­
 

Partagez | 
 

 Tribulations de Croc Brun dans Hydrasil (rp: solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shavok Tanuk
Croc Brun
Croc Brun
avatar
Philosophie : Individualiste
Divinité(s) : Aucune croyance.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
700/5000  (700/5000)
Adage:
MessageSujet: Tribulations de Croc Brun dans Hydrasil (rp: solo)   Ven 19 Déc 2014 - 12:51

Je revenais de la taverne de la Goule Souriante. La propriétaire, une charmante naine qui répondait au doux nom de Tomberlak m'avait donné une bonne bouteille de rhum. Cette boisson à l'origine était destinée aux pirates. Les pirates étaient des gens qui n'avaient peur de rien, c'était des aventuriers au coeur froid et qui n'avait pas peur de se battre dans le sang, la chique et le mollard. Le rhum était donc une boisson destinée à ceux qui n'avait peur de rien et c'était ce que je préférais consommer. La bière ne me faisait pas un grand effet vu ma corpulence et le rhum agissait bien plus vite. En revanche, je n'aurais pas du boire une bouteille entière car lorsque j'étais sortit de la taverne, j'étais complètement saoul et j'avais envie de rentrer chez moi.  Ma maison était trop loin, j'irais chez Zenji, c'était plus proche.

C'est dans cette optique que j'avais coupé à travers la basse-ville de nuit pour aller chez Zenji. Mais, je n'avais pas prévu l'effet pervers de la boisson et je m'écroula dans la rue des pivoines. Je me redressai avec douleur et je sentis des petites mains s'accrochaient à mon pelage. Je me retourna, j'étais prêt à me défendre contre cette agression envers ma personne.

- Nounours! Nounours! Joue avec moi!

En me retournant, j'aperçus une petite fille, une humaine âgée de huit printemps. J'avais le poing dressé prêt à frapper l'importun qui me dérangeait de cuver mais quand je m'aperçus de qui c'était, mon poings s'arrêta net. Je ne la connaissais pas et je ne savais pas ce qu'elle me voulait. Généralement, les ennuis venaient à moi. On ne peut plus cuver tranquillement à Hydrasil? Et, depuis quand?

-Ecoute, gamine, je suis pas d'humeur à jouer, le gros ours est fatigué et il veut dormir. Va donc retrouver tes parents, petite.

Et, je me rallongea dans la rue.

-Mais, je n'ai pas de parents. Et puis, on m'a dit que les nounours étaient gentils avec les petites filles... Allez, on joue à chat! C'est toi le chat!

Tel un petit moustique, elle me harcelait et continuer à m'agacer. Je me rassis sur le dallage de la rue.

-Qu'est-ce que tu racontes? Tout le monde a des parents. Et, je ne suis pas un chat, je suis un ours! J'ai un ami chat qui peut t'attraper si c'est ce que tu veux! Il s'appelle Zenji! Zenji, c'est un ami, tu vois? Ouais, d'ailleurs c'est le meilleur des amis, hic!

Je m'écroula à nouveau en maugréant des choses sur Zenji. Puis, j'entendis d'autres voix, des voix d'hommes et aussi des cris, celle de la fillette. Elle avait peur. Je me releva et observa la scène. Les hommes étaient au nombre de deux ou bien de quatre. Ah non, deux!

-Nounours, nounours, à l'aide!

-Tais-toi, gamine, on va se faire des couilles en or!


-Quelle chance on a d'avoir attrapé la fille du banquier le plus prestigieux d'Hydrasil. Avec elle, on aura une bonne rançon, d'ailleurs la prime obtenu vaut son pesant en cacahuète!

-Chut, j'ai entendu que la bande du Cobra était sur le coup. Tu sais ce qu'il font à ceux qui se mette sur leur route, ils les pendent par les pieds avant de les éviscérer.

En entendant la conversation, je compris finalement qu'il y avait un bon pactole à se faire en sauvant cette fille et en la remettant à ses parents. Je me releva et sortit mon épée les deux bandits me regardèrent et s'approchèrent de moi en rigolant de voir un ours bourré se battre.

