­
 

Partagez | 
 

 Vhym A'Roa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philosophie : Egalitarisme
Faction ou Clan : Au service de Varakir
MessageSujet: Vhym A'Roa   Ven 8 Mai 2015 - 1:37

Vhym A'Roa

L'art de la guerre n'est pas tant celui de détruire que celui de défaire


Genre: Masculin
Surnom: Le Démon des Sables

Âge: 38 ans
Race: Humain

Terre d'origine: Varakir
Philosophie: Egalitarisme

Faction: Armée Varakiroise
Profession: Kesthushan

Magie  
Je ne possède pas la Flamme.


Aptitude(s) particulière(s): Autorité. Vhym est un homme sévère, mais juste, qui en impose, et sait se faire respecter. Les exigences de sa fonction lui ont apparis très vite, si besoin était, à se faire comprendre aussi facilement qu'obéir. Il sait faire entendre à ses interlocuteurs ce dont il a besoin, et l'obtenir rapidement.

-->


Apparence


Nanti comme il sied d'une puissante carrure et d'un visage buriné, plissé et fermé, Vhym impressionne. Grand et musculeux, son visage exprime une dureté mêlée d'une intelligence chafouine, de sorte qu'il peut dégager une impression de cruauté. Cependant, si il est exact qu'il peut se révéler brutal, c'est avant tout de la malice qui brille dans ses yeux noirs.

Son visage est taillé à la serpe, plein d'angles et de rides. Le vent du désert a rendu sa peau sèche, et quoiqu'il soit plutôt bel homme, la première impression qu'on retire de sa rencontre ou de son observation n'est pas forcément des plus agréables. Ceci dit, il est aussi un homme rassurant. Il fait partie de ces chanceux élus dont on peut dit qu'ils rassurent dès qu'ils apparaissent.

Son épaisse chevelure noire n'est jamais débridée, ce qui semble trahir un aspect parmi d'autres de son caractère discipliné. Soigneusement coiffée et ramassée sous un casque dont il se prive rarement, elle déborde néanmoins sur ses joues comme une capuche. Sa face mangée par une large barbe hérissée achève de lui donner un air de tranquille force virile.

Large de poitrine et d'épaules, son corps robuste lui permet d'encaisser la sévérité de la vie Varakiroise. Souple, néanmoins, et relativement agile pour un homme de son envergure, sa prestance ne peut dissimuler réellement qu'il sait se montrer redoutable et vicieux au combat. Enfin, doté de l'armement élémentaire pour son rang, il est cependant habillé dans des teintes sombres, et de façon sobre.  


Personnalité


Il est difficile, lorsqu'on est un observateur superficiel, de voir en Vhym A'Roa plus qu'un soudard de première classe. Pourtant, c'est un individu calme et qui se veut racé, tacite et vertueux. Cependant, il a un parler sec, nerveux, efficace, témoignant de son goût de l'efficacité et de son pragmatisme. Il reste avant tout un soldat.

Discipliné, digne, se tenant toujours droit, il peut paraître dénué d'affect. Son apparente froideur est pourtant presque toujours totalement simulée. Il s'y entend pour manier le chaud et le froid selon les circonstances, ou tout bonnement en fonction de son humeur et de son envie de s'amuser. Malicieux, tortueux et retors, il sait jouer des tours à ses subordonnés lorsque ça lui prend, et est un excellent comédien.

Doté d'un humour certain, il a le verbe fleuri, et est très capable d'improviser de longs discours, soufflés par son imagination, qui frapperont l'esprit de ses guerriers. Quiconque le connaît sait qu'il est très malaisé de discerner à quel moment il est sérieux, ou inversement, à partir de quand il a cessé de l'être. Qu'on ne se laisse cependant pas abuser par cet aspect singulièrement attachant de sa personnalité. C'est un homme très complexe, doué pour l'intrigue, et qui n'hésite pas à faire preuve de cruauté lorsqu'il en sent la nécessité.

