­
 

Partagez | 
 

 Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eramos d'Irifuse
Cœur d'aigle
Cœur d'aigle
avatar
Âge : 49
Philosophie : Compassion
Divinité(s) : Litrish
Faction ou Clan : La confrérie des rapaces

Attributs
Races: Sang-mêlé
Réputation:
2090/5000  (2090/5000)
Adage: ''C'est par sa mort parfois qu'un homme montre qu'il était digne de vivre.''
MessageSujet: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Lun 29 Oct 2012 - 20:45

La journée s’était bien déroulée pour Eramos qui avait voyagé jusqu’à Crique-au -sable où il avait été assigné pour un contrat d’ordre capital, du moins pour son client. L’homme de stature noble l’avait engagé pour porter un colis à une personne vivant seule dans les steppes arides et ce pour une somme rondelette. En général, Eramos ne jouait pas les messager, mais le noble l’avait assuré que s’il faisait appelle à un homme de sa réputation c’était parce que le danger égalait la récompense. En effet, il n’était pas donné à tout le monde de pouvoir traverser les dangereuses steppes emplies d’orcs et autres créatures prêts à vous attaquer à vu.

Le chasseur de prime avait accepté et s’était fait transporter par le bateau de son client jusqu’à bon port: Crique-au sable, une ville aussi étrange qu’inhabituelle pour l’humain. Ici, les orcs qui y vivent fonctionne en démocratie, élisant un chef qui les dirigerait. Eramos aima le concept qu’il se promit de retenir une fois revenu chez lui. Les orcs y étaient accueillant voir chaleureux et ne semblaient pas avoir d’hargne envers les humains, ce qui démystifiait le mythe à leur sujet.

Le jour suivant son arrivé, il partit pour les steppes, un autochtone pour guide. Il en fut ravi car il ne connaissait pas du tout ces maudites steppes que même les orcs les connaissant ne voulait fouler. Son guide était un jeune orc d’une vingtaine d’année, mais son talent et sa passion pour l’exploration lui donnait la réputation d’un des meilleurs arpenteur d’horizon de toute la ville de Crique-au-sable. Il se nommait Kraguaf.

Après plusieurs heures de marches, il rencontrèrent une tempête de sable et durent s’arrêter dans une grotte. Ils y restèrent des plusieurs heures et comme la tempête ne se calmait et que le duo commençait à manquer d’eau, Kraguaf se proposa pour aller en chercher. Avant qu’Eramos ne refuse, Kraguaf empoigna sa gourde et partit dans la tempête, il ne le revint jamais.

Le Varakirois connaissait les dangers du désert, ainsi il s’était munit d’un foulard qu’il avait enroulé autours de son visage pour empêcher de respirer du sable. Il ne savait pas combien de temps s’était écoulé depuis qu’il avait quitté son abris pour chercher Kraguaf, mais cela lui parut une éternité, en plus que la tempête ne s’estompait toujours pas. Bientôt, il vint à avoir soif et sa déshydratation lui fit tourner la tête. Certainement, il avait commencé à tourner sur lui-même, mais il ne devait pas abandonner, s’arrêter c’était mourir.

Puis, au loin il vu une silhouette au loin et elle ressemblait à un démon... Eramos dégaina ses armes se préparant à livrer son tout dernier combat.


HRP:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Mer 31 Oct 2012 - 21:15

Être le disciple du grand chaman n'était pas une activité de tout repos. Outre le devoir de s'imprégner de son enseignement, il fallait aussi l'assister dans toutes ses tâches et lui éviter de perdre son temps en le délestant des basses besognes.
C'est pourquoi Wotram s'était rendu dans les steppes désertiques, pour y prélever des tubercules nécessaires à l'exécution de certains remèdes.

Comme à son habitude, le guerrier avait profité de son incursion en terre ennemi pour se rendre à la Bouillasse. Les tavernes étaient des endroits incontournables pour une personne qui, comme lui, était toujours à l’affût d'informations ou de nouveaux contacts. Servir le grand chaman était une chose, mais obtenir des renseignements sur les anciens membres de son clan défunt ou de sa fille en était une autre. Le plus amusant étant que d’exercer la première, lui avait donné nombre d'occasions de réaliser la seconde.

