­
 

Partagez | 
 

 Les contraires s'attirent [Fleya] suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Mer 19 Fév 2014 - 16:15


Ainsi donc le fauve solitaire ne l'était plus et il était d'autant plus fier de briser cette vieille solitude aux côtés d'une jeune tigresse aussi charmante que mystérieuse.Certes, elle était une démoniste mais son esprit n'avait rien ne maléfique et en plus son âge lui donnait le droit de faire quelques erreurs de parcours.

Cependant, il ne se mentait pas, elle ne le laissait pas indifférent, mais ses sens tout comme son instinct lui indiquaient qu'elle n'était pas en âge de se reproduire et cela dissipa rapidement ses ardeurs. Chasimyr avait depuis longtemps déjà dompté ses pulsions animales au profit d'une paix intérieure  et d'une stabilité émotionnelle peu communes. La beauté de l'âme le rassasiait autant sinon plus que celle du corps. C'est donc la tête exempte d’ambiguïté qu'il marchait depuis trois jours et trois nuits à quelques pas de Fleya qui ne manquait pas une occasion de le faire sourire par sa curiosité débordante face à ce nouveau territoire. Certes elle pouvait être impulsive et il lui arrivait de parler toute seule mais le pèlerin ne l'interrogea pas sur le sujet, il avait sa petite idée; le démon de fumée.

Le froid s'était encore intensifié et le duo dû revêtir une seconde fourrure pour ne pas succomber aux assauts du vent norpalien. Dormant peu, chassant de temps à autres et discutant énormément, les deux félins bipèdes approchaient de leur destination; Givre-lance. Chasimyr avait expliqué à la demoiselle qu'un ami à lui attendait sa venue depuis trop longtemps déjà et qu'il lui fournirait du matériel neuf ainsi qu'un toit pour quelques jours. Les vêtements du Suli faisaient peine à voir et ses armes et couteaux à dépecer devaient être réparés ou remplacés. Ils en profiteraient donc pour prendre part à des excursions avec Shar'kan et ses chiens de traîneau.

Le vieux Suli était un trappeur invétéré ainsi qu'un ancien Sauvage qui aurait trouvé la paix grâce à l'amour de sa défunte compagne, Vel'mia. Elle lui avait appris les bienfaits d'une vie stable et combien moins bestiale et dangereuse. Shar'kan délaissa sa meute ainsi que leur territoire pour aller s'établir une centaine de kilomètres plus au nord dans ce petit village abritant différentes races d’humanoïdes. Le couple perdit leur premier enfant dès l'accouchement, il n'était pas assez fort. Deux ans plus tard la tragédie se répéta en emportant le nouveau-né ainsi que Vel'mia. En félidé dévasté qu'il était, il effectua un long voyage à travers les contrées humaines afin de retrouver une quelconque raison de vivre. Les habitants de Givre-lance qui appréciaient beaucoup le couple s'occupèrent d'entretenir sa terre et sa chaleureusement chaumière en son absence, sans savoir s'il reviendrait un jour.

Ce qu'il fit trois années plus tard. Cependant, il n'était plus le même, il était de nouveau sur pattes. On raconte que Phélemée elle-même se serait entretenue avec lui à son arrivée au sommet de la Crête de feu, la fameuse montagne aux escarpements rocheux imprévisibles de Varakir. C'est pendant son retour qu'il aurait rencontré Chasimyr. Depuis il vit de la trappe et parfois il joue les mercenaires quand les contrats en valent la peine.

Jetant un œil à Griffe-lune qui mastiquait les reste d'un lièvre bien en chair, le Suli sourit.

- Si tu continues comme ça, un bon matin tu seras plus grande que moi ! L'air frais des montagnes ouvre l’appétit pas vrai ? Tu devrais garder de la place pour le repas de ce soir, le vieux Shar'kan ne lésine pas sur les portions.

Portant son regard doré sur l'horizon, il poussa un rugissement qui fit sursauter son amie. Quelques secondes plus tard une voix rauque et puissante lui rendit ses salutations par-delà le blizzard.

- Nous sommes arrivés ma chère. Nous dormons au chaud ce soir, prête ? ajouta le tigre les yeux joueurs.

Portant de nouveau son attention sur le paysage blanc, Chasimyr songea un instant à l'ombre abyssale qui les accompagnait et il ne pu s'empêcher de ressentir une certaine réticence. Ces gens de bien ne méritaient pas d'être mis en danger, même à une si infime proportion.

Presque au même moment les bourrasques cessèrent et le village fut enfin visible. Au pied d'une montagne de moyenne importance se dessinaient une trentaines de bâtiments. Leur séjour s’annonçait paisible, mais rien ne l'était jamais vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Sam 22 Fév 2014 - 9:37

C'était peut-être la première fois que Fleya suivait quelqu'un de son plein gré, en dehors du cadre de ses missions de mercenariat. Non, cette fois c'était par simple et saine volonté de vouloir partager la route de quelqu'un. C'était quelque chose de nouveau et de définitivement agréable. La présence de Chasimyr rendait le harcèlement des voix à l'intérieur de sa tête déjà plus supportable. Par ailleurs, les terres gelées Norpaliennes étaient identiques à son milieu naturel natal, elle ne fut pas déconcertée ou gênée le froid devenu mordant et implacable qui régnait en ces lieux. Cela dit, elle ne poussa pas ses prédispositions plus que de raison, et revêtit elle aussi une tenue plus chaude. La laine n'était pas aussi douce que son pelage mais sa chaleur en valait ben la peine. Dans un paysage blanchi par la gelée, son pelage lui aurait offert un camouflage optimal, mais il aurait été très aisé de la perdre également. Autre avantage de la seconde couche de vêtement qu'elle portait, celle-ci était colorée d'une couleur ébène, rendant la jeune fille plus facilement identifiable.

De bonne humeur et dans son élément, en plus d'être en confiance avec Chasimyr, Fleya avait tout loisir de pouvoir offrir le meilleur d'elle-même. D'ordinaire difficilement approchable et sauvage dans son comportement, lorsqu'on parvenait à outre passer cette épaisse coquille de protection, on pouvait alors découvrir une jeune fille pleine de vie, débordante de curiosité et d'entrain. La tigresse était d'une nature joviale et encore légèrement enfantine, et sa bonne humeur pouvait se montrer très communicative. D'ailleurs son attitude avait plus d'une fois esquissé quelques sourires sur le museau de son imposant compagnon. Ses grands yeux bleus avaient laissé de côté cet air sauvage et prédateur qu'ils arboraient en temps normal. Un air dissuasif mais qui avait également son charme, celui d'une nature sauvage qui sommeillait au fond de la demoiselle. Mais pour l'heure, c'était un regard éveillé, avec une certaine marque de candeur qui venait se plongé dans la dorure des yeux du Chasseur des sables.

Tout en boulotant un énième morceau de viande, car malgré sa petite taille la jeune féline avait un appétit d'ogre trahissant une croissance incomplète, elle écouta son homologue masculin lui parler. Souriant à sa remarque elle lui répondit en riant doucement.


