­
 

Partagez | 
 

 ''Une mine !''

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: ''Une mine !''    Mer 22 Jan 2014 - 19:46


Toc, toc, toc, le bruit de la pierre s'effritant au dur contact du métal de la pioche. Toc, toc, toc, deux Nains s'affairaient à la tâche sans ronchonner, comme il était coutume de le faire. Même le vieux Hett qui avait le dos en miettes à force de travailler arqué ne pipait mot. La ténacité du petit peuple paraissait sans limite et pourtant quelque chose les fit s'arrêter. Le mur de roche que piochait le vieux Nain s'effondra complètement, l’ensevelissant sous un amas de poussière de granit lui donnant une teinte sablonneuse. Toussant, le vieux Hett fut sidéré de voir que son partenaire Keren n'avait rien vu de l'évènement, trop occupé à piocher lui aussi. Il fallait cependant dire qu'il était à moitié sourd.

- Ker'...

- ''Sifflotent les oisillons, dans leur nid rond...''

- Keren, bougre d'idiot arrête de piocher !

- Hein quoi ?

- J'te dis arrête. Y'a rien à trouver dans ces murs, c'est d'la poussière et de la rocaille.

Keren devint blême, comme affligé d'une terreur sans nom.

- Quoi ?

Comme seule réponse celui-ci pointa quelque chose du doigt se trouvant derrière Hett qui se retourna, curieux de savoir ce qui troublait ce ronchon de Nain. Il comprit en voyant dépasser du mur à moitié effondré une main squelettique. Le duo s'y approcha tout doucement en se jetant des regards alertes. C'est lorsqu'ils voulurent attraper la main qu'ils entendirent un bruit, voire une voix à-travers le trou qui donnait sur un endroit noir comme les abîmes de l'Outre-monde. La peur s'empara alors des Nains qui reçurent en plus une bourrasque de vent humide en plein visage. Il ne leur en fallut pas plus pour détaler comme des lapins sans demander leur reste.

''...sifflotent les oisillons et puis s'en vont. ''


_____________________________________________________


Une semaine passa. Le Roi de Château Écarlate fit envoyer ses meilleurs messagers aux quatre coin de son pays pour faire passer la nouvelle à ses citoyens qu'une aventure leur était disponible. Trésors et gloire étaient au rendez-vous. Si quiconque voulait explorer ce tertre, il devait se rendre dans la mine d'Azur où le contremaître lui présenterait les explorateurs royaux avec qui il ferait l'exploration.

C'est donc vous Fleya et Anar qui avez été choisis pour cette mission. Bonne chance et que les dieux vous guident.



Instructions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anar Curunir
Fureur-dragon
Fureur-dragon
avatar
Âge : 27
Philosophie : Individualisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Sang-mêlé
Réputation:
750/5000  (750/5000)
Adage: J'atteindrais la Gloire dans l'Honneur, le Respect...Et le sang!
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Jeu 23 Jan 2014 - 5:12

Décidément la Vie et surtout les Dieux jouaient un drôle de jeu avec lui. Un Jeu dont Vérus ne comprenait ni les aboutissants, ni les finalités. I n'était qu'un pion avec lequel on jouait sans son consentement, mais peut être pour les Dieux, était-il un pion pouvant faire échec et mat! Mais à qui ou à quoi? Dans tous les cas, il semblait clair qu'il n'avait pas son mot à dire. Et le voilà parti pour une bien sombre histoire de Mines découverte promettant aventures, Gloire et trésors. Mais bien plus important encore, ce qui fini de convaincre le Gladiateur d'y participer- même s'il n'avait pas le choix de toute façon- était que son maître lui avait proclamé avec joie, qu'à son retour, il reverrait sa petite fille. Bachus avait réussit à retrouver sa piste et l'avait acheté pour la faire venir. En d'autres termes, il arriverait à son retour en même temps qu'elle. IL n'y avait donc pas plus beau cadeau pour son retour d'aventure, si encore il en revenait, ce qui ceci dit était moins sur, même s'il était gonflé à bloc après cette nouvelle.

Comment avait-il eu vent de cette affaire de Mines? Il n'en savait rien, il n'était qu'esclave obéissant aux ordres de son maître, alors ce que les sphères supérieures savaient ou manigançaient, ne l'intéressait pas pour le moment outre mesure. Peut être était-ce une raison d'argent pour la Maison Bachus, un jeu politique et de pouvoir, ou d'autres secrets bien plus sombres et dangereux...Peu importe, le fait est qu'il s'était retrouvé plongé dans cette mission, en direction des Terres Naines. Royaume dont il avait souvent entendu parler, mais jamais côtoyer, du moins dans son souvenir qui restait encore Flou. Alors savoir quelle relation, il pouvait entretenir avec cette race souterraine? Il n'en savait pas le moins du monde non plus.
Oui, je vous confirme cette mission ressemblait à un suicide pure et simple. Aucune réelle information, envoyé en contrée "sauvage" et inconnu, pour l’Invaincu, sans savoir ce qu'il y attendait. Si un fait était sûre, il devrait survivre coûte que coûte, l'idée que sa fille l'attendait était la seule pensée qu'il avait en tête.

Après plusieurs jours de voyage en bateau , ressentant la présence d'une certaine personne, discrète et cachée, la petite troupe continua son chemin en caravane escortée, pour rejoindre le fameux contre-maître. Peut être allait-il savoir à quelle sauce, ils allaient être mangés! Au moins ce voyage au château rouge et au tertre, permit au Fureur-Dragon d'observer attentivement les nains qui l'entouraient, quelque peu fasciné par leur présence, leur culture et eux tout simplement. Bien évidement ses regards étaient bref et discret, il ne voulait nullement leur manquait de respect. IL n'attendait qu'une chose connaitre vite la suite des évènements, pour rentrer auprès de sa fille. Néanmoins son esprit fort et aiguisé se tourna aussitôt vers les dangers qui se présenteraient à lui pour éviter tout sacrifice inutile! Pour l'y aider, il  pouvait faire confiance à ses deux plus fidèles amies du moment, les deux glaives qu'exceptionnellement Bachus lui avait confié pour cette mission, en plus du bouclier de bonne facture qu'il portait dans le dos, et de quelques armes légères disséminé sur son corps. Telle une dague au niveau de sa cheville. LE maître Bachus avait été généreux, sans craindre la disparition de son poulain, alors qu'il détenait sa fille. Alors pourquoi se privait d'armer au mieux possible ce derniers!

La caravane s'arrêta finalement, alors que Vérus regarda la raison, il put voir un nain qui surplombait les autres d'une bonne tête de plus, alors qu'une effervescence se produisait tout autour de lui. Un échange rapide entre les nains de la caravane et celui qui semblait être le chef des lieux, puis le "nain-géant" tourna sa tête vers le Gladiateur, pour finalement s'approchait de lui, répondant de sa voix bourru:

-Voici ce que nous ramène le roi pour fouiller les Mines et ses dangers! Un pauvre homme maigrelet? On est tombé bien bas, j'aurais préféré de vaillants nains pour ce périple. Enfin, je suis que le contremaître...

Vérus ne réagit pas de suite, essayant de cacher sa surprise. On le traité de maigrelet, limite gringalet! Alors que sa stature en impressionnait plus d'un sur les terres des hommes. Au moins ce nain n'avait pas sa langue dans la poche, il ne pouvait le nier. Et son manque de connaissances au sujet du royaume nain n'était pas à son avantage. Finalement, le nain ne lui laissa même pas le temps de rétorquer quoique se soit, qu'il lui fit signe de le suivre en marmonnant dans sa barbe. Ce que le Gladiateur fit sans en prendre offense, peut être que tous les nains étaient ainsi, après tout. Néanmoins, il s'inquiétait un peu. Fleya l'avait suivit ici, il le savait, même si elle était restée discrète tout ce temps. Ah ça, elle savait jouer les invisible, elle en faisait preuve à chaque instant dans la Maison Bachus. Mais où était-elle exactement, à présent. Si on lui posait des questions, ils leur dirait qu'elle était avec lui, ça ne poserait pas de problèmes, mais encore fallait-il qu'il soit là... Enfin, il verrait le moment venu, pour l'heure, il suivit le contremaître jusqu'à l'entrée des Mines. Tous les regards des ouvriers se tournant à son chemin, les chuchotements se faisant de plus au plus oppressant et nombreux. N'avaient-ils jamais vu d'humain ou craignaient-ils ce qui se trouvait dans ces étranges mines ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Jeu 23 Jan 2014 - 16:03

~La lune se lève Fleya....~

Fleya ouvrit les yeux. Cela faisait plusieurs jours maintenant qu'elle s'était infiltrée dans la demeure Bachus, au nez et à la barbe de ceux qui y résidaient. A l'exception d'un.... Pour le reste, la féline avait prouvé qu'elle savait pertinemment demeurer parfaitement invisible lorsqu'elle le souhaitait. Un apprentissage qui avait été long, et parfois douloureux, mais vital. Elle avait dû apprendre très vite à se fondre totalement dans son environnement. Que ce soit pour la chasse, la traque de gibier humanoïde, ou tout simplement fuir des détracteurs. Bien que cette fois, la finalité n'avait rien de létale ou salutaire. Non.... c'était simplement de l'observation, qui répondait à un besoin de savoir, à un besoin de comprendre. La jeune Suli voulait comprendre cet homme, elle voulait en connaître davantage sur lui, apprendre son histoire, sa puissance, ses désirs dans la vie. Comprendre son geste de ce soir là.... Et surtout ce regard... Ce regard qui l'avait troublée bien plus qu'elle n'aurait accepté l'avouer. Elle se dissimulait donc partout où la demeure lui offrait un asile salutaire. Combles, poutres, toits, renfoncements, ombres.... Silencieuse, elle ne laissait aucune trace de sa présence. Elle ne quittait la demeure que la nuit, dont la pénombre lui offrait une couverture de soie bienveillante. Nyctalope comme tout bon félin qui se respecte, elle leva son museau vers le ciel.

La lune était pleine ce soir là.... Elle faisait luire dans ses yeux des étoiles volées aux cieux. Comme toutes les autres nuits, elle quitta l'enceinte de la demeure Bachus. Il lui fallait se nourrir et faire se détendre un peu. Rabattant sa large capuche sur sa tête pour dissimuler ses traits, elle pénétra dans une taverne animée, avant de s'installer dans un recoin sombre. La taverne était pleine ce soir là et le tenancier semblait un peu déborder. Aucun importance, la nuit commençait à peine, elle pouvait patienter. Elle se laissa aller à ses pensées, se demandant si tout ceci avait un quelconque sens. Après tout pourquoi ? Pourquoi se poser autant de question pour un simple geste altruiste ? Certes c'était la première fois que quelqu'un l'avait aidé sans compensation d'aucune sorte, -et elle n'allait pas s'en plaindre- mais tout de même. Qu'est-ce que cela lui apporterait de savoir au final ? Rien.... Et pourtant... Pourtant elle s'était contrainte à cet exercice pendant de nombreux jours. Elle savait ainsi qu'il allait apparemment enfin retrouver sa petite fille. Et au vue de la réaction de ce dernier c'était la meilleure chose qui lui était arrivée dans sa vie. Combien de temps allait-elle continuer ainsi ? Elle se décida à quitter définitivement la demeure et la ville dès qu'elle aurait vu quel genre de père il était. La boucle serait bouclée et elle aurait finit d'apprendre tout ce qu'elle pouvait sur lui. Elle se confortait dans ses résolution lorsqu'une conversation un peu bruyante l'arracha à ses songes.


La fortune et la gloire mon ami ! La fortune et la gloire !

Mouais je sais pas, je la sens pas ta quête. Ce genre d'expédition avec le gros lot à la sortie, c'est truffé d'embûche ! Un coup à y laisser ses tripes !
Haut les cœurs foie jaune ! C'est jamais qu'une mine à explorer ! En plus la mine d'Azur n'est pas si loin.
Si les nains ont été effrayé, c'est pas à cause de lapins ou de taupes ! Tu ne m'y feras pas aller !

Si lui ne voulait pas y aller, la curiosité de Fleya avait été piqué à vif ! Fouiner les coins et recoins, ça lui connaissait et si en plus elle pouvait être payée pour ça, elle n'allait pas se priver ! Tant puis pour le casse dalle, elle chasserait en route ! Mais voilà... Si elle partait, elle risquait de perdre de vue Verus. Cruel dilemme qui s'imposa alors à elle. Si elle ne voulait pas que cette opportunité lui passe sous le nez, elle devait s'y rendre au plus tôt ! Mais d'un autre côté, laisser tout en plan après autant de jours d'observations assidues.... Damned que faire ?! Elle quitta la taverne en se triturant les méninges. L'odeur de volatile intercepta ses pensées pour lui rappeler qu'elle avait faim. S'approchant de combles d'un toit, une volée de pigeons dormait. Un bond rapide et calculé, et l'un d'entre eux ne pourrait plus jamais s'envoler.... le ventre plein son esprit fut plus apte à réfléchir, bien que ses pas l'avaient machinalement conduit à la demeure Bachus. Les gardes qui faisaient leur ronde discutaient, et Fleya était partie pour poursuivre son chemin vers l'intérieur lorsque la conversation des deux hommes retint son attention.

Donc c'est demain qu'il part pour les mines d'Azur ?

Ouais, paraitrait qu'en rentrant il retrouvera enfin sa fille.
Ouais s'il revient vivant hé hé hé hé....

~J'aurai loupé un chapitre ?~
~Si tu n'avais loupé que ça dans ta vie....~
~Va donc récurer les latrines de l'enfer toi !~

Néanmoins c'était une excellente nouvelle qui réglait tous ses problèmes. Si Vérus était envoyé sur place, elle pourrait continuer son petit manège tout en profitant de l'aubaine. Même si cela allait lui demander de gros efforts pour ne pas se faire remarquer. Ou du moins pas dès le début. Car après tout, cette aventure était accessible à tout aventurier. Elle aurait très bien pu venir par hasard. Néanmoins, elle préféra garder son anonymat le plus longtemps possible.... Si tenté est que Vérus ne l'avait pas déjà repéré, ce dont elle avait très franchement l'impression. Plus d'une fois elle avait vu son regard devenir sceptique, et même parfois elle le voyait la chercher du regard, en vain. Il était pourtant plus d'une fois passer juste devant elle. Mais immobile, camouflée et silencieuse, il n'avait pu la déceler. Que dirait-il en la découvrant ? Bah, aucune importance au finale. Elle pouvait toujours nier si l'envie lui prenait. Elle décida toutefois de partir sans plus tarder pour arriver la première. Cela lui permettrait de mettre quelques points au clair avec les hommes qui l'attendraient sur place. Ce qui au final ne servit à rien.  Car elle fut contrainte d'attendre le même bateau qu'allait prendre Vérus. La poisse la voila coincée une fois encore ! Et la suite du voyage en caravane ne fut pas plus aisée. Surtout que cela avait prit plusieurs jours.... Vérus alla se présenter à ce qui semblait être un contre maître bien aigri. et tandis que les deux hommes s'éloignaient après un bref "échange", la jeune Suli les suivit de loin, sans un bruit..... Jusqu'à ce qu'ils soient amenés à traverser un champ d'ouvriers nains.