Ne voulant toutefois pas s'attarder d'avantage, l'âme des marais reprit la route vers Marashpour. Malheureusement, une tempête de sable se leva contraignant l'apprenti à faire une halte. Toutefois, passer son existence à assimiler le bon usage de la magie et des forces de la nature a quelques avantages, au nombre desquelles on pouvait compter une parfaite maîtrise de soi face aux intempéries.

Encore fallait-il que les forces de la nature soit les seules choses auxquelles vous soyez confronté, ce qui ne fut pas le cas de Wotram ce jour là. Les yeux fermés et l'oreille aux aguets, l'Orc était assis en tailleur à moitié ensevelit sous le sable, qui s'était amoncelé sur sa cape. Des bruits de pas le tirèrent de sa léthargie et le poussèrent à libérer la chaîne, qui lui enserrait le bras.
Quittant sa retraite pour aller au devant du nouveau venu, l'Orc eut l'étonnante surprise de tomber sur une créature diaphane, qui avait prit en chasse un humain errant sous le souffle de la tempête. La créature semblait attendre que le pauvre homme ne s'effondre pour lui tomber dessus.

    - Enfant de l'Outre-monde, je te vois comme tu me vois et te somme de retourner d'où tu viens! Ton feu et ta haine ne me troublent point, et par le grand Revoran, si tu l'oses, je t'ordonne de m'affronter ! chuchota-t-il en avançant vers la silhouette qui gagnait en consistance.


L'humanoïde aux bras squelettiques chargea l'infortuné voyageur, mais fut interrompu dans sa course par le tranchant du disque qui finissait l'Assoiffée. Terminant le mouvement circulaire qu'il avait imprimé à son arme, Wotram la reprit en main en descendant la colline sur laquelle il se trouvait.

    - Tenez ! dit-il à l'inconnu armé, en lui tendant l'outre pleine d'eau qui jusque-là pendait à sa ceinture.



[Hrpg - Tour de Jeu : Eramos, Wotram, Kodlak & Thaom]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Sam 3 Nov 2012 - 9:29

Un départ

Du temps était passé sous les ponts depuis la création de l'Ordre et mes doutes sur mes objectifs avaient bien grandi. Je n'avais aucune idée de ce que je devais faire, abandonner l'Ordre ou continuer une vengeance que même les personnes qui en sont victimes n'ont rien à voir dans l'histoire ? Le grand Kodlak Hulgar, fils du chaos en était réduit à pleurer sur son sort comme un misérable humain, une légende redescendant au rang d'humain fou. La Norpalie allait-elle s'en sortir sans aucune sentence après tout ce qui m'est arrivé par sa faute ? Dans ce Manoir à douter de mes actes, mes objectifs et même mes raisons, où était passé le grand barbare qui avait tué depuis tous ce temps sans exprimer de remord ? Le barbare n'était qu'un masque et il venait de se briser, me laissant à découvert.

Un homme entrant dans le Manoir en criant mon prénom, mes pensées m'empêchant de bouger jusqu'au moment où il me trouva. Je n'avais que faire de ses nouvelles jusqu'au moment où il prononça le prénom d'une rencontre particulière : Eramos. Soudainement, mes oreilles portèrent attention à ses paroles en le faisant d'abord reprendre du début. Lorsque ce dernier fut fini de parler, mon ordre fut simple : Préparer mon armure et mes armes. Mes doutes m'ayant fait abandonner mon armure que je portais avant tout le temps pour que je puisse porter une simple tunique et un pantalon fait de cuir sur-mesure pour moi. Assis dans ce trône, je ne pouvais arrêter de repenser à notre rencontre à l'extérieur de Bélin. Cet homme étant pire qu'un fantôme, il était le seul qui réussi à me faire reprendre les armes après mes doutes.

Mes haches empoignaient et mon armure collait contre ma peau, je partis en direction du lieu où se trouvais Eramos, mais le seul soucis étant l'acquisition d'un bateau. Je voudrais bien moi, partir à la nage jusque là-bas, mais bon le temps n'était pas en ma faveur donc seule solution : le meurtre d'un pécheur. Le masque du barbare reprit, je faisais facilement fuir les villageois, mais pourtant aucun ne perdraient la vie sous ma lame. Enfin, seulement cette fois, car je n'ai pas le temps pour m'occuper de déchet comme ces pathétiques fermiers.

