­
 

Partagez | 
 

 Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Mar 22 Avr 2014 - 16:45

23ème jour d'Autron 16ème année de l'ère du Second souffle
Cap-givre, village de 54 habitants situé à 12 kilomètres à l'ouest de Fort-froid
À l'aube

Frey fixait le feu dans l’âtre perdu dans ses pensées tandis que l’aube redonnait vie au village. Il n’osait se lever de peur que sa nervosité le gagne de nouveau, mais il n’avait pas vraiment le choix, son invitée serait bientôt là. Le temps était calme, son voyage depuis la capitale devait s’être déroulé sans soucis, il le fallait puisque le temps était compté.

Les cabots des Roth, ses voisins immédiats, poussèrent quelques jappement indiquant la présence d’un inconnu, ce devait être elle. Quittant son fauteuil il replaça sommairement ses vêtements en se dirigeant vers la porte. Trois coups timides furent portés sur la paroi de bois et le vieil homme s’empressa d’ouvrir en souriant gentiment. Il resta immobile un moment frappé de plein fouet par sa beauté. Si ces talents de détective étaient comparables à son apparence, elle serait parfaite pour le boulot.

« Entrez mademoiselle Asiniël, entrez. Je suis Frey Gregory Delongbois, mais appelez-moi Frey. Vous avez fait bonne route j’espère? »

Il l’invita donc à entrer dans sa petite chaumière qui baignait à présent dans la lueur des premiers rayons de soleil. Ses yeux vagabonds furetaient tout autour, à croire qu’elle était constamment à la recherche d’indices, d’énigmes. Le vieux Frey sentait et surtout espérait qu’elle était faite pour cette délicate mission.

« Vous pardonnerez j’espère le peu d’informations contenues dans ma lettre, mais il valait mieux que je vous les transmette en personne. Encore merci d’être venue, un grand merci. Allons droit au but; je crois qu’il se trame quelque chose de grave au sein de la communauté de Quiétude, ce village de demi-êtres situé à quelques kilomètres d’ici au sommet du mont que l’on appelle la colline divine.

Je rends souvent visite à ma sœur Evy qui demeure là-bas, elle est une Tiefflin. La semaine dernière elle a disparu sans laisser de trace et la milice sur place à pousser les recherches très loin sur les terres, mais rien du tout! Je suis affligé, terrorisé. La seule chose que nous savons c’est qu’elle aurait dit à l’une de ses amies, Tamaly, qu’elle était suivie depuis quelques jours mais qu’elle ne savait pas par qui. Plus personne ne cherche faute de savoir quelle direction prendre.

J’ai fait appel à vous puisque vous pouvez aisément vous faire passer pour une des leurs, votre beauté me rappelle celle de ma tendre Evy. Rendez-vous à Quiétude, dites-leur que vous avez envie de les rejoindre mais que vous souhaitez d’abord rencontrer les villageois et connaître leur mode de vie. Je vous donnerai la clé de la maison de ma sœur, commencez votre investigation chez elle et ensuite questionnez les gens. Je sais qu’elle n’avait aucune raison de partir et jamais elle n’aurait osé me faire une telle frousse. Elle est en danger, je le sens! Voici la moitié de votre paiement, lorsque vous la retrouvez, vivante ou…Enfin vous avez compris, vous aurez l’autre moitié. Une vie est en jeu et personne ne m’écoute, je n’ai que vous mademoiselle Asiniël, que vous. Alors…Acceptez-vous? »

Frey soutenait le regard azur de la détective, elle était impassible alors impossible de connaître ses intentions.

Moitié du paiement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Mer 23 Avr 2014 - 8:08

Une lettre, voilà ce qui m'avait fait voyager durant des jours, voilà ce qui m'avait amené dans ces contrées froides pour finalement poser mes guêtres et chercher la personne qui avait demandé de l'aide. Comme à mon habitude, je n'avais pas hésité. Le besoin d'aventure était pressant et cela faisait quelque temps que j'avais envie de visiter la Norpalie. Contrairement à Bélin qui m'avait vue naître et où je vivais aujourd'hui ou à Varakir que j'avais connu enfant et qui m'avait vue grandir, je ne connaissais pas grand-chose à ses contrées froides. La fraîcheur m'avait d'ailleurs pas mal interpellée, heureusement pour moi je voyageais tout le temps avec un set de vêtements pour le froid et un autre pour le chaud. Je n'avais eu qu'à me vêtir pour finalement me rendre compte de la beauté de ces contrées. Mon regard se posait sur des merveilles que je n'aurais jamais imaginé qui aurait pu croire que la neige et la glace puissent faire d'aussi belles choses ? Plus je regardais et plus je me sentais fascinée. Mon enfance refit surface doucement alors que je cherchais dans ma mémoire si j'avais déjà vu ce genre de choses, mais j'avais beau chercher il me semblait que jamais je n'avais remarqué ces sculptures de glace naturelles, ces amas de neige qui avec le vent donnait des formes étonnantes tel de l'art. Je m'émerveillais tranquillement jusqu'à me rendre compte que je n'étais pas réellement venue pour cela. On m'avait pour ainsi dire convoqué en quelque sorte et je me devais de répondre favorablement à cette personne.

