­
 

Partagez | 
 

 Résurection [ Épreuve de palier, Niri ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Résurection [ Épreuve de palier, Niri ]   Ven 21 Fév 2014 - 12:06



Il y a environ 10 ans, la jeune Eva,fille adoptive du général Sombracier , bras droit du seigneur de la Norpalie, fuit l'enceinte de la ville pour retrouver un groupe de criminel nommé les Renégats du sud, afin de se venger de leur chef. Eramos d'Irifuse est envoyé pour la ramener et, par la suite, un combat avait fait rage, réduisant les bandits à l'état de vulgaires souvenirs. Cependant, malgré leur victoire apparente, quelques membres du groupe ont survécu. En dix ans, ils ont tenté de reformer leur petite faction, mais personne ne souhaitait se joindre à eux par peur du seigneur Jerodian et de ses futures représailles.

Pourtant, en ce jour de Dan, l'homme à la tête de ses 19 fidèles compte se rendre à Fort-froid afin de recruter par la force de futurs Renégats. Niri, qui s'apprête à quitter ce pays de neige, est abordée par un individu qui prétend détenir des informations sur le sujet.

- Je vous en prie dame Éladrine, vous devez m'écouter. Cette marchande que vous avez escortée n'a de cesse de parler de vos talents de guerrière, j'ai des informations qui ne peuvent être divulguée à la populace sans créer une panique générale, notre seigneur requiert vos services !

Elle lui jeta un regard des plus évocateurs, elle n'en avait rien à faire malgré sa curiosité. Il reprit cependant en s'approchant de façon exagérée pour ne pas être entendu.

- Une bande d'assassins doublés de voleurs arrive dans la cité demain soir et leur chef souhaite recruter le plus de candidats possible pour faire grossir ses rangs, mais il ne compte pas le faire avec politesse. Il compte enrôler hommes et femmes contre leur gré en éliminant leur famille proche, tout comme le faisait Blein son ancien chef, afin d'éviter toute fuite éventuelle ou représailles. Il va briser ces gens et les transformer en monstres meurtriers qui n'auront plus de raison de vivre et qui seront prêts à tout...Le grand Jerodian vous paiera grassement si vous parvenez à éliminer cet homme infâme. Son nom est Freanon dit la Dague rouge et il débutera sa chasse à l'homme de main dans la taverne du dieu déchu vers minuit. Si vous acceptez, dite cette phrase à n'importe le quel de nos gardes et il se chargera de porter le message en haut lieu, tout en ignorant sa réelle utilité ; C'est une nuit de silence et de justice. Tout ceci doit rester secret pour éviter que Freanon ne nous échappe. Faites parvenir votre réponse avant dix heures ce soir.

Sur ce il détala sans plus de cérémonie laissant Niri en proie à une stupéfaction non feinte empreinte de doute et de questionnements.

Elle a le choix d'aider le seigneur OU d'aider le criminel a effectué ses plans sans problèmes. Quel camp ralliera t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niri Miladir
Sombre Astre
Sombre Astre
avatar
Philosophie : Instinctive
Divinité(s) : Palvolen et Thasilvia
Faction ou Clan : Clan Reirim

Attributs
Races: Éladrin
Réputation:
2220/5000  (2220/5000)
Adage: La peur n'évite pas le danger, le courage non plus. Mais la peur rend faible, et le courage rend fort.
MessageSujet: Re: Résurection [ Épreuve de palier, Niri ]   Sam 15 Mar 2014 - 11:57

Niri, qui n'avait toujours pas quitté le froid de la Norpalie, s'était offert une nouvelle nuitée dans la cité blanche après avoir menée à bien sa mission. Peu mécontente finalement car elle avait gagné une fourrure d'exception, il s'était rependue jusqu'à ses oreilles qu'un troupeau de chevaux sauvage traversait des terres non loin et l'idée avait germée dans son esprit de glace, qu'une nouvelle monture ne lui déplairait pas; la dernière étant morte depuis quoi...deux années. Ainsi la maîtresse d'armes marchait solitaire, traversant l'une des ruelles de Fort-froid songeant au futur quand soudain, un individu l'avait prise au dépourvu depuis un recoin sombre. S'il n'était pas rare qu'une personne dans le besoin ou mal intentionnée l'interpelle, cet homme là, en revanche, tombait plutôt mal.

Lui jetant un regard peu amène, elle ne le coupa lorsqu'il s'adressa à elle. Pourtant, ses iris se chargèrent de méfiance lorsqu'il lui mentionna la marchande qu'elle avait aidé. D'où tirait-il ses renseignements exactement ? Quelqu'un la suivait-il pour lui tendre un piège ou bien sa réputation commençait à faire parler d'elle ? Du coin de l’œil, l'Éladrine regarda à droite puis à gauche sans déceler l'ombre d'une menace et décida qu'il s'agissait plutôt de la seconde hypothèse. L'homme s'approcha plus encore comme elle ne disait toujours rien, pour continuer son message.

