­
 

Partagez | 
 

 Les contraires s'attirent [Fleya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Les contraires s'attirent [Fleya]   Ven 31 Jan 2014 - 20:33

1er jour de Dan, 16ième année de l'ère du Second souffle
En territoire varakirois près des frontières montagneuses de la Norpalie

Cela ne faisait à peine qu'une ou deux lieues qu'il avait quitté les étendues sablonneuses et déjà une brise glaciale se mêlait au vent de Varakir. Les hautes montagnes de neige étaient désormais bien visibles et le majestueux spectacle fit sourire Chasimyr tandis que les bourrasques ébouriffaient son pelage. Ce n'était pas son premier voyage vers le pays du froid mais cette crainte parsemée de curiosité que lui conférait ce paysage intimidant lui plaisait à chaque fois. Le goût d'une liberté toujours plus grande et la soif d'aventure étaient inéluctablement dans sa nature et son physique bestial, polyvalent et endurant exacerbait bien évidemment ses envies.  

La fin de la journée approchait à grands pas alors que le soleil disparaissait derrière les sommets gelés. Se débarrassant de son paquetage imposant ainsi que de son arc, le Suli posa ses mains sur ses hanches tout en prenant soin de respirer l'air frais un bond coup avant de s'asseoir à même le sol. Son pantalon troué et son poitrail de cuir faisaient peine à voir et il avait la ferme intention de se procurer des protections décentes lorsqu'il croiserait un village digne de ce nom. Il était bien au fait des vêtements et armures à la résistance légendaire des Norpaliens. La chasse des dernières semaines avait été généreuse et ses gains importants, c'est pourquoi il avait entamé une expédition vers Givre-lance, une petite ville non loin de la capitale afin de rendre visite à un vieil ami.  

Au moment ou la lumière quitta l'horizon emportant avec elle ses rayons éblouissants, Chasimyr remarqua une petite créature à quelques centaines de mètres. Il renifla en fermant les yeux et rapidement une image claire s'imposa à lui ; une femelle Melùn, ces cervidés aussi agiles en montagnes que rapides dans les plaines qui les bordent. Leur fourrure grise et leur encolure de longs poils blancs font de ces bêtes des proies de choix puisque les acheteurs paient le prix fort pour mettre la main sur des peaux de si bonne qualité. Leur viande est aussi très appréciable dans la mesure où vous ne recherchez pas la plus tendre.

Sans se presser notre ami attrapa son arme favorite, retira sa protection de cuir et entreprit de contourner l'animal avant de se faire repérer. À l'abri de son regard nerveux, Chasimyr progressait rapidement dans les herbes hautes vêtu uniquement de son vieux pantalon et des ses bracelets de cuir lassés. À moins d'une soixantaine de mètres il banda son arc dans un mouvement fluide et silencieux. Pourtant, une nouvelle odeur vint le déranger et elle n'avait rien de comestible cette fois. Portant son attention sur cette dernière il perçu des bruissements qui se transformèrent en quelques secondes en une violente collision. Rapidement de retour sur ses pattes d'un bond agile, Chasimyr découvrit une toute petite Suli au pelage dense et au regard vif montrant crocs et griffes prête à se défendre. Assurément elle ne s'attendait pas à le trouver là. Sa stature n'avait rien à voir avec la sienne et il comprit qu'il était en tous points intimidant alors il se contenta de lui adresser un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Sam 1 Fév 2014 - 5:57

Quel n'était pas le bonheur de Fleya de gambader librement dans ces plaines au vent légèrement frigorifiant, pour ceux qui n'étaient pas habitués. La liberté n'avait résolument pas de prix, et chaque jour la jeune sulinette en jouissait. Voila plusieurs lune qu'elle avait quitté les villages peuplés, toujours intéressant à visiter, mais jamais ils ne vaudraient cette félicité que le paysage lui inspirait. Cheveux et museau au vent, elle contemplait paysage, verdure des toundras et au loin les montagnes enneigées. il lui semblait bien qu'elle venait d'un de ces petits villages perdus au milieux de ces froides et impitoyables montagnes. Mais la mémoire lui faisait progressivement défaut sur ces plus tendres années, et l'amertume ainsi que la douleur des souvenirs qui y étaient rattachés ne rendaient pas cette perte trop dur à supporter.

Son arme dans le dos, son regard éveillé scrutait l'horizon à la recherche de la moindre activité, mais dans ces lieux plus ou moins retirés, elle disposait d'une certaine tranquillité. Tant et si bien que le jour en vint à filer, et la jeune fille n'en fut pas moins ravie. Elle aimait souvent la nuit bien plus que le jour, son manteau d'obscurité lui offrant maintes fois discrétion et sécurité. Et ainsi protégée, elle pouvait à loisir explorer, s'aventurer, faire des farces et parfois dérober. Oui la nuit était vraiment une période clef. C'était son royaume ! La température avait méchamment baissée, et Fleya remerciait son pelage de lui permettre de ne pas finir gelée. Aussi épais que soyeux, il était parfaitement adapté, bien qu'avec ce dernier elle devait éviter les zones chaudes.

Sans un bruit, elle errait dans la pénombre, allant là où ses pas la guideraient. Il était encore trop tôt pour dormir, le soleil venait à peine de se coucher, et bientôt les portes de son royaume s'ouvriraient à elle une fois encore. Déjà ses yeux s'accommodait aux changements de luminosité, et elle continuer son périple vers l'inconnu.... Jusqu'à ce qu'une odeur de vienne la titiller. Une bestiole ! Laquelle, elle ne savait pas encore, mais ça promettait surtout son repas du soir ! Un petit casse dalle sous les étoiles, l'idée lui était des plus séduisante, et se fiant à son flaire, elle remonta la piste de l'odeur sans un bruit. Jusqu'à ce qu'enfin une créature se dessine au loin. Voila qui lui promettait un repas copieux ! Immédiatement, la jeune fille se plaqua au sol et commença son approche.