Mille moustaches ! Le sort s'acharnait contre elle ! Et au vue des regards et des chuchotements des demi bonhommes lorsqu'ils virent passer Vérus, autant dire qu'une Sulinette tigrée aux allures de peluche, ça ne pardonnerait pas.... Elle laissa donc les deux hommes s'éloigner suffisamment pour que les étonnements éventuels des nains ne leur parviennent pas. Rabattant sa capuche sur sa tête et refermant sa cape en prenant soin d'y dissimuler sa queue, la demoiselle s'avança alors le plus rapidement possible pour ne pas laisser le temps aux ouvriers de se poser trop de questions. L'entrée des mines était devant elle, et Vérus avec le nain contremaître aussi. Adossée derrière une roche, et tandis que Vérus faisait connaissance avec le reste de l'équipe, Fleya attendait le passage du contremaître.... Elle entendit ses bruits de pas se rapprocher, et il passa devant elle. Elle se mit donc à pousser un grondement sourd qui attira son attention, et lorsqu'il se retourna pour voir d'où provenait ce son, on pouvait clairement lire sur son visage un "Bon sang mais d'où elle sort celle-là encore ?!". Fleya avait soulevé sa capuche le temps de leur échange, et lui dit simplement.


-Je prendrais également part à l'expédition dans les mines. Mais je resterais essentiellement en retrait pour couvrir vos arrières au cas où. Le.... "maigrelet" se chargera de couvrir vos avants. Je préfère garder ma présence secrète.... Comme un as dans votre poche. Faites simplement comme si je n'étais pas là.
Comment ? Minute le chaton, on ne mène pas une expédition pour jeunette velue en mal de sensations fortes ! Personne ne sera là pour te sauver les miches et il est hors de question que tu nous ralentisses !
-Si j'étais là pour m'amuser, j'aurais fait une pelote de vos intestins. Et si je vous dis d'agir comme si je n'étais pas là, je ne risque pas d'être un poids.... Ne perdons pas de temps.

Même si cette découverte impromptue avait eu le don de le surprendre, il devait admettre qu'elle avait raison sur un point. Ils n'avaient plus le temps d'attendre.

Un gringalet et un chat en peluche... Pour cette expédition dangereuse...

Le nain contremaître revint vers l'entrée de la grotte en pestant, et passant à côté de Vérus pour aller prévenir les autres de la seconde participante, il lâcha en râlant.

N'importe quoi, la troupe pour cette expédition, c'est du n'importe quoi !

Fleya observait la scène depuis sa cachette en soupirant. Cela allait promettre avec un personnage aussi sympathique. Elle attendait à présent qu'ils rentrent dans la mine pour les suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Lun 27 Jan 2014 - 13:26



Elle savait bien que tôt ou tard les bruits des pioches finiraient par se transformer en fissures puis en inévitable trou. Longtemps elle avait été à l'abri, libre de sillonner son territoire, d'aller et venir à sa guise, mais aujourd'hui elle devrait se défendre et protéger son inestimable trésor. Pourquoi fallait-il qu'ils creusent toujours plus profondément la roche de la montagne? N'étaient-ils jamais rassasiés? Peu importait désormais, elle les attendait de pied ferme.

...
C'est dans un silence gênant que tous se mirent en marche. Les deux explorateurs du roi portaient de lourds paquetages et toutes sortent d'armes et d'instruments à leur ceinture. La Suli était bien évidement le centre d'intérêt des regards curieux puisque ceux de sa race évitaient de façon générale le Château. La descente proprement dite débuta lorsque la noirceur des tunnels les enveloppa. Ils marchèrent à un bon rythme et ce pendant près de deux heures avant d'atteindre leur destination.

Le groupe plutôt insolite faisait enfin face à ladite salle antique. Le contre-maître s'en alla tout en jetant un dernier coup d’œil aux aventuriers qui entraient un à un dans la salle mystérieuse. L'air y était lourd et humide, le plafond et les murs couverts de végétation et de toiles d'araignées. Lorsque la Suli qui fermait la marche fit son premier pas à l'intérieur, il eut une violente secousse puis une bourrasque suffocante qui eurent pour effet de faire s'effondrer la paroi rocheuse derrière eux, bloquant du même fait leur seule issue du moment.

Moins de quelques secondes plus tard, une multitude d'étranges rongeurs géants s’extirpèrent du sol et ce de tous les côtés. Leur agressivité et leur yeux injectés de sang de présageaient rien de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anar Curunir
Fureur-dragon
Fureur-dragon
avatar
Âge : 27
Philosophie : Individualisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Sang-mêlé
Réputation:
750/5000  (750/5000)
Adage: J'atteindrais la Gloire dans l'Honneur, le Respect...Et le sang!
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Sam 3 Mai 2014 - 9:42

Bon cette première rencontre commençait bien, mais le Gladiateur eut tout de même une pensée amusée pour la jeune suly, même s'il ne la voyait pas, il savait qu'elle était là toute proche, sans comprendre ses raisons. Pourquoi en était-il amusé? Voyons quelles question, déjà qu'un humain semblait faire sensation dans les royaumes des nains, alors imaginé un félin humanoïde foulant leur sol. Et puis au vu de son comportement plus qu’impulsif, il ne doutait pas un instant qu'elle fasse encore des siennes. Il retint un léger rire en y pensant, un simple mais si rare sourire.
Ce moment de détente s’éclipsa vite, alors que des choses plus sérieuses l'attendait. Une mission, des mystères et des dangers à coup sûre. Il suivit donc le nain s'enfonça de plus en plus dans les profondeurs de la montagne, tournant sa tête un ultime moment pour capter les rayons du soleil. Lui Gladiateur qu'il n'avait connu que l'extérieur et les rayons du soleil, même lorsqu’il était enfermé dans les cages des arènes. Toujours un filet de l'astre de lumière venait lécher son visage, ses traits, mais là où il allait le soleil n'avait plus aucun droit, il perdait toute sa puissance au détriment des ténèbres et des ombres. Reverrait-il la lumière du jour?

La descente continua ainsi, toujours plus bas, toujours plus sombre, alors que même la lumière des bougies parvenaient difficilement à éclairer l'oppressante obscurité. Mais pour n'importe quel nain, un tel lieu était habituel, s'était leur chez eux, leur foyer source de sécurité et de paix.... une paix fragile qui se voyait bouleverser par un mal plus ancien encore. Néanmoins son inquiétude se transforma vite en ennui, alors que la descente semblait être sans fin! Une heure? Deux heures? Depuis combien de temps marchait-il ainsi? L'impatience le gagnait encore un peu plus, n'imaginant pas celle de la fougueuse femme-tigre...Quelles conneries feraient-elle encore, simplement car la procession allait trop lentement à son goût?

-On en a encore pour longtemps contre-maître?

A peine avait-il prononcé ses mots, que la file s'arrêta net, n'osant plus s'avancer un pas de plus, scrutant avec effroi la faille dans le mur. Pour l'humain, il n'eut pas besoin de se pencher pour la voir de sa hauteur, il n'avait aucun mal à le percevoir, ressentant un étrange effroi et frisson lui parcourir l'échine. Il n'avait pas peur mais cette sensation fut incontrôlable, quelques choses de mauvais en émanait! Un silence pesant s'empara de la petite troupe, Veyrus s’imprégnant de l'atmosphère, alors qu'après quelques minutes, il se décida, avançant par défi dans la brèche, sans montrer une once de peur ou d'inquiétude. Suivit rapidement, par d'autres "héros" et quelques nains, alors que le reste resta loin du danger. Lâche et trouillard qu'ils étaient. Enfin il espérait que Fleya reste à l'écart pour une fois, même si la connaissant elle foncerait tête baissée au devant du danger, lui causant encore plus de soucis et un long soupir.

Soupir qui fut évidement, rompu alors que la dernière personne...Fleya.. Franchit le mur!

-Fleya!!!!!!



Et voilà quand on parlait du loup on en voyait la queue, enfin là s'était plutôt la tigresse. Décidément il aurait dû le parier.Mais pas de temps de la réprimander, car leur seule issue s'effondra derrière eux. Adieu lumière du soleil! Bonjour ténèbres et poussières.. Et rongeurs? Alors que des cris de certains résonnèrent dans la salle, que d'autres furent assaillit par les animaux, Veyrus lui se prit d'un grand sourire joyeux.

-Enfin un peu d'action, je commençais à m'ennuyer et à rouiller! Vous là, avec les torches, enflammés les autres torches. Que tout le monde en est une! Les animaux des profondeurs n'apprécie guère la lumière, la chaleur et le feu. On sera protégé ainsi! Je m'occupe de ce qui vient en attendant que vous fassiez, ceci. Je récupère cette torche au passage!

Aussitôt dit, aussitôt fait, la Fureur-Dragon s'empara d'une des torches, sans attendre une seule réponse, et se mit entre les troupes et les rongeurs qui affluèrent. Sourire aux lèvres, muscles tendus, l'adrénaline du combat s'empara de son corps fiévreux! Alors qu'il brandissait une arme de belle facture dans une main. Il devrait remercier pour l'occasion, Maître Bachus. Enfin ce derniers ne pensait pas à lui offrir ce cadeau s'était plus pour l'image de la Maison et sa propre image, mais avec une telle arme, même le temps qu'il a garderait, lui sera très utile. Rien ne pouvait résister à la lame. Et il le prouva sur le champs!

Un rat d'une taille hallucinante s'approcha de lui croc en avant! Le gladiateur retint les autres animaux les plus proche en respect, avec le feu, alors que d'un coup vif et rapide, il trancha net la gorge du rat, qui lui avait bondit dessus pour le mordre! Néanmoins la vague de crocs et de griffes ne cessait d'affluer toujours plus grande, toujours plus nombreux!

-Il serait bien de vous dépêchez un peu, je ne sais pas si je pourrais les retenir encore longtemps!

Un hurlement attira son attention, alors qu'il tourna aussitôt la tête dans cette direction. Un des hommes était entrainé dans le centre même des rongeurs, alors que deux rats le tenaient chacun par une jambe. Sans attendre, Veyrus se précipita dans sa direction, marchant sur certains animaux qui ne s'occupaient pas de lui, alors que les os craquèrent sous ses pieds, et fit fuir d'autres avec sa torche. Arrivait à la hauteur de l'homme, il racla le sol de son épée, déclenchant d'étranges gerbes d'étincelle, attirant l'attention des deux rats, du moins pour l'un se fut trop tard, car ce qu'il ne put voir ce ne fut que le brillant de la lame, qui vint s'empaler directement dans son corps, dans un couinement douloureux. Le second lui lâcha sa prise, pour reculer à l'abri de ses congénères en poussant des cris.

Même si la bataille lui donnait le sourire, il ne savait pas trop comment se sortir de cet impasse, pas de sorti derrière eux et la suite de la salle était rempli de ces saletés d'animaux. Mais même au cœur de la bataille, il se mit à rire. Les Dieux avaient de l'humour, leur faire affronter des rats, alors qu'ils étaient accompagnés d'une grosse boule de poils, prêt à s'amuser avec eux. Les dieux offraient un cadeaux superbe pour Fleya, d'ailleurs où était-elle? Et que faisait-elle? Des bêtises, surement. Tout en continuant le combat mais se faisant peu à peu acculé vers ses confrères, l'Invaincu, chercha du regard la féline, pour la garder auprès de lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Sam 3 Mai 2014 - 13:16

Depuis combien de temps ils était en mission spéléologie ? Aucune idée et en fait Fleya s'en fichait. Elle s'évertuait bien vainement à ne pas se faire trop remarquer par Veyrus. C'était mignon tiens à avancer à pas de loup -comble pour une tigresse- évitant de bousculer les pierres et cailloux sur son passage. Dans un sens, elle demeurait très efficace car silencieuse et furtive. Mais le gladiateur savait qu'elle était là, même s'il ne savait pas où exactement. Sauf que le sort avait décidé de la pousser à dévoiler sa présence. Comme de par hasard, voila que le passage se scella juste après son passage. Et qui c'est qui allait encore se faire appeler Arthur ?! Fleya bien sûr ! A coup sûr on allait dire que c'était sa faute, elle le sentait venir d'ici ! Et si jamais elle avait réellement espérer que Veyrus ne l'ai pas reconnu ou sentit, lorsqu'il cria son nom, cela régla définitivement la question. La jeune féline maugréa dans ses moustaches en pestant moult ronchonneries. C'était bien la peine de s'être donné tout ce mal pour finalement être découverte depuis le début !

~Ha ha ha ha ! Elle est belle la prédatrice silencieuse et camouflée ! HA HA HA HA ! Grillée dès le début comme une débutante !~
~Rhaaaa la ferme oiseau de malheur !~

La jeune Suli s'avança tout en boudant, avant de se figer sur place. C'est plus gros que la normale, mais ça reste quatre patte, une queue dénuée de poils, des oreilles rondes, un museau allongé, une paire de moustaches, une paire de crocs et.... des yeux rouges. Qu'importe la couleur des yeux et la taille anormalement grosse, cela n'en restait pas moins des rats ! Des rongeurs ! Une proie naturelle pour une Suli ! Fleya senti ses pupilles se dilater et ses muscles commencer à se tendre. Elle aurait très bien pu dégainer son arme pour les attaquer, mais pas cette fois. Pas pour des rats... Non.... L'instinct naturel lui avait violemment saisit les tripes et elle ne pouvait rester sourde à son appel. Se combat se déroulerait dans les règles ancestrales de la chasse ! En bonne nyctalope, les yeux de la féline se mirent à luire, reflétant la lumière des torches des hommes. Toutes griffes dehors, et crocs acérés, Fleya laissa échapper un grondement sourd. La tonalité de Fleya interpella quelques secondes les rats géants qui ne purent ignorer la menace imminente qui venait de se dévoiler à eux. Un GROS chat ! Enfer et damnation ! Les bêtes se ressaisirent et reprirent leur assaut. Après tout, elles étaient énormes elles aussi. Et ce fut au tour de la jeune Suli de se jeter à la bataille, au sens propre comme figuré.

Elle bondit à la gorge du rat le plus proche, enfonçant ses crocs dans la gorge de ce dernier pour la lui déchirer tandis qu'avec ses pattes avant elle lui assénait des coups de griffes ravageurs, visant les yeux et le museaux. De ses pattes arrière, elle s'agrippait fermement à sa proie. C'était inscrit dans ses gênes, les techniques de chasse et de mise à mort bestiale faisait partie d'elle. Ce n'était plus qu'un combat acharné et meurtrier entre des bêtes sauvages et sanguinaires. Bien qu'étant le félin dans le combat, Fleya ne baissa en aucun cas sa garde. Son instinct et les confrontations ancestrales des félins contre les rats faisait qu'elle savait à quel point les rats étaient des créatures vicieuses et sournoises. Ils attaquaient en groupe, visaient des points des sensibles, et n'hésitaient pas à s'attaquer à plus gros qu'eux.

Et en parlant de groupe, plusieurs rats avaient décidé de prendre les nains en tenaille. Ils étaient plus petits que Veyrus et Fleya, et à leurs yeux ils étaient plus facile à dévorer. Veyrus vint au secours d'un des nains tandis que Flyea chargea l'autre groupe qui cerclait deux autres nains. Elle se jeta sans ménagement dans le tas, épaule en première, repoussant les rats qui tombèrent les uns sur les autres avant de se remettre prestement sur leurs pattes. Ils étaient plus nombreux, et Fleya dut en repousser deux à coups de paluches griffues dans les gencives avant de pouvoir de nouveau sauter à la gorge de l'un d'entre eux. Des grognements bruyants et des couinements stridents retentissaient dans la grotte, les touffes de poils volaient un peu dans tous les sens. La féline bondissait, les pattes recouvertes du sang des rats, effectuant des grands sauts pour esquiver les rongeurs. Lorsqu'elle ne pouvait pas attaquer mortellement les rats, elle les repoussait à coup de griffes, tentant au maximum de viser les yeux pour les aveugler et les handicaper. Elle avait à présent le museau dégoulinant de sang et son excitation n'avait pas diminué. Elle était en chasse, ses réflexes étaient au taquet, ses instincts de prédatrices à leur paroxysme, ses sens en alerte.

