­
 

Partagez | 
 

 La Marche d'acier [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: La Marche d'acier [Terminé]   Dim 5 Avr 2015 - 10:58



La Jungle noire était vaste, s'étendant sur des lieux et des lieux sans que ses ténébreux arbres ne s'écartent pour dévoiler l'horizon du monde. Lorsqu'on y était, on avait l'impression que le Monde n'était qu'une jungle sans limite et pourtant, venait la frontière. Une vaste bordure où les arbres de la jungle humide s'arrêtait devant le sol rocailleux et sec des terres des orcs du clan Griffes-rouges. Ici, le seul son qu'on entendait, était le chants des oiseaux de la jungle, volant paisiblement en dehors des arbres tandis que le vent chantait un air serein, dans cette frontière vide de toutes vies hormis animal.
Puis les arbres tombèrent, les oiseaux piaillant avec crainte tandis qu'ils tombaient les uns après les autres, des tambours résonnèrent dans un tintamarre odieux alors que des cris résonnaient, les cris des orcs. Le son de centaines et de centaines de bottes se faisaient entendre, les cliquetis des armures d'une armée résonnant puis comme si un barrage cédait, une marée sombre sorti de la Jungle, aux nombreuses bannières à têtes de tigres.
L'Armée s'avança dans la plaine désertique, aux rythmes des tambours de guerres tandis que d'imposantes machines étaient tirés derrière les Orcs, grinçant tandis que les roues les portaient difficilement puis les sons cessèrent, l'armée se stoppa devant ce paysage désertique, le vent seulement soufflant. Un orc avança alors, marchant devant l'Armée dans une armure barbare, renforcé par des plaques d'aciers tandis que son Heaume, flambant neuf, brillait sous le soleil ardent.

"-Dissidents ! Aujourd'hui nous quittons cette Jungle pour avancer dans un monde que certain ne connaissent point ! Un monde qui ne demande qu'à nous appartenir ! Prenez vos armes, marchez sous le son de nos tambours et que ceux qui se dresseront contre nous, tombent à genoux !"

Les orcs frappèrent leurs armes contre les boucliers, frappant des pieds le sol tandis que la poussière s'élevait et hurlant des centaines de cris de guerres différents. Le spectacle offrait une vision horrifiante, d'une armée Orc possédant des armes évoluées, des rangs organisés et dont le cœur battait pour la Guerre.

"-Nous venons de la Jungle ! Qu'est-ce qu'un Désert pour nous ?! Ces étendues ardentes, de sables et de roches ne nous arrêteront en rien ! Nous marcherons dessus, nous dompterons cette contrée car nous sommes des Orcs ! Nous sommes les maîtres de ce monde ! En avant, Dissident ! En avant pour la gloire et le sang !"

Les cors de guerres sonnèrent longuement à la fin des paroles du Chef, Garkach souriait alors son son heaume cachant ses traits sauvages, indomptables tandis que son Clan se mettait en marche d'un même pas, les boucliers devant, les lanciers derrières, les tireurs plus loin et les imposantes machines.
L'heure était venu d'avancer, l'heure était venu de conquérir et de rassembler chaque clans sous une seule bannière. Feulant, trois imposants tigres bondirent autour du Chef, frottant leurs flancs contre lui en observant les orcs défiler autour du Chef qui saisit ses deux lames.

"-Que ceux qui nous défient, périssent."

***




Sur le dos d'un puissant Kehls, la main sur la crinière du puissant lion à la fourrure bleu tandis qu'il observait au loin le nuage de fumée et tendait l'oreille aux tambours et autres sons de guerres. Que faisait donc les Ours-Hurlant ? Qu'est-ce que cela signifiait ?
Tirant un outil simple, servant de longue-vue, le Griffe-Rouge observait ces orcs en armures solides, marchant d'un pas unifié tandis qu'il observait ensuite les étranges engins roulant derrière l'armée. Il n'avait jamais vue ça et n'en revenait pas. Que c'était-il passé dans cette jungle ?!
Tirant l'encolure du Lion, l'Orc prit le pas de course pour rejoindre au plus vite ses Chefs pour les informer de la situation. L'armée était simple, les Griffes-rouges étaient plus nombreux mais un doute persistait dans la tête de l'Orc. Espérons qu'il n'était pas là pour guerroyer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   Mar 7 Avr 2015 - 5:37