Je ne mis pas beaucoup de temps à trouver la maison de mon commanditaire, ma venue fut assurée par des aboiements et lorsque je frappais doucement à la porte, un visage vieux et souriant m’accueillit tranquillement. Mon sourire se fit alors des plus naturels. Je n'étais pas du genre à sourire en vérité, rare était les fois où je le faisais. Le gros problème c'est que dans mon métier passer inaperçu fait un peu partie du travail, hors il y avait des moments où être sympathique n'aidait pas réellement à passer inaperçus. Seulement avec ce vieil homme, je ne savais pas pourquoi, mais mon sourire était venu tout naturellement, peut être parce que pour beaucoup ce n'était que par intérêts personnels qu'ils venaient pour acquérir mes services. Je ressentais au fond de moi les sentiments du vieil homme. Angoisse, peur, cela devait faire des jours qu'il se rongeait les sangs en m'attendant. Je ne pouvais pas réellement le décevoir. Il se présenta enfin, me posant une question banale qui me fit sourire de nouveau et finalement me fit entrer tranquillement. Comme à mon habitude mon regard se posa partout autour de moi. C'était assez discret pour ne pas que je tourne ma tête, mais quelqu'un d'avertis verrait immédiatement ma façon de faire. Je repérais tout en quelques secondes. Un moyen de sortir rapidement en cas de besoin, ce qui pouvait me servir d'arme si je venais à perdre mes cimeterres. C'était idiot de ma part, j'en avais conscience, seulement je n'arrivais pas à faire autrement.


« Bonne route oui, seulement surprise par la morsure du froid. Et pour information appelez-moi Eliaë, je n'ai pas réellement l'habitude qu'on m'appelle par mon nom de famille. »

Une expression douce s'afficha sur mon visage. Il est étrange comme parfois certaines personnes arrivent à nous mettre à l'aise instantanément. Contrairement aux autres, je ne ressentais aucune envie, aucun désir particulier si ce n'était l'aide qu'il me demandait. Il semblait cependant fasciner par quelque chose, je savais décrypter les sentiments, mais je n'arrivais pas toujours à les associer. Haussant un temps les épaules pour moi-même, je finis par arrêter de regarder partout et finalement Frey reprit la parole m'expliquant ce qu'il s'était passé. Ainsi donc sa sœur avait disparu, sans laisser de trace. Même la milice n'avait pas réussis à trouver de trace. Étrange, tout cela était réellement très étrange. Et cette histoire comme quoi elle se pensait suivi ne disait rien qui vaille. Voilà qui promettait de l'aventure, seulement je devais me concentrer sur l'objectif retrouver la sœur de cet homme et j'espérais bien la retrouver vivante. Lorsqu'il parla de ma beauté je ne pus m'empêcher de rougir. Pourquoi les gens amenaient toujours cela sur le tapis. Je ne me trouvais pas spécialement jolie, en vérité il y avait des filles bien plus jolie que moi, bien plus raffinés et bien plus dans le ton des hommes. Je n'étais même pas capable de me faire d'amis. Je soupirais tranquillement, tentant de calmer mon cœur qui s'était emballé. Je ne devais pas me laisser aller par ce genre de réflexion, il n'avait pas dit cela méchamment, ce fut sa dernière phrase qui me sorti de ma torpeur. Un nouveau sourire, je relevais doucement la tête et plantais mon regard bleuté dans le sien.

