­
 

Partagez | 
 

 Marche à travers les ténèbres de la Jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Ven 16 Jan 2015 - 3:33

Depuis plusieurs semaines, l'Orc avançait dans la Jungle en direction des terres des siens, ceux qu'ils n'avaient jamais connu. Avançant dans les ombres des arbres et des feuillages sauvages, il rôdait tel un de ces Grands Tigres, chacun de ses pas silencieux sur le tapis de feuilles. Il marchait avec aisance et une certaine agilité, une lourde hache se balançait dans son dos, harnaché tandis qu'une épée de fer pendant à sa ceinture. Son regard sombre se posait sur tout ce qui l'entourait, observant chaque détails de cette Jungle. Garkach y avait grandi, il la connaissait par cœur mais cela ne le rendait que plus méfiant encore car lorsqu'on sait ce qui se cache dans les pénombres de ces arbres, on sait que notre vie ne tient qu'à un simple fils.
Mais les créatures de la Forêt semblait le laisser en paix cette fois-ci, la nuit tomba doucement sur ces terres, plongeant alors le monde de l'Orc dans les ténèbres. Celui-ci grognant, installa un feu sur le sol à l'aide de pierres et branchages, tandis qu'il installait plusieurs morceaux de bois dans un arbre pour se faire une couche et le tenir éloigner des rampants nocturnes. Cuisant les restes d'un félin qu'il avait abattu avant-hier, il dévora ce repas des plus simples avec faim, réfléchissant à ce qui l'attendait. A sa quête.Derrière lui...
...Une ombre passa entre deux arbres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Jeu 22 Jan 2015 - 9:03

Encore une journée géniale en perspective pour le bon Mogar! Eh oui! Comme à son habitude, il s'était levé de sa paillasse, prenant soin de ne pas réveiller Mul'grah, et avait attrapé sa hache. Mais ce n'était pas Borgworm qu'il avait prise avec lui cette fois. Aujourd'hui, il venait de remarquer qu'il n'avait plus de bois pour son brasero, et avait décidé d'aller fendre quelques arbres pour se refaire une réserve. Alors, armé d'un merlin qu'il avait trouvé hier près de chez Gargatzh, il s'était mis en quête d'arbres solides et fermes, pas trop loin du campement. Bien évidemment, les gamins le harcelèrent de nouveau, demandant une histoire, ce à quoi il répondit:

"Calmos les morveux! L'aurez après votre histoire! Laissez d'abord Momog couper du bois!"

Tout fous, les petits Orcs aux crocs à peine visibles se mirent à suivre la grosse masse de muscles se dirigeant vers le cœur de la jungle. Ce fut après quelques pas plus en avant dans les ténèbres des sous-bois que la gaillardise des jeunes se mit peu à peu à fondre, ne laissant que les plus téméraires suivre Mogar. Quant à ce dernier, chantonnant, il remarqua un gros arbre bien replet, au tronc fort et résistant. Du bois parfait pour le feu! Après avoir regardé derrière lui, et aperçu le dernier bambin regagner le campement, il arma son bras, et frappa un grand coup dans l'arbre. Du bois s'en alla valdinguer un peu plus loin. Il répéta cette opération un certain nombre de fois, jusqu'à ce que, l'arbre étant sur le point d'être abattu, le Durcuir se mette sur le côté, poussant le tronc en tenant le manche de sa hache à deux mains. Il ne lui fallut pas beaucoup d'effort pour que le bois tombe, et s'étale à terre dans un bruit de craquements.

Content, il entreprit de le couper en morceaux, sachant qu'il aurait tout le temps de le débiter par après. Mais voilà que midi approchait, et le grand Orc avait faim. Retournant au campement, il s'empiffra de ce qu'il lui restait du phacochère d'hier soir, tout en prenant la peine de raconter aux enfants le jour où il avait organisé une grande compétition de lancer de nains après un raid qui les avait fourni en prisonniers. Le son des rires de ces sales petits garnements rappela à Mogar à quel point il aimait bien les mômes, bien qu'il n'ait pas de fils à proprement parler. "A proprement parler, parce qu'avec toutes mes conquêtes, j'ai déjà sûrement plus d'un gamin parmi ceux-là..."

Il s'éternisa dans le camp, d'ailleurs. Un peu de trop. C'est lorsque le jour déclinait qu'il se rendit compte qu'il avait encore du bois à couper! Résigné, il se rendit à l'endroit où il avait commencé à couper l'arbre, et se remit au travail, jusqu'à la tombée de la nuit. Là, ayant fini son boulot, il essuya son front d'un revers de la main, et regarda tout autour de lui. Il faisait noir comme dans un pot, et malgré qu'il ait une bonne vision dans l'obscurité, y avait rien à faire; c'était foutu. Poussant un juron, il constata ne plus se rappeler dans quel sens il était venu. Grommelant injures et autres paroles malfaisantes, il prit une grosse bûche, et fut tout de suite attiré par une lueur au loin. En fait, il y en avait deux, dans des directions opposées. Deux feux? L'un était sûrement le campement, mais l'autre?

Armé de sa curiosité naturelle et d'une hache à couper du bois, l'imposant Durcuir se dirigea vers un feu au hasard, une bûche calée sous l'aisselle. Il entendit, en chemin, le son d'une hyène qui semblait le suivre. Pour toute réponse, il émit un grognement menaçant. La présence sembla disparaître après coup, arrachant un sourire amusé à Mogar. Il continua sa route, jusqu'à arriver près du feu. Il n'était pas bien grand, et ne devait pas accueillir plus de trois ou quatre personnes. Alors, prudent, il se fit le plus silencieux possible, passant entre deux arbres.

Il finit par remarquer qu'il n'y avait qu'un seul type près du feu. Et ce qui étonna le Durcuir, c'est que c'était un Orc. Pas n'importe quel type d'Orc, en fait. Il avait la peau grise de son clan! Malgré cela, il ne le reconnaissait pas. Pourtant, il connaissait à peu près chaque membre des Ours-hurlant, et se tenait à jour pour ce qui était des Dépeceurs. Curieux, et à présent sûr qu'il ne risquait rien, il sortir de l'ombre, sa hache en main et sa bûche sous le bras, et lança un franc:

"Salut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Ven 23 Jan 2015 - 4:00

Garkach réfléchissait dans le crépitement des flammes lorsque des bruits de pas se firent entendre et qu'un franc "Salut" fut prononcé dans son dos. Sa vie dans la Jungle noire lui avait appris de nombreuses choses mais surtout à toujours être prêt à tuer ou se faire tuer. Il saisit d'un geste brusque sa hache tandis qu'il sautait sur ses pieds en posant son regard sur l'Orc en grognant vers celui-ci, prêt à tuer l'intrus. Puis il se ravisa tandis qu'il comprenait les origines de l'Orc devant lui. Les Ours-hurlants n'étaient pas ses frères, ni ses alliés et il ne savait encore ce qui se passerait une fois qu'il les trouverait. Tuer cet Orc ne lui semblait pas difficile, il pourrait le massacrer rapidement ou le torturer pour apprendre des informations sur le clan mais tandis qu'il observait l'Orc qui se tenait devant lui, restant silencieux en observant d'un étrange regard Garkach, il se rappela de l'honneur.
Mogar ne portait une hache de bûcheron ainsi qu'une bûche, il n'était pas là en temps que combattant semblait-il. Il était seul et semblait chercher un lieu sûr. De plus, il l'avait salué amicalement alors qu'il aurait pu l'attaquer dans le dos. Garkach poussa un grognement tandis qu'il se redressait fièrement devant l'étranger -où était-ce finalement pas plutôt lui l'étranger ?- et incline la tête avant de parler d'une voix profonde qu'il n'avait pas utilité depuis des années :
"-Salut, Etranger. Qui es-tu donc toi qui possède la peau des miens ?"
Garkach posa son regard sur son feu et le reste de viande qui y cuisait puis en tendant sa main libre vers celui-ci :
"-Mais avant-tout, saches que je t'offre le peu que j'ai, Ours-Hurlant."
Et c'est ainsi qu'en grognant, Garkach s'écarta en invitant l'Orc à avancer près du feu de camps, l'observant toujours comme si il était aux aguets du moindre signe d'agression en tenant sa hache dans l'une de ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Sam 24 Jan 2015 - 8:21