Les Dissidents étaient en marche, d'un pas unis et discipliné, ils avançaient dans les étendues arides et brûlante du Désert dans le fracas de l'aciers et des machines de sièges. En tête avançaient les cohortes lourdes, portant d'imposants boucliers de fer tandis qu'avançaient derrière eux, les lanciers. Au centre, autour des machines de sièges, les arbalétriers et archers se tenaient, prêt à tirer.
Les tambours rythmés la marche inexorable tandis que les Dissidents avançaient toujours plus dans les terres des Griffe-rouges qui les observaient de loin, n'osant pour l'heure lancer une attaque en vue des effectifs ennemis. Il faudrait ressembler toute l'armée du Clan pour en venir à bout et cela prendrait encore plusieurs jours.
L'Armée avançait à la suite de leur Chef qui marchait en tête, le visage en vue de tous tandis que son heaume se balançait à sa ceinture. Si on ne pouvait cacher quelque chose, c'était les chaleurs difficiles. Cela nuisait aux Dissidents mais leur volonté les permettaient de s'y accommoder.

***



Ce n'est qu'au bout de deux jours de marche que le Clan s'arrêta dans les crêtes surplombant un village de toiles et de huttes dont de nombreux orcs à la peau pâle y vivaient du commerce. Ils étaient cependant sur le pieds de guerre tandis que les chevaucheurs de lions quittaient le village pour se rendre devant l'Armée.
Les Dissidents montaient des tentes simples tandis que des pieux étaient planté autour de leur position lorsque les Griffes-rouges arrivèrent devant le bataillon chargé de la garde.

"-Nous désirons parler avec votre Dirigeant sur le champs, vous marchez dans les terres du clan Griffes-rouges avec des armes ! Si la guerre est ce que vous voulez, vous l'obtiendrez."

Un rire roque résonna alors derrière les orcs en armure qui s'écartèrent sur le passage du Chef donc les tatouages luisaient sous le soleil ardent, Garkach dévoila ses crocs dans un air féroce puis salua, frappant son torse du poing, les Chevaucheurs.

"-Je suis Garkach dit le Tigre, ou l'Exilé, chez des Dissidents. Menez moi à vos chefs, c'est à eux que je désire m'adresser.
-Vous croyez être en mesure de réclamer cela ?"

Garkach gronda à la façon d'un tigre tandis que les Dissidents tirèrent leurs armes en grognant à la suite du Chef. Les boucliers furent placé devant les combattants formant les rangs, prêt à combattre.

"-Si vous désirez éviter une guerre, vous feriez mieux de m'y conduire...
-Hm...Soit. Nous vous conduirons en ce cas auprès de nos Portes-Paroles."

Ainsi, accompagné d'une escorte simple, Garkach engagea le pas derrière les chevaucheurs, le conduisant plus loin encore dans le désert. L'Exilé observait les paysages, notant le terrain pour la guerre et ses troupes mais également en cherchant comment les exploiter. Il observa également le comportement de ces Orcs, bien différent des Ours-hurlants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   Jeu 9 Avr 2015 - 5:55

Le désert du Clan était grand mais étrangement, Garkach le trouvait minime par rapport à la Jungle. Etait-ce en cause le fait qu'aucuns arbres n'étaient visibles et que le sol était plat ou avec ces étranges dunes ? Cependant, il lui fallut tout de même deux jours de marche forcé pour arriver enfin à Crique-Au-Sable qui siégeait au centre des terres du Clan.
Contrastant avec le paysage désolé, Crique-Au-Sable s'étendait sur plusieurs lieux à la ronde, des toiles flottant ici et là, servant de stands pour les nombreux marchands et les habitants du Désert. Le sons de la foule faisait échos jusqu'à L'Exilé qui l'observait en notant l'air paisible de ces orcs. Ils n'avaient rien, à vrai dire, en commun avec les Ours-Hurlant.
Les chevaucheurs observaient le Chef des Dissidents avec amusement puis le guidèrent entre les tentes diverses, aux nombreuses marchandises exotiques tandis qu'une foule d'orc à la peau pâle discutaient et achetaient, lançant des regards intrigués vers l'arrivage d'Orc de la Jungle. Cependant, Garkach apperçut plusieurs Humaines dans la foule ou des êtres mi-Humain, mi-animal ainsi qu'un comptoirs Nain qui provoqua des grognements chez les siens.