Elle ne se faisait pas de soucie pour Veyrus, il savait tout à fait se débrouiller et en plus il semblait s'amuser. Pour elle, c'était un devoir raciale qu'elle se devait d'accomplir, il n'y avait aucune question à poser, juste une fonction à accomplir. Pour les nains qui luttaient également, ce combat avait rapidement prit des allures de foutoir sans nom ! Des grognements, des rires, des couinements, des bestioles qui sautent dans tous les sens, c'était à ne plus savoir où donner de la tête ! Les torches étaient garantes de leur salue tout autant que leurs armes, même s'il semblait que la féline préférait avoir les mains libres pour pouvoir massacrer à son aise. Ils ne savaient pas trop quoi penser de cette manière bestiale de combattre. Efficace ou barbare ? Après tout un Suli était une demi-bête, c'était en un sens normal de les voir combattre ainsi mais.... C'était tout de même un spectacle particulier ! Et il y en avait un qui n'allait pas se priver de le faire remarquer à la jeune Suli.

~Ça va ? Tu t'amuses bien à éviscérer des souris petit chatons ? Ne te salis pas trop sinon tu seras privé de lait ! Hé hé hé hé~
~Va mourir charogne pestiférée !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Mar 13 Mai 2014 - 16:13


Les rats les surpassaient bien en nombre mais l’expérience et la force de Veyrus les ralentissaient considérablement. Après qu’il eut sauvé un Nain qui se faisait emporter vers les abysses de la caverne, le gladiateur parcouru du regard le combat afin de trouver la tigresse. Au même moment un rongeur vicieux sorti de l’ombre et bondit sauvagement vers Veyrus qui ne put éviter une profonde morsure sur son avant- bras gauche. Il transperça la créature sans se soucier de la douleur et son sang alla tâcher les parois rocailleuses non loin. Encore sous l’effet de l’adrénaline il se dirigea sans attendre vers sa compatriote.

Fleya quant à elle griffait et mordait avec violence les bêtes des profondeurs se laissant submerger et donc guider par son instinct de chasseresse. Sa gueule, ses pattes ainsi que son cou au pelage bicolore étaient désormais saturés d’un rouge vif, une vraie tueuse.  Elle poussa soudain un miaulement rauque en tournant la tête vers sa queue qu’un rat tenait fermement entre ses horribles dents. D’un coup de patte vif et puissant elle l’envoya se fracasser sur un mur et la créature ne se releva pas. Le guerrier et la Suli se tenaient désormais cote à cote prêts à affronter la suite, mais le combat prit soudainement fin.

Effectivement, un sifflement des plus intenses retenti alors et le flot de rongeurs se dispersa aussi rapidement qu’il était apparu. Chaque membre du groupe avait subi au moins une blessure, mais rien de grave malgré les apparences, il y avait du sang à peu près partout.

« Qu’est-ce que c’était que ces cochonneries! Regardez ces entailles sur mes jambes, par les dieux je ne vais pas plus loin, désolé! Je vais commencer à déblayer afin que nous puissions sortir d’ici un jour. Vous autres les guerriers, passez donc devant. »

« Je reste également, par ma barbe, je n’ose même pas imaginer ce qui se cache au-delà de cette salle. Je ne vous serais guère utile. Trouvez ce qui se trame ici et nous allons nous assurer qu’une sortie vous attende à votre retour. Que la chance et la force vous accompagnent, voyageurs. »

Les deux Écarlois qui les accompagnaient étaient visiblement trop terrifiés pour aller plus loin, les deux aventuriers allaient donc s’enfoncer seuls dans les tunnels. Ils prirent quelques instants afin de panser leurs blessures avant d’enjamber les cadavres puants et de s’enfoncer dans l’inconnu torche en main, lame parée et toutes griffes dehors.

Le tunnel devenait de plus en plus restreint mais les guerriers purent tout de même s’y frayer un chemin non sans en ressortir couverts de  terre humide. Une nouvelle salle s’offrait à eux, plus petite que la première et moins sombre puisque qu’un rai de lumière parvenait à s’infiltrer par le plafond. Il y avait bon nombre de plantes et de champignons au sol mais étrangement une odeur apaisante qui flottait dans l’air. Si apaisante et agréable que tout ça donnait envie de prendre une pause, de dormir un peu, rien qu’un peu…

Il fallait faire vite, qui sait ce qui allait se passer si les aventuriers tombaient endormis.

Instructions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anar Curunir
Fureur-dragon
Fureur-dragon
avatar
Âge : 27
Philosophie : Individualisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Sang-mêlé
Réputation:
750/5000  (750/5000)
Adage: J'atteindrais la Gloire dans l'Honneur, le Respect...Et le sang!
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Mer 16 Juil 2014 - 6:33

Aucune issue, ni échappatoire, les rongeurs continuaient à affluer de plus en plus. Et même s'il en tuer, pour un une dizaine apparaissait. Comment pouvait-il sortir de cet impasse? Il serait épuisé avant même d'avoir pu avancer dans cette foutue tombe, si du moins ils se sortaient d'ici...
Et puis tout changea instantanément, un sifflement strident affola les rats qui se disperser sans demander leur reste. Comme si les chats de l'enfer, cette fois-ci, était parti à leur chasse. La pièce se trouva instantanément vide et un silence pesant s'installa entre le groupe, chacun prêt à une prochaine attaque qui ne vint jamais. Puis le silence se volatilisa, alors que la voix calme de Veyrus se fit entendre!

-Quoi encore? D'où provenait ce son et qu'était-il? Restez sur vos gardes et vérifiez que tout le monde va bien!

Dans l'ensemble, il n'avait rien quelques blessures par-ci d'autres par-là, mais rien de bien méchant! DU moins c'est ce qu'il pensait, puisque les nains quand à eux apeurés, furent blessés dans leur propre courage. Évidement une telle réaction de leur part causa une certaine colère et impatience à la Fureur-Dragon, qui détourna son regard de la pièce pour les poser sur les deux lâches. UN regard tellement noir, qu'il pouvait pétrifier sur place, et d'ailleurs personne ne semblait broncher, même la température des lieux semblait s'être un peu plus refroidis encore. Le gladiateur pouvait être très impressionnant et bien plus qu'une armée de rats. Ils étaient tous vivant, et les rats s'étaient échappés en les laissant ici, si les nains avaient été ses adversaires, il n'aurait jamais laissé une telle chance! Enfin après quelques minutes intenses, Veyrus se radoucit, non sans se défaire de sa colère, il s'exprima d'une voix tranchante:

-Faites, ce que vous voulez mais si les créatures de ce lieu ne désire pas que l'on sorte, ce n'est surement pas par là que vous y parviendrez! Je pensais que les nains avaient plus de courage que cela. Dans tous les cas bonne chance à vous! D'autant plus si les rats reviennent à la charge et que nous ne sommes pas là pour assurer votre défense...

J'espère, néanmoins, que rien ne vous arrive.... Bonne chance!


Sans avoir besoin de dire plus et étant assuré que la Tigresse ne lui ferait pas défaut, bien au contraire la vu des rongeurs semblaient l'avoir excitée et amusée. IL tourna les talons et s'engagea dans la prochaine salle. Un léger sourire flotta sur ses lèvres dans les ténèbres. En y repensant il s'était fait pratiquement insulter par les nains et voilà qu'ils détalaient comme des rats à la première difficultés. Et oui il se permettait même de mauvais jeu de mots!

Mais revenons à notre quête! Le nouveau petit Duo, car oui maintenant plus besoin qu'elle se cache celle-ci. D'ailleurs il se permit durant leur traversée du couloir de s'exprimer à nouveau à Fleya, non sans apporter avec lui un cadavre de rat, ou si possible un rat encore vivant dans le tas de cadavre:

-Que fais-tu ici? Tu sais que c'est dangereux! Enfin merci quand même de ton coup de main!Mais s'il y a le moindre danger, ça me rassurerait que tu te mettes à l’abri!


Leur chemin tout tracé et discutant avec la femme-tigre, ils débouchèrent finalement sur une nouvelle salle. Et qui dit nouvelles salle aussi vaste, dit probablement nouveaux problèmes et autant dire un sang-froid de mise! Analysant les lieux, il s'aperçut de la présence d'une végétation plutôt luxuriante vu l'endroit, et un filet de lumière perçait la grotte. L'extérieur n'était donc pas loin finalement. Mais une étrange sensation le touchait peu à peu, comme si ses sens s’inhibaient, que son esprit se couvrait d'un léger voile, l'empêchant de réfléchir correctement. Que lui arrivait-il? Aucune créature ne semblait visible pour faire un tel sortilège et il ne ressentait aucun danger physique, donc d'où cela provenait?
IL secoua un instant son esprit pour se remettre les idées en place, et son regard se porta sur la végétation alentours.

- Des spores? Il faut éviter de respirer le moins possible ses spores, et trouver un moyen de traverser sans en inhaler. Je ne pense pas que courir bêtement soit la solution, nous tomberions dans un sommeil avant même de l'atteindre.Fleya? Garde l'esprit ouvert et conscient, je ne pourrais pas te transporter et j'ai besoin de toi!


Bien les deux compères discutèrent donc de la marche à suivre et avec l'idée de Fleya pour ralentir les effets des spores, Veyrus en trouva une autre peut être dangereuse pour leur assurer une traversée plus sûre pendant quelques temps! Oh oui il aurait pu brûler avec la torche toute la végétation, mais pas sûre que cela marche comme il le désirait et au contraire produirait d'autant plus de spores. Les spores provenaient du vas pour monter doucement vers le haut, et autant dire qu'elle se baladait dans toute la salle. La présence végétal était moins présente en hauteur, alors que le danger devait être inexistant au niveau de la fissure au plafond. Forcément les spores devaient s'échapper pour rejoindre l'extérieur à cette unique endroit.

Finalement, ils mirent leur plan à exécution, s'entourant du bandeau ensanglanté de Fleya, il se mit à escalader la paroi plutôt basse pour rapidement atteindre la fissure. La féline avait probablement plus de facilité dans l'escalade de la paroi, mais Veyrus de par son expérience ne peinait pas autant qu'un quelconque humain. Rapidement mais surement, il se retrouva au plus proche de la fissure, reprenant un bol d'air frais sans ce poison aérien. Il incita Fleya à faire de même. Ceci fait, le Gladiateur laissa passer devant lui, sa compagne d'aventure, puis usant de sa force, essaya d'aggrandir la fissure autant qu'il le pouvait sans pour autant déstabiliser la grotte elle même. Ainsi si cela marchait, ils auraient plus de temps pour traverser avec l’oxygène ainsi prit auparavant et les spores aurait plus de place pour s'échapper. Et voyant toujours plus loin, il se dit qu'ainsi les nains pourraient les suivre s'ils changeaient d'avis et reprenait ce qu'il faisait d'eux des mâles, sans être vulgaire!

Si tout son plan fonctionnait, il se dépêcherait sans trop se hâter, pour ne pas utiliser plus d'air qu'il ne fallait. Et si possible récupérerait un des champignons ou fleur pour le garder à l'abri dans une besace. Peut être pourrait-il s'en servir plus tard dans leur aventure. Des spores brouillant l'esprit de l'ennemi, si le végétal était pointait dans sa direction, ou même brûler n'était pas indéniable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Dim 20 Juil 2014 - 17:13

Fleya avait fait un massacre de rongeur dans la pure tradition féline ! Et elle n'était pas la seule à s'en être donné à cœur joie. Mais alors qu'elle allait se remettre à l'assaut, un sifflement strident lui vrilla les oreilles au point de lui faire abattre ses pattes sur ses oreilles. Non mais on avait pas idée de monter le son de la sorte ! Mais au moins cela avait servit de raticide efficace, plus une seule de ces bêtes nuisible n'était encore présente. Fleya vérifia tout de même de tout les côté de manière frénétique, encore sous le coup de l'adrénaline dû au combat. Mais rien.... Fleya cessa sa position offensive pour constater les dégâts. Une vilaine morsure à la queue qui la fit grogner. Non mais c'est vrai quoi, une si jolie queue, les sales bêtes ! Elle avait également une griffure à l'oreille, mais outre cela elle s'en était plutôt bien tirée. Du côté des autres, les blessures n'étaient pas plus mortelles, mais elles semblaient avoir été suffisantes pour effrayer définitivement les nains. Attitude qui fit hausser un sourcil à la jeune féline, qui croisa les bras en secouant la tête.

-Nous sommes techniquement venus pour vous aider hein.... Quand je pense qu'on me disait que ce n'était pas une mission pour les chatons en manque de sensations fortes.... Enfin restez là si le cœur vous en dit, mais personnellement je n'aimerai pas rester ici alors que ces gros rats rôdent non loin. Vous êtes des proies faciles....


Elle tourna les talons, laissant les nains à leur triste sort. Ils avaient fait leur choix, et la couardise n'était que très rarement un bon choix. Elle reprit donc son chemin en compagnie de Veyrus, et comme de bien entendu.... Ces deux là commencèrent à se chamailler ! Qu'importe les lieux, qu'importe les conditions, rien ne pourraient empêcher ces deux là de se chamailler ! Et même si elle ne l'avouerait surement jamais, ce genre de petits moment de complicités étaient souvent des petites bulles d'oxygènes, des bouffés d'innocence dans des moments sombres, où la menace pesait sur leur tête.


-Qu'est-ce que je fais là ? Mais je t'en pose moi des questions ? Je suis là pour la même chose que toi tu sais. Et puis je ne suis plus une chatonne, je sais bien que le monde est dangereux hein. Puis depuis quand j'ai des comptes à te rendre moi d'abord ? Je suis grande ! Je peux me défendre toute seule, et même veiller sur tes arrières. Je ne suis pas un lâche qui va se terrer face aux moindres danger, pas comme ces nains. Tu devrais plutôt te réjouir de m'avoir à tes côtés pour t'aider, hé hé !


Si dans le fond ses propos pouvaient paraître secs et cinglants, sur la forme ils étaient dit beaucoup trop doucement et avec sur un ton bien trop faussement offusqué pour que Veyrus puisse prendre à cœur la moindre de ses paroles. Sans vraiment s'en rendre compte, Fleya paraissait encore plus jeune et candide avec ce genre de discours qu'elle ne le désirait réellement. Mais après tout elle s'en moquait. Elle aimait ben ce curieux personnage qui lui servait de compagnon. Le chemin devint de plus en plus étroit, au point que Fleya se demanda s'ils n'allaient pas finir dans un boyau. Et ce fut avec un pelage ruiné par la terre humide qu'ils arrivèrent dans la salle suivante.

Rapidement l'odeur envoutante vint envahir la délicate truffe rose de la féline. Et encore plus rapidement elle comprit que ça sentait mauvais ! Enfin façon de parler bien sûr parce que les fragrances présentes étaient très agréables elles. Veyrus aussi ne resta pas insensible à leur charme, et il vint avertir la jeune féline de prendre garde. Celle-ci leva les yeux au ciel suite à ses propos.


-Me prendrais-tu pour un boulet ?


Non mais franchement ! Mais au moins il lui avait avoué avoir besoin d'elle ce qui en plus de flatter quelque peu son égo lui fit réellement plaisir. Mais elle se réjouirait plus tard.