Lorsqu'il fit son entrée dans le bivouac, Mogar fut accueilli d'une façon plutôt singulière. N'avait-il pas remarqué sa couleur de peau à la lueur du feu? Malgré tout, il comprenait que sa venue aussi soudaine ait pu déclencher un réflexe chez l'Orc devant lui. Après tout, on est jamais à l'abri d'un maraudeur nain ou d'un Griffes-rouges s'aventurant un peu trop loin de ses terres. En inclinant la tête, le propriétaire du feu de camp lui demanda qui il était, et ce fut à ce moment là que le bûcheron de fortune sut qu'il n'avait pas à faire avec un Ours-hurlant, à sa grande surprise. Tout le monde au sein du clan connaissait Mogar, ne serait-ce que parce que c'était un Durcuir. Même les Dépeceurs, à l'écart, savaient qui il était. Ce fut donc avec une certaine perplexité, qu'il masqua habilement par un sourire neutre, que l'Orc à la bûche prit place près de son hôte.

"J'suis Mogar Krashbag, fier Durcuir du clan Ours-hurlant, et j'accepte ton hospitalité avec joie."

Ni une ni deux, il ne se priva pas de ce qu'on lui proposait, et attrapa la viande, qu'il engloutit rapidement. Personne n'aurait pu deviner qu'il y a de cela quelques secondes, un animal rôti trônait sereinement sur la broche au-dessus des braises. Une fois son appétit rassasié, il étudia attentivement son généreux hôte, avant de se saisir de son "sac à glouglou", une outre en peau de tigre qu'il s'était confectionnée il y a de cela quelques années. Nul ne savait ce qu'il y avait à l'intérieur, et Mogar tenait à ce que sa contenance reste le plus longtemps secrète, bien qu'il ait proposé déjà à quelques de ses compatriotes d'en boire un coup en certaines occasions.

Après deux bonnes rasades, il lança l'outre à l'Orc, qui était toujours agrippé à son arme. Fronçant les sourcils, il lui dit en se grattant la tempe:

"Et toi, t'es qui? Je connais tous les Ours-hurlant, y compris les Dépeceurs, et pourtant, je n't'ai jamais vu d'ma vie. D'où tu sors, comme ça?"

La bûche et la hache qui l'accompagnaient étaient posées à terre, et Mogar se voulait le plus inoffensif possible, afin de ne pas effrayer son nouveau camarade, qui avait l'air bien tendu. Lui, en revanche, n'était animé d'aucune mauvaise intention. Peut être la peau sombre de l'Orc faisait-elle barrage à son animosité naturelle? On ne tue pas un frère de peau sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Sam 24 Jan 2015 - 9:35

Garkach observait Mogar s'avançait vers le festin et dévorait la viande avec faim. Il ne le quittait jamais des yeux, étudiant les mouvements de l'Orc comme on le fait sur un animal pour comprendre à quoi il pense et si il va attaquer. Le silence pesa alors pendant plusieurs minutes, ponctué par les bruits de la fouille de l'Ours-Hurlant pour trouver une outre dont il prit plusieurs rasade avant de le lancer vers lui. Garkach l'attrapa en vole, grondant légèrement tandis que l'autre lui posait la question :

"-Et toi, t'es qui? Je connais tous les Ours-hurlant, y compris les Dépeceurs, et pourtant, je n't'ai jamais vu d'ma vie. D'où tu sors, comme ça?
-Je sors de la Jungle et de ses profondeurs."


Garkach renifla le contenu de l'Outre avant d'en boire une rasade tout en restant méfiant, près à recracher le liquide à la moindre alerte de ses sens puis reprit devant l'ère perplexe de Mogar.

"Je ne suis pas un Ours-Hurlant, je ne suis qu'un Vagabond qui est né dans cette Jungle, il y a de cela des années. Je suis Garkach fils de Malork dit le Traitre qui était autrefois de ton Clan. Mais rassures toi si ce nom te rappelle un mauvais souvenir...Malork est mort alors que j'étais encore qu'un enfant et je me fiche de ses actes."

Garkach décida alors de s’asseoir de l'autre côté du feu, les flammes illuminant son visage aux traits sauvages, posant sa hache sur ses jambes croisés avant de prendre une autre rasade et de l'envoyer vers l'Orc, lui souriant finement en dévoilant ses crocs.

"-La Jungle est dangereuse la nuit et j'ai aperçu des félins gigantesques dans les parages. Il serait mieux que tu restes ici pour ce soir et mieux vaudrait garder les yeux ouverts. Mais si tu désires en apprendre plus sur l'Orc que je suis, j'aimerais en échange que tu me contes ton histoire et ce que tu désires pour notre peuple, Mogar Krashbag. Voila un jeu divertissant qui nous aidera à rester éveiller, ne crois-tu pas ?"

Alors que l'Orc solitaire énonçait son jeu, des feuillages remuèrent à la lisière du campement. Cela pouvait autant être le vent qu'un animal, Garkach n'y fît guère attention comme si il en connaissait la cause, observant l'Orc devant lui avec attention et respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Sam 24 Jan 2015 - 10:36

Mogar écouta les paroles de l'Orc avec attention. En un sens, il était rassuré qu'il ne s'agisse pas d'un Ours-hurlant, prouvant qu'il avait donc bonne mémoire. En outre, entendre parler de Malork lui rappela cette vieille histoire que lui avait raconté sa mère. Cet Orc avait essayé de se soulever contre l'ancien chef, et fini par s'exiler lorsque sa prise de pouvoir avait échoué. En général, on défiait le chef en duel, et le Durcuir n'avait jamais réellement compris l'utilité d'y mettre des vies supplémentaires en danger. Peut être avait-il peur d'être trop faible? Ce qui en faisait sûrement un lâche. Malgré tout, il décida de ne rien dire, et continua d'écouter ce que lui disait le dénommé Garkach. Il lui proposait de se tenir éveillés en parlant de leurs passés respectifs.

Mogar n'avait pas peur de la jungle. Il y avait vécu toute sa vie, fait du rodéo sur des tigres à dents de sabres, mais il reconnaissait la dangerosité de celle-ci en pleine nuit. On y voyait goutte, et les grosses créatures, cachées durant la journée, sortaient marauder une fois le soleil couché. Il n'avait pas non plus prévu de partir, sachant qu'il s'était éloigné du campement et incapable de le retrouver ainsi. De plus, la compagnie d'un étranger lui était toujours agréable, surtout lorsque celui-ci faisait partie de sa propre race. Il attrapa l'outre, la remit à sa taille, et se pencha en avant, les bras appuyés sur les cuisses.