« Je n'ai pas fait tout ce chemin pour finalement vous laisser tomber. Bien sur que j'accepte de vous aider et je ferais tout ce qu'il faut pour vous ramener votre sœur. »

Même si pour cela je dois une fois de plus passer outre la loi. J'avais eu envie de rajouter cela, mais en vérité ceux qui faisaient appel à moi savait ce genre de choses. Peu importait les moyens tant que j'arrivais à mes fins. Il était vrai que contrairement à certains je n'étais pas facile à déchiffrer, tout simplement parce qu'en tant qu'empathique j'avais appris à cacher ce que je pensais, ce que je ressentais. Un visage impassible qui était ce qui me permettait d'avoir de bon résultat dans mon travail. Oh je ne réussissais pas toujours exactement ce que je voulais, ce n'était pas toujours ce que je cherchais, mais je ramenais toujours une réponse, peut importe ce qu'on me demandait il y avait toujours un résultat même si ce n'était pas tout à fait celui attendu. Je marchais donc dans la direction que m'avait indiqué le vieil homme. Si je me souvenais bien, il fallait d'abord que je me fasse passer pour l'une des leurs. Est-ce que ma taille était un atout dans ce genre de domaine ? Il avait dit des semi-êtres non ? Étais-je réellement si petite que cela ? Je secouais doucement ma tête, quelle ironie tout de même. Moi qui n'étais pas basée sur l'apparence voilà qu'elle allait me servir à quelque chose. Arkaël hennit doucement alors que nous approchions doucement de quiétude. Je n'étais pas certaine que ce nom soit bien approprié en vérité. Un nouveau hennissement de la part de mon compagnon de toujours me fit dire que nous étions arrivés. Descendant de ma monture, j'avançais tranquillement dans ce village, la clé en main. Pour cette fois, je laissais mon empathie filer autour de moi. Je n'avais pas réellement le choix, inutile de retenir mon don j'avais besoin de toutes les informations que je pouvais collecter et cela passait inexorablement par les sentiments des gens de la ville. Mon chemin fut assez rapide jusqu'à la petite maison de la sœur. Avec la clé, j'ouvrais la porte et entrait tranquillement. Il ne me restait plus finalement qu'à fouiller avant d'aller discuter avec tout le monde.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Sam 31 Mai 2014 - 19:10

La Bélinoise ne s’était pas fait remarquer outre mesure pour le moment et il fut plutôt aisé pour elle de se faufiler jusqu’à la demeure de la disparue. Derrière la porte elle découvrit un plancher couvert de papier, de meubles renversés et d’objets divers, apparemment la milice ne s’était pas gênée pour fouiller les lieux à sa façon. Quelques rayons de soleil éclairaient l’endroit mais il y régnait un silence déstabilisant et une pénombre sournoise.

L’Humaine passa plusieurs minutes à fureté et à retourner le désordre en quête d’une quelconque trace de lutte, d’un message qu’aurait pu avoir laissé la victime ou simplement une tâche de sang, mais en vain. Sans doute avait-elle été enlevée au détour d’une rue ou lors d’une promenade, toutefois rien n’était à écarter pour le moment puisque visiblement il y avait une multitude de pistes potentielles.
Elle prit quelques instants pour réfléchir en allant s’appuyer sur le bord d’une fenêtre qui donnait sur une petite place publique. Tous ces êtres atypiques semblaient cohabiter en toute simplicité, dans une transparence rassurante, cela fit sourire Eliaë puisqu’ils paraissaient plus ‘’humains’’ que les Hommes malgré leurs ancêtres de l’Outre-monde. Même si les derniers siècles de terreur n'excusaient pas le comportement raciste des gens, ils l'expliquaient sans trop de peine.  

Se sentant épiée elle dirigea son attention vers un espace sombre entre deux chaumières. Son estomac se noua lorsqu’elle découvrit une paire d’yeux jaunes braqués droit sur elle en provenance des ombres. Elle estima la taille de l’individu à 1,80m mais elle ne distinguait rien d’autre que ce regard flavescent qui persistait à soutenir le sien. Un passant plus tard et l’individu avait disparu, la détective ne perdit pas une seconde et se précipita à l’extérieur tandis qu’une adrénaline familière s’éveillait en elle.