Face au vent pour camoufler son odeur, les oreilles rabattues, le corps au ras du sol, elle avançait étape par étape, s'aidant de son environnement pour se camoufler. Renfoncement, arbustes d'épineux, roches, tout était bon pour dissimuler sa présence. Son corset en cuir souple et sa jupe en cuir du même type et en tissu résistant lui permettait d'accomplir tous les mouvements et torsion dont elle avait besoin pour se faufiler. Il lui fallait approcher sa cible au maximum pour la soumettre lors d'une attaque éclair ! Et par la suite, elle devrait bien s'accrocher le temps qu'elle parvienne à la tuer. Car Fleya usait rarement de son arme pour chasser. Il faut dire que son fouet-fléau n'était pas forcément le plus adapté pour. Elle procédait donc à l'ancienne, choppant sa proie à la gorge, et refermant définitivement ses mâchoires sur cette dernière.

Si elle ne pouvait la tuer en l'égorgeant, elle la tuait par asphyxie en opprimant les voies respiratoires. Elle était très proche, il ne lui manquait que quelques mètres pour pouvoir bondir..... Lorsque le vent se fit farceur et changea brusquement de direction ! Damned il allait porter son odeur à sa proie ! Elle allait être repérée d'une seconde à l'autre ! Tant pis, elle devait attaquer maintenant, quitte à devoir faire plusieurs bonds voire courir un peu après la bête ! S'exécutant un peu trop prestement, elle ne vit que trop tard un autre invité s’ériger soudainement sur sa trajectoire. Elle venait de bondir à pleine vitesse, elle ne pouvait s'arrêter, et percuta de plein fouet le pauvre bougre sur sa trajectoire.

Cela dit, bien que ce fut elle qui semblait passer à l'abordage sur cet inconnue, ce ne fut pas ce dernier qui fut le plus retourné. Car ce dernier se retrouva sur ses pattes en quelques secondes à peine, tandis que Fleya avait littéralement rebondie contre lui sous la violence de l'impacte. Quelques roulés boulés en arrière, la féline se remit aussitôt sur ses pattes, prête à l'attaque ! Elle ne savait pas encore dans quoi elle était rentrée, et se tenait donc préparée à découvrir.... Un monstre ! Nondidiou mais il était énoooooorme celui là ! En réalité c'était surtout elle qui était toute petite pour sa race, mais dans la tête de la féline, ça n'était pas si simple. Ce type était juste une montagne de poils et de muscles sertis de dents et de crocs!

Griffes et crocs sortis pour la jeune suli, elle avait lâché un bruit entre le feulement et le grognement, plus par surprise et par peur que par agressivité pure et dure. Elle se tenait toujours prête à réagir cela dit. Ne sachant pas si elle devait fuir ou attaquer pour sa survie. Elle observa ce qui était ni plus ni moins qu'un autre Suli, au pelage identique au sien si ce n'est que celui du bonhomme était tout en dorure et en orangé comparé à celui de la jeune fille d'un blanc immaculé. Mais leurs rayures étaient caractéristiques. Cet homme lui souriait, ce qui incita la jeune fille à se calmer un peu et à arrêter de montrer griffes et crocs. Il n'avait pas l'air inamicale. Son regard vint alors se portait là où avant se tenait le cervidé. Qui bien évidement n'était plus là ! Vue le raffut que leur collision avait fait, c'était prévisible.

La jeune Suli en parut affligée, tirant une tête de chaton triste, ses oreilles tombantes, elle semblait dépitée. Raté pour cette fois, dommage c'était si bien partie.... Le bleu céruléen de ses yeux vint alors se poser dans le doré des yeux de l'imposant Suli. Il était franchement gigantesque ! Et surtout il continuait de la regarder, mettant la jeune sulinette dans une situation où elle ne savait plus comment réagir.

~Et sinon tu comptes t'activer ou tu vas le regarder bêtement jusqu'à ce qu'il meurt de vieillesse ?
~Mais tais-toi donc toi ! Tes remarques inutiles tu te les gardes !~

Cela dit, il avait raison -comme souvent au plus grand damne de la jeune fille- et il lui fallait bien faire quelque chose sous peine de se transformer en poireaux géant. Le regard encore méfiant, emprunt d'une certaine gêne, elle finit par bredouiller.


-....Bonsoir ?

~Ben dis donc, c'était épique ça comme entrée en matière, non vraiment tes talents d'oratrice m'épateront toujours....~
~Rhaaaaa la ferme ! Commence pas !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Lun 3 Fév 2014 - 21:27

Lentement elle se décidait à rentrer les griffes et ses oreilles bicolores tendaient à se relever. Chasimyr prit un malin plaisir à la laisser prendre la parole la première en constatant qu'elle était bien plus prise au dépourvu que lui tout compte fait. Elle était certes petite mais tout indiquait qu'elle n'était pas une gamine pour autant.

De grands yeux couleur d'un ciel de Bélin un jour de Brinhal, une fourrure tigrée noire et blanche soyeuse à souhait, une odeur suave ainsi qu'un buste tout aussi évocateur témoignaient de sa maturité. Sa voix féline était douce à l'oreille et c'est avec grand plaisir que le Suli s'adressa à elle en retour tout en l'examinant une fois de plus de ses iris ambrés sans pour autant lui manqué de respect.

- En effet c'est une belle soirée, fit-il, blagueur. Pardonnez-moi, je suis Chasimyr, juste Chasimyr. Certains aiment me donner le nom de chasseur des sables ou encore le fauve solitaire, mais je m'égare. Je dois dire que pour une demoiselle vous êtes dotée d'une ferveur insoupçonnée! À qui aie-je l'honneur? ajouta l'homme-félin sur un ton calme et invitant tout en tendant sa patte droite afin de sceller leur rencontre.

Il la sentait un brin réticente mais sa curiosité semblait surpasser tout le reste alors il patienta le temps qu'elle puisse elle aussi scruter du regard l'inconnu se tenant devant elle suite à cette violente et surprenant collision.