"T'es peut être le fils d'un traître, mais c'est pas pour ça que j'vais t'juger. J'suis pas fier de mon père non plus, et je lui ressemble pas du tout. Alors ça doit être pareil pour toi, enfin, j'espère. Quant à mon histoire, je crois qu'il me faudrait plus que la nuit pour tout t'raconter. Chuis du genre à en avoir vécu, tu vois? Mais pour faire court, j'ai gravi les échelons du clan, et chuis dev'nu Durcuir, au service de deux chefs différents. Là, Thaom a pourfendu Gotrax et pris sa place, donc j'la sers maint'nant. Mais par contre, j'aim'rais bien savoir; au lieu de vivre ici comme un plouc, tu viendrais pas dans le campement? Après tout, t'es un peu un Ours-hurlant aussi, si ton père en était un."

Un bruissement derrière lui le fit agripper sa hache par réflexe. Lançant une œillade derrière lui, il scruta les profondeurs noires de la jungle, à l'affût d'une quelconque forme qui bougerait. Aucune odeur féline ne confirmait ses soupçons. Il se retourna finalement vers Garkach, son œil fixé sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Sam 24 Jan 2015 - 11:05

Garkach ne manquait aucuns mots que prononçait l'Orc devant lui, observant autant les flammes dansantes que Mogar lui même. L'Orc solitaire nota dans un coin de sa tête ces informations qui serait des plus utiles surtout sur la Chef actuelle du Clan mais il eut un légers froncement de sourcils quand l'Orc supposa qu'il n'était pas fier de son propre père. Puis Mogar se retourna lorsque la végétation épaisse de la jungle remua dans le noir. Tandis que l'Orc lui tournait le dos, Garkach posait son regard sur l'Ours-Hurlant pensivement à sa proposition de rejoindre le campement. Lorsque Mogar revînt à lui, le fixant...il décida finalement de répondre à la question du venu :

"-La Jungle est ma terre, mon foyers. Je ne suis pas un Ours-Hurlant même si mon Père en fût un autrefois. Mais sache que je suis ici pour une raison qui concerne ton Clan mais à présent mon choix dépendra de tes paroles, Mogar."

Garkach pencha la tête de côté en observant la réaction de l'orc quand à ses paroles puis enchaîna :

"-Parles moi de ta Chef, que désire t'elle donc pour les Ours-Hurlant ? Que je sache si c'est ce que je désire ou non..."

La Nuit était dans ses plus sombres heures, le froid soufflait doucement entre les arbres tordues tandis que les flammes ne cessaient de danser calmement dans le foyer du campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Sam 24 Jan 2015 - 18:08

Ce Garkach était vraiment un type mystérieux selon Mogar. Il ne parlait pas comme lui, qui disait toujours ce qu'il voulait dire de façon franche et directe. Non, l'Orc devant lui semblait tourner autour du pot, et venait de lui poser une question étrange. Ce que la Cheffe souhaitait faire du clan? En voilà une question... Il était peut être Durcuir, mais il n'était pas dans l'esprit de Thaom non plus. De plus, il n'avait jamais voulu être chef, ce qui lui avait évité de se poser des questions sur la ligne de conduite des Ours-hurlant. Mogar grogna un bon coup, il n'aimait définitivement pas cette question. Mais elle valait tout de même une réponse, et dit plutôt à Garkach:

"Tu crois franch'ment que chuis dans la caboche de Thaom? J'suis membre de la garde personnelle, mais chuis pas son maît' de guerre non plus. Moi j'dis que si tu veux une réponse complète, faut qu't'ailles la voir la cheffe. Tout c'que j'sais, c'est qu'on a encore ces Nains des Carlates qui cherchent la castagne. Apparemment, Thaom veut pas se battre, même si j'pense qu'on peut les défoncer. Elle a l'air d'êt' moins pour la guerre que Gotrax, en tout cas."

Tout en disant cela, Mogar entendit à nouveau le bruit dérangeant derrière lui, et comme lui avait toujours dit Gralbush: "Deux fois c'est pas bon". S'armant de sa hache, il pivota et fit face à la provenance du bruit. Ce que faisait l'Orc derrière lui, le Durcuir s'en fichait. Il avait encore sa hache de bûcheron avec lui, et plus rien ne comptait à ses yeux. Là, il grogna fort, avant de lâcher devant lui:

"Hey, sale bête! Ramène-toi si t'as les crocs! Arrête de m'tourner autour, t'as l'béguin ou quoi?"

Dans l'ombre des arbres, Mogar crut voir quelque chose bouger, mais peut être son esprit lui jouait-il des tours. Agrippant fermement sa hache, il regarda derrière lui et sourit à Garkach.

"Si c'est un tigre, on va bien s'marrer, tu verras! L'occasion de m'faire un nouveau frère d'armes!"

La perspective faisait sourire le Durcuir, qui ne vivait que pour le combat et le sang depuis sa plus tendre enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Sam 24 Jan 2015 - 18:34

Garkach réfléchissait aux paroles de l'Orc tandis que celui-ci se levait vers les bruits dans la Jungle. L'Orc lui tournait le dos mais jamais le solitaire l'aurait attaqué en traitre. Cependant, lorsque l'Orc l'invita à combattre, Garkach l'observa quelques instants avant de sourire d'un air mauvais, puis éclata d'un rire profond devant le regard étrange de l'Orc.

"-Ce que tu entends là, est effectivement quelque chose de sauvage, un Félin peut-être. A ta place, Mogar, j'éviterais de tenter de le combattre."

Mogar posa alors son regard pour de bon sur Garkach tandis qu'il tenait sa hache de bûcheron mais celui-ci ne lui laissa pas le temps de répondre :

"-Ils sont trois mais un seul semble désirer se faire entendre de nous, Ours-Hurlant. As-tu déja vue les Tigres de Jades ? Ceux qu'on nomme simplement les Tigres Géants ? Si ils voulaient nous tuer, nous serions déjà mort Mogar...Et je ne désire pas mourir en tentant de les chasser de leur jungle. Nous n'aurions aucunes chances dans la pénombre de toute façon..."

Tandis qu'il parlait, des yeux jaunes se fixèrent sur le campement avant de disparaître comme tout bruit dans les alentours, laissant un silence pesant dans l'épaisse Jungle. Pourtant, ils pouvaient encore se sentir observer même si cela était sûrement qu'une impression. La nuit se faisait cependant moins sombre tandis que l'aube approchait.

"-Je rencontrerais dans ce cas, ta Cheffe, Mogar. Mais je doute que les Orcs survivront sans combattre car je crains qu'un âge sombre ne s'approche de notre race."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Lun 26 Jan 2015 - 17:00

Le Durcuir écouta Garkach, non sans cacher sa perplexité. Non mais pour qui il se prenait, celui là? Eviter de combattre un tigre? C'était bien la meilleure. Chaque ennemi qu'avait rencontré l'Orc jusqu'à ce jour dégustait les pissenlits par la racine. Peut être n'était-il pas armé de Borgworm, mais il se sentait d'attaque pour quelques saloperies. Même les Tigres de Jade. Il n'avait peur de rien, et cela ne lui avait jamais vraiment porté préjudice. Non, ce que pensait Mogar à l'instant, c'était que son hôte était un gros froussard. Alors, avec un léger grognement et un sourire en demi-teinte, il lança à Garkach:

"Parce que tu crois qu'j'ai peur des minous d'cette jungle? T'es pas l'seul à y avoir grandi, tu sais? Tout Ours-hurlant vit au quotidien avec ces grosses bestioles velues. Et c'est pas aujourd'hui qu'elles vont m'faire peur."