Finalement, le cortège arriva au centre de la ville, si on pouvait nommé ça ainsi, où une bâtisse de pierres et de bois s'élevaient, ses murs lisses et arrondies tandis que son toit était fait de tissus en soies aux nombreuses et riches couleurs. Deux Orcs servaient de garde à l'entrée du Palais tandis que plusieurs patrouilles étaient visibles.
Les Chevaucheurs s'arrêtèrent ici, les félins poussant des grognements tandis qu'ils échangeaient des salutations avec les Gardes, puis celui qui commandait les Chevaucheurs, sauta sur le sol et se tourna vers le Chef des Dissidents.

"-Vous voila arrivé auprès de nos représentants, Chef. Vos Orcs devront attendre à l'extérieur et ne pas y bouger le temps que vous discutiez avec nos Elus.
-Soit, il sera fait ainsi. Vos Elus...Il est vrai que vous avez...une politique étrange.
-Nous ne vivons pas pour l’orgueil et la soif de sang d'un Tyran, nous choisissons nos Chefs et le peuple en décide.
-Peut-être."

Garckah s'avança en grondant, levant son regard sur la construction des Griffes-rouges en notant chaque détail puis fit signe qu'il suivrait. L'un des Gardes l'escorta alors dans les couloirs du Palais tandis que l'escorte restait en dehors de celui-ci, profitant de cette pause après plusieurs jours dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   Ven 10 Avr 2015 - 5:45

Garkach avançait dans les couloirs du Palais en observant de ses yeux de fauves chaque salles, chaque formation des Gardes, rien ne lui échappait tandis qu'il tenait dans son dos son imposante hache de guerre. Il suivait le Chef des Chevaucheurs, dont le nom était Känh, celui-ci gardait le silence tandis qu'il le guidait dans ces dédales.
Il n'y avait pas réellement de plafond, des toiles cachant les rayons ardents du soleil, flottait au-dessus de leurs têtes, aux couleurs riches et flamboyantes tandis que les sons de la ville venait jusqu'aux oreilles des habitants du Palais.
Cela était si paisible mais Garkach n'en restait pas aveuglé car il notait que les Orcs qui étaient ici, savaient très bien ce qu'ils faisaient. Ils étaient prêt à défendre le Palais, si il le fallait mais étaient-ils réellement prêt à une guerre ? Puis Känh s'arrêta devant une porte en bois, faisant signe au Chef des Dissidents d'attendre ici tandis qu'il entrait dans la salle d'audience.

Ainsi, Garkach patienta devant la solide porte alors que les minutes passaient lentement mais le Chef ne bougeait pas, les yeux légèrement plissé sur la Porte tandis qu'il songeait à de nombreuses choses. La Guerre, la paix, la conquête et l'avenir des siens. Le monde était vaste également, il songeait à ce qui pouvait l'attendre ailleurs même si il en avait eu un aperçu.
Finalement, Känh ouvrit la porte et se fit signe à Garkach de le suivre dans une pièce étrange. En fait, c'était une terrasse de grande taille dont des piliers l'entouraient, ouvrant sur le vide et les nombreuses tentes en contre-bas formant la Ville. D'ici, on pouvait l'admirer dans sa totalité tandis que sur divers sièges, plusieurs Orcs étaient assis dans des tenues de tissus simples, certain étaient des vieillards, d'autres des jeunes.
Garkach avança devant ces Représentant du Clan dans de lourds pas tandis qu'il s'imposait dans la pièce dans ses traits de guerriers, féroces et sauvages tandis que ces orcs pâles, semblaient humains et observaient le Chef des Dissidents comme si ils voyaient un animal. Mais ce fut le plus vieux qui prit la parole, d'une voix sage et calme :

"-Le Clan des Griffes-rouges vous fait par de ses salutations, Garkach, chef des Dissidents. Nous sommes donc réuni pour écouter vos explications quant à votre intrusion dans nos terres, Chef de Clan."

Garkach observait le Vieillard avec pitié tandis que celui-ci restait à peine debout, le corps tremblant tandis que ses yeux étaient mi-clos. Grondant, il s'approcha d'une panière de fruit qui était posé sur la table devant les Elus et saisit un fruit qu'il croqua sans retenue, le jus coulant sur ses lèvres.
Certain Elus froncèrent les sourcils devant cette attitude irrespectueuse tandis que la plupart des Jeunes souriaient légèrement devant l'attitude du Chef. Certain se disaient assurément que Garkach était qu'un barbare stupide qui n'avait pas de respect mais en fait, l'Exilé observait la réaction de tous puis prit la parole.