Son visage de nouveau impassible et ses oreilles remuant au moindre craquement contrastaient légèrement alors qu'il attendait gentiment la réponse de cette fugace minette au regard vif. Et si cette rencontre n'était pas le fruit du hasard? Qui sait, elle aurait peut-être envie de poursuivre sa route à ses côtés, le chemin serait long jusqu'à Givre-lance et les dangers multiples. Il n'avait pas l'habitude de voyager ou de chasser accompagné mais il ressentait une énergie subtile mais revigorante émaner de la jeune fauve et cela avait bien malgré lui piqué sa curiosité. De plus, sa future prise s'était envolée et il avait donc tout son temps devant lui en cette délicieuse soirée aux pieds des géantes de glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Mar 4 Fév 2014 - 13:45

Fleya observait l'inconnu de ses grands yeux bleus parfaitement pantoise. Et le naturel conjugué à l'aplomb avec lequel il lui avait répondu étaient à la limite du désarmant. Néanmoins elle apprit plusieurs choses utiles, comme le nom et même les surnoms de son interlocuteurs. Il est vrai que c'était toujours utile pour pouvoir entamer les présentations que de décliner son patronyme. Mais s'il y avait bien un point sur lequel la jeune Suli était encore un peu gauche et pataude, c'était les relations sociales. Et surtout les débuts de ces dernières. Car sous ses airs de tigresse, aux relents parfois redoutables et intimidants, il y avait bien enfoui un petit chaton timide. Elle afficha un sourire gênée lorsque son compère coloré vint à la complimenter sur la vivacité dont elle faisait preuve pour une jeune fille. Il est vrai qu'à choisir elle aurait préféré le rencontrer d'une manière un peu plus douce et conventionnelle, mais qu'importe. Il lui facilita la tâche en lui demandant à son tour son nom. Ça c'était bien, il était toujours plus facile de répondre aux questions que de créer soit même une conversation.

-Je... Je m'appelle Fleya.... Même si la plupart des gens me connaissent sous le nom de Griffe-Lune.

~Ho, ceux de tes contrés te connaissent surtout par le sobriquet de "la Damnée", pourquoi ne pas lui en parler ?~
~Et pourquoi tu n'irais pas te pendre ailleurs, hein ?~

Elle observa quelques seconde cette grosse papatte franchement tendue, un peu prise au dépourvue, avant de se reprendre et de lui offrir une poignée de pattes ferme et dynamique, comme à son habitude, le tout gratifié d'un sourire spontané qui adoucissait et illuminait son visage de manière saisissante. Outre les remarques désobligeantes de cette voix qui envahissait son esprit, le jeune fille se sentit un peu bête à ne pas savoir quoi dire à ce confrère pourtant jovial. Peut-être parce qu'elle n'était justement pas habituée à ce qu'on soit sympathique avec elle ? Ou encore qu'elle n'avait jamais vraiment fait d'effort sur ce point non plus.... Elle remarquait les oreilles alertes de Chasimyr qui remuait en direction du moindre son, attentives. Mais il ne faisait pas qu'écouter. Il l'observait tout autant qu'elle le détaillait. Était-elle une découverte pour lui tout autant que lui l'était pour elle ? Cela était possible car au vue de son surnom, il n'était pas un natif de la région. Ce qui donna une idée de question à la jeune fille.


-"Chasseur des sables" .... Vous êtes bien loin de vos contrés si je ne m'abuse. Que nous vaut votre visite sur ces terres gelées ? J'espère que le climat ne vous a pas trop refroidi, il est parfois un peu rude. Mais le paysage en vaut bien la peine.

~Remarquable, tu as réussi à articuler plusieurs phrases d'affilées sans aucune menace ni grognement, et en abordant des sujets de circonstances. Prochaine étape : être intéressante ! Ha ha ha ha !~
~Va donc t'étouffer avec une chaussette....~

Il était parfois bien compliqué pour elle de garder une attitude et une expression neutre avec cette voix qui lui cassait les pattes d'une puissance phénoménale ! Bien qu'elle s'en sortait plutôt bien la plupart du temps, l'expérience aidant, il arrivait parfois qu'elle adopte des moues renfrognées ou des airs agacés au plus haut point sans aucune raison apparente. Pour l'heure tout allait bien. Ou presque. Car leur conversation faisant, le soir s'avançait à grand pas vers la nuit, et on entendait hurlait au loin les prédateurs du soir et des nuits qui se préparaient à la chasse. Des loups, facilement reconnaissable à leur hurlement. Mais dans le coin, ce n'était pas du petit chiot, et chassant toujours en meute, Fleya avait prit pour habitude de se tenir à bonne distance d'eux. Les oreilles de la jeune féline s'étaient immédiatement tournées vers la source du bruit, et tournant sa tête vers cette destination, elle estima la distance qui les séparait desdites créatures. Elle dit alors.


-Les loups des neiges sont en chasse.... Ils se rapprochent, nous ferions mieux de ne pas nous attarder. Ils sont devenus extrêmement agressifs et dangereux depuis qu'un étrange mal les ronge. Et il ne fait pas bon de croiser une meute de ces bêtes lorsqu'elles sont affamées, surtout qu'ils sont rapides, tenaces et.... étrange. Ils bavent beaucoup et semblent être comme pestiférés.... Enfin bref, ne restons pas là, essayons de trouver un refuge le temps qu'ils passent.

La jeune féline dilata un peu plus ses pupilles, l'obscurité naissant aux alentours. Accompagnée de son alter-égo masculin elle cherchait un endroit sûr pour éviter les loups. Chemin faisant, elle tenta de maintenir le dialogue naissant. Pas qu'elle n'aimait pas le silence, bien au contraire. Mais puisqu'elle avait l'occasion de parler à quelqu'un de manière simple, autant en profiter.


-Loin de moi l'idée de vouloir être indiscrète mais... De quel endroit venez-vous ? Vous voyagez souvent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Jeu 6 Fév 2014 - 12:16


Décidément il la trouvait adorable et vive d'esprit. Il y avait longtemps déjà qu'il avait croisé une Suli civilisée au point de pouvoir partager une réelle conversation avec elle. Il décida de répondre à ses interrogations même si les siennes le taraudaient tout autant.

- Charmant prénom tout comme ton sobriquet. Je suis en effet originaire de la vaste contrée qu'est Varakir mais tout au nord à la lisière des terres verdoyantes de Bélin. J'ai grandi au sein d'un modeste clan auprès des autres orphelins de mon groupe. Je n'aurais pu avoir meilleure famille. Et même si nous côtoyons ces mastodontes de glace ce soir, nous sommes toujours en territoire varakirois, qui l'eut cru...!

Au loin des hurlements caractéristiques s'élevaient soudain dans l'obscurité naissante. Les deux fauves géants prirent quelques instants afin d'étudier la situation. Chasimyr plissa le museau et retroussa les babines en signe de dégoût alors qu'il comprenait à quoi ils avaient affaire. Cependant il ne dit mot laissant sa charmante rencontre donner son point de vue sur la situation.