-Hé hé hé, moi plus grande que toi ? C'est impossible voyons ! Tu es si grand que je n'aurais pas assez de tout le gibier de ces terres pour grandir suffisamment ! Mais tu as raison, l'air frais ouvre l'appétit, et il faut bien manger pour avoir bien chaud en toutes circonstances ! Ne t'en fais pas pour moi, je saurais faire face aux portions de ton ami, hi hi hi ! Mais au fait comment est ce Shar'Kan ?

Tout en attendant une réponse, elle avait entreprit d'avaler sa dernière bouchée, lorsque Chasimyr se mit à rugir soudainement, lui faisant faire un joli bond sous la surprise. Le pelage tout ébouriffé, la jeune Suli se mit à regarder frénétiquement de tous les côtés, persuadée qu'on les attaquait.... Mais non ! Son compagnon au pelage doré avait visiblement annoncé leur présence, et après un échange de politesses, la brume se dissipa telle une porte qu'on ouvrait pour les laisser passer. Le Chasseur des sables invita sa compagne d'aventure à aller passer une nuit au chaud, proposition à laquelle elle acquiesça avec un sourire. L'horizon leur dévoila ainsi Givre-Lance. Un village assez grand et visiblement prospère pour l'endroit où il se trouvait. Les maisons étaient construites dans un mélange de pierre et de torchis, les rendant hermétiques et plus faciles à chauffer. Les habitants regroupaient plusieurs races, et semblaient vivre en paix, entre chasseurs, paysans et artisans. Malgré le climat sain et serein qui y régnait, par automatisme Fleya rabattit sa large capuche sur sa tête, dissimulant son visage. Les habitudes ont la vie dure....

Néanmoins les deux sulis évoluaient sans mal à travers les rues, bien que l'on vint très rapidement à leur rencontre. D'un pas rapide et assuré, un puma vint à l'encontre de Chasimyr l'ayant visiblement reconnu de loin. Il était d'une belle taille pour son espèce, 1m95 et son pelage d'un jaune gris extrêmement pâle trahissait ses origines des montagnes environnantes. Vêtu de vêtements de peaux épaisses et de fourrure fournies, ses armes de chasses sur lui, il était résolument très couleur locale. Un large sourire aux lèvres, il vint saluer chaleureusement son ami, abattant amicalement ses deux paluches sur les larges épaules du tigre. Son regard vert pétillait d'une malice bon enfant et de sa voix rauque, il accueillit le Chasseur des sables avec un plaisir non feint.


Te voilà parmi nous vieux casse-cou ! J'espère que tu as fais bon voyage et que tu nous feras l'honneur de ta présence quelques temps HA HA HA ! Et comment vas-tu ? Tu sembles avoir bien besoin de remettre ton équipement en ét.... Chasimyr... tu t'es fait poussé une seconde queue ?

En réalité, voyant encore un autre gros Suli débarqué, et bien qu'il soit plus petit que Chasimyr, Fleya s'était instinctivement mise en retrait, en plus de se dissimuler derrière l'imposante stature de son ami. Son petit gabarit lui accordait quelques avantages, cela dit elle avait laissé sa queue tigrée et touffue apparente. Shar'Kan, observa quelques secondes la queue intruse, remarquant rapidement la différence de teinte entre le pelage de cette dernière et celui de son ami. Décidé à en avoir le cœur net, il fit un pas de côté, tombant nez à nez avec le petit bout de femme qui s'était si bien caché jusqu'ici. Fleya recula d'un mouvement vif, sa capuche décidant de glisser en arrière et de dévoiler son minois. Le lion des montagnes observa cette curieuse révélation des pieds à la tête avant de se retourner dans un éclat de rire vers son ami.


HA HA ! Chaz', que nous as-tu trouvé là ?! Me ferais-tu le privilège de me présenter cette petite demoiselle que voilà ?!

Fleya fut prise un peu au dépourvue, et observait déboussolée ce suli si loquace. Shar'Kan était très intrigué. Il connaissait la nature solitaire de son ami et la présence de ce petit bout de femme était un vrai mystère à ses yeux. Elle était trop vieille pour être sa fille, et en plus il l'aurait su si son fameux Chasseur des sables était père. Mais elle semblait bien jeunette pour être sa compagne. Peut-être une jeune fille égarée qu'il aurait eu la noblesse d'âme de conduire ici.... Cela lui ressemblait bien tiens ! Les oreilles rabattues en arrière et un peu intimidée, Fleya ne savait pas comment aborder ce puma bien plus dégourdi et hardi qu'elle. Gêne qui amusa beaucoup le dit Shar'Kan, qui attrapa d'une patte bienveillante le visage de la jeune fille et qui lui dit amusée.


Mhan la bonne gueule regardez moi ça ! Elle est mignonne tiens ! HA HA HA !

Shar'Kan était un suli relativement jovial, un peu bourru mais pas méchant. Il était entier et naturel, et les réactions de chaton sauvage de la jeune fille l'amusaient beaucoup. Après des présentations en bonne et due forme, le puma convia les deux sulis à se mettre au chaud chez lui. Il était impatient d'entendre les dernières nouvelles de son ami ! Les trois félins traversèrent ainsi le village, pour se retrouver dans la chaude demeure de Shar'Kan, dans laquelle une grosse marmite était déjà sur le feu, entrain de faire mijoter un ragoût de viande dont le parfum alléchant flottait dans l'air. Fleya encore un peu décontenancée se demandait encore comment réagir avec ce curieux suli. Le lion des montagne invita les deux voyageurs à s'installer confortablement pour se réchauffer.

Et alors, vous allez où comme ça ? Vous voulez boire quelque chose ? J'ai même du lait de yack pour la petite demoiselle !


Fleya se sentait rougir sous son pelage. Oui elle était jeune, et oui elle aimait -beaucoup- le lait, mais dit ainsi, elle avait l'impression d'être une enfant ! Et son sentiment n'était pas si infondé que ça, car pour Shar'Kan, c'était encore une enfant. Grande certes, mais enfant, avec sa petite taille et ses airs d'arbre en fleur. Il fallait dire que pour ce suli qui approchait la quarantaine, l'écart d'âge pouvait largement lui permettre cette considération. La jeune suli vint poser son regard dans celui de Chasimyr, y cherchant un élément de réponse sur l'attitude à avoir avec un personnage si haut en couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Sam 22 Fév 2014 - 22:14



Il était bien demeuré le même, tout comme cet humble village aux habitants singuliers de par leur bienveillance naturelle qui avait tôt fait de faire fuir les mal élevés. La glace y était-elle pour quelque chose ? Prisonnière de cette immuabilité, libre du reste du monde, telle était Givre-lance. Pour combien de temps encore...songea Chasimyr en serrant très fort son ami d'autrefois et de demain., le vif et fougueux Shar'kan.

Trois années avaient passées depuis leur dernière discussion, mais ce fut bien assez long pour que son pelage ne prenne quelques teintes plus claires, plus particulièrement sur les oreilles, les pattes et le visage. Cela ne changeait en rien son air chaleureux et taquin et le Suli lui rendit son sourire tout aussi empreint d'une sincère joie de le revoir.