Mon corps se trouvant désormais au port, je cherchais un pécheur et le choix n'était pas vraiment énorme par le fait d'une heure très tardive et pourtant un unique pécheur se trouvait sur un bateau. Un pécheur âgé d'au moins soixante ans, il était plus vieux que moi et en plus ne devait pas savoir se servir d'une lame. Il n'était pas vraiment le plus terrifiant pour mon retour comme meurtrier, mais je devais faire avec cette cible pitoyable. Ma hache sortie et prêt à tomber sur lui. Pourtant, je ne pouvais bouger mon bras, de la pitié ? Je ne pouvais le tuer, alors je lui criais de partir de son bateau et il le fut. Le bateau parti en direction de la terre appartenant aux orques et pourtant je ne pensais plus à Eramos.


Mes seules pensées étant focalisées sur le vieillard et du fait que moi, le tueur de Bélin. J'ai tué des hommes et des femmes sans jamais ressentir une once de remord et cette fois, je ressentais une grande pitié, était-ce le fait qu'il soit vieux ? Non, j'avais déjà tué des vieux. Je n'étais plus le même et pourtant, je devais réussir à redevenir mon ancien moi. Mes anciens meurtres existaient toujours et les assassins me poursuivant aussi et si de la pitié apparaissait encore, ma mort viendrait vite.

Mon pied sur cette terre, je pris vite la route du rendez-vous que Eramos devait aller. Le désert n'étant pas mon plus beau terrain de jeu, j'y étais et la tornade qui apparut ne me gêna pas, car je savais qu'elle n'irait pas dans mon sens. Soudain, un assassin apparut, il m'avait suivis jusque ici et qu'allais-je faire avec toute cette pitié en moi ? Il me blessa et pourtant aucune rage dans mon cœur, je n'allais pourtant pas me laisser tuer sans combattre, mes haches dans mes mains et je commençais le carnage, qui n'en était pas un. Je lui avais blessé les jambes jusqu'au muscle l'empêchant de bouger. Continuant à avancer en espérant plus trouver d'assassin, mais à la place. J'avais trouvé une grotte qui était habitée, m'obligeant à sortir. Au loin, une ombre apparut et ma curiosité m'obligea à la rencontrer, c'était Eramos.

[Hrpg - Tour de Jeu : Eramos, Wotram, Kodlak & Thaom]

Hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 35
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Dim 4 Nov 2012 - 14:59



Jamais Thaom n'avait vu une monture si bête, elle s'arrêtait sans cesse pour aucune raison apparente. La brave guerrière chevauchait depuis plusieurs heures, et il lui tardait d'arriver sur le territoire hostile et familier des Ours hurlants. Encore une fois son clan avait envoyé la meilleure et la plus fiable d'entre-eux pour une mission de reconnaissance. On aurait aperçu une caravane de Pieds Visqueux traîner aux abords de la jungle, l'air louches et lourdement armés. Alors Thaom tentait de les retrouver, mais en vain. Soudain, en plein milieu de ce foutu désert sans fin, la jument noire stoppa sa course une fois de plus et semblait plus déterminée que jamais à ne pas faire un pas de plus.

- Hey, mais qu'est-ce qui te prend encore vieille bourrique?! dit la cavalière en frappa les flancs de la bête de façon frénétique. « J'ai aussi soif que toi et l'eau est encore loin alors bouge ou je te laisse ici, compris?! »

La jument ne bougea pas un cil. Puis tout à coup, ses pupilles se dilatèrent et, prenant peur, elle se cabra en hennissant comme une folle puis s'enfuit en direction opposée, laissa sa maîtresse couchée sur le sol sablonneux.

- Heeeeey ! Reviens espèce d'animal sans cervelle! Je te jure que si je te revois un jour je...

Thaom ne termina pas sa phrase puisqu'un bruit sourd ressemblant à un grondement l'avait saisi sur place vu son ampleur. « Ne te retournes pas, non » pensa t-elle en sentant la terre vibrer de plus en plus. D'un mouvement vif elle se retourna malgré elle et constata qu'un mur de sable fonçait droit sur elle. « Pas bon, pas bon du tout ! »

L'Orc attrapa le foulard attaché à son cou et cacha rapidement son nez et sa bouche puis elle retourna par terre les mains sur la tête. Les secondes passèrent puis une énorme bourrasque balaya son corps et elle serra les dents en espérant ne pas se faire emporter par la tempête meurtrière. « C'est toujours moi qui se retrouve dans des situations pareilles...» ragea t-elle pendant que le sable s'accumulait sur son dos.