-Les loups des neiges sont en chasse.... Ils se rapprochent, nous ferions mieux de ne pas nous attarder. Ils sont devenus extrêmement agressifs et dangereux depuis qu'un étrange mal les ronge. Et il ne fait pas bon de croiser une meute de ces bêtes lorsqu'elles sont affamées, surtout qu'ils sont rapides, tenaces et.... étrange. Ils bavent beaucoup et semblent être comme pestiférés.... Enfin bref, ne restons pas là, essayons de trouver un refuge le temps qu'ils passent.

Loin de lui l'idée de l'effrayer, mais il ne n’agissait pas vraiment de loups des glaces...Jadis peut-être mais pour l'heure ils étaient bien plus menaçants et dangereux. Il se contenta d'acquiescer tout en lui emboitant le pas les sens en éveille. Un peu plus loin elle lui demanda s'il était un voyageur aguerrit. Il lui répondit volontiers.

- Comme je vous racontait plus tôt je viens de Varakir et j'ai effectivement passé le plus clair de mon temps à parcourir les différents pays. Je ne recherche rien en particulier, je ne fais que chasser pour gagner quelques pièces afin de voyager encore plus. Les gens que je rencontre enrichissent ma perception des choses et les épreuves que je traverse m'apportent beaucoup de fierté et d'expérience. Je suis plus rapide et plus fort qu'à mon départ, cela va de soi, mais aussi sans doute plus sage et réfléchi. Je suis conscient chaque jour que cette liberté inestimable donc je jouis pourrait m'être retirer sans que je ne m'y attende alors je la savoure et remercie les dieux, enfin ceux qui veulent bien m'entendre. Malgré tout l'optimiste dont je fais preuve, je sens l'atmosphère changer en Ildirith et je dois toujours faire preuve de plus de prudence. Je me rend présentement dans un petit village pas très loin d'ici en territoire norpalien. Givre-lance pour être plus précis. Il fit une pause redressant la tête l'air tout à coup soucieux. Vous parliez des loups tout à l'heure, et bien ils n'en sont plus vraiment. Nous nommons les ''Barghests'' les chiens-démons venus de l'Outre-monde. Ils peuvent propager leur ombre et leur infection dans les meutes qu'ils croisent. Nul repaire n'est sûr lorsqu'ils sont dans les parages. Il s'agenouilla et fouilla dans son énorme sac pour en ressortir deux étranges colliers composés de viande puante et verte. Il en tendit un à sa nouvelle amie. Tu pardonneras l'affreuse odeur, mais on s'y habitue ! Avec ça nous pourrons passer près d'eux sans danger si nous venions à les croiser. C'est de la chair de Barghest.

Le grand tigre sourit un peu mal à l'aise en voyant l'air ahurit de la féline qui enfilait lentement la parure en décomposition. Se redressant il se préparait déjà en aiguisant son calme et sa retenue alors que les démons canidés s'approchaient à grande vitesse poussant des jappements clairs et puissants.

Infos Barghest:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Sam 8 Fév 2014 - 11:48

Ce Chasymir avait un avantage indéniable, il était suffisamment ouvert et communicatif pour pallier aux difficultés de Fleya à tenir une conversation ! Elle lui adressa un sourire doux lorsqu'il la complimenta sur son nom, avant de l'écouter parler sur ses origines. Elle avait ouvert la bouche pour rebondir sur le fait qu'il était orphelin lui aussi, mais elle s'abstint. Déjà parce que c'était tout de même assez personnel comme sujet, et puis aussi parce que ce n'était pas forcément le point le plus gai de sa vie. Même si à l'entendre, il semblait avoir très bien vécu sa vie auprès des autres enfants orphelins. Elle en vint à se demander si sa vie aurait différente, plus douce si elle ne s'était pas enfuie de l'orphelinat à peine arrivée. Lais bien vite la réalité la rattrapa, dure et sans pitié. Elle avait invoqué un démon, ou une créature tout autant peu louable ce soir là. Les gens de sont villages le savaient tous. Et les regards qu'ils avaient posé sur elle à partir de là, trahissaient la peur et la méfiance qu'elle leur inspirait. C'était une victime, certes. Mais c'était surtout une démoniste.... Malgré son jeune âge, elle avait parfaitement compris que rien ne serait jamais plus comme avant. Qu'elle ne serait jamais acceptée.... Et elle avait fuit, sans jamais se retourner.

~Nos choix font de nous ce que nous sommes Fleya....Regrettes-tu ce que tu es....?~
~Jamais !~

Elle chassa ces souvenirs peu reluisants de son esprit et se concentra de nouveau sur les propos de l'imposant félin. Elle sourit amusée en acquiesçant lorsqu'il souligna la singularité de la situation que d'être si proche des montagnes et pourtant toujours en territoire Varikinois. Ce qui permit également à la jeune Suli de se situer un peu mieux. Car si elle ne cessait de vadrouiller, elle le faisait la plupart du temps au petit bonheur la chance, allant là où le vent guidait ses pas. Pas que le fait de savoir où elle était lui importait vraiment, mais c'était toujours intéressant à savoir. Vint les hurlements des loups et la remise en marche des deux compagnons félins. Plus il parlait plus elle voyait ni plus ni moins qu'un Suli comme elle, voyageur et enfant de liberté. A quelques différences près comme le fait qu'il semblait davantage profiter de la vie qu'elle. Cette constatation lui était apparue si évidente, qu'elle lâcha.


-Il est vrai que vous avez l'air assez engageant comme voyageur. Les gens doivent beaucoup partager avec vous. Cela doit être agréable comme vie. Je pense que je ne pourrais pas vivre sans cette liberté que vous aimez également.

Cela lui avait presque échappé, mais elle décida de ne pas s'en formaliser. Après tout elle n'avait rien dit de mal. Puis elle l'écouta un peu surprise de ce qu'il venait de lui annoncer. Cela allait mal en Ildirith ? Elle était de nature si sauvage qu'elle n'avait jamais fait attention au climat des villes et villages qu'elle traversait. Et surtout, le monde entier était un synonyme de danger pour elle. Difficile de pouvoir faire la différence entre le mieux et le pire quand chaque villageois, ou chaque citoyen peut se changer en ennemis d'une seconde à l'autre. Chasymir lui annonça alors se rendre à Givre Lance. Les noms et Fleya ça faisait souvent deux. Aussi elle en revint sur ses constatation sur l'ambiance générale.

