­
 

Partagez | 
 

 Vincent Valenroth [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 13 Nov 2014 - 14:03

Vincent Valenroth

Il n'est pas de meilleur allié que celui qui sait prendre les coups à votre place


Genre: Masculin
Surnom: Raye-pavé

Âge: 28 ans
Race: Humain

Terre d'origine: Belin
Philosophie: Avarice

Faction:  Armée de Belin
Profession:  Capitaine de Section

Magie  
Vincent ne pratique nulle magie, hormis celle que l'on peut trouver dans sa maîtrise de l'épée.


Aptitude(s) particulière(s): Duelliste émérite, Vincent a l'habitude de se trouver avantagé dans les combats ne l'opposants qu'à un seul adversaire, type d'affrontements dans lesquels il peut démontrer la maestria de sa technique.


Apparence


Homme d'apparence commune, le capitaine Valenroth ne brille pas la beauté de ses traits, ni par sa msuculature apparente et l'on pourrait en dire autant de ses traits de manière générale. Du haut de son mètre soixante-deux, il n'a pas l'habitude de dominer ses interlocuteurs sans pour autant l'être également. Sa chevelure passe inaperçu au sein de la troupe et il en va de même pour sa barbe, portée si élégamment par tant d'hommes n'ayant pas accès aux services d'un barbier de manière quotidienne.

En un mot comme en dix, Vincent est un homme banal, cela passant aussi bien par ses yeux bleux, si communs au Belin, que par sa coupe et celle de ses vêtements, monsieur Valenroth est un homme que l'on oublie vite pour ne l'avoir que croiser. Son nez empaté n'amène ainsi par les demoiselles à la rêverie et ses traits n'impressionnant guère que les lapins au bout de sa ligne de mire. Il n'est ni de ces hommes charmants, ni de ces hommes effrayants, mais l'inverse n'en est pas moins inexact.

Ni laid, ni beau. Pas plaisant et moins encore effrayant, Vincent pourrait presque sortir de l'ordinaire par sa simple banalité. Toujours propre sur lui, il ne rattrappe pas son manque d'originalité par sa mise qui se veut sobre et compacte, propre à servir des fins à tout moment, sans pour autant poursuivre le mythe du soldat en éternel armure.

Non, Vincent n'est pas un homme remarquable au premier point de vue, mais cela ne l'empêche pas de dégager quelque chose, une impression d'assurance, une aura de stabilité encore renforcée par sa voix profonde, lui permettant d'un murmure d'être compris de son interlocuteur alors que son cri couvre efficacement le fracas des batailles, lui permettant de rassurer et d'organiser ses hommes sans pour autant avoir à s'époumoner.


Personnalité


" La vie est un cycle, alors nous dirons simplement que mon tour est venu."

Le monde est ce qu'il est, nous sommes tous maudits, maudit par une malédiction pernicieuse, insidieuse, une malédiction qui se cache sous les habits de la volonté. Car n'est-il pas un point commun rassemblons l'ensemble des espèces intelligentes de ce monde ? Une chose si simple, si futile en apparence que si l'on n'y prend pas garde, elle aura tôt fait d'être la seule chose à compter pour nous. Cette malédiction mes amis, c'est le désir.

N'allez pas me faire ce que je n'ai pas dit brave auditeur, on ne parle pas ici d'un désir en particulier, que ce soit celui d'une femme, l'attrait de l'or... L'on parle ici du désir en lui-même. Car qu'est-ce qui différencie le mieux un être chaud d'un cadavéreux si ce n'est ses propres désirs ? Ils prouvent que nous sommes vivants et tant que nous le sommes, nous n'y échappons pas. Que ce soit le désir de paix, d'or, de reconnaissance, l'on aspire tous à quelque chose et Vincent Valenroth n'échappe pas à la règle.

De sa famille il sut très tôt qu'il n'aurait rien, le premer fils d'un marchand récupère l'affaire, le second l'aide ou s'en va faire fortune ailleurs, de même, faire concurrence à son frère ne lui apporterait rien. Ne pouvant rien désirer, il choisi de tout désirer, de dissimuler ce désir sous des actes de bravoure, ce désir de reconnaissance, ce désir de position sociale et surtout... le désir d'échapper à la mort.

