­
 

Partagez | 
 

 Fenrir Briseos (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenrir Briseos
Loup sanglant
Loup sanglant
avatar
Philosophie : Individualisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Norpalien
Réputation:
120/5000  (120/5000)
Adage: Je suis maître de mon destin et personne ne me ferra plus courber l’échine, pas même les dieux
MessageSujet: Fenrir Briseos (terminé)   Sam 15 Nov 2014 - 4:23

Fenrir Briseos

Je suis maître de mon destin et personne ne me ferra plus courber l’échine, pas même les dieux


Genre: je suis un homme.
Surnom:Pour les gobelins je suis le pourfendeur de chair pour les autres on m’appelle le loup sanglant.

Âge: 30 ans
Race: je suis un pas un simple humain, je suis un Norpalien.  

Terre d'origine: je me souvient seulement que je suis dans les environs du fort de la résurrection
Philosophie: individualisme

Faction: aucune, je suis le seul maître de mon destin et je ne fait confiance à personne
Profession: mercenaire

Magie  
Je ne possède pas la Flamme.


Aptitude(s) particulière(s):
Il connaît et sait parler le gobelin.

Lien avec les différents espèces de loup : Il ignore pourquoi, mais les loups ne sont pas dérangés par sa présence.


Apparence


Fenrir mesure deux mètres et pèse 90 kilos de muscles. La première chose qu'on peut remarquer chez lui est qu'il a les cheveux et la barde blanche grise alors qu'il a seulement une trentaine d'année. Ensuite, on aperçoit qu'il a perdu son oeil droit, en effet il a une cicatrice au niveau de l'oeil comme si de l'acide avait été versé. Ses cheveux sont longs ainsi que sa barbe. On peut voir sur le reste de son corps, que les cicatrices ont été faites par les mauvais traitements des gobelins. Sur son dos il a un tatouage représentant un loup noir perché sur une colline hurlant à la lune.

Il a comme équipement une épée longue à double tranchant en acier, un couteau de chasse, un bouclier rond en bois de chêne renforcé d'acier qui fait un mètre de diamètre. Des bottes en cuirs d'ours, un pantalon en lin et un haut fait avec de fourrure de renard. Il a une cuirasse en fer, des brassards en laine avec une plaque de métal et d'une cape faite de fourrure de loup blanc. Son casque est fait en acier et les cornes proviennent d'un taureau immense.


Personnalité


Fenrir a un caractère très difficile à cerner. Il est presque comme un misanthrope, comme il vient seulement dans les lieux civilisés pour prendre une gorgée d'alcool dans une taverne. Il est froid et distant avec les gens qui veulent lui parler, mais si on lui parle de gobelin à tuer alors il sera plus amical. Il ne veut pas suivre les lois qui sont pour lui inutiles s'il n'y a personne pour les faire respecter correctement.

Quand on lui demande de faire un travail, il préfère jouer carte sur table pour être sûr de ne pas se faire avoir et si c'est le cas alors il fera tout pour retrouver son employeur et le tuer. Par contre, s'il y croise des esclavagistes alors il va prendre plaisir à délivrer les esclaves et à torturer à petit feu les marchands d'hommes.

Il a une haine sans nom envers toutes les peaux vertes même si ce n'est pas des gobelins. Il ne fait pas de distinction entre un orque et un gobelin, pour lui ça fait partie de la même espèce.
.


Histoire


[u]
Mon histoire commence dans un village qui se situait dans les environs du fort de la résurrection. Je vivais tranquillement avec ma famille jusqu'au jour où, à l'âge de mes cinq ans, une immense horde de gobelins arriva et se mit à saccager notre lieu de vie. Je me souviens encore de ces hurlements de haines et de douleurs que les adultes poussaient et le rire glaciale et mortel des gobelins. Les guerriers les plus chevronnés du village étaient effrayés par l'intelligence de ces gobelins. Ils avaient attaqués de nuit et avaient en quelques instants neutralisé le village. Ceux qui avaient réussis à prendre une arme furent tués sur-le-champ par les peaux vertes. Les créatures nous réunirent aux centre du village, nous attachèrent avec des chaînes d'acier et nous mirent un collier de fer. Puis un gobelin s'avance et nous dit :

