­
 

Partagez | 
 

 Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Mer 23 Avr 2014 - 15:49

Il fait beau ce matin, je me sens d'humeur travailleuse. Une bonne journée pour travailler. Je me prépare comme tous les matins. Sur le chemin je salut les passants, je suis d'une extrème bonne humeur ! Arrivé à la forge le forgeron me demande d'aller acheter des matériaux de base... Son fournisseur habituel n'a pas pu honorer sa commande et il va être en retard si il y va lui-même. Il me donne un petit pécule pour l'achat des marchandises et retourne à son enclume.

Peu enchanté à l'idée de courir les marchants je me rends dans le quartier commerçant. Je presse le pas sur la route, une balade m'enchante toujours mais le temps est compté. Il ne faudrais pas que quelqu'un achète les matériaux avant moi . Un marchand attire mon attention. Un homme de petite taille, vraiment petit. Un bien curieux personnage. Des cheveux blond une barbe légèrement plus foncé mais assez longue, une armure de belle facture et une hache également de bonne qualité. Il doit savoir se battre, tout cet attirail me pousse à être méfiant. Malgré tout j'aime bien son allure. Il a une pipe un des instruments étranges, il doit avoir bien des histoires à raconter.

Sa marchandise est incroyablement variée. Je salut le nain d'un signe de tête accompagné d'un bonjour. Je me met à faire le tour de la marchandise, des objets étranges sont à vendre, d'autres un peu moins. Je dois me concentrer, il me faut des matières premières au plus vite. Et pourquoi pas des matériaux plus exotiques afin de forger de beaux pommeaux et de créer des jolis ornements. Cela ne fait pas parti des impératifs mais sait-on jamais... cela peut permettre de créer de bien belles lames et donc un bénéfice non négligeable.

« Excusez-moi mon chère ami. Auriez-vous des matériaux pour une forge. Du fer, de l'acier, du charbon ou autre combustible ? Pour le métal, en lingot de préférence, pas de minerai brut.
Il m'en faut une bonne quantité. 

Et probablement autre chose mais nous verrons ensuite»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Jeu 24 Avr 2014 - 6:13

La bonne fortune m'avait souri. J'étais au plus bas, j'avais tout perdu. Et gros. J'avais perdu gros. Et voilà qu'un homme encapuchonné sorti de nulle part me ramène tout mon sac de marchandise. C'était difficile à croire qu'il y ait des gens bons en Basse-Ville. La Confrérie des rapaces. J'en avais entendu parler mais encore jamais croisé un seul membre. Je lui dois beaucoup.
Mais la situation critique dans laquelle je m'étais trouvé pendant quelques heures m'avait fait beaucoup réfléchir. Je pensais avoir une grosse dette envers l'Union, et j'avais alors pensé à disparaître un temps. On me savait intègre, je pense qu'on n'irait pas jusqu'à penser véritablement que je me sois enfui avec la "caisse". C'est donc qu'il m'était arrivé quelque chose. Et probable que l'Union ne remuerait pas beaucoup de hauts et de bas pour arriver au fin mot de l'histoire. Ca, c'était à la condition que je me fasse oublier un temps, et donc il fallait que je quitte Hydrasil. Mais cela voulait donc dire que je pouvais allègrement profiter des ventes des marchandises dont je cherchais à me débarrasser. On a que faire d'un si gros sac sur les routes, c'est une invitation à se faire détrousser.
C'est pour cette raison que je me trouvais dans le quartier commerçant à exposer mes biens, et il y avait là l'embarras du choix.


J'avais déjà marchandé quelques babioles et quelques outils nains à bon prix sans pour autant surenchérir inutilement. Je n'étais pas là pour obtenir un maximum de profit. Lorsque soudain, sans que je ne le vois approcher, un grand individu élancé aux yeux gris se trouvait devant moi et observait avec attention les différents objets présents. Il avait un air très attentif et il examinait chaque avec le plus grand soin. Discret, silencieux, il prenait son temps. J'avais pour habitude de ne pas presser les clients, c'était mieux s'ils étaient à leur aise. En temps voulu, il s'adressera à m...

"Excusez-moi mon chère ami. Auriez-vous des matériaux pour une forge. Du fer, de l'acier, du charbon ou autre combustible ? Pour le métal, en lingot de préférence, pas de minerai brut.
Il m'en faut une bonne quantité.
Et probablement autre chose mais nous verrons ensuite.

