­
 

Partagez | 
 

 Fôret de cendres et de cauchemars.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: Fôret de cendres et de cauchemars.....   Mer 8 Nov 2017 - 15:35

Les jours s'étaient si rapidement écoulés. Trop rapidement en réalité. Lylim, comme la majeure partie du groupe, avait profité un maximum de ces jours de répits pour passer du bon temps, essentiellement en compagnie d'un certain Felidae. Sans toutefois se priver de quelques visites à une alter égo rousse.... Elorias commençait à respirer de nouveau, mais cette nouvelle étape de leur voyage allait également être décisif. Il était convaincu que dans un endroit pareil, ils allaient forcément faire des rencontres peu amicales. Et c'était dans le conflit qu'il pourrait voir si le semblant d'ordre qu'avait rétablit Shotra il y avait maintenant quelques temps, était réellement effectif, ou s'il allait voler en éclat à la première occasion.... En y regardant bien, il n'y avait bien que Shotra et Loth pour ne pas semblait affecté par le changement d'environnement. A vrai dire, Loth paraissait même assez impatient à l'idée de pouvoir se confronter de nouveau à des créatures quelconques. Shotra lui s'en moquait. S'il y avait opposition, il l'exterminerait, s'il n'y avait rien, ce n'était pas plus mal. Il était assez impatient de pouvoir avancer. Autour d'eux, ce n'était qu'une répétition d'arbres d'ébènes et de gris anthracite, de sol tout aussi ternes et foncés, l'environnement n'étant peint que par des nuances allant du noir au gris claire. Et de manière assez inattendue, le groupe évoluait relativement bien dans cette sordide forêt pourtant désolée.

Il fallait dire qu'ils constituaient tout même une bonne petite escouade. Et que la plupart des gobelins et faune hostile du coin préféré attaquer des groupes d'environs six personnes en état d'attaquer maximum. Au delà cela devenait délicat de pouvoir garder une ascendance sur leur cible. En plus ici, il n'y avait pas que de l'ildirien.... Il y avait "autre chose", et ces invités mystères effrayaient tout simplement les ennemis les plus faibles. Des petites monstruosité serpentiforme avaient bien tenté de se dresser sur le chemin des aventuriers, mais ce n'était que du menu fretin comparé à leurs derniers ennemis. Finalement, la plus grande difficulté resta le terrain. Il était sinistre, la flore environnante n'offrait aucune nourriture, les points d'eau étaient très rare, et les chemins constitués de nids de poule, de rocailles et de branche de ces étranges arbres dénudés. Lilym, Loth et quelques autres membres du groupe déblayaient le chemin pour permettre la progression. Elorias mit les autres en garde en reconnaissant plusieurs plantes vénéneuses ou fichtrement irritante. Les plus gentilles relevaient comptaient des orties et des ronces, mais il y avait aussi des sumacs vénéneux, des sabots de Vénus géant, et autres lichens grimpants qui se nourrissaient de tout ce qu'il pouvait coloniser.

Après une journée entière de voyage dans les environs, Lylim finit par interpeller Elorias.


Et maintenant vieil homme ? Que faisons-nous ? Comment trouver le chemin à suivre dans cette forêt de la désolation ?

Eh bien, je sais que cette réponse ne va pas te plaire mais.... Je ne pense pas que ce soyons nous qui allons trouver notre homme, mais plutôt lui qui nous trouvera....

Sérieusement ? Pendant combien de temps allons nous tourner indéfiniment en rond dans ce coin paumé !

Patience Loth, nous venons d'arriver. Je suggère d'aller mener nos recherches à la jonction de cette forêt, de la crypte et de Paria qui ne sera plus très loin.

Chercher d'accord, mais chercher quoi ? Je doute que Zaïthan nous ai laissé un gentil petit panneau pour nous indiquer son repère.

Des activités magiques suspectes, qui pourraient se rapprocher de l’œuvre d'un conjurateur. Des pièges également, qui pourraient nous indiquer que nous nous rapprochons de son domaine.

Pour résumer, tu es entrain de nous dire qu'il faut que l'on se cherche.... Des ennuis ? Tu as perdu l'esprit ?

Moi ça me plaît !


Parfois ma bonne Lylim, le meilleur moyen de déjouer un piège est encore de le déclencher. Crois moi je n'emploie ce genre de procédé qu'en cas de dernier recours, mais nous n'avons pas d'autres choix. Nous ne sommes encore qu'aux prémices de cette forêt. Demain nous aurons très certainement plus de difficultés.... Préparons nous et puisons un maximum de force cette nuit. Les prochains jours risquent d'être.... sportifs.