Traumatisé par l'accident de sa jeune soeur, il reste hanté par le spectre de cette mort imminente, cette mort qui ne s'annonce pas par des trompettes et qui fauche la vie au détour d'un chemin, en silence, sans reconnaissance. Dénué de magie, il ne peut prétendre à transcender l'univers et s'affranchir de ses règles, aussi décida t-il de tricher. S'il ne pouvait devenir immortel, alors son nom le serait. Celui d'un homme qui ne serait pas lui, d'un homme idéalisé, un homme qui serait un jour le héros de sa nation, le vainqueur d'innombrables armées, le guerrier parfait, celui qui ravirait le coeur de la reine.

De tous ces rêves il a conscience de ne pouvoir véritablement prétendre à aucun, pourri à l'intérieur, rongé par cette absence, aussi choisit-il de tromper son entourage, adoptant le comportement d'un héros légendaire, dissimulant ses fortaits à la faveur de la nuit pour ne paraître qu'un héros étincelant au petit jour, Vincent n'est pas ce qu'il semble être et poursuivra toute sa vie le but de ne pas être découvert, de ne pas pa^raitre au grand jour sous son vrai visage, sans se rendre compte qu'il suffisait d'en faire moins, pour être ce qu'il rêvait d'être.

Arrogant, avide, le capitaine Valenroth est un homme qui ne mâchent pas ses mots en privé, briguant toujours plus haut la place qui devrait lui revenir de droit pour les sacrifices qu'il a consenti à faire. Le sacrifice d'un homme, de ses scrupules, de tout semblant de ligne de conduite.


Histoire


Je me nomme Vincent, second fils de la famille Valenroth et actuellement sur le point d'être promu capitaine de section de l'armée Belinoise. Promu pour un fait d'arme, un fait que je n'ai pas accompli. Ou du moins, plus précisément, que je n'ai pas accompli seul.

Si je pose ces mots sur le papier ce soir, c'est parce que demain il ne sera plus temps. La vérité disparaîtra avec ce journal une fois que j'en aurais achevé la rédaction. Une façon pour moi de faire le deuil d'une vérité qui ne devra jamais réapparaître.

Je me permets de remonter plus loin que l'excursion, avec la vérité c'est l'enfant et mon honnêteté que j'enterre après tout.

J'ai vu le jour au sein de la famille Valenroth, ma soeur jumelle Clarice me précédant de quelques minutes. Comme souvent à notre triste époque, soutenir la naissance de deux enfants fut trop lourd pour notre mère et alors que l'air se frayait un chemin au sein de nos poumons pour la première fois, c'est le souffle de la vie qui quittait notre génitrice.

Je pourrais enchaîner sur le déchirement que ce fut pour notre père, comme quoi il ne nous pardonna jamais, mais je réserve ce genre d'histoires aux poètes. Notre père était simplement un homme froid et méthodique. Il avait épousé notre mère pour la dot apportée par son père, puis l'avait besogné lorsque le besoin d'un héritier s'était fait sentir. Un homme froid pour un premier fils froid.

C'est notre nourrice qui éleva, une femme élégante et aimable à défaut d'être aimante. Elle nous entoura de tous les soins qu'un enfant se doit de recevoir et nous instruisit sur nos premières leçons avant qu'un précepteur ne prenne sa relève. Notre enfance n'en fut néanmoins pas dénuée de bonheur. Des jumeaux sont toujours là l'un pour l'autre, nous jouions ensemble, dormions ensemble, travaillions ensemble.

De temps à autre notre frère ainé acceptait de nous amener en ville avec lui alors qu'il travaillait à l'échoppe de notre père. C'était pour nous l'occasion de découvrir le monde extérieur et ses merveilles, nous renouvelant une nouvelle aventure à chaque coin de rue.


Des coins de rues..