Une fois à l'intérieur, le bonheur des retrouvailles céda sa place à une certaine mélancolie dans le cœur du chasseur, les odeurs subtiles de la maison chatouillant nombre de souvenirs. Quant à elle, Fleya demeurait plutôt en retrait derrière le grand fauve et sembla certes un peu outrée mais tout aussi intéressée par la requête de leur hôte qui leur offrait du lait de qualité. Le vieil homme-félin leur tendit des petites couvertures individuelles alors qu'il prenaient tous place près du feu dans l'âtre.

Chasimyr usa de sa gentillesse habituelle en couvrant les épaules de son amie avec le doux tissus laineux. Elle lui offrit un sourire timide et reconnaissant, même s'il pouvait presque lire ''Je suis assez grande pour le faire toute seule!'' dans ses yeux expressifs. Prenant place à son tour dans un large fauteuil de bois couvert de fourrures, il remarqua que la jeune dame fixait le feu l'air pensive mais toutefois de nouveau détendue. La sentant plus à l'aise, il entreprit de répondre aux nombreuses interrogations de son ami qui attendait patiemment que ses invités s'installent confortablement. Il était joviale sans avoir la bougeotte et joueur sans devenir déplaisant. Retrouvant son air sérieux et posé, il écouta le récit de Chasimyr.

- Tout d'abord nous te remercions de ton hospitalité, il me tardait de bénéficier d'un peu de confort avant de reprendre la route. Même des durs comme toi et moi ne dédaignent pas un lit bien douillet, pas vrai ?

Il rirent de concert.

« Et pour ce qui de notre prochaine destination, nous n'avons pas de plan pour tout dire, nous suivrons notre instinct. »

Il senti la tigresse aux cheveux bicolores tourner la tête vers lui mais il fit mine de n'avoir rien remarqué.

- Nous? Il y a donc longtemps que vos chemins se sont croisés? Quoi qu'il en soit, je suis heureux de ne plus te savoir seul mon gars, et puis, elle n'a pas l'air de si mauvaise compagnie.

- Nous nous connaissons depuis peu, mais je crois que nos esprits s'accordent sur plusieurs points et elle n'est pas non plus sans ressources, son jeune âge est trompeur mon bon Shar'. N'as-tu point appris à te tenir en compagnie des femmes et femelles ?

- Bahhrrf, j'ai compris, plus de blagues de mauvais goût. Sérieusement, dame Fleya, je vous trouve bien courageuse de braver tant de dangers pour découvrir le vaste monde. Puissiez-vous ne jamais étancher votre soif d'aventure et de liberté ma chère, écoutez la terre et respectez-là, elle vous le rendra.

Guettant la réaction de sa compagne de voyage, le grand Suli se rendit compte qu'il en savait bien peu sur elle et que, tout compte fait, cela lui semblait nécessaire. Une fois qu'ils seraient seuls il en profiterait pour entretenir une discussion sur le sujet quant à lui parler de son propre vécus. Après tout, une amitié digne de ce nom devait se faire transparente.

- Comment vont les chiens, Kem'pur mène toujours l'attelage ?

- C'est toujours lui en effet qui fait sa loi, fidèle cabot. J'ai perdu deux d'entre-eux pendant une attaque de Barghest le mois dernier, le bâtard se la jouait solitaire, nous ne l'avons pas entendu arrivé. J'ai ordonné au reste de la meute de faire diversion pendant que préparait mon arc. Devine quoi, le salaud s'est rué vers moi avec ma flèche en plein coeur! J'ai eu chaud, pendant que j'évitais sa première morsure empoisonnée, j'empoignais ma dague porte-bonheur. À sa seconde tentative, je lui ai tranché la gorge.

- Je..Je suis vraiment navré Shar'.

- Pas autant que moi, j'ai du planté ma fichue arme dans le cœur de deux de mes bêtes alors que la rage et la maladie de l'Outre-monde les gagnaient. Nous avons priez la Grande-mère alors que leurs dépouilles partaient en fumée dans la montagne. Depuis j'évite certains secteurs. Plusieurs villageois se joignent à moi pour patrouiller dans les alentours, nous voulons nous assurer de gardez ces chiens de malheur à distance du village.

- Je prierai pour leur âme moi aussi. Mon cœur tend à s'assombrir, tout comme les saisons et les hommes en ces temps incertains. C'est une très belle initiative de votre part à tous. Je ne m'attendais à rien de moins venant de toi, je vois que tous ces braves suivent ton exemple, c'est très bien ça vieux frère.

-C'est tout moi, moi et mon charisme légendaire! Laissez-moi vérifier le ragoût, il ne va pas tarder, j'espère que vous avez faim, vous allez adorer ! Le Cinq-viandes, ma spécialité, je dois dire que vous tombez à pic, soit ça ou mon instinct gagne en force avec l'âge ! Ha ha !

Il remua le contenu de la marmite et y plongea une griffe puis goûta. Il sembla satisfait puisque le duo fut convié à sa petite table. Chasimyr dégustait littéralement et lentement cet ensemble parfait d'arômes sauvages. Fleya qui était un brin timide sembla soudain très à l'aise alors qu'elle enchaînait les portions.

Shar'kan apprécia grandement de la voir avaler ainsi son repas. Il échangea un regard lourd de sens à son ami pendant que la jeune Griffe-lune était occupée à rassasié son estomac ; Le lion des montagnes savait qu'elle cachait quelque chose de mystérieux voir anormal sous ses airs de chatons, mais il s'en remettait au jugement de Chasimyr et ne dit mot.

- Tu as eu vent de ces rumeurs de goules? Je ne doute pas un instant de leur véracité, malheureusement. Les grandes villes doublent la garde et le seigneur Jerodian a lui-même mené 300 soldats vers Garde-fort. Des temps obscurs nous guettent si de tels monstres rôdent encore. Qui sait ce qui peut se cacher dans les montagnes de Térovia, dans l'ombre de la nuit ? Nous devons nous préparer à cela et c'est en partie pourquoi je compte en apprendre d'avantage sur ces sanctuaires des Gardiens, dirigés par ceux de notre race. Ils veulent rallier tous ceux et celles qui souhaitent protéger la terre elle-même et les hommes d'eux-même. Je crois qu'ensemble nous pouvons faire bouger les choses, suffit d'y croire !

Le ton était donné et ils discutèrent ainsi plusieurs heures avant d'observer les étoiles puis d'aller au lit. Une excursion avec les chiens des neiges les attendait demain.

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Ven 28 Fév 2014 - 9:15

En voila un Suli atypique ! Fleya ne savait pas comment réagir. Elle était restée comme deux ronds de flan lorsqu'il lui avait attrapé le museau. Elle l'avait regardé hébétée ce qui n'avait pas arrangé l'hilarité du vieux puma. Elle s'était contentée de suivre les deux mâles vers leur nouveau lieu de destination et de ne pas lâcher Chasimyr tout particulièrement. Arrivés dans la demeure de Shar'Kan, celui-ci en bon hôte se mit à distribuer des couverture à ses invités. Le Chasseur des sables vint couvrir la jeune fille, qui fut surprise. Elle n'était pas vraiment habituée à ce qu'on prenne soin d'elle et chaque petites attention du félin était un événement nouveau et agréable. Elle ne dit rien, se contentant de lui adresser un sourire gratifiant soutenu par un regard tout aussi reconnaissant, et convaincant sur sa capacité à pouvoir se débrouiller toute seule cela dit. Histoire de dire que. Confortablement installée et emmitouflée dans une fourrure suffisamment grand pour l'emmailloter la jeune Suli posa son regard sur le foyer et les flamme qui y dansaient. Bien au chaud et confortablement installée, elle se laissait aller à une douce apathie, écoutant d'une oreille les deux autres Sulis converser.