Le vent cessa soudain et un silence surnaturel s'installa. Thaom osa un oeil hors de sa cachette mais se heurta à de la poussière. Cette dernière s'infiltra alors par la fente et obligea la guerrière en se relever en toussotant et en secouant ses vêtements. La scène qui s'offrit à elle lui sembla irréelle car la tempête dansait autour d'elle sur des kilomètres, mais il n'y avait aucun son. Puis soudain elle vit trois silhouette et l'une d'entre-elles lui parut familière...

- Pas ce géant dégueulasse ! Cria elle en serrant les poings, se remémorant le Norpalien et son foutu chaos. Elle en oublia l'histoire de la tempête et fonça sur les hommes qui étaient bêtement plantés là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Jeu 27 Déc 2012 - 10:39

La tempête semblait s'intensifier sur les terres désertiques des steppes ardentes. Autours du quatuor, le vent se levait de plus belle et la poussière soulevée créait des murs de sables si denses qu'on ne voyait ni n'entendait presque plus rien autours de soi.

Un cri d'homme s'éleva au loin et une silhouette ombragea les murs de sables entourant les aventuriers, mais avant que l'un d'eux ne se décide à l'abattre, celle-ci se révéla être un jeune Orc désarmé et débraillé portant une gourde tendu vers Eramos.

« Maître, maître, cria-t-il. Je suis heureux de vous avoir retrouvé, la grotte où je vous avait laissé était vide à mon arrivée, j'ai cru le pire arrivé ! »

Kraguaf posa un œil critique sur les deux autres Orcs du groupe, puis, cracha par terre en psalmodiant une prière de protection dans sa langue natale. Et comme si ses prières avaient été entendues (mais pas exaucées) la terre se mit à trembler, et ce de plus en plus violemment, tellement que le jeune Orc dut à contrecœur s'accrocher à l'étranger du marais.

La scène qui suivit semblait sortir d'un rêve, le lit de sable s'agrandit jusqu'à se déchirer sous une masse rocailleuse s’extirpant du sol. C'est bientôt tout un temple aux allures anciennes qui se profila devant les cinq individus. De nouveau, Kraguaf jura en langue orque et dit, ensuite, en langue commune:

« Maléfices... »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eramos d'Irifuse
Cœur d'aigle
Cœur d'aigle
avatar
Âge : 49
Philosophie : Compassion
Divinité(s) : Litrish
Faction ou Clan : La confrérie des rapaces

Attributs
Races: Sang-mêlé
Réputation:
2090/5000  (2090/5000)
Adage: ''C'est par sa mort parfois qu'un homme montre qu'il était digne de vivre.''
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Jeu 3 Jan 2013 - 18:12

La scène suivant son altercation avec le démon squelettique se passa en quelques secondes à peine. Jamais son ennemi n'eut le temps de l'atteindre, car une voix grave portante provenant d'une butte de sable non-loin. L'humain se mit en tête de prendre l'avantage en profitant de la légère absence du démon quand il vu gravé sur son visage une crainte non feinte. En effet, le démon semblait reconnaitre en l'humanoïde de grande à qui appartenait la voix une chose qu'il redoutait. Sans attendre, la silhouette masqué déroula ce qui sembla être une corde et l'envoya à son adversaire qui fut décapité par le choc. L'humain ne rengaina cependant pas ses armes, ni ne les baissa malgré le fait que l'individu, généreux, lui tendait une gourde. Bien entendu, il avait soif, mais pas assez pour baisser sa garde vis-à-vis un inconnu voyageant seul dans les steppes.

« Qui êtes-vous ?, fut sa seule réponse. »

Mais Cœur d'aigle ne fut pas au bout de ses surprises. Se profilait maintenant à l'horizon une silhouette ne pouvant qu'appartenir qu'à un géant et, à cause du sable piquant ses yeux, il préféra le présumer comme étant un autre démon. Ce pourquoi, il détourna sans difficulté cette fois ses deux lames de l'individu l'ayant secouru.

« Ce n'est pas un démon, dit-il. C'est pire. »

Arrivé à leur hauteur, le géant n'eut pas le temps de s'exprimer (violemment ou non) qu'une tierce personne se rajouta au groupe. C'était une Orque de carrure impressionnante et (Eramos pouvait le voir malgré la faible visibilité) un regard emplit de haine pour le Fils du Chaos. Puis, arrivé de nulle part, l'arpenteur d'horizon (Kraguaf) qu'il avait engagé (et qu'il croyait mort) lui tendait une gourde pleine et froide, aucunement éreinté par sa mésaventure du désert. Cette fois-ci, Eramos ne put s'empêcher et de sourire aux paroles de son jeune mercenaire sans pour autant leur répondre.

