­
 

Partagez | 
 

 Illusion ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Illusion ou réalité ?   Mar 7 Oct 2014 - 18:22

    Cela faisait maintenant un petit moment qu'Evynne avait quitté Quiétude et rejoins les Redresseurs. Les mois avaient passé, tranquillement, sans qu'il ne se passe des choses remarquable. Après les premiers temps où l'Aasimar avait du s'acclimater à la manière de vivre des Bélinois, de leur racisme qui se manifestait fréquemment, de la dureté de leurs propos, du peu d'entraide, tout n'avait été que routine. Même si tout changeait de Quiétude et qu'elle n'avait pas été préparée à un tel changement, les choses s'étaient bien déroulés.

    Evynne avait du apprendre les codes, les rudiments du combats, les méthodes de diplomatie. Ce n'était pas vraiment l'idée qu'elle se faisait de cette confrérie, mais le fond lui plaisait énormément. Lutter pour la justice et l'égalité était des valeurs qui lui ressemblait. Sur son passage elle tentait de répandre sa bonne humeur et sa joie. Toujours. Sans jamais perdre la foi. Tout les jours elle se battait pour ça, pour ce qui lui semblait normal dans son village natal.

    D'ailleurs, il était temps de refaire un tour à Quiétude. Cela faisait suffisamment longtemps qu'elle avait été engagé pour pouvoir faire la route seule jusqu'à chez elle. Partant d'Hydrasil avec un cheval appartenant aux Redresseurs, elle se retrouvait maintenant sur les routes de Varak.

    Le pays désertique était une torture pour elle. L'aasimar n'était pas habituée à la chaleur, ni à autant de lumière. Heureusement qu'elle s'était vêtue intégralement dans une couleur beige, sinon sa blancheur aurait éblouit à des kilomètres à la ronde, au vue du plat du pays. Sa route n'avait pas croisé grand monde alors que cela faisait déjà quelques heures qu'elle était entré en plein désert. Personne n'osait traverser le pays. C'était tout à fait compréhensible. Il fallait s'équiper de grande quantité d'eau et d'encore plus de courage. Et puis... il fallait connaitre les chemins. Chose qu'Evynne ignorait tout à fait.
    Si au début elle les avait suivis, maintenant le sable avait tout recouvert, ne laissant plus une seule place à une quelconque balise. Et tout était identique à des kilomètres à la ronde.
    Désespérée par son incapacité à se repérer mais pas vraiment inquiète la guérisseuse laissait son cheval la guider et aller là où bon lui semblait. Peut-être avait-il un meilleur sens de l'orientation qu'elle. Tout du moins, il possédait un instinct de survie lui.

    Scrutant le paysage, Evynne passa plus d'une heure à contempler l'horizon avant qu'au loin ne se dévoile une forme étrange, plus sombre. Ravie de voir qu'une ville ou qu'une personne s'approchait sans savoir vraiment ce que c'était, ( sous le désert, on ne distingue pas vraiment ce que l'on voit et les distances sont trompeuses ), la femme se dirigea vers l'ombre, sûre d'elle, bien qu'elle ignorait tout à fait où elle se trouvait.

    Elle savait uniquement qu'il y avait cette gène dans son dos... Elle n'arrivait pas à déterminer ce que c'était, mais la sensation était de plus en plus insupportable...


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Lun 20 Oct 2014 - 11:26

- Aller Jack, un pas après l'autre, tu peux le faire !

C'était avec détermination que la panthère noire foulait ce vaste lieu aride, vêtu d'un manteau de voyage avec une capuche rabattue, et d'un bâton de marche qui l'aidait à tenir une cadence respectable ou bien de prendre appuie par moment pour se reposer un peu.

Trempé de sueur, et la gorge sèche, ce fier pirate avait peu allure sur cette terre qui lui était étrangère, étant bien loin de son élément de prédilection, l'eau. Il avait beau avoir un pelage à poil court, et être félin, il n'arrivait pas à réguler autant de chaleur, sans avoir de l'eau ou un coin d'ombre à lequel se reposer.

Certes, ce n'était pas bon signe pour le Suli que de commencer à se parler à lui même, mais il n'était plus à sa près après ses longues heures de marches. Surtout que c'était le cœur lourd qu'il était parti de Varakir, laissant derrière lui tout ce qu'il aimait.

Cela fut sa première expérience dans un désert, et bien qu'au début, il avait été enjoué, à présent, il était revenu à la dure réalité, et venait de comprendre une chose essentiel dans ce désert. Il n'y avait pas d'eau ! Non pour boire, juste pour se baigner, et se rafraîchir, mais ici, il n'y avait que néant à perte de vue. Rien pour se repérer, pas de faune et de flore, ou du moins très peu existante pour apprécier la vue. Juste, le soleil, le sable et lui, … oh aussi cet agréable vent sec qui venait de temps à autre lui fouetter le visage, et lui ficher quelques grains dans son beau pelage.

Et dire qu'il y a quelques heures, il avait été dans une des plus belles villes qu'il lui avait été donné de voir ! Des gens de partout ! Toujours à bouger à droite et à gauche, ainsi qu'une myriade d'odeur et de son, certains plaisants, et d'autres moins. Des gens de toute races venaient et allaient, comme si de rien n'était, et le brave pirate au milieu de tout ça, pouvant apprécier cette liberté que de se mouvoir ou il lui plaisait.

Cela n'avait été que de courte durée néanmoins, car il devait faire les provisions pour le voyage qui s'annonçait, ne pouvant retarder l'inéluctable. La voie des mers étaient devenu impraticable,et d'étranges rumeurs avaient déjà fait le tour de plusieurs nations, bien que rien n'était fondé.

Élément déclencheur ou simple autre cause, Jack en avait profité pour parler à Corentine de son projet de se rendre à l'académie d'Urion, afin d'en apprendre plus sur … Lui même.
La capitaine ne semblait pas du tout surprise, ou du moins elle l'avait bien caché, et tout comme lui, elle n'aimait pas tourner autour du pot, le sachant déjà sur de sa décision, elle n'avait qu'approuver ce projet.

Dire au revoir tour à tour avait été une des choses les plus insupportables qu'il lui eut été donné de faire, aussi insupportable que cette terrible nuit. Car le Suli ne savait pas pour combien de temps durerait son voyage, bien qu'il n'était pas à plaindre, étant arrivé assez « proche » de Bélin. Prenant la route, la panthère noire ne s'était pas retourné, ne voulant rendre les choses trop difficiles. Surtout qu'il était temps, car une partie des quais s'étaient écroulés, à quelques pattées du Rêve-Maudit.