Ca n'avait pas traîné. J'étais de bonne humeur.
- Si c'est pour du travail en forge, l'ami, vous vous adressez au bon Nain. Je ne pense pas avoir quoi que ce soit qui ne vous convienne pas. Bon alors pour ce qui est classique, on a du fer, et je vends une lotion anti-rouille qui va avec; si vous souhaitez un matériau un peu moins rustique, on peut toujours faire dans l'argent, y'en a qui aime. Maintenant, si vous aimez les choses sérieuses, j'ai un peu d'ogsanite qui doit me rester -bien entendu vendu avec de la carbonite, sinon aucun intérêt. Ca c'est pour le gros du travail.
Après, si vous souhaitez faire des fioritures, je peux vous proposer pas mal d'autres choses: des pierres précieuses qu'on ne trouve majoritairement qu'en Térovia; de l'or, pour les ouvrages nobles; et si vous êtes réellement quelqu'un, je peux aussi vous proposer de l'amaranthite. Pour le reste, je possède aussi des outils de forge nains qui pourraient fort vous intéresser. Notre réputation dans le maniement du métal n'est plus à faire.
Vous avez des questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 35
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Jeu 24 Avr 2014 - 9:36

En attendant sa prochaine commande, Zardan reçoit 2 plaquettes d'or pour la ventes de quelques marchandises. Quant à ce cher Aodrène, il est à parier que ce commerçant nain souhaitera sans doute commander quelques lames de grande qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Jeu 24 Avr 2014 - 16:41


Le marchand très prévenant, m’ayant laissé regardé ses articles se met imédiatement à mon écoute et me propose du fer. Intéressant mais c’est de l’acier qu’il me faut. L’argent est trop souple il ne me convient pas. Etant donné que je vais me servir de ces marchandises (au moins une partie) je vais choisir ce que j’aime travailler. En me parlant le nain illustre ses propos en me désignant les objets dont il me parle. Il parle fort bien et son discours est agréable, suremment rodé par des années de commerce.

Il en vient au choses plaisantes, je l’écoute avec le plus grand intérêt. L’ogsanite et la carbonite, de magnifique lames sont forgées avec ces matériaux. Cela requiert un grand savoir faire, le processus est complexe mais le résultat est merveilleux, quand il réussi. Les pierres précieuses, nous verrons ensuite, cela peut-être pas mal pour des lames de noble mais je n’aime guère ce genre de travail. Ce n’est pas le but premier d’une lame que d’être ornée de joyaux.

Soudain un mot raisonne comme un son de cloche - l’amaranthite - ce métal si précieux, transparent et limpide, plus dure que de l’acier. Il m’en faut, mais chaque chose en son temps, cela va être un achat personnel si mes finances me le permettent. Quand aux outils nain, ils ne me sont pas très utile, adaptés à de petites mains, mais la curiosité amène parfois de bien belles découvertes.

“A combien faite vous le fer, l’ogsanite et la carbonite ? Pour quelle quantité ?
Vous semblez avoir tout ce dont je puis désirer, cela ammène donc une autre curiosité, avez vous du minerai noir et plus précisément de la spinelle ? “


Je me garde de l’interroger sur l’amaranthite pour le moment, le sujet sera abordé bien assez tôt. Ce marchand est bien étrange, se promener aussi loin avec une telle cargaison. Mêlant produit de base et produits plus onéreux. Si il peut me permettre d’acquérir de ce minerai alors j’achèterais sa marchandise. Je réfléchi encore un moment et ajoute :

“Je peux également mettre mes talents à votre service. Je pense pouvoir satisfaire à presque toutes les demandes: épées, cimeterre, dagues, sabre à deux mains, rapière, hache d’arme, grande hache. Choix du métal, de la taille, des ornement, du bois… Je sais aussi restaurer des armes ayant servi.”
Revenir en haut Aller en bas
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 35
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Jeu 24 Avr 2014 - 17:25

**Hors jeu** 

Cher Ao, nous considérons tes messages comme des messages de métier pour ce qui est de la réputation mais nous attendons que tu vendes une arme ou que tu te fasses payer en échange de services à la forge pour te remette un montant en or. Cependant le montant sera plus élevé qu'à l'habitude puisque tu auras tout de même fais plusieurs messages pour arriver là ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Ven 25 Avr 2014 - 5:40