Un tremblement de terre qui fit émerger une pyramide archaïque stoppa net tout conflit. Eramos perdit sa dague de lancée préférée sous le sable quand il dut s'agenouiller pour ne pas tomber. Quand le sol arrêta enfin de bouger, Eramos se releva pour contempler le bâtiment d'un autre temps. Elle faisait au moins une trentaine de mètres de haut et peut-être autant de large. Faite de pierre blanche, il se camouflait parfaitement dans l'environnement désertique.

L'humain se mit à tousser pour expulser le sable de sa bouche. Il cria du plus fort qu'il put aux autres personnes l'entourant:

« Il faut entrer, la tempête s'intensifie ! »

Cœur d'aigle se mit alors en tête de trouver une entrée bien que dissimulée à première vue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Dim 3 Mar 2013 - 17:39

Wotram n'eut même pas le temps de s'interroger sur la méfiance que pouvait engendrer son offre dans l'esprit du voyageur perdu, qu'une multitude d'évènements plus abracadabrantesques les uns que les autres survinrent en très peu de temps.
Il y eu d'abord l’irruption d'une sorte de barbare armé de haches, puis d'une Orc visiblement très remontée et pour finir un congénère de cette dernière déboula en se confondant en excuses et en jurant comme un Nain. Le tout saupoudré d'une bonne dose de sable et de rafales d'air chaud. Toutefois, tout cela ne fut rien en comparaison du tremblement de terre qui précéda l'émergence d'une immense construction en pierres claires. Était-ce le sable charrié par la tempête qui avait dégagé un antique bâtiment jusque alors enseveli ? Ou cela cachait-il autre chose ?

L'Apprenti Chaman ne put qu'acquiescer à la déclaration du premier homme sur les lieux. Certes, cette ruine n'avait rien de rassurant et aller y faire une promenade était bien la dernière chose que Nagarog aurait fait en temps normal. seulement voilà, la situation n'avait rien de normal ! A commencer par la tempête, qui semblait prendre une ampleur redoutable, ou la tornade menaçante qui se dirigeait maintenant vers eux.

Le Chien des brumes avança sans se retourner pour s'assurer d'être suivit et se lança à l'assaut de la pyramide. Il fallait à tous prix trouver un moyen d'y pénétrer avant que le tourbillon de sable ne soit sur eux. Voler était une idée qui avait toujours semblé séduisante au Pied visqueux, mais pas dans ces conditions !
Gravissant l'escalier formé par les étages inférieur de la construction, tout en se protégeant au mieux des vents de plus en plus violents, il manqua de basculer dans une anfractuosité. Aussitôt, il sentit la morsure du sable faiblir. Il était dans une sorte d'allée, encadrée de deux colonnes sculptées. Au bout de celle-ci on pouvait apercevoir un énorme panneau de la même roche que le reste, sur lequel était gravée une figure grimaçante et une suite de symboles dont le guerrier des marais ignorait la signification.

    - HEY !!! Ici, il y a une entrée ! hurla-t-il à l'intention des autres qui devaient être en train de chercher de leur côté.





hRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   Ven 26 Avr 2013 - 10:55

Dès lors où vous voyez la structure pyramidale, un bruit de mécanisme et un frottement de pierre se font entendre. Tandis que les aventuriers tentent de survivre à la tempête de sable balayant la région, une porte se dérobe sous leurs yeux. On ne peut pas deviner ce qui s'y cache, mais c'est toujours mieux que de se faire ensevelir sous une tonne de poussière rougeâtre. En tout cas, en théorie.


Première partie du donjon complété, voici les récompenses:

Wotram et Eramos, 2 posts = 150 réputation

Kodlak et Thaom, 1 post = 120 réputation


Merci à tous pour ce début d'aventure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'attente du mirage - Première partie [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bali Balo dans son berceau...
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» Dans l'attente des ordres ( Groupe 03 / Event 03 )partie 01
» ¤ Première partie des remises de prix ¤
» Le devoir d'une prêtresse - Première partie [Iseult]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: La Goule souriante :: Écrits archivés-