Une fois dans la rue elle ressentait malgré elle l’interrogation des citoyens à son égard tandis qu’elle se précipitait vers la cachette de l’espion. Évidemment il ne s’y trouvait pas. Un homme et une femme s’avançaient vers Eliaë afin de s’assurer de son état. La jeune femme allait bientôt savoir si son apparence était réellement digne d’une Aasimar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Dim 1 Juin 2014 - 9:42

Je regardais le sol de la maison. Des tas de feuilles couvraient le plancher, les meubles étaient renversés et je pouvais voir divers objets éparpillés un peu partout. Il y avait deux explications possibles. Soient la dame n'était pas très versé dans l'art du ménage, soit la milice ne s'était gêné pour tout mettre en bordel au moment de leur fouille. Pour être honnête je savais que la seconde solution était la bonne. Pestant contre ces idiots finis, je regardais un peu partout. Ramassant les papiers, ramassant les meubles au passage. Je n'avais pas réellement le temps de tout ranger, mais je pouvais au moins remettre un peu d'ordre.lorsque mon regard passa dans la cuisine le même état de désolation me fit grincer des dents. Ce n'était tout de même pas croyable de pouvoir tout foutre en l'air seulement pour fouiller. Il ne savait pas le faire sans mettre tout sans-dessus-dessous ? Je secouais la tête en signe de négation. En vérité et pour ne pas être poli, il n'en avait rien à foutre surtout. Je finis par remettre un semblant d'ordre, sans faire le ménage, mais au moins tout était à peu près bien ranger. Je n'avais été cependant attiré par aucun documents ou objets un peu plus étrange. Bizarre. Qu'avait cherché la milice avec tant d'ardeur pour mettre un tel bazar ? Devais-je y voir un signe de quelque chose ? Je rangeais ces idées dans ma tête sans réellement chercher à les démêler. En fait j'avais autre chose de prévu pour l'instant et je n'étais pas prête d'en avoir terminé. Je laissais donc mon regard s'attarder sur des choses et d'autre.

Des traces de luttes, une tâche de sang, des poils ou cheveux posé ça et là, un mouchoir sale ou un morceau de tissus. Seulement il n'y avait rien. Pas la moindre goutte de quoi que ce soit, pas le moindre indices à l'horizon. C'était frustrant dans un sens car mon boulot consistait à trouver un indice, seulement cela révélait une chose aussi, l'auteur de l'enlèvement n'en était pas à son premier et je doutais fortement qu'il soit humain. Quelque chose me disait qu'elle avait été enlevé pour une certain raison. Cela n'était pas bon, mais réellement pas bon. Je finis par me diriger vers le bord de la fenêtre qui donnait sur une petite place publique visiblement. En regardant dehors je remarquais que leur communauté était drôlement soudée contrairement à ce que pouvait être une communauté ''Humaine''. Étrangement, leur sang d'outre-mondien n'en faisait pas des sauvages comme beaucoup l'avait pensé. Je n'avais jamais suivis l'avis des gens, préférant de loin me faire un avis personnel. Il n'y avait rien de mieux pour connaître les autres que de justement chercher à les connaître au lieu d'écouter les rumeurs qui venaient de partout. Un sourire tranquille s'afficha sur mon visage. Quiconque était présent avec moi aurait pu remarqué que la froideur dont je faisais preuve n'était qu'une pellicule faible qui ne demandait pas grand chose pour se briser.

Dans la maison, mon empathie n'avait pas lieu d'être, sauf si quelqu'un se décidais à rentrer. Cependant je sentis quelque chose. Quelque chose d'un peu trop étrange pour n'être qu'un simple pressentiment. Je posais mon regard dehors jusqu'à ce qu'entre deux chaumières je découvre une paires d'yeux jaunes voir dorés peut être. Je ne savais pas trop. D'ici c'était compliqué de bien le voir. Seulement lorsque mes yeux fixèrent ceux qui m'épiais, mon estomac se noua et je me sentis rapidement nauséeuse. Je repris cependant ma concentration. Visiblement l'individu était grand et alors que je cherchais à mieux le focalisé, il suffit du passage d'une personne pour qu'il disparaisse. Hors de question qu'il m'échappe. Je sentis rapidement l'adrénaline du combat faire son effet. Rien de mieux que cela pour galvaniser une troupe. Je sortais donc de la maison, allant vers l'endroit ou j'avais aperçu le regard, sauf qu'il n'y avait rien. Je finis cependant par me rendre compte des sentiments m'entourant qui me percutèrent comme une foule en colère. Je finis par refermer un peu le robinet empathique et finalement me rendit compte qu'il s'interrogeait à mon propos. Une femme et un homme s'avançait d'ailleurs vers moi.


« Bonjour mademoiselle, pouvons-nous vous aider. »

Je jetais des regards frénétique derrière moi, comme si j'avais vu quelqu'un que je pensais connaître.