Ainsi donc j'avais affaire non pas avec un simple artisan, mais aussi un commerçant. Pourquoi pas, le troc a toujours fait des heureux. Si tout le monde y trouve son compte, alors il n'y a pas de raison de ne pas le faire. Il suffit juste de bien négocier. L'expérience m'avait appris qu'un compromis, c'était lorsqu'aucune des deux parties n'étaient entièrement satisfaite. C'est pour cette raison qu'il fallait viser la collaboration, autrement plus bénéfique. Je ne cherchais pas à m'enrichir, la journée jusqu'à maintenant avait déjà été très profiteuse, et il s'agissait surtout de se débarrasser rapidement de toute cette marchandise qui me restait sur les bras. Alors si je devais y laisser quelques pièces et abandonner un peu de marge, ce ne serait pas si grave. Surtout si je pouvais être rémunéré d'une autre manière - il me donnait l'impression d'un artisan sérieux et compétent. C'est tout ce que je demandais. Je ne le jugerai sûrement pas pour ses airs louches et sinitres, ah ça, la capuche en plein jour, on se demande pourquoi. Mais c'est aussi une règle d'or du marchandage: la vie privée de son client reste hors du marché.

"Le fer, l'ogsanite, la carbonite.. tout ça, c'est négociable. Votre proposition de troc m'intéresse grandement, je ne vous le cache pas, et vous me semblez compétent. Alors je vais être franc avec vous: tout ce dont vous avez besoin peut être à vous à condition que je sois satisfait en retour. Voyez, j'ai avec moi des plans pour un mécanisme que j'ai dessiné, tout à fait réalisable, cependant il me manque certains matériaux -principalement du bois- et surtout il me manque du temps. Jetez-y plutôt un oeil.
Je lui tendis mes deux morceaux de parchemin sur lesquels étaient représentés mes schémas. Le système était simple, la mise en oeuvre un peu moins. Mais je voulais du travail bien fait. Pendant qu'il observait les plans, je poursuivais:
Maintenant, si vous pouvez véritablement me créer ce que je demande, je ne vois vraiment pas d'inconvénient à vous livrer ce que vous voulez* (*dans la mesure des stocks disponibles, l'Union Cendrée est une marque déposée).
Après, pour ce qui est de la spinelle, c'est peu commun. Et je n'en ai plus sur moi. Mais j'ai traité il y a quelques jours avec ce savant de l'Académie d'Urion qui étudiait présentement le minerai noir et ses propriétés. Le fait est, qu'en bon commerçant, je lui en ai vendu plus que ce qu'il n'en avait besoin et je suis sûr qu'il s'en est rendu compte maintenant. Je peux vous indiquer son nom et où le trouver, si vous voulez. Fortes chances est qu'il ne rechignerait pas à se débarrasser du surplus pour quelques piécettes.
Ok, écoutez plutôt ma proposition: je vous confie mes plans, vous accomplissez le travail demandé avec soin
(insistais-je) et je vous remets du fer, de l'ogsanite et de la carbonite. Ce que vous voyez là est tout ce qu'il me reste, j'espère que cela vous satisfait. Et pour ce qui est de l'information au sujet du minerai noir, je vous fais ça gratuitement. Ou disons, pour une trentaine de carreaux d'arbalète.
Il semblait réfléchir. Ah, tant pis, je n'avais pas envie de garder toute cette marchandise plus longtemps et la journée passait lentement.
Et j'ajoute deux plaquettes naines en or, par toutes les mines!"

J'attendais maintenant sa réaction en espérant que ma dernière remarque ne fasse pas désespéré. Mais cette offre était top classe! Ne pas débourser une pièce pour de l'ogsanite, c'était inespéré. J'étais cependant étonné qu'il ne mentionne pas l'amaranthite, mais j'imaginais que ce n'était pas dans ses moyens. Bien qu'il ne m'en restait que deux lingots, c'était très prisé, ça partirait avec la fin de la journée.
S'il n'acceptait pas mon marché, cependant, je ne voyais pas ce que je pouvais y faire. Peut-être pourrais-je lui expliquer plus en détail l'utilisation du grand compas à pointes sèches à poignée de blocage, ou lui proposer cette longue pipe fraîchement taillée en bruyère, très agréable en soirée après une longue journée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Ven 25 Avr 2014 - 15:46


Une offre des plus intéressante. Il me demande de réaliser pour lui un travail qui sort légèrement de mes compétences mais qui ne me semble pas insurmontable. Le bois ça me connaît, bien moins que le métal mais j’ai grandi prêt de forets. Cependant tout cela manque de précisions. Ces plans doivent avoir une grande valeur pour ce nain. C’est le moment de lui faire une offre à mon tour.

