­
 

Partagez | 
 

 Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Mar 10 Fév 2015 - 17:23

Une araignée descendait le long de la joue du soldat nain, Nôror. Seule une grimace vint témoigner de sa gêne. Aucun mouvement brusque, signe d'apeurement ou d'énervement, ni de juron. Rien. Il faisait montre d'une discipline de fer et pour cause : le moindre acte inconsidéré pouvait trahir leur présence. Ce n'était pas une bonne idée quand on se trouvait à quelque pas d'un camp orc. Surtout si on était que trois pour faire face à plus d'une quinzaine d'orcs armés et plutôt belliqueux. Leur vie ne tenait qu'à un fil, ils le savaient tous : ils n'étaient pas là par hasard. Ça leur avait pris beaucoup de temps et de patience pour parvenir ici sans se faire voir. Ils avaient dû louvoyer entre des dizaines de camps d'orcs. La Jungle Noire en fourmillait en ce moment, c'était d'ailleurs la raison même de leur présence en ces lieux. Une guerre grondait et eux était là pour venir pêcher des informations. Enfin, pour ramener un orc détenteur d'information : d'autres se chargeraient de les extirper.

Une mission d'une importance extrême qui justifiait de rester accroupi, camouflé et barbouillé de terre des heures durant. Ce n'était pas le genre de mission où l'on pouvait foncer dans le tas. Une approche un peu plus subtile était requise. Déjà, n'importe qu'elle cible ne convenait pas. Sinon, voilà bien longtemps qu'ils seraient chez eux bien au chaud. Il avait fallu d'abord choisir un camp, ce qui représentait plusieurs jours de travail et d'observation laborieuse, sans compter les déplacements quelques peu entravés par la présence des ennemis. L'un des éléments déterminants pour ce choix était : un camp assez éloigné des autres pour, que si des renforts étaient appelés, ils ne leurs tombent pas immédiatement dessus. Et qui, accessoirement, leur permette de partir avec leur charge sans avoir à nouveau à slalomer entre les campements. Mais il fallait aussi qu'il soit assez imposant pour abriter un lieutenant ou autre grade qu'ils se donnaient. Ramener un quelconque sous fifre aurait gâché les efforts déployés.

Donc les voilà, à attendre et observer, après avoir élu le groupement adéquate. Il était composé très exactement de dix-sept orcs. Tous armés, plus ou moins bien. Certains en train de fabriquer des armes de toutes sortes autour d'un feu quand d'autres étaient en exploration ou à la chasse. Ils avaient compté quatre feux, et presque autant de tente. Celle qui les intéressait particulièrement se trouvait au centre. Légèrement plus grande que les autres, centre de nombreux allés et venus d'orcs d'autres campements. Là où des décisions se transmettaient, se prenaient. Une cible difficile d'atteinte. Ça faisait déjà un jour qu'ils l'observaient, notaient les déplacements, les occupations de chacun, regardaient tout attentivement afin de mettre en place la meilleure stratégie.

Toutefois le temps de la réflexion était passé, ils ne pouvaient plus repousser longtemps l'action où leur cible leur filerait sous le nez. Ces camps ne restaient jamais bien longtemps en place, ils étaient en constant mouvement. C'était décidé, le rapatrieur à leur tête ils agiraient à l'aube. Moment d’inattention et surtout un moment où la plupart dormait. Seuls ceux de gardes restaient. Ça leur laisserait qu'un court laps de temps pour agir avec le changement de garde. Bien trop court pour ce qu'ils avaient à faire, mais ils devraient s'en contenter.

Khaad s'exprima  de paroles à peine audibles, même pour leur destinataire, mais où la tension était quand même palpable.

-On fait comme prévu, chacun à sa position et pas de bavure.

Le trio se mit en mouvement aussi doucement que possible. Les bruits de la jungle accompagnant leur moindre geste. Le plan qu'ils mettaient en place était plutôt simple : la simplicité fonctionnait plus souvent que l'on ne pensait. Et puis, dans un plan alambiqué, il y avait beaucoup plus de choses qui pouvaient déraper. Il ne fallait pas non plus oublier l'élément de surprise ici présent : les orcs s’attendraient plus à une attaque de fauve qu'à une attaque de nains en cette heure et lieu. Autant dire qu'ils seraient bien démunis au premier abord.  

Le malheureux qui en ferait d'abord les frais était le garde côté nord-ouest. Seul un gros « thumb » marqua sa chute. Les éléments s’enchaînant correctement, le second garde non loin de là attiré par le bruit arriva et subit le même sort : une flèche en pleine tête. Pas le temps de donner l'alerte, tout juste si des borborygmes s’échappèrent de ses lèvres. De l'autre côté du camp la même scène se joua. L’escouade laissa les cadavres en plan, ils devraient être loin d'ici qu'on les trouve.

Maintenant, sauf comble de malchance, la voie était dégagée jusqu'à leur cible. Ils s’avancèrent tel des ombres entre les tentes et se faufilèrent dans la plus grande. Rapidement, Khaad se dirigea vers la masse ronflante de la futur victime, lui appliqua un bout de tissu imbibé de lotion soporifique sur la bouche avant de lui nouer en bâillon. Ils ne lui laisserait pas la possibilité de se réveiller. Ce serait déjà bien assez compliqué de le transporter ainsi. Une fois cela fait Nôror ce mit en mouvement tandis que l'autre gardait encore l'entrée de la tente. Avec l'aide du rapatrieur, ils préparèrent l'orc au transport : ils l'attachèrent tel un cochon sur une broche.  Leur cœur battait la mesure tandis qu'ils s'escrimaient à nouer les liens, faisant en sorte que le corps ne pende pas trop loin du bâton. Toujours pas d'alerte alors que les nains pliaient sous l'effort, un à chaque bout de la pique. Un troisième libre de ses mouvement et surtout de réagir en cas d'attaque. Avançant, maintenant, comme des ombres rampantes pour sortir du camp. Jusqu'où iraient-ils avant que l'alerte ne soit sonnée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Mer 11 Fév 2015 - 4:54

Le silence était pesant tandis qu'ils s'enfonçaient dans les ténèbres de la Jungle, portant l'Orc dans leurs bras, ils jetaient des coups d’œil partout tandis qu'ils percevaient chaque sons, surtout ceux de leur pas trop bruyant à leurs oreilles. La Jungle les entourait à présent tandis qu'il prenait un chemin contournant les autres campements des Orcs, la terre était humide sous leurs bottes, la végétation leur foutait le visage, s'accrochait aux vêtements. Mais ils avaient réussi leur mission pour l'heure, avec plus de facilité qu'ils ne l'avaient pensé. Peut-être la chance leur sourirait-elle jusqu'au bout de leur périple, finalement ?

Puis comme le hurlement d'un Dragon fondant sur une Ville, un cor de guerre retentît dans la jungle, un autre lui répondit alors. Des dizaines de cors sonnèrent tandis que des hurlements de rages se firent entendre loin dans les campements. Puis le silence revînt. Les nains ne bougeaient plus, les sens aux aguets puis Khaad grogna vers ceux-ci :

"-On se bouge, les gars. Ou on est mort !"