Son sens du devoir, malgré tout, est proverbial. Son vernis matois et joueur recouvre habilement une probité foncière, un sens de l'honneur pointu, et une grande exigence, éthique comme intellectuelle. Cela participe de sa philosophie personnelle, qui consiste à demander tout à soi, et guère plus que le strict minimum aux autres. Il hait la prétention, les vanités faciles, et qu'on cherche à se faire-valoir. En effet, son côté théâtral dissimule bien son goût naturel du silence, de la discrétion et du secret.

De fait, il est dit que nul ne le connaît véritablement. Ceci appelle les plus folles rumeurs à son encontre : il se chuchote qu'il dispose d'un service secret personnel, dont les ramifications s'étendent sur tout le territoire occupé par les nations humaines. D'aucuns soupçonnent de sa part une volonté de détrôner Dagathor.

C'est pourtant un individu, malgré tout, profondément droit, et dévoué à la Loi. Il méprise les traîtres, et avec eux, tous ceux qui se révèlent incapables, ou non-désireux, de se prêter à une discipline, et de se vouer à un ordre qui dépasse l'individu, et permette d'assurer de façon durable le bien commun.

Le laisser-aller est pour lui intolérable, tout comme la négligence dans le service, la paresse en général, et le manque d'exigence envers soi en particulier. Enfin, il considère que la pâte humaine est faite pour être travaillée, et que ce n'est que dans ces conditions qu'un individu vaut quelque chose. Il est ainsi résolument opposé à tout sacralisation en soi de la vie humaine.  



Histoire



La vie de Vhym A'Roa est dédiée à Revoran depuis sa plus tendre enfance. Pourtant les Varakirois ne sont pas, comme leurs voisins du Sud, des êtres foncièrement belliqueux, ni avides de grandes épopées, de gestes guerrières, ou de conquêtes. Les hauts faits d'armes ne sont pas leur priorité, mais Vhym n'a jamais été un varakirois comme les autres. Né par césarienne, d'aucuns disent que l'opération, difficile, et à laquelle sa mère succomba, devait fatalement marquer à vie la vie de l'héritier A'Roa, aussi bien à ses propres yeux que vis-à-vis des dieux.

Par chance pour lui, son père n'était pas particulièrement entiché de sa première femme, ni elle de lui. Leur sens du devoir, et l'aptitude des varakirois à se vouer à des ordres abstraits les avait conduit à accepter sans causer de difficulté un mariage de raison. Ils se plurent assez pour donner naissance à plusieurs enfants, mais sans plus. Chacun se dispensât bien d'aller voir ailleurs, néanmoins, et lorsque le père de Vhym, Anthrace, prit une nouvelle épouse, il le fit dans les règles strictes qui régissent, en Varakir, les unions matrimoniales, et les moeurs en général.

Guère engagé affectivement envers cette première épouse, il n'y avait donc aucune raison pour que le chef de famille afflige de son chagrin et de sa rancune son premier fils. Car il s'agissait bien du seul enfant mâle de son lignage. Un héritier, au contraire, était assuré pour ce hobereau, Capitaine des Sombreflots, qui était lui-même le dernier homme encore vivant de sa lignée. La descendance A'Roa était donc assurée, et l'on n'attendit pas bien longtemps avant de fêter l'arrivée du petit être : une vie en remplaçait une autre.

Le relatif fatalisme des Varakirois, que les étrangers peuvent leur reprocher parfois, caractérisa donc l'enfance de Vhym, élevé par ses sœurs jusqu'à ce qu'il sut raisonner par lui-même, lire et calculer. Dès lors, son éducation fut d'avantage exercée par de rudes personnages, en grande partie par d'anciens marins. Le Capitaine était en effet un homme riche et bien entouré, doté de puissants réseaux, de sorte qu'il sut donner à son fils la meilleure éducation possible.

Partagé entre le raffinement des précepteurs exigeants, et la rudesse gaillarde des vieux loups de mer qui venaient souvent rendre visite à son père, et remplir leur demeure de cris joyeux, Vhym apprit vite la complexité de la vie, et la diversité des attentes que les individus pouvaient formuler les uns envers les autres. Bien que son éducation fut difficile, il n'était pas un enfant turbulent. Au contraire, sage, réservé et attentif, il était résolu à apprendre le maximum, pour mériter de recevoir le regard fier de son père, et s'attirer les éloges de son entourage. Fier et ombrageux, il travailla d'arrache-pied pour soutenir le rythme d'une éducation particulièrement exigeante, et garda toute sa vie cette habitude.

