires seule, déformation professionnelle probablement. J'attendais donc qu'on me serve ma boisson en pensant à une nouvelle enquête de terminée. Décidément j'aimais réellement faire ce travail, peut importe ce que cela m'apportait comme souci ou non.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)
» Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen
» [Terminé] "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu."
» Sous le masque, peut se cacher bien des choses! [PV Olivia]
» Une rose aussi belle soit-elle peut cacher une guêpe. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin :: Hydrasil-