­
 

Partagez | 
 

 Qui est l'Ange ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Qui est l'Ange ?   Mer 19 Nov 2014 - 18:36

~ Suite à Cytotropisme

    Evynne venait tout juste de quitter deux inconnus dont elle ignorait quasiment tout, jusqu'au nom. C'était un tiefflin mais aussi un violoniste doué de talent. C'était une femme, une norpalienne qui ne connaissait pas la haine des enfants de l'Outre-Monde. Ils avaient tous été témoin et même pris à parti d'une scène bien trop ordinaire en Norpalie. Celui de l'agression du barde. Parce qu'il était de race démoniaque. Et les deux femmes s'étaient interposés. Pour la "bonne" cause soit-disant. Celle de le défendre, seul contre tous. Et c'était normal, surtout que son seul crime avait été de naitre lui. Et de s'être rendu dans un pays qui n'appréciait pas les gens de son espèce.
    Evynne n'avait rien fait lors de ce combat, arrivée trop tard mais aussi sans aucune capacité dans l'art du combat. La plupart des assaillants avait été mises en déroute. Mais ils s'en était retrouvé blessés et percés de flèches. La jeune guérisseuse avait permit à l'homme de s'en remettre. Et une fois que ça avait été fait.. Qu'elle leur avait proposé de rejoindre les Redresseurs... Envolés.

    Evynne encore toute chamboulée de leurs départs, comme si de rien n'était. Ils étaient chacun reparti de leurs côtés mais maintenant, l'aasimar savait exactement où elle voulait aller et quoi faire.
    Elle devait retourner à l'auberge, voir si les blessés s'y trouvaient toujours. Les humains n'avaient pas été épargnés par ces deux compagnons. Beaucoup d'entre eux étaient morts et le traumatisme d'avoir vu l'un des leurs déchiquetés par le tiefflin n'avait pas aidé à la réputation que ces derniers avaient en Norpalie.
    L'aasimar se devait d'aider les humains meurtris par ce combat, bien que blessés au combat. Ils avaient du trouver refuge à la taverne. Et si ce n'était pas le cas, Evynne pourrait demander là-bas où ils étaient afin de les soigner.

    Quittant la maison abandonné où ils s'étaient réfugiés, la jeune femme se rendit d'un pas vif vers l'auberge, où le violoniste avait joué plus tôt. Quand elle ouvrit la porte, les regards se tournèrent vers elle. Elle n'osa pas les affronter mais ne chercha pas non plus à les ignorer. Elle se contenta de balayer la salle du regard pour découvrir qu'une ambiance lourde régnait et que les humains blessés n'étaient pas présents.

    Baissant finalement la tête elle se rendit au comptoir, où l'aubergiste la regardait avec méfiance. Evynne pouvait sentir les regards braqués sur elle et s'efforçait de ne pas en tenir compte. S'éclaircissant la voix elle finit par dire :

"Je suis guérisseuse. Je sais que des hommes sont surement blessés ou choqués. J'ignore si ils sont passés par cette auberge mais dans tous les cas, savez-vous où ils ont pu aller que je puisse les soigner ?"

    Evynne sourit. La méfiance des gens ici était le signe évident qu'ils étaient passés ici et qu'ils avaient racontés leurs histoires. Et qu'ils la savaient mêler à ça, même si elle n'avait rien fait. Elle devait être méfiante, mais elle ne faisait que proposer son aide. A aucun moment cela ne pourrait se retourner contre l'ange, n'est ce pas ?


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ora Thorval
Disciple du Gantelet
Disciple du Gantelet
avatar
Philosophie : Amertume
Divinité(s) : Litrish
Faction ou Clan : Le Gantelet

Attributs
Races: Norpalien
Réputation:
120/5000  (120/5000)
Adage: Ainsi sera l'Ordre des choses
MessageSujet: Re: Qui est l'Ange ?   Jeu 20 Nov 2014 - 17:19

Ulrich était un Inquisiteur difficile. Ora et lui avait étudié ensemble mais les faveurs de l’Ordre n’avait pour l’heure pas fait signe à la seule femme qui prétendait au rang d’Inquisiteur. Aussi, elle restait dans l’ombre de plusieurs de ses anciens partenaires d’entraînement, nouveaux supérieurs à qui, il fallait bien l’admettre elle avait souvent du mal à obéir et à qui elle faisait régulièrement des remarques. Les hommes avaient ce quelque chose de pitoyable, cet élan d’orgueil qui n’avait de cesse que d’entraver les tâches. La fierté, un paramètre absolument méprisable aux yeux de celle pour qui la fin justifiait les moyens. Le mensonge, la fourberie, la trahison, elle ne craignait pas un seul instant de souiller son image pourvu qu’elle arrive à son objectif mais peut-être était-ce pour cela qu’on la préférât disciple plutôt que commandant. Elle mettrait bien trop rapidement en lumière leur incompétence à n’en point douter.