Lylim poussa un soupir en secouant la tête tandis que Loth jubilait. Cela allait enfin devenir intéressant. Et il fallait bien avoué que cette forêt semblait avoir entendu les demandes du bélinois. Durant le nuit, des bruits étranges s'étaient faits entendre. Malgré les tours de garde successifs, rien ni personne ne s'approcha du camp. Pourtant les bruits étaient là. Mais même torche levée, on ne distinguait que des arbres et des cailloux. Ce ne fut qu'au levé du jours que l'on pu constater qu'il s'était réellement passé quelque chose. Aucun des aventuriers ne pu reconnaitre les alentours. C'était comme si tous les arbres avaient changé de place, comme si les cailloux et le sol eux-mêmes s'étaient déplacés pendant la nuit. Impossible pour quiconque de dire o ils étaient à présent. Lylim, méfiante et sur la défensive, observait avec prudence les alentours en fronçant les sourcils. Loth ricanait, amusé par la tournure des choses avant d'interpeller Elorias.

Et celle-là tu l'avais vu venir l'ancêtre ? Tu sais où on est à présent ?

Je.... Je n'en ai aucune idée.... il n'y a plus que ces bois à perte de vue. Le temps est plus froid et humide qu'hier.... Comment aurions-nous pu bouger sans nous en rendre compte ?

Shotra poussa un grondement sourd. Tout cela ne lui plaisait pas du tout. Si l'environnement se liguait contre eux, cela allait devenir compliquer à gérer même pour lui. Elorias, soupira, mais il se redressa empli de détermination.

Ne restons pas là. Inutile de trembler, nous savons tous que nous allons au devant d'ennuis. Autant veiller à ce qu'ils ne nous prennent pas par traîtrise.

Et donc ?

On continue d'avancer. Nous avons été déplacés.... Ou la forêt s'est déplacée pendant la nuit, mais cela nous fait également gagner du temps. Ouvrez l’œil sur d'éventuels pièges ou inscriptions magiques !

La troupe avait repris la route, mais l'ambiance était plus tendue. Chacun s'attendait à être attaqué par un de ces fichus arbres, ou happé par un buissons d'épineux, si ce n'était pas des sables mouvants. Mais ces derniers avaient été repéré par le groupe. Au grand damne d'Elorias, ces sables mouvants là étaient on ne pouvait plus naturel. Ils n'avaient pas été fabriqué artificiellement, ni magiquement, et étaient simplement le résultat de l'évolution climatique de la zone sur bon nombre de décennie. Néanmoins, il était de bon ton de ne pas passer au travers et de les contourner. La nuit commençait à tomber pour ce deuxième jour de voyage. Légèrement en contrebas, il y avait une clairière, où les sinistres arbres ne poussaient pas. Les seuls qu'il y avaient étaient couchés et mort depuis bien longtemps. Une aubaine, leur bois sec alimenteraient le feux pour la nuit. De plus l'absence d'arbres dressés offraient une bonne visibilité pour les équipes de garde. le crépuscule était déjà bien avancé alors que les aventuriers venaient tout juste de finir de monter le camp. Mais Shotra n'était pas du tout tranquille. Il n'avait pas approuvé l'idée de monter le camp ici. L'endroit était bien trop dégagé sans explication valable pour lui. Et ne pas savoir pourquoi il y avait une telle clairière en plein milieu d'une forêt, le perturbait. Il avait fait par de ses inquiétudes mais Elorias avait avancé les avantages de cette position. Loth avait également ajouté qu'à rester dans les bois, ils n'étaient pas sûr de se réveiller au même endroit le lendemain.

Autant d'argument qui se tenaient mais.... Dans cette forêt, tout semblait avoir un prix. Les dernières lueurs du jour se mourraient tandis que la lune, pleine et dégagée dans cet endroit, offrait une curieuse et importante lumière. Il y eut de nouveau des bruits étranges, mais très différents de ceux de l'autre nuit.... Des craquements, des sons d'un sol qui se déchire, que l'on crève.... Rapidement, une puanteur épouvantable vint choquer les sens olfactives de tout le monde, mais le pire était à venir. Des gargouilles infâmes, des râles étouffés d'êtres souffrants, et d'autres trahissant une folie meurtrière.... Des chairs en putréfaction s'étaient extirpés du sol, dressé le long de carcasses décharnées, plus ou moins pourrissantes, dont certaines laissaient voir des os à la blancheur ternie par le temps et la terre qui les enfermaient habituellement. L'alerte ne tarda pas à être donnée....


They're coming....:
 


Des goules !!!

Des zombies.

Ouais bon c'est plus ou moins pareil hein.

On discutera de la différence une autre fois ! Ils se rapprochent et ils sont nombreux !

Surtout, ne vous laissez pas mordre, en aucune manière !

Le vieux bélinoix n'eut pas le temps de renchainer que d'autres créatures sortirent de terre. Ces gros vers n'étaient pas que nécrophages visiblement, et ils appréciaient autant la chair fraîche pour se nourrir que pour y pondre leur progéniture. Malheureusement ils étaient plus gros que des moutons....


Worm's armageddon:
 


Des Wurms ?! Pourquoi ils n'attaquent pas les morts-vivants ?!