C'est à un coin que l'on retrouva ma soeur, encore adolescente, le visage meurtrie et la robe déchirée, couverte de sang. On ne m'avoua jamais véritablement ce que son corps avait subi avant de simplement ne plus en pouvoir, par sympathie de leur point de vue, j'y voyais à cette époque une sorte de cruauté, celle de priver un jeune homme de connaissances alors qu'on lui avait appris depuis tout jeune à quêter la moindre bribes d'information pour prendre l'ascendant sur ses interlocuteurs.

C'est à cette occasion que je découvris le frisson de la chasse, de l'enquête. Il me fallut un mois pour remonter la piste de l'homme que devait rencontrer ma soeur ce soir-là. Je finis par le pister, le suivant comme son ombre, matin et soir, au bout du sixième j'en vins à connaître son emploi du temps par coeur et au détour d'une ruelle, tout comme celle dans laquelle il avait laissé ma soeur, je laissais pourrir son corps, une dizaine de centimètre de fer enfoncé dans le dos.

Surpris par la facilité avec laquelle j'étais passé à l'acte et surtout par le plaisir que j'avais pris à procéder à l'ensemble de la traque, je compris que la douce vie d'un marchand n'était pas pour me satisfaire, plus depuis que la moitié de mon âme s'était envolée sans moi.


Ne pouvant plus retrouver l'admiration dans les yeux de ma soeur, je commençais à la chercher dans ceux qui nous étaient proches, mais le charme était rompu, le spectre de sa disparition planait au-dessus de moi.

J'intégrais l'armée bélinoise la même année, le jour de mon dix-septième anniversaire. Le régime militaire fut pour moi une sorte de libération, chacun oublié s'il le souhaitait la vie qu'il avait eue avant, se forgeant de nouvelles amitiés et se trouvant de nouveaux rivaux au sein du rang. De la vision d'un soldat la vie n'est pas difficile, en temps de paix elle consiste en de longues périodes d'entrainement tout d'abord, puis viennent les gardes, ces longues nuits d'attentes sur un rempart, qu'il soit de pierre ou bien seulement de rondins.

Une chose est certaine, un soldat heureux est un homme ayant son content de boisson et de donzelles, étrangement on ne trouve pas d'hommes riches parmi la piétaille, notre faible solde partant rapidement dans les bordels, tripots et autres lieux de damnation.

Au sein du rang je me découvrais un talent pour l'escrime, domaine que je n'avais pour ainsi jamais expérimenté à travers ma vie antérieure, mon autre vie comme j'aime souvent a l'appeler à présent. Discret, bon combattant mais guère charismatique, je me fis facilement une place sans pour autant me faire remarquer...

Il me fallut en effet douze ans pour en arriver là où je me trouve à présent, douze ans de vie simple ponctuée de temps à autre de sursauts indépendants de notre volonté. Un soldat ne change pas la face du monde, c'est le monde qui change pour lui.

Les évènements s'accéléraient et même à notre niveau les hommes pouvaient le sentir, quelque chose changeait petit à petit et je finis par changer également.

Ma vie changea lorsque le destin m'offrit une chance. Nous nous trouvons en l'an 16 et voilà quelques temps déjà que les humains de Bélin ne sont plus la seule race représenter sur notre territoire, hélas il ne fait pas bon avoir des origines extérieures suivant le lieu dans lequel vous vivez et les lieux reculés, qu'ils appartiennent à une nation tout à fait civilisée ou pas, ont ça d'effrayant qu'ils refusent et récusent même par moment le changement. Un véritable terreau pour les pires représentants de notre espèce.

Depuis quelques temps déjà des rumeurs se propageaient, un possible retour du Gantelet, les "loyaux" formant des bandes pour battre la campagne et "purifier" les familles "corrompues". Je récuse ce genre de pratiques, mais ici je ne peux hélas que lui trouver du bon.

Le capitaine Vandrake réuni notre troupe un soir, de nouveaux enlèvements avaient eu lieu, mais pour une fois des témoins en avaient réchapés.

Quittant la sécurité de notre garnison, nous entrâmes plus profondément dans les terres aux abords de la frontière est du Bélin. Habitués à garder la frontière avec le Varakir, nous n'avions pas l'habitude de progresser en forêt et malgré notre surnombre, nous connûrent les premières pertes.