~T'excites pas fillette, ce gamin est juste apeuré et il a besoin d'un doudou, mais sinon t'es toujours aussi inutile !~


-La ferme voix de malheur !

Elle avait serré les dents espérant que son compagnon n'avait pas entendu. Elle se mit alors à réfléchir rapidement à un moyen pour se sortir de là. Observant la dépouille et quelques lambeaux de son foulard elle eu une idée. Elle ne savait pas si c'était les spores des champignons ou le pollen des fleur mais en tout cas l'un ou l'autre, voire les deux, étaient responsables à son sens. Elle déchira donc le tissu en deux morceau qu'elle imbiba du sang du rat. L'odeur ne serait pas terrible, mais le sang étant visqueux, le pollen ou les spores seraient comme filtrés, puisqu'ils seraient englués par le sang. Cela dit, même si cette technique avait de bonnes chance des marcher ils devraient faire vite. Le sang ne tarderait pas à coaguler et à se sécher, et leur masque de fortune serait inefficace.

Ils se hâtèrent donc d'escalader les parois, Fleya suivant Veyrus vers la fissure et la sortie. Ses griffes et son agilité furent salvatrice dans cette grotte aux rochers humides et glissants. A l'extérieur, la féline se demanda ce que son compagnon était entrain de faire avant de regarder partout autour d'elle. Pas de créatures hostiles pour l'instant, Elle entreprit de retirer le sang de son pelage, de même que le plus gros de la terre humide. Elle tenta de positiver en se disant que la terre humide couvrirait leur odeur, mais elle n'était pas mécontente à l'idée de pouvoir se nettoyer une fois tout ceci terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Mer 30 Juil 2014 - 13:07

Les aventuriers réussissaient peu à peu à s'extirper du tunnel par le plafond grâce à leur agilité, mais aussi à l'ingéniosité de la Suli et de ses bandeaux imbibés de sang qui agirent comme un filtre au pollen soporifique. Ils réussirent à prendre plusieurs goulées d'air avant d'entendre un puissant grondement qui semblait s'approcher d'eux. Après quelques instants, ils comprirent qu'ils avaient affaire à un bourdonnement, mais pas n'importe lequel. Une dizaine d'abeilles géantes s'approchaient d'eux à grande vitesse et elles ne semblaient pas vouloir discuter. Le choix fut simple pour les aventuriers qui décidèrent de lâcher prise pour retomber dans la salle afin d'éviter ces insectes meurtriers, des spores de sommeil étant préférable à une mort douloureuse par le venin brûlant d'ennemis volants.

Quelle fut leur surprise lorsque les abeilles les suivirent.

Le plafond ayant été ouvert par Veyrus permis à celle-ci de s'introduire facilement dans la petite salle. Si les aventuriers s'étaient préparés au combat, ils furent cependant soulagés de constater que leurs présumés ennemis n'en avaient pas contre eux. Les abeilles semblaient plus intéressées par les plantes qui relâchaient cet espèce de pollen.

Tout à coup, les plantes se transformèrent, révélant leur nature carnivore et féroce. Elles se mirent à mordre les abeilles qui tentaient de rejoindre l'odeur agréable des spores censés les attirer. Un combat s'en suivit, mais les plantes semblaient le remporter facilement, les réflexes embrumés des insectes ne leur permettant pas de se défendre adéquatement.

La brume de spores commençait à se dissiper et les aventuriers purent bientôt apercevoir une entrée qu'ils n'avaient pas pu voir plus tôt. Cependant, s'y rendre ne serait pas facile; plusieurs plantes carnivores bloquaient le chemin et elles semblaient toujours avoir faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Mar 14 Oct 2014 - 16:17

-Pfaaaaa !

Que c'était bon de respirer l'air frais et surtout d'éviter de finir dans les bras de Morphée ! Deux secondes de répit qui ne durèrent pas longtemps. Car voila que le vrombissement sourd d’ennuis ailés se fit entendre. Le temps de lever les yeux au ciel et un essaim d'abeilles géantes venait tout droit en leur direction. Fleya resta un instant su place en observant les insectes se rapprocher, dans un mélange de stupeur et de lassitude. Une succession de malchance pareille, c'était quand même fort. Et pourtant elle n'était qu'au début de ses surprises. Elle secoua lentement la tête en lâchant.

-Des abeilles géantes ? Qui chassent dans une grotte ? Non mais vous êtes sérieux là ? Nyyyyaaa ?!!!

Veyrus l'entendait beaucoup moins de cette oreille, il interrompit la féline dans sa complainte pour l'attraper et l'entrainer dans sa chute vers leur point de départ. C'était toujours mieux que de finir en nourriture pour abeilles, plus chasseuses que butineuses. Néanmoins le choc fut un peu plus brutal que prévu.... Et il n'y eut que Fleya qui se releva pour voir que les abeilles les avaient accompagnés dans leur descente aux enfers. La tigresse leva la tête vers les insectes, le regard écarquillé, quelque peu abasourdie, et légèrement catastrophée aussi.

-Non mais vous êtes sérieux là ?!!! Veyrus ! Veyrus lève toi vite ! Vey.... Ho non mais c'est pas vraiiiiiii !


D'un bond, la demoiselle se retrouva sur les pattes, empoignant son compagnon assommé pour le trainer plus loin, espérant le mettre à l'abri. Elle devait réagir vite, le danger étant réel et surtout imminent. Mais ces efforts ne furent pas d'une grande utilité, car les abeilles les ignorèrent complètement. Elles étaient plutôt attirées par ces belles plantes, et les divines fragrances envoutantes qu'elles libéraient. Doux parfum mortel qui coûta bien cher à ces infortunées créatures. Car voila que les plantes se montrèrent voraces, dévorant sans une once de pitié leurs proies. La féline observa le spectacle, interdite. Elle avait l'impression que plus ça venait plus la situation empirait. Mais était-ce réellement une impression ? Néanmoins tout n'était pas noir dans ce tableau, la brume s'était dissipée, et une sortie était apparue. La question était, comment passer à présent ? La Felidae ne doutait nullement de la voracité de ces sabots de Venus grandeur nature, et elle n'avait pas envie de finir au menu. Surtout qu'elle avait un compagnon inconscient sur les bras.


-Bon on reste calme, on relativise.... Par les moustaches de Philéas dans quelle béchamel infernale s'est-on encore fourré ?!

~Dans des situations qui forment ton quotidien ?~
~J'avais oublié le facteur accablant non-négligeable que tu représentais...~
~Comment oses-tu négliger ainsi mes interventions ?! Fillette ingrate !~
~Encore une fois ton aide fut des plus inestimables....~


-Shotra ! Shotra j'ai besoin de ton aide.


Le démon d'ombre apparut immédiatement sous la demande de sa maîtresse prêt à en découdre. Mais il fut bien vite déçu de découvrir que c'était une tout autre mission que Fleya lui réservait.... Car voila qu'il se retrouva avec Veyrus sur les bras ! Il observa le gladiateur, puis la féline, puis de nouveau le gladiateur, avant de pousser une longue plainte. Il avait une tête à jouer les bons samaritains ?! Il observa Fleya l'air affligé et consterné.

-Allons haut les cœurs, dis-toi que tu fais ça pour moi ! Écoutes moi bien, je vais tenter de les retenir et de faire diversion, toi tu en profites pour rejoindre la sortie avec Veyrus pendant ce temps là, on aura pas le droit à une seconde chance donc tu n'as pas le droit de faillir.


Retenir.... est mon rôle.... Pas protéger....

-Veyrus est trop encombrant et lourd pour que je puisse évoluer rapidement entre ces plantes ! Je ne peux pas le faire moi même, j'ai peut-être la force de le porter, et à la limite de courir avec, mais pas non plus de faire des pirouettes si besoin est. Allons ne fais pas ta mauvaise tête s'il-te-plaît, j'ai besoin de toi.

Les arguments tout à fait pertinents de la jeune fille, alliés à sa frimousse de chaton implorant finirent par faire plier le démon qui leva les yeux au ciel en soupirant. Cette enfant était infernale. Ou du moins elle avait le don de se mettre dans des situations infernales ! Il la vit commencer à empiler des rochers plus gros qu'une pastèque. Tous ceux qu'elle pouvait trouver ou arracher et qui étaient assez imposants étaient bons à prendre. Shotra l'observa faire un instant.... Avant de laisser tomber Veyrus lourdement au sol, et de venir lui prêter main forte. Il ne voyait pas où elle voulait en venir mais il pouvait au moins l'aider dans cela. Fleya se retourna en entendant le corps inanimé de son compagnon tomber. Elle se tourna vers son démon, les poings sur les hanches, commençant à le gronder.


-Shotra ! Ne viens pas me dire que ton geste était parfaitement dénué de tout ressenti je ne te croirais pas !

Ce qui n'est pas conscient.... ne se plaint pas....

Ce fut au tour de Fleya de lever les yeux au ciel en soupirant, avant de reprendre sa besogne. Elle ne le changerait pas, et de toute manière elle n'avait pas le temps de lui faire la morale. Qui plus est faire la morale à une ombre abyssale était peut-être le comble du paradoxe.... Toujours est-il qu'à eux deux, ils amassèrent toutes les roches qu'ils avaient pu trouver.... Mais il n'y en avait pas non plus des masses. Fleya observa le monticule songeuse. Elle devrait s'en contenter. Elle prit un des rochers de ses deux mains et fit signe à Shotra de se tenir prêt. Ce dernier chargea Veyrus sur son épaule comme un vulgaire sac à patates, se tenant sur le départ tel un coureur qui vise la ligne d'arrivée. Il était à une position parallèle mais opposée à Fleya. Cette dernière se mit alors en action. Elle avait choisi les rochers pour qu'ils soient gros et relativement lourds, mais en restant toutefois suffisamment légers pour lui permettre de les lancer. Et tandis que l'un s'apprêtait à faire une course proche du saut d'obstacle, l'autre s'exerça au lancer de poids !

Elle pilonna ainsi les plantes du mieux qu'elle put, essayant de viser leur gueule béante pour obstruer ces dernières avec les roches, et au mieux les écraser en dessous. De son côté, Shotra avait chargé, esquivant les plantes qui s'étaient focalisées sur cette potentielle proie à fourrure, qui pour l'heure les agressait. L'une d'entre elle pourtant se retourna, sentant l'ombre passer non loin. Mais le démon attentif à ce genre de retournement, l'invita à voir ailleurs s'il y était d'un bon coup de poing bien placé, sans prendre plus le temps de s'arrêter. Le voila de l'autre côté. Une fois encore il laissa Veyrus tomber, suffisamment à l'écart des plantes toutefois, avant de rejoindre sa maîtresse. Le retour fut bien plus facile, car en utilisant sa forme éthérée, il n'avait pas à se soucier du reste. Difficile de mordre ou d'attraper quelque chose d’intangible. De retour aux côtés de sa maîtresse, tous deux observèrent leur parcours d'obstacles. La féline avait usé de toutes les roches qu'elle avait pu récolter, et il restait encore suffisamment de plantes carnivores bien vivaces pour lui causer des soucis. Elle réfléchit quelques instants. Elle n'avait pas grand chose dans son environnement pour l'aider. Elle se tourna vers son compagnon et lui dit.


-On tente l'avancée en duo ?

Shotra acquiesça. Cette technique qu'ils employaient souvent pour effectuer des replis stratégiques dirons-nous, avait plus d'une fois fait ses preuves. Après la course d'obstacle et de lancer de poids, la prochaine discipline défendue serait un combiné de saut en hauteur et en longueur ! Les athlètes se mirent en position, l'erreur ne leur étant pas permise, même si dans l'esprit de Shotra, au moindre problème il foncerait dans le tas comme un bon gros bourrin, et tous deux se battraient bec et griffes pour leur survie. Fleya espérait très sincèrement que ces plantes n'étaient pas capables de se déraciner, sans quoi ce serait le drame, et l'affrontement serait inévitable. Shotra était placé à la limite possible, celle qui le mettait au plus proche des plantes tout en étant hors d'atteinte. Fleya prit un maximum de recule pour prendre son élan et s'élança à toute vitesse. Shotra se tenait en position pour l'accueillir, et lorsque la féline fut à sa hauteur, il la propulsa par dessus les plantes via une courte échelle avec élan. Il se précipita ensuite immédiatement pour rejoindre sa maîtresse de l'autre côté. Du moins il l'espérait. Avaient-ils suffisamment estimé les distances ? Ils ne tarderaient pas à le savoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Jeu 16 Oct 2014 - 20:15

Pendant son vol plané, Fleya remarqua que Veyrus n’était plus où son acolyte l’avait aimablement déposé quelques minutes auparavant, il n’était plus là du tout. Prise de court par cette surprenante découverte, elle effectua un atterrissage maladroit dans les bras de Shotra qui lui évita malgré tout la brutalité de la pierre.
Le bourdonnement affolé des derniers insectes en fuite s’estompa rapidement tandis que le duo observait la salle qui retrouvait son calme, même les plantes étaient retournées à leur mutisme sournois.

Un trou béant dans le plafond, des restes d’abeilles et de végétaux mêlés à la poussière, voilà ce à quoi ressemblait la scène. Le démon montra à sa maîtresse des traces parallèles menant à l’ouverture récemment dévoilée, visiblement on avait emporté le gladiateur toujours inconscient. Cependant Shotra n'en resta pas là, il intima à la Felidae de garder le silence, quelque chose guettait dans les profondeurs de cette crypte, une chose qu'il savait semblable à lui.

Fleya était troublée mais il n'était pas question d'abandonner son compagnon, de plus elle était bien trop frondeuse et déterminée pour partir maintenant malgré le danger qui les attendait tapis quelque part dans ces sous-terrains. Au moment où elle décida de s'y engouffrer une violente bourrasque putride déferla par l'ouverture histoire de leur donner la frousse.
À l'intérieur Fleya découvrit qu'il ne s'agissait là que d'un simple tunnel qui s'étendait devant elle jusqu'à disparaître dans le noir, bien au-delà de ce que lui permettait de distinguer sa nyctalopie.

Ils longèrent donc les murs faits de terre et de pierre pendant de longues minutes, Fleya en tête malgré l'insistance de son compagnon. L'air tantôt humide devenait de plus en plus froid, mais la Suli était plus qu'habituée à ce genre de température même si celle-ci semblait...surnaturelle. Un long frisson lui parcouru toutefois l'échine lorsqu'une voix sortie d'outre tombe résonna dans sa tête.

- Saloperie d'invocatrice, je te ferai regretter d'être parvenue jusqu'ici, ainsi qu'à ce pitoyable humain qui t'accompagne! Je lui arracherai les boyaux devant tes yeux implorants pour ensuite me délecter de ta chaaiiiiirr!

Shotra lança un regard inquisiteur à Fleya en esquissant un sourire narquois, il était prêt quoi qu'elle demande. Quelques pas encore et ils débouchèrent finalement dans une grande salle brumeuse où l'air lui-même goûtait le sang et la haine. Le Tourmenteur n'était pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Ven 17 Oct 2014 - 10:46

Et le saut était absolument parfait ! Tout dans la souplesse et la fluidité, Fleya était partie pour un sans faute ! Ou presque.... Car une vision d'effroi vint la figer dans son élan.

-Veyrus ?! Ouuuaaaaaah ! HUMPF !


