­
 

Partagez | 
 

 Te souviens-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilandrile Al'Sharam
Cœur cendré
Cœur cendré
avatar
Philosophie : Libertarisme
Divinité(s) : Solarim / Phélemée
Faction ou Clan : Clan Solgrem

Attributs
Races: Éladrin
Réputation:
900/5000  (900/5000)
Adage: Je ne suis la destinée que parce que c'est celle que j'ai choisi.
MessageSujet: Te souviens-tu ?   Mar 24 Mar 2015 - 11:59

Bélin... Cela faisait un certains temps que je n'y étais pas revenu. Étrangement, je me dis que ce n'est pas plus mal d'avoir attendu. Je suis revenu pour quelque chose en particulier. Une idée, non plus un besoin en vérité. Cela fait maintenant plusieurs années que j'ai eu envie de la revoir, mais je n'ai jamais osé franchir le pas. À croire que plus les gens sont âgés et moins ils sont courageux. Je l'ai regardé évoluer au fur et à mesure du temps qui passait. Je l'ai regardé avancé dans la vie, se construire une vie. Seulement j'ai l'impression qu'elle n'a toujours pas gérer certains problèmes. Je ne peux pas lui ne vouloir d'un autre côté, je n'ai pas plus gérer correctement les miens. J'avais réussis à gérer plus ou moins mes problèmes, cependant j'avais encore un peu de souci à me considérer de la famille. J'étais d'ailleurs passé les voir avant de partir à sa recherche. Mes frères m'avaient légèrement disputer, c'était bien mieux que la fois d'avant ou j'avais presque reçu une correction de leur part. Ma mère adoptive m'avait bien fait comprendre que je ne venais pas assez souvent et qu'elle n'était pas tout à fait d'accord. Elle m'avait d'ailleurs bourrée la bouche de gâteaux qu'elle venait de faire et j'avais dû accepter d'en prendre dans un petit sac pour éviter de la vexé. Mon père quand à lui m'avait fait un grand discours sur mes responsabilités et sur le fait que je laissais tomber la famille ce qui n'était pas digne d'un Éladrin et il m'avait ensuite pris dans ses bras.

Ce souvenir me faisait encore sourire et je devais avouer que ce n'était pas plus mal parfois de dérider mon visage. Je n'étais pas encore très douée, mais je m'améliorais quand même avec le temps. Cependant il y avait des moments où j'avais quand même envie de passer du temps avec mes parents, avec ma famille. Au fond de mon cœur, je les aimais plus que tout au monde. J'avais seulement envie de les préserver de moi, de ma façon d'être, de mes réactions parfois bien trop différentes de ce qu'elles devaient être d'origine. Quand on parlait de famille, j'avais tendance à m'emballer, à m'énerver, à changer de sujet et m'en aller finalement pour ne plus rien entendre et ne rien dire. J'étais pourtant plus âgé maintenant, j'avais grandis depuis, pourquoi... pourquoi ne pouvais-je pas agir comme quelqu'un de normal. Pourquoi ne pouvais-je pas passer outre ce blocage ? Je n'en savais rien, mais ce que je savais c'était que je marchais dans Hydrasil avec ce genre de questions qui me taraudaient l'esprit.

Mais mes pas n'étaient pas désintéressés, oh que non. Ils n'étaient pas désintéressés. Ils avançaient certes à leur grès, mais toujours vers le même endroit. D'abord cette maison. Cette immense maison qui semblait vide et inoccupé. Je l'avais regardé de nombreuses heures, me demandant bien comment elle faisait pour vivre dans ce genre d'endroit, toute seule. Comment pouvait-on vivre tout seul tout le temps ? Question idiote Lil, tu ne faisais que cela depuis des années et au rythme ou ça allait, tu allais probablement finir seule. Je secouais la tête comme une crétine et finalement je pris la direction de l'autre endroit où je pourrais la trouver. Je trouvais appuie contre l'arbre plus proche, l'arbre dans lequel visiblement son animal de compagnie prenait souvent ses aises. Je l'avais rencontré quelque fois, mais sans plus. Je ne pouvais pas dire que je pouvais lier quoi que ce soit avec qui que ce soit sachant que je ne restais pas longtemps au même endroit. Je soupirais doucement, une douce brise soulevait désormais mes mèches de cheveux. Une longue natte grise se posait encore sur mon épaule. Il était certain d'une chose, je dépareillais dans cet univers totalement vert et marron alors que j'étais grise, entièrement grise. Je restais là, m'asseyant sur une branche pour pouvoir attendre plus tranquillement. J'espérais qu'elle arriverait rapidement.