Durant plusieurs notre progression se fit lente, tentant au mieux de dissimuler notre présence malgré le vacarme provoqué par nos armures. Nous dormions mal, toujours sur le qui-vive, chaque arbre pouvant recéler un nouveau piège destiné aux intrus. Mais au terme du sixième jours de traque, nous repérâmes enfin des feux de camp à la nuit tombée.

Le capitaine nous divisa en trois groupes, deux chargés d'encerclés la clairière par les ailes et un dernier qui chargerait au centre. En tant que second du capitaine je fus chargé de mener l'aile droite, un poste prestigieux car si le leader de ces extrémistes tentait de s'échapper il reviendrait à mon groupe ou à l'aile gauche de le saisir avant qu'il ne disparaisse dans les bois.

C'était un plan classique, simple, rien n'aurait dû mal tourner. Et bien entendu.. rien ne se passa comme prévu. Nos cibles se trouvaient autour des feux, portants de vagues uniformes essentiellement composés de tenues différentes auxquelles avait été adjoint un tissu rouge pour se reconnaître, ils ripaillaient et chantaient pour donner un côté festif à la véritable horreur qui se dessinait devant nos yeux.

Il en fut hélas visiblement trop pour l'aile gauche qui chargea en criant alors que les monstres tentaient de jeter une jeune Aasimar dans l'un des bûchers. D'une attaque conjointe par trois côtés, il ne résultat au final qu'une cohue invraisemblable où chacun ne luttait plus que pour sa survie au milieux des lames ennemies.

Je ne saurais dire combien cela dura, j'avais pour ma part déjà écopé d'une vilaine entaille au bras gauche au sein de la mêlée lorsque je percevais le crie de ralliement du capitaine, il avait visiblement localisé le chef et lui donnait la chasse.

Sur les quarante soldats encore debout à ce moment-là seulement huit perçurent l'appel et parmi ces rares élus, seule la moitié parvint à rejoindre le capitaine.

L'homme que nous traquions était visiblement rusé, s'étant retiré tout signe pouvant le désigner comme le leader il avait fui dès que son camp avait commencé à montrer des signes de faiblesse, mais il n'avait pas fuit à l'aveugle dans la nuit, il nous menait exactement là où il souhaitait. A voir dans un petit groupe de fidèles qu'il avait tenu à l'écart des festivités.

Le combat qui s'ensuivit se montra violent et peu élégant, les coups-bas et bottes meurtrières s'enchaînaient entre des hommes entraînés.

Les trois hommes qui nous accompagnaient tombèrent sous les coups ennemis, mais pas sans en emporter un grand nombre avec eux. Le duel final nous opposa, le capitaine et moi au leader de cette bande de pseudo-illuminés. Hormis ces derniers fidèles qui nous avaient tendus une embuscade la plupart tenaient plus de paysans assoiffés de sang que de tueurs entraînés. Je ne relaterais pas le combat, par manque de souvenirs clairs, une telle situation n'est jamais aisée à saisir, chaque instant pouvant apporter la promesse d'une mort prochaine. Mais son terme reste ancré profondément dans mon esprit, la lame du capitaine, finalement fichée dans le coeur de notre opposant. Il tendit le bras vers moi, tentant de se relever malgré une profonde blessure au côté.

Mon premier geste fut de me porter à son contact, tendant le bras vers lui, puis succédant à la réponse de mon corps, mon esprit perçut l'opportunité offerte par cette situation. Si je relevais le capitaine dans la seconde qui suivi, ce fut finalement pour ficher ma dague dans un défaut de son armure. Son regard me hante encore, cet air d'incompréhension qui succéda si rapidement au soulagement.

Je ne pouvais rester plus longtemps auprès de son corps, même mort son regard avait adopté un air accusateur qui ne me lâchait pas alors que j'évoluais au milieux des corps, tranchant la tête du chef avant de retourner ce qui se trouvait dorénavant être ma troupe...