-Cela va mal en Ildirith ? Qu'est-ce que vous entendez par là ?


Mais voila qu'il affichait une tête soucieuse qui intrigua la jeune Suli. Mais pas autant que la suite.... La troupe de ce qu'elle croyait être des loups des neiges malades, ces créatures qu'elle avait jusqu'ici toujours observée de loin... Voila qu'en fait il s'agissait de Barghests, et surtout... des créatures de l'Outre-Monde. Sa nature démoniste n'avait pu ignorer une telle information et ses oreilles s'en étaient redressées, trahissant son intérêt évident pour la question. Comment avait-elle pu ne pas s'en rendre compte ? A vrai dire elle n'avait pas vraiment prit le soin de les étudier plus que ça. Mais c'était là une bonne opportunité de les combattre pour pouvoir en soumettre un à son contrôle ! Lâcher une de ces bêtes infernales sur ses ennemis pourraient être avantageux lors des combats ! Mais voila qu'un odeur pestilentielle vint la contraindre à rabattre ses mains sur son museau. Pas les écailles des dragons qu'est-que c'était que cette puanteur ?!

C'était deux colliers de chair desdites créatures. L'odorat fin de la prédatrice qu'elle était en fut révulsé, et il lui parut soudainement impensable de dominer un de ces monstre pour le mettre à sa merci. Elle ne pourrait en supporter l'odeur ! Enfilant le collier en observant son comparse, pas vraiment convaincu, ses oreilles se rabattaient en direction des jappements et grognements. Ils étaient tout proche.... Fleya tira son fouet fléau de son dos. et jeta un regard en direction de la venue d'une meute infernale.... Tout en grimaçant sous l'odeur du collier ! Les bêtes étaient enfin là, aussi hideuses que leur nom laissait à présager. La meute s'arrêta devant les deux Suli, les canins étant un peu décontenancés par ce qu'ils venaient de trouver. Cela avait un aspect étrange et pourtant ça avait l'odeur des leurs. Ils s'approchèrent des deux félins, les reniflant les contournant. Fleya en profita pour les compter. Ils étaient sept, ou du moins, sept individus visibles.

Le contrôle de Chasymir se passa sans soucis, mais pour Fleya c'était une autre affaire. Certes elle avait l'odeur des leurs, mais une autre odeur vint les perturber. L'odeur de démoniste.... Ces créatures qui asservissaient et tuaient les leurs quand ils refusaient de se soumettre. Que ce soit les Ildiriens ou les créatures peuplant l'Outre-Monde, les démonistes n'étaient pas biens vus par les deux camps. les un à cause du type de magie employée, qui n'avait pas bonne réputation. Les autres parce qu'ils se faisaient asservir pour se retrouver prisonnier à jamais d'un mage qui les invoquait pour les envoyer faire la sale besogne à leur place ! Fleya plongea son regard dans celui des bêtes qui lui tournaient autour. Ils semblaient indécis et hostiles, le coup de dents semblant imminent. Fleya prit les devant et commença à marmonner une incantation entre ses dents.


-Répand les affres de mon courroux.... Shotra....


Un peu plus loin, derrière des buissons d'épineux touffu, un pentacle se dessina sur le sol. Shotra en sorti immédiatement et dissimulé derrière la verdure de la toundra il attendit le signal de sa maîtresse pour monter à l'assaut. Fleya ne savait pas si elle avait été suffisamment discrète ou pas. De toute manière si elle ne l'avait pas été, elle le saurait très vite car les bêtes attaqueraient. Ce serait le pire des cas, le meilleur étant que les Barghests finissent par se désintéresser de son cas et reprenne leur route. Même si les affronter serait très riche d'enseignements pour elle, elle ne dirait pas non à une fin à l'amiable. à voir si la chance était de leur côté ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Lun 10 Fév 2014 - 21:41



Le calme du large Suli avait été une fois de plus exemplaire lors du passage vicieux des bêtes, mais il n'en fut pas de même pour sa compagne de marche. Les créatures en avaient définitivement après elle sans raison apparente. Fleya, le regard plongé dans celui du Barghest dominant, semblait apeurée mais aussi étrangement sûre d'elle. Ce n'était néanmoins pas une idée géniale que de le fixer ainsi alors Chasimyr qui sentait l'atmosphère s'alourdir entama de se diriger lentement vers son amie sous le regard attentif de la meute.

Sa grande concentration fut ébranlée lorsque la jeune tigresse marmonna une phrase vraiment inattendue les yeux toujours plantés dans ceux du chien de la mort. Avait-il bien entendu, mais qu'était-ce donc qu'un Shotra ? Aussitôt eut-elle achevé son charabia que les arbrisseaux non loin derrière l'attroupement démoniaque s'agitèrent annonçant une quelconque présence à l'affut.

Sans chercher à comprendre puisque la situation ne le permettait pas, il prit place derrière Fleya, passa lentement ses bras autour d'elle, s'approcha de son oreille droite et lui intima de ne plus soutenir le regard de la créature.

- Il vaudrait mieux pour notre bien commun que tu cesses de le regarder de la sorte. Ne bouge pas et patiente le temps que mon odeur se mêle à la tienne, en espérant que la viande soit suffisamment putride pour couvrir ce qui les dérange...

Les battements inquiets du cœur de Chasimyr témoignaient d'une des rares fois où ils ressentait la peur. Pourtant l'agréable chaleur et l'odeur suave de la Suli eurent tôt fait de lui faire oublier son inconfort. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas ressenti tel bien être étant donné ses habitudes de fauve solitaire. Le moment de suspense s'éternisa, mais prit heureusement fin alors que les Barghests les contournaient à la hâte, eux qui n'avaient finalement aucun intérêt. Le duo attendit un petit moment avant de se séparer indéniablement soulagé.