Parce que la chair fraîche les attire plus...

Attention à leur salive qu'ils crachent, elle est extrêmement collante ! Pas empoisonnée, mais elle peut vous clouer sur place !

La nuit va être longue....

Les créatures se rapprochaient, nombreuses mais heureusement lentes. Il fallait réagir vite et bien s'organiser. La lune éclairait le champ de bataille qui expliquait à présent pourquoi les arbres ne pouvaient plus pousser par ici... Le sol était habité par des occupants qui n'étaient pas décidés à servir d'engrais.



Les petites indications supplémentaires.:
 


A wandering life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 28
Philosophie : Individualisme
Divinité(s) : Uria, la déesse des marées et des vents.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Norpalien
Réputation:
1200/5000  (1200/5000)
Adage: Maître en art martial, possède une vue d'aigle et un sens d'orientation hors du commun.
MessageSujet: Re: Fôret de cendres et de cauchemars.....   Mer 15 Nov 2017 - 17:52

-Saleté de merde de bordel de crotte! Jurais-je en me tournant et en me retournant. J’avais mal partout, ma peau était égratignée  à cause des ronces,  nous avions passé une journée entière à marcher dans une végétation déprimante et des plus insolites. Le lendemain, nous nous étions réveillés dans un décor que nous ne reconnaissions pas…bref, je commençais à oublier le pourquoi de nôtre voyage et son utilité. Soupirant d’impatience, j’avais entrepris à enquêter, mais sans trop de succès, bien que j’avais repéré des chasses trappes, sûrement pour la chasse et j’avais passé à côté d’une pierre avec un symbole étrange…j’étais allée aussitôt voir Elorias pour l’en informer.


-Heu… Là-bas, proche du grand arbre noueux, j’ai remarqué une pierre avec un symbole.  Faites attention, j’ai repéré des sumacs vénéneux.  J’ignore  la signification de ce symbole, mais je vous laisse y jeter un coup d’œil.  Bon, je vais aller me mettre quelque chose sous la dent, je meurs de faim…


Disant cela, j’avais tourné les talons, et passant proche de Lylim, je lui pinçais sa hanche généreuse pour la taquiner et je m’éclipsais  pour manger un morceau de pain sec.  Savourant ce festin des plus rudimentaires, j’observais le rassemblement de conjurateurs qui étaient en grande conservation. Ils devaient discuter de la suite des choses, mais j’étais trop lasse pour m’en soucier…en fait, lasse et sur les nerfs, car je détestais cette forêt. J’espérais retrouvée l’homme que l’on cherchait le plus tôt possible afin de revenir à mon navire.  D’un profond soupir, je rivais mon attention vers le Commandant et ses hommes et je décidais de m’approcher d’eux. Je n’avais pas eu l’occasion de parler à Khaalâm depuis son intervention me concernant, par bouderie, mais aussi parce que je me sentais très intimidée. Me raclant, je lui tendis le restant de mon morceau de pain.


-Tenez, commandant, voilà de quoi grignoter, même si je vous soupçonne préférer la viande. Du sanglier, peut-être?


J’eus un petit rictus, puis plus sérieusement, je demandais :


-Avez-vous trouvé quelque chose de votre côté? Moi, un symbole, mais je ne suis pas certaine si c’est important.  Elorias va sûrement m’en faire part tout à l’heure…en entendant, la nuit tombe, je vais aider à préparer le camp. Ce voyage est épuisant…


Sur cet aveu si peu commun à ma fière personne, je m’éloignais du groupe de guerriers pour aider à monter les tentes et à faire du feu. Or, cette clairière me donnait des frissons dans le dos. Tout semblait si…mort et si…dangereux. Essayant de garder l’esprit positif, malgré le froid qui m’imprégnait, c’était qu’on allait pouvoir apercevoir le danger de loin, vu l’espace découvert d’arbres.  Un peu plus tard, j’allais dormir…enfin, j’essayais de dormir, mais sans succès. Jurant et rageant, je finis par me lever debout pour prendre de l’air quand quelque chose m’alerta…à quelques mètres du campement, le sol se déchira et des Humains pourries sortirent du sol…l’odeur qui s’en dégagea faillit me faire vomir, heureusement que je n’avais pas bu du rhum. Dégainant mon épée, je m’écriais :

-Réveillez-vous! On nous attaque! Des…des…morts-vivants nous attaquent et…NOM DE DIEU!

Je fis un pas en arrière en apercevant d’autres créatures qui étaient loin d’être des moutons, mais bien des vers carnivores…visiblement, la chasse était sonnée. Me rappelant de la promesse que j’avais faite, je pris sur moi pour ne pas bouger ou attaquer, et je soufflais en levant mon arme :

-merde…

hrp:
 


Sirèna  « La mer est mon unique patrie»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fôret de cendres et de cauchemars.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» . Poussière de Cendres .
» one again : reves et cauchemars à la con
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­­­Paria :: Forêt des cendres-