« Par... pardonnez-moi. Je viens d'arriver et je pensais avoir vu mon amie. En fait elle m'a envoyé sa clé de maison, vous voyez la petite maison là. Elle m'a dit que venir ici était bien mieux que rester dans les villes que nous n'étions pas mal traité et je dois vous avouer que c'est ce que je recherche. Alors je suis venue, mais en arrivant je n'ai rien trouvé à part du désordre. J'ai eu peur et quand j'ai regardé par la fenêtre j'ai cru la voir. Alors je me suis précipité mais ce n'était qu'une illusion. Je ne comprends pas où elle est passé. »

Je devais semblé paniqué pour les deux personnes et c'était tant mieux. Ainsi mon jeu d'actrice n'était pas si mal. J'avais perfectionné cela quelques temps auparavant. Parfois, ne pas être dans la peau de la détective était quelque chose de plutôt sympathique et surtout d'utile. Je finis cependant par reprendre la parole, un peu moins paniqué comme si leur présence m'apaisait.

« Je suis réellement désolé. Je me nomme Aklia Estern. Je suis une Aasimars. J'ai parcouru le monde à la recherche de réponse sur mes origines et ma famille, seulement j'ai pu remarqué que nous n'étions pas toujours accepté. J'espérais qu'ici je pourrais me faire une place. D'ailleurs Evy m'a dit que je pouvais aller voir Tamaly l'une de ses amies si elle n'était pas là. J'espère qu'il ne lui ai rien arrivé de grave. C'est la seule amie que je me sois faite depuis longtemps. »

Je laissais un peu tomber ma peur feinte pour sourire tranquillement.

« J'espère que je ne dérange pas. »

Je les regardais tous les deux d'un air interrogateur en espérant que ma façon d'être était assez Aasimars, surtout que je venais de mettre le doigt sur une réflexion que j'avais eu avant d'arriver au village. Les demi-êtres, il n'était pas appelés ainsi parce qu'ils étaient petits, mais surtout parce qu'ils étaient issu d'une union moitié-moitié et que les êtres demi étaient les outre-mondien. Laissant cependant de côté ces réflexions j'attendais que l'un deux ou les deux daignent me répondre.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Dim 1 Juin 2014 - 21:13

Les deux individus échangèrent un bref regard confus avant que l’élégant Aasimar ose finalement répondre à leur interlocutrice. Cependant son ton se voulait discret, et ses yeux vagabondaient de chaque côté de la place tandis qu’il s’avançait davantage vers une Eliaë des plus soucieuses.
 
« C’est Frey qui vous envoie? »
 
Sa voix était grave et suave mais une profonde inquiétude s’en dégageait. La guerrière eut à peine le temps d’ouvrir la bouche que la jeune femme à la chevelure rousse l’attrapait par la main.
 
« Si réellement vous êtes ici pour Evy, venez avec nous, nous ne pouvons pas parler ici. »
 
Une douce chaleur se dégageait à présent de la main de la Tiefflin au regard cendré qui tentait visiblement de rassurer la Bélinoise en lui transmettant sa sincérité par une aura surnaturelle. La détective n’avait d’autre choix que d’obtempérer tant cette invitation hasardeuse tombait à pic. Était-ce prudent de suivre ces deux inconnus, peut-être pas, mais le jeu en valait bien la chandelle. Opinant du chef elle se laissa guider lentement entre les maisons et quelques instants plus tard le petit groupe entrait dans une chaumière semblable aux autres.
 
[…]
 
Le gentil couple invita la nouvelle venue à s’asseoir tandis que l’Aasimar s’assurait que la maison était sure. Une fois que les rideaux furent tirés et le thé offert, la jeune demi-être donna quelques explications.
 
« Nous sommes vraiment navrés de vous avoir amenée ici avec tant de hâte, nous ne souhaitions pas vous effrayer, mais il est vrai que nous avons été pris au dépourvu nous aussi. Si vous saviez comme je n’espérais plus personne…Ils ont tous abandonné si rapidement, pauvre Evy… Elle marqua une pause. Pardonnez-moi, je suis Tamaly et voici mon mari, Luther. »
 
Une larme vint mouiller son visage pâle, elle bouillonnait de colère et son cœur était en proie à une inquiétude sans nom.
 