Les autres hochèrent la tête, entièrement d'accord avec leur Chef puis les Nains prirent une cadence plus rapide, désirant mettre le plus de distance entre eux et les Orcs. Ils marchèrent rapidement entre fougères et ronces, plusieurs animaux de la Jungle fuyant ce petit groupe tandis que l'Orc qu'ils portaient, ronflaient toujours. Les heures défilaient mais le temps semblait suspendu pour les Nains. Puis alors que leur souffle était court, des tambours résonnèrent dans la jungle.

***


Lorsque les cors résonnèrent, Bargrim gronda sombrement. Les Sentinelles arrivèrent en courant comme si leur vie en dépendait, ce qui était sûrement le cas, et saluèrent leur Seigneur de Guerre. L'un d'eux s'approcha alors en tendant une flèche vers le vétéran qui la saisit :

"-Le campement frontalier a été attaqué, Seigneur de Guerre, nos gardes y sont tous morts et le Lieutenant Sangre-Coeur est porté disparu !
-Des Nains...Ce sont des nains qui nous ont lâchement attaqué.
-Des Nains osent nous attaquer ?!
"

Les sentinelles grognèrent tandis que la haine des nains revenait en force. Bargrim lui restait calme, une vie de guerre vous l'apprend à l'être, si vous y survivez. Seul des Nains oseraient venir ici et attaquer des Orcs et capturer un Lieutenant. Ils voulaient des informations, ils en auraient. Bargrim grogna en souriant en coin, son Chef avait eu raison, encore une fois. Un hurlement explosa dans la hutte derrière le Seigneur tandis que la fourrure qui servait de porte vola, laissant le passage à un Orc plus petit et moins musclés que le Seigneur de Guerre, dont les traits étaient plus félins qu'Ours mais dont la force et la férocité n'avait pas d'égale. Leur Chef, Garkach fils de Malork le traître.

"-Les Nains n'ont pas perdu leur temps, sonnez les cors ! Que tous sachent que nous avons été attaqué par ces lâches !
-A vos ordres, Chef !
"

Les sentinelles filèrent alors rapidement vers un des cors du campement, soufflant de toutes leurs forces dedans. C'était le signal tant attendu, celui de la guerre. Alors que les cors se répondaient les uns les autres, Garkach s'approcha de son Seigneur et se posta à ses côtés.

"-Tu avais raison, ils sont arrivés.
-Les temps changent, Bargrim, nous inquiétons les autres peuples et à juste cause. Je prendrais la tête d'un groupe pour retrouver ces Nains...Et je ferais en sorte que l'un d'eux, ramène les informations qu'il faut aux siens.
-Et les autres ?
-Nous manquons de crâne pour nos piques, Bargrim. Nous en aurons prochainement de nouveaux.
"

Garkach dévoila ses crocs en souriant d'un air mauvais tandis qu'il avançait vers les guerriers se rassemblant déjà au centre du campement. En levant sa hache, il poussa un cris de guerre vers ses guerriers, ses orcs.

"-Vingt des vôtres me suivront, vingt partiront à la chasse aux Nains à mes côtés ! Frappez les tambours, que nos ennemis tremblent !"

Les orcs acclamèrent leur Chef, levant leurs armes en réponses tandis que Garkach marchait vers eux, choisissant ceux qui l'accompagneraient. Il décida de s'accompagner des plus rapides, les chasseurs du Clan qui étaient essentiellement des femelles. Armés de haches et de lances, ils marchèrent vers la Jungle puis lorsqu'enfin, la piste des fuyard fut trouvé, ils partirent à leur trace en courant tandis que les tambours étaient frappés dans le campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Jeu 12 Fév 2015 - 3:54

Les cris des cors leur glacèrent les sangs. Ça y était, la chasse était ouverte. Ça n'avait pas traîné. Quelques heures d'avancées dans cette jungle, autant dire rien quand on transportait un balourd d'au moins deux fois son poids et qu'on devait slalomer entre les branches, les lianes et les racines. Ces énormes racines qui les obligeaient parfois à dévier de leur route.  Ce fut d'ailleurs face à l'une d'elle qui se figèrent lorsque le son retentit. Tel des statues, ils ne reprirent vies qu'aux paroles du meneur :

-On se bouge, les gars. Ou on est mort !

La course poursuite où le trio semblait partir perdant était déjà entamée. Penser ne serait-ce l'espace que d'un instant qu'il devancerait leurs ennemis était absurde. Ce n'était certainement pas comme ça qu'ils s'en sortiraient, ni en les semant. Essayer de semer un orc dans sa forêt natale revenait à essayer de faire changer d'avis un nain après qu'il eut pris une décision. C'était tout bonnement impossible. Bien sûr, ils le savaient, mais ce n'étaient pas la même chose que de se retrouver dans la situation.

Malgré toute la pression, peut-être grâce à l’adrénaline, ils arriveraient à faire ce qu'il fallait : se battre, annihiler la première vague d'attaque et par dessus tout sortir de la jungle, rejoindre les montures, et les renforts qui les attendaient. Ceux-là même que chacun regrettait de n'avoir pu amener avec eux dans la jungle. Bref, avant d'en arriver là, les nains allaient s'amuser avec les orcs. Ils avaient laissés quelques surprises sur leur piste. Quelques pièges, rien de mortel, ils n'avaient pas le luxe de pouvoir s'arrêter longtemps pour en faire des aussi élaborés.

Toutefois, Khaad après avoir passé le relais à Duerïn, le second nain, et de les avoir intimé de continuer sans s'arrêter,  était resté en arrière pour préparer le terrain.  Des pièges au sol fait de liane, là pour les ralentir et avec de la chance leur tordre les pattes. En étant réaliste seulement deux ou trois risquaient de se prendre les pieds dedans, après les autres seraient plus attentifs. Mais cette attention même aller les ralentir, on courrait moins vite quand on devait faire attention où l'on mettait les pieds. Il aurait de loin préférait creuser des fosses où certain serait allé ce casser le cou mais bon.... Un petit compromis avec le temps lui avait permis d'en installer quelques uns qui leur mettraient la tête à l'envers.

Une fois le travail accomplis, il ne restait plus qu'au meneur à rattraper son groupe. Chose aisée pour lui qui n'avait pas de poids à porter. Il ne restait rien à faire que de poursuivre le chemin, essayant de battre le rythme des tambours. Nulle pause n'était prévue, c'était des nains endurcis et endurant. Et surtout pas suicidaire.

-On peut arrêter de leur laisser notre piste. Les pièges sont en places leur annonça Khaad avec un petit rictus mauvais.

Les soldats s’esclaffèrent un peu plus qu'ils ne l'auraient dû à cette annonce. La pression montant tandis que les tambours continuaient inlassablement.

-On sort de là ! Préparer vous à avoir les pieds mouillés !