Cependant Fleya semblait un peu déboussolée, ou était-ce autre chose...Après avoir retiré l'immonde collier, le Suli soutint son regard azur en quête de réponses, il voyait bien qu'elle comprenait son silence et son geste alors il patienta. Chasimyr était peut-être un fauve voyageur, mais il savait reconnaître une incantation d'une simple phrase. Il était ouvert d'esprit, mais la magie l'effrayait un peu, pourtant il se disait que sa nouvelle amie devait avoir de bonnes raisons...Enfin il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Mar 11 Fév 2014 - 8:42

Les chiens infernaux étaient des prédateurs, mais Fleya aussi. Et bien qu'elle était relativement civilisée, il ne fallait pas titiller deux fois ses instincts primitifs pour les lui rappeler. L'envie de tuer, le besoin de se protéger, de défendre son territoire et sa position de dominante. Bien qu'en surnombre et plus dangereux, ils n'étaient que des chiens insolent face à la tigresse qu'elle était. Prétention qui pourrait lui coûter cher mais déjà son corps parlait pour elle. Ses muscles se tendaient de manière quasi imperceptible et pourtant indéniable, son corps accueillant la tension requise pour un combat aussi violent que sanglant. Ses jambes se préparaient à une détente rapide et puissante, ses bras à brandir son arme et ses griffes, et ses crocs... Et bien pour cette fois au vue de l'odeur et la nature contagieuse des créatures, elle s'abstiendrait ! Ses oreilles se rabattaient lentement en arrière, ses pupilles se dilatant doucement tandis que son regard s'était figé dans ni plus ni moins que l'alpha de la meute. Instinctivement, elle avait déjà entamé le processus de domination. Même si pour l'instant elle demeurait passive, le regard qu'elle adressait au canin démoniaque était très explicite pour ce dernier.

~L'entends-tu Fleya.... Le chant des abysses.... L'appelle de la domination.... Bien sûr que tu l'entends.... Et déjà tu y réponds.... Invocatrice de démons....~

La jeune fille ne prêta guère attention à cette voix cette fois. Elle démontrait sa volonté de s'imposer en tant que dominante, en tant que prédatrice supérieure, elle montrait sa détermination à combattre pour l'asservir. Une détermination un peu troublante de part sa conviction et son assurance mais aussi de par son petit gabarit. Que Chasymir dégage une telle sensation, au vu de la carrure du bonhomme cela n'aurait pas choqué. Mais que ce petit bout de femme aux relents de peluche dégage une telle ferveur, c'était singulier. Et pourtant, l'alpha semblait la prendre au très sérieux. Après tout les démonistes, c'étaient fourbes et ça cachaient bien leur jeu. Et elle en avait après lui, elle le voulait lui. Le plus puissant et redoutable de la meute. La tension était à présent palpable, le désir de combattre des deux protagonistes écrasant. L'affrontement était imminent, il allait débuter d'une seconde à l'autre ! Ou presque.... Chasymir intervint, son interruption venant surprendre la jeune Suli, qui tressaillit et réprima un réflexe de défense à son encontre. Était la douceur de son pelage qui l'avait apaisée, ou encore son imposante présence et ses gros bras qui l'avaient rassurée, difficile à dire dans un tel moment. Toujours est-il qu'il l'avait arraché à cette sorte de transe malsaine qui saisissait la jeune fille en présence de créature de l'Outre-Monde.

Reprenant son souffle et ses esprits, elle écouta les sages paroles de son aîné. Ce qui les dérangeait ? C'était sa nature profonde qui les dérangeait.... Néanmoins Fleya disposait d'une odeur assez légère, et le Suli au pelage doré put recouvrir son odeur facilement. Suivant les conseils de son alter égo au masculin, la jeune Suli avait relevé son regard, et ses pupilles reprenaient déjà leur forme initiale. Cela dit, tant que les canins restèrent autour d'eux, son corps resta tendu, paré à toute éventualités. Mais finalement, les Barghests se désintéressèrent des deux Sulis. L'odeur avait été recouverte, le regard de la jeune fille levé, tout danger était écartés. Ils reprirent donc leur course folle, leur hurlement mourant dans des échos lointains. Après quelques instants, le corps de Fleya se détendit enfin, tandis que Chasymir la relâchait de son étreinte. Les colliers retirés, l'air devint un peu plus respirable. Mais l'atmosphère demeurait quelque peu pesante.

~Ce Suli n'est ni sourd, ni aveugle Fleya.... Il sait.... Que vas-tu faire à présent ?~

Fleya maudissait cette voix qui prenait un plaisir malsain à rendre toutes les situations délicates qu'elle vivait encore plus infernales ! Néanmoins et comme toujours, il avait raison. Chasymir ne semblait pas spécialement à l'aise. Il attendait des explications. Fleya observa son regard doré interrogateur avec une petite moue un peu embêtée. Ce n'était pas le genre de révélation facile à faire, surtout amené ainsi de but en blanc, dès le premier soir. Elle aurait préféré de meilleurs conditions. mais en existaient-ils seulement qui permettrait de rendre la chose plus acceptable ? Elle savait bien que non. Puis, elle adopta une attitude plus sûr d'elle et déterminée. Elle avait toujours décrété qu'elle n'avait pas à avoir honte de ce qu'elle était et de ses démons, et elle comptait bien assumer jusqu'au bout. Se tournant vers les buissons, elle tendis le bras en leur direction, comme si elle voulait donner la main à quelqu'un. Elle dit alors doucement.


-Viens à moi Shotra....

A vos ordres....

La voix spectrale et caverneuse de l'ombre résonna dans les lieux tandis que des courant d'ombre surgir des buissons avant de s'agglomérer devant la jeune Suli, et former ainsi l'ombre abyssale qu'était Shotra. L'imposante créature n'avait rien à envier à Chasymir niveau gabarit, rendant le duo qu'il formait avec sa maîtresse presque comique. L'ombre lançait des regards inquisiteurs dans plusieurs directions, surveillant que les Barghests ne rebroussaient pas chemin pour attaquer sa maîtresse. Rassuré, il plongea son regard irradiant dans celui de la jeune fille, attendant ses instructions, son corps laissant échapper des vapeurs plus sombres que la nuit elle même. Gratifiant son démon d'un sourire, elle vint poser sa main sur le bracelet d'or qui entourait le poignet de la créature, et dit à Chasymir.


-Disons que l'Outre-Monde ne m'est pas complètement inconnu.... Je suis capable d'établir certains.... liens avec. Comme avec Shotra, il est très bien comme ombre abyssale, depuis des années qu'il me suit, et il est toujours aussi fidèle au poste.