Ses compagnons de route lui avait gratifié ce manteau de voyage et quelques bouteilles de leurs meilleurs rhum, bien qu'il regretta par la suite cette décision lorsque l'alcool accentua plus la soif qu'autre chose.

Ses deux cimeterres étaient accrochés à sa ceinture, dans leurs fourreaux, tandis qu'un étrange bâton noir avec une lame dépassait de son dos. Le baluchon de voyage bien remplie, il partait en direction du Nord, vers une terre plus clémente et accueillante, du nom de Bélin.

Il avait remarqué l'étrange silhouette au loin, et par chance du destin, il semblait qu'ils allaient se croiser ! Aubaine pour le pirate, il allait enfin pouvoir demander son chemin ! Car sur l'instant, et après ses longues heures que le soleil lui tapait sur la tête, il ne pensait pas un seul instant que cette prochaine rencontre ne pourrait que lui être salvatrice et non annonciateur de présage.

Quand il ne fut plus qu'à une distance assez raisonnable pour reconnaître à peux près la silhouette, et voir qu'il s'agissait d'une personne sur une monture, Jack s'arrêta quelques instants, et levant les deux bras vers la silhouette, lui fit signe de s'approcher.


- HEEEEEEEEEEYYYY, C'EST BIEN LA BONNE DIRECTION POUR BELIN ?!

L'intelligence ne fut pas de main mise sur la formidable représentation de ses cordes vocales que ce cher Suli venait de donner. Grave erreur lorsqu'on manquait d'eau, et Jack regretta bien vite ses paroles une fois prononcé, avalant avec difficulté derrière, ne ressentant que sécheresse et douleur.

Pourtant, savoir qu'il n'était plus seul dans ce lieu désert, avec ce silence lui avait embaumé le cœur, et sa queue dorsale continuait de s'agiter frénétiquement sous le plaisir. Mettant ses deux mains sur sa gorge, il se laissa tomber sur ses genoux, attendant que la douleur passe.
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Jeu 23 Oct 2014 - 3:16

Comme ça, ce devait être une mission sans problème ? Sans aucune embûche, de la routine quoi. Gorkim croyait-il vraiment ses dires, ou que Khaad y adhérait d'une quelconque façon ? Une mission en territoire humain ne pouvait pas bien se passer, tout le monde le savait. Ou en tout cas lui le savait. Fort de ses deux expériences des plus déplorables il en avait bien conscience. Certes, il ne s'était pas étalé dans les détails face à Gorkim sur la deuxième et plus récente des deux missions. À un moment donné le nain avait perdu temporairement, enfin s'était fait volé pour être précis, des documents qu'il devait absolument rendre non descellé. Les documents avaient été récupérés intact, heureusement pour lui. Et puis la Guilde ne souhaitait certainement pas ébruiter le fait qu'elle essayait de court-circuiter le travail d'un rapatrieur. Ces deux faits l'avaient amené à penser qu'il était sans danger de passer sous silence cette partie de la mission.

Une petite omission en soi, loin des habitudes du nain qui se permettait peu d'écart dans son boulot. Il lui tenait trop à cœur pour ça. Mais il lui avait semblé plus judicieux sur le moment de le faire pour conserver ce-dit travail. Maintenant qu'il se trouvait ici, il se demandait si ce n'était pas le juste retour des choses. Une sorte de punition pour son comportement. Beaucoup verrait la chose de la même façon que lui, à n'en pas douter. Après tout qui pouvait bien prendre plaisir à marcher sous cette fournaise, sur un sol qui se dérobait sans cesse sous vos pieds ? C'était bien une idée d'humain de s'installer aux abords d'un désert.

Dans d'autres circonstances, c'est à dire s'il n'avait eu à le traverser, il n'en aurait eu cure. Mais voilà les temps étaient incertains et naviguer en mer devenait compliqué. Il aurait dut faire route jusqu'à Belin en bateau. Seulement un monstre marin, inconnu ( de lui ) et entraperçu seulement dans la tempête, en avait décidé autrement. Les dégâts qu'il avait causé au navire était trop important pour qu'ils puissent continuer jusqu'à Belin. Le capitaine avait déjà bien eu du mal à les amener jusqu'à Varak. De toute façon même si le bâtiment avait pu continuer à voyager sur l'eau sans couler, il n'y aurait eu aucun marin pour le conduire. Ils étaient bien trop secoués pour reprendre la mer de sitôt. À son grand désarroi le nain s'était aperçu que s'était le cas de la plupart des équipages. Aucun n'étaient près à l'amener à Belin. Les seuls qui s'aventuraient encore à y faire escale étaient déjà partis et ne seraient de retour avant longtemps. Le Chasseur s'était ainsi résigné à faire le chemin à pied. À son grand dam.

Refusant que la mission ne tourna encore plus au désastre, et ce avant même qu'elle n'ait vraiment commencé, il fit ce qu'il fallait pour s’équiper à la traversé du désert. Ce qui incluait, cela va sans dire, une quantité non négligeable d'eau, de nourriture, de couverture. Et, n'oubliant pas l'un des éléments primordiales quand la fierté de nain vous empêchait d'acheter les services d'un guide, une carte. D'après son vendeur - Khaad avait quelques doutes la dessus - elle indiquait également des points d'eau. Rien ne pouvait certifier qu'ils ne soient pas desséchés à son avis, ou recouvert de sable. En somme hors d'atteinte. Enfin, ça lui donnerait une idée où creusait si besoin était et surtout il aurait moins de chance de se perdre avec une carte en poche.

En théorie en tout cas. Ça faisait assez longtemps qu'il marchait dans ce foutu désert pour se rendre compte qu'il n'y avait aucun repère d'aucune sorte pouvant lui certifier sa direction. Il était près à abandonner pour la journée, ne souhaitant pas s'égarer plus que nécessaire, et à reprendre de nuit pour se guider à l'aide des étoiles. Ce fut à ce moment là qu'il entendit une exclamation. Elle ne lui était pas adressée. Un bref regard circulaire le lui confirma, personne ne se dirigeait vers lui. Et bien qu'il partageât l'interrogation, il ne l'aurait certainement pas exprimée de la sorte, à tue tête.
Au delà de la colline de sable qu'il venait d'escalader, il aperçu l'énergumène à l'origine de ce cri agitant follement les bras en direction d'un autre individu à cheval. Étrange de voyager à cheval dans le désert non ? Ces bêtes ne supportaient pas bien la chaleur du désert normalement... Mais le Chasseur trouvait contre nature de se déplacer à cheval de toute façon. Il n'était ainsi pas le mieux placer pour juger d'une telle chose. Par contre ce qui était sûr, c'était qu'ils étaient bien nombreux à se promener dans ce désert.