Il ajoute deux plaquettes d’or naine. Il semble donc pressé de se débarrasser de la marchandise. Sans tromper mon patron je peux bien payer les matériaux au prix normal, le nain en sera que plus disposé à m’accorder ce que je désire. Peu importe d’où vient la marchandise, une fois fondu les lingots ne seront plus identifiables.

“Je vous fait le travail. Il me faudra un peu plus de détails quand aux forces exercés sur certaines pièces afin que je les traite de la bonne façon. Et je suis vraiment intéressé par votre amaranthite. Peut-être pourrions nous procéder à un échange sur ce point ci ?
...
Quand au reste, le fer l’ogsanite et la carbonite, je vous l’achète toujours, au prix fort. Cela posera les bases d’une entente amicale je l’espère.”


Je détail un peu plus les plans, m’attardant sur chaque pièce afin d’en saisir la forme et le travail qui me sera demandé. Puis je m’interroge sur les interactions entre pièces. N’ayant pas le temps de m’attarder sur les plans et ne voulant pas donner l’impression de voler le travail de ce marchand, je l’interroge alors.

Ces plans sont vraiment précis, les détails saisissants. Reproduire les pièces sera facile. J’ai besoin d’en savoir plus sur leur fonction. Quel métal utiliser ? Doivent elles être solide ? Vont elles subir des chocs ? Si vous voulez de la qualité je dois savoir ces choses. Pas nécessairement le fonctionnement de votre invention… mais la fonction des pièces que j’ai à forger, les contraintes qu’elles vont subir. Il en va de même pour le bois. Nous en utilisons un peu à la forge mais je sais ou m’en procurer. Je dois savoir quelles sont les propriétés recherchés.”

Il n’a pas de spinelle, c’est bien dommage mais j’irais m’en procurer d’une autre façon. Mes expérimentations avec ce minerai attendront. Cette opportunité est nettement plus intéressante. De l’ogsanite de la carbonite et de l’amaranthite… c’est inespéré. Cela vaut bien quelques heures de travail et pourquoi pas une bière ou deux.

“Une dernière chose: la qualité demande du temps, la précision demande du temps. Je ferais vos pièces et je les ferais avec toutes mes compétences. Néanmoins je ne travaille pas dans l’urgence. Je m’engage à produire cela, je ne compterais pas les heures de travail mais vous devrez en faire de même.
Si cela vous convient je propose de vous régler le fer, l’ogsanite et la carbonite. Je retourne à la forge porter tout cela au propriétaire puis je commence votre ouvrage.
Demain soir, à l’auberge je vous ferais part de mon labeur.”


Je sors la bourse donné par le patron de la forge pour les matériaux. Ce n’est plus le moment de trainer je dois lui rapporter de quoi travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Ven 25 Avr 2014 - 20:30

Je le regardais partir avec un sac rempli. Il ne me restait plus grand chose à vendre, de mon côté. C'était pour le mieux. Surtout qu'il avait aussi sous le bras mes plans, et qu'il m'avait certifié du boulot bien fait en temps et en heure. C'était le genre d'homme que j'appréciais fortement: du travail de qualité, de la sueur et de la patience. Ca sonnait bien. C'était décidé. Lorsqu'il reviendra demain soir, j'aurai avec moi une lettre de recommandation pour ce savant de l'Académie qui travaillait sur du minerai noir. En espérant que ça puisse l'aider.
Et pour ce qui est de mes schémas, je lui expliquerai tout ça demain. Après tout, bien que les dessins étaient de moi, le mécanisme principal ne l'était pas. Les quelques modifications que j'y ai apportées sont bien sûr estimables, mais cela ne devait pas être très courant de ce côté-ci de la mer des Larmes. Et enfin pouvoir m'en équiper m'arrangeait bien, cela faisait un certain temps que j'attendais d'avoir l'énergie pour le faire, et maintenant je n'avais même plus à en trouver. C'était du gagnant-gagnant. Bonne fortune, quand tu nous souris.