Chasimyr commença à remercier leur hôte pour son accueil chaleureux, chose à laquelle Fleya acquiesça, le rejoignant dans son élan. Puis la conversation se poursuivit, en même temps qu'un bol de lait de Yack chaud fut apporté aux convives. Fleya remercia Shar'Kan en serrant le bol chaud qui lui réchauffait les papattes. Le lait était fort et assez gras, mais très au goût de la jeune féline dont les oreilles frémissaient sous le plaisir du liquide chaud qui dévalait le long de sa gorge. En écoutant les deux Suli parlait, elle avait l'impression de retourner dans les temps où elle était enfant et qu'elle assistait en spectatrice silencieuse aux conversations d'adultes. Elle adressa un doux sourire à Chasimyr lorsqu'il vint à parler de leur rencontre, tandis que le lait lui faisait de fines moustaches. Ce qui ne manqua pas d'arracher un petit rire à Shar Kan qui ne préféra pas en dire plus, du moins pas jusqu'à ce qu'il en vienne à s'adresser à elle directement.

Redressant ses deux oreilles attentives et lui répondit avec un sourire franc et sincère.


-C'est pour moi la meilleur manière de vivre oui !

~La meilleur ou la seule....?~
~Commence pas !~

-J'espère parcourir les terres encore longtemps !


La suite de la conversation commença à mettre mal à l'aise la jeune féline. En même temps dès qu'il était question de démon elle ne se sentait pas à l'aise. Elle savait pourtant qu'elle n'y était strictement pour rien, que ce n'était pas sa créature d'outre monde qui avait sévit. Mais l'habitude de sévir de bouc émissaire était bien présente. Elle préféra se plonger dans son bol et ne pas moufter un seul mot. Fleya aurait aimé pouvoir se faire encore plus petite qu'elle ne l'était déjà, et son bol étant fini, elle se concentra sur le foyer, le temps que le sujet délicat de la conversation se passe. Un mutisme gêné qui n'échappa guère à Shar'Kan, qui se demandait ce que cette jeune suli pouvait bien cacher comme secret. Mais par respect et confiance en son ami il ne dit rien, conviant plutôt les deux félin à venir faire honneur à son ragoût de viande.

Voilà un domaine que Fleya maîtrisait ! Lorsqu'il s'agissait de dévorer des bons petits plats, elle se montrait redoutable. Et autant dire qu'une fois encore elle s'en donnait à cœur joie, à s'en demander si son estomac n'était pas en réalité un portail sur un autre monde. Et tout allait plutôt bien jusqu'à ce que le sujet des goules arrive sur le tapis ou plutôt la table. Damned c'était la soirée ! Bizarrement Fleya vit son appétit s'évanouir dans la nature tandis qu'elle venait de finir son énième bol. Elle se dit qu'avec ce qu'elle venait de manger on ne lui poserait pas de question de toute manière. Mais le vieux Shar'Kan avait l’œil, et il avait bien remarqué que la jeune fille s'était arrêtée un peu trop brutalement pour être simplement rassasiée. Il avait notifié son ami à pelage doré d'un regard explicite, mais sans insister davantage. Le repas s'était ainsi poursuivi, pour enchainer ensuite sur la contemplation des étoiles, qui avaient pu apaiser un peu le malêtre de la féline.

Alors que les félins dormaient, Fleya observait les ombres. Shotra veillait sur elle, là quelque part, silencieux et attentif. Mais elle espérait que les sujets de conversation de la veille ne reviendraient plus en jeu. Elle finit par s'assoupir. Demain serait un autre jour qui lui promettait de nouvelles découvertes. L'aube arriva, et deux oreilles tigrées de blanc et noir se redressèrent, attentives aux sons extérieurs. La jeune Suli se leva et s'étira longuement avant de s'approcher de la fenêtre. Le vieux Shar'Kan était déjà dehors, préparant les chiens pour les excursions. La jeune fille observa la scène avec sa curiosité naturelle. Les bêtes semblaient beaucoup aimer leur maître, et les léchouilles données au passage du visage du Suli près d'eux, arrachèrent un petit rire à la féline. Elle revêtit ses couches de vêtements, accueillant le froid avec assurance. Évidement Chasimyr était déjà levé et avait rejoint le Suli dans l'espoir de pouvoir aider ce dernier, sous condition qu'il lui laisse faire quelque chose.

La Suli les salua avant de s'approcher du groupe de bête et demi bête. Et parmi la meute canine, les réactions furent très partagées. Certains se mirent en retrait en couinant, se cachant derrière d'autres qui eux grognèrent la jeune fille en montrant les crocs, tandis que d'autres encore semblaient plutôt curieux et bienveillants. Fleya ne savait pas comment réagir se doutant très bien de ce qui pouvait à ce point perturber les chiens. Et ce n'était pas Shotra, qui n'était de toute manière pas "physique" pour l'instant. Elle s'accroupit non loin d'un des chiens, le plus curieux et hardi du groupe. Elle lui tendit sa patte pour qu'il puisse prendre connaissance de son odeur . Le chien renifla la jeune féline et ne sembla pas moins perturbé qu'auparavant. La bête regarda son maître comme s'il détenait la réponse sur comment traiter et aborder cette curieuse femme tigresse. Shar'Kan voyait ses doutes se renforcer, bien qu'il ne parvenait pas à découvrir qu'est-ce qui clochait derrière cette gueule d'ange. Il jeta un bref regard à Chasimyr, des fois qu'il se décide à vouloir lui en dire un peu plus, bien qu'il n'insista pas non plus.

Le matériel préparé, les chiens arnachés, les traîneaux parés, le petit groupe était prêt à partir. Le bon vieux pumas se tourna vers la jeunette et se penchant à moitié vers elle, il lui demanda.


Dîtes moi Dame Fleya, est-ce que vous êtes déjà monté sur un traineau ?
-Non....
Ne faîtes pas cette tête de chaton triste, ce n'est pas grave, vous monterez avec l'un d'entre nous ! Qu'en dis-tu vieux bandit, te sens-tu l'âme à accueillir cette jeune demoiselle avec toi, où me laisses-tu l'honneur ?

Une fois les Sulis mis d'accord, ils partirent pour une faire une ronde de surveillance des activités Barghests, pour par la suite pour enchaîner sur une ballade plus sereine. Les chiens s'étaient élancés fougueusement, la ferveur et l'entrain étant au rendez-vous. Les traineaux filaient et le vent ébouriffait le pelage des félins et des canins. Fleya était aux aguets, espérant qu'ils ne feraient pas de mauvaises rencontre. Bien que Chasymir avait plutôt bien réagit à sa véritable nature, elle ne souhaitait pas réitérer l'expérience. De plus elle ne savaient pas comment réagiraient les chiens de Shar'Kan face à l'apparition de Shotra, et elle n'était pas en mesure de pouvoir se défendre et d'une meute de Barghests, et d'une meute de chiens paniqués. Et comme de bien entendu, rien ne se passait jamais comme prévu. Malgré les aboiements des chiens et le bruit du traineau qui glissait, les félins pouvaient se sentir observés. La question était par qui ou quoi et surtout, ami ou ennemis....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Lun 3 Mar 2014 - 15:15


La soirée c'était somme toute bien déroulée et il faisait bon à notre chaleureux Suli de revoir son ami, fier descendant des montagnes blanches. Il dormit plutôt bien dans un lit douillet à l'abri des futurs évènements. Très tôt il retrouva Shar afin de l'aider dans la préparation de leur excursion à venir. Les chiens le reconnurent aussitôt, l'accablement de léchouilles et de petits jappement clairs en guise de salutations.