Bien contre ses habitudes, il se dirigea vers le groupe nouvellement constitué. Alors qu'il se serait bien contenté du désert comme seul compagnon. Cette fois il était obligé de reconnaître qu'il avait besoin d'un petit conseil sur la direction à prendre s'il souhaitait arriver au plus tôt à Belin. Ce fut d'un pas pesant et maladroit que le Chasseur se dirigea vers eux, se dépêchant tant bien que mal sur ce sol traître. Il serait vraiment trop absurde, qu'après sa décision prise, il ne put l'appliquer. Par exemple dans le cas où les deux personnes, n'ayant pas conscience de sa présence, s'éloigneraient dans la direction opposée. Après tout même s'il était vêtu de façon voyante rien n'était assuré. Certes sa cape grise encapuchonnée, qui le protéger autant du soleil que du sable, se détachait bien sur le sable clair . Mais la tâche que celui-ci formait restait à son échelle, autrement dit une bien petite tache.

-Hého, vous là-bas !

Leur attention était-elle capturée ? Sa voix bourrue de nain leur était-elle parvenue ? Khaad l'espérait, sa respiration, après s'être ainsi époumoné, était trop hachée pour qu'il puisse recommencer dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Ven 24 Oct 2014 - 18:58

    Evynne entendit un bruit. Ce n'était pas le vent qui sifflait et murmurait. Ce n'était pas non plus son cheval qui hennissait. C'était un cri, sans nul doute. Et cela venait de devant elle. Cela signifiait que la forme qui était devant elle était une personne. Très bien. C'était rassurant. Elle aurait peut-être à boire ou une idée de la direction où aller.

    L'aasimar s'en approcha alors, descendant de sa monture. Son dos la maltraitait toujours autant mais la femme essayait de l'ignorer. Elle avait vu des hommes bon, d'accord, un tiefflin. Une unique fois dans sa vie avec des membres coupés, déchirés, déchiquetés, juste une jambe un peu au dessus du genou et aussi les cornes légèrement fendillés à qui il ne leur restait guère autre chose que leur torse et leur tête, être impassible face à la douleur. Pas un cri, pas une larme. Juste.. Rien. Alors qu'ils étaient éveillés il était à demi-conscient, les yeux grands ouverts Révulsés en fait. Cela avait marquée la femme qui voulait elle aussi montrer qu'elle était forte face à la douleur et qu'elle imposait. Elle était au même niveau qu'eux et des picots de douleurs dans son dos n'allaient ni la faire crier, ni la faire pleurer. Juste serrer les dents. Un peu fort.

    C'est en se contrôlant, enfin, en pensant contrôler la douleur, qu'elle le se rapprochait de l'individu. Ce fut à quelques mètres qu'elle se rendit compte qu'elle devait manquer d'eau depuis un certain temps. Ou que la douleur devait la faire délirer. La forme devant elle c'était.. un animal. C'est comme si une créature sauvage était devenue humaine. Observant la panthère au fur et à mesure qu'elle se rapprochait, Evynne prit le temps de prendre une gourde et de boire un peu d'eau. Peut-être que ça calmerait cette hallucination. Cela ne pouvait être réel. Pourquoi son esprit imaginait un fauve à la place d'un être humain ? Ce n'était pas normal. Peut-être était-ce un humain trop poilu. Mais cela n'expliquait pas son museau.. Alors un tiefflin noir ? Et étrange ? C'était déjà plus probable. Les démons avaient pleins de particularités étranges. Leurs cornes, leurs peaux rouges. Cela en faisait autant que pour les aasimars mais pour les anges c'était normal d'avoir la peau blanche avec des marques translucides.

    Mais en se rapprochant, elle put se rendre compte que la.. bête... se tenait la gorge. Croyant que c'était bien un humain ( ou un tiefflin ) et que c'était elle qui avait une hallucination, Evynne ne put s'empêcher de s'accroupir prêt de lui et demanda :

« Bonjour. Vous avez besoin de quelque chose ? Besoin de boire ? Tenez, prenez ma gourde ! »

Lui tendant l'eau, elle regarda une patte s'emparer de l'eau et boire. Fallait-il lui dire qu'elle le voyait comme une panthère ? Evynne hésitait, il fallait qu'elle soit honnête avec lui. Mais cela pourrait le vexer d'être mal vu ( pas dans le sens où elle ne l'appréciait pas, mais dans le sens de l'illusion d'optique ! ). C'est pourquoi elle garda le silence en l'observant. Mais un autre son la perturba.

   Tournant la tête vers l'endroit qu'elle pensait être la source elle dit à l'homme-bête :

« Vous avez entendu quelque chose vous aussi ? »

   
    Plissant les yeux pour ne pas se prendre des grains de sable dans les yeux, elle observa les dunes et vit une tâche colorée. Elle semblait minuscule mais aussi en mouvement rapide vers eux. C'était marrant comme tout les gens apparaissaient d'un coup dans un même lieu alors que cela faisait quelques heures qu'elle n'avait pas croisé âme qui vive. Attendant que la forme se distingue et se rapproche elle put constater que son esprit lui jouait bel et bien des tours. Cet homme était tout petit et bourru.

       La chaleur pouvait faire autant d'effet sur l'esprit ? Vraiment ? Cela devait être combiné avec la douleur. Ce ne pouvait être autre chose. Regardant l'homme-panthère et le nain alternativement, Evynne soupira et décida de garder ces hallucinations pour elle. C'était déjà assez difficile pour en rajouter.