Lorsqu'il parvint à l'âge d'homme, il était devenu un rude gaillard, taillé à l'image de ces fiers matelots qu'il avait pris l'habitude de fréquenter. Seulement, il n'était pas destiné à intégrer les rangs de la marine. Quoiqu'il aimât voyager, il se vouait à accéder à de plus hautes fonctions. Son goût de l'Histoire lui avait appris à haïr les fameuses goules, qui peuplaient ses cauchemars d'enfant. Il s'était juré, avant sa dixième année, de protéger son peuple de l'éventuel retour de ses abominations, et aspirait en conséquence aux fonctions les plus élevées.

Si, entre-temps, sa répugnance pour les créatures de l'Outre-Monde avait fait place à un sentiment de supériorité, en tant que Varakirois, à l'égard des autres factions humaines, il n'en avait pas moins gardé une profonde ambition, et l'envie obsessionnelle de l'exercer dans le domaine militaire. L'Evesthuram l'attendait, et il n'y a aucun doute quant au fait que le plus beau jour de sa vie devait être celui où il serait autorisé à en rejoindre les rangs.

Quoique ayant servi un temps, à ses débuts, dans la prestigieuse garde du port de Varak, c'est, bien entendu, le désert qui devait marquer sa carrière. Sensible à son appel, il rejoignit les rangs de cavalerie, et se fit un nom dans la traque des contrebandiers et autres pirates des dunes, par la pratique de la guerre irrégulière, et de multiples stratagèmes non conventionnels. Est-ce ce goût de l'innovation qui le conduisit à faire partie des officiers qui soutinrent Dagathor, le nouveau Seigneur de Varakir, lorsque celui-ci prit le pouvoir après avoir vaincu en duel son prédécesseur? Il semblerait en tout cas qu'il en fut dignement récompensé, puisqu'il put ainsi réaliser son ambition majeure : tenir les rênes de l'armée de son peuple.

Depuis, alors que de sombres nuages semblent s'amonceler dans le ciel d'Ildir, une nouvelle activité irrigue les bras, les coeurs et les cerveaux des guerriers varakirois. D'étranges rumeurs filtrent du Sud, l'on murmure et parle de guerre. Quoiqu'il arrive, nul doute que le récent Kesthushan saura sauter sur l'occasion de démontrer sa valeur de chef militaire...occasion désespéramment attendue depuis des décennies.




Hors-jeu


De quelle façon as-tu trouvé le forum ?

→ Grâce à l'Antre du RPG, chers amis.

As-tu des suggestions ou des commentaires ?

→ Nope.

Quel est le code de validation caché dans les règlements? En l'inscrivant vous acceptez de vous soumettre aux règles établies.  

→ ...


La vallée d'Ildir soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et adaptée par Thaom Melcrudak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Vhym A'Roa   Sam 13 Juin 2015 - 14:20

Bonjour,

Est-ce que cette fiche est toujours d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philosophie : Egalitarisme
Faction ou Clan : Au service de Varakir
MessageSujet: Re: Vhym A'Roa   Sam 19 Sep 2015 - 4:50

Bonjour !

Affirmatif, je suis toujours motivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 217
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Vhym A'Roa   Mer 27 Jan 2016 - 13:02

Bonjour noble Varakirois,

Si tu es toujours disposé à nous rejoindre pour partager tes aventures, tu es le bienvenu. Tu intègres bon nombre d'éléments du forum et ton personnage semble déjà bien adapté et préparé à se lancer dans la mêlée. Prend toutefois le temps de regarder où en est l'Intrigue, quelles sont les dernières nouvelles sur la page d'accueil sans oublier de jeter un oeil aux Contextes annexes pour bien entamer tes écrits. Pour toutes questions tu peux me contacter par Message Privé, Sporadique est de retour !

Cordialement,

S.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vhym A'Roa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vhym A'Roa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Holocron de Vhym A'Roa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir :: ­­­­ :: Les fiches de présentation :: Refusées-