Shar'kan quant à lui avait la mine pensive, un peu perdu dans ses pensées.

- Tout va pour le mieux, camarade? s'inquiéta Chasimyr en penchant un peu la tête sur le côté, interrogateur.

- Oui ça va mon brave Chaz, toujours aussi avenant pas vrai? Viens là espèce de petit matou! fit le vieux Suli en empoignant le grand tigre par la poitrine.

S'en suivit une bataille affectueuse dans la neige où les félins grognaient crocs dehors en tentant de projeter leur opposant ou encore de le soumettre par la force. Notre ami eut le dessus pendant les quelques secondes où il cru l'avoir emporté, mais Shar se dégagea habilement et plaqua son rival au sol dans un grognement sourd.

- Et voilà! L'expérience vieil ami, l'expérience! ha ha ha !

- Je m'incline, pour cette fois,  vieux fauve ! répliqua Chasimyr tout en se relevant puis en s'ébouriffant..

Reprenant un air plus sérieux le puma entreprit une conversation délicate.

- Je suis sincèrement heureux de te revoir ici. Cependant, ton amie Fleya me trouble et je ne saurais l'expliquer. J'aurais aimé avoir quelques explications tu vois, histoire d'être certain qu'elle n'appartiens pas à quelque guilde d'assassins ou un truc du genre. Tout le monde ici compte sur moi pour être leurs yeux et leurs oreilles vu ma race et mon parcours alors...Je ne voudrais mettre personne en danger, même s'il s'agit de ton amie.

- Il est vrai qu'elle porte un lourd fardeaux mais personne ne doit s’inquiéter de sa présence, son âme est sincère tout comme son attitude. J'espère parvenir à l'aider, avec le temps.

- Ouais, je te crois mon ami. Nous devons tous combattre nos démons intérieurs pas vrai?


- En effet Shar, en effet...fit le tigre sentant son estomac se noué.

-Bon, assez bavarder, nous devons finir de mettre les harnais et aussi emballer quelques provisions. Dès que la jolie Fleya nous rejoindra, nous partirons ! Allez, occupe-toi de Carcasse, place-le juste devant le traîneau, il est puissant ce toutou!

Quelques minutes plus tard la jeune tigresse les rejoins à l'extérieur arborant un beau sourire qui réchauffa le cœur de Chasimyr en ce matin glacial. Il ne lui fallu que peu de temps pour comprendre que Fleya préférait monter avec lui qu'avec le puma, trouvant sans doute plus rassurant d'être en compagnie de son ami. Il se mirent en route et l'horizon les accueillit bien assez tôt.

[...]

Le vent du sud fouettait leurs visages et celui des chiens qui commençaient à s'essouffler. Shar'kan stoppa son attelage suivi de son ami qui se tenait debout aux commandes tandis que la jeune demoiselle était bien au chaud assise dans le traîneau de bois et de peau.

Soudain le vent tomba et un silence inconfortable s'en suivi. La meute semblait nerveuse et leur maître le perçu aussi, désormais sur ses gardes. Chasimyr s'éloigna de poste prenant son arc tout neuf avec lui. Les trois fauves scrutait les alentours sachant que très bientôt ladite présence se dévoilerait à eux,  amicale ou menaçante.

Fleya s'était dégagée tant bien que mal de son confort puisque ses mouvements rapides l'entravaient plus qu'autre chose. Elle paniquait et Chasimyr sentait un terrible inconfort l'envahir à l'idée de voir l'ombre abyssale surgir derrière une colline blanche. Leurs poursuivants la devancèrent cependant.

- Impossible!

- Ce sont des...

- J'en ai bien peur.

- Fleya, je crois que nous n'ayons d'autre choix que de faire appel à tu-sais-quoi !

- Peu importe ce que c'est que ce tu-sais-quoi, nous aurons besoin de tout ce que nous avons entre les pattes! Sur la gauche du traîneau, deux dagues et deux épées, servez-vous. Les chiens, éviter d'être mordus et ne les touchez pas! Faites plutôt diversions, on se charge du reste pas vrai Chasimyr? Nous devons les ralentir avant qu'elles n'approchent puis il faut leur couper la tête sans attendre. Montrez-moi ce que vous savez faire les amis, montrez-leur la puissance des Sulis! Maintenant Chaz!!

Décochant sa première flèche, le fauve solitaire atteignit le cœur de la Goule qui poussa un hurlement à faire glacer le sang. Elle s'élança aussitôt suivi de sa compagne putride. Shar'kan empoigna son épée à deux mains puis rompit le lien qui retenait les canins ensemble et ceux-ci encerclèrent vite fait le duo d'infâmes créatures.

Leur vitesse était impressionnante, mais pas autant que la fumée noire qui s'interposa en un éclair entre les fauves armés jusqu'au dents (C'était bien le cas de le dire) et parés à l'affrontement.

Un contrôle surnaturel émanait de Fleya qui semblait ne ressentir aucune peur à l'approche des Goules enragée. Elle était bel et bien digne de son art, l'Outre-monde répondait sans peine à son appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Lun 3 Mar 2014 - 17:33

La journée n'avait pourtant pas trop mal commencé, et Fleya aurait pu même bien s'amuser et savourer la promenade matinale si le groupe n'avait pas été dérangé par des présences indésirables. Et quelle présence ! Des goules ! Putrides, nauséabondes et écœurantes ! Fleya se crispa et commença à paniquer légèrement. Si les goules s'en prenaient à elle, Shotra se moquerait éperdument de se révéler au grand jour, et il s'interposerait coûte que coûte. Elle ne voulait pas.... elle ne voulait pas que l'histoire se répète.... Elle savait avoir eu une chance inouïe d'être tombée sur quelqu'un comme Chasimyr, quelqu'un qui l'avait accepté telle qu'elle était, sans jugement ni malveillance. Et si tout cela s'arrêtait après ce combat ? Et si Shar'Kan la rejetait ? Pire, et si il demandait à son ami de choisir entre elle et lui ? Certes Chasimyr était un brave Suli, elle aurait pu le certifier. Mais comment en vouloir ou donner tord à Shar'Kan ? Surtout après qu'il ait perdu plusieurs de ses bêtes à cause de Barghests. Si Chasimyr était amené à devoir faire ce choix alors il était possible qu'il..... Non ! Fleya ne voulait même pas imaginer qu'il puisse la laisser là, comme ça !