Ainsi donc, il me semblait qu'il ait bien mentionné être intéressé par de l'amaranthite. Cela m'aurait étonné, aussi. Et sachant qu'il avait payé pour ce qu'il avait déjà acheté, il n'aurait pas été honnête de négocier pour deux lingots. Je lui cèderai facilement. Peut-être. Il valait mieux que je cogite là-dessus une nuit, histoire de ne pas regretter. Je me faisais doucement rire. On ne changeait jamais vraiment, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Ven 25 Avr 2014 - 21:14

Zardan reçoit 4 Bel'or pour le tout. Un grand merci au patron d'Aodrène pour cette bonté ! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Mer 30 Avr 2014 - 9:04


Je pars donc avec le sac sur l’épaule. Chargé comme jamais mon pas est lourd et mon agilité s’en ressent. Mais pour ammener toutes ces marchandises à la forge je n’ai pas besoin de faire des cabrioles. Le chemin parraît plus long qu’a l’aller. Le poids sans aucun doute. En chemin je m’arrête chez le menusier habituel de la forge, il s’agit la de trouver le bois demandé par le nain.
Je montre les plans et demande les morceaux choisis dans un bois très dur et non cassant.

Arrivé à la forge je pose les marchandises dans l’arrière boutique. Le forgeron est au travail, je lui met à disposition les différents matériaux dont il a besoin. Et lui montre l’osganite et la carbonite. Il sourrit et continu son travaille, il a manifestement une grosse commande. Ayant déjà fait une part de mon travail pour la journée. Je m’assied dans un coin et étudie les plans du marchand. Pensant chaque pièce, imaginant la fabrication, prévenant les problèmes, envisageant les points sensibles. J’en profite pour reproduire les plans dans mon carnet, on ne sait jamais, cela peut-être utile. Une fois chaque pièce bien modélisé dans mes pensés je pris une profonde inspiration et un peu de repos.

A mon réveil la nuit était tombé, j’allais pouvoir travailler à mon aise. Un peu de charbon, actionner le soufflet et après peu de temps les braises rougissent. Quelques flammes dansent sur un lit rougeoyant, les ombres générés par cette source de lumière dansent également sur les murs de la forge, elles semblent parfois trembler.

Ensuite vient le vrai travail, la fonte de l’acier, la mise en forme grossière des pièces dans des moules. Le métal visqueux coulant doucement dans ces pièces pour en prendre la forme, le crépitement dû à la chaleur, le doux chant du métal en fusion. Tous ces bruits et ces sensations si agréables de nuit et non perçues de jour. Les coups de marteaux commencent, pour façonner les pièces, ils résonnent dans la nuit.
Ensuite vient les ciseaux et autres burins pour découper les pièces.

La nuit se poursuit ainsi au rythme du soufflet et des coups de marteau. Les heures passent et j’ai quasiment tous les morceaux. L’aube arrive, il est temps de prendre un peu de repos. Je m’allonge dans l’arrière boutique, sur une étagère. Le bois est dur et chaud cela apaise mon dos. Le contact est rude mais ces heures de travail ont soumis mes muscles et articulations à des efforts soutenus. Je place mon dos bien à plat et savoure ce moment, une sensation de repos m’envahi, je me sens bien.

...

L’après midi est bien entamée, après avoir signé une des pièces les plus importante du mécanisme je met en paquet mes créations avec soin. En chemin je retourne chez le menuisier que je paie pour son travail. Le travail est soigné, le bois doux au touché, la prise en main est bonne. Ravi je m’en vais, flanant sur le chemin de l’auberge.

J’arrive, j’ouvre la porte et je choisi une table dans un coin, il y a encore peu de monde. La salle est accueillante et propre. La serveuse est souriante et le patron ronchonne comme à son habitude. Je demande une bière à la serveuse qui me l’apporte assez vite. Une fois servi je sors mon habituel carnet et consigne mes impressions quand à cette histoire. Une étrange sensation, c’est presque trop facile… Je dois rester prudent. L’amaranthite peut pousser certains hommes à faire de drôles de choses pour en avoir. J’ai bien moi même passé une nuit à la forge pour cela. Le marchands nain ne devrait plus tarder, je l’attends avec patience.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 35
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   Mer 30 Avr 2014 - 10:24

Le patron d'Aodrène lui remet quelques pièces lorsque il le trouve endormit après une longue nuit de travail. L'Éladrin paie ensuite le menuisier pour ce superbe ouvrage avant de se commander une bière.

En cumulant tout ça Aodrène récolte 2 Bel'or. Une fois cette commande conclue il pourra sans doute savourer bien plus qu'une simple pinte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des fournitures pour la forge - Aodrène Hedan & Zardan Ok'karak
» Nouveauté Forge World
» Fournitures électriques
» [East Blue- Shimutsuki] La forge de Yamamoto
» Catalogue de la forge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: La Goule souriante :: Écrits archivés-