« Enchanté, mademoiselle. Laissez-moi vous rassurer, votre apparence pourrait en confondre plus d’un, mais disons que j’ai une certaine expérience dans le domaine alors je sais immédiatement lorsque j’ai à faire à l’une des nôtres. Il sourit gentiment avant de poursuivre en posant sa main droite sur celles de sa compagne. Par courtoisie et excès de prudence, qu’elle est votre nom et que savez-vous de la disparition de notre amie? »
 
Visiblement le couple était sincère et l’espoir nouveau que leur offrait la venue d’Eliaë les rendait fébriles et avides de partager leur savoir. Le hasard faisait bien les choses, enfin, pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Lun 2 Juin 2014 - 5:15

Je regardais les deux personnes devant moi. Soit j'étais très mauvaise en tant qu'actrice ce qui pouvait s'avérer vrai, soit on avait été informé de ma venue. Lorsque l'homme me demanda si je venais de la part de Frey je n'eus pas réellement de réaction, un petit haussement de sourcil probablement. Nous étions dehors et je ne pouvais pas me permettre de dire que je venais de sa part sachant que je venais de déballer une histoire à moitié à dormir debout de plus je ressentais encore des frissons d'appréhension en me souvenant de ces yeux jaunes qui m'avaient fixés avec tellement d'intensité. Lorsque ce fut la femme qui prit la parole étrangement malgré sa nature de tiefflin sa voix et sa chaleur m'apaisa. Un don comme le mien ou non ? Je n'aurais su le dire mais en laissant couler mon empathie je me rendis rapidement compte qu'il ne me voulait pas de mal et qu'ils étaient tout deux parfaitement sincère. Je les laissais donc m'emmener sans plus de cérémonie. Il ne nous fallut que quelques minutes pour rejoindre une autre petite maison dans laquelle on sentait une certaine joie de vivre. Cependant les sentiments qui affluaient tenait plus de l'appréhension que d'autre chose. Je les laissais donc tout fermé tout vérifié pendant que je m'assurais qu'il n'y avait que deux personnes dans cette maison excepté moi bien entendu. Une fois ceci fait, la jeune femme se tourna vers moi avec un regard d'excuse. Prenant la parole, je l'écoutais patiemment.

Effectivement de ce qu'avait pu me dire son frère, plus personne ne cherchais à comprendre et c'était la un réel ennuis. Enfin de ce que j'en pensais. Elle marqua une pause et se présenta elle et son mari. Je haussais un sourcil incrédule au début mais elle était totalement sincère. Ahh cette empathie que ferais-je sans ? Je ne pus alors que me dire que j'avais là une chance inespérée. Après tout le hasard faisait bien les choses sachant que je devais justement chercher Tamaly pour avoir des informations sur Evy. Mon regard se posa ensuite sur le dénommé Luther, son mari si j'avais bien compris. Sa remarque me fit sourire. Effectivement si visiblement mon physique pouvait apparaître comme l'un des leurs, je doutais fortement que mon caractère puisse appartenir aux Aasimars et puis peut-être avait-il un moyen de les reconnaître parmi les autres ? Je ne connaissais ni de tiefflin, ni d'Aasimar donc je ne pouvait rien dire sur leur façon de se comporter. Lorsqu'il me demanda ensuite mon nom et ce que je savais sur la disparition d'Evy je me dis que je pouvais leur faire confiance. Si je ne faisais pas confiance à ses amis à qui je le ferais.


« Je me nomme Eliaë. Je ne sais que très peu de chose sur sa disparition. Ce que m'en a dit Frey et ce que je n'ai pas trouvé dans sa maison. Je n'ai rien découvert, pas de trace de sang, pas de mouchoir sale, pas de feuille avec un indice rien. Comme si Evy n'avait jamais existé. Ce que je ne comprends pas c'est qu'à part le désordre engendrer par la milice il n'y avait réellement rien. Pas un poil, pas un cheveux qui traînait, comme si on avait fait le ménage. Je me suis donc demandé si la personne était réellement humaine, un humain comme moi. Bruyant et avec plein de préjugés, cependant ça ne colle pas avec la façon de faire des humains et croyez moi j'en ai vu des façon de faire. »

Il était vrai que malgré mon jeune âge j'avais déjà eu à faire avec de nombreux criminel et autre personne qui semblait vivre de larcin et d'enlèvement. Je finis cependant par reprendre.