Mais les goules s'approchaient.... Et refuser l'aide de Shotra c'était mettre tout le monde gravement en danger. Chasimyr vint justement lui demander de l'invoquer. Fleya lui adressa un regard empli de doutes et d'incertitudes. Le désirait-il vraiment ? Apparemment oui.... Et il avait raison, ils n'avaient pas le choix. Fleya s'empara de son fouet-fléau et regardant les goules droits dans les yeux, elle se prépara au combat. Ce genre de créatures de cauchemars lui aurait glacé le sang d'effroi lorsqu'elle était enfant. Comme n'importe quelle personne saine d'esprit d'ailleurs. Mais aujourd'hui tout était différent. Ces goules étaient parmi les monstres qui constituaient le quotidien des démonistes. Son regard se durcit, revêtant les tons sauvages et implacables de son espèce. Et tandis que les abominations se rapprochaient dangereusement, Fleya attendit le dernier moment pour crier.


-Viens à moi, Shotra !

MOUAAAAAAAAAA !

Shotra s'aggloméra pour se reconstituer subitement entre sa maîtresse et les deux goules, qui le moins qu'on puisse dire ne l'avaient pas vue venir. Prêt à en découdre, le démon d'ombre se jeta sans ménagement ni crainte contre les deux immondices. Après tout il n'avait pas grand chose à craindre de leurs morsures vu sa nature.... Profitant de l'avantage de la surprise, grâce à l'intervention du démon de Fleya, l'une des goules était bien occupée pour un moment. L'autre avait une flêche dans le coeur, et était assailli par ces chiens qui nourrissaient visiblement bien des animosités à leur égard. Cela dit l'apparition de Shotra avait également semé le trouble parmi la gente canine qui ne sut au début comment réagir face à un démon. Ce ne fut que lorsque ce dernier attaqua les goules qui purent se refocaliser sur leur ennemis communs. Il y en avait un autre qui était scié par cette apparition ténébreuse.

Shar'Kan n'en revint pas du spectacle qui se jouait devant lui. Ce tout petit bout de femme.... Cette petite frimousse d'ange.... contrôler une monstruosité pareille ? Une petite sulinette d'un si jeune âge exposée à la corruption et à la noirceur parmi les plus infâmes. Tout s'expliquait à présent.... Ses réactions, son comportement, son retrait. Bon sang Chasimyr avait-il perdu l'esprit ?! Et comment se faisait-il qu'une gamine se retrouve en possession de pouvoirs aussi sombres ?! Ce monde devenait vraiment fou ! Cette fois il devrait avoir une conversation avec son ami. Il voulait comprendre ! Comment en était-il venu à la prendre sous son aile en tout état de cause ? Comment en était-elle venue à être ainsi ?! Bon sang ! Tant de questions alors que ce n'était vraiment pas le moment ! Il rangea sa curiosité pour plus tard et se concentra sur la bataille qu'ils devaient livrer.

Chasimyr ralentit davantage la progression de la goule qu'il avait déjà touché de deux flèches supplémentaires bien placées. Il se saisit ensuite de ses dagues et monta à l'assaut, couvrant les arrières de Fleya. Shar'Kan l'épaula, épée en main et les deux félins usèrent de toute leur dextérité et de leur agilité pour asséner des coups ravageurs à la goule tout en restant à distance de ses attaques. Fleya de son côté attaquait à distance, soutenant Shotra de son fouet de chaîne à la pointe en fléau. Elle brandit son arme, enroulant la chaine autour du cou de la goule pour l'entraver considérablement tandis que l'ombre lui assénait des coups rageurs, autant qu'il en recevait lui même de la goule qui devenaient hystérique. Fleya tirait de toutes ses forces pour mettre la créature au sol. Non seulement son serviteur pourrait avoir l'avantage mais les chiens aussi !

Shar'Kan et Chasimyr n'avaient rien à envier niveau combat, leurs lames meurtrissant la goule déjà amochée par le tigre au pelage doré. Assaillit de toutes parts par les canins et les félins, les goules se retrouvèrent submergées. Chasimyr et Sharkan essayaient tour à tour de décapiter leur goule, tailladant plusieurs fois le cou de cette dernière au point qu'elle n'eut bientôt plus de peau sur ses chairs putrides, certaines entailles étant même très profondes.  Ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils n'en viennent à bout, la prudence leur imposant cette exercice d'attaques et de retraits systématiques. De son côté Fleya se demandait comment voir le bout de cette goule.


~La tête petite sotte... La tête ! Décapite le....~
~Et comment dois-je m'y prendre avec un fouet ?!~
~Tu ne veux pas non plus que je la tue à ta place ? Utilise ta tête et débrouille toi un peu, cervelle de piaf ! ET SURVEILLE TA GARDE SOMBRE IDIOTE !~


La goule avait repoussé Shotra d'un coup puissant, avant de se jeter sur sa maîtresse, bien plus dangereuse à ses yeux que le démon invoqué. Fleya eut tout juste le temps de mettre le manche de son arme en travers de la gueule de la goule et d'éviter une morsure funeste. Sous la charge, elle tomba à la renverse, sur le dos, mais elle ne lâcha rien de sa parade contre la goule qui enrageait et tentait de la dévorer. Oreilles rabattues en arrière, tous crocs dehors, Fleya rugit sa colère, ne se laissant pas ni intimider, ni faire. Shotra intervint, abrégeant une situation qui n'était pas tolérable de base pour lui. Il se fondit sur sa proie tel un rapace, et la percuta de plein fouet pour l'entrainer avec lui dans un roulé boulé. Fleya exécuta une roulade pour se relever et analysa la situation rapidement. Elle décida de tenter le tout pour le tout.

-Shotra ! Attrape !

Elle se rapprocha dangereusement de la goule et brandit son fouet de manière à ce que la chaîne s'enroule en son milieu autour du cou de la goule. Shotra attrapa l'autre extrémité du fouet, par le fléau, et au diapason de sa maîtresse il tira de toute ses forces en direction opposée à elle. Fleya espérait que ses chaînes en fer finiraient par avoir le dessus sur les chairs de la goule. Mais l'exercice était périlleux, car le démon et sa maîtresse devaient garder la même puissance de traction pour pouvoir garder la goule hors de portée. Si l'un ou l'autre tirait trop fort, l'équilibre serait rompu et à cette distance, c'était la catastrophe assurée. Pour l'heure, l'un et l'autre tenaient bon et la goule ne pouvait bouger, entravée par le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Jeu 6 Mar 2014 - 12:26



L'apparition de Shotra suscita un frisson qui lui parcouru l'échine de part en part, et pour cause, cette créature n'avait rien à faire ici même si son intervention lui parut salutaire alors qu'elle s'interposait entre Fleya et les abominations qui fonçaient sur elle gueule béante. Il n'osait cependant pas affronter le regard désapprobateur de Shar et de toute façon il n'en avait pas le temps. Le fauve décocha une seconde flèche qui atteignit une fois de plus aisément sa cible en traversant l'aura brumeux du démon invoqué.

Quant à elle, la meute poursuivait sa course circulaire autour des goules qui ne savaient plus où donner de la tête. Rapidement elles furent séparées et l'une d'elle avait la ferme intention de réduire au silence le sale chat qui avait osé décocher un troisième projectile. Montrant ses vilains crocs baveux elle s'élança heurtant au passage deux des dix chiens de ses épaules puissantes et ceux-ci allèrent atterrir à plusieurs mètres de là fort sonnés. Les oreilles rabattues et le museau plissé, Chasimyr attrapa ses précieuses dagues fraîchement aiguisées à sa ceinture et débuta son combat au corps à corps avec le soutiens du puma qui venait de le rejoindre prêt à abattre sa longue épée.