Je n'ai plus rien à avouer, ce fut le récit de deux vies qui se succédèrent et la naissance d'une troisième.


Hors-jeu


 De quelle façon as-tu trouvé le forum ?

→ Annuaire, de là à savoir lequel...

 As-tu des suggestions ou des commentaires ?

→ Aucunes !

Quel est le code de validation caché dans les règlements? En l'inscrivant vous acceptez de vous soumettre aux règles établies.  

→ ...


La vallée d'Ildir soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et adaptée par Thaom Melcrudak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphira Delsola
Dame de Bélin
Dame de Bélin
avatar
Philosophie : Compassion (Loyal, Bon)
Divinité(s) : Litrish, Phélemée et Revoran.
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2790/5000  (2790/5000)
Adage: « Mon peuple est à part, mais jamais séparé. Libre, mais jamais seul. »
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Dim 16 Nov 2014 - 21:09

Salut salut !

Bienvenue à toi Smile
Je serai n charge de ta fiche mon cher, fais-nous signe lorsque tu as terminé ♥️


The Kindness and Beauty

I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will always remember how you made them feel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Lun 17 Nov 2014 - 4:42

Salut et Bienvenue !

Je laisse les admins se charger de ta fiche, en attendant, j'aime bien la façon dont tu écris... même si la citation me fait mal au coeur... xD

Bonne continuation ! =D


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 20 Nov 2014 - 20:06

Merci pour cet accueil ! Navré du retard pris pour mon histoire, mes révisions ralentissent ma cadence de présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 36
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 20 Nov 2014 - 21:10

Ce n'est pas grave, merci de nous prévenir Wink J'ai hâte de lire tout ça moi What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphira Delsola
Dame de Bélin
Dame de Bélin
avatar
Philosophie : Compassion (Loyal, Bon)
Divinité(s) : Litrish, Phélemée et Revoran.
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2790/5000  (2790/5000)
Adage: « Mon peuple est à part, mais jamais séparé. Libre, mais jamais seul. »
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Dim 15 Fév 2015 - 21:19

Bonsoir bonsoir,

Des nouvelles ? Smile


The Kindness and Beauty

I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will always remember how you made them feel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Lun 16 Fév 2015 - 7:01

Après une grosse pause en rapport avec mes résultats de fin de semestre me voilà revenu avec mon histoire presque achevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amédriss de Courteloi
La Poigne d'Hydrasil
La Poigne d'Hydrasil
avatar
Philosophie : Obéissance (Loyal neutre à tendance mauvais )
Divinité(s) : Phélemée, Déesse de la justice et du soleil
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
40/5000  (40/5000)
Adage: « Ne faites rien de stupide, je le saurai.»
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Lun 16 Fév 2015 - 7:59

Bon courage pour la fin de cette fiche ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Ven 20 Fév 2015 - 13:32

Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphira Delsola
Dame de Bélin
Dame de Bélin
avatar
Philosophie : Compassion (Loyal, Bon)
Divinité(s) : Litrish, Phélemée et Revoran.
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2790/5000  (2790/5000)
Adage: « Mon peuple est à part, mais jamais séparé. Libre, mais jamais seul. »
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Sam 21 Fév 2015 - 13:56

Bon ! Le code est BON ! cheers

Passons à la fiche M'sieur !

J'adore le côté "Monsieur tout le monde" de Vincent. Au delà de ça on voit vraiment que ton personnage possède un background solide, il y a un petit quelque chose qui nous fait dire : "fuck, il ira loin".
Tu as su repousser les limites du grade de capitaine de section. Malgré son physique, je l'imagine bien par d'habiles mots et stratagèmes gagner une guerre en sacrifiant un messager possédant une fausse lettre pour l'ennemi.



Bon alors petit bémol.

Je ne vois pas pourquoi Joeffrey Heckhart aurait réuni vos troupes lors de l'attaque à l'Est de Bélin. Heckhart n'a en effet aucun pouvoir à Bélin, surtout pas sur les armées.