Ulrich s’était vu confier une mission. Comme régulièrement, les Inquisiteurs survolaient le Continent et tout particulièrement la Norpalie afin de veiller au calme et afin de rester à l’affut de la moindre incartade des intolérables. L’homme fort d’une petite trentaine d’années avaient alors réunis son escouade de disciples et n’avait pas manqué de prendre Ora. Bien qu’elle ne soit pas la plus commode, elle était efficace et l’atout féminin était souvent clef pour les infiltrations sommaires.

-Peut-être qu’on pourra même trouver le temps de se balader… osa-t-il sur un ton mielleux. Un rire insultant lui répondit et il attrapa la femme par les cheveux. Tu devrais me témoigner plus de respect, moi qui accepte de te prendre, je te sors et te promène alors reste à ta place de cabot.

Un coup de coude plus tard l’Inquisiteur se retrouva à terre et s’essuya la lèvre inférieure, fendue.

-Je peux ordonner qu’on te fouette ou qu’on t’enferme pour ça.

Il se releva et fit de son mieux pour garder de sa superbe. Ora lui tourna le dos et  fit mine de chercher un ouvrage dans la bibliothèque de la salle commune. Elle le connaissait et il était d’une fierté trop pimpante pour qu’il supporte qu’elle ouvre la bouche. Non il ne méritait pas qu’elle se fasse frapper et elle avait bien envie de partir un peu en campagne.

Le lendemain, au lever du soleil, la troupe partit. Les uniformes rutilants en disaient long sur ce qu’ils étaient mais le Gantelet n’était plus une légende, il apparaissait parfois en plein jour pour que la conscience collective s’apaise et que les fidèles se sentent encore plus forts. Les casques dessinaient une unité inquiétante mais les villageois qui les croisaient offraient bien plus de sourires et de regards gratifiants que d’étincelles d’inquiétude. Durant l’escapade, ils rejoignirent plusieurs tours de garde où ils reçurent les comptes-rendus les plus récents de la région. La mission n’avait pas pour objectif de parader en ville, les simples rumeurs de ronde suffisant grandement à ce que l’Ordre paraisse comme un œil omniscient pour la populace.

La nuit était tombée et bientôt les lueurs de Voltecime s’annoncèrent. L’escadron espérait déjà trouver repos aux abords de la ville là où la tour de garde leur offrirait repos malheureusement, ils rencontrèrent un sergent affolé qui venaient de perdre plusieurs hommes.

-Mon Seigneur.. Le Sergent s’inclina devant Ulrich, ce qui avait tendance à le ravir. Nous avions un tiefflin qui se donnait en spectacle en ville. L’aubergiste nous a fait mander et nous l’avons interpelé plus loin. Mais..  Ulrich posa une main sur son épaule comme pour l’assurer qu’il le soutenait dans son récit. Il était trop puissant, une aasimar et une humaine sont venus l’aider.

Ora qui n’avait pas encore ôté son casque contrairement à ses congénères restait attentive aux propos du gaillard.

-Nous ne sommes pas magiciens, nous n’avons rien pu faire. Nous l’avons à peine blessé.. Conclue le sergent, dépité comme s’il était fautif.
-As-tu fui ? L’Inquisiteur lança un regard autoritaire à celle qui n’avait demandé la permission de parler.
-Oui.
-Au moins tu l’as blessé, c’est déjà pas si mal, avec ce que l’Ordre te fournit en arme. L’humaine, son nom ?
Le sergent blêmit et balbutia qu’il n’en savait rien.
-Incapable…
-Ora, tu es encore vaillante à ce que je vois. Tu vas en ville. Je veux le nom des complices et des précisions sur le tiefflin.