"-Salutations à vous également, Représentants du Clan. N'ayez crainte, je ne vous ferais point perdre votre temps et j'irais droit au but."

Garkach croqua à nouveau dans le fruit, le terminant en une deuxième bouchée tandis qu'il plissait les yeux sur chacun des Orcs présent puis en croisant les bras sur son torse, il ferma les yeux en songeant à ses paroles.

"-Mon clan vient à vous dans l'espérance d'une prochaine alliance, Griffe-Rouge. Nous avons quitté nos clans d'autrefois, pour former les Dissidents dont j'ai pris la tête dans un combat contre ses anciens chefs. Nos objectifs ne sont plus tourner vers nous mais vers notre race dans son entièreté : Les orcs.
-Que voulez-vous dire par là, Chef de clan ?"

C'était un Orc d'un âge adulte qui venait de prendre la parole, haussant un sourcil tout en observant l'imposante Orc originaire des Ours-Hurlant, sa peau en témoignant et ses allures sauvages.

"-Ce que je cherche à dire ? Que les Dissidents ont pour but de mettre en terme aux combats futiles que luttent les différents Clans depuis des siècles et des siècles. Nous souhaitons rassembler les clans sous une même bannière, pour marcher ensemble dans ce monde dangereux. Les Nains s'en prennent depuis des millénaires aux Ours-Hurlant, massacrant les nôtres comme si nous étions du bétails !
Les nomades de vos terres vous pillent en cause l'aridité et la pauvreté de vos contrées, Griffe-Rouge tandis que vous ne pouvez vivre que de vos commerces sans avancer plus en avant ! Les vôtres meurent de faim ou de soif, ou violer et tuer par des nomades !
Tandis que les Pieds-visqueux vous menaceront toujours alors qu'eux même voient leurs domaines envahis par des Pirates.
"

Garkach parlait d'une voix puissante, vive et démontrait ses paroles par des geste des mains, marchant autour de la table et devant les Elus du Clan en les observant directement dans les yeux, comme si il les défiait de le contredire. Ses tatouages luisaient sous le soleil tandis que des perles de sueurs lui coulaient sur la peau.
Les Elus l'écoutaient attentivement, devant un tel talent d'orateur, mais les expressions étaient diverses et différentes. Certain hochaient la tête, d'autres affichaient des moues dubitatives et quelques uns restaient stoïque.

"-Mon Clan possède une technologie nouvelle pour notre race, des armes sophistiqués mélangeant nos savoirs différents comme des bâtiments. Nous pourrions profiter des ressources de chaque clan pour former une société plus puissante que jamais ! Imaginez vos savoirs quant aux commerces, avec des routes et des ports construits avec les bois de la Jungle que vous échangeriez avec les Ours-hurlants.
Des armes que les vôtres construiraient, vous pourraient alors vaincre à jamais ces nomades, défendre les vôtres et renforcer votre pouvoir dans le désert, voir créer des commerces plus loin encore !
Ensemble, les Clans pourraient accomplir de grandes choses, de grandes prouesses et ainsi, les Orcs ne seront plus vue comme des pions mais des maîtres de leur propre destin.
"

Puis Garkach s'arrêta finalement en montrant son dos au Conseil tandis qu'un silence pesant s’installait dans la pièce. Le Chef respirait doucement puis en tournant son visage en arrière et en posant ses yeux sauvages sur les Elus, il gronda :

"-Et uni, nous serions à même de vaincre les forces démoniaques qui s'approchent, une fois encore, de notre Monde. Bientôt, des Légions de morts, de démons marcheront sur nos terres comme tout ce misérable monde.
Ensemble, avec nos savoirs, nos armes, nos cultures, nous pourrions alors les vaincre. Et si vous doutez de cette prédiction, les miens ont une vingtaine de corps sans vie de goules, Elus.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   Ven 10 Avr 2015 - 6:19

L'Orc à la peau aux teintes cramoisies observaient l'imposant Chef de ce nouveau Clan, les Dissidents. Contrairement aux siens, celui-ci possédait une peau sombre, virant sur des teintes brunes tandis que son visage possédait des traits brutes, sauvages et animal. Cependant, il faisait preuvre d'un étonnant talent à la discussion alors que le Prévot l'aurait vue plutôt défendre ses arguments à coups de hache. Mais les Émissaires semblaient indemnes et l'écoutaient attentivement.
Il était temps pour le Prévôt Magräm, sûrement le plus important du Clan, quitta son refuge derrière des tissus flottants et s'avança vers le Chef des Dissidents d'une démarche fière et légère, son corps plus fin que l'Orc de la Jungle mais son visage imberbe, aux traits fins.  