« En vérité j'ai l'impression qu'elle s'est envolé. Je me suis même demandée s'il ne pourrait pas s'agir d'une aptitude surnaturelle qui permettrait de faire disparaître les personnes sans aucune trace et peut-être les faire réapparaître plus loin, dans un endroit précis. Je n'ai pas vraiment plus d'information pour le moment. »

Je finis par m'arrêter en repensant aux deux yeux jaunes qui m'avaient fixé d'un air avide, un peu trop intéressé par ma présence. Était-ce parce que j'étais dans la maison d'Evy ? Ou alors parce que je pouvais être une potentielle victime. D'un autre côté, j'avais tout de même deux cimeterres dans le dos, je devais un minimum attirer les regard. Seulement devais-je leur en parler ou alors laissez couler ? C'était une question qui me taraudait de plus en plus et finalement je décidais de leur en parler.

« Il y a bien quelque chose d'étrange. Alors que j'étais entrain de fouiller la maison d'Evy tout en la rangeant comme si j'allais y emménager, une paire d'yeux jaunes m'a fixé alors que je m'appuyais sur la fenêtre. Ils étaient comme avide et cherchait probablement quelque chose. Un profonde nausée et un malaise énorme est monté en moi lorsque j'ai croiser ce regard. Je ne pouvais pas savoir exactement ce qu'il ressentait parce que quand nous nous sommes rencontré je venais de sortir pour justement voir l'endroit ou il s'était posé. Peut-être que je devrais y retourner voir s'il n'a pas laissé quelque chose de précis. »

Je jetais à coup d'oeil à mes deux interlocuteurs. J'avais besoin d'indice pour commencer à avoir un début de piste et je n'arrêterais certaines pas tant que je n'en aurais pas de toute façon. J'étais un véritable loup, lorsque je commençais quelque chose je ne m'arrêtais pas avant d'avoir terminé ce pour quoi j'étais venue. J'espère seulement qu'Evy était toujours en vie.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Dim 24 Aoû 2014 - 18:54

Il eut un moment de silence lourd de sens suite au monologue de la Bélinoise, apparemment elle venait d’effleurer un sujet des plus sensibles. Luther baissa les yeux et Tamaly se chargea de répondre à leur invitée.

- Voilà une nouvelle plutôt déconcertante…Ces yeux, enfin, ce regard jaune vif ne peut appartenir qu’à une seule personne : Baka.

Le Tiefflin soupira avant de donner plus amples explications.

- À vrai dire nous ne sommes pas certains de ce que je m’apprête à te révéler, mais les évènements parlent d’eux-mêmes. Baka était mon meilleur ami, un brave Tiefflin. Pourtant depuis quelques mois les choses ont changées, il n’est plus du tout le même. Il vit reclus dans la vieille maison de ses défunts parents et ne quitte Quiétude qu’une fois la nuit tombée. À son insu, je l’ai entendu réciter un texte haineux rempli de noirceur et de violence, un texte qui parlait des démons. J’étais très inquiet alors je l’ai suivi un soir où il a quitté le village pour se rendre dans la forêt à une bonne heure de marche d’ici, ce que j’y ai vu m’a profondément bouleversé.
Il devait y avoir une dizaine d’individus, des Tiefflins, tous sans exception. Ils formaient un cercle les bras tendus de chaque côté et une fumée noire les unissait les uns aux autres tandis qu’ils murmuraient d’une seule et même voix des paroles inaudibles. Au centre du groupe il y avait…Une jeune Aasimar en proie à une panique sans nom. J’étais seul, sans arme, qu’aurais-je pu faire?


Luther prit une pause avant de poursuivre, il était visiblement très troublé. Compatissante, sa compagne lui caressa la main.

- À l’apogée de leur rituel Baka est sorti des ombres de la nuit pour planter une dague sans reflet dans le cœur de la pauvre jeune fille…Quelle horreur, je suis désolé mais cette ultime scène m’empêche encore de trouver le sommeil…Tu veux bien lui résumer les faits, chérie?

- Bien entendu. Pour faire simple et abréger cette horrible histoire, nous croyons que Baka et les autres sacrifient des jeunes Aasimars, des filles, afin d’invoquer un puissant démon en provenance de l’Outre-monde lui-même. Ce que tu viens de vivre dans la maison d’Evy confirme nos soupçons, elle aurait été enlevée à cette fin. Nous sommes retournés sur les lieux afin de trouver des indices, mais il n’y avait plus rien. Depuis ce triste jour plus personne n’a aperçu Baka en ville, enfin jusqu’à aujourd’hui. Il s’assure sans doute que nous avons abandonné les recherches pour de bon, quel monstre!