Couleur de parole : #336666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliaë Asiniël
L'Empathique
L'Empathique
avatar
Âge : 31
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2720/5000  (2720/5000)
Adage: Mes actes peuvent vous paraître obscur, mais ils sont ce qui me détermine.
MessageSujet: Re: Te souviens-tu ?   Sam 28 Mar 2015 - 6:23

La journée n'avait rien de bien calme comme d'habitude soit dit en passant. Cela faisait des jours que je cherchais quelqu'un qui je n'arrivais pas à trouver et finalement aujourd'hui j'avais enfin eux une piste qui valait le coup d'être suivit, ce qui n'était soit dit en passant pas si simple si on y regardait bien : elle était prête à embarquer sur un bateau. J'en avais fait part à la personne et finalement avec elle nous étions aller voir et avions trouver celui qu'elle cherchait. S'en était suivis une explication hors norme que je ne dirais pas, parce que pour être honnête ça ne me regardait pas, mais j'avais finalement ramené l'autre homme à la maison parce qu'il était on ne peut plus épuisé et totalement perdu. J'avais finis par devoir lui remonter le moral ce qui m'avait prit des heures et je n'avais rien pu faire d'autre durant ce temps. Ce n'était pas que je trouvais cela ridicule ou autre, que je trouvais que cela me faisait perdre mon temps, bien au contraire, ça me permettait d'aider et j'adorais cela. Cependant j'avais d'autre petites choses à faire, surtout que j'étais partis pendant un bon moment et que dés mon retour de nombreuses personnes étaient venus me voir.

J'avais parfois l'impression d'être une attraction. On venait vous voir pour des choses ridicules par moment. Des petits vols, des petits problèmes qui aurait pu être résolus d'une toute autre façon. Sans le concours d'un enquêteur, mais comme l'enquêteur savait se battre, qu'il savait ce qu'il avait à faire et donc qu'il le faisait rapidement et bien, on le lui faisait faire. Je n'avais par moment pas envie de faire ces petits boulots, mais dans un sens, cela faisait aussi partis de mon travail. Permettre au citoyen de cette ville de pouvoir régler leur problème. J'aurais aussi aimer pouvoir me pencher sur les miens, parce que sérieusement, j'en avais assez de toujours m'occuper des problèmes des autres sans jamais m'occuper de ceux qui me concernait. Je soupirais doucement alors que l'homme me faisait un dernier au revoir. Je rentrais dans la maison, récupérais mes affaires et me dirigeait directement vers le cabinet.

Une fois dedans, je finis par faire mes papier. Ahh papier, quand est-ce que j'en aurais terminé avec cette paperasse. Pourquoi fallait-il d'ailleurs toujours que je remplisse des tas de papiers d'ailleurs ? Peut-être pour garder une trace de ce que tu fais pauvre idiote. Et une réflexion inutile détruite à néant par mon cher esprit. Un sourire se posa sur mes lèvres et finalement je finis par ressentir quelque chose. Étrange sentiment que celui qui me venait là. Il semblait que ce cœur avait vécu des années et que derrière ce marqueur se cachait une personne que je n'avais pas vu depuis des années. Une personne qui venait constamment mais qui ne restait jamais. De quoi donc avait-elle peur ? Peut-être du fait que je ne la reconnaisse pas. Cependant je ne pouvais pas la louper. Je finis par poser mes papiers et sortir de la maison. Je savais qu'elle était là, malgré le fait que je ne la voyais pas.


« Tu compte rester cette fois-ci on bien t'enfuir une nouvelle fois reste une possibilité ? Non parce que ça ne me dérange pas du tout que tu reste tu sais. »

Je souris doucement et finalement, je ressens de l'amusement. Une tête grise sort de derrière l'arbre, une grande et belle jeune femme s'avance vers moi et je lui souris doucement.

« Cela fait des années, mais tu n'as pas changer, je t'envie un peu. »

Je m'approche et sans crier gare, je la prends dans mes bras. Quelques minutes sont supplémentaire pour sentir ses bras m'enserrer et finalement après un moment, je la relâche.

« Allez viens, entre. On a pas mal de chose à se raconter n'est-ce pas ? »

Je sais qu'elle aussi le pense. Depuis ce jour, j'étais toute jeune, mais je m'en souviens parfaitement. Depuis ce jour j'ai attendu sa visite, mais elle n'est jamais resté assez longtemps. Je la fais asseoir et la regarde tranquillement. Le temps a passer pour moi, mais pour elle, j'ai l'impression qu'elle n'a pas changé et je crois que ce n'est pas qu'une impression. Je suis heureuse de la voir, tellement heureuse. Après Eiris, voilà qu'elle aussi se décide à venir.

« Alors Lilandrile, comment ça va ? »

Une question banale pour certains, mais importante pour nous deux.


De tous les chemins que j'ai suivis, celui que j'ai pris est sans doute le plus long. Mais je m'y conformerais, parce qu'il me mènera là où je dois me rendre !

Eliaë écrit en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Te souviens-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Souviens toi l'été dernier ― Alaska & Danjel
» [quête] Ce dont je ne me souviens pas. [terminée]
» Lucie Frot- Je me souviens il me semble, des jeux qu'on inventait ensemble... [TERMINE]
» Je suis venu, j'ai bu, j'me souviens plus...
» Gaby ❖ Clara, te souviens-tu de nos envies, de ces photos où tu souris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin :: Hydrasil-