Garkach posa ses yeux sur l'Orc avançant dans une tenue plus libre que les autres orcs, portant des jambières en tissus épais, s'enroulant finalement dans ses bottes en cuirs, il était torse nu en dévoilant des traces de griffures diverses sur celui-ci, malgré sa peau cramoisie. Magräm s'inclina alors devant le Chef des Dissidents avant de se présenter :

"-Puissant Garkach, nous avons entendu parler de vous depuis peu mais vos exploits ne nous sont point inconnu. Je me présente, je suis Magräm, Prévôt de Crique-Au-Sable et je représenterais la parole du Clan que nous servons ici."

L'Exilé observait l'Orc toujours mais n'était pas réellement surpris, il avait étudié ce clan et savait qu'il manquait le Prévôt à cette assemblée et se doutait que celui-ci l'observait ailleurs. Mais son allure lui plaisait plus que celle des autres Émissaires car celui-ci sentait l'assurance et la force.
Finalement, le Prévôt s'approcha de la table, saluant les Émissaires avec un sourire charmeur, digne d'un politicien tandis qu'il prenait finalement un verre de vin, léger et frais, puis se tourna vers Garkach.

"-Vous venez à nous avec les armes en mains, Chef des Dissidents mais vous nous dîtes venir en sauveur ? Vos paroles sont prometteuses mais ne sont-elles point qu'un simple rêve ? Nous n'avons aucuns conflits avec les Nains, pourquoi nous dresserions contre eux pour ces Ours-hurlants ?"

Non, finalement Garkach ne l'aimait en rien. Cet Orc était arrogant et le Chef ressentit une terrible envie de pousser un hurlement et de lui trancher la tête mais en soufflant doucement et cherchant le calme, Garkach se força à continuer de discuter diplomatiquement.

"-Les Dissidents ne possèdent aucunes terres, Prévôt, nous marchons ensemble jusqu'à nos frères en montrant notre force. Sont-elles un rêve ? Vos Chevaucheurs ont vue ce qu'il en est, grâce aux connaissances que nous avons trouvé chez les Ours-hurlants, les Humains et les Griffes-rouges par un de vos Ingénieurs, nous avons crée des machines de guerre pouvant écraser une armée d'un souffle.
Nous possédons des armes d'aciers, que nous avons crée en songeant aux Humains qui possèdent tous cela sur eux mais en mélangeant avec la façon de faire des miens pour qu'en plus de protéger, elles tuent.
Nous pouvons bâtir des forteresses en une journée seulement, prêt à résister aux assauts ennemis tandis que nous pouvons nous équiper en engins de sièges en seulement quelques jours. Et ce savoir, ne demande qu'à être partager entre les nôtres, en échange de leurs services.
C'est à dire, vaincre les ennemis de touts les Clans orcs pour montrer la domination de notre race sur nos ennemis ! Qu'ils soient communs ou non.
"

Magräm haussa un sourcil d'un air hautain, comme un Père écoutant des bêtises de son Enfant mais ce fut à cet instant que Känh s'avança sans en demander le droit, ce qui chez Garkach était dangereux car cela démontrait de la force de volonté mais une bêtise valait la mort.

"-Je confirme les paroles du Chef de Clan, Prévôt. Les Dissidents que nous avons observé, possèdent des armures solides, aux boucliers épais et aux nombreuses pointes. Nous pouvions également voir, derrière des rangées de soldats organisés, d'imposantes ombres de machines comme nous n'en avons jamais vue.
-Vraiment...?"

Känh hocha doucement la tête, le visage sérieux tandis qu'il observait son Prévôt dans les yeux sans gène puis finalement Magräm hocha la tête et reporta son attention avec plus de sérieux sur Garkach qui se tenait droit et fier, ses muscles imposants visibles comme son arme.