Heureusement que Shotra était là, car distraite par la disparition de son ami, elle allait s'écraser lamentablement au sol. Mais son démon avait réceptionné la passe avec brio, évitant moult bleus et bosses à sa maîtresse. Il secoua la tête en la reposant au sol, désapprouvant son imprudence dans son saut. La jeune tigresse lui adressa un sourire gênée, rabattant temporairement ses oreilles, tout en le remerciant. La salle était redevenue brusquement calme, comme si tout ce qui venait de se passer n'avait été que le fruit de son imagination. Seule la présence des plantes et surtout des restes d'abeilles prouvait la justesse de ses souvenirs récents. Son ombre abyssale posa sa grosse main sombre su son épaule, lui désignant les traces d'un corps tiré au sol. Les traces se perdaient dans les méandres de l'obscurité. Shotra vint poser son index sur ce qui lui servait de bouche avant de désigner le tunnel dans lequel les traces continuaient. Elle l'avait compris et elle avait également ressentis ce type de présence familière. La présence d'un démon....

Et comme pour justifier la conclusion de ses réflexions, un violent vent putride vint lui vriller son sens de l'odorat. Elle rabattit ses mains sur son museau, saisit par un haut-le-cœur face à cette odeur nauséabonde. Son pelage en fut tout ébouriffé. Mais qu'est-ce qui pouvait bien empester de la sorte ?! Ce démon avait bouloté tout les résidents des cimetières aux alentours ?! Remise de cette agression olfactive, elle avança très prudemment, sourcils froncés, les pattes resserrées sur son arme. Elle s'évertuait à ne faire aucun bruit, ayant pris le soin de passer devant Shotra qui n'approuvait guère l'idée. Mais pour raisonner cette tête de pioche, il fallait déjà se lever de bonne heure. Le froid se faisait de plus en plus mordant et cinglant, et de violents frissons lui secouait l'échine. Elle était habitué au froid bien entendu, mais au froid naturel.... Et ce dernier ne l'était pas.... La Felidae avait eu beau prendre mille et une précautions pour ne faire aucun bruit dans sa progression, cela ne suffit pas. Car voila qu'on l'interpellais visiblement peu satisfait de sa présence ici. Mise en garde qui était parfaitement intimidante. Mais pour la féline il avait un épouvantable goût de déjà vue.


-Épargne moi les sempiternelles menaces démoniaques habituelles, je les connais toutes. Et je ne compte pas laisser un démon discourtois éviscérer mon ami, et encore moins bouloter mes chairs ! Si je dois te donner une leçon de politesse pour t'apprendre le respect, je m'en vais te l'inculquer !

~Discourtois ? Politesse ? Respect ? Pour un démon ? Tu ne veux pas non plus lui apprendre la bienséance non plus ?~
~La ferme oiseau de malheur !~

Elle savait qu'elle ne devait faillir devant un démon. Montrer le moindre signe de faiblesse, c'était déjà se mettre en position d'infériorité. Elle répondit à sa menace par une autre, plus humble et modérée toutefois. Shotra ne cessait de sourire. Il savait qu'elle allait monter au combat. Il savait qu'elle réagirait. Il savait qu'ils combattraient côte à côte.... Et s'il y avait bien une chose que Shotra affectionnait tout particulièrement, c'était de se mesurer à d'autres démons. C'étaient là ses combats favoris, les plus mémorables qu'ils avaient eu en tête. Non pas que les peuple d'Ildir étaient faibles ou moins valeureux non. Certains étaient même coriaces. Mais combattre des démons était un tout autre type de combats. Plus violents, plus sombres, plus mortels.... Plus à son goût. Il avaient hâte de se lancer dans ce duel à morts, espérant simplement une chose.... Que Fleya ne serait pas trop longue. Car elle pour habitude de laisser une chance aux démons de passer leur chemin sans que personne ne soit blessé. Et parfois, cela marchait. Même si en majorité, les démons attaquaient, persuadés de leur supériorité. Et parfois les négociations étaient longues, trop longues à son goût.... Ce démon ci semblait belliqueux à souhait, comme la majorité d'entre eux d'ailleurs. Peut-être qu'il userait plus vite de la patience de Fleya ?

La jeune tigresse blanche avança doucement, faisant extrêmement attention où elle mettait les pieds, mais pas seulement. Elle scrutait également murs et plafonds. Si elle pénétrait dans la tanière d'un démon, il n'était pas impossible que les lieux soient truffés de pièges. Ses oreilles étaient à l'affût du moindre son, son regard du moindre mouvement. Elle avait fait signe à Shotra de se fondre dans les ombres pour en devenir une lui-même. Devenir invisible, pareil à un vent sombre qui la suivrait de loin. Il connaissait la suite, il irait se placer dans le dos du démon pour le prendre à revers, et commencer avec un avantage qu'il appréciait. Elle aboutit enfin à cette salle qui empestait le sang des victimes du démons, et la haine de ce dernier, si forte qu'elle en était presque palpable. Elle imprégnait littéralement les lieux. Fleya resserra ses mains sur le manche de son arme. Elle s'adressa ensuite au démon.


-Deux choix s'offrent à toi enfant de l'Outre-Monde. Ou tu me rends mon ami et nous quitterons ta demeure.... Ou tu t'obstines à vouloir en faire des tripes et je serais contrainte de t'envoyer dire mes cordiales amitiés à Sipriar !


Elle parlait d'une voix calme et maîtrisée. Quiconque ayant déjà eu affaire plusieurs fois à des démons savaient que ces derniers avait un certain sens de l'honneur et surtout un orgueil non négligeable. Aussi, si l'on voulait entamer des négociations -toutes risquées soient-elles- avec une créature de l'Outre-Monde, mieux valait-il ne pas se montrer dédaigneux dans sa voix. Elle attendait, sur le qui-vive, Shotra en position. Une rigueur et une maîtrise qui en surpris un.

~Diantre tu t'es découvert du courage à ne pas avoir peur ? Ce n'est pourtant pas un démon mineur et tu le sais...~
~J'aurais tout le temps d'avoir peur quand j'aurais vu à quoi il ressemble...~
~Ha ha ha ha si amusante, vraiment.... Mais pourquoi t'être encore fourrée dans cette galère, petite sotte ! Le temps qu'il dévore cet humain, tu aurais largement eu le temps de prendre de l'avance pour filer.~
~Hors de question ! On laisse pas tomber les copains ! Même si c'était un Seigneur Démon, j'aurais tenté ma chance pour le secourir !~
~Ta bêtise te perdra....~
~Silence maintenant ! J'ai besoin de me concentrer !~

Et surtout, elle attendait et la réponse du démon et de voir à quoi il ressemblait.... Shotra était plus tendu qu'un ressort, il était prêt à tout. Autant à attaquer qu'à défendre sa maîtresse. Il était là, silencieux, immobile, intangible.... Un ombre mortelle dissimulée dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Sam 18 Oct 2014 - 14:16

Il y eu un long moment de silence et toutes les âmes présentes étaient tendues, même le Tourmenteur. Il venait de réaliser qu’il s’agissait de la Suli dont tous les démons parlaient, celle qui se faisait appeler le Héraut de l’Outre-Monde…Il réfléchissait, comment l’obliger à quitter les lieux en vitesse sans la blesser? Comment y parvenir si elle décidait malgré tout d’attaquer? Le démon était bien trop fier pour l’épargner ouvertement et gratuitement, elle devait lui prouver qu’elle était celle qu’elle prétendait être et ce avant…Avant qu’ELLE ne revienne.
Dans ce cas de figure, personne n’en réchapperait, pas même lui. Il était temps d’agir, mais avec prudence et discernement, deux choses dont il n’usait jamais.

Il décida donc de se dévoiler sans plus de cérémonie, surgissant des ombres au centre de la crypte brumeuse à quelques pas de Fleya. Il n’était pas très imposant, mais du haut de ses deux mètres trente il ne craignait rien ni personne. Ses long bras fins et musclés lui donnaient une allure désinvolte et lasse tandis que la vigueur du royaume de Sipriar émanait de ses yeux enflammés. Une longue crinière cendrée descendait le long de son dos osseux jusqu'à la base de sa queue mesurant près d'un mètre cinquante.
Il leva son bras gauche et déploya ses doigts munis de menues griffes et présenta sa paume à la Felidae qui ne savait plus si elle devait se préparer à esquiver une quelconque attaque ou si le démon tentait de désamorcer la situation même si cela eut été surprenant.  

- Sans vous glorifier, Héraut, je m'engage à vous respecter le temps d'une conversation, et ma parole je ne peux la bafouer et vous le savez.

Sa voix résonnait sans agresser mais sa bouche n'articulait mot. Sous le choc de cet étrange revirement de situation, l'Invocatrice resta de marbre un court moment. Le fils de l'Outre-Monde poursuivit de sa voix grave et sifflante pareille à un serpent.

- Et toi, minable confrère, sache que les ombres n'ont aucun secret pour un être tel que moi, rien ne sert de te cacher, je te vois.

Il n'en fallut pas plus à Shotra pour qu'il retrouve sa forme matérielle, il se tenait à quelques centimètres du visage du Tourmenteur et le fixait, curieux et cinglant à la fois. Fleya ne sembla guère apprécier et rappela son ami qui obéit non sans lancer un sourire malicieux à son comparse. Ce dernier demeura toutefois interdit. Son bras tendu retomba lentement sur son flanc, il reprit la parole.

- Vous ne pouvez aider quiconque en ces lieux, la puissance de ma maîtresse dépasse de loin l'entendement, je la servirai pour toujours. Invocateurs ou démons, qu'importe, mon existence est déjà dénaturée, je suis né libre et je mourrai esclave. Si vous croyez pouvoir changer cela par votre simple entêtement, vous vous trompez. Je ne suis que violence et j'y ai pris goût il y a longtemps, mieux vaut que je demeure ici à dévorer quelques Nains et créatures inférieures.

Quant à vous, si elle vous trouve ici jamais vous ne reverrai la lumière. Je serai contraint de vous torturer sous ses yeux avides de douleur, je ne sais combien de semaines passeront avec qu'elle ne se décide à vous achever elle-même. Elle est ce que les Hommes appellent un Seigneur démon, nul besoin de vous expliquer ce que cela implique.
Au fond de cette salle se trouve une ouverture étroite mais suffisante, elle vous mènera à la surface. Prenez votre ami et partez, vous n'avez rien à faire ici. Je ne sais combien de temps encore je résisterai à l'envie de vous faire du mal, Héraut. Notre conversation est terminée
.

Ses yeux s'illuminèrent davantage et le corps inerte du gladiateur sorti de la brume et flotta gentiment vers le duo. Fleya vérifia qu'il était toujours en vie avant de s'adresser à ce surprenant tortionnaire. Les choses pouvaient basculer à tout instant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Dim 19 Oct 2014 - 8:23

L'ambiance était si tendue et oppressante que le silence lui même devenait difficilement supportable. Fleya était concentrée et attendait, s'évertuant à ne pas laisser transparaître le moindre émoi. Le moindre faux pas était fatal en présence d'un démon. Et enfin, il consentit à faire son apparition. Mieux, il s'était dévoilé à elle frontalement et sans signe distinct d'hostilité. Elle prit alors le temps de l'observer, laissant ses deux perles bleutés parcourir son grand corps. Elle contempla sa crinière argentée, et le brasier ardent qui animait son regard. Un démon dans toute sa splendeur malsaine. Elle aurait été parcouru d'un violent frisson, si en un sens, elle ne lui trouvait pas une certaine beauté. Il n'avait rien d'engageant, et après tout, ce n'était pas là ce qu'il souhaitait être non plus. Mais pour des critères démoniaques, il avait une bonne allure. Mais ce n'était pas l'heure de se perdre en contemplation. La jeune féline se ressaisit et dressa plutôt l'oreille à ses propos. Il avait d'abord amorcé un geste à vers elle. Tous les muscles de la tigresse blanche s'étaient tenus prêts à réagir, et Shotra aussi d'ailleurs. Mais ce n'était ni plus ni moins qu'une main griffue tendue à son encontre.

Mais la suite n'en fut que plus surprenante encore. Il la dénomma par ce statut, Héraut de l'Outre-Monde, celui qu'elle avait revendiqué sur un coup de poker mémorable. Ce fut au prix d'un énorme effort qu'elle réfréna de justesse sa surprise. Les nouvelles allaient résolument bien vite dans l'Outre-Monde. Mais la surprise et le choc passés, elle se remit bien vite. Après tout cette fonction ne lui disconvenait pas, au contraire. Elle était en adéquation avec sa philosophie de la vie. Elle écouta donc le démon, acquiesçant silencieusement à la parole qu'il venait de lui donner. Mais voila qu'il venait d'interpeller Shotra, ne manquant pas au passage de lui envoyer une pique. Fleya craint le pire, surtout que Shotra venait de se matérialisé soudainement juste sous le nez du tourmenteur.. Il le fixait, droit dans les yeux, son regard irradiant et fumant s'ancrant dans le brasier ardent de son comparse. Sans une once de peur, il semblait presque le toiser, à la manière d'un "et celle-là, tu l'avais vue venir ?!". Fleya refréna son envie d'abattre sa paume contre son front. Shotra était un démon lui aussi, et elle savait mieux que quiconque que comme tout démon qui se respecte il avait une fierté non feinte qui le poussait à défendre son honneur en toutes circonstance. Elle ne pouvait pas lui en vouloir et elle n'allait pas le changer mais si elle pouvait éviter les effusions de sang, elle devait tout tenter.


-Shotra, s'il-te-plaît, calme toi.

Elle restait calme, qu'importe la tension qui la dévorait, elle devait rester calme. Elle parlait doucement au démon pour ne pas titiller davantage ses nerfs, et tenter de lui faire entendre raison sans échauffer plus les esprits. Heureusement pour elle, l'ombre abyssale ne chercha pas plus loin, et il retourna aux côtés de sa maîtresse sans se priver de sourire toutefois. Fleya aurait voulu pouvoir soupirer de soulagement, mais c'était loin d'être encore fini. Shotra réprima sa mauvaise humeur et sa déception. Il avait fallut qu'ils tombent sur un démon prêt à les épargner, la poisse ! Adieux son fameux combat.... Il se consola comme il put en se disant qu'au moins, Fleya ne serait pas en danger. Mais la suite des propos du démon mortifia la jeune tigresse qui semblait se décomposer à mesure que le démon lui racontait les fais. Une phrase en particulier lui déchira le cœur et les entrailles. Ce démon résigné sur son sort venait de lui présenter une triste réalité, celle de naître libre pour mourir esclave. Son visage de Felidae assurée et affirmée avait laissé place à une bouille de chaton la plus désolée et malheureuse qui soit. Elle était triste, triste pour se démon qui ne pouvait plus agir de par sa propre volonté et qui serait asservi à jamais. Il n'y avait nul pitié dans son regard, pas la moindre note qui aurait pu faire penser qu'elle trouvait ce tourmenteur faible ou pitoyable. Mais une compassion la plus pure et profonde pour un être privé à vie de sa liberté. Lorsqu'il mit fin à la conversation, la jeune féline avait commencé à faire un pas vers lui, tendant sa patte vers ce dernier comme si elle voulait le rattraper avant qu'il ne sombre de nouveau dans ses ténèbres.

-Mais...

Shotra intervint aussitôt, posant ses mains sur les épaules de sa maîtresse pour mieux la retenir. Elle se tourna vers lui avec ses grands yeux bleus implorants. Shotra secoua lentement la tête pour lui faire comprendre qu'elle ne devait pas tenter d'intervenir.

-Mais Shotra c'est injuste... On bien doit pouvoir faire quelque chose !