« Vous êtes devenus les esclave du puissant Grimgrot et vous nous servirez jusqu'à votre mort. »

Puis il éclata de rire, alors que moi et les autres enfants avaient peur, et que nos pères et nos mères hurlaient de rage et de haine. Puis nous avons marché pendant une dizaine de jours dans la neige et sous la douleur des fouets. Nos agresseurs nous emmenèrent sous les montagnes, dans les tréfonds de la terre. Nous découvrîmes une immense ville située sous la pierre. Je me souviens que notre chef avait dit que c'était impossible pour des gobelins d'avoir une civilisation. Puis les peaux vertes nous envoyèrent dans les mines pour nous forcer à récolter des minerais de fer et d’autres matériaux.

Depuis que nous sommes arrivés ici, nous avons dû repousser nos limites pour ne pas mourir. Mais nous perdions chaque années plusieurs des notres, sous les coups de fouets ou bien sous la torture. Je ne peux tout vous décrire, ni combien c'était affreux mais personne ne pouvait s'échapper de la torture de ces montres. J'y suis passé plusieurs fois et c'est comme ça que j'ai perdu mon oeil droit. L'un des gobelins avait versé de l'acide sur mon oeil et me regardait hurler à la mort. Nous ne pouvions pas nous soulever mais, notre colère et notre rage s'accumulaient au fil du temps. Et quand on nous laissait nous reposer, on devait se battre entre nous pour garder le peu de nourriture qu’on pouvait avoir avec les autre esclaves que les gobelins ramenaient de la surface. J’aurais du mourir plusieurs fois, mais grâce à ma volonté de survivre et ma force, ce ne fut pas le cas. J’ai vu mourir sous mes yeux mon père parce qu’il ne voulait pas se laisser faire et avait tué l’un des gardes qui le surveillait. Le dernier souvenir de lui est de voir son corps emmené par les gobelins et être jeter dans les entrailles de la terre. Quand à ma mère, elle fut violée par les autres esclaves sans que les autres membres de mon clan ne puissent rien faire pour l’aider, et se suicida en allant rejoindre son époux dans la gorge profonde ou fut jeté mon père. Mon frère fut dévoré vivant par une créature inimaginable avant de se faire tuer par nos geôliers.

Alors que je ne savais plus quoi faire et que ma volonté de vivre allait disparaître, j’ai connus l’amour avec Britta. C’était une jeune femme qui s’était fait prendre alors qu’elle faisait du commerce dans la Norpalie. Je ne me souviens plus de son visage ni de son corps mais, je me souviendrais toujours ce qu’elle me dit avant de mourir
« Je t’attendrais dans l’autre monde et nous serons ensemble pour l’éternité. »