Des grognements lui répondirent. C'était un pari risqué d'emprunter la rivière mais qui en valait la peine : si l’embranchement permettait de disperser un tant soit peu les poursuivants ce serait toujours ça de pris lors de la confrontation inévitable. Dans le lit de la rivière, aucune trace ne permettrait de dire de quel côté ils avaient bifurqués. Même en connaissant la destination des nains impossible de savoir avec certitude leur choix.

Le trio, ou le quatuor si l'on comptait l'orc inconscient, sortirent de là quelques kilomètres plus loin. Le bruit des tambours toujours dans leur dos, se faisant plus oppressant que jamais. Il était temps de monter une petite embuscade. Les deux archers se camouflèrent tant bien que mal dans un buisson, la masse ronflante entre eux deux. Près à repartir rapidement en cas de besoin. Le Chasseur se positionna non loin de là, une dague à chaque main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Jeu 12 Fév 2015 - 6:01

Sous le tonnerre des tambours, ils fondèrent dans la Jungle avec une rapidité digne d'un lynx, ils ne portaient que des armures légères, de cuirs et de mailles et ils connaissaient cette Jungle comme personne. C'était après tout leur terre natale, celle où ils combattaient. Garkach préférait que la troupe s'organise plutôt que foncer stupidement, comme les meutes de félins, il envoya cinq éclaireurs en avant tandis que trois iraient de chaque côtés du groupes pour trouver d'autres pistes possibles et élargir le périmètre de traque. Les autres restèrent auprès du Chef et ne cessèrent de courir dans la Jungle tandis qu'il prenait la tête.

Les orcs ne s'arrêtaient devant rien, ni personne ainsi les énormes racines n'étaient pas un obstacle, les orcs grimpaient sur celles-ci, sautaient au-dessus ou les taillaient simplement. Les tambours ne céssaient point mais ils se faisaient de plus en plus loin lorsque le Chef arriva auprès des éclaireurs qu'il avait envoyé en avant. Sur les cinq, trois étaient au sol en grognant de douleur, l'un d'eux avait un os qui sortait de ses chairs au niveau du tibias et perdait du sang. "Maudits Nains..." Levant le bras vers les deux autres qui étaient encore debout, il leur ordonna silencieusement de continuer en avant tandis qu'il s'approchait d'une des orcs dont la cheville semblait sévèrement tordu.

"-Pardonnez nous, Chef, ces nains nous ont tendu des pièges...
-Que cela vous serve de leçon, Soeurs, Frères. Ne sous-estimez jamais la proie, surtout quand sa vie est en jeux
."

Garkach se releva tandis que l'Orc dont l'os était brisé, poussait un grognement d'agonie. Le Chef l'observa et s'approcha de celui-ci, posant une main sur le front de l'Orc et lui grogna doucement à l'oreille.
"-Tu ne pourras plus combattre, ni me servir et nous ne pouvons nous occuper d'un blessé maintenant. Le comprend-tu...?
-Accordez moi une mort rapide alors...Chef...Arg...
"

Garkach observa le chasseur du coin de l'oeil tandis que sa main restait sur le front de l'Orc et hocha la tête, silencieusement, il ressentit un profond respect pour le Guerrier qui démontrait autant de bravoure. Le coup fut brutale mais rapide, lui brisant la nuque tandis qu'il accompagnait le corps en l'allongeant sur le sol.

"-Qu'on me trouve ces Nains ! Et ne les sous-estimez plus, est-ce compris ?
-Oui, Chef !
"
Les orcs reprirent alors leur course dans la jungle tandis qu'ils savaient se rapprocher de leurs proies. Ils ne fatiguaient point, ils avaient l'habitude des courses dans la jungle pouvant durer des jours sans repos lorsqu'ils chassaient. Cependant, en arrivant devant une Rivière, le Chef ne put s'empêcher de trouver ces Nains extrêmement rusés.

***


Les Nains étaient cachés dans les fougères et les herbes de la Jungle, parfaitement camouflé dans les ténèbres de celle-ci. Hormis un ronflement qu'un des Nains tentaient d'étouffer, rien n'aurait pu prévenir une embuscade. Le Chasseur était près tandis qu'ils tenaient dans chaque mains ses dagues mais quelque chose semblait ne point lui aller.

"-C'est trop calme..."

Le Chasseur se déplaça silencieusement pour se montrer à ses camarades, leurs faisant signe de faire le plus attention possible tandis qu'il observait les alentours. Soudainement, une puissante ombre passa dans les profondeurs de la Jungle devant le Nain, trop loin pour savoir ce que c'était mais le puissant grondement d'un tigre fit échos quelques instants. Un simple fauve...Et pourtant.

Soudainement, des lances volèrent dans les environs, se plantant au hasard dans la végétation, des lances orcs. Des cris de guerres retentirent tandis que les buissons, les arbres et les fougères comme l'eau, semblaient s'agiter sous la course d'orcs. Heureusement, il semblait que ceux-ci ne savaient pas exactement la place des Nains mais que ces chasseurs les aient suivi ne l'étonner guère. Les deux autres Nains n'hésitèrent pas, tirant les flèches qui filèrent vers les premiers orcs visibles, deux orcs tombèrent, l'un d'eux cependant n'était que juste blessé. Cependant, six orcs avancèrent toujours vers les Nains.

"-Prenez le Gros les gars ! On lève le camps !"

Les Nains n'hésitèrent pas, tirant encore des flèches rapidement qui ne firent qu'un blessé encore, ils saisirent l'Orc et prirent la fuite rapidement, utilisant leurs ultimes forces en s'enfonçant dans la jungle à nouveau.

***



Garkach observait devant lui, ses yeux sombres détaillaient chaque coins sombres de la végétation luxuriante de la Jungle, ses bras croisés sur son torse tatoué. Six orcs se tenaient auprès de lui, dans un endroit de la jungle plus dégagé en cause la rivière juste derrière les orcs. Celle-ci tournait pour rejoindre les autres rivières qui allaient se jeter à la frontière. Un point stratégique. Le souffle court après une course extrême dans la jungle, les Orcs semblaient attendre quelque chose.

Les Nains débouchèrent alors de la Jungle en portant le Lieutenant dans leurs bras, observant derrière eux tandis qu'il semblait que les Orcs ne les suivaient plus. Puis le Chasseur tourna son visage vers les Dissidents qui se tenaient en face d'eux tandis que les orcs hurlèrent derrière eux. Il observa rapidement les alentours, d'un côté, la rivière se déchaînait tandis que de l'autre, d'autres orcs sortaient des profondeurs de la jungle, l'un des groupes d'éclaireurs que Garkach avait envoyé. Il était cerné, la seule chance de fuir était la rivière, si ils ne se noyaient pas.

Garkach observait les Nains tandis que ses Guerriers se levèrent, prêt à combattre. Le Chef n'avait pas sous-estimé les Nains, envoyant autant de chasseurs à leur traque et en réfléchissant comme il l'aurait fait pour combattre une armée. Mais ils n'étaient que trois, ces Nains.

"-Laissez celui avec les dagues vivants ! Massacrez moi les deux autres !"

Garkach leva alors sa hache en poussant un cris de guerre et les Dissidents chargèrent vers les Nains en poussant également des hurlements, les armes en mains et la terre volant sous leurs bottes. 15 orcs chargèrent les Nains ainsi, cinq derrière eux, six devant eux avec leur Chef et quatre à leur gauche. La rivière grondait à leur droite, dangereuse et les rapides semblaient narguer les Nains qui se préparèrent à combattre pour leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Ven 13 Fév 2015 - 10:55

Après le calme la tempête, n'est ce pas ? Sans crier gare, des lances d'abord puis des ocrs ensuite arrivèrent pour débusquer la petite troupe. Quelque flèches de tirées, deux touchés et il était temps de battre en retraite. Le rapatrieur donna l'ordre de se replier. Peu d'orcs les suivaient et il en était inquiet, où avait bien pu passer le reste ? Il n'était pas assez imbu de lui-même pour croire que sa stratégie avait marché à ce point : cinq orcs qui les poursuivaient à ce stade c'était trop peu. Tandis que son inquiétude montait dans ses entrailles il dépassa le cortège plus lent, pris les devant pour voir ce qui les attendait. C'était la seule chose qu'il pouvait faire dans l'instant pour que la situation ne dérapât pas entièrement.  

D'ailleurs, ils n'eurent pas à aller bien loin pour que ses soupçons se confirment. Une scène aux conséquences sinistres s'offrit à la tête du groupe : six orcs leur faisaient face. Dos à l'une des branche de la rivière qu'ils avaient emprunté plus tôt. Prenant à peine le temps de se stabiliser sur les pieds Khaad tira ses deux dagues. Chacune alla se figer dans un orc en train de se redresser. L'une fit mouche au bon endroit : en pleine tête. L'orc touché n'eut pas l'occasion de se relever entièrement. Il bascula en avant après avoir, dans un dernier spasme, soulevé son pied pour tenté de reprendre son équilibre. La seconde s'enfonça dans le torse, ne blessant que sa victime. Cette dernière l'arracha d'un geste sec en grognant. Ces événements se passant au moment où leur chef donnait les ordres, un seul morceau de ceux-ci percuta dans le crâne du blessé : massacrez-les.

- Lâchez-moi ce poids mort et prenez vos arcs !


La phrase avait fusé en même temps que les dagues. Le rapatrieur ne s'était pas retourné vers eux, ce n'était pas le moment. Quatre orcs arrivaient latéralement, venant s'ajouter à ceux de devant et ceux de derrière. Dire qu'ils étaient dans de beau draps était un doux euphémisme. Nôror et Duërin agirent immédiatement, lâchant leur colis sans aucune délicatesse. Après tout on leur demandait de le ramener vivant, pas intact. Puis, ils se mirent dos à dos pour tirer sur les orcs venant d'en face et de derrière. Khaad se chargerait des quatres déboulant de leur gauche avec son urgosh. D'autres ocrs tombèrent dans la confusion, blessés ou tués. Et ce avant même que la réelle confrontation commence, celle du corps à corps. Les deux nain munis de leurs haches, les arcs inutiles délaissés au sol, se battant avec acharnement au côté du Chasseur noir.

Quelque chose clochait sérieusement de son côté : les orcs se battaient sans conviction, se bornant à se défendre. À peine avait-il une égratignure alors que ses camarades étaient déjà couvert de plaies. Un bref coup d’œil dans leur direction et les bruits de râles lui avaient été suffisant pour s'en persuader.  C'était un avantage indéniable : il avait eu trois orcs comme ça. Mais profondément troublant. Enfin, pas assez pour ralentir sa hache ni pour venir le faire douter quand il donnait ses coups. Celle-ci semblait danser, allant venant, bougeant à une vitesse étonnante. Seul leur souffle digne de phoques pouvaient couper l'admiration face à ces combattants.

Plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi, les nains se protégeant mutuellement contre cette masse d'orcs. Cette dernière se gênant à cause de son grand nombre ne pouvait profiter de cet avantage. Puis les choses commencèrent à basculer : les attaques toujours incessantes de leurs ennemis, quand un tombait, un autre prenait immédiatement sa place, eut raison d'un des leurs.

-Par Grungni !
S'exclama Khaad.

Rien à faire: ils avaient beau parer, renvoyer les coups ce n'était pas suffisant. Ils n'arrivaient pas à y mettre un terme. Pourtant, à aucun moment dans l'esprit des deux survivants, l'idée de laisser tomber ne vint. Il aurait été si facile de ne pas relever les bras si pesant, de s'écrouler au sol, de lâcher prise. Toutefois, ils ne le firent pas. Ils continuèrent grognant sous l'effort demandé, grimaçant et invectivant les orcs. Peut-être ce qui leur procurait le plus grand bien malgré la folie de l'action.

Peu de temps plus tard ce fut au tour de Nôror, il recula d'un pas de trop et trébucha sur les pieds du captif. Avant même qu'il ne soit totalement à terre, il reçut un terrible coup à la tête qui l'envoya dans les vapes. Ses chances d'en sortir étaient plus qu'incertaines. Il ne restait donc plus que notre brave nain pour faire face à plus ou moins cinq orcs d'après ce qu'il voyait. Face à lui se battant avec plus de vigueur que ses camardes, avec une réelle intention de tuer, celui qui avait pris la dague plutôt.  Bon combattant, il parvint à infliger une entaille au bras doit du nain puis à le sonner d'un coup à la tête. Le Chasseur se retrouva ainsi sur les fesses, le dos contre leur prisonnier et semi-inconscient avec un filet de sang lui coulant dans les yeux, . En aucun cas capable de savoir ce qui avait retenu l'orc si déchaîné de l'achever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Ven 13 Fév 2015 - 11:25

Lorsque les Orcs chargèrent, Garkach ralentit en les laissant passer devant lui, grognant devant cette scène. Les orcs hurlaient tandis que les Nains se rapprochaient, prêt à combattre face à cette horde d'orc. Le Chef des Dissidents n'aimait pas cela, si les Orcs arrivaient jusqu'aux Nains, ils allaient les massacrer sans en garder un vivant. Grondant, l'Orc saisit par le bras une Orque :

"-Passes le mot à tous, qu'ils encerclent les nains, les fatiguent et qu'ils attendent un faux pas de leur part.
-Bien, mon Chef !
-Surtout, vous m'en laissez un vivant !
"

L'Orque hocha la tête puis partit en courant plus vite que les autres orcs, passant le message aux capitaines des différents groupes. Le Chef lui restait en arrière, observant ses Orcs encerclaient les Nains qu'on ne pouvait même plus voir. Le vent soufflait, faisant flotter les fourrures à sa lourde ceinture de cuir d'où trônait le crâne d'un Nain.
Garkach comme les siens, haïssaient les Nains mais il devait reconnaître le courage et la force de ces trois là tandis que des victimes étaient en vue chez ses éclaireurs. Soudainement, un cris retentît dans la mêlée qui fit sourire férocement le Chef.

"-Par Grungni ! "

Cependant, c'est là qu'il devait agir et rapidement. Marchant d'un pas de prédateur vers les orcs qui se bousculaient et qui bataillaient avec les Nains, il n'eut qu'à gronder en approchant pour que les orcs laissent le passage devant lui. Il eut le temps de voir un Nain faire un faux pas et se faire tuer avant de poser les yeux sur un de ses guerriers, Trög, donnait un puissant coup de tête au dernier Nain vivant. Trög leva alors son arme vers le Nain, allant l'achever lorsque le Chef bondit avec l'agilité d'un Félin et lui saisit le bras, arrêtant le coup en grognant.

"-J'ai dit qu'on m'en laisse un vivant, Trög, l'aurais-tu oublié...?
-Grah ! Ils ont tué les nôtres, ce n'est que justice !
-Je ne me répéterais pas, écartes toi !
"

L'Orc observa son Chef puis recula comme chacun des Orcs présent tandis que Garkach se dressait face au Guerrier, ses muscules roulant sous sa peau sombre et les yeux plissés de colère. Le Nain était encore sonné mais pouvait observé le dos musculeux de l'Orc aux lanières de cuirs solides tandis que sa hache était retenu dans son harnais.

"-Qu'on m'enchaine le Nain ! Nous l'emportons avec nous !"

Garkach poussa un grondement, signifiant sa colère comme son ordre et rapidement, des Orcs arrivèrent en attrapant le Nain fermement, l'entourant de solides chaines tandis que celui-ci reprennait conscience de ce qui lui arrivait, insultant les orcs. Garkach s'approcha alors de Trög en l'observant quelques instants puis envoya son poing dans le visage de l'orc qui ne s'y attendait point.
L'Orc tomba lourdement à genoux puis releva sa mâchoire pour répliquer lorsque la botte renforcée du Chef lui décocha un violent coup dans celle-ci. L'attrapant alors par ses tresses, Garkach le tira dans la boue en hurlant de rage tandis que l'Orc lui griffait les gantelets et cherchaient à s'échapper.
Le Nain était enchaîné tandis que deux Orcs le tenaient solidement par les épaules mais observaient ce combat comme si des Dieux étaient devant. C'était après tout là un moment important dans un Clan orc, le Chef démontrait sa dominance sur ses guerriers par les actes. Et Garkach y était prompt.
L'Orc qui avait osé répondre à son Chef, vît son visage plongé dans la rivière tandis que Garkach s'appuyait sur le dos de celui-ci, le visage de marbre mais le regard sauvage. Puis finalement, il tire l'Orc hors de l'eau et le balança sur le côté de la rivière, le regardant de toute sa hauteur en serrant ses poings puissants.

"-Ne recommences plus jamais, Törg où je te turais."

Le Chef se détourna de l'orc à bout de souffle, le visage humide et du sang coulant de son visage boursouflé et s'approcha finalement du Nain et des Orcs, les saluant en levant son poing en l'air devant leur victoire et leur discipline, ceux-ci répondirent au Chef avec le même signe.

"-Qu'on m'emporte ce Nain dans notre camps, qu'on le traîne si il faut. Et toi, Petit Nain...Tu auras les informations que tu désirais."

Garkach dévoila ses crocs dans un sourire sombre puis reprit un visage de marbre et leva le bras vers la Jungle, signe que l'heure était à la marche.


***

Solidement accompagné, le Nain fut escorté dans la jungle pendant des heures tandis que les Orcs l'insultaient et riaient de son sort, le bousculant sans ménagement. Garkach les suivait en observant cette scène en sachant qu'il la devait à ses guerriers en échange de la survie du Nain. Törg marchait près de son Chef, le visage toujours tuméfié mais il semblait que plus fidèle au Chef tandis qu'il l'observait avec une certaine admiration.
Les Orcs étaient une race aux mœurs étranges où la Force faisait énormément ainsi que les actes guerriers. Et le Nain le comprit tandis qu'il arrivait dans le campement principal, aux pieux taillés en guises de défenses et aux nombreux orcs armées pour...La Guerre.

"-Qu'on le porte à ma hutte et qu'on l'y enchaîne, je viendrais lui parler ce soir et je le veux vivant, est-ce compris ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Sam 14 Fév 2015 - 4:15

Toute la scène se déroulait dans un brouillard rouge sang.  Ce devait être un rêve, ou plutôt un cauchemar étant sa situation précaire. Il papillonnait encore lorsque le chef, ( le grand chef  s'était-il déplaçait pour lui ? ) cogna l'un des orcs, et pas le plus maigrelet d'entre eux. S'en suivit immédiatement après, tout du moins d’après le Chasseur qui perdait parfois le fil du temps, une plongé abrupte dans la rivière. Était-ce pour vérifier que le message était bien passé ? Pas très subtile comme méthode. Et l'autre au lieu de se révolter semblait s'enticher de la brute. Une petite révolte n'aurait rien eu pour déplaire au nain : il aurait peut-être pu en profiter pour filer en douce. Là avec les deux guerriers et les chaînes, sans oublier sa contusion, il n'était même pas la peine d'essayer. Tout ce qu'il avait pu faire était invectiver les orcs, déverser un peu de sa rage à défaut d'autre chose. Presque un réflexe chez un nain qui rencontrait un orc, ça ne demandait pas beaucoup d'effort.

Son esprit commençait à s'éclairer un petit peu, sortir de l'état comateux, pour y replonger aux paroles de la grosse brute. Ce n'était pas possible il avait mal entendu, ou dans le cas contraire il était plus que probable que l'autre se jouait de lui. Ça n'augurait rien de bon pour lui, surtout venant de brutes et de sadiques avérés. Le fait même d'être toujours vivant lui inspirait de l'inquiétude. C'était peut-être pour le transport, qui sait ? Mieux valait que la victime marche elle-même que de se traînait un corps. Enfin un petit rictus sur les lèvres, Khaad s’emploierait à leur montrer le contraire. Il se montra le moins coopérant du monde, obligeant les orcs qui l'escortaient à s'arrêter, à le tirer régulièrement. Et si au début de leur petit périple ils affublaient le nain de petits noms, se moquant de lui avec les autres, ils finirent par perdre leur sang froid. Une victoire dérisoire, mais qui valait bien l'ecchymose venant s'ajouter à sa collection. Mise à part ça le Chasseur faisait particulièrement attention au chemin emprunté, quand ses yeux n'étaient pas occupés par ses pieds. Ses fouines d'orcs avaient accéléré le pas suite à la petite altercation.

Tant bien que mal, plutôt mal pour le nain, et après un voyage épuisant ils arrivèrent à la base. À sa grande surprise le nain ne faisait pas face à un camp lambda montait à la va vite c'était le Camp. Les piques acérés dressé en défense en témoignaient. Ici ça grouillait d'orcs, littéralement. Ce ne serait pas contre une petite vingtaine d'orc qu'il aurait à se battre s'il voulait tenter quelque chose. D'ailleurs si cette idée lui était venue à l'esprit maintenant elle était profondément enfouie sous terre. Sans compter qu'il serait bien en peine d'en trouver sans arme, les espèces de forge – il n'en croyait pas ses yeux- devaient en être la cause. Elles devaient aussi expliquer l'état dévasté de la jungle : une forge ça consommait pas mal de bois alors quand il y en avait plusieurs.... Et ses yeux piquèrent encore plus quand ils se posèrent sur les engins de guerre immenses à l'horizon. Tout cela était-il réel, était-il bien dans un camp d'orc ? À travers son scepticisme, il devait bien reconnaître que ça forçait le respect. Et une chose était sûr : cette histoire avec les orcs c'était du sérieux.

Bizarrement personne ne se soucia de lui faire visiter, ce qui l'aurait grandement intéressé. Le chef avait parlé : il serait consigné dans sa tente, quel honneur, jusqu'à ce que celui ci libère du temps pour venir lui parler. Entre l'arrivé au camp et l'endroit de son dépôt une transformation se passa au niveau de deux orcs qui l'encadraient : d'escorteurs ils devinrent gardiens. Il le fallait si bien si le chef voulait trouver plus que de la viande hachée de nain en rentrant ce soir. Quoique ça ne devrait pas poser trop de problème les orcs s'en tenaient rapidement aux regards haineux et aux quolibets quand ils apprenaient les ordres. Personne ne semblait assez suicidaire pour les défier. Et peut-être, ça il ne dirait jamais à voix haute, les orcs n'étaient pas aussi stupide que ça.

Une fois enchaînée, bien inconfortablement dans la hutte du chef au poteau central, le nain n'avait plus qu'à prendre son mal en patience. Dans un premier temps il tenta de glaner des informations, d'écouter les conversations. Mais il y avait comme une bulle autour de cette hutte et aucun n'orcs ne venaient y discuter à proximité. Seuls les bruits répétitifs des coups de marteau lui parvenaient, guère plus agréable ou réconfortant que les battements des tambours. Était-ce sa présence qui faisait cette effet là ? Il n'avait ainsi rien à faire, rien pour occuper son esprit et le garder éveiller. Il n'y a ainsi rien de surprenant à ce qu'il succomba à la fatigue de son corps et s'assoupisse. Le sommeil loin d'être paisible, il se réveilla immédiatement à l'entré du chef orc.

D'aucun pourrait faire remarquer qu'il avait des choses à faire : tester ses chaînes, chercher une solution, préparer l'entretien, si on pouvait appeler ça ainsi, bref réfléchir à comment s'en sortir. Mais ça, il avait eu le temps de le faire lors de ce trajet interminable. Et un rapatrieur reposé, un tant soit peu, était plus efficace qu'un rapatrieur exténué. Son réveil ne s'accompagna ainsi d'aucun sentiment de remord à ce sujet.

-Alors vous avez finalement le temps de venir voir votre petit nain personnel pour le nourrir d'informations ?

Le ton légèrement sarcastique et les yeux fixés dans ceux de l'orc détenant sa vie entre ses mains.

-Je ne sais pas quelles informations vous pensez que je désire mais je suis tout ouïe.


Informations soit dit-en passant qu'il ne désirait nullement mais qu'il se devait de récupérer. Mais il était inutile, voire dangereux de le mentionner. Le rapatrieur n'avait pas l'intention de dévoiler pour qui il travaillait, ni d'amener la discussion dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   Dim 15 Fév 2015 - 5:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tandis que le Nain s'endormait, le Chef des Dissidents réunit ses Lieutenants les plus important qui formaient des prolongements de sa volonté sur son Clan, Bargrim vînt également en temps que Seigneur de Guerre, se postant près du Chef silencieusement. Il s'était réunit en dehors du camps de guerre, sur une colline qui surplombait celui-ci et Garkach ne put s'empêcher d'en contempler la vue tandis que des panaches de fumées flottaient au-dessus du campement, les flammes étaient visibles également et le son réconfortant d'une armée d'Orc. Cependant, ce fût un Lieutenant qui prit la parole :

"-Pourquoi ce Nain, mon Chef ? Pourquoi le garder vivant et ne point l'abattre comme touts les autres ?
-Il a raison, depuis quand un Orc invite un Nain dans ses terres !"

Garkach leva une main, imposant le silence à ses fidèles lieutenants car il savait qu'ils l'étaient puis se tourna vers eux et leur répondit :

"-Ce Nain vivra pour passer un mot à Paria, une chance de devenir notre allié mais ne vous y trompez pas, je ne suis pas Thaom. Seulement, nous aurons besoins d'allié connaissant nos ennemis mieux que nous. Et Paria nous ressemble plus que n'importe quel autres royaumes."

Les Lieutenants semblaient lutter contre leur haine instinctive et également le raisonnement plus logique de leur Chef, finalement ils comprirent où voulait en arriver leur Chef, grognant longuement, les Orcs changèrent de point de vue sur la situation de Paria et devant l'avantage d'une telle alliance. Ils discutèrent alors de cette stratégie auprès de leur Chef ainsi que de la suite de la guerre et du Clan jusqu'à ce que le soleil se couche...


***

Le Chef entra dans la hutte brusquement, la fourrure servant de porte volant sur le côté puis s'arrêta en observant le Nain qui se réveillait subitement. Il l'observa quelques instants avant d'avancer dans le centre de la hutte, ses pas lents tandis que ses lourdes bottes frappaient le sol, y roulaient, l’amenant vers un tonneau.

"-Alors vous avez finalement le temps de venir voir votre petit nain personnel pour le nourrir d'informations ?"

Le ton légèrement sarcastique et les yeux fixés dans ceux de l'orc détenant sa vie entre ses mains.

"-Je ne sais pas quelles informations vous pensez que je désire mais je suis tout ouïe."

Garkach remplissait deux chopes d'une puissante liqueur que les siens savaient faire à partir des plantes de la Jungle ainsi que de parties génitales de certains animaux, une boisson forte qui chauffait le sang. Cependant, le Nain ne le serait jamais. Tandis que les paroles du Nain venaient à ses oreilles, le Chef dévoila ses crocs dans une sourire féroce, avançant vers celui-ci, il vient pousser une chope jusqu'aux pieds du Nain.

"-Bois.
-Venant d'un hôte si prévenant, je ne peut refuser."

Khaad saisit alors la chope entre ses mains mais n'en prit aucunes gorgées sous le regard férocement amusé du Chef des Dissidents, qui l'observait comme un Chat observe une sourie impuissante devant lui. Finalement, il leva pour sa part sa chope, s'en délectant d'une gorgée. Puis s'essuyant le liquide coulant sur sa solide mâchoire du revers de son poignet, il vînt d'asseoir en croisant ses jambes devant le Nain.