Tenant toujours sa hache en main, il jeta une œillade suspecte à l'Orc. Ce qu'il avait dit à la fin de sa phrase était voilé de mystère, mais Mogar n'était pas bête; ce qu'il essayait de dire sentait mauvais. C'était lugubre. Un âge sombre? Qui était donc cet hurluberlu colporteur de mauvaises nouvelles? Pouvait-il le laisser s'approcher du village après sa dernière déclaration? Un air méfiant sur le visage, le puissant Durcuir dit:

"Qu'est-ce qui m'fait croire que j'devrais te laisser t'approcher du clan, avec tes mauvaises nouvelles? Tu pourrais bien apporter le malheur chez les Ours-hurlant! Et puis, t'as pas l'air de vouloir renouer avec tes origines..."

Plus il y réfléchissait, et plus Mogar se demandait si l'Orc qui se tenait devant lui était de bon augure. Il lui avait offert l'hospitalité, certes, mais pour le reste, il n'en était pas moins étrange et annonciateur de malheur. Dubitatif, il se demandait quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mar 27 Jan 2015 - 6:29

Garkach écoutait les paroles de l'orc, vantard et assuré. Il aimait entendre cette confiance dans la bouche d'un Orc mais il la trouvait également légèrement...Stupide. A vrai dire, Garkach commençait à se forger un avis digne de ce nom sur l'Ours-Hurlant devant lui, il y sentait quelque chose qu'il appréciait mais qui n'était pas encore utiliser...

" -Qu'est-ce qui m'fait croire que j'devrais te laisser t'approcher du clan, avec tes mauvaises nouvelles? Tu pourrais bien apporter le malheur chez les Ours-hurlant! Et puis, t'as pas l'air de vouloir renouer avec tes origines..."

La phrase qu'annonça Mogar eut l'effet d'une claque pour l'Orc dans ses pensés. Ne point vouloir renouer avec ses origines ? Il ne connaissait que les rumeurs, l'histoire de son Clan mais était-il toujours le même ? D'après les paroles de Mogar, les fiers et puissants Ours-Hurlant semblait désireux de venir des diplomates, non des conquérants. Garkach se releva doucement puis ria en écartant ses bras, franchement amusé par l'attitude de l'Orc.

"-Mes nouvelles sont des plus bonnes et elles nous prépareront à des ténèbres dont nous n'avions pas eu vent depuis des siècles."
Garkack posa son regard sur l'Orc devant lui, tandis que les flammes illuminait son corps et ses tatouages jusqu'à sa mâchoire. L'Exilé se tenait ici, tellement confiant comme si le destin même reposait sur ses épaules, sous le regard de l'autre Orc.

"-Je désire pas seulement renouer avec mes origines mais aider les Orcs, tous, à renouer entre eux pour se tenir ensemble, sous les Ours-hurlants, en première ligne lorsqu'elles arriveront. Les Orcs ne seront plus divisés, plus exclus de ce monde. Nous prouverons que nous en sommes autant les Seigneurs que les autres races."

Tandis qu'il parlait d'une voix grave et calme, comme si il avait longuement réfléchi à cette idée pendant des années, Garkach avançait en contournant les flammes, s'approchant d'un pas décidé de l'orc du Clan qui vivait dans cette Jungle et reposa son regard sur le guerrier.

"-Ne désires-tu point faire plier à genoux les Nains à jamais ? Ne désires-tu pas que ton nom devienne une Légende ? Ne désires-tu pas voir notre Clan vivre dans une véritable cité, non dans des ruines et la Jungle ? Peut-être me crois-tu cependant fou."

Garkach hocha doucement la tête puis gronda entre ses mâchoires tandis que des grondements félins lui répondaient doucement au loin. Puis il reporta son attention sur l'orc en tendant une main vers lui.

"-Ce que je promet, passera forcément par des épreuves difficiles, dignes de nos ancêtres en des temps lointain. Courage, force et honneur seront de mises. J'ai longuement réfléchi à ce chemin, bien que difficile, il ne sera point impossible. C'est ce que je veux apporter au Clan et si ton Chef ne veut point m'écouter alors soit je la défierais, soit je jugerais que pour le bien de notre Clan, je partirais seul. Mais je te propose de voir avec moi, de tes yeux, ce qui ronge ce Monde et s'avance vers notre peuple."

Garkach fronça les sourcils, sa main toujours ouverte vers le combattant tandis qu'il tenait toujours sa puissante hache dans son autre main. Ses paroles suintaient de sa confiance et de sa conviction. Voir même d'un certain amour paternel lorsqu'il parlait des Orcs. Nul doute qu'il était honorable sinon aurait-il pu tuer Mogar lorsqu'il avait tourner le dos de nombreuses fois. Alors où voulait-il en venir, cet orc étrange...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mar 27 Jan 2015 - 14:21

Garkach avait vraiment une langue mesurant des kilomètres. Du moins, c'est ce que se figurait Mogar dans sa tête. Il n'arrêtait pas de déblatérer des paroles, à un rythme laissant le Durcuir un peu étonné. Il dégageait une immense confiance - à moins qu'il s'agisse d'arrogance. Cela dit, il n'avait pas tort sur un point; le Clan devait réduire les Nains à néant. Ses promesses de glorification et d'avenir lumineux étaient plutôt tentantes, même si un brin de raison ramena l'esprit de Mogar sur terre. C'était bien beau, tout ça, mais était-ce la vérité? L'Orc pouvait très bien s'avérer être un beau parleur, une sorte de charlatan qui essayait de l'embobiner. Il y avait définitivement quelque chose qui ne plaisait pas au Durcuir chez son hôte.

Lorsqu'il lui tendit sa main, Mogar la regarda un court instant, avant de replonger ses yeux dans ceux de Garkach. Courage, force et honneur. Ces valeurs avaient tracé toute la vie du Durcuir, depuis son enfance jusqu'au dernier cadavre Nain dont les restes pourrissent au fin fond de la jungle. Cet Orc, lui, n'était pas Ours-hurlant. Il n'avait point grandi au sein de la communauté, n'avait connu l'existence des siens que par la bouche d'un traître, et venait avec ses grands airs, prétextant vouloir changer le clan. Malheureusement, Mogar était connu pour être très conservateur. L'idée que quelque chose allait venir chambouler ses habitudes le rendait sceptique.

Alors, avec un air solennel, il ignora la main et dit:

"Je n'te suivrai pas en dehors de cette Jungle. Je n'l'ai jamais quittée, et c'est pas d'main la veille que ça changera."

Puis, s'asseyant de nouveau sur le tronc, les fauves derrière lui n'étant plus qu'un lointain souvenir, il se saisit de son outre et prit une gorgée. Après cela, il regarda encore une fois son frère de peau, et lui dit sur un ton neutre:

"Repose-toi s'tu veux. Demain j't'emmène devant Thaom. Tu lui diras c'qu'il te chante, mais viens pas me mêler à tes histoires."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mar 27 Jan 2015 - 16:21

Garkach observait l'orc avec un légers étonnement devant sa réaction. Ne le quittant point des yeux lorsqu'il s'assit sur le tronc, il écoutait chacune de ses paroles puis il décida de hausser une épaule.