-Qu'est-ce qui veut l'empaffé? Il veut se battre? HAHAHARGH...

Quand j'avais trop bu, mes sens étaient affutés et j'avais coupé ce bras comme si de rien ne paraissait. On avait la sensation que je ne l'avais pas fait exprès mais c'était faux. J'enchaîna un rapide coup à la tête pour l'achever. L'autre adversaire essaya de se jeter sur moi mais je lui brisa le crâne avec la garde de mon épée. Je regardais la fillette qui me regardait avec extase.

-Ouah, je le savais, je le savais, vous êtes un justicier, protecteur des faibles!


-Pourquoi tu m'as menti? Tu as des parents! Et, pas n'importe qui en plus! Et comment ça se fait fait que t'as la bande du Cobra qui te pourchasse?

-Je veux pas y retourner. Mon père, il s'intéresse pas à moi, il pense qu'à travailler. Je veux pas que tu me ramènes....


-J'ai jamais dit que que je te ramenais. Que dirais-tu de jouer à un jeu? Cela s'appelle, il faut tuer le cobra avant qu'il morde. Le but est simple tu te balades en ville et à chaque membre du Cobra qui apparaît et que je bats, tu gagnes des points. tu sera ma partenaire, tape m'en cinq, gamine...

Et, je lui tendis ma patte pour conclure l'accord. J'attendis qu'elle accepte ma proposition ce qu'elle fit de bon coeur car elle voyait que je la ramenais pas chez elle et qu'elle continuait à s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shavok Tanuk
Croc Brun
Croc Brun
avatar
Philosophie : Individualiste
Divinité(s) : Aucune croyance.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
700/5000  (700/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Tribulations de Croc Brun dans Hydrasil (rp: solo)   Mar 9 Fév 2016 - 15:41

*Il existe des choses et événements qui se passent dans le monde sans que l'on puisse intervenir. De tout temps à jamais, la trame se découle et nous simples acteurs de notre vie nous nous devons d'agir du mieux que nous le pouvons avec toute la puissance de notre logique et de notre raison.*

Mais voilà, moi, Shavok, je n'avais aucune once de logique. Zenji me décrivait souvent comme quelqu'un qui suivait son coeur. J'étais donc basé sur l'envie infime et le devoir qui vrillait dans mon coeur de devoir exterminer tout les membres de la bande du Cobra.

C'était déjà le cinquième type de la soirée. La petite jouait son rôle d'appât à la perfection. Ils se jetaient sur elle comme une mouche sur du miel. C'était rudement facile et même si j'étais complètement fatigué, même si certains diraient que ce n'était pas de la fatigue mais l'alcool qui parlait pour moi, je n'avais aucun problème à anéantir ces types avec un bon coup de poing dans leur tête afin de leur fendre leur joli petit crâne comme une brindille.

Au début, j'aurais pensé que la gamine aurait fui devant ce massacre mais après quelque mots prononcés, je n'avais pas eut le moindre problème pour pouvoir lui présenter cela comme un jeu. En réalité, je ne savais pas combien il y avait de membres dans la bande du Cobra mais leur rang avait l'air de s'être éclairci pour la simple et bonne raison que cela faisait une demie heure que je n'étais plus tomber sur personne.

J'aurais pu émettre l'hypothèse qu'ils étaient fatigués et qu'ils n'étaient pas sortit ce soir mais je savais qu'en réalité les bandes de voleurs dormaient le jour pour travailler la nuit. J'avais déjà eut affaire avec ce genre d'éléments imprévisibles. Il n'était pas rare que je remplisse certains contrats pour une bande ou deux.