Niri, en proie à l'étonnement laissa filer l'homme aussi rapidement qu'il s'était imposé à elle, en un battement de cœur. Les sourcils froncés et la mine plus soucieuse qu'elle n'aurait voulu le laisser paraître, elle digéra silencieuse, ces informations qui venaient de lui tomber dessus. Devait-elle faire confiance à cet individu ?

*C'est une nuit de silence et de justice...*
se remémora-t-elle mentalement.

Elle soupira en reprenant sa marche tandis que ses pensées dérivaient vers les victimes qu'il y aurait demain soir si jamais le messager disait la vérité. Plus loin, elle déboucha sur une petite place où un marché se tenait. Malgré le froid, l'effervescence mêlées aux diverses senteurs rendait l'endroit agréable et chaleureux. Pénétrant dans la foule, la maîtresse manqua se faire bousculer dans toute cette agitation par deux jeunes garçons qui couraient l'un après l'autre dans quelques éclats de rire. Un bref sourire retroussa ses lèvres face à cette insouciance juvénile avant de disparaître presqu'aussitôt : et si c'était eux, les victimes demain soir ? Son sang se mit à bouillir d'indignation. Non, elle n'ignorerait pas le messager. Demain soir, le fieffé coquin allait tenter disposer des honorables citoyens à sa guise, et elle serait là pour l'en empêcher. Et alors, il regretterait.

Car Niri n'était pas de ceux faisant fi de la détresse des gens. Qui plus est, surtout si son action était susceptible d'impressionner un seigneur. D'un pas déterminé, elle demanda à un badaud le chemin le plus rapide pour rejoindre la fameuse taverne du dieu déchu. Après tout, sa future monture pouvait encore attendre dans ses plaines sauvages...enfin, elle l'espérait.

Ainsi décidée, elle rebroussa chemin pour gagner la taverne afin d'y prendre ses marques. Le temps qui la séparait des exactions de Freanon passa plus rapidement qu'elle ne l'imagina. Et sous la couverture de la nuit, la jeune Éladrine alla trouver un garde pour lui répéter les paroles du messager :

"C'est une nuit de silence et de justice."


Ne lui restait plus alors qu'à patienter, jusqu'à ce que sa cible atteigne sa destination...

Le moment venu, Niri patientait tranquillement au comptoir de la Taverne du dieu déchu faisant mine de siroter une pinte tout en répondant parfois aux questions qui brulaient les lèvres des Norpaliens la concernant; l'alcool déliant les langues. Ici, la musique résonnait avec entrain et les hommes discutaient avec convivialité.

Rien ni personne n'aurait pu présager des évènements à venir ici ce soir. Lorsque dans un fracas pas possible les premiers sbires de la Dague rouge entrèrent, seule Niri ne manifesta aucune surprise, restant égale à elle-même. Le silence qui suivit leur entrée se fit l'écho d'une voix sombre et rocailleuse qui ordonnait le calme. Ainsi, le messager n'avait pas mentit. Écartant ses hommes avec brutalité, l'homme à la voix abrupte s'avança nonchalamment puis balaya la salle des yeux pendant que les autres se déployaient, bouchant les issus par leur nombre. Il fallait avouer qu'ils étaient menaçant...

Le regard acéré de Niri se posa sur le supposé chef, probablement Freanon. Le cheveux court et grisonnant, il paraissait avoir la quarantaine humaine et n'avait rien à envier aux jeunes gens robuste de vingt ans. Une vilaine blessure avait arraché sa narine gauche et se terminait en balafre jusqu'au bas de son menton. Vraiment charmant.

Un vent de panique fit vibrer l'assemblée lorsque l'homme s'exposa aux yeux de chacun au centre de la salle, levant les bras en l'air avec un sourire carnassier et conquérant pour les contempler tous.

"Braves gens de Fort-Froid..."
commença-t-il d'un ton mielleux qui ne trompa personne. "Les dieux seuls pouvaient savoir ce qui allait se dérouler ici ce soir...et pourtant vous êtes là ! Et en nombre !"

Il se mit à rigoler cruel et une femme effrayée par ce théâtre tenta de fuir en passant les brutes vainement. Elle fut repoussée et se retrouva gisant à terre avec en guise de cadeau un coup de pied dans l'estomac. Un homme quant à lui tenta s'interposer et se retrouva avec un couteau sous la gorge, ce qui lui fit étonnamment entendre raison et retrouver son sang froid.

Désormais, tout le monde prêtait une attention craintive aux bandits, leur imprévisibilité glaçant les sangs de tout un chacun. La musique n'avait pas reprit, l'alcool ne coulait plus dans les gosier...si ce n'était dans celui de l'Éladrine qui n'avait même pas jugé opportun de se tourner vers les assaillants.

"Résister est inutile...sachez qu'aucun de vous ne sera épargné ce soir."
continua Freanon d'une voix aussi coupante qu'une lame de rasoir. "Vous tous rejoindrez mes rangs. Et ensemble nous feront reluire le blason des Renégats...par le sang..."