La frêle Tiefflin posa alors son regard vengeur dans celui d’Eliaë.

- Nous aideras-tu à la retrouver et à stopper leur sinistre entreprise, femme du nord?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   Lun 25 Aoû 2014 - 6:46

La situation devenait réellement complexe et je ne savais pas trop comment j'allais pouvoir gérer tout ça. Il était évident que quelque chose ne tournais pas rond et voilà que désormais mes deux interlocuteurs restaient sans voix. Avais-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas ou est-ce que ce type aux yeux jaunes était quelqu'un qu'il connaissait ? La réponse de la jeune femme me confirma alors qu'il s'agissait de quelqu'un qu'ils connaissaient tous les deux visiblement. Et la suite ne me dit réellement rien qui vaille. J'écoutais avec attention ce que me disais le tiefflin et rien que d'y penser cela me donna des frissons dans le dos. Comment pouvait-on changer de la sorte, pourquoi surtout ? J'avais envie de poser ces questions, mais je sentais que ce n'était pas encore finis et la suite de l'histoire me fit hérisser le poil. Sacrifier des jeunes femme Aasimar. Mon dieu, comment pouvait-on passer de quelqu'un de gentil à quelqu'un qui sacrifiait des gens pour appeler une abomination ? J'en restais réellement sans voix et durant la pause qui suivit, je tentais de digérer l'information. Information qui avait tout de même du mal à passer je devais l'avouer.

J'espérais qu'ils avaient terminé mais le tiefflin reprit la parole. Pour finir par confirmer ma pensée. Un sacrifice. Il fallait que je fasse rapidement quelque chose. Je me tournais alors vers la femme lorsque son mari lui passa la parole. Elle me précisa alors leur pensée. Un démon de l'outre-monde, je n'étais pas une exorciste, je n'étais pas doué dans la chasse au démon parce que je n'avais jamais eu à en chasser, seulement voilà, la jeune Evy était une Tiefflin, je ne comprenais pas pourquoi elle avait été enlevé et il me fallait encore répondre aux questions que j'avais en tête. Lorsque la jeune femme posa son regard dans le mien, je pu y lire sa détermination et son envie de venger ceux qui étaient mort à cause de la folie d'une seule personne. Je ne comprenais pas les tenants et les aboutissants, mais je savais une chose, je ne pouvais pas les laisser se battre seul et puis je devais ramener la sœur en vie. Avec un sourire, je la fixais moi aussi.


« Je vous aiderais sans nul doute. Par contre permettez-moi de vous poser quelque question et aussi nous allons devoir élaborer un plan. »

Pour éviter de faire ça dans l'anarchie, mieux valait élaborer une stratégie, cependant j'avais besoin de réponse avant cela.

« Vous avez dit qu'il avait changé. En connaissez-vous la raison ? Cela pourrait nous dire pourquoi il tente de faire cela. Peut-être cherche t-il à ressuscité quelqu'un ou alors tout autre chose. La puissance ? Le pouvoir ? Aurait-il pu sombrer dans la folie pour une quelconque raison ? »

Il y avait tant de chose possible. Tant de problème dans la vie d'une personne qu'il m'était compliqué de m'avancer et de savoir qui avait bien pu le pousser à faire ce choix et surtout pourquoi il faisait cela. Une autre question me vint alors à l'esprit.

« Dites-moi, vu qu'il s'agissait de votre ami, je suppose que vous êtes en mesure de m'éclairer sur ses dons ou ses pouvoirs non ? Il va nous falloir récolté tout ce que nous pouvons pour ensuite pouvoir mettre en place une stratégie et si vous voulez me suivre, il va aussi falloir que je connaisse vos dons et pouvoirs. Une fois ceci fait, je vous parlerais des miens. Cela vous va ? »

Je ne pouvais pas faire réellement autrement. Je savais que ce genre d'affaire me mettait les nerfs à vif parce que j'étais sensible aux sentiments de ceux qui m'entouraient et encore plus à ceux qui souffraient. J'attendais donc maintenant les réponses des deux jeunes gens avant de pouvoir voir comment nous allions faire pour nous ne sortir et arrêter le massacre.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Infiltration [ Contrat d'Eliaë ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poser un Contrat
» Nouveau contrat social
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Unité d'infiltration en formation !!!
» Après Jaroslav Spacek et Hal Gill, Bob Gainey fait signer un contrat d'un an à Paul Mara.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­Norpalie :: Quiétude-