       A faible distance, elle salua l'homme. De vraiment petite taille. Devait-elle regarder vers le bas ? Est-ce qu'en réalité il était de taille normale ? Ne sachant où poser son regard, elle décida de se tourner vers le félin pour vérifier qu'il allait mieux. Cela semblait être le cas. Devant la petite troupe et une gêne qui s'installait dans son esprit, Evynne décida de vite couper le malaise en prenant la parole :

« Je suis ravie de vous.. hum... voir, -la femme s'était arrêté à ce moment et avait observé ces deux hallucinations. Etait-il vraiment réel ? C'était la plus grande inquiétude de la guérisseuse. Mais après tout, l'un deux avait bu à sa gourde, cela ne pouvait être faux. Malgré tout, le doute persistait. Qui savait de quoi l'esprit était capable - j'étais un peu perdue.
Vous sauriez où se situe la Norpalie et dans combien de temps on peux y être ? Je viens de rentrer dans ce désert il y a quelques heures et il me semble que cela fait déjà des jours ! »


    Faisant son plus beau sourire, Evynne regarda les deux êtres et attendit en réponse avant de grimacer quand un pic de douleur la saisit dans son dos. C'était comme un poignard entre les cotes …


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mer 29 Oct 2014 - 17:33

Réfléchir à deux fois, la pauvre panthère noire se le nota mentalement, tandis que petit à petit, la douleur se dissipait. Cette sensation de sécheresse était infâme, surtout couplé avec cette chaleur infernale.

Le pirate leva fébrilement la tête lorsqu'une étrange voix douce le tira de ses pensées, et c'était sans plus attendre qu'il se jeta sur la gourde d'eau présentée devant lui. Cela manquait cruellement de finesse et de délicatesse mais Jack n'avait eu aucune retenue en sachant que son second nectar favoris se trouvait à portée de gosier.

Buvant trop rapidement, de l'eau s'écoulait par moment sur son museau, descendant jusque dans son cou et plus bas encore. Et enfin, après avoir été rassasié, il retira la gourde et leva le visage vers le ciel, poussant un soupir de soulagement de s'être enfin hydraté.


- Aahhhhhh, ça fait du bien par la ou ça passe !

Il se sentait revivre, lui faisant oublié quelques instants sa situation et le lieu auquel il se trouvait. C'était donc avec le sourire qu'il tendait la gourde d'eau à sa légitime propriétaire, sachant que cette dernière avait été grandement vidé de son contenue.

- Merci encore, sans votre intervention, j'aurais fini par mourir !

Sa queue dorsale s'agitait avec frénésie, sous le bien être passager de l'instant, en profitant pour détailler sa bienfaitrice mystérieuse. Elle avait une drôle d'odeur, pour une humaine, et il y avait quelque chose de surréaliste chez elle, mais le pauvre Suli n'arrivait pas à mettre la patte dessus ! C'était au bout de sa langue, car la demoiselle lui rappelait quelqu'un mais qui ?!

Enfin, il n'eut le temps de plus y réfléchir, car son visage montra sa surprise devant la question de l'inconnue, et sa queue dorsale s'arrêta quelques instant.


- Non pas vraiment, faut dire que votre monture fait un sacré bruit.

Le cheval qui était resté en retrait, hennissement pour montrer son mécontentement, ne comprenant sans doute pas pourquoi le voyage ne reprenait pas et qu'il devait rester sous une chaleur accablante sans de réelle raison. Le pirate arrêta la contemplation de la monture, lorsqu'il vit que la demoiselle était affairé à regarder quelque chose dans les dunes. Suivant la direction, le Suli plissait les yeux, pour voir cette tache de couleur se démarquer du paysage désertique.

La silhouette venait dans leur direction, et le duo, ou trio car le cheval avait aussi toute son importance, attendait la venue d'un quatrième fanfaron pour agrémenter cette bien belle jolie bande naissante !

Ah que le destin était étrange, Jack marchait depuis des heures, n'ayant que son ombre et le silence pour seul compagnie, et la pouf, une femme à l'allure irréelle surgissait, ainsi qu'un enfant !

Penchant la tête sur le coté, ses yeux ne quittait pas la petite silhouette, le pirate se demandait bien ce qui clochait sur le nouvel arrivant. Car Jack hésitait, au fur et à mesure qu'il pouvait mieux discerner la silhouette, il ne savait dire si c'était un enfant, ou bien un humain au problème de croissance perturbée, ou si quelqu'un s'était amusé à le laver trop de fois, ayant rétrécie.

Bien que l'illumination arriva ! Pour une fois, ce que l'on pourrait appeler un éclair de génie avait traversé la petite caboche de la panthère noire, et prenant la parole, il ne put s'empêcher de pointer du doigt le nouvel arrivant.


- Oh je sais, vous êtes un nain !

Sautillant sur place, on pouvait clairement voire la joie sur le visage du Suli, qui ne tenait plus en place, n'étant nullement gêné de sa précédente déclaration clairement évidente. Il ne fallait pas aussi chercher à comprendre quel étrange logique il avait usé pour arriver à sortir une telle conclusion, car seul une migraine attendrait le pauvre fou voulant se lancer dans cette quête.

C'est donc, dans la délicatesse légendaire de Jack, et avec une totale courtoisie que le Suli tourna toute autour du nain, le regardant sous toute les coutures. C'était assez drôle cette race, un humain en miniature ! Il prenait pas beaucoup de place et puis, cela devait égayer les voyages ! Un sourire enfantin sur le faciès, il s'arrêta néanmoins à la déclaration de l'inconnue, et Jack passa de l'émerveillement et contemplation à la surprise et incrédulité.


- Hey oh non non non, c'est moi qui suis perdu, vous pouvez pas être perdu !

Il s'était redressé, ayant fait quelques pas vers Evynne, puis avec un sourire, il se tapa le front, ne pouvant croire à cette malchance ! C'était lui qui comptait sur eux pour lui indiquer le chemin vers Bélin, et non l'inverse ! L'étrange sourire de la femme avait attiré l'attention du Suli, mais ce dernier ne chercha pas à en savoir plus, car cela n'était sans doute pas ses affaires. De son pouce, il indiqua le chemin qu'il avait emprunté depuis des heures, derrière lui.

- Je viens de Varak, et cela fait aussi quelques heures que je suis perdu ! Je cherche à me rendre à Bélin, mais je n'ai croisé personne sur la route alors je sais même pas si je vais dans la bonne direction.

Forcément, pas moyen de se repérer dans un désert ! Enfin, tout cela était sur l'ignorance du pirate, qui ne connaissait pas grand chose du monde, et puis il était aussi partie sans carte, mais ça, c'était parce qu'il n'avait pas pensé un seul instant que des cartes terrestres existaient.

- Donc, j'espère que notre nouvel ami n'est pas aussi perdu que nous, sans quoi on pourrait tous en rire !

Qui sait ? Si c'était le cas, Jack ne se gênerait pas pour rigoler de tout son saoul !
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Sam 8 Nov 2014 - 15:26

Pour le coup ce n'était pas la demoiselle qui allait l'aider. Elle allait à l'opposé, mais surtout elle avait l'air encore plus paumé. Elle n'était pas arrivéet même pas à fixer le regard sur lui et ce n'était pas sa vitesse de marche qui l'en avait empêchée. Quand à l'autre félidae, nulle gêne. Rien. Il n'avait certainement pas besoin de lui pour savoir qu'il appartenait à la race bien reconnaissable des nains. Pas que se soit gênant de se faire ainsi apostropher, aucune honte à avoir à être un nain. Mais il en venait à douter de la perspicacité de cette grosse bête.

-Et vous, une panthère bien peu discrète.

Qui plus est bien peu utile dans la situation présente comme ses jérémiades lui fit comprendre. Bon, en toute honnêteté, le nain non plus n'était pas d'un grand apport dans cette situation. Il n'avait pas beaucoup plus d'idée quand à l'endroit où ils se trouvaient. Juste un peu, vaguement. Certes il avait une carte mais il était plus qu'indécis à la montrer ou ne serait-ce qu'à l'évoquer. Il était bien plus absurde de se perdre avec une carte que de se perdre parce qu'on n'avait pas pensé à en prendre une, non ? Peut-être que s'il l'amenait correctement, ces deux individus n'y verraient que du feu. Sans tenir vraiment compte de la remarque de l'être exubérant, ni de se départir de son sérieux le nain reprit la parole.

-Au dernière nouvelle je ne suis pas encore perdu. Si on trouve la caverne indiqué sur cette carte, on aura tous la confirmation qu'on se dirige bien vers Bélin.

Tout en tendant la carte encore plié soigneusement, le Chasseur lança un regard un peu narquois à la femme. Comment diable avait-elle fait pour se perdre à ce point et partir dans la direction opposé, depuis Varrakir, pour aller en Norpalie ? Dans l'esprit du nain c'était clair, même si elle ne l'avait pas dit, elle ne pouvait venir que de Varakir si elle n'était là que depuis quelques heures.

-Même si ce n'est pas là que vous cherchez à aller.

Il regarda de nouveau la femme en disant cela et fit une pause avant de répondre à sa question.

-Ma carte ne couvre pas l'espace entre Varak et la Norpalie. Il faudra retourner à Varak si vous souhaitez aller en Norpalie.

Sa réponse ferait-elle rire le sulis ou serait-elle trop mitigée à son goût ? Ses réactions semblaient plutôt imprévisibles. Le nain ne savait pas trop à quoi s'attendre avec un membre de cet race, c'était la première fois qu'il en rencontrait un. Il n'avait jusqu'alors jamais eu l'occasion de parler avec l'un d'eux. Il faut dire qu'il n'avait jamais chercher à le faire les rares fois où il en avait croisé sur sa route. Ce n'était pas vraiment son genre d'aller vers les gens même si c'était pour découvrir une autre culture. Soit il y avait un rapport avec ses missions soit non. Et dans le seconde cas les personnes ne présentaient aucun intérêt pour lui.

Le nain ne précisa pas que ce n'était pas vraiment la route qu'il avait prévu initialement. Ni, que s'ils se trouvaient effectivement à proximité de cette grotte, il s'était plus égaré que ce qu'il croyait. La source indiquée non loin de la grotte motiverait peut-être ces deux voyageurs à y aller, qui savait ? D'autant plus que l'un d'eux semblait avoir déjà épuisé toute son eau. Lui-même n'y tenait pas vraiment. Tourner en rond à sa recherche ne l'enthousiasmait que très peu. Mais c'était la seule chose qu'il avait trouvé à dire pour protéger un minimum son ego.

-La solution de sûreté serait évidemment d'attendre la nuit pour se rediriger correctement...

Après un coup d’œil à l'humaine, il ajouta.

-Ou se reposer. Vous n'avez pas l'air vraiment bien.

Nulle trace de sollicitude dans sa voix. C'était plus un constat qu'autre chose.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mar 11 Nov 2014 - 17:00

    La douleur la piquait, voir la brulait. Mais sous la chaleur du désert, ce n'était rien de vraiment grave. Elle tenta de mettre ses mains dans son dos mais n'arrivait pas à atteindre les endroits qui la tiraillait.
    L'hallucination poilu avait bu toute l'eau de la gourde. Et l'aasimar s'en moquait. Tout ce dont elle se souciait, c'était ses pointes de douleurs dans son dos. Était-ce possible que la chaleur l'affecte ? Surement. Sinon, qu'était-ce d'autre ?

    Essayant de se focaliser sur autre chose, Evynne se rendit compte qu'elle avait abandonné son cheval. Elle l'appela et il arriva doucement à ces côtés. La femme n'était pas très doué dans tout ce qui concernait le domaine équin.
    La première fois qu'elle avait fait le voyage, c'était à pied et accompagné d'un voyageur. Maintenant que la femme se retrouvait uniquement avec son cheval, c'était beaucoup moins aisé. Puis, tout ces besoins avaient été comblés par Gilas, son maitre dans l'ordre des Redresseurs. Alors être seule... c'était loin d'être le paradis. Elle n'avait pas prévu tout un tas de choses. Comme les besoins de son cheval. Maintenant qu'elle y prêtait un peu attention peut-être fallait-elle qu'elle fasse d'avantage attention à lui et à ce dont il avait besoin pour survivre. Peut-être que l'eau avait besoin d'être rationné.

    Ses idées vagabondait sur le sujet quand l'homme à forme de panthère donna un nom à ce qu'était la petite chose, Evynne secoua la tête. Elle fixa son regard vers le bas et se baissa pour voir de plus près ce qu'elle pensait être une hallucination. :

"Oh... Mon esprit ne me joue pas de tour en fait ! Vous êtes bien une personne de petite taille !"

    Passnt son bras au dessus du nain, elle remarqua que ce n'était pas une illusion mais bien un être de chair qui se trouvait à ses pieds. Trop dans les vap's à cause de la chaleur et de la douleur, elle ne remarqua pas de suite que son attitude était des plus impolies envers le monsieur.

    Mais ce dernier parla de la panthère et Evynne ouvrit grand les yeux en observant l'homme étrange. Alors le nain voyait aussi un félin à la place d'un homme ? C'était formidable. Merveilleux. C'était peut-être ce qu'il était. Mais alors pourquoi cela semblait normal pour le petit barbu ? Evynne était dubitative, mais se contenta d'écouter le nain parler de sa carte, d'une caverne et de Bélin ainsi que de Varakir.

    Elle s'exclama alors :

"Je viens de Bélin ! C'est derrière moi ! Quelque part par... - la femme s'arrêta, se tourna d'un quart, fit demi-tour puis refit un quart de tour pour se retrouver face aux deux étranges personnages - par là... je crois... Derrière moi. Vers la droite. Si ce n'est vers la gauche. Enfin, j'en viens quoi !"

    Evynne sourit en grand avant de faire une grimace qu'elle voulut camoufler. Mais le nain avait perçu sa douleur et lui fit la remarque qu'il faudrait se reposer. La femme secoua la tête avant de répondre :

"Je... je n'ai pas besoin de dormir, je suis assez reposée mais.. j'ai cette douleur dans le dos... je ne sais pas à quoi elle est dut mais c'est horrible. J'ai l'impression qu'on me transperce la peau."

    L'aasimar essaya encore une fois de toucher son dos, sans y arriver. Se laissant tomber dans le sable pour prendre un meilleur appui afin de toucher ce qui la dérangeait autant, elle finit par abandonner. Elle aurait bien aimé pourtant réussir, elle aurait pu se soigner, mais là, c'était tout à fait impossible.

    Découragée, elle se tourna vers le nain qui était maintenant de sa taille avant de dire :

"Je vais faire ce que vous dites. Attendons la nuit."

    Puis, plus bas, elle demanda au nain, en veillant à ce que l'homme à fourrure ne l'entende pas :

"Vous le voyez aussi en panthère ?"

    L'air le plus sérieux du monde, Evynne jeta un coup d'oeil discret à la bestiole avant que son regard ne revienne sur le nain.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mer 19 Nov 2014 - 15:50

Au moins, la demoiselle était tout comme le félin, bien amusé et émerveillé de voir l'apparition d'un nain. Néanmoins, la jeune femme restait encore dubitative devant cette vision, et cherchait à prouver si le nouvel interlocuteur était bien physique ou que purement le fruit de son imagination. Jack se contenta d'observer les gestes de la femme, penchant la tête légèrement sur le coté, pensant antérieurement que ce n'était pas comme ça qu'il fallait faire ! Mais il garda le silence, écoutant la réponse du nain.

Ah pas de rigolade cette fois ! La panthère noire prit un air déçu, faisant la moue devant la réponse du nain, bien que sa queue dorsale fouettait l'air énergétiquement, devant l'excitation qui s'annonçait d'une probable aventure !

Jack avait commencé à tendre sa petite patte pour prendre la belle carte soigneusement plié, ayant envie d'y apposer sa griffe pour laisser une preuve de son passage ! Mais il se ravisa bien vite, se rappelant qu'il ne comprendrait rien de toute façon si il venait à 'lire' la carte. Les oreilles rabaissées, il se mit à sautiller sur place, ne pouvant quand même s'empêcher de vouloir prendre cette carte.


- Ohw, si vous vous rendez vers Bélin, on sera compagnon de voyage !

Quelle belle opportunité ! Jack allait pouvoir voyager au coté d'un nain! Un véritable, qu'il pourrait bombarder de question ! Bien que pour le moment, il s'abstint, car pour le peu qu'il avait entendu du nain, ce dernier semblait bourru, et toujours mécontent.

Même sa façon de parler laissait croire que le nain n'aimait personne, bien qu'il avait l'esprit vif, ayant rapidement déduit d’où venait cette étrange humaine. Le nain restait plus concentré sur la demoiselle que sur le pirate, et ce dernier avait arrêté de sautiller sur place, bien que son regard lorgnait sur la fameuse carte, attendant un moment propice pour la prendre !

Mais son attention fut attiré par la réponse de la demoiselle, qui rappelait le fait qu'elle était perdue dans cet immense désert, sans aucun repère pour se diriger. Pourtant, quelque chose attira l'attention de Jack, l'espèce de mini grimace de douleur, n'étant qu'apparu que quelques secondes.

Le pirate cligna plusieurs fois des yeux, se demandant si il n'avait rien imaginé. Le seul moyen d'en être sur, ce serait de poser la question. Commençant à ouvrir la bouche, il fut pris de court par le nain, qui avait aussi aperçu la légère grimace de douleur, et venait s’enquérir à sa façon de l'état de la demoiselle.


- Elle a ptet faim ?

Le pirate se rappelait de ce qu'on lui avait dit avant sa traversé dans le désert. L'eau était nécessaire pour le voyage, mais la nourriture aussi ! On lui avait déconseillé de partir le ventre vide, sous peine de rapidement tombé d'évanouissement. Et beaucoup de gens ne prenait pas en compte ce fait ! … Ou alors, tout simplement parce que la panthère noire avait faim, et l'idée d'un repas en perspective, dans un futur proche, le bottait bien !

Se pourléchant les babines, il ferma les yeux et ronronna légèrement à la pensée de la viande séchée qui se trouvait dans son sac. Il retourna à la réalité lorsque la demoiselle se mit à genoux dans le sable, évoquant une douleur dans son dos.

Doucement, Jack contourna l'aasimar, pour voir ainsi son dos et comprendre ce qui arrivait à la demoiselle. Et à la vision, Jack resta coi de surprise puis il prit un air nettement dégouté, mettant sa main au museau comme si il allait vomir ! Uniquement le nain pouvait voir ce que faisait le pirate, vu que la panthère était de dos à l'aasimar. Certes, il n'était pas doué dans le domaine médicale, mais ça, ça n'avait rien de naturel, ou ptet que si ?

Auquel cas, il semblait d'un commun accord tacite non explicité que le trio passerait la nuit ensemble ! La panthère noire était un peu déçu, il avait compté rejoindre la frontière de Bélin dès aujourd'hui, mais ce ne serait pas le cas !

Bonne nouvelle, il ne serait plus seul avec le silence, et par chance, il apprendrait de nouvelle chose avec ce nain et l'étrange humaine. Le pirate se détourna donc quelques instants, pour aller chercher la bride du cheval, qui n'avait pas été bien loin de la demoiselle, allant frotter le museau de la bête.

Son sourire doux montrait bien qu'il n'avait aucune malveillance pour l'animal, se contenant simplement d'observer de près la monture, chose qu'il n'avait pas eu la chance de faire lorsqu'on avait passé les trois quarts de sa vie sur un bateau, au milieu de l'eau.

Pas de chance pour la demoiselle, Jack avait l’ouïe fine, comme tout membre de sa race qui se respectait, si vous vouliez conserver un secret alors qu'un membre de cette tribu se trouvait dans les parages, il valait mieux garder le silence.

D'un bon rire franc, il imaginait sans peine les questionnements qui devaient fourmiller dans la tête de la demoiselle, ayant déjà subis ce genre d'interrogation sur sa personne dans la ville de Varak.

Retournant vers le duo, il prit la parole, pour faire un peu d'humour et apaiser l'atmosphère.


- Si vous ne me voyez pas en panthère, c'est qu'il y a du soucis à se faire ! Mais promis, je vous mangerais pas, du moins pas de tout suite !

Souriant de toute ses belles dents, lui donnant plus l’impression du prédateur sauvage qu'il représentait, prêt  bondir sur ses proies. Jack le savait et avait fait exprès, jouant sur ses particularités physiques. Néanmoins, il se reprit, fermant les yeux et se retournant pour aller chercher la bride du cheval.

- Je plaisante !, Jack attendit quelques secondes pour que l'information soit assimilé puis reprit la parole, Je sais déjà que vous avez pas bon goût.

Un sourire d'amusement, il ne prit pas la peine de se retourner après ses paroles bien inquiétantes, ne voulant pas gâcher son humour bien à lui. Il jouait sur cette incertitude, cette infime frontière qui faisait qu'on ne savait si il plaisantait ou pas, du moins pour le point de vue d'inconnue qui ne savait rien du pirate !

Avec quelques mots, il tira sur la bride du cheval, le priant pour qu'il se rapprocha un peu plus de la demoiselle afin qu'elle puisse rapidement monter et prendre du repos.

Les mains de chaque coté de ses hanches, et l'air fier, la panthère arborait un air à présent bien sérieux, chose qu'il n'avait pas fait depuis le début de cette rencontre.


- Passez devant Monsieur le Nain, puisque vous avez la carte !

C'était naturel que ce dernier ouvre la voie, et la panthère ne pensait pas un seul instant que son interlocuteur pourrait mal prendre le fait qu'un inconnu vous ordonne une chose. Tout était prêt pour prendre la route, bien qu'une chose gênait le pirate, c'est qu'il ne connaissait toujours pas le nom de ses futurs compagnons !

- Au passage, je m'appelle Jack, et vous, c'est quoi vos petits noms ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Sam 29 Nov 2014 - 13:14

Décidément les humains étaient des êtres incompréhensibles. Pourquoi diable la jeune femme passait-elle le bras au-dessus de sa tête ? Croyait-elle qu'il était un quelconque prestidigitateur se faisant passer pour nain ? Ou tout autre lubie qui lui passait par la tête.  Et puis, c'était quoi cette appellation, personne de petite taille. Cherchait-elle à l'insulter en le traitant de mini-humain ? Aurait-ce été dans d'autres circonstances, Khaad aurait peut-être montré des dents. Mais là, l'humaine avait l'air tellement paumée que ça n'en valait pas le coup. À quoi bon s'énerver contre ce type d'individu ? Le mieux était encore de l'ignorer pour le moment. De toute façon, contrairement à l'autre, elle ne resterait pas bien longtemps avec lui. Avait-il aperçu sa mine dépitée à cette annonce ? Le Chasseur se demandait de plus en plus pourquoi il avait dérogé à ses habitudes pour venir leur parler. Ah quoi bon; aucun d'eux n'avait même pris la peine de regarder la carte. Pour l'instant, ils se contentaient de ses dires. Certes, c'était une belle preuve de confiance mais il s'en serait passé. Il aurait préféré de loin que l'un d'eux en sache un peu plus.

À quoi jouait la panthère ? Essayait-elle de lui faire passer un quelconque message avec ses grimaces peu ragoûtantes ? Fallait-il comprendre qu'une plaie purulente ornait le dos de la jeune femme et que ce serait pour ça qu'elle s'était agenouillée ? Ou qu'une bestiole affreuse ornait son dos ? Quelques pas auraient suffit au nain pour s'en assurer. Mais aucune des possibilités n'étaient très vraisemblables, et, en agissant ainsi, il serait seulement entré dans le jeu du félin. Et ça il le refusait. De toute façon ça ne l'intéressait pas vraiment.

Ces deux êtres avaient des manières bien étranges, l'un faisait des mimiques dans le dos de l'autre, tandis que l'autre lui murmurait des questions en apartés. Si un doute subsistait quand à l'état de confusion de la jeune femme, il ne dura pas bien longtemps suite à sa question. Le félidae était-il un félidae ou une autre illusion ? Cela lui arracha presque un sourire. Répondre sérieusement à ce genre de question aurait été une honte. La perche était bien trop grande pour ne pas la prendre. Et sur ce point, du moins, l'humanoïde concerné semblait partager son avis. En tout cas, ce fut ainsi que le nain interpréta sa réponse ambiguë. D'après ce qu'il savait, les Sulis ne mangeaient pas les nains, pas plus que les humains. Et dans le cas contraire ce Sulis tâterait de sa hache. Pour l'instant, le sourire était là mais il ne lâchait pas la panthère des yeux.

Cette dernière s'occupait de faire monter l'humaine sur sa monture. Ainsi pourraient-ils tous reprendre la route et sans trop être ralentis. En fait, c'était plutôt les deux autres qui auraient à caler leur allure sur celle du nain. Et ils seraient bien obligés de faire contre mauvaise fortune bon coeur puisqu'ils étaient perdus.

- Évidemment, puisque je suis le seul en avoir amené une.

Bon, même s'il ne l'admettrait pas, c'était de la fierté mal placée et un moyen bas pour rabattre le clapet au Felidae. Qu'il soit enthousiasme et dynamique, fasse avancer les choses soit, mais qu'il ne se permette pas de lui ordonner des choses. Bien sûr, il prit quand même la tête du cortège; faire autrement aurait été stupide. Après avoir étudié encore une fois la carte, le nain avança vers, ce qu'il espérait, être la bonne direction. Tout en marchant il répondit.

-Jack, hein ? C'est un prénom humain ça, non ?

Pour dire vrai il n'avait aucune idée de comment les Sulis pouvaient bien se prénommer. Mais Jack pour une panthère ?!

- Je suppose qu'on s'arrête à la grotte pour attendre la nuit ? On devrait pouvoir y être dans une ou deux heures normalement.

Il avait tourné la tête vers eux pour leur parler. La demoiselle n'était, après tout, pas en état de poursuivre trop longtemps sous cette fournaise, ni ne le souhaitait d'après ses dires. Mais s'ils s'égaraient, ils n'auraient guère le choix. De toute façon, le nain ne se faisait pas d'illusion : ils feraient au minimum un ou deux détours avant d'atteindre leur cible. Ne restait plus qu'à voir la longueur de ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mer 3 Déc 2014 - 16:18

    Evynne regardait le nain quand elle entendit l'homme à fourrure rire franchement. Avait-il entendu sa question à la personne de petite taille ? Sa réponse peu après le confirma. Se mordant la lèvre de la bourde qu'elle avait pu commettre, elle releva la tête vers l'homme.

    Alors c'était bien une panthère ! Mais comment cela se faisait ? Était-ce une malédiction ou était-ce simplement normal ? L'aasimar n'en savait rien. Elle savait si peu sur son peuple... Si peu... C'était une honte. Il fallait qu'elle se renseigne. Parce que si elle savait que les chérubins n'étaient pas une légende, elle ignorait pleins d'autres choses sur Ildir. En même temps, elle n'avait commencé à voyager que depuis peu de temps. Cela pouvait pardonner son ignorance. Elle l'espérait.

    Mais, se reprenant et essayant de comprendre quel était cet homme-animal, il fit une blague sur le gout qu'elle avait. Surprise, et même choquée, elle l'observa, les yeux grand ouverts. Comment ça ? Il avait déjà mangé l'un des siens ? Il s'était déjà attaqué à un aasimar ? En avait fait son repas ?
    Cela effraya la jeune femme qui, dans la douleur et le fait d'être perdue, ne pensa pas un instant que cela pouvait être une blague. Une simple plaisanterie pour inquiéter ces compagnons. Et si le nain n'en avait visiblement rien à faire, cela n'allait pas du tout à l'aasimar.

    Et quand Evynne vit qu'il allait chercher son cheval elle prit peur. Allait-il le manger lui aussi ? Mais elle ne pouvait rien faire. Puis, si il avait voulu la gouter, il l'aurait déjà fait. Puis il aurait pu s'abreuver de son sang plutôt que de son eau. Les tentatives pour se rassurer semblait lui réussir.

    Souriant à nouveau, tout en camouflant sa peur de la panthère, elle s'accrocha à son cheval et prit les rênes. Il fallait qu'elle monte, et c'est justement ce que l'homme à fourrure fit. Au final, il ne semblait pas être une menace. Sauf si il voulait l'amadouer pour la manger plus tard. Après tout, c'était un animal sauvage. Qui sait ce qu'il pouvait lui arriver. La guérisseuse avait déjà vu des tiefflins perdre contrôlent. Cela pouvait arriver aussi au félidé.

    Mais au moins, sur sa monture, son dos lui faisait moins souffrir, bien qu'il soit encore brulant et terriblement engourdi. Posant une main sur la tête de l'animal, elle fit émaner un peu de lumière à travers ses doigts et insuffla de l'énergie dans le corps du cheval. C'était un moyen pour que ce dernier ne s'épuise pas trop vite, qu'il n'endure aucune douleur, dû à une marche répétée ou à la chaleur.
    Et puis, ça la soulageait en un sens de sentir sa magie opérer sur quelqu'un et calmer la douleur, même si ce n'était la sienne.

    Et alors que la panthère, nommée Jack, se présentait, que le nain se moquait de son prénom d'humain, Evynne put noter qu'il ne dit pas son prénom. Il voulait certainement le cacher. Mais même son propre esprit était nébuleux et elle se contenta de dire dans le vent, sans vraiment former de phrase :

"Evynne"

    Puis, à la remarque du nain, elle demanda :

"C'est une bonne idée oui. Vous savez où se situe cette grotte ? Dans quel direction ? Je n'vois rien ici. Elle est loin ?"

    Etalée sur sa monture, Evynne sourit au nain, d'un sourire franc mais avec le regard vitreux. Elle ne savait pas à quoi était dû sa blessure, et c'était surement ça le pire. Mais elle n'osait demander, parce qu'elle ne voulait pas le savoir, au cas où ça serait trop grave. Et puis, que pourrait-elle y faire ? Mais à un moment, quand il serait à l'abri du soleil tapant, elle aimerait bien savoir ce qui la tourmentait tant. Mais là, le principal était qu'elle se repose un peu. Étendue sur son cheval, la tête contre sa crinière, la tête d'Evynne ballotait contre le cou de l'animal, sans qu'elle ne puisse rien y faire. La douleur l'engourdissait petit à petit et la fatiguait énormément.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mar 9 Déc 2014 - 14:56

Spoiler:
 

Amusant, excitant, le malicieux pirate ne savait qui remercier pour cette rencontre hasardeuse du Destin qui l'avait tiré de son ennui du voyage, ainsi que de ce silence pesant. Jack voyait là un défi à sa mesure, d'une hauteur inimaginable, tout cela apporté par le nain ! Certes, il riait lui même intérieurement de son jeux de mot débile sur la taille du nain tandis qu'il continuait de suivre le duo qui prenait enfin la route.

La panthère noire s'était promise de faire tirer un sourire ou rire au nain, ou au meilleur des cas, décoincez le balai qu'il avait dans le cul, ou pelle si il adorait miner comme le disait les légendes. Une main dans le dos, et l'autre tenant la bride du cheval, Jack commença à siffloter joyeusement, mais le nain lui répondit, dans cet état d'esprit suspicieux et fourbe, dans l'unique but de se moquer du legs offert par le beau père du pirate !

Cela devrait le mettre en colère, ou bien dans une pseudo honneur, qu'il devrait remettre son interlocuteur à sa place, néanmoins, Jack conserva toujours ce petit sourire plein d'entrain, avec cette pointe de malice, annonçant qu'il préparait toujours un mauvais coup.

Pourtant, il perdit le fil de ses pensées lorsque la faible voix de l'étrange humaine fut audible pour ses oreilles félines. Sa queue dorsale s'agita sous l'effet de la joie, heureux de voir que malgré la peur, elle avait répondu honnêtement.


- Evynne, en vla un beau prénom, une signification particulière ?

Pour ce qu'il avait appris de ses voyages, dans certaines contrées, les noms ou prénoms pouvaient avoir une signification ! Chose très attrayante aux yeux de la panthère noire, qui trouvait l'idée originale et emplit de charme. Malheureusement, le pirate savait fort bien pour un nom aussi banal que Jack qu'il n'y avait de signification, hormis celle que le capitaine lui avait donné ce fameux soir là.

Toujours aux cotés du cheval, il s'abstint néanmoins de porter son regard vers la donzelle, ne voulant plus l'effