­
 

Partagez | 
 

 Amédriss de Courteloi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amédriss de Courteloi
La Poigne d'Hydrasil
La Poigne d'Hydrasil
avatar
Philosophie : Obéissance (Loyal neutre à tendance mauvais )
Divinité(s) : Phélemée, Déesse de la justice et du soleil
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
40/5000  (40/5000)
Adage: « Ne faites rien de stupide, je le saurai.»
MessageSujet: Amédriss de Courteloi   Sam 24 Jan 2015 - 9:15

Amédriss de Courteloi

« Ne faites rien de stupide, je le saurai.»


Genre: Féminin
Surnom: La Poigne d'Hydrasil, L’Intransigeante

Âge: 36 ans
Race: Humaine

Terre d'origine: Bélin
Philosophie: Obéissance

Faction: Au service de Bélin
Profession: Conseillère de la Première Dame

Magie  
Je ne possède pas la Flamme.


Aptitude(s) particulière(s):
Le Regard du Juge  →   Rien ne peux obliger un Homme à avouer ses fautes, votre jardin secret vous appartient. Sachez néanmoins que les prunelles d'Amédriss sauront vous transpercer l'âme comme aucun autre bourreau et que si elle ne peut lire dans vos pensées ou savoir si vous mentez, elle fera se tordre de douleur votre conscience intérieure jusqu'à ce qu'elle expie ses péchés. Détournez les yeux, ou avouez.


Apparence


Il gravite autour d'Amédriss un puissant psychisme auquel on ne peut échapper. De l'Intransigeante émane une force d'esprit qui contraste d'une façon presque grossière avec la frêle image que pourrait donner son corps de femme gracile. Mais sachez qu'il n'y est peut de chose de plus étouffante et de plus écrasante que la présence de cette dame. Bien qu'ayant des traits délicats, une silhouette fine et une peau laiteuse, Amédriss ne donnera jamais l'impression d'appartenir à ceux que vous qualifierez de faibles. Devant sa solidité, il est exigé de plier.

Peut-être est-ce cette autorité naturelle, cette prépondérance caractérielle qui fait de la Poigne d'Hydrasil une belle créature qu'on ne saurait approcher. À son charisme certain se mêle un je-ne-sais-quoi de dérangeant, une petite parcelle d'ombre qui effraie. Il n'y a pas à dire, Amédriss est aussi intimidante qu'exquise. Pis encore, elle en est pleinement consciente et cela fait d'elle une redoutable ennemie que vous n'aimeriez pas vous mettre à dos.

Si, à la cour, vous avez entendu courir un conseil sur sa personne, il est sûrement de cet ordre ; ne vous aventurez jamais à regarder la Conseillère droit dans les yeux. Ils s'apparentent à deux abysses insondables et une fois prisonnier de leurs ressacs, vous n'en réchapperez pas.

Sûrement trouverez-vous quelque chose d'austère chez Amédriss. On ne sait être aussi douce et aussi glaciale tout à la fois. Ce que pratique la Conseillère est un art ; celui de de séduire, de faire parler et de faire taire à tout jamais. Si la Poigne d'Hydrasil sait se montrer bonne hôtesse, il n'est jamais aisé de se sentir complètement détendu en compagnie d'une femme qui détient tant de hautes relations. Le réseau de la dame s'étend plus loin que vous n'oseriez l'imaginer, ses yeux et ses oreilles sont partout.

La personnalité d'Amédriss est forte, certes, mais donne plutôt cette impression d'électricité dans l'air juste avant l'orage et non pas le déferlement des cieux en lui-même. Jamais la Conseillère ne se trouve dans l'obligation d'élever la voix ou d'exposer de quelconque manière une émotion trop tapageuse. Voyez-vous, c'est que notre obligée de la Dame d'Argent sait manier la parole aussi bien qu'un maître bretteur son fleuret et ce dans un parfait contrôle. Si vous croyez avoir relevé un sous-entendu, un sens caché dans ses mots, alors ce n'est pas votre imagination.

Pour ces gens qu'Amédriss n'a pas l'opportunité d'atteindre de sa voix, elle compte sur une image implacable pour parler à sa place. Ainsi donc notre protagoniste a l'esprit vif mais aux manières discrètes ne s'efface pas pour autant sous une apparence moyenne. Ses vêtements et parures reflètent superbement son rang et elle sait vêtir son corps de femme afin de ne point être oublié. À ces artifices s'ajoute hardiment une toison couleur de whisky roux dont l'ambre ravageur s'éveille sous le chaud soleil de Bélin.

Qu'importe si vous ne l'avez pas encore croisé, vous la reconnaîtrez.


Personnalité


Amédriss est rusée et perspicace. Lorsque vous croirez avoir une avance, elle sera déjà loin devant vous...

Ne méprenez pas son silence pour de l'incompréhension ou son calme pour un manque de discernement. Inébranlable et calculatrice, c'est dans la retraite passagère que cette femme sait puiser sa force. Il est préférable de ne pas la contrarier car si l'Intransigeante s'est élevé au rang de Conseillère, cela ne veut pas dire qu'elle soit raisonnable pour autant. Dire qu'Amédriss est rancunière serait une affirmation erronée et, pourtant, elle n'est pas de ceux qui oublient. Comme on dit, la vengeance est un plat qui se mange froid. La dame sait se détacher de votre existence afin de vaquer à ses activités quotidiennes sans que cela n'empoisonne ses journées. Retenez simplement que lorsqu'un serpent a l'occasion de mordre, il le fait rapidement et sans crier gare.

Amédriss est érudite et subtile. Tout ce que vous direz sera susceptible de se retourner contre vous...

Vous concéderez qu'une femme qui ne se serait pas intéressé à la politique ne serait jamais allé aussi loin. Ici, il ne s'agit guère de pavaner à la cour comme une vulgaire dame de compagnie, mais de veiller le jeu du pouvoir. Gorgée de l'enseignement de ses précepteurs et du savoir de son père sur les rouages de toutes les castes sociétales, la Conseillère est un adversaire redoutable sur presque tous les plans intellectuels. Que dire hormis qu'il est rarissime de prendre la Poigne d'Hydrasil au dépourvu et qu'il est encore plus improbable d'en prendre conscience. L'impavide femme qu'est Amédriss ne vous laissera pas le plaisir de vous savoir vainqueur même si tel est le cas. Elle vous broiera.

Amédriss est inflexible et sibylline. N'espérez aucune clémence de sa part, ses postulats sont aussi rigides que la pierre...

Propulsée par un idéal qui est parfois difficile à comprendre, la Conseillère est persuadée de toujours faire le juste choix. Bien qu'elle ne soit pas fermée à toutes négociations, veillez à ne pas tarder avant que son verdict ne tombe. Lorsqu'une décision est prise, elle l'est définitivement, irrévocablement. Amédriss croit en la loi et en ses principes fondamentaux d'équilibre autant qu'elle croit en l'inaltérable ordre des choses. La Poigne d'Hydrasil se croit et se sent profondément Juste. Ce que vous qualifieriez de cruauté, cette femme le nommerait d'équité élémentaire. Ce que vous qualifieriez de froide indifférence ou d'insensibilité, cette femme le nommerait de sérénité face à la légalité ou de paix d'âme face à la juridiction. Ce n'est que matière à interprétation et, pour Amédriss, sa perception est toujours celle qui prévaut.

Alors, n'y aurait-il aucune pitié dans le coeur de cette dame, pas une seule parcelle de miséricorde ? Qu'en est-il de l'émerveillement face aux petites merveilles d'une vie si courte, de la sincère amitié, de la tendresse et de l'empathie ? Vous seriez sot de croire que trente-cinq années d'existence auraient été suffisantes pour annihiler toute bonté d'une âme, quel que soit les sévices subits. Comme toutes représentantes de sa race, Amédriss n'échappe pas à son humanité qui fait d'elle un être complexe aux multiples facettes. Souvenez-vous qu'on éprouve avant longtemps de la tristesse avant d'éprouver de la colère et que la Poigne d'Hydrasil fût un jour elle aussi une enfant. La sensibilité est une défaillance qu'elle dissimule sous un rempart d'apparence solide mais, en vérité, bien mince...


Histoire


Pardonnez le nombre incalculable de fautes ! Elles sont ma faiblesse... et les histoires aussi. Je vous souhaite bon courage pour lire jusqu'à la fin.


I. Mère

Amédriss naquit sous le cuivre flamboyant de Branfale. Son père, Marius de Courteloi, bénit ce présent qui servirait ses desseins en posant sur les épaules de sa fille naissante le lourd fardeau qu'il avait envisagé pour l'avenir de leur famille. L'homme était Juge et d'honorable réputation. Son nom était connu des hautes sphères de la société car il intentait aux procès les plus importants de la Ville d'Argent et déployait maintes ruses pour servir ses intérêts. Marius était puissant, influent, mais surtout dangereux pour quiconque ne marchait pas à ses côtés.

La petite enfance d'Amédriss fût des plus quelconques. Lorsque sa soeur cadette, Jenna, vint au monde au deuxième jour du Brives, elle avait 7 ans. Contrairement au nouveau nourrisson débordant d'une vie pétillante, l'aînée était d'un caractère discret et obéissant. Mais les babillages du nouvel enfant ne vinrent pas à bout de la présence pourtant effacée d'Amédriss. Son père n'avait d'yeux et de projets que pour elle. Entre une leçon d'arithmétique et de politique, la rousse trouvait tout juste le temps de se substituer à ses précepteurs pour aller chaparder des galettes dans la cuisine familial. C'est là que sa mère, Andrielle, passait le plus clair de son temps. Elle la recevait toujours dans le plus grand des secrets, faignant de n'avoir vu sa fillette nul part lorsqu'un professeur désemparé arpentait la maison pour la retrouver, et glissait en cachette un fruit bien mûr sous la table. Les petites mains d'Amédriss s'en emparait doucement et un gloussement enfantin s'échappait de sous la nappe. C'était le temps de l'insouciance.

Deux ans après la réformation secrète du Gantelet par Jeoffrey Hekhart, Andrielle fût condamnée à mort pour le meurtre prémédité de trois soldats et d'un recruteur de la Main-Rouge qu'elle aurait empoisonnée lors d'un banquet. Nous étions en l'an 393, Amédriss avait 12 ans. Il fut décidé que le pendaison serait publique afin de montrer l'exemple. Dans la foule, le père se pencha sur sa fille en serrant dans sa large main sa frêle épaule.

- Amédriss, sais-tu pourquoi ta mère sera exécutée ? lui demanda-t-il gravement
- Parce qu'elle a enfreint la loi... dicta l'enfant dans un souffle la phrase que son père lui répétait sans cesse
- Non. Parce qu'elle a été accusé de l'avoir enfreint. Et maintenant, je veux que tu regardes attentivement. Regardes comment cela se passe lorsqu'on est imprudente... Nous faisons tous des choses que nous ne devrions pas, l'essentiel est que personne ne le sache.

Amédriss apprit deux choses importantes cette journée-là ; que l'hypocrisie est déplorable mais ô combien profitable et qu'il faut savoir, avant toute autre chose, sauver les apparences. Lorsqu'on donna un coup dans le tabouret qui retenait les pieds de sa mère, l'enfant se souvint des paroles qu'elle lui avait dites à la hâte, quelques semaines plus tôt. « Les parents meurent avant les enfants, la vie est ainsi faite. Tu seras triste quand je partirai, mais tu ne dois pas pleurer, m'entends-tu ? Sois forte, ce sont les faibles qui sont ciblés les premiers. » La nuque ne fut pas brisée d'un coup sec, ainsi le corps de sa mère se convulsa pendant d'interminables secondes au bout de sa corde. Les cris effrayés de sa cadette parvinrent à Amédriss comme un étrange son cotonneux. Les bouts de ses doigts étaient gelés, il neigeait. « Chérie... méfies-toi de papa. »



II. Artifices architecturales

Marius envoya sa fille à l'Académie d'Urion une semaine après que le malheur se soit abattu sur leur famille. Cela lui laisserait le temps d'étouffer les commérages et éloignerait Amédriss des mauvaises langues. Il fallait tuer dans l'oeuf les clabaudages à propos de cette exécution, M. de Courteloi ne pouvait permettre une telle tragédie d'entacher la réputation des siens, d'autant plus avec les projets qu'il avait pour son aînée.

Amédriss ne possédait pas la flamme mais elle dévora quand même tout ce qui se rapportait à l'Onirisme et étudia assidûment l'Ancien langage. Noyée dans un flux constant de nouvelles connaissances et rencontres, son esprit finit par s'échapper des malheurs de l'enfance. Lorsqu'Amédriss revint à la maison, elle avait 16 ans. Son corps n'était plus celui d'une fillette et son père lui appris immédiatement à en tirer profit. Il l'emmena à un maximum de bals, de banquets et de réceptions mondaines. Plus de livres, plus de magie, plus de professeurs... sa nouvelle école était des plus singulières. Il lui fallait apprendre à manier l'art de la discussion, de la persuasion, du charme et du mensonge. Amédriss tourbillonnait dans un monde inconnu dans des robes tous plus belles les unes que les autres, parée comme une demoiselle de haut-rang, courtisée par toujours plus de gentils hommes. Devant elle se dessinait un destin dont-elle n'était pas même l'architecte. Marius tirait habillement les ficelles de son malléable pantin et le nom de sa fille fût bientôt sur les lèvres des personnes désirées...

- Père !

La magnifique jeune femme qu'était devenue Amédriss déboula dans la chambre de Marius, les joues fardées de rouge et les doigts crispés sur un formulaire en papier. Il était si rare que sa fille démontre de la colère que l'homme en resta coi un court instant, assit sur une chaise devant la cheminée.

- C'est donc à cela que rimait toutes vos manigances !? s'époumona sa colombe en agitant les lettres sous son nez. Un mariage !
- Par tous les dieux, mon enfant... le mariage est bien peu de chose à côté de ce que j'ai toujours souhaité vous réserver.

La crinière rousse de sa fille formait une auréole enflammée autour de son visage déconfit, lui donnant l'air d'une démone prête à damner tous coupables de sa déchéance. La nuit fut longue en discussions mais Marius pris tout le temps nécéssaire pour expliquer à son enfant ses ébauches. Son futur mari la rapprocherait de l'impensable. Elle irait à la cour royale et, suite à nombres de judicieuses combines, s'élèverait au rang de Conseillère. Lorsque la discussion fut terminé, Amédriss se leva lentement de son siège en fixant les flammes du foyer.

- Une fille cherche toujours à plaire à son père. J'ai tant voulu que vous soyez fier de moi...

Elle se tourna vers ce qui était maintenant le cadet de ses soucis. Son visage délicat avait retrouvé son habituelle impassibilité mais dans ses prunelles sombres brillait un éclat malfaisant.

- Je vous hais désormais.



III. J'ai rêvé de ne point vous perdre

Amédriss fût mariée sous peu à un certain Ilias Lansal, un fort bel homme de dix ans son aîné. Force lui fût de reconnaître que son père aurait pu lui trouver bien pire parti. Comme toute femme qui se résigne, elle apprit à aimer d'un amour tendre et sincère son mari au fil des années. Les portes de la noblesse lui furent ouvertes ainsi que celles du bonheur. Il y eût même certains jours où Amédriss oublia momentanément sa mission et où elle se surprit en train de rêvasser à une vie belle et paisible avec son seul amour, une vie tranquille qu'ils auraient passé sur son domaine, loin des coulisses du pouvoir et des intrigues politiques de la cour. Mais de s'imaginer cela était comme de caresser du doigt son reflet sur la surface d'un lac. L'avenir se brouillait, et disparaissait. En cachette, Amédriss prenait des herbes pour rendre son ventre infertile. Ô comme elle désirait porter l'enfant d'une union si spéciale. Elle ne pouvait se le permettre...
 
En l'an 6, on couronna la Reine. Cette même année, Ilias prit le large vers Térovia pour des fins commerciales qui restèrent nébuleuses pour sa femme. Elle apprit plus tard que cet exil forcé avait été orchestré par Marius, lui-même influencé par sa fille cadette, Jenna. Amédriss eût l'aigre regret d'avoir parlé à sa soeur de son désir secret d'enfanter, la jalousie de sa cadette l'avait poussé à la délation auprès de leur père. Celui-ci n'accepterait jamais de faire passer les désirs maternels puérils de sa fille avant les intérêts et la réputation de la famille. Une descendance trop hâtive aurait anéanti tant d'années de travail acharné...

Pendant trois ans, les amants s'écrivirent régulièrement. Se languir ainsi de son mari ne fit qu'accentuer l'amour qu'Amédriss lui portait. La mélancolie la gagna peu à peu, elle perdit ses objectifs de vue. Conseillère ou pas, elle se promit de lui donner un fils à son retour.

Cette promesse se brisa le jour où elle reçu une dernière lettre.

« Chère Dame,

J'ai le regret de vous annoncer qu'Ilias Lansal, notre ami commun, est tombé suite à une échauffourée avec des bandits de grand chemin. Puisse l'Astral lui offrir le repos éternel et la blessure de sa perte vous rappeler à jamais l'amour qu'il vous portait.

Avec toute ma sympathie,
Sieur Dulmen de Castlhaut.
»

Il semblât n'y avoir plus un seul souffle de vie dans la grande chambre. Par la fenêtre à croisée s’immisça la réverbération d'une lueur chimérique, celle d'une froide brunante d'hiver. Un effroyable hurlement de douleur déchira la nuit, un cri empli de tant de désespoir qu'il meurtri le coeur de tous ceux qui l'ouïr. Au matin, on trouva une dame effondrée sur les dalles, le dos voûté par le chagrin. Les pâles pans de sa robe s'étaient échoués dans sa chute et entouraient comme deux grandes ailes blanches son corps tremblant, lui donnant l'apparence d'un cygne, magnifique et fragile, qu'un vent violent aurait fait tomber de son royaume céleste. Dans ses serres glacées, Amédriss abîmait un amour à jamais perdu et une lettre de papier pour le lui sans cesse rappeler...



IV. L'Exorde de la Deuxième Dame

Le printemps de la 11e année vit Amédriss s'élever au rang de Conseillère de la Reine Régente. Il n'y eut jamais d'entrée en fonction si peu allègre et on confondit aisément l'incurable tristesse de cette préconisatrice pour une exceptionnelle tempérance de caractère. Ainsi donc, une peine de cœur fut identifié comme étant une sobriété d'âme et on se figura d'Amédriss qu'elle était pour Bélin une personnalité désormais indispensable. Marius de Courteloi bût à sa victoire ce soir-là, seul dans sa vide demeure, heureux enfin de ce qu'il avait gagné mais inconscient de tout ce que ces années d'acharnement lui avait coûté à lui et à sa fille.

Jenna se déroba à la cité d'Hydrasil et ne reparu jamais plus. Une année de rumeurs couru sur ce qu'il était advenue de la dernière Courteloi jusqu'à ce que les racontars s'épuisent et s'étiolent comme des lambeaux de nuages gris dans un ciel trop sombre. Comme si la cadette n'eût été plus qu'un mauvais songe qui disparaît de notre mémoire une fois les affres du sommeil dissipés...

L'année suivante fût celle où Dagator prit le trône de Varak et où des rescapés Eladrins vinrent du Nord de Bélin. Amédriss fût fort occupée et noya son chagrin dans un tourbillon de nouvelles fonctions. La Conseillère de la Première Dame fit sa place comme partout ailleurs et seuls quelques âmes perspicaces devinèrent la tristesse acerbe que recelait son coeur flétrit. Tout comme sa peine, Amédriss sût les faire taire, et son alliance fût délaissée dans un tiroir de son secrétaire. Elle se fit comme seule vocation l'avenir de la Reine et les intérêts de la Couronne.

« Tu seras triste quand je partirai, mais tu ne dois pas pleurer ... »



V. Ce jourd'hui

Un messager pénétra les appartements de la Conseillère. Il trouva la dame assise face à sa fenêtre à contempler la neige tombante, loin de la chaleur du feu. La lumière crue de l'hiver donnait à ses traits l'impression d'appartenir à une femme beaucoup plus vieille. Une femme seule et fatiguée qui ressasse les démons de son passé.

- Dame la Conseillère, s'annonça le jeune homme en s'inclinant

Il attendit que la rousse veuille bien lui daigner un regard mais son visage resta tourné vers les blancs flocons. Se pouvait-il qu'il ait l'incroyable opportunité de surprendre la Poigne d'Hydrasil dans un de ses rares moments d'apathie ? Il la trouva si belle et si fragile qu'il en oublia la raison de sa venue, léchant sa nuque pâle du regard.

- Parle.

Il tressauta.

- Votre père est mort dans son sommeil. Son décès à été constaté ce matin.

Le messager cru percevoir un léger frisson sous la peau laiteuse de la Conseillère.

- J'en suis profondément désolé, se sentit-il obligé de rajouter, incommodé par le silence pensant qui s'étirait entre eux
- Va, exigea Amédriss en le congédiant d'un geste de la main

L'homme s'inclina une dernière fois et quitta les appartements. La Conseillère surprit une domestique à l'oreille curieuse qui se tenait dans l'encadrement de la porte, hagarde. Amédriss se leva lentement, le visage fermé, et posa une paume sur le rebord glacé de la fenêtre.

- La prochaine personne qui vient m'importuner, je lui réserve le même sort qu'à mon père, menaça-t-elle tout bas, calmement, en fixant le paysage

La domestique laissa échapper un gloussement alarmé et disparut dans la pièce d'à côté en refermant la porte derrière elle. Les paupières d'Amédriss couvrirent ses iris d'acier, frémirent imperceptiblement sous la caresse passagère d'une émotion fantôme qu'elle ne connaissait que trop bien.

Hydrasil semblait bien tranquille. Un pâle reflet de l'état d'esprit de notre Conseillère. Dans l'oeil d'un cyclone, tout est toujours bien trop silencieux.


Hors-jeu


De quelle façon as-tu trouvé le forum ?

→ Partenariat avec Archipel.

As-tu des suggestions ou des commentaires ?

→ Merci à deux petits Orcs pour l’accueil chaleureux et mille excuses pour les fautes d'orthographes, les relectures sont parfois insuffisantes ! N'hésitez pas à relever les coquilles.

Quel est le code de validation caché dans les règlements? En l'inscrivant vous acceptez de vous soumettre aux règles établies.  