Fleya était un peu particulière dans son milieu de part les relations qu'elle entretenait avec ses serviteurs. Ainsi, elle avait passé toute une journée à trouver un nom qui plairait à Shotra, et bien qu'elle le dominait, à partir du moment où il s'était montré obéissant, elle n'avait pas abusé de son statut comme se complaisaient souvent ses confrères à le faire, sans vergogne. Elle avait de l'estime pour ses serviteurs, et autant dire que d'avoir de l'estime pour des démons, c'était une fantaisie très rarement comprise par le reste du monde. Elle avait confiance en son démon, bien qu'elle savait qu'il n'était pas impossible qu'il lui fasse un caprice tôt ou tard. Néanmoins elle semblait bienveillante envers l'ombre, et levant son museau vers le visage de ce dernier, elle lui dit.


-Ne t'éloigne pas trop, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver. Si jamais j'ai besoin de toi je crie ton nom.

Je.... j'exécute....

Shotra se dissout alors dans la pénombre, comme pour ne plus faire qu'un avec elle. Fleya se tourna alors vers Chasymir, se demandant comment il allait digérer cette nouvelle. C'était pas tous les jours que vous rencontrez une démoniste vous présentant son serviteur comme le brave type du coin, serviable gentil et tout. Et d'ordinaire, lorsqu'elle déclinait sa véritable identité, au mieux les gens se détournaient d'elle, au pire, ils la chassaient et l'attaquaient. En tout cas, elle était toujours rejetée. Elle s'attendait donc à ce qu'il en soit de même cette fois encore, espérant simplement qu'il ne l'attaquerait pas. Elle n'avait pas envie de se battre contre lui, ni même de fuir. Elle en était venue au point de simplement espérer qu'il affiche la mine de dégoût et d'effroi qu'avaient habituellement les gens, et qu'il la quitte là, en lâchant quelques insultes ou autres remarques peu agréables. Cela avait toujours été ainsi, elle pouvait compter les exceptions sur les doigts d'une patte. Son corps se tenait prêt à déguerpir en vitesse, n'attendant que le signal de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasimyr
Le chasseur des sables
Le chasseur des sables
avatar
Âge : 29
Philosophie : Altruiste
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
480/5000  (480/5000)
Adage: Celui qui domine les autres est fort, celui qui se domine est puissant
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Mer 12 Fév 2014 - 22:47



Le calme et la sérénité habituels du Suli se dérobèrent pour laisser place à son instinct de fauve à la seconde où il aperçut l'ombre émerger du feuillage. Les barghests, aussi immondes soient-ils, n'étaient qu'une infime menace comparativement à cette noirceur au bracelet doré. L'Outre-monde n'avait rien à faire entre les mains des Ildiriens car rien ni personne ne pouvait le contrôler.

Ses oreilles rabattues, ses muscles tendus, sa queue fouettant l'air et sa mâchoire serrée parlaient pour lui. Cependant, il écouta les propos de la démoniste jusqu'au bout. Il tourna sèchement la tête vers la droite en fermant les yeux espérant retrouver sa capacité de réflexion cachée au creux de ce flot d'émotions et de pulsions qui le submergeait. Desserrant les poings il alla retrouver le regard nerveux de la Suli qui était définitivement sur le qui-vive après avoir renvoyé son esclave. 

- Je ne peux te blâmer de ne m'avoir rien dit, après tout nous nous connaissons à peine. Cela ne signifie pas pour autant que je suis en accord avec tes pratiques. Un démon sait se faire patience et ruminer de sombres plans sans semer le doute, surtout lorsqu'il s'agit de vengeance. Peu importe ce qu'il te dit ou ce que tu crois savoir de lui, c'est très certainement faux. Il se saisira de la première opportunité dont il disposera pour se retourner contre toi, mais quelque chose me dit que tu sais déjà tout ça. Que tu portes ce lourd fardeaux à ton âge m'attriste beaucoup, mais je ne peux en aucun cas juger de tes actes et décisions passées. Si tu souhaites poursuivre ta route à mes côtés je pourrai me baser sur tes actions futures, ajouta le voyageur en soupirant légèrement.

Au fond de lui il savait que cette complicité ne pourrait que lui attirer des ennuis de taille, mais jamais il n'avait renié un individu pour ces croyances étranges ou sa race. Fleya lui inspirait confiance et cela primait sur le reste alors sa décision était prise. Il poussa un espèce de grognement mi contrarié mi résigné et s'approcha de son amie. Il détacha l'un de ses nombreux collier et l'installa bien au chaud au creux de la patte gauche de cette dernière.

- Prend Maal, il apaise les esprits tourmentés et porte chance, c'est un présent qui ne se refuse pas. Il recula d'un pas avant de poursuivre. Je n'ai pas envie de te voir traîner seule sur les routes alors tu peux venir avec moi jusqu'au prochain village ou au-delà si tu le désire, jeune et douce Fleya. Si tu es seule dans la vie alors tu ne l'est plus. Il me ferait plaisir d'être accompagné lors de longues distances ou encore pour chasser. Tu n'es certes pas sans défense mais je pourrais tout de même veiller sur toi jeune dame.

Elle avait l'air encore plus confuse alors il lui sourit, un peu maladroitement, mais sincèrement, dévoilant des incisives ivoires et impressionnantes. Son attitude apeurée et son hésitation étaient peut-être nées de maltraitance ou de rejets fréquents. Trop peu nombreux devaient être ceux et celles qui ne la jugeaient pas ou qui ne le craignaient pas. Après tout elle avait un démon entre les pattes. Le froid de la nuit désormais bien entamée les rattrapait alors que chacun soutenait le regard de l'autre. C'est sous la lueur subtile des étoiles que l'avenir de leur relation naissante était entrain de se jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   Jeu 13 Fév 2014 - 7:29

Fleya avait bien remarqué la posture défensive de Chasymir à la vue de son démon, et comment lui en vouloir ? Elle aurait été à sa place qu'elle n'aurait pas mieux réagit. A son grand soulagement, l'imposant félin n'attaqua pas. Elle n'aurait pas voulu devoir s'interposer entre lui et Shotra, surtout qu'elle connaissait ce dernier. Le premier qui attaquait sa maîtresse ou qui l'attaquait lui, il lui sautait à la gorge sans préavis. Elle pu donc le remercier sans soucis, et affrontait à présent le regard de son compagnon. Elle était attentive, prête à réagir selon toutes les situations. Mais elle était également étrangement calme. L'habitude des confrontations avec les autres lui permettait cette aisance. Elle savait toutes les réactions possibles des gens.... ou presque. Car il y avait bien un type de réaction auxquelles elle n'était pas habituée, voir jamais confrontée. Ceux qui réagissait bien à ses révélations. Elle avait commencé à sourire doucement lorsque son aînée vint lui dire qu'il comprenait qu'elle ne lui en ai pas parlé avant. Puis progressivement son sourire se fit plus triste, pareille à celle des personnes résignées sur leur sort, lorsqu'il lui parla de l'instabilité et de la nature chaotique des démons.