En fait, je ne comprenais pas moi même ce qui m'avais poussé à aider cette jeune fille. Après tout, il n'y avait pas vraiment d'argent à la clé. Bien sûr, j'aurais pu en demander à son père pour l'avoir ramener mais ce n'était pas sûr que le père m'en donne. Il était complexe de savoir qu'est-ce qui avait pu me motiver, je me rappelais de cet Ursidae seul en pleine forêt qui aurait voulu qu'on l'aide mais qui n'en avait jamais reçu. Je n'étais pas certain de cela mais toujours était-il que je m'étais aventuré dans une de ces péripéties dont l'on revenait peu souvent. En résumé, j'étais dans un sacré bordel de merde mais ça c'était l'histoire de toute ma vie.

-Bon, petite, je veux pas être pessimiste mais j'ai pas l'impression qu'il y en ait d'autres. Tu veux pas maintenant qu'on a bien joué que je te raccompagne chez toi?

-Non, je veux continuer à jouer avec toi, nounours!

- Pffffffff.... Tu sais que t'es agaçante? Allez, viens on rentre chez toi....

C'est à ce moment là que la gamine me tire un visage des plus larmoyants. Quelques larmes commençaient déjà à apparaître au con de ses yeux et elle commençait à vouloir pleurer.

-Whoaaaa... Ok, ok, ok .... Stop! Ne pleures pas, j'ai compris on continue de jouer un peu! C'est bon, calme toi! Bon, tu veux jouer à quoi?

Elle tendit sa petite main en direction de mon pelage et s'exprima:

-Chat! C'est toi le chat, tu dois m'attraper!

Je la laissais tourner au coin de l'angle de la rue. De toute manière, je la rattraperais bien vite! C'est comme si elle courrait à la vitesse de la lumière. Rien ne pourrait m'empêcher de...

-Aoutch!

Allons bon, fallait-il vraiment qu'un des ces loubards me tombe dessus par derrière en ayant sauté du toit? Bon sang, sa dague m'a touchée au niveau de l'épaule gauche! Quel abruti je fais! Ils devaient attendre que je me sépare de la gamine pour tenter leur coup! J'attrapais avec mon bras valide le fils de chien qui s'était jeté sur moi et le souleva par dessus moi. Il eut le temps de me jeter une deuxième dague dans le dos mais une fois qu'il se retrouva devant moi je n'eus aucune pitié et je l'égorgea. Je courus en direction de l'angle de la rue en laissant le cadavre derrière moi.

Et, merde! Il n'y avait nulle trace de la gamine! Alors que j'étais en train de me retirer les dagues de mon dos, j'eus l'heureuse chance de constater qu'aucune de ses dagues n'étaient pas empoisonnées. Je les gardaient avec moi. Le corps du voleur ne m'indiqua pas grand chose hormis un tatouage d'ouroboros que portait généralement les membres de la bande du Cobra.

Résumons la situation, j'avais perdu la fille, elle était sans doute kidnappée et j'avais rien fait. Bordel! Il en valait de mon honneur! J'avais agis comme le dernier des abrutis! Il se pouvait qu'à cause de moi elle risquait d'avoir des problèmes. Qui sait quel jeux cruels risquait de lui faire subir la bande du Cobra? On racontait que leur chef était un sinistre personnages qui adorait jouer avec ses victimes.

Il me fallait de l'aide pour retrouver cette fille. J'aurais pu alerter la garde mais j'avais ma fierté. La famille de la petite pourrait me poser des complications dans mes recherches. Non, ce qu'il me fallait c'était un pisteur hors pair. Un de ceux qui était capable de retrouver une aiguille dans une botte de foin. Mais qui? C'était à ce moment-là que l'évidence même me frappa. Il me fallait le seul et unique pisteur que je connaissait digne de confiance. Il me fallait Zenji Spyridon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tribulations de Croc Brun dans Hydrasil (rp: solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bilbo le hobbit
» Caeliban Salica [Marchand & Aventurier]
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges
» La famille se reconstitu... [PV Eclat d'argent et Croc de Nuit ]
» [RP Solo] Mettre un peu de Piment dans sa vie... !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Bélin :: Hydrasil :: La Basse-Ville-