Évitant, tournoyant et lacérant, le grand tigre se servait de toute la puissance emmagasinée dans ses muscles pour blesser la goule au maximum sans se faire mordre ou griffer. Appuyé par la force brute et la colère de son ami, l'affrontement tourna rapidement en leur faveur tout comme celui de leur jeune compagne qui avait évité de justesse un assaut mortel. Constatant qu'ils étaient sur le point de lui arracher sa maudite tête, Shar'kan envoya ses compagnons canins achever la créature prise au piège entre le démon et sa maîtresse qui avait peine à conserver son équilibre.

- Attrapez-lui les bras et les jambes et maintenez-la, nous arrivons compagnons! À l'attaque Kem'pur!!

Dans un déferlement d'aboiements la meute suivi les ordres alors que les deux hommes-félins parvenaient à séparer le tronc vigoureux de la tête hargneuse d'un coup de dague bien placé.
En un éclair le Chasimyr parvint jusqu'à son amie démoniste et effectua un saut spectaculaire pour arriver genoux devant en plein sur le torse musclé et pourri de la goule qui poussa un dernier hurlement de rage alors que le tigre la décapitait avec ses lames dirigées latéralement et ce avec une grande précision. Le corps sans vie s’effondra sur le sol qu'il s'empressa de souiller d'un liquide noir et malodorant.

Haletant, tout le groupe était immobile près du dernier cadavre et de l’ombre abyssale qui ne bougeait pas non plus. Les chiens avaient plus ou moins accepté sa présence mais n’auraient eu aucun problème à l’attaquer si leur maître en aurait donné l’ordre, ce qu’il ne fit pas. Le visage de Shar était des plus évocateurs mais il ne dit mot se contentant de s’assoir dans la neige. Fleya renvoya son esclave en lançant un triste sourire à Chasimyr qui paraissait tout aussi déçu du spectacle qu’ils avaient dû offrir à leur hôte. Shar prit alors la parole d’un ton neutre.

- Voilà qui explique bien des choses quant à toi ma jolie. J’imagine que tu sais ce que tu fais, mais je présume que tu comprends aussi que le village n’est pas en sécurité avec cette chose dans les parages, sans vouloir t’offenser. Mes bons amis, vous allez devoir partir dès que vous serez prêts à le faire. Quant à moi, je dois envoyer quelqu’un à la capitale pour mettre le seigneur au courant. Ces choses sont cent fois plus dangereuses que les vils Barghests.
Brûlons-les et rentrons.


L’atmosphère sereine des minutes précédentes n’était plus et le duo savait que la route les appelait de nouveau.  Le tigre au regard doux consola son amie qui avait la mine basse d’un sourire compréhensif et réconfortant. Il n’allait pas l’abandonner pour si peu et Shar ne lui en tiendrait pas rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Ven 7 Mar 2014 - 8:36

Le démon et sa maîtresse tenaient bon. De toute manière il était impensable pour Shotra qu'il en soit autrement. Ce n'était pas une vulgaire goule qui pourrait se vanter d'avoir raison de lui et de sa démoniste ! L'intervention aussi spectaculaire que majestueuse de Chasimyr mit fin aux tourments que provoquaient les deux goules de leur "vivant". Encore haletante sous l'effort, Fleya s'acquitta de sa posture offensive pour se mettre au repos. Du moins en apparence seulement. Car elle n'avait aucune certitude quant aux réactions de Shar'Kan vis à vis d'elle et surtout de Shotra. D'ailleurs elle renvoya prestement ce dernier, après lui avoir comme à son habitude pris doucement le poignet pour le remercier. Elle n'avait souvent pas besoin de parler pour qu'il comprenne ce qu'elle voulait lui transmettre. Après tout, il partageait sa vie depuis bien des hivers à présent, il l'avait vu grandir et avait largement eu le temps d'apprendre à la connaître. Shotra se moquait éperdument de ce qu'on pensait de lui, et parfois cela l'amusait de voir le reste du monde le craindre ou le traiter comme un pestiféré. Mais il appréciait moins les préjudices que cela pouvait porter à sa maîtresse, et il n'était jamais vraiment tranquille lorsqu'elle le renvoyait dans ce genre de situation où l'on pouvait se retourner contre elle.

Enfin il ne serait pas loin de toute manière et elle était sur ses gardes. Fleya ne pensait pas que Shar'Kan lui voudrait du mal, encore moins en présence de Chasimyr, mais elle avait eu trop de mauvaise surprise pour faire une confiance aveugle au vieux puma. Bien que désapprouvant totalement la situation, il ne la condamna pas davantage, ce qui soulagea la jeune suli. Cela dit il ne pouvait pas non plus faire plus que cela, et il invita la jeune fille à ne pas s'attarder plus que nécessaire dans les environs. C'était déjà beaucoup pour Fleya, même si elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine amertume face à cela. Mais rien ne transparut de cette amertume au profit d'un autre sentiment, pas plus joyeux, le mal-être. En même temps comment se sentir à l'aise dans ce genre de situation ? Détournant le regard, elle répondit doucement à Shar'Kan.


-Merci de votre compréhension..... Je ne pense pas rester davantage, je me retirai dès que nous en aurons finis avec les dépouilles des goules.

~Mensonge.... Il ne te comprend pas.... Il te tolère simplement. Et tu n'es pas aussi compréhensive que tu veux bien le prétendre. Tu peux mentir aux autres. Tu peux tenter de te mentir. Mais je sens tes sentiments.... Je sens ta déception et ta peine, je sens ta frustration. Et comme toujours, ton envie de fuir et ta colère contre le monde entier.... Un jour il te faudra bien la laisser s'exprimer....~
~Silence oiseau de malheur ! Je n'ai pas besoin de tes inepties, et la situation est suffisamment délicate pour que t'en rajoute ! Je ne veux plus t'entendre !~
~Hé hé hé hé, mais que veux-tu réellement Fleya ? Que veux-tu vraiment....~


Il l'exaspérait, elle n'en pouvait plus de ses interventions douteuses, toujours aux pires moments et cela ne faisait souvent qu'aggraver tourments. Comment pouvait elle faire le point et prendre du recul avec un enquiquineur aussi néfaste dans sa tête ?! Heureusement Chasimyr était là pour lui adresser un sourire réconfortant qui fut à la limite du salvateur pour elle. Enfin un visage amicale et positif dans les ténèbres qui enveloppaient son existence. Elle lui rendit un sourire empli de gratitude tandis que les félins s'affairèrent à la destruction des monstres. Une fois la besogne accomplie, la féline rabattit sa large capuche sur sa tête, masquant de nouveau son visage. Elle était paré au départ, et Chasimyr était prêt à la suivre également mais la jeune demoiselle se tourna vers lui et lui proposa.

-Je ne voudrai pas t'obliger à quitter précipitamment ton ami.... Si tu le souhaites tu peux rester avec lui quelque temps, je prendrais simplement un peu d'avance.