"-Tu dis ne point comprendre quelles informations je pourrais t'octroyer. Mais dit moi, Nain, pourquoi venir ici et t'en prendre à un de mes Lieutenants, en ce cas ?
-C'est justement mon ignorance que je cherche à combler. Et qui mieux qu'un lieutenant pour être informé de ce qui se passe ?
-Peut-être le Chef ? [L'Orc dévoila ses crocs, dans un rictus féroce et prit une gorgée de sa chope.] Voila ce que je te propose, Nain, répond à mes questions, je répondrais aux tiennes."

Le Nain observait le fameux Chef des Dissidents tandis qu'il parlait, le marché avait l'air des plus correctes mais pourtant, que pouvait donc réellement désire cet Orc en s'avançant autant et en promettant autant de réponses. C'est vrai quoi, pourquoi irait-il révéler des informations à un Nain sur ses projets ?

"-Hmm mais je ne suis qu'un guerrier lambda mes connaissances ne se mesurent pas aux vôtres. Qu'y gagnerez-vous ?
-J'y gagnerais ce que je désire !"

Garkach poussa alors un rugissement faisant penser à celui d'un Tigre ou encore d'un Lion tandis qu'il se penchait en avant vers le visage du Nain, celui-ci recula instinctivement son visage devant cette réaction du Chef mais ne dit mot. Garkach se pencha en arrière, grondant en reprenant un visage stoïque tandis que le Nain, prit cette fois une gorgée de la boisson.

"-Mais qu'est-ce que toi, tu y gagneras donc ? La vie. Qu'est-ce que ton peuple pourrait y gagner ? La mort, la chute, les massacres...Ou la survie.
-Une récompense des plus incertaines et vous me demandez pour l'obtenir de parier la vie de l'ensemble de mes compatriotes."

Le Nain avait prit un certain temps avant de répondre, l'alcool faisant son effet en lui montant dans le crâne mais ses paroles restaient avisées. Garkach tira sa hache qu'il posa en travers de ses jambes puis leva un bras vers l'extérieur de la tente en observant le Nain.

"-Elle est déjà en jeux. Tu as vue mon campement, y as-tu vue un Clan qui désire vivre dans sa jungle et la défendre ? Non, tu as vue une armée.
-Certe mais vous n'êtes pas le seul peuple à en posséder. Une armée n'est pas suffisante pour gagner une guerre et c'est bien pour ça que je suis là non ? Toujours vivant et non gisant avec mes camarades.
-Je ne suis pas ceux qui dirigeaient ce Clan, je ne suis pas aussi stupide. Cependant, saches que ton peuple possède trois options à présent. L'extermination, plier le dos ou la victoire. Cependant, les chances de vaincre vous seront très minces.
De quel patrie viens-tu, Nain ?
-Quelle différence pour vous ? Savez-vous différencier un nain d'un autre ?! [ Du mépris perçait dans sa voix ]
[L'Orc pencha la tête à cette réponse puis gronda.]
-Ta vie m'appartient, Mais tu m'as posé une question. Répond moi et je te répondrais.
-D'une patrie où les gens savant retomber sur leur patte malgré les coups dans le dos. Qui savent faire face à la fourberie et dont certain la maîtrise."

Le Nain se tût à ses mots, prenant une gorgée de sa chope pour signifier qu'il n'en dirait pas plus sur ce sujet mais Garkach n'en avait pas besoins. Il savait d'où venait le Nain. Le Chef observait de ses yeux féroces Khaad comme si il le prenait pour plus malin qu'il se disait l'être

"-Avant tout, saches que je respecte tes camarades défunts, ils sont morts en guerriers. A présent, je vais té répondre. Quelle différence pour moi ? Une des nations Naines pourrait survivre au désastre que je déclencherais bientôt. Celle dont ses frères l'ont trahi comme ils ont trahi mon peuple autrefois."

Tandis qu'il parlait, le Chef démontrait une présence imposante, de part sa conviction qui suintait dans ses mots, la détermination féroce de ses yeux. Les tatouages de l'orcs luisaient sur sa peau sombre, appuyant la sauvagerie de l'Orc tandis que ses traits félins et indomptable étaient rivés vers le Nain.
Cette fois, Khaad cilla devant la férocité et la force que dégager l'Orc devant lui tandis qu'il semblait prendre conscience que le Chef des Dissidents était réellement un être dangereux, point un illuminé vantant de vaines promesses aux siens. Dangereux mais pour qui ?...

"-Et vous souhaitez pousser ses nains que vous respecter à commettre à leur tour une trahison envers les siens ? Pensez-vous qu'ils aient totalement renier leur origine naine au point de s'allier avec des orcs ?"

Garkach leva son visage vers les cieux tandis qu'un rire gutturale éclatait de sa gorge, son torse se soulevant à chacun des rires qui sortaient de son ventre puis il pencha son visage avec un sombre rictus, dévoilant ses crocs au Nain.

"-Qu'ont-ils à gagner à continuer de suivre ceux qui les prennent pour des moins que rien, eux qui se nomment les Parias ? Rien !"

[L'orc posa son regard sur le Nain, l'observant droit dans les yeux la mine des plus sérieuses.]

-Les temps changent, Nain. Les orcs ne peuvent continuer à faire la guerre entre eux et les Nains à jamais. Je mettrais un terme à cela. Cependant, je te dois une question. Que connais-tu dans les armes de sièges ?
-Aussi peu que tout guerrier. J'en reconnais une quand j'en vois, c'est pas bien dur mais je n'en monterais pas une."

Khaad fronça les sourcils en observant l'Orc qui s'était redressé suite à sa question, faisant les cents pas dans la hutte tout en tenant fermement sa hache, écoutant les paroles du Nain. Il ressemblait à un Félin qui était agité. Khaad n'aimait pas cette question, pas après qu'il ait vue des imposantes silhouettes de machines étranges, de machines de sièges.

"-Je sais aussi les dégats que ça peut engendrer...Vous comptez-vous servir pour exterminer toutes oppositions, hein ? Les mort sont de bien mauvais contestataires et de pires guerriers."

Garkach s'arrêta brusquement dans sa marche puis tourna son visage vers le Nain qui était toujours enchaîné. Ce Nain était intelligent, il savait exactement l'utilité qu'auront les armes de sièges pour les Dissidents lors de la guerre s'annonçant puis il s'approcha du Nain en parlant, ses lourdes bottes frappant le sol et les fourrures à sa ceinture secoué, le crâne d'un Nain luisant à sa ceinture, ancien.

"-Les miens n'ont jamais construit de telles machines, ils n'en ont jamais eu l'utilité. Mais ce temps est révolu, les Orcs vont forger des armes destructrices qui annihileront ceux qui se dressent contre notre Peuple. Cependant, ces machines ne sont qu'une base et ne sont rien face à la puissance que je déclencherais.
-Vraiment ? Et croyez-vous que l'ensemble des Nains vous laisseront agir ! Croyez-vous avoir le temps pour ça ?!"