"-Repose-toi s'tu veux. Demain j't'emmène devant Thaom. Tu lui diras c'qu'il te chante, mais viens pas me mêler à tes histoires.
-Et ensuite, Mogar. Me croira t-elle à ton avis ? Aurais-tu seulement peur de ce qui t'attend en dehors de cette Jungle ?
"

Garkach gronda tandis qu'il avançait dans le campement en faisant les cents pas en observant continuellement l'Orc qui était assis dans son campement. Puis il balança sa hache dans le sol de terre, encore humide malgré les flammes et détacha le paquet qu'il tenait à sa ceinture, le balançant vers l'Orc tandis que son contenu volé sur le sol. Le crâne défiguré d'une créature qu'on préfère savoir comme légende, roula vers les pieds de Mogar en fixant ses yeux vides vers l'Orc. Le crâne d'une Goule...

"-Elle rôdait dans la Jungle, c'est-elle qui m'a poussé loin de nos frontières. A présent, Mogar du Clan Ours-Hurlant, voila ma question. Désires-tu faire perdre ton temps à ton Chef en laissant un inconnu n'ayant rien prouvé au Clan raconter des contes digne d'un Vieillard ou désires-tu venir voir de tes yeux ce qui menace les tiens et appuyer mes paroles, qu'elles soit fausses ou vrais ?"

Garkach se tourna vers l'Orc une fois de l'autre côté des flammes tandis qu'il croisait ses bras sur son torse, la fourrure qu'il passait à sa ceinture flottant entre ses jambes solidement encrés dans la terre fraîche.  Puis en prenant une mine moins dur, Garkach soupira en fermant les yeux :

"-Je ne suis point un Ours-Hurlant, je suis le fils d'un Traître et qu'importe ce que tu dis, ce que mon Père a fait, me pèsera à jamais sur les épaules de part ma naissance. Mes paroles n'auront aucuns poids auprès de Thaom. Pas sans preuve car si toi même tu n'y crois pas, qu'en serait-il d'elle ?"

Et l'Exilé posa un regard terriblement calme et décidé sur Mogar tandis qu'il restait comme une statue là où il se tenait, sans armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mer 28 Jan 2015 - 9:09

Mogar était en train de boire de sa popote mystérieuse lorsque Garkach lui envoya la tête de cette créature repoussante, qui roula et vint se cogner à son pied. En voyant l'horreur, il faillit recracher sa boisson, mais l'avala tout de même, réprimant une quinte de toux. Il dévisagea l'étrange crâne à la peau pâle et aux yeux grotesques. Elle puait la chair pourrie, et l'Orc renifla avec dégoût.

"T'aurais pu prévenir que ça puait autant..."

Puis, regardant de plus près, il avait l'impression que la chose le regardait, et un frisson parcourut son échine. Mais que pouvait donc bien être cette chose? Il n'en avait jamais vu de telle. Avec un regard interrogateur, il dévisagea Garkach en silence, faisant des aller-retours entre la tête de l'Orc et la tête coupée. Puis il se décida à demander:

"Ce malheur dont tu parles... Ce sont ces bidules? J'dois t'avouer que j'en ai jamais vu des comme ça. Et ça vient dans la jungle? Hmmm..."

Il entendit ensuite le reste du monologue de son hôte, qui le fit réfléchir. Ce qu'il disait ne manquait pas de sens, mais il était une chose sur laquelle l'imposant Durcuir n'était pas d'accord. Et il prit son air le plus sérieux et solennel pour le dire.

"Arrête de rabâcher sur ton père. C'pas lui qui fait d'toi c'que tu veux être. Mon père était un lâche, et tu trouves qu'j'ai l'air d'un lâche?"

Se saisissant de sa hache et de sa bûche, il donna un petit coup de pied à la tête qui s'éloigna de lui en roulant pesamment. Ensuite, il grogna et répondit à Garkach:

"Bon. T'as réussi à éveiller ma curiosité. Mont'moi l'endroit où tu trouves ces saloperies moches comme des Nains, et peut être que j't'appuierai d'vant Thaom."

La curiosité n'était un défaut, du point de vue de l'Orc, que lorsqu'il concernait quelque chose venant d'au-delà de la jungle. Et qui, bien entendu, n'était pas Griffe-rouge ou Nain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mer 28 Jan 2015 - 9:49

"Bon. T'as réussi à éveiller ma curiosité. Mont'moi l'endroit où tu trouves ces saloperies moches comme des Nains, et peut être que j't'appuierai d'vant Thaom."

Garkach gronda à la réponse de l'orc tandis qu'il s'approchait de la tête hideuse, arraché de son corps, qui avait roulé plus loin, l'enveloppant à nouveau avant de la passer à sa ceinture. Déjà, les premiers rayons du soleil étaient visibles dans la Jungle tandis qu'elle semblait se réveiller, les oiseaux se faisant entendre comme d'autres bruits d'animaux.

"-En ce cas, nous devrons faire vite Mogar. Nous devons marcher jusqu'à la clairière du désespoir en espérant qu'il reste encore de ces choses."

Garkach saisit le manche de sa hache qu'il arracha de la terre d'un geste sec et la plaça dans son dos à nouveau tandis qu'il ramassait ses affaires. Mogar se préparait également à finalement suivre l'Exilé, semblant néanmoins méfiant. Puis Garkach se tourna vers la Jungle en observant son compagnon, dévoilant ses crocs dans un sourire féroce.

"-J'espère simplement, que tu ne mourras pas avant que nous y soyons."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Jeu 11 Juin 2015 - 6:09

Garkach reprit son immonde grosse tête pourrie, et l'enveloppa dans un tissu qu'il accrocha à sa ceinture. Pourquoi garder un truc aussi dégueulasse? Mogar n'en savait fichtrement rien et, au mieux, s'en battait les roustons. A sa place, il aurait préféré aller en collecter une fraîche sur un autre qui bougeait encore. D'ailleurs, lorsqu'il se releva, le Durcuir put entendre l'autre Orc parler de la Clairière du Désespoir. Une petite trotte en effet, mais en courant, ils y seraient avant le petit matin. Mogar avait une excellente condition physique, et ce n'était donc pas un problème. En revanche, il se souvenait des légendes que racontaient le vieux Chaman aigri du clan à propos de cet endroit. Un lieu rempli de souvenirs de batailles, d'héroïsme pur et dur... mais aussi habité par un mal tangible et dérangeant. Quelque chose, d'après le vioque, ne tournait pas rond sur cet ancien champ de bataille, où bien des Orcs perdirent la vie.

Le Casse-Pif, comme le surnommaient ses pairs, attrapa sa hache de bûcheron, à défaut d'être équipé de sa bonne vieille Borgworm, et découvrit toutes ses dents dans un sourire carnassier, caractéristique des Orcs, à la dernière phrase de Garkach.

"T'en fais pas mon gars, j'ai sûrement affronté plus d'choses que n'importe quel Ours-hurlant! Et la Jungle a beau être une pute, elle m'fait crédit!"