La vallée d'Ildir soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et adaptée par Thaom Melcrudak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Sam 24 Jan 2015 - 9:31

Hey, bienvenue la conseillère! En espérant que ta fiche avance et soit acceptée! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Sam 24 Jan 2015 - 9:38

Bienvenue à vous, en espérant que vous vous plaisiez sur ce Forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliryn Faravel
Le Loup Blanc
Le Loup Blanc
avatar
Philosophie : Égalitarisme
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage: Quand la Justice sommeille, le Redresseur veille
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Sam 24 Jan 2015 - 14:27

Bienvenue parmi nous, Madame la Conseillère Smile
Je veillerai à ne rien faire de stupide *regarde ses pieds*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amédriss de Courteloi
La Poigne d'Hydrasil
La Poigne d'Hydrasil
avatar
Philosophie : Obéissance (Loyal neutre à tendance mauvais )
Divinité(s) : Phélemée, Déesse de la justice et du soleil
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
40/5000  (40/5000)
Adage: « Ne faites rien de stupide, je le saurai.»
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Jeu 5 Fév 2015 - 12:28

Je vous remercie tous énormément pour vos réponses et votre patience ! Ma fiche est terminée !

Si vous déceler des incohérences, des fautes d'orthographe (certainement nombreuses...) ou tout autre chose qui vous sonne une cloche, n'hésitez pas à m'en faire part !

*Offre des cookies*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Jeu 5 Fév 2015 - 16:35

Nous allons lire cette fiche ce soir et te faire part de nos commentaires ou te valider, simplement. Dans tous les cas, tu seras mise au courant. Merci encore de ton intérêt pour le forum!

EDIT: Zéphira désire s'occuper de ta fiche alors je lui cède ma place Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphira Delsola
Dame de Bélin
Dame de Bélin
avatar
Philosophie : Compassion (Loyal, Bon)
Divinité(s) : Litrish, Phélemée et Revoran.
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2790/5000  (2790/5000)
Adage: « Mon peuple est à part, mais jamais séparé. Libre, mais jamais seul. »
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Jeu 5 Fév 2015 - 19:26

Bonjour bonjour !

Et surtout bienvenue, avec (un peu) de retard. Mais le coeur y est je peux te l'assurer.

Alors comme je te l'ai dit par mp, déjà j'adore le côté femme forte de caractère (*pars copier coller ce qu'elle a écrit*).

On retrouve d'ailleurs ce caractère tout au long de l'histoire, ou tout du moins ce que tu racontes prend tout son sens et tout se recoupe. J'adore. J'aurais aimé en apprendre plus sur la mort de sa mère mais... AAAAAAAAH ! *s'enfuit les bras en flan*

J'aime aussi beaucoup l'intrigue autour de ton personnage, hâte de voir ce qu'il nous réservera pour Bélin (et plus si affinité).


Le code est bon tout ça tout ça.
Pour moi tout est bon Dame la Conseillère /o/

N'oublie pas de rédiger ton journal de bord (www) une fois que ce sera fait :3

Tu auras ta couleur d'ici peu ! ♥


ps: disons que tu es - pour reprendre ses termes - "simplement validée". Razz


The Kindness and Beauty

I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will always remember how you made them feel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amédriss de Courteloi
La Poigne d'Hydrasil
La Poigne d'Hydrasil
avatar
Philosophie : Obéissance (Loyal neutre à tendance mauvais )
Divinité(s) : Phélemée, Déesse de la justice et du soleil
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
40/5000  (40/5000)
Adage: « Ne faites rien de stupide, je le saurai.»
MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   Ven 6 Fév 2015 - 3:29

*Danse de la joie*

Youpi ! J'ai souvent tendance à écrire des pavés interminables pour les histoires, je ne sais jamais où couper alors cette fois-ci j'ai vraiment essayé de faire ça ''court''. Disons que pour des événements comme la mort de sa mère, ils pourront être développés inrp solo flashback par exemple \o\ (si besoin il y a)

Merci d'avoir tout luuuu, je vais de ce pas faire mon journal de bord ! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Amédriss de Courteloi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amédriss de Courteloi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nirina et Driss sur la plage
» Driss Kenitra
» T-J. DRISS EASTWOOD ► will higginson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir :: ­­­­ :: Les fiches de présentation :: Validées-