"-Que feriez-vous si nous refusons cela, Chef de Clan ?
-Mon armée vous écrasera, votre démocratie tombera et nous construirons nos terres dans vos ruines tandis que ceux qui vous servent, nous jurant loyauté, vivrons dans le futur que nous préparons à bâtir pour la race.
Mais je ne désire pas en arriver là, votre démocratie, vos cultures et votre ouverture seraient essentielles pour les Dissidents, Prévôt. Nous vaincrons les Nains mais nous devrons également nous préparer à oublier des vains préjugés d'autrefois pour former de nouvelles alliances. Après tout, un certain Royaume Nain est allié à mon Clan.
"

Les yeux du Chef brillèrent soudainement, comme si les flammes de la guerre s'y reflétaient alors qu'il observait le Prévôt doucement, celui-ci réfléchie quelques instants puis observa les siens qui lui hochèrent la tête.

"-Nous allons débattre de cela, vous pouvez attendre notre réponse en dehors de la salle, Chef de Clan..."

Garkach gronda légèrement en saluant l'assemblée puis quitta la salle au côté de Känh pour patienter en dehors de la terrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   Mer 15 Avr 2015 - 17:34

Tandis que le Chef des Dissidents quittaient la salle, les différents émissaires se lançaient des regards inquiets. Ce ne fut que lorsque la porte de la ferme se referma que les éclats de voix se firent entendre dans la terrasse. Ils avaient eu vent des rapports sur les Dissidents et ils savaient que si une Guerre éclatait, même avec une victoire assurée, ils en payeraient le prix fort. La peur semait le chaos et ce n'est que par Magräm qu'il cessa de s'étendre.

"-Mes amis, calmez-vous ! Nous ne pouvons céder à la panique, ce n'est pas ainsi que nous pouvons choisir le bon choix pour les nôtres, avec Sagesse.
-Que proposez-vous donc alors, Prévôt !"

Magräm fronça les sourcils tandis qu'il songeait à la situation qui était des plus critiques. Il n'aimait guère cet Orc venant de la Jungle mais celui-ci ne semblait pas quelqu'un complotant réellement. A vrai dire, il était plutôt le contraire en ayant dit directement ce qui se passerait en cas de refus.
Prenant un fruit, il le tournait entre ses doigts tandis que les Émissaires l'observaient, patientant que le Prévôt, signe de sagesse et d'intelligence, trouve la réponse à leur problème. Un compromis serait le plus juste, finalement, se dit-il en songeant aux paroles brutales de Garkach.
Celui-ci désirait des terres et des ressources pour les siens, pour sa campagne tandis qu'il proposait de régler les assauts de ces Nomades sur le Clan. Mais il exigeait également que Clan le rejoigne ou se plie devant les siens, ce qui n'était pas envisageable aux yeux de Magräm. C'est alors qu'un plan se dessina dans ses pensées.

***



Garkach patientait les bras croisés sur son torse musclé tandis qu'il observait le Chevaucher avec attention, notant chacun de ses faits et gestes. Ils n'avaient pas échangé de mots mais les deux s'observaient avec attention en ne baissant pas les yeux. Le temps passait lentement mais les deux Orcs semblaient ne point en être déranger alors que le Soleil s'abaissait vers l'horizon.
C'est alors que les Portes s'ouvrèrent à nouveau, les invitant à entrer dans la pièce. Garkach avança en avant d'un pas déterminé, grognant à chacun d'eux dans le cliquetis de son armure jusqu'à faire face au Conseil.

"-Quel est votre décision ?
-Nous refusons de rejoindre votre marche cependant...Nous sommes prêt à vous offrir des terres et un droit de passage, ainsi qu'un partenariat économique. Vous pourrez ainsi trouver vos ressources auprès de nous, en échange de paiement à condition que vous repoussiez les nomades, Chef des Dissidents."

Garkach gronda férocement tandis qu'il écoutait le Prévôt parlait, ce n'était pas ce qu'il avait espéré mais il se tut soudainement alors qu'il songeait aux paroles de l'Orc. Garkach était ici car il avait toujours réfléchi rapidement, un talent lui donnant la chance d'avoir survécu dans la jungle et bien ailleurs.
Commençant les cents pas sous les regards étonnés des Emissaires vis à vis du Prévôt qui lui, observait avec attention l'attitude de l'Exilé, Garkach réfléchit à l'offre avant de finir par s'arrêter devant celui-ci.