Le Durcuir partit dans un grand éclat de rire, fier de sa petite vanne. Puis, levant sa hache haut-dessus de lui, il lâcha à son compagnon:

"J'te suis Garkach! Allons démonter ces sales bestioles toutes moches!"

Ainsi, s'élançant à corps perdus dans les profondeurs de la jungle, en pleine nuit et sans torche, ils sprintèrent dans l'obscurité la plus totale, esquivant les arbres, leurs yeux s'habituant facilement à l'ambiance nocturne. Les Orcs à la peau grise avaient toujours vécus sur ce territoire. En somme, leur vision était bien plus adaptée à cette situation que n'importe quelle autre. Armé et prêt à en découdre avec ces choses repoussantes qui envahissaient la Clairière du Désespoir, Mogar se laissait envahir par le désir et l'envie. Trancher des têtes, briser des colonnes, couper des corps en deux. Il aurait été plus efficace correctement armé, mais il ne fallait pas sous-estimer un Orc aussi colossal que lui. Après tout, il n'était pas devenu Durcuir pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Ven 12 Juin 2015 - 5:49

Nous avancions rapidement dans l'épaisse jungle, sans que rien ne vienne se mettre en travers de notre chemin. Les nôtres étaient des prédateurs ici et les animaux sauvages se méfiaient à croiser la route de deux Ours-hurlants. J'observais cet Orc qui était de mon clan d'origine, le détaillant quelques instants avant de me concentrer à nouveau sur notre course, ma hache se balançant dans son harnais, me tapant le dos. Je songeais aux jours de voyage que j'avais fait jusqu'ici, le temps que cela m'avait demandé en calculant rapidement dans ma tête cela. Ils devaient être prêt.
Je restais néanmoins sur mes gardes, posant mes yeux sauvages sur chaque ombre, chaque branche et arbre qui nous faisaient face tandis que le vent plus doux, humide de la jungle se frottait sur mon visage, aux odeurs sauvages qui me plaisaient tant. C'était notre terre et on ne pouvait que l'avouer, nous l'aimions. Hélas, je n'y resterais point longtemps à présent.

Soudainement, l'air ambiant changea ainsi que la flore : Les arbres étaient de plus en plus espacés et les herbes de plus en plus hautes. Étrangement, on pouvait se sentir mal à l'aise comme si nous étions observés par des êtres invisibles, comme si cette terre n'était pas la nôtre. Je ralentissais en serrant les poings, méfiant vis à vis de ce lieux qu'était la lisière de la fameuse Clairière. Entre les arbres, nous pouvions déjà en voir les butes de terres qui signifiaient la présence de tombes ou d'armes de nos ancêtres mais je préférais continuer à contourner par la lisière avant de m'y engouffrer.

"-A partir de là, restons sur nos gardes. L'ennemi peut surgir de n'importe où..."

Je déposais mes yeux vers Mogar en le détaillant rapidement, sachant pertinemment qu'il ne montrerait aucun signe de peur, avant de revenir devant moi en avançant cette fois plus doucement, mes oreilles à l’afflux du moindre bruit suspect. Pour l'heure, nous n'avions encore rien vue, ni entendue mais déjà l'aube se levait alors qu'une étrange brume recouvrait la clairière. Nous nous approchions de la partie nord de celle-ci lors qu’enfin, sonna un cor de guerre.
Des centaines de pas se faisaient entendre ainsi qu'un atroce roulis titanesque comme si on déplaçait un chariot de géant dans la clairière. Souriant, je savais fort bien d'où venez ce bruit et qui en était à l'origine d'ailleurs. La chasse venait de débuter comme je l'avais ordonné. Evidemment, plus nous nous en approchions, plus Mogar comprenait que ces Orcs étaient les Dissidents. Cependant, même à cette époque, il était également différent.
Ils semblaient plus ordonné qu'autrefois, plus sur d'eux même et surtout leurs visages semblaient différents. Comme si ils avaient trouvé une nouvelle voie différente que la simple guerre barbare et violente avec les Nains. Des étendards avec des têtes de tigres flottaient au-dessus de la cohorte des Dissidents alors qu'une terrifiante machine de siège avançaient avec eux.

"-Ils viennent pour notre ennemi, nous allons purifier la jungle de cette nuisance pour de bon, Mogar. Mon Clan n'a de but que la survie et la puissance de notre Race et je désirais qu'un témoin de ton Clan y assiste."

Je déposais mes yeux sauvages sur l'Orc sans une once d'hostilité ou de moquerie, observant sa réaction tout en lui faisant comprendre que ce n'était point une embuscade mais une invitation à se joindre à une bataille d'orc. Néanmoins, j'attrapais ma hache en me préparant à la pire des réactions alors que je gardais sur moi, mon expression sauvage.

"-Les Dissidents ont considérablement changé durant ces derniers mois, Mogar des Ours-hurlants. Que dirais-tu de le voir par toi même ?"

Grondant, je plissais les yeux lorsque les Dissidents s'arrêtèrent plus loin en laissant un silence de mort dans la clairière. Jusqu'à ce que des ordres soient beuglés dans les rangs par les Lieutenants et que les orcs hurlent des : A vos ordres ! En se mobilisant pour fortifier leur position. Ici, dans plusieurs semaines, se tiendrait une véritable forteresse de pieux et de fers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Dim 14 Juin 2015 - 7:00

La luxuriante jungle traversée par les deux Orcs abritait bon nombre de créatures dangereuses et impitoyables. Des vétérans y avaient même perdu la vie en tentant de trouver ce qu'ils appelaient la "Bonne Mort", las de vieillir sans qu'un digne combat ne vienne leur ôter la vie. Mogar y avait même déjà songé. Il ne voulait pas atteindre la quarantaine, pas sans un honnête duel qui lui ferait rendre gorge. Il se souvenait lorsqu'il avait défié Sograk, celui qu'on appelait l'Etripeur. Un bon ami, avec qui il avait remporté maints combats face aux Nains. Mais tous deux, arrivés à un moment de leur vie, cherchaient une mort glorieuse, pleine d'héroïsme... Et cette joute qui avait duré des heures avait même eu une dimension fraternelle. Sograk avait rendu gorge, et sa tête ornait la tente de Mogar, qu'il saluait chaque jour avec un profond respect. Ainsi devaient mourir les grands guerriers Ours-hurlants. Et en avançant dans cette flore extravagante, le Durcuir se mettait à penser que, peut-être, ces créatures seraient trop nombreuses, ou trop puissantes pour qu'il puisse en venir à bout. Mort en défendant le clan, quel plus grand honneur y avait-il?

Ils s'arrêtèrent soudain à l'endroit où les arbres, s'éclaircissant, faisaient frontière avec l'immense plaine dont Mogar avait entendu parler dans de vieilles histoires. Il n'y avait jamais vraiment été, parce qu'il était superstitieux, mais si cet endroit était investi par des forces hostiles, au diable les croyances! Il regarda Garkach, qui se rapprochait prudemment de cette Clairière embrumée. Soudain, un cor de guerre retentit, et le sang de Mogar fut stimulé par le son. Ses pupilles s'agrandirent, et il manqua partir en avant pour se lancer au combat... avant de se rendre compte qu'il ne s'agissait pas d'un cor Ours-hurlant. Thaom l'aurait prévenu si une bataille avait lieu, et en ce moment, y en avait bien peu... Il regarda donc Garkach avec des yeux dans lesquels une lueur d'impatience brillait.