C'est mal connaître notre bon Chasimyr ma petite dame !

Shar'Kan n'avait jusqu'ici rien dit, restant même étrangement silencieux. Il avait profiter de leur tâche mortuaire pour réfléchir à tout ça. Et qu'une gamine se retrouve à jouer les démonistes ne lui plaisait résolument pas ! Les enfants de son âge ne devraient même pas toucher à la magie, encore moins endosser des responsabilités aussi sinistres ! Mais la vie était parfois rude, il le savait bien, et il se désolait de la situation. Il avait lui même ses propres responsabilités, et il ne pouvait pas se permettre de mettre le village, dont il avait la protection, au contact d'un si grand danger. Mais de là à laisser ce petit bout de femme toute seule, avec des créatures infernales qui la suivaient partout, une magie douteuse entre les pattes, des Barghests qui proliféraient dans la région, et à présent des goules ! Non ! Il y avait certaines limites qu'il pouvait tolérer et d'autres non. Bien qu'il n'était pas tranquille à l'idée que son ami puisse lui aussi être exposé, même indirectement à cette magie, il avait suffisamment confiance en lui pour le laisser l'accompagner dans ses périples, au moins le temps qu'elle devienne adulte...

C'était aussi une manière de signifiait à Chasimyr qu'il lui faisait confiance sur son choix, et qu'il le respectait. Bien qu'il savait que le tigre au pelage doré avait depuis longtemps compris qu'il n'aimait pas trop toute cette histoire. Et soutenant ainsi son ami, il poursuivit son discours.


Ce n'est pas dans les habitudes de ce vieux chasseur de laisser ses amis partir sans lui, même pour prendre de l'avance ! D'autant plus lorsqu'il s'agit de petite demoiselle dans un environnement qui est encore moins sûr que d'ordinaire. Pas vrai vieux brigand ?!

Il colla une tape aussi musclée qu'affectueuse dans le dos du Chasseur des sables. Il était l'heure pour eux de se séparer, et même s'il aurait aimé pouvoir profiter de sa présence encore quelques temps, il savait que c'était la seule et peut-être la meilleure solution. Il attrapa le tigre au collet avec son bras, pour le contraindre à baisser sa tête et lui ébouriffer le pelage de son crâne, avec la complicité de ceux qui se connaissaient depuis bien des temps.Tout en l'enquiquinant, il l'asticota gentiment en le charriant sur ce qu'il venait de se passer, essayant de détendre un peu l'atmosphère.


Tu es resté encore bien jeune à me faire ce genre de cachotteries, petit morveux va !

~Petit, petit, il est plus grand que toi !~


Après quelques courtes taquineries, lors d'une dernière accolade avec le tigre doré, il lui glissa à l'oreille la dernière recommandation d'être très prudent et de bien faire attention. Les derniers évènements ne le rassuraient gère entre les Barghests, les goules et les démons.... Il savait que le Chasseur avait de l'expérience, mais on était jamais à l'abri d'un couac. Il salua Fleya, lui demandant d'être prudente avec les créatures qui rodaient dans le coin, et s'en retourna vers le village avec ses chiens et ses traineaux. Il avait un rapport à faire. Les deux félins observèrent le vieux puma repartir avant de reprendre eux même leur route. Bien que les séparations s'étaient faites un peu précipitamment, Fleya avait finit par sourire. Elle dit doucement, la tête cachée sous sa capuche.


-Un drôle de numéro.... Mais c'est un brave Suli. Vous vous connaissez depuis longtemps ?

Le passé était le passé, et Fleya plus que quiconque préférait le laisser derrière elle. Elle ne pouvait que vivre avec et aurait fait beaucoup pour pouvoir le changer, mais c'était impossible et elle n'avait pu qu'en apprendre. Pour cette fois elle n'avait rien eu besoin de retenir de désagréable. Autant relancer la conversation et éviter qu'un silence pesant de s'installe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   Lun 10 Mar 2014 - 11:27

Il était donc inévitable d’en arriver là. Le brillant et fougueux puma allait lui manquer, mais ce n’était pas la première fois qu’ils se disaient au revoir, ils ne s’en formalisaient pas outre mesure, ils se reverraient le moment venu. Quelques taquineries et accolades plus tard, Chasimyr aux côtés de Fleya souriait en regardant son ami d’autrefois reprendre le chemin de son village tiré par sa brave meute désormais entièrement attachée à son propre traîneau.

« Je l’ai rencontré pour la première fois alors que j’étais au sein de ma troupe. Il avait été blessé par des Sauvages vagabonds et avait trouvé refuge parmi nous. Après avoir reçu les soins nécessaires et pris du repos pendant quelques jours, il a décidé de demeurer avec le clan afin de nous partager ses histoires et son expérience du monde au-delà du nôtre, celui de la neige et du froid. Ses nombreuses ascensions des sommets les plus hauts et les plus dangereux nous fascinaient, ce Suli était si libre! Je n’avais que 14 ans à l’époque. C’est lui qui a fait naître en moi ce goût d’aventure et de voyage. C’est environ une année après son départ que je suis moi-même devenu nomade. »

Il marqua une pause et son visage s’assombrit.

« J’espère que les miens sont en sécurité près de Bélin…Je me disais, aurais-tu envie d’un peu de chaleur et de verdure? Nous pourrions prendre nos distances de ces…créatures. Mes frères et sœurs me manquent, je suis certain qu’ils t’apprécieraient, ils ne sont pas prompts à juger les autres. Sur le chemin se trouve un des Sanctuaires des Sulis Gardiens, nous pourrions les informer de la progression des goules tout comme de la façon de les pourfendre. Qu’en penses-tu, mon amie?»

Il s’approcha d’elle arborant son air sage et doux avant de poursuivre sans parvenir à camoufler sa joie et sa hâte.

«J’aimerais beaucoup partager ce voyage avec toi, j’ai envie t’apprendre à te connaître et même que tu me présentes Shotra tiens! Si nous sommes obligés de nous côtoyer lui et moi, autant faire sa connaissance. Ton pouvoir me fascine autant qu’il m’effraie tu sais, mais je dois en savoir plus, tout n’est pas noir ou blanc. Alors?»


Elle était surprise, bien évidemment, tout comme il l’était face à ses propres propos.  Il ne pouvait se résigner désormais à marcher sans sa gentille frimousse et ses capacités de combat extraordinaires à ses côtés. Décidément cette charmante et habile tigresse était pleine de mystères. Il ne pouvait nier un attachement certain à son égard, sa jeunesse et sa fragilité émotionnelle l’intimaient de prendre soin d’elle.

Il patienta donc les yeux plantés dans les siens en quête d’une réponse.

Il lui accordait toute sa confiance et elle le sentait, il espérait que sa sincérité face pencher la balance en sa faveur. Voyager à deux lui semblait bien mieux. Malgré tous les périls du monde, Chasimyr n’avait pas peur de ce que l’avenir pouvait lui réserver, le chasseur savait qu’il pourrait toujours se fier à son instinct, et peut-être même sur la fougueuse Fleya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya] suite   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les contraires s'attirent [Fleya] suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les contraires s'attirent..ou se detestent?! (PV Oliver )
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Présentation de "Fleya"
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: La Goule souriante :: Écrits archivés-