C’est à ce moment que je décidai de rassembler tous les esclaves pour faire une révolte générale et pour que quelqu’un puisse sortir de ce lieu de mort et de misère. Cela me prit beaucoup de temps avant de rallier à moi tous les prisonniers. J’ai soulevé les esclaves en leur disant qu'ils valaient mieux mourir en braves en cherchant la liberté que de crever comme des chiens. Puis quand le moment fut venu de passer à l’action, nous avons pris nos pioches et avons attendus que les gardes se relâchent pour passer à l'action. Je pris mon outil de travail et je l'enfonçai dans le crâne du gobelin, et pris sa lance, mes camarades s'étant occupés des autres vigiles. Nous prîmes nos armes, nous rassemblâmes et donnâmes l'assaut sur les gobelins. J'étais en première ligne avec ceux qui avaient les armes et nous fonçâmes en direction des tunnels qui reliaient les tréfonds à la surface. Le seul problème, on devait passer par la ville gobeline. On réussit à rester discret tout le chemin avant de se trouver en face de la cité. Les guetteurs nous avaient repéré et avaient alerté toute la ville. Nous nous mîmes à courir et à enfoncer le plus rapidement possible les lignes ennemies. On était environs cinq cents contre plusieurs milliers de gobelins. On ne pouvait s'en sortir vivant si le combat durait trop longtemps, mais notre rage et notre colère nous donnaient la force d'avancer de faire plier ces satanés créatures. Alors, nous fîmes un carnage parmi les leurs, mais dès qu'on en tuait un, il y en avait une dizaine qui le remplaçait. Notre combat dura un certain temps et on n'avait même pas fait la moitié du village que j'entendis le rire moquer de Grimgrot. Et je vis à ce moment-là que j'étais seul et que tous les autres étaient morts. Il souri et ordonna aux autres de me capturer vivant pour qu'il puisse s'amuser avec moi. Je redoutais plus, que la mort, de tomber entre ses mains, car j'avais entendu dire que ses victimes mettaient des mois voire des années avant de mourir sous la douleur de la torture. Je sentis toute ma rage et ma haine se libérer en moi. Je lâchai ma pioche et les gobelins crurent comprendre que je me rendais, mais dès que l'un me prit le bras, je le pris et lui arracha la tête avant de bondir dans la direction du chef gobelin. Je ne sentais plus la douleur de mes blessures et j'avais une grande soif de sang... Je ne me souvins plus trop de la suite, seulement de quelque vague souvenir ou je démembrait à l'aide de mes mains les gobelins qui se trouvaient en face de moi et d'avoir tué Grimgrot en lui arrachant la gorge à l'aide de mes dents. Puis je me souviens que tout était devenu rouge sang puis le nord complet.

Quand je repris connaissance, j'étais allongé dans un lit et mes blessures avaient été pansées. J'ai été recueilli par une famille de forgerons. Le forgeron me raconta comment un groupe de chasseurs m'avait trouvé dans la neige, entouré par des guetteurs de glaces. Les loups s'étaient enfuit à leur arrivée et ils pensaient que j'étais mort à cause du froid ou à cause de mes blessures, mais ils furent surpris en trouvant mon corps remplis de chaleurs. Ils ont supposés que c'était grâce à la meute de loup que j'était encore en vie. Je les remerciai et je restai parmi eux pendant quelque temps avant qu’une bande de pillards ne s'attaque au village. J’étais à la forge à ce moment là, je pris une épée et un grand bouclier avant de m’élancer à l’assaut. J’en tuai quelques uns avant qu’ils ne puissent s’enfuir mais à ce moment, je perdis connaissance et à mon réveil je vis que les pillards avaient mis à sac et brûlé le village. Les rares survivants se mirent à me suspecter d'être avec les eux et ils se mirent à me jeter de la caillasse pour me forcer à partir. Je m’enfuis en prenant le temps de récupérer un peu d’équipement. Puis je n’ai fait de marcher sur les routes et j’ai croisé que des types qui ont voulu me faire la peau et me faire esclave par n’importe quelle méthode

La seule personne en qui j’ai eu confiance était un druide qui s’était isolé dans la montagne. Il m’a donné le gite et le couvert. Puis il me demanda de raconter mon histoire. Après lui avoir dit mon récit, il fut surpris que je ne fusse pas dévoré par les loups. Je lui expliqua que je ne savais pas pourquoi les guetteurs des glaces m’avaient épargné la vie. Le vieil homme se proposa de me tatouer un loup sur le dos, chose que j’acceptai. Il mit plusieurs heure avant de pouvoir le finir et quand je vis le résultat, je le remerciai et je partis de chez lui pour parcourir le monde.

On me surnomme maintenant le loup sanglant à cause du tatouage qui recouvre mon dos et je compris que maintenant que je suis revenus à la surface, je ne devais faire confiance à personnes sauf à des gens dont je suis sûr de pouvoir leur faire confiance, mais ça ne risque pas d'arriver. Pas vrai vous autres.