"Hey, Garkach! C'qui ces gens? Les sales bestioles sonnent aussi dans des cors?"

Puis il lui répondit qu'ils venaient pour leurs ennemis. Quels ils? Il parla de son clan. Quel clan? Mogar commença tout à coup à serrer plus sa hache dans ses mains. Qui était-il, en fin de compte, ce guerrier solitaire qui l'avait attiré dans cet endroit empreint de malédictions? Un Orc était-il assez fourbe pour tendre un piège à un membre de sa propre race, même si ce dernier n'était pas de son clan? Le Durcuir fit jongler son regard de Garkach aux troupes affublées d'un gros machin en bois, comme il en avait vu déjà à Paria. Tout à coup, Garkach lâcha le mot-clé; Dissidents. Ces Orcs qui avaient renié l'autorité du chef, et s'étaient détachés du clan. Ils étaient en nombre inférieurs, faciles à abattre, mais Thaom avait commis une erreur en essayant de parlementer avec eux. Il avait essayé de la prévenir, mais elle n'avait pas tenu compte de ses conseils. Après tout, c'était elle le chef, et elle devait avoir un plan en tête. Mais avec le temps, les Dissidents n'étaient toujours pas rentrés dans le rang. Et soudain, Garkach lui parla de se joindre à la bataille. Mogar se tut tout d'abord dans un silence de mort, avant de dire à Garkach sur un ton assez froid:

"Tu parles d'un clan? Vous avez bafoué la première règle des Ours-hurlant; vous avez désobéi au chef! Qu'importe c'qu'il pense, ça reste le chef, et on conteste pas son autorité! Ou alors, on l'affronte et on prend l'pouvoir. Mais on se barre pas avec tous ceux qui sont pas d'accord, sinon, le clan se s'rait déjà morcelé en toutes petites parties. J'ai jamais désobéi, j'ai toujours été fidèle au chef. Gotrax ou Thaom. Et j'vois ce qu't'essayes de faire. Tu veux que j'rejoigne les tiens, c'est ça? Rejoindre des milliers de traîtres et de lâcheurs?"

La hache de Mogar était à présent posée sur le sol, et ses yeux fixaient intensément ceux de Garkach. Il fit un grognement sourd, avant de regarder son arme. Il la reprit dans ses mains, en regardant le tranchant.

"Par contre, c'que j'peux faire, c'est participer à la bataille au nom de tous les Ours-hurlant. Chuis Durcuir, et les Orcs m'adulent. N'espère pas m'voir un jour te rejoindre, parce que j'servirai à jamais le chef de mon clan, quel qu'il soit et où qu'il soit. Mais j'n'ai jamais dit non à une bonne bataille."

L'Orc reprit aussitôt son côté un peu franchouillard qui le caractérisait, et lui dit avec un sourire démoniaque:

"En plus, t'as beau être un traître, t'as l'air d'savoir te battre. T'as les épaules et tout. J'aimerais bien t'considérer comme un frère d'arme le temps d'une bonne baston."

L'appel du sang avait fini par triompher. Mais pas entièrement, évidemment. Car il ne rejoindrait pas les Dissidents pour se battre, non. C'était plus subtil; il combattrait pour les Ours-hurlants au côté d'anciens membres de ce clan. Evidemment, à voir si Garkach accepterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mar 16 Juin 2015 - 6:09

J'hochais la tête à la fin de ses paroles sobrement même si ses compliments ne me laissaient pas indifférent. Aucun orc ne le resterait après tout. Je lui faisais signe de me suivre alors que j'avançais dans les fougères de la jungle et les hautes herbes alors que nous nous rapprochions des Dissidents qui formaient un campement sommaire, abattant des arbres et y taillant des pieux qu'ils plantaient autour du campement pour servir à défendre l'endroit. Les brumes matinales commençaient à s'évaporer dans la Clairière et parmi les derniers lambeaux brumeux, on pouvait voir des dizaines, non des centaines, d'armes rouillés et armures plantés dans le sol de la Clairière. On en voyait à perte d'horizon ! Un véritable cimetière.

"-Je ne comptais pas te faire rejoindre mon Clan, Durcuir. Je n'étais pas des Ours-Hurlant et cette histoire de trahison ne m’intéresse en aucun cas. Si elle a eu lieux néanmoins, sans respecter vos traditions, c'est pour une bonne raison. Peut-être ces Orcs ne désiraient-ils plus la même vie que les Ours-Hurlant."

Soudainement, bondissant des profondeurs de la jungle, trois Tigres Géants filèrent dans les hautes herbes avec l'agilité de l'eau coulant entre des rochers, ils allaient à une vitesse impressionnante mais restaient fluides dans leurs mouvements. Ils rejoignaient le campement des Dissidents mais étrangement, aucun Orc ne leva son arme pour leur faire face, ni aucun cris de souffrance ne suivit leur entrée.
Mes Orcs savait depuis mon arrivée et ma prise de pouvoir que ces Tigres étaient des miens, nos étendards en portaient le symbole depuis plusieurs semaines d'ailleurs, sous ma décision. Les Dissidents nous observaient à notre approche, ils ne portaient encore que des tenues de fourrures ou des pagnes simplement.
Je changerais ça bien rapidement, me disais-je en avançant dans le campement sous les regards des Dissidents qui me saluaient et s'écartaient sur mon passage tandis qu'ils posaient les yeux sur le Durcuir qui ne leur était pas inconnu. Seulement, aucun ne montra un signe hostile comme si il ne plaçait que peu d'importance sur les anciens échanges entre les Ours-hurlants et eux.

"-J'ai besoins d'un Ours-Hurlant pour apprendre qui nous sommes à présent, Mogar. Avant ma venue, ces orcs ne souhaitaient que combattre les Nains sans réflexion. Ils étaient animés que par la haine, la vengeance. Lorsque je suis arrivé, j'ai tué les trois Chefs qui les commandaient alors vers leur mort et je leur ai forgé un nouvel avenir. "

Finalement, je l'amena vers le centre du campement dans une hutte de fourrure qu'on avait placé ici, grande et aux nombreux ornements, c'était celle du Chef. Je saisissais la fourrure à l'entrée et la relevait pour faire place à Mogar. L'Intérieur était simple, une fourrure sur le sol, plusieurs bûches servant de siège autour d'un feu de joie centrale. Le minimum pour un camps de Guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mogar Krashbag
Casse-Pif
Casse-Pif
avatar
Philosophie : Obéissance
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
280/5000  (280/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mar 16 Juin 2015 - 7:25

Lorsqu’ils se dirigèrent vers le campement des Dissidents, Mogar eut comme une appréhension. Quelque chose dans la jungle se rapprochait, et ce n’était ni Orc, ni Nain… Une créature nocturne, peut-être ? Et ce fut à ce moment précis que trois tigres sautèrent depuis les buissons, se dirigeant vers le camp. Le premier réflexe de Mogar fut de saisir sa hache, et de grogner dans leur direction. Les grands félins ne firent que feuler, avant de rejoindre les Dissidents qui ne semblaient ni menacés ni apeurés. Le Durcuir arqua un sourcil, abaissant sa cognée. Ces types étaient étranges. Pour en avoir chassés et tués des dizaines dans la jungle, toujours accompagné de quelques bleubites à qui il fallait apprendre les ficelles, et ce malgré le taux de mortalité effarant durant ces battues, le Casse-Pif savait que ces animaux étaient dangereux et savaient travailler la chair efficacement. Combien de jeunes Orcs n’avaient donc pas été boulottés tranquillement par un de ces géants poilus ? Et là, aucun signe d’agressivité. C’en était presque décevant.