Chacun retint son souffle lorsque la femme au sol mourut, le corps transpercé froidement par une lame. Puis vint le hoquet de colère de l'assemblée. De toute évidence ce scélérat savait ce qu'il faisait, mais établir le pouvoir par la crainte n'était pas toujours sans risque...

"Lutter et ce n'est pas vous qui périrez mais vos proches."


Freanon se retourna avec un rictus sur le corps tremblant de spasme contre le bois froid du sol, il cracha.

Niri pouvait sentir à ses côté le sang d'un jeune homme bouillir de rage. Ses phalanges se blanchissant avec force et fureur sur la garde de son épée, elle pouvait en biaisant le regard, constater que ses mâchoires se crispaient elles aussi. Il était sur la point de craquer, et ce n'était pas par hasard qu'elle s'était assise à ses côtés. Tel qu'elle l'avait présumé, en bon chiot de guerre avec tout ce qu'il faut de hargne, il se détacha du comptoir dans un élan de témérité irréfléchie pour se jeter sur Fréanon. Un de ses proche tenta bien de l'en empêcher sans grand succès.

La Dague Rouge vit le coup venir et dégaina aussitôt son couteau dans le but de tuer.

Mais avant que quiconque ne puisse le prévoir, l'Éladrine jusque là silencieuse et immobile dos à la scène, se releva avec la rapidité d'une ombre pour aller repousser ce jeune homme et faire face à sa place à la fureur de Freanon. Le concerné n'eut que le temps de sentir sa lame mordre la chair de la demoiselle, d'en éprouver une certaine satisfaction avant de croiser son regard froid et meurtrier...

Puis plus rien. Niri venait de planter sa dague dans la gorge de l'impudent avec une maîtrise parfaite. La surprise figea tout le monde. Le temps s'arrêta. Temps durant lequel chacun tentait de revoir la scène mentalement. Que venait-il de se jouer là exactement ?

Le sang s'écoulait de l'épaule de l'Éladrine mais la blessure avait été nécessaire pour éviter au jeune homme de se faire tuer. Du regard, elle toisa chacun des hommes de Freanon, prédatrice. Puis, de son bras blessé, elle attrapa la tignasse de sa cible pour de sa main armée détacher sa tête de son corps.

Lorsque le corps roula au sol, elle brandit la tête dégoulinante de sang à ses hommes, la stature conquérante.

"Le prochain misérable qui tentera de faire quoique ce soit aux braves gens d'ici aura le même sort que Lui !"
clama-t-elle autoritaire et menaçante, un rictus dégoûté sur le visage.

Dans l'esprit des voleurs, deux choix s'imposent alors. Venger leur chef et risquer leur vie pour un mort, ou bien fuir et continuer leur vie de débauche et de misère hors de portée de cette démone à la peau mauve...

Dans un coin une femme se mit à sangloter.

"Elle a tué Freanon...d'un coup..."
murmura un des sbires à ses semblables. "On a plus rien à faire ici...j'veux pas mourir pour rien..."

Petit à petit, les hommes se retirèrent, mais c'était sans compter sur leur sournoiserie. En partant, l'un d'eux lança une dague qui, manquant de peu l'Éladrine, alla se planter dans le flanc d'un malheureux derrière.

"Allez dépêcher un médecin et la garde ! Vite !"
ordonna Niri qui avait conscience que sa blessure avait également besoin de soin, son don ne suffisant pas à guérir une plaie aussi profonde. Elle grimaça, et pourtant, elle aida l'intrépide jeune homme à se relever une fois que les voleurs eurent disparut.

"Sans ta bravoure, petit...ces hommes seraient probablement encore là à tenter d'imposer leur loi. Mais tâche de maîtriser tes ardeurs à l'avenir, vois comment cela aurait pu finir pour toi..."


Le jeune homme dont les effets de l'alcool avaient soudainement reflué face à la stupeur et au sérieux de la scène, regarda la femme comme s'il s'agissait d'une apparition divine. Il ne lui demanda qu'une chose :

"Quel est vôtre nom ?"


"Je suis Niri Miladir."


Un peu plus tard, effectivement, la brigade intervint accompagnée d'un médecin affolé et de toute évidence réveillé il y a peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Résurection [ Épreuve de palier, Niri ]   Sam 15 Mar 2014 - 12:43

Niri a su satisfaire les exigences et combler la demande du Seigneur en stoppant net les Renégats du sud dans leur tentative d'ascension, elle reçoit donc 15 Gel'or et la gratitude des Norpaliens désormais au courant de ses nombreux faits d'arme. Niri est dorénavant reconnue comme une Aventurière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Résurection [ Épreuve de palier, Niri ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Résurection [ Épreuve de palier, Niri ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» La ficelle ! (Épreuve sournoise)
» Avertissements, Périodes Test & Mise à l'Épreuve
» [Mission] L'épreuve du tombeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: La Goule souriante :: Écrits archivés-