Puis Fenrir briseos s'en alla du lieu où il était. Celui-ci était rempli de morts qui avaient vouluent le tuer.




Hors-jeu


De quelle façon as-tu trouvé le forum ?

→ ... je l'ai trouvé par hasard

As-tu des suggestions ou des commentaires ?

→ ... non aucun.

Quel est le code de validation caché dans les règlements? En l'inscrivant vous acceptez de vous soumettre aux règles établies.  

→ ...


La vallée d'Ildir soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et adaptée par Thaom Melcrudak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shavok Tanuk
Croc Brun
Croc Brun
avatar
Philosophie : Individualiste
Divinité(s) : Aucune croyance.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Suli
Réputation:
700/5000  (700/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Fenrir Briseos (terminé)   Sam 15 Nov 2014 - 10:30

Bienvenue à toi, le norpalien... Loup sanglant, hein? Moi, je suis un ours au sens propre du nom...
Bienvenue dans le clan des badass ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrir Briseos
Loup sanglant
Loup sanglant
avatar
Philosophie : Individualisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Norpalien
Réputation:
120/5000  (120/5000)
Adage: Je suis maître de mon destin et personne ne me ferra plus courber l’échine, pas même les dieux
MessageSujet: Re: Fenrir Briseos (terminé)   Sam 15 Nov 2014 - 10:37

je te remercie Shavok Tanuk de ton accueil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sporadique
La main de Litrish
La main de Litrish
avatar
Âge : 216
Philosophie : Diplomatie
Divinité(s) : L'ensemble du panthéon
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races:
Réputation:
5000/5000  (5000/5000)
Adage: « Que ceux qui boulversent l'Équilibre se méfient.»
MessageSujet: Re: Fenrir Briseos (terminé)   Sam 15 Nov 2014 - 21:39

Bonsoir cher Fenrir,

Le Staff est très occupé pour le moment, mais l'un de nous prendra en charge ta fiche sous peu. Je te conseille d'effectuer une sérieuse relecture avant que quelqu'un ne passe pour te donner ses commentaires et recommandations, il y a de très nombreuses fautes dans ton texte. Et je peux d'ores et déjà te dire que ton aptitude particulière nommée Berserker ne sera pas acceptée puisqu'elle fait partie d'un des types de magie. Et les loups peuvent tolérer ta présence, mais l'allégeance animale est une capacité druidique alors cette deuxième partie ne sera pas acceptée non plus. Merci de ta compréhension.

Cordialement,

S.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrir Briseos
Loup sanglant
Loup sanglant
avatar
Philosophie : Individualisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Norpalien
Réputation:
120/5000  (120/5000)
Adage: Je suis maître de mon destin et personne ne me ferra plus courber l’échine, pas même les dieux
MessageSujet: Re: Fenrir Briseos (terminé)   Lun 17 Nov 2014 - 2:53

c'est bon j'ai modifier et corrigé les fautes s'il y a un problème dit le moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 35
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Fenrir Briseos (terminé)   Lun 17 Nov 2014 - 8:22

Cher ennemi des Orcs,

Sache que malgré cette haine qui t'anime à mon égard, je te valide sur le champ Smile Ton histoire est vraiment triste et sanglante, je comprends mieux l'attitude de Fenrir. Tu as bien fait de te relire puisque ma lecture a été agréable.

Je te souhaite de vivre bon nombre d'aventures parmi nous, laisse cette colère s'épanouir et accumule les cadavres de ceux qui sont indignes de vivre!! N'oublie pas de remplir tes Attributs dans ton profil et de mettre une date de naissance(approximative dans le pire des cas) à ton personnage, également dans ton profil.

Cordialement,

Thaom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fenrir Briseos (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fenrir Briseos (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fenrir Briseos (terminé)
» яεvεηgε • ft. Fenrir Abe [ Terminé ]
» Fenrir le loup gris ! [ Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir :: ­­­­ :: Les fiches de présentation :: Validées-