Sa compassion et sa bonté étaient emprunt d'une simplicité et d'une naïveté qui rendait cette Suli parfaitement désarmante. Avait-on jamais vu une démoniste éprouver de la compassion pour un démon qu'elle ne connaissait pas, et se soucier ainsi de son sort ? Parfois Shotra aimerait qu'elle ne soit pas aussi attentionnée envers tous les démons qu'ils croisaient ! Mais elle était ainsi, il ne la changerait pas non plus et c'était aussi ce qui faisait que cette Felidae était aussi atypique. Il fallait maintenant la raisonner.

Les Seigneurs démons.... sont puissants..... Sans quoi.... Ils ne peuvent gouverner.... d'autres démons.

-Mais.... Mais.... Peut-être revenir plus tard alors ? Si jamais je devenais suffisamment puissante pour...


Une fois encore le démon la coupa en secouant la tête. Il la fit avancer, en la poussant doucement dans le dos de sa grosse paluche, vers Veyrus. Il récupéra ce dernier qu'il porta sous son bras comme un sac à patate, avant de répondre à Fleya.

Si l'on revenait.... Elle lui ordonnerait de se battre.... contre nous.... et jusqu'à la mort.... la nôtre.... ou la sienne. Serais-tu capable.... de le tuer ?

Cette vision horrifia la pauvre féline jusqu'à l'âme. Elle n'avait pas pensé à cette éventualité, et l'idée de devoir tuer un démon qu'elle viendrait secourir était tout simplement inconcevable. Elle était coincée.... Elle n'avait pas d'autres choix que de partir, et de laisser derrière ce démon. Elle savait que Shotra avait raison, et pourtant cette décision lui donnait presque la nausée. Toujours en surveillant le démon, Shotra continuait d'inciter la jeune fille à partir au plus vite des lieux, la poussant un peu plus fermement et rapidement d'une main dans le dos. Tout féru de combats qu'il était, il n'était plus en mesure d'affronter un Seigneur démon, encore moins en protégeant une fillette. Les trois compagnons filaient vers la sortie, tandis que Fleya tourna légèrement la tête vers le démon derrière elle. Elle le regarda une dernière fois de ses yeux navrés de chaton triste. Elle ne parvint qu'à lui bredouiller, l'âme en peine et la gorge un peu serrée.

-Merci à toi, dont je ne connais pas le nom.... Et bonne chance....


Shotra en aurait presque levé les yeux au ciel tant les réactions de sa maîtresse le sidéraient. Néanmoins, il ne relâchait en rien l'allure. "Elle" pouvait revenir d'un moment à l'autre, et le tourmenteur n'allait pas se contenir éternellement. Quitte à porter sa maîtresse pour accélérer, malgré qu'ils marchaient déjà d'un pas rapide, il la sortirait de ce guêpier coûte que coûte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Dim 19 Oct 2014 - 19:18

Résignée mais en vie, Fleya prit finalement la décision de quitter cet endroit de perversion, la compassion et la déception au cœur.  Le démon s’écarta un peu pour laisser les trois compagnons passer, la Suli le remercia avant de s’engouffrer dans la faille de pierre.

- Loht, mon nom est Loht…murmura-t-il au moment où ils disparurent dans l’ouverture.

Il y avait des siècles qu’on ne l’avait pas appelé par son nom, il l’avait presque oublié lui-même. Un frisson lui parcouru l’échine, mais il ne s’agissait pas d’un élan de mélancolie; Elle était de retour.


De leur côté les aventuriers progressaient lentement et déjà ils pouvaient sentir l’air frais annonçant l’extérieur. Toutefois, une frêle silhouette se dessina au-devant, Shotra leva le bras pour empêcher sa maîtresse d’avancer. La silhouette fit quelques pas dans leur direction et chacun d’eux semblait suspendre le temps; une fillette, c’était une simple fillette.

- Vous allez dans la mauvaise direction, dit-elle simplement de sa voix d’enfant.

Son comparse ne souriait pas cette fois, Fleya pouvait sentir son angoisse, c’était du sérieux. Elle ne répondit rien, de peur de commettre une bourde. Pourtant, s’il s’agissait d’un démon elle le saurait, non? Ce qui était clair c’était que cette jeune fille n’avait rien à faire ici. Faisant un pas vers le petit groupe, elle réitéra :

- C’est sans doute le Tourmenteur qui vous a dit de prendre cette direction, ce n’est pas la bonne.

Le silence tenait bon du côté de Fleya qui imitait son compagnon qui fixait l’enfant comme on soutenait le regard d’un animal dangereux. La fillette fit un dernier pas et croisa les bras arborant un air dur, déconcertant.

- Comme vous voudrez.

La faible luminosité diminua progressivement jusqu’à disparaître complètement emportant avec elle une dernière scène de frayeur : un visage de feu monstrueux. Il n’y avait plus un son, s’en était dérangeant. Puis un grognement sourd retentit tandis que tout se mit à trembler, Fleya dut se cramponner à Shotra puisqu’elle n’y voyait strictement rien malgré sa faculté féline, la noirceur n’était plus qu’un abysse insondable.
Ils coururent mais la scène était tellement chaotique que le démon du utiliser son épaule libre pour y installer sa maîtresse qui n’arrivait tout simplement pas à avancer assez rapidement. La pierre craquait et la cacophonie était insupportable.

Soudain, la lumière réapparût, tout comme la salle brumeuse qu’ils venaient tout juste de quitter. La faille d’où ils venaient était bloquée par d’innombrables rochers, impossible de sortit par-là désormais.

- Vous ne comptiez tout de même pas partir sans avoir pris le temps de discuter avec votre hôte, Fleya.

La fillette était assise en hauteur sur une énorme pierre, mais sa voix n’avait rien à voir avec celle d’une enfant. La chose souriait gentiment, elle n’en était pas moins menaçante pour autant. Elle inclina la tête de façon exagérée en observant Shotra.

-  Tu aurais pu t’offrir mieux que cette insignifiante tête de mule, petite Felidae, bien mieux! Vois comme elle est faible!!

Il leva brusquement son bras et saisit à distance la gorge de Shotra qui se débattit violemment. Il ne pouvait visiblement pas échapper à l'emprise du Seigneur démon qui l'empêchait même de se dématérialiser.

- Ensemble nous pourrions accomplir de grandes choses, douce Fleya. Alors dis-moi, jusqu’où serais-tu prête à aller pour les fils et filles de l’Outre-Monde?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Lun 20 Oct 2014 - 9:39

C'était avec une tête de chaton triste qu'elle évoluait, pressée par Shotra qui avait un mauvais pressentiment. Le tourmenteur les avait laissés passer, mais le Seigneur Démon qui le dirigeait ne serait très certainement pas aussi clément. Et avec sa puissance actuelle, il ne pouvait le combattre à lui tout seul. L'air frais se faisait sentir, ils n'étaient plus très loin, encore un petit effort ! Mais brusquement Shotra s'arrêta, se postant en position de défense entre sa maîtresse et.... Une fillette. Si au début Fleya observa cette apparition avec de grands yeux ronds, la réaction de Shotra lui mit immédiatement la puce à l'oreille. Le tourmenteur n'avait-il pas dit "Elle" tout à l'heure, en parlant du seigneur démon qui la dirigeait ? Et justement, "Elle" se mit à parler. D'une voix enfantine. Shotra ne la lâchait pas du regard. Qui croyait-elle trompé au juste ? Une gamine qui surgit de nul part devant eux, dans une grotte peuplée de dangers, rats géants, plantes carnivore au pollen soporifique, tourmenteur en prime ? Non, cet enfant ne trompait personne, même si Fleya dû reconnaître que son apparence était saisissante. Mais il n'y avait aucun doute. L'ombre abyssale était extrêmement tendu, et non pas par l'excitation cette fois. Il n'y avait qu'une chose qui pouvait le mettre en alerte de la sorte....

Elle tentait de leur faire croire qu'ils empruntaient la mauvaise direction. Mais ni le démon, ni sa maîtresse ne bougèrent. Fleya se sentait mal à l'aise. Pourquoi ne discernait-elle pas l'aura démoniaque de cette enfant ? Le seigneur démon qui se dissimulait sous ces traits enfantins serait-il capable de dissimuler son aura ? Très probablement, c'était d'ailleurs la seule explication logique qui lui venait à l'esprit. Shotra était toujours très concentré. Il allait se passer quelque chose, il le savait, c'était comme s'il le sentait.... Et son instinct ne lui fit pas défaut. Comme contrariée par le fait de ne pas être cru, le Seigneur Démon réagit. La lumière qui résistait comme elle pouvait fut alors dévorée lentement mais surement par les ténèbres qui révélèrent le temps d'une apparition les noirceurs qui siégeaient en leur sein. Une figure ardente et enflammée, comme l'incarnation de la fureur dévastatrice des flammes elle-même. Tout s'enchaîna alors très vite. Murs, sols et plafonds se mouvèrent en tremblements infernaux qui semblaient vouloir les secouer jusqu'à l'âme. Malgré sa souplesse et son agilité féline, la pauvre tigresse ne parvenait pas à faire plus de deux pas sans choir.

Shotra l'attrapa, et dans un mouvement née d'une entente tacite, elle s'agrippa à lui pour monter sur son épaule. Elle s'y accrochait tandis que lui se chargeait de foncer vers la sortie. Le bruit était assourdissant, et Fleya n'entendait même plus son cœur battre à tout rompre. Et sans même comprendre ce qu'il s'était réellement passé, ils était de nouveau dans la salle brumeuse qu'ils venait de quitter, la sortie condamnée cette fois. L'enfant démoniaque était là, installé en hauteur. Fleya jeta un regard rapide pour voir si elle apercevait le démon qu'ils avaient laissé plus tôt. Mais elle ne le vit pas. Elle espérait simplement qu'il aille bien. Mais voila que la fillette s'adressa directement à elle. Réunissant son courage et descendant de l'épaule de Shotra, elle lui répondit avec méfiance.


-Nous n'avions pas pour projet initiaux de pénétrer dans votre demeure, et donc encore moins de vous imposer notre présence.... Mademoiselle ?

Est-ce que c'était vraiment une fille ou un homme ? Est-ce que ce seigneur démon était seulement sexué ? Elle n'en savait rien. Si elle pouvait avoir son nom, ça pourrait lui être utile, au pire, le Seigneur démon la corrigerai surement si elle faisait fausse route sur son genre. Mais voila que l'étrange fillette reporta son attention sur Shotra... En termes peu élogieux ce qui eux le mérite de déplaire fortement à Fleya. Elle ne lui avait pas demandé son avis et en plus elle n'aimait pas qu'on parle ainsi de son ombre abyssale. Mais elle n'eut pas le temps de répliquer qu'elle s'en prit directement à son compagnon en le saisissant directement à la gorge à distance. Et si Shotra ne s'était pas dématérialisé, c'était que le démon adverse avait trouvé le moyen de l'en empêcher. Ce fut l'acte de trop pour Fleya qui fit un pas en avant.

-Je vous suggère vivement de relâcher immédiatement Shotra ! Il n'est peut-être pas le démon le plus puissant que le royaume de Sipriar ait vu, mais il est à mes yeux le plus valeureux qu'il m'eut été donné de rencontrer ! Je ne vous demande pas de comprendre, car ni les ildiriens, ni les démons et ni même les dieux ne pourront jamais comprendre ce qu'il peut être pour moi. Mais mon choix concernant Shotra ne regarde que lui et moi.

Folle.... Elle était folle de s'adresser ainsi à ce Seigneur démon qui pouvait très certainement les annihiler tous les deux d'un coup de pouce. Son ton et même son attitude affichait une confiance en soi indéniable et inébranlable. Elle fixait la fillette droit dans les yeux, ses perles bleutées déterminées à ne pas flancher. Car en ce qui concernait Shotra, Fleya ne doutait jamais, et nourrissait les certitudes les plus absolues. Coup de théâtre, le Seigneur Démon proposa ses propres services pour soutenir Fleya dans ses aspirations concernant l'Outre-Monde. Mais la réponse fut rapide et sans appel.

-Jusqu'où suis-je prête à aller ? Jusqu'à me battre pour eux ! Jusqu'à défendre ceux méprisés car les moins puissants ! Jusqu'à faire rire mes confrères et me faire mépriser par ces derniers, et par le monde entier pour une cause incomprise. Une cause que tous condamnent et que chacun dénigre car elle ne semble pas aussi noble ou glorieuse que d'autres !

Elle marqua un temps d'arrêt, pour sortir son arme d'une main, et ses griffes argentés de l'autre. Son pelage se dressa lentement, la faisant doubler de volume, sa chevelure elle même s'ébouriffa en une crinière sauvage tandis que ses pupilles se dilataient lentement. Ses muscles se tendirent prêt à l'action, son regard définitivement plantés dans ceux de la fillette. Toute jeune Felidae qu'elle était, l'aspect de bête sauvage sanguinaire n'était jamais très loin, et la transformation bien que progressive en était tout de même flagrante. Qu'il semblait loin le chaton attristé.... Elle reprit alors, fixant son interlocutrice d'un regard déterminé.

-Jusqu'où suis-je prête à aller, Seigneur Démon ? Jusqu'à vous défiez vous même pour sauver Shotra.... Dussé-je y laisser jusqu'à ma propre vie... Je combattrais pour lui jusqu'à la mort, et pourquoi pas au-delà !

Fle....ya....

Shotra nageait en plein délire cauchemardesque. Sa maîtresse avait complètement perdue la raison ! Parler ainsi, avec un tel culot et un tel aplomb à un Seigneur Démon, c'était du suicide emprunt de masochisme total ! Il aurait voulu lui crier de se taire et d'arrêter, de s'enfuir, de tout faire sauf ce qu'elle faisait actuellement. Mais il devait déjà lutter pour tenter de résister à ce seigneur démon. La jeune Suli, autant dévorée par la peur, que par une rage naissante et une détermination sans faille, reprit.

-Comment pourrais-je changer les choses si moi-même je laisse mes compagnons derrière moi à la première difficulté ?! Serais-je seulement différente de ceux que je condamne pour leur manière de traiter leur démons ?! Je refuse de m'abaisser à cela ! Je ne sacrifierai personne pour moi ! Ni un ildirien, ni un démon !

Shotra observa sa maîtresse un bref instant. Il ne l'avait pas vu grandir.... Il n'avait pas vu cette maturité et ces convictions naître en elle. Et pourtant, elle se dressait là, devant cette infernale et fatale créature. Il devinait sa peur, il ne la connaissait que trop bien après tout. Et malgré toute ces années, sa dévotion était toujours aussi intacte qu'au premier jour. Elle s'était même renforcée.... Jamais il ne l'aurait cru capable de cette folie folle furieuse qu'elle avait fait preuve en cet instant. Et comme à son habitude, la tigresse blanche interpella le démon qui lui faisait face, pour lui offrir le choix comme elle le faisait à chaque fois.


-Maintenant.... Deux solutions.... Soit vous nous laissez partir, moi et mes compagnons.... Soit je me battrais pour eux.... D'un combat comme vous n'en aurez peut-être jamais vu....