Le Nain grogna, les paroles de l'Orc l'inquiétait de plus en plus mais il ne désirait point le montrer à celui-ci. Si un autre personnage lui avait raconté de telles projets, Khaad en aurait rigolé avec l'ironie digne des Nains mais Garkach ne mentait pas, le Nain le voyait très bien. Les Machines étaient concrètes, il les avait vue et cet Orc était dangereux...
Garkach gronda puis ricana sombrement vers le Nain avant de reprendre son sérieux en l'observant.

"-Comme je te disais, je proposerais une chance aux parias car ils ont vécu ce que nous avons vécu. Ensuite, les autres n'auront jamais le temps de nous arrêter. Lorsque tu seras relâché, les Dissidents vont disparaître vers les terres lointaines du Sud. Les Ours-Hurlant vous feront alors obstacle.
-Vous amener la guerre chez-eux pour les forcer à se battre ? Et de Paria qu'attendez-vous qu'elle reste neutre ?
-Je ne désire pas voir les Ours-Hurlant combattent seul mais si cela devait arriver...Vous en assumerez les conséquences."

Garkach gronda en dévoilant ses crocs dans une mimique féroce, presque animale comme chacun de ses gestes finalement, se dit le Nain puis il reprit d'une voix grave :

"-D'où viens-tu, Nain ?
-Paria la Grande."

Une fierté se fit entendre dans la voix du Nain tandis qu'il parlait de sa nation, il ne criait point ses origines normalement mais il ne pouvait cacher sa fierté. Garkach hocha simplement tandis que la réponse ne l'étonnait point puis reprit.

"-Ce que j'attend de Paria, est une alliance, Nain....Lorsque j'en aurais fini, nous marcherons vers les Royaumes nains qui ont voulu massacrer les miens, les rendre esclave et nous voient comme des animaux.Mais vous êtes comme nous, comme les Orcs. Ils ne vous aident en rien, ils vous abandonnent et vous laissent moisir.

[Garkach leva une main brusquement vers la tente.]

"-Mon Clan peut leur offrir l'aide qu'ils ont besoins pour retrouver la puissance qui vous ait dû, des machines, des ressources et des armes. Ainsi que le soutient des Clans orcs !"

Tandis que le Chef parlait, sa voix se fit plus forte, plus déterminée et plus franche encore. Cependant, ses yeux ne quittaient jamais ceux du Nain devant lui. Khaad écoutait l'Orc, ses paroles lui semblaient juste étrangement tandis que la haine instinctive des Nains et Orcs cédaient à la raison. Finalement...

"-Je suis près à vous croire mais cela ne veut pas dire que mon roi le fera ou acceptera une alliance avec vous. Etes-vous près à me laisser partir dans ces conditions après tout ce que vous m'avez dit ?
-Une promesse est une promesse. Je n'ai qu'une parole mais cependant, je désire que tu saches une dernière chose.
-Quoi donc ?
-Saches que je prépare toujours plusieurs plans et que je prendrais en compte le refus de Paria, ainsi que son alliance avec les Nains dans ma stratégie. En soit, si Paria prend parti des autres Nains, nous l'écraserons même si cela ne me procurera aucunes joies, contrairement aux autres Royaumes."

Garkach retroussa ses lèvres en dévoilant ses crocs tandis qu'il plissait les yeux devant cette mise en garde puis siffla vers l'extérieur tandis que le Nain réfléchissait aux paroles de l'Orc.

"-Vous m'en voyez ravi, mes compatriotes seront soulagés de le savoir avant de mourir dans le second cas.
-J'aurais pu vous le cacher, songes à la raison pour laquelle je te le révèle, Nain. Quel est ton nom ?
-Khaad, on me désigne aussi si sous le nom de Chasseur Noir et vous si je puis me permettre ?
-Dis aux tiens, que je me nomme Garkach dit le Tigre, autrefois l'Exilé. Et que je dirige les Dissidents à présent."

Le Nain n'avait cessé de répondre avec un ton sarcastique mais cela ne semblait point énerver le Chef contrairement à de nombreux autres orcs qu'avait rencontré les Nains. Un puissant orc entra alors dans la hutte, portant une armure de mailles et de plaques sombres, un heaume en forme de gueule de tigre cachant son visage. Le Chef leva le poing sans un mot et l'Orc vînt détacher le Nain sans ménagement. Mais le Nain n'osa pas remuer encore...

"-Aurais-je droit à une escorte où me laissez-vous partir ainsi ?
-Dix membres de ma Garde personnelles t'accompagneront jusqu'à la frontière, Khaad de Paria. Notes cependant le nom de celui qui vient de te libérer, Mork, car il est mon émissaire auprès de ton Roi.
-Je ferais en sorte qu'il puisse parler au roi après son sort ne m'appartiendra plus."

Alors que le Nain osait enfin se relever, la fourrure de la Hutte s'écarta lentement en glissant sur le corps plus imposant encore qu'un orc, qui entrait silencieusement dans la hutte du Chef sans prévenir. De puissant muscles roulaient sous la fourrure de l'animal tandis que ses yeux félins semblaient ignorer la présence des protagonistes qui l'observaient tous sans dire mot.
Le Nain remarqua qu'en fait, même Garkach semblait observer le Tigre Géant, car s'en était un, avec méfiance. Finalement, celui-ci vînt s'allonger dans un coin de la hutte plus sombre que les autres, feulant tandis que les poils du Nain s'hérissait devant ce son. Garkach se retourna alors vers le Nain, l'air grave.

"-Le corps de tes camarades te seront rendues également, ils méritent des funérailles digne de guerriers. A présent, part ! Et si tu reviens en ennemis, nous te massacrerons, toi et les tiens !
-J'ai ce que suis venu chercher, ce n'est donc pas aujourd'hui que je m'en prendrai à eux. Adieu Garkach, je ne pense pas que nos routes se recroiseront de sitôt."

Le Nain se releva lentement tandis que son corps le faisait souffrir des nombreux coups reçus et d'être resté aussi longtemps sur le sol dur puis se dirigea vers la sortie de la hutte en grognant tandis que Mork le suivait. Dehors, une rangée de neuf orcs, portant la même armure de Mork dont un étendard du Clan des Dissidents, les attendait. Le Nain ne put empêché son regard glisser vers les étranges machines à l'horizon, des frissons lui parcourant le dos sans qu'il en sache la raison.
Les paroles du Chef semblait franche et il doutait que Garkach lui ait mentit, lui qui avait l'expérience des complots et des menteurs. Paria pourrait réellement se forger une alliance forte avec les Dissidents et les Orcs mais Khaad ne put s’empêcher de trouver que ce Chef était un être dangereux, très dangereux. Et ce Tigre, bordel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Une visite inattendue [PV Kira]
» Une visite inattendue. (Zoé)
» Visite inattendue [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­La Jungle noire :: Dans la Jungle-