Les prunelles qui brillaient sous le casque croisèrent celles de l’Inquisiteur avec une certaine aigreur mais le disciple s’exécuta. Ora ôta son épais uniforme pour une tenue plus confortable et troqua sa hache contre une lame plus discrète au pommeau marqué de l’emblème du phénix. Les autres installèrent le campement et accordèrent quelques soins aux hommes blessés.

Le ciel était assez dégagé et l’air était agréable mais cela faisait trop longtemps qu’elle marchait et cette mission inopinée elle s’en serait bien passée. L’abruti de garde lui avait donné la direction de l’auberge mais n’avait pu s’empêcher de lui dire que ce n’était pas un endroit approprié pour une femme. C’était le type de remarques qui lui passaient grandement au dessus. La taverne se dessina enfin et Ora entra sans demander son reste. Elle balaya rapidement la salle, il n’y avait que des Humains ; l’altercation avait du faire fuir les derniers insectes.  Elle se posa à l’extrémité d’une table ou l’alcool coulait à flot et après avoir commandé une soupe, elle dégusta son potage au rythme des informations.

-Il parait qu’il les a tous tués…
-Mais non, c’est au dernier moment il s’est fait exploser…

Les variantes de l’histoire devenaient toujours plus délirantes à mesure que le cidre perlait. Soudain, le silence s’abattit lourdement et dans ce qui aurait pu sembler l’allée centrale de la taverne, une créature au minois raffiné avançait en direction de l’aubergiste. Malgré la centaine de couverts de rustres multiples, on perçut sans mal sa voix tinter. Le maître des lieux était surpris, agacé et clairement coupable, il recula d’un pas avant de répondre.

-Tu devrais pas rester la ma p’tite. Jveux pas d’ennuis, Retourne chez toi, ici c’est pas pour les précieuses.

Ora avala une nouvelle cuillère, le travail venait de lui-même si c’était pas parfait ça ! Un homme se leva et attrapa la jeune femme au poignet.

-Moi je sais où ils sont. Viens je vais te montrer. Et il ponctua sa phrase d’un affreux clin d’œil complice.

Qu’est-ce que c’était que cet idiot… Il risquait de tout gâcher en quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Qui est l'Ange ?   Dim 23 Nov 2014 - 16:22

    La réaction du tavernier mit la puce à l'oreille à l'aasimar. Gilas l'avait mise en garde. Si les aasimars n'étaient aussi mal vu que les tiefflins ce n'était pas pour autant qu'on ne voulait pas la mort des anges.

    Mais son pas de recul.. pourquoi ? Qu'avait-il à se reprocher ? Pourquoi avait-il peur ? Fronçant les sourcils un léger instant, Evynne avait du mal à interpréter la phrase qu'il énonça. D'un côté il la mettait en garde, de l'autre, il voulait se débarrasser d'elle. Pour éviter les ennuis. Lesquels ? Elle avait juste proposé de soigner les blessés. Quels problèmes cela allait-il amener ?

    Mais la mise en garde.. malgré le terme "précieuse" employé... Ce tavernier était mal pour la fille, il n'y avait que cette explication. Il craignait qu'il lui arrive quelque chose. Et c'est exactement ce qui arriva. Un homme la saisit au poignet.

    Se retournant subitement vers lui, les sourcils froncés, elle essaya de dégager son poignet, sans y parvenir. Elle comprit qu'il ne la laisserait pas partir et se retourna vers l'homme qui l'avait avertit, quelques secondes plus tôt :

"Merci de m'avoir prévenu. Je le saurai pour la prochaine fois."

    Puis, regardant l'homme qui la tenait, elle demanda gentiment :

- Vous savez, si vous me guidez à eux, je pourrais y aller sans être tenu. Pourriez vous me lâcher ?

    Cette étreinte n'était guère agréable. Elle esquissa un sourire et commença à s'aider de sa seconde main pour se défaire de la main de l'homme qui lui avait adressé un clin d’œil des plus grossiers. Puis, elle distingua sur le côté, qu'une humaine approchait. Peut-être venait-elle s'interposer pour l'aider.

    Être revenu ici, cela ne s'avérait pas du tout être une bonne idée, bien au contraire... Il faudrait qu'elle fuit aussi vite qu'elle pourrait... Après avoir soigné les deux humains qui restaient du combat.


Hors-Rp:
 


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Qui est l'Ange ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui est l'Ange ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­Norpalie :: Voltecime-