Pour sûr, une démoniste prête à se battre à mort pour son démon et son compagnon inconscient, ça ne se voit pas tous les jours ! La situation dégénérait pour Shotra.... Il était persuadé que le Seigneur Démon allait s'offusquer de cette Felidae déterminée et dont la puissance de son adversaire importait peu, même si le combat était perdu d'avance. Prête à mourir avec lui que de vivre sans lui... Le démon reconnaissait bien là sa maîtresse. Elle le rejoindrait dans la mort.... Non... Il ne pouvait l'abandonner à un sort aussi cruel ! Il ne pouvait accepter qu'on lui fasse du mal ! Encore moins pour lui ! Le discours et la détermination de sa maîtresse le transcenda, provoquant une véritable émulation. Il poussa à son tour un grognement sourd et tonitruant qui résonna dans la salle brumeuse. Brusquement, il se mit à se débattre avec une ardeur et une rage nouvelle, même si cela ne ferait peut-être pas céder le Seigneur Démon face à lui. Il n'était pas disposé à abandonné ni à périr sans se battre non plus. Et fixant à son tour la fillette droit dans les yeux de son regard fulminant, il lui lâcha.

Ne... touche.... pas.... à.... MA FELIDEA !

Ce fut au tour de Fleya d'être surprise par la réaction de Shotra. Elle savait son capacité protecteur, mais ce fut la première fois qu'il afficha explicitement et officiellement ce dernier, surtout face à un autre démon. Mieux, il déclarait purement et simplement que la tigresse lui appartenait, comme si le lien maître-serviteur n'était plus clairement défini. En cette situation chaotique et confuse, on ne savait plus qui était maître et qui était serviteur. Y avait-il seulement une distinction entre ces deux être ? Fleya scrutait la fillette prête à réagir au quart de seconde. Shotra se débattait comme un..... démon déchainé qu'il était actuellement. Il y en avait un autre qui n'en revenait absolument pas de toute la scène qui venait d'être joué. Elle était absolument surréaliste à ses yeux. Mais étrangement, il n'aurait bien vue que Fleya pour jouer cette dernière. Il se contenta de dire à cette dernière, sachant pertinemment qu'en cet instant elle ne ferait pas attention à sa remarque.

~Heureux de t'avoir connu gamine....~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Sam 25 Oct 2014 - 12:34

Il y avait longtemps qu’on ne lui avait par parlé de la sorte, et peut-être était-ce même la toute première fois. Certes c’était irritant, mais aussi intrigant, voire rafraîchissant. Quant à lui, le démon de bas étages, il se débattait comme un vrai forcené, il semblait vraiment tenir à la Suli. Quel duo étrange que cet amalgame contre nature…

La fillette fixait soutenait le regard déterminé de la jeune Fleya qui lui répondait avec fougue malgré la menace qu’elle représentait. Jamais le Seigneur noir n’avait été témoin d’une telle ardeur, jamais il n’avait rencontré un Ildirien prêt à se sacrifier pour l’un des siens, c’était ridicule, s’imaginait-elle avoir à faire à des âmes capables de bon sens, de bonté? Aucun sacrifice quel qu’il soit ne pouvait changer un démon, bien que contraints de le faire, ces deux mondes n’étaient pas faits pour coexister. Aucune motivation ne serait plus grande que celle d’une potentielle liberté parmi les mortels, une liberté dont le sillage serait parsemé de désolation…
Autant profiter de l’enthousiasme de la Felidae, autant combler ses espérances d’une fantaisie plus grande encore que la sienne.

Fleya lui demanda son nom, puis vint un monologue des plus captivants même si dépourvus de toute logique, et puis elle osa finalement offrir deux choix au souverain démoniaque, lâcher prise ou combattre. Il lui vint à l’esprit de claquer des doigts et ainsi la réduire en un vulgaire petit tas de cendre, s’eut été amusant, enfin, un court instant. Soudain il sentit sont emprise se relâcher, cette ombre misérable était-elle sur le point de se libérer d’elle-même?!
Avant que cela ne se produise, le Seigneur démon le libéra de son propre chef afin de ne pas dévoiler cette petite faiblesse inattendue à la jeune Invocatrice, il ne voulait en aucun cas perdre la face.

- Tu es jeune et inconsciente, mais c’est cette inconscience qui t’a menée jusqu’à moi alors je me ferai patience, pour l’instant. Je salue ta rage de vaincre, mais heureusement pour toi nous ne combattrons pas en ce jour. Quant à mon nom, sache qu’il ne te sera d’aucune utilité, ma puissance dépasse de loin ces vulgaires incantations qui me soumettraient ou me contraindraient à rejoindre l’Outre-Monde, ne gaspille pas ton énergie.

Je suis Apocryth, grande traqueuse et pourfendeuse de Célestiels, enfin, il y a de ça plus de 400 ans déjà. Tu peux m’appeler Apo, après tout nous allons devoir collaborer alors autant oublier les usages et fanfaronnades habituels.
 

La fillette disparue sans avertissement et réapparut aussitôt tout près de Fleya et de ses compagnons. Ils se préparèrent à essuyer une attaque qui ne vint pas, ce qui fit sourire le démon.

- Ce guerrier que dont vous vous encombrer, je peux le renvoyer à la surface sans une égratignure, ça te dit, Suli?  

Sans même attendre sa réponse, le démon ferma les yeux et Veyrus se désintégra sans plus de cérémonie. Fleya n’apprécia guère, mais elle n’y pouvait rien désormais.

- Suivez-moi, je connais un endroit moins nauséabond où nous pourrons poursuivre, si vous souhaitez toujours défendre la cause démoniaque bien entendu. Bien que vous doutiez sans doute de ma parole, je n’ai pas l’intention de vous tuer ni de vous torturer, rassurez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Sam 25 Oct 2014 - 15:47

Fleya avait ses muscles tendus à tout rompre. La situation était critique et tout pouvait dégénérer d'une seconde à l'autre. Mais à son plus grand soulagement, et à celui de Shotra, la fillette relâcha son étreinte sur le démon abyssale. Ce dernier s'en retourna instantanément aux côtés de sa maîtresse, la protégeant comme il pouvait de son corps. Cela était parfaitement dérisoire face à ce démon de flamme et de fureur, et il le savait. Mais s'il pouvait faire quoique ce soit pour épargner sa petite Felidae, il n'hésiterait pas un seul instant ! Brusquement elle disparut, et pour les deux compagnons ce fut le début des hostilités. Mais la fillette réapparut simplement à leur côté. Shotra avait déjà armé son poing dans l'espoir aussi fou que vain, d'aller l'inviter à aller voir ailleurs. Mais une fois encore ce fut inutile. Car l'enfant des ténèbres se mit simplement à leur parler. Fleya observa l'enfant à la fois intriguée et méfiante. La bonne nouvelle c'était qu'ils ne combattraient pas aujourd'hui.

Shotra vit leur chance de survivre s'accroître un peu plus bien qu'il restait lui aussi très méfiant. Il était bien placé pour savoir que les Seigneur Démons avaient des humeurs très chaotiques, et qu'ils se lassaient très vite également. Puis la réplique de la fillette quant au fait de vouloir connaître le nom dudit Seigneur fit arquer un sourcil à la jeune fille. Elle n'avait jamais eu l'intention de retourner son nom contre le démon. Pour elle, il fallait avoir un minimum de confiance et de respect mutuel pour établir un lien avec un démon. Et bizarrement, avec cette fillette, elle n'y parvenait pas. Mais pour Shotra, le raisonnement était logique. Après tout on ne devenait pas Seigneur Démon sans prendre mille précautions. Et la fillette ne pouvait pas imaginer la candeur, ni la simplicité de sa maîtresse non plus. Cependant, lorsqu'elle consentit à enfin dire son nom, Shotra su tout de suite à qui il avait à faire. Et autant dire qu'ils n'étaient pas tombés sur la plus tendre ! Néanmoins, elle se montra des plus serviables aux yeux de Shotra en envoyant le corps inanimé de Veyrus loin d'ici. Il en aurait presque lâché un soupir de soulagement. Un boulet en moins ! Fleya, elle, stressa légèrement à voir son ami ainsi disparaître comme si de rien n'était. Elle regarda Shotra qui lui fit signe de ne pas se formaliser de la chose et que c'était même mieux ainsi. Au moins il ne risquerait plus rien.... Ou presque.

~Je devrais dire merci....~
~Bah écoute au point où tu en es hein ? Fou, ce monde, que dis-je, CES mondes sont complètements fous ! Une gamine Felidae et son démon de fumée qui provoquent un Seigneur Démon capable de les annihiler et de le massacrer d'un clin d'oeil.... Un Seigneur Démon qui les épargne pour une raison qui m'échappe complètement.... Et qui décide à présent de jouer avec eux d'une manière qui m'est encore plus étrangère. Et tout ça est normal.... HA HA HA  ! Vraiment j'ai hâte de voir la suite !~
~Je me demande pourquoi je tente de réfléchir avec toi dans les parages....~


-.... .... .... Merci.....


Elle n'avait pas du tout aimé la manière dont la fillette s'y était prise, mais le fait était que Veryus était loin de la poudrière dans laquelle elle et Shotra étaient restés. Et démon ou pas, elle se voulait polie. Néanmoins elle avait un nom à mettre sur ce démon. Apocryth.... Alias Apo. Mais là où Fleya restait méfiante, c'était lorsque ce démon pourfendeur de Célestiels lui annonça qu'ils allaient collaborer ensemble. Qu'est-ce qu'elle entendait par "collaborer ensemble" ? Dans quoi cette démone voulait-elle impliquer la jeune Suli ? Fleya et Shotra échangèrent un regard interdit et méfiant. L'un comme l'autre ne pouvaient savoir ce que leur hôte infernal leur réservait. Mais pour Fleya, il n'y avait pas trente-six moyens de le savoir. Et Shotra devinant les intentions de sa maîtresse se mit à secouer vivement la tête. Bien évidement ce fut chose vaine, car la féline se mit à suivre la fillette. Le démon abyssale soupira, tout en lui emboîtant le pas. Après tout pouvaient-ils réellement décliner l'offre d'un Seigneur Démon ? Fleya répondit à la fillette.


-Je prends le risque de vous croire Apocryth.... Mais pour ce qui est d'être rassurée, ce n'est pas encore pour maintenant.... Après tout, cela ne serait-il pas, en un sens, faire affront à votre puissance ?

Fleya n'était pas portée sur la flatterie, mais elle était néanmoins lucide. Apocryth pouvait les exterminer d'un bâillement. Et elle devait encore faire de gros efforts pour calmer ses tremblements et ne pas les laisser transparaître. Elle y parvenait plutôt bien, même si elle avait l'impression que ses jambes se muaient peu à peu en coton. Son cœur battait encore la chamade, et la peur lui dévorait les entrailles. Mais il fallait tenir bon ! Elle ne pouvait pas flancher maintenant, non ! Elle devait avancer même si pour l'heure cela lui paraissait tellement dur. Shotra était là, sa grosse main se posant sur l'épaule de la féline. Geste qui donna un peu de contenance à sa maîtresse, l'aidant à se ressaisir. Elle avait encore du mal à réaliser qu'elle était entrain de traiter avec un Seigneur Démon.... Cela dit, elle ne comprenait pas pourquoi cette jeune fille se montrait prête à faire affaire avec elle.

-Sauf votre respect Apo.... Je ne vous imagine pas très bien dans un mouvement qui prône l'émancipation des démons liés, et encore moins des plus faibles.... Je me bats pour que les démonistes traitent avec respects les démons à qui ils se lient.... Et dans l'absolue, que les ildiriens acceptent la présence des démons qui ne leurs sont pas hostiles.... Que ces démons ne soient pas des bêtes noires traquées.... En quoi une personne comme moi pourrait-elle vous être utile d'une quelconque manière ? Je doute qu'un Seigneur Démon veuille passer un pacte avec un démoniste....

Fleya voulait le bien des démons asservis, mais elle ne voulait pas être impliquée dans un conflit qui la dépassait. Elle connaissait la rancœur des enfants de l'Outre-Monde. Elle connaissait le désir de domination, de chaos et de conquête de certains. Et pour Fleya, il n'y avait pas de monde plus méritant que l'un ou l'autre. Chacun avait le droit de vivre pour elle. De vivre dans des conditions descentes.... Elle ne voyait pas du tout Apocryth œuvrer ainsi dans le social démoniaque. Mais en même temps, on ne voyait pas non plus qui que ce soit œuvrer dans ce sens. Et pourtant, elle était belle et bien là.... Shotra aussi était curieux, bien que redoutant un sale coup de la part d'Apo. Où est-ce qu'elle allait les emmener ? Et de quelle manière elle espérait se servir de sa Felidae ? Tout cela ne lui disait rien qui n'aille....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Mer 5 Nov 2014 - 19:23

Fleya marchait tandis que l’ombre abyssale et la fillette flottaient. Le démon ouvrait la marche en silence écoutant la jeune inconsciente et intrépide petite Suli. Hésitation, flatteries, questions, mais c’est qu’elle avait la langue bien pendue cette Invocatrice à peine sortie du nid!
Enfin vint le moment où elle interrogea Apocryth sur son utilité, la raison de leur potentielle alliance. Toutefois ils arrivaient à destination alors le maître des lieux ne répondit pas immédiatement, il invita le duo à entrer dans une nouvelle grotte d’où émanait une douce lueur rougeâtre.

- Après vous, dit-elle en les invitant à entrer d’un lent geste de la main.

Elle les vit hésiter, puis se décider à pénétrer dans son antre principal. Le sol était tiède, voire chaud par endroits, le plafond formait un grand dôme de pierre où se mouvaient d’étranges lueurs écarlates pareilles au reflet de la lune sur une étendue d’eau calme.  La vaste salle était complètement vide, il n’y avait que deux grandes chaises dorées dignes d’un roi installées une en face de l’autre, juste sous l’apogée du dôme.
Tandis que les deux amis avançaient prudemment, une ombre vint obscurcir la caverne en frôlant le sommet de la paroi rocheuse. Apocryth se tenait désormais près des sièges luxueux arborant désormais l’apparence d’une femme, mais sa véritable nature se mêlait à ses traits humains, visiblement elle ne cherchait plus à tromper personne et n’avait plus envie de jouer à la poupée.

Apocryth:
 

- Approche, seule.

Fleya jeta un regard inquiet à son compagnon, hésita un moment puis alla rejoindre l’intrigante humanoïde au centre de la grotte. Dans un synchronisme étonnant, elles prirent place.  Apo planta ses yeux entièrement noirs dans le bleu pétillant de ceux de la tigresse puis elle sourit légèrement.

- As-tu peur, Héraut?  Ne dis rien, je sens ton cœur qui peine à se calmer,  tu as raison de me craindre, je pourrais faire de toi un pantin de chair, mon repas ou encore mon réceptacle.  Qu’est-ce qui m’empêche de le faire? Et bien la vérité c’est que je suis coincée ici, je ne peux quitter cet endroit sans risquer d’être un jour ou l’autre consumée par votre soleil. Ironique, je sais, tant de puissance confinée sous terre, dans les abysses poussiéreux de ces balourds de Nains. J’ai besoin de toi et de ton attirance maladive pour les périples hasardeux, voilà tout.

Je n’ai que faire des autres démons, ne nous leurrons pas, mais ces sales Invocateurs qui se croient maîtres et bourreaux, je rêve de les dévorer jusqu’au dernier.  C’est leur suffisance, leur certitude d’avoir une emprise sur les fils et filles de l’Outre-Monde qui me rend folle, ils n’ont aucune idée de ce qu’est la puissance, la vraie.
Je te propose donc ceci : Accepte un pacte avec moi, accepte de me livrer ceux qui refusent de t’épauler dans ta quête, ceux qui te veulent du mal, et je te donnerai le pouvoir de libérer les démons, ceux de ton choix, tous si tu veux, je n’en ai cure.  J’autoriserai même Loht, ce charmant gaillard que tu as croisé plus tôt, à te suivre dans ta quête,  sa force et ses capacités te seront utiles. Il t’obéira, sans doute mieux que ce Shotra. Je t’en fais cadeau, c’est aimable non?