Tu le sais sans doute déjà mais lorsque ton personnage sera promu Capitaine de Section (donc dès validation de ton perso si j'ai bien suivi la logique), tu ne seras ni noble ni bourgeois de rang. Tu seras un soldat "aisé", à la limite de la bourgeoisie, certes, mais ton personnage ne sera pas "bourgeois".
Ton personnage ne pourra d'ailleurs, de sang, pas prétendre à être de la garde royale (rôle réservé aux nobles familles). Après rien n'empêche Vincent de devenir noble par x ou y moyens.


Donc juste éclaircir un peu ce passage sur Heckhart (tu peux simplement remplacer le nom ou faire la technique simple mais efficace de l'omission). Et normalement après tu seras bon pour vivre de folles aventures ♥️


ps: superbe avatar.


The Kindness and Beauty

I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will always remember how you made them feel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Sam 21 Fév 2015 - 17:58

Toutes mes excuses, l'homonymie est entièrement involontaire (de plus il ne s'agit pas dans mon bg de Heckhart, mais bien Eckhart). Je ne me permettrais pas de disposer de la vie ou de la mort d'un personnage de votre background. Concernant sa position hiérarchique c'est pour également jouer une éventuelle (certaine ?) montée en grade au fur et à mesure de mes rps afin de conserver le coté de l'homme qui monte et pas seulement celui déjà en place qui cherche à conserver son pouvoir.

Ps : Merci pour ce compliment, que je te retourne bien volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphira Delsola
Dame de Bélin
Dame de Bélin
avatar
Philosophie : Compassion (Loyal, Bon)
Divinité(s) : Litrish, Phélemée et Revoran.
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2790/5000  (2790/5000)
Adage: « Mon peuple est à part, mais jamais séparé. Libre, mais jamais seul. »
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Dim 22 Fév 2015 - 12:56

Il n'y a pas de problème, c'était simplement que je ne voyais pas ce qu'il faisait là, à contrôler les armées de Bélin !
(*Joeffrey le Gantelet ça ne te suffit pas ? Va jouer aux billes ... D:*)

Quant au fait qu'il acquière ses grades par le rp, c'est tout à fait possible et on encourage fortement ce type de progression Razz


Pour en revenir au nom, afin d'éviter les confusions, pourrais-tu en donner un autre au Capitaine ?


The Kindness and Beauty

I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will always remember how you made them feel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 26 Fév 2015 - 13:22

C'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor Delorne
L'ange d'or
L'ange d'or
avatar
Âge : 28
Philosophie : Égalitarisme (neutre bon à tendance loyal)
Divinité(s) : Eleonor croit en la déesse Phélemée.
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
2690/5000  (2690/5000)
Adage: Perception énergitique des êtres l'entourant.
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 26 Fév 2015 - 13:36

Tu as énormément de talent, j'ai hâte de faire des RP avec toi, c'est passionnant et ton personnage est solide et complexe, une grande profondeur d'âme. Effectivement, il ira loin. Wink


Eleonor, l'Ange d'Or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphira Delsola
Dame de Bélin
Dame de Bélin
avatar
Philosophie : Compassion (Loyal, Bon)
Divinité(s) : Litrish, Phélemée et Revoran.
Faction ou Clan : Au service de Bélin

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
2790/5000  (2790/5000)
Adage: « Mon peuple est à part, mais jamais séparé. Libre, mais jamais seul. »
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 5 Mar 2015 - 14:08

Oh désolé ! J'étais persuadé d'avoir répondu à ton topic. C'était en allant l'archiver que j'ai réalisé que j'avais oublier un petit détail...

Tu es validé !

Encore navrée pour cet oubli... Tu me pardonnes pour un cupcake? :3


The Kindness and Beauty

I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will always remember how you made them feel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Valenroth
Le Raye-Pavé
Le Raye-Pavé
avatar
Philosophie : Avarice
Divinité(s) : Vénère les cinq de manière équitable
Faction ou Clan : Au service de Bélin
MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   Jeu 5 Mar 2015 - 15:08

Seulement, s'il est donné avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vincent Valenroth [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vincent Valenroth [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir :: ­­­­ :: Les fiches de présentation :: Validées-