"-Les Dissidents accepteront, seulement si vous accordez un accès à l'eau. Celle-ci est importante et nous manque dans ce Désert...
-Hm...Soit. Nous sommes prêt à l'accepter en échange de votre aide. Cela me semble juste."

Garkach hocha alors la tête, dévoilant ses crocs dans un sourire féroce tandis que quelques Émissaires semblaient ne pas partager l'accord du Prévôt mais la majorité était pour, et c'était elle qui comptait chez ce Clan.
Écrivant les closes du contrat, le Prévôt demanda au Chef des Dissidents de les lire pour vérifier qu'elles étaient toutes bel et bien présentes. Une fois fait, il signa alors que Garkach y déversa son propre sang en grognant.

"-Je suis content que nous n'ayons point à en finir par la guerre avec les nôtres, sachez que j'espère y voir une alliance durable dans un avenir plus lointain.
-Qui sait ? Si vous nous aidez, nous vous aiderons en retour, Chef des Dissidents. A présent, vous pouvez prévenir vos Soldats de notre accord, nous attendrons vos résultats envers les nomades avec impatience.
-Vous ne serez point déçu, Griffes-rouges."

Grondant tandis qu'il se redressait, Garkach devoila ses crocs dans un sourire sauvage tandis que le sang à venir, semblait le satisfaire. C'est alors qu'il quitta le Palais avec ses soldats d'un pas de fer, sous la surveillance de Khän et des autres chevaucheurs pour une longue marche dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   Jeu 16 Avr 2015 - 8:55

Le voyage durerait encore une journée dans les étendues sableuses qui faisaient la terre des Griffes-rouges. Khän et les Chevaucheurs avançaient en avant tandis qu'ils observaient les Dissidents avançaient derrière eux d'un pas toujours aussi déterminé. Ces étrangers avaient ce mérité, ils survivaient et résistaient aux chaleurs du Désert tandis que Garkach, leur Chef, avançait d'un pas imposant en observant le paysage.
Garkach ne cessait de réfléchir à l'accord qu'il avait passé avec les Griffes-rouges tandis qu'ils marchaient dans les dunes, évidemment il n'avait pas été des plus ravis par celui-ci mais pour l'heure, cela semblait plus sage ce disait-il. Mais pour l'heure, seulement. C'est le coup d'épaule d'un Orc à la peau marron, dans une armure des plus tribales malgré les nouvelles plaques que portaient les Dissidents. Il avait de la peinture sur son visage, des signes de guerres et chamaniques.

"-Nous étions ici, pas pour marchander mais soit pour rassembler ou écraser, Garkach ! Tu avais promis des conquêtes, pas de négocier comme des faibles !"

Garkach dévoila ses crocs en grondant d'un air menaçant vers l'Orc qui ne cilla en rien, l'observant toujours dans les yeux. Normalement, un Orc connaissant l'Exilé aurait plié le dos et reculé mais celui-ci n'était pas comme ça. Il était Klärg Raserre, un des Orcs les plus dangereux de la Jungle en cause ses connaissons dans les poissons et son agilité.

"-J'ai accepté de suivre un Guerrier, pas un diplomate ! Tu nous mènes en bateau ! Où sont tes promesses de conquête !"

Garkach se tourna d'un geste vif, saisissant l'Orc par le cou en le soulevant au-dessus du sol en grognant, autant de rage que d'effort alors que les autres Dissidents s'arrêtèrent pour observer la scène. Les Chevaucheurs restèrent cependant à l'écart, observant avec curiosité du haut de la dune.
Le repoussant d'un geste violent dans le sable, le Chef s'approcha de lui, le collant au sol avec le poids de son genou dans l'abdomen et lui saisit le crâne, murmurant à ses oreilles d'une voix sombre :

"-Tu es idiot si tu n'as pas compris ce qui allait arriver, Klärg...Nous allons être de bons alliés et lorsque nous serons assez proche, nous prendrons ce clan dans le sang et l'acier..."

Relâchant l'Orc, Garkach gronda en roulant des épaules avant de se détourner de celui-ci et reprendre la marche sous les regards impressionnés des Chevaucheurs. Klärg réfléchit quelques instants avant de finalement sourire méchamment en ayant compris ce que son Chef pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Marche d'acier [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Marche d'acier [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gajeel Redfox, Dragon Slayer de l'Acier ! [Terminée !]
» [CDA n°1] Les cavaliers de la Marche! ["Terminé"]
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Les Steppes ardentes-