Bien sûr elle savait, elle était mieux placée que quiconque pour savoir. Mais c'était là son lot quotidien. Elle était ce qu'elle était, avec tous les dangers et les inconvénients que cela impliquait. Elle avait accepté sa nature, et ses revers avec depuis longtemps à présent. Et elle savait que si jamais son esprit venait à faiblir, si jamais son âme venait à s'effrayer, au pire elle se consumerait et finirait corrompue par sa propre magie, devenant un monstre de cruauté et destruction. Au pire ses propres démons la dévoreraient, car elle n'aurait plus la force mentale de les asservir. La vengeance est un plat qui se mange froid.... Cela dit, même si elle savait que Shotra pouvait parfois n'en faire qu'à sa tête, elle ne parvenait pas à se l'imaginer la dévorer. C'était peut-être le seul qui lui inspirait autant confiance, et elle ne savait pas pourquoi. Cela dit, elle gardait ce genre de réflexion pour elle. Que ce soit ses confrères ou n'importe qui de sensé, tout le monde lui crierait à la folie et à l’inconscience. Mais c'était ainsi, c'est une sensation qu'elle avait au plus profond d'elle même, et qu'elle ne pouvait nier. Elle se contentait donc de sourire résignée. Les choses étaient ainsi et elle les avait accepté.

Néanmoins elle ne put cacher sa surprise en entendant l'imposant Suli lui annoncer qu'il ne la jugerait ni sur ses choix passés, ni sur ce qu'elle était mais sur ses actes à venir. Voila une déclaration qu'elle n'avait pas vu venir ! Cela ne lui faisait vraiment rien de plus qu'elle soit une invocatrice de démon ? Mais Fleya n'avait pas fini d'être abasourdie, car voila qu'il décrochait l'un de ses collier pour le lui remettre. La jeune Suli l'observa complètement prise au dépourvue et estomaquée. Lorsqu'il lui expliqua la fonction du dénommé Maal, elle avait ouvert la bouche pour lui dire qu'elle ne pouvait pas accepter un tel présent, mais Chasymir fut le plus rapide, lui précisant qu'elle ne pouvait pas le refuser. Son regard céruléen vint se planter dans le regard doré de l'imposant Suli, incrédule et empli d'une gratitude débordante à la fois. Des expressions saisissantes comme Fleya en avait le secret. Elle finit par fermer les yeux sentant des larmes autant de soulagement que de joie lui monter au yeux. Elle ne pouvait pas se laisser aller ainsi alors que son ami l'avait ouvertement accepté comme elle était et encore plus qu'il se montrait bienveillant et protecteur à son égard. Après avoir déglutit pour calmer l'émotion que sa voix pourrait trahir, elle répondit à son aînée.


-Merci beaucoup Chasymir, j'en ferais bonne usage. J'espère pouvoir partager pendant longtemps ta route !

~Un charme pour apaiser les esprits tourmentés et porter chance ? Par les démons infernaux de l'Outre-Monde, je ne suis pas sûr qu'une charrette entière de ce genre de talisman suffise à te protéger ! HA HA HA HA !~
~Silence rabat-joie ! S'il pouvait te faire au moins taire ça serait déjà un miracle !~
~Le sombre fou, se lier à toi.... Il ne sait pas encore dans quels tourments infernaux il se plonge... "Jeune et douce Fleya" HA HA HA ! S'il savait ! La Damnée est un surnom qui te sied tellement mieux....~
~Tu ne réussiras pas à gâcher mon bonheur cette fois-ci, corbeau de malheur !~

Fleya noua le collier autour de son cou, toute fière du présent qu'elle arborait comme si on l'avait couronné d'une couronne d'or et de diamant. Elle répondit au sourire carnassier de son ami par un sourire désarmant de douceur et de bienveillance, même la dentition parfaite de prédatrice qu'il laissait voir ne parvenait à ternir la sincérité et l'intensité qu'il dégageait. Elle était si heureuse et si surprise de voir qu'il y avait eu au moins une personne pour l'accepter aussi franchement et sincèrement malgré ce qu'elle était, qu'elle irradiait de bonheur face à ce petit miracle aussi spontané qu'inattendu. Le vent froid faisait doucement onduler son pelage et ses cheveux, bien que son corps ne semblait pas souffrir du froid ambiant. A présent éclairé par la lune et les étoiles qui diffusaient amplement de lumière pour permettre aux deux créatures nyctalopes de voir, la jeune suli rangea son arme dans son dos et déclara à l'attention de son ami.


-Bien, si parcourir les terres en compagnie d'une jeune démoniste ne te fait pas peur, alors je serais ravie de reprendre la route en ta compagnie ! Je protègerais tes pas en domptant les mauvais esprits qui croiseront ta route ! C'est le moins que je puisse faire. Allons-y. Et d'ailleurs, avant que les Barghests ne viennent nous interrompre, où en étions-nous dans notre conversation ?


Elle s'était remise en marche aux côtés de son ami vers la direction qu'il avait déclaré suivre. Pour Fleya, la destination importait peu. Seul la qualité du voyage, et les expériences qui s'y rattachaient, comptaient. C'est donc son doux sourire aux lèvres qu'elle avait entamé ce nouveau périple avec Chasymir, bien curieuse de voir comment allait se passer la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les contraires s'attirent [Fleya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les contraires s'attirent [Fleya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les contraires s'attirent..ou se detestent?! (PV Oliver )
» Présentation de "Fleya"
» Les opposés s'attirent... ou se déchirent [Jason]
» « Les opposés s'attirent... ou pas. » | June && Caitlyn
» Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: La Goule souriante :: Écrits archivés-