Les deux guerriers pénétrèrent enfin dans le bivouac des Dissidents. Ils les regardèrent passer, leur faisant de la place pour qu’ils accèdent à la tente du chef. Mogar étudia les visages des combattants qui les dévisageaient, et fut plutôt surpris d’en reconnaître une bonne partie. Dans le lot, il put d’ailleurs apercevoir Shogom, ce vieux chnoque qui s’était fait manger l’oreille pendant une chasse. Nathrash, un jeune butor avec qui il avait joué au lancer de Nains durant un raid. Et en baissant les yeux sur une silhouette assise qui le dévisageait plus intensément, il reconnut tout de suite son bon vieux comparse ; Lotresh le Borgne. Ils avaient chassé ensemble, combattu ensemble, baisé avec les veuves des combattants ensemble… Durant un combat, malgré la perte de son œil, il avait continué de se battre. Toutes ces techniques de combat dos à dos, ces beaux souvenirs de victoire et de beuveries… Tout venait d’être terni par cette image de l’Orc, assis dans le camp de ceux qui avaient tourné le dos au chef. Le Durcuir s’arrêta un instant à côté de lui, et lui souffla, presque déçu :

« Toi aussi, Lotresh ? J’te croyais mort à cause des Nabots… J’me d’mande si j’aurais pas préféré ça. »

L’ancien frère d’armes grogna, mais rien de plus. Apparemment, il avait ses raisons, et Mogar ne lui en mettrait pas une, même si c’était pas l’envie qui manquait. Au nom de leur amitié d’antan, il le laisserait tranquille, et ne rapporterait pas non plus à ses deux amantes qu’il se terrait ici. Anciens amis, compagnons, frères d’armes… Ils n’en restaient pas moins des traîtres à présent. Et le Durcuir continua son chemin en compagnie de Garkach. Ils arrivèrent à l’intérieur de la hutte du chef, dans laquelle un bon feu crépitait. Mogar déposa, non sans grogner, sa cognée à côté de lui, et se vautra sur la buche qui pouvait lui servir de chaise, perdant son regard dans les flammes. Les paroles de l’Exilé remontèrent dans le cerveau du Casse-Pif, qui les digéra un instant. Ensuite, il posa ses yeux fauves sur Garkach, avant de lui répondre :

« En vérité, t’as pas b’soin d’un Ours-hurlant pour dire qui vous êtes. Mon r’gard n’a pas changé sur vous. Z’êtes toujours des traîtres pour moi. Bon, p’t’être pas toi, vu qu’t’es pas un ancien membre de mon clan. Mais les aut’ pensent pareil que moi. Trahison. Thaom a beau pas vouloir vous rentrer dans l’lard, si ça t’nait qu’à moi, vous seriez déjà rentrés dans l’rang. Mais chuis pas chef, j’ai rien à dire. »


Il se saisit de son outre, et prit une gorgée du liquide à l’aspect peu engageant qu’il se préparait lui-même. Puis, il secoua la tête en riant un peu, avant de dire à Garkach :

« T’sais c’qui m’a le plus fait rire dans toutes ces têtes qu’on a vu passer ? Mes anciens potes. J’en ai r’connu trois, les aut’, j’les fréquentais pas assez pour les considérer comme mes amis. Mais ces trois types, j’aurais jamais douté qu’ils puissent un jour nous tourner l’dos. Alors fais bien gaffe, toi qui te considère chef. Être chef chez les traîtres, c’pas non plus une position très stable. Y a des gens qui peuvent vouloir prend’ ta place, mais pas en combat singulier… C’genre de type d’vrait finir sur un pal. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garkach
L'Exilé
L'Exilé
avatar
Philosophie : Dictature ( Loyal mauvais )
Divinité(s) : Il semble n'en avoir aucune pour l'heure.
Faction ou Clan : Les Dissidents

Attributs
Races: Orc
Réputation:
1100/5000  (1100/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   Mar 16 Juin 2015 - 11:01

J'observais Mogar qui se laissait tomber sur une bûche alors que je venais m'asseoir plus doucement sur celle d'en face, le détaillant alors qu'il observait les flammes en semblant s'y perdre. Lorsqu'il reprit la parole, je ne pouvais m'empêcher de gronder d'agacement devant cet obstination futile mais je notais ses paroles car elles me seraient utiles plus tard. Pour ma part, je n'avais pas réellement envie de boire, ni envie de manger alors je le laissais le faire sans en demander autant.
Puis il me parlait de ses vieux amis qu'il avait vue dans le campement, ce qui n'était point étonnant me disais-je, et je croisais mes bras en l'écoutant sereinement. Je m’intéressais à de nombreuses choses et plus encore aux anciennes histoires d'amitiés qui nous en apprenait sur la personne devant nous. Son conseil me laissa dessiner sur mon visage un vil rictus car j'avais songé à la même chose autrefois.

"-N'aies-crainte, j'ai pris les devant, Mogar. Mes plus fidèles Orcs surveillent les autres qui vivent dans mon Clan et les traîtres sont rapidement repéré et assassiné avant qu'ils ne le fassent. Ce n'est pas là ma méthode préféré, vue que j'aimais plus que tout des duels d'honneurs mais en temps de guerre, les méthodes ne peuvent toujours l'être."

Je remuais sur ma bûche pour me placer plus confortablement sur celle-ci en réfléchissant à mes paroles avant de venir saisir une bûche et de la jeter dans les flammes où elle allait crépiter doucement. Ici, l'air était chaleureux et plus sec qu'en dehors alors qu'on entendait le boucan du campement. Même si les idées du Durcuir était faite, je désirais pourtant les changer.

"-Les Dissidents ne resteront plus dans la Jungle noire, nous n'avons aucun désir de nous confronter avec les Ours-Hurlant que nous respectons. Tu parles de tes anciens amis que tu n'imaginais point ici...Peut-être il y a t-il une réelle raison pour que votre Clan se soit déchiré en deux ? Quoi qu'il en soit, c'est leur choix. A présent, nous embrassons une cause plus grande que notre seule clan. Comme je te le disais, des créatures de temps anciens s'agitent de plus en plus...Bientôt, une guerre déchirera ce monde et notre race n'y est pas préparé. Je compte changer cela."

J'observais lourdement l'Orc alors que je terminais mes paroles avant de me redresser en grondant, reposant mes yeux félins sur les flammes. Je tendais l'oreille pour écouter les sons du campement, les paroles des Orcs et la Jungle en arrière-plan. Il était vrai que je me sentais bien parmi les miens, cette Jungle me manquerait. Je n'en disais pas plus sur ce changement que je promettais, je ne désirais pas en révéler trop sur mes projets pour l'heure.

"-Lorsque la nuit tombera, tu verras de tes yeux une poussière de l'armée adversaire qui menacera nos terres et les nôtres. Ainsi que la nouvelle force que mon Clan promet."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Marche à travers les ténèbres de la Jungle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marche à travers les ténèbres de la Jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marche à travers les ténèbres de la Jungle
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­La Jungle noire :: Dans la Jungle-