Apocryth se redressa dans sa chaise et croisa les jambes élégamment attendant une réponse. Autour, l’illusion tenait bon, la réelle scène qui se jouait demeurait dissimulée aux yeux de tous. Du sang, des râles, des corps, une odeur immonde, voilà le confort de la demeure de la grande traqueuse. Au plafond, des Nains et des animaux écorchés mais toujours en vie imploraient que l'on mettent un terme à leur souffrance, une goutte de sang alla tâcher le pelage de la Felidae. Apocryth espérait qu'elle n'eut rien remarqué...


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Jeu 6 Nov 2014 - 13:23

Ne s'éloignant jamais de Shotra durant tout le trajet, la jeune féline demeura silencieuse jusqu'à découvrir la salle où la Seigneur Démone décida de les mener. Shotra et elle demeurèrent interdit un instant avant de finalement se risquer à entrer. Deux chaises se faisaient face. Ce qui était annonciateur d'un tête à tête entre la tigresse et Apo, qui se tenait au centre du dôme écarlate. Revêtant sa forme originelle, elle invita Fleya à la rejoindre.... seule.... La jeune Suli dû réprimer un mouvement de recul. L'idée ne lui plaisait pas vraiment, mais après tout elle n'avait pas le choix. Et puis Shotra ne serait pas loin. Elle prit le temps d'observer l'apparence de cette démone. Elle n'en avait que rarement vu avec une forme aussi humanoïde. Bien sûr elle savait que bien des démons pouvait revêtir des apparences humaines, mais ce n'était pas non plus comme si on en croisait à tous les coins de rue. Les perles d'ébènes d'Apocryth vinrent soutenir les aigues-marines de Fleya. Si le regard de la Felidae était assez clair pour qu'on puisse voir son reflet dedans, il en était tout autre pour la démone. Pourtant Fleya aurait aimé pouvoir lire en elle comme on le pouvait parfois avec certaine personne. Mais il fallait bien avoué que cela était plutôt rare chez les démons.

Elle écouta plutôt la réponse de la démone quant à ses questionnements. Celle-ci prit un soin tout particulier à lui énumérer divers exemples de fin tragiques qu'elle pourrait connaître par son intermédiaire. Silencieusement, la féline déglutit. Elle savait qu'elle disait vrai, et surtout qu'elle en était capable. Mais lorsqu'elle lui exposa la raison pour laquelle elle l'épargnait la jeune féline en resta comme deux ronds de flan à la limite de l'incrédule. Shotra en aurait pu en rire dans d'autres circonstances. Une seigneur démone de sa trempe, profondément allergique au soleil ? Alors qu'elle semblait avoir une affinité toute particulière avec le feu ? Cela lui rappelait la légende fantasque d'un prétendu Golbargh qui serait incapable de pouvoir grimper des escaliers.... Cela dit la raison de cette démone était tout de même plus crédible. Enfin pour peu qu'elle soit vraie.... On ne pouvait pas être sûr de quoique ce soit avec un démon. Fleya aurait voulu lui demander comment elle pouvait commander au feu tout en ne supportant pas le soleil, mais elle s'abstint. Il n'aurait peut-être pas été judicieux de souligner les faiblesses d'un Seigneur Démon. Lorsqu'elle parla des invocateurs peu scrupuleux, elle ne put retenir un léger soupir.

~Tous les dévorer, elle en aurait une indigestion la malheureuse....~

~Que tu es mauvaise langue....~
~C'est toi qui dit ça ?!!!~

Néanmoins, la jeune féline ne voulais pas croire à un tableau si sombre. elle nuança donc.


-Je ne pense pas être la seule invocatrice respectueuse des démons que j'appelle pour m'aider.


~Enfin.... J'espère....~
~Tu es tellement naïve que cela en est limite désarmant tu sais ?~
~Ho ça suffit hein !~

Pourtant Shotra aussi demeurait dubitatif quant à l'observation de sa maîtresse. Mais il n'intervint pas cela dit. Vint alors la proposition de la démone qui scia les deux amis sur place. Un pacte ? Un seigneur Démon qui proposait un pacte à un invocateur ? Oh certes cela n'était pas non plus impossible, mais c'était une grande rareté. Et bien entendu, ce n'était pas elle qu'elle soumettait à ce pacte. Ce fut le premier point qui fit tiquer la jeune fille. Le second était l'une des clauses qu'elle avait soumise. Certes, Apocryth était démone, et par conséquent, ce n'était pas elle qui allait faire dans la dentelle. Mais de là à massacrer tous ceux qui refusaient d'aider la féline dans sa quête la jeune Suli trouvait cela extrémiste. Elle réfléchit un instant, sous le regard attentif de Shotra. Elle avait un peu l'impression de lui livrer son âme en acceptant ce marché. Mais après tout, n'était-ce pas là la nature d'un démoniste ? Ce contrat était tout autant valable qu'un autre.

Elle n'aimait pas la tournure de ce contrat. Mais d'un autre côté.... Il lui permettait de pouvoir enfin venir en aide à tous ces démons malmenés et réduit en esclavage par des invocateurs crapuleux. Elle ne pouvait pas rester sourde et aveugle à leur souffrance.... Et elle ne pouvait pas toujours mettre Shotra en danger. Elle était tiraillée par ce choix cornélien, lorsque tout à coup, elle jura entendre les chuchotements des Geists qui s'étaient sacrifiés pour retrouver leur liberté. Ce souvenir lui revint en tête de façon si poignante qu'elle en vint à se retourner persuader qu'ils étaient derrière elle, comme attendant de voir sa réaction. Mais lorsqu'elle se retourna, elle ne vit rien. Shotra observa sa maîtresse circonspect, cherchant du regard ce qui avait pu attirer ainsi son attention. Mais il resta tout autant bredouille qu'elle. Fleya en vint à se demander si ce n'était pas Apocryth qui lui avait joué un tour. Mais au final, cela ne changeait rien. Ce jour là, elle avait eu beaucoup de chance. Elle et Shotra auraient pu y laisser leur vie. Et elle ne pouvait se le permettre. Elle ne pouvait risquer aussi gravement la vie de son compagnon. Elle prit doucement une inspiration avant de répondre.


-Cette proposition est très.... inattendue et alléchante, je l'avoue et je vous en remercie. Cela dit, je ne compte pas exécuter ceux qui ne seront pas enclin à m'aider dans ma quête. Je la sais lourde et dangereuse, je n'ai pas à forcer quiconque à s'y risquer. Néanmoins.... Je sais pertinemment que certains tenteront de me faire taire, ou refuseront de libérer les démons qu'ils auront réduit en esclavage sans faire de pacte. Certains invocateurs bien plus expérimentés et puissants que moi....

~En même temps c'est pas dur....~
~Étrangle-toi donc avec ton dédain !~

La jeune féline observa son front en fronçant les sourcils. Pour Shotra qui la connaissait, ce genre de comportement ne l'étonnait plus. Il avait conclu que sa maîtresse entendait parfois des voix, ce qui au vu de son vécu n'était pas étonnant. Même s'il était bien loin de la réalité.... Mais pour Apo qui n'en savait rien, l'attitude de la féline allait finir par paraître étrange. Entre le fait de se retourner vivement pour rien et maintenant de se fâcher contre quelque chose qui n'était visiblement pas là.... Enfin, la démone n'avait pas non plus besoin de quelqu'un de sain d'esprit. Au contraire.... La tigresse blanche reprit.


-J'accepte de vous livrer les invocateurs qui voudront me tuer, et ceux qui refuseront de se plier aux règles des contrats et pactes, en échange de l'aide des démons. Enfin seulement de ceux qui accepteront de m'aider, je ne compte pas forcer aucun démon. Si Loth a envie de m'aider, alors je serais ravie qu'il m'épaule.

En son fort intérieur, la jeune Felidae était contente de connaître à présent le nom du Tourmenteur qu'elle avait vu plus tôt. Elle ne savait pas si elle était capable de pouvoir invoquer une telle force de l'Outre-Monde, mais il n'y avait qu'en essayant qu'elle saurait. Cela lui faisait bizarre de se dire qu'une Seigneur Démone était prête à lui prêter tant de puissance, en échange d'invocateurs malfaisants. Mais après tout, il n'était pas impossible que l'impétuosité et la prétention de ces derniers agacent copieusement une enfant de l'Outre-Monde. Prenant son courage à quatre mains, et priant en elle-même de faire le bon choix, elle répondit à la Apocryth.

-Si les termes de ce contrat vous satisfont, je suis prête à le conclu....

Une goutte. Elle ne savait pas de quoi, mais une goutte. Les sensations que lui transmettaient son pelage étaient formelles. Si en d'autres circonstances elle n'y aurait surement pas prêté attention, ici il y avait deux choses qui changeait la donne. Premièrement vu la température des lieux, où même le sol était chaud, trouver de l'eau était assez singulier. Secondement, l'identification que son sens olfactif avait fait de cette goutte était encore plus perturbant. Du sang.... L'odeur était si caractéristique et familière qu'il n'y aurait aucune erreur possible. Fleya sentie son pelage se redresser tout le long de son échine. Elle déglutit en resserrant ses poings sur ses genoux. Elle n'était pas sûr de vouloir savoir d'où venait ce sang. Et lorsqu'elle leva son regard vers le plafond, elle fut presque soulagée de ne rien voir. Les illusions sont parfois si douces.... Néanmoins elle savait qu'elle se mentait. Lourdement même. Appréciant de na pas voir ce qu'elle s'imaginait être un spectacle effroyable, elle ne pouvait néanmoins pas nier les faits.

~Comme c'est aimable de sa part, elle t'a emmené dans sa cuisine pour discuter.... Peut-être pour pouvoir te dévorer si tu la lasses ? Ha ha ha !~
~Je te déteste...~

La féline fit alors de gros efforts pour demeurer la plus pragmatique qu'il soit. Après tout, n'était-elle pas elle même carnivore ? Le sang ne l’écœurait pas. Elle se dit que cela devait être les restes d'un repas. Puisqu'elle ne voyait pas, elle ne pouvait pas conclure quoique ce soit.... Même en essayant de se persuader, elle se sentait devenir folle, la tension et la peur commençant à se faire oppressantes. Elle devait réagir et vite, sans quoi elle risquait de faire une crise de panique ! Elle essuya rapidement la goutte de sang de son pelage, tentant de faire disparaître nerveusement la couleur carmine qui tachait le blanc immaculé de sa fourrure. Elle changea le sujet de conversation en repartant sur un point plus ou moins anodin pour distraire son propre esprit.


-Shotra ne m'est pas désobéissant, j'estime que les démons qui m'accompagnent ont le droit d'avoir leur avis et leurs opinions. Ils sont même relativement libres sous couvert qu'ils n'aillent pas massacrer des innocents. Si un démon m'estime et me respecte je souhaite que ce soit parce qu'il le désir et qu'il m'en trouve digne.

Elle espérait que cela se termine vite.... Qu'ils puissent tous deux quitter cet endroit à l'atmosphère pesante et oppressante, et surtout partir loin de cette démone si dangereuse. Elle espérait que la démone accepte le pacte et qu'elle les libère. Elle espérait ne pas voir d'où venait ce sang....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: ''Une mine !''    Jeu 6 Nov 2014 - 21:32

La jeune Suli entendait des voix à en juger par ses comportements étranges. Dans tous les cas, la démone s’en fichait royalement, tant que cela ne n’amenuisait pas ses ardeurs.

Rapidement, l’inquiétude qui était née d’une gouttelette carmine se transforma en certitude. Apocryth, bien que dépourvu de sympathie,  perçut la bestialité enfouie de la petite Fleya et l’appréciation du sang qui en découlait inexorablement. Elles n’étaient pas pareilles, mais semblables, enfin, en un sens.
Voir la jeune Suli s’empresser d’effacer la tâche de la pâleur de sa fourrure fit sourire Apo de l’intérieur, mais pas autant que la tentative de Fleya de faire comme rien ne s’était produit…

- Effectivement, c’est bel et bien du sang. Son odeur tout comme son goût te sont familiers, tigresse, n’est-ce pas? La route que tu empruntes est déjà pavée de ce liquide, et les choses n’iront pas en s’améliorant, j’ose croire que tu en es consciente.

La duchesse démoniaque avança lentement son visage violacé semblable à celui d’un cadavre vers celui de son interlocutrice saisie de stupeur une fois de plus, expression dont ce délecta le démon.  Dans ses yeux emplis de néant se reflétaient la peur mais aussi la détermination de la petite, elle était parfaite pour le rôle, réaliste mais rêveuse à la fois.
Lui saisissant le bras délicatement  mais fermement avec sa main gauche griffue, Apocryth reprit la parole tout en guettant une faiblesse dans le regard de Fleya, pourtant nulle ne pointa le bout de son nez. Et courageuse avec ça.

-  En échange des mortels qui te voudront du mal ou qui ne respecteront pas le pacte passé avec leur invocation, je t’accorde la puissance nécessaire à l’abolition du lien qui unit un démon à son maître. Je t’offre également la protection du Tourmenteur nommé Loht, quoi qu’il en soit il n’en demeure pas moins mon serviteur, tache de ne pas l’oublier. Le contrat prendra fin à ta mort ou à la mienne, ton âme rejoindra l'Astral comme prévu. Si je ne respecte pas ma part du marché, je perdrai mes pouvoirs, et si TU ne remplis pas la tienne, tu m’appartiendras.

Apo apposa son index libre sur l’avant-bras de Fleya et un symbole sombre de quelques centimètres de long apparut graduellement, marquant sa peau et son pelage de façon à ce qu’il soit bien visible.

Marque de la traqueuse:
 

- Que ta quête soit semée d’embûches, petite, mais couronnée de succès!

Un sourire narquois, un regard vide, une intense lumière blanche puis plus rien.

Apocryth retrouva une position confortable, bien calée dans sa chaise, elle était satisfaite. Habilement, elle avait omis de préciser certains aspects du pacte qu’elle venait de conclure, la Suli le remarquerait bien assez tôt. Elle n’aurait pas à sacrifier des innocents, mais si elle prenait trop son temps, la marque de la traqueuse lui infligerait une douleur de plus en plus intense.
Claquant simplement des doigts, Apo renvoya le décor factice. Son trône était fait d’ossements et de cheveux, d'ongles et de dents, tout comme le siège où était installée Fleya quelques secondes auparavant.

- Voilà qui est fait.

[...]

Fleya recouvra la vue et constata qu’elle avait quitté les grottes maudites du Château écarlate. Effectivement, elle se tenait devant une auberge qu’elle reconnue comme l’unique dortoir d’un petit village situé tout près de la capitale naine. Avec ce ciel voilé et cette faible pluie, difficile de déterminer le moment de la journée. Elle sursauta lorsqu’elle remarqua l’imposant Canidae debout près d’elle, noir de la tête aux pieds. Son pelage mi-long, son crâne large et son long museau faisait de lui un majestueux loup sur deux pattes.
Il tourna la tête et ses yeux spectraux rassurèrent la Suli qui comprit à qui elle avait à faire; Loht. Leur quête ne faisait que commencer, mais les deux êtres savaient que les choses ne seraient plus jamais comme avant, pour le meilleur, et pour le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ''Une mine !''    

Revenir en haut Aller en bas
 

''Une mine !''

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» [ALERTE] Mine d'or de Péronne assiégée
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Le royaume d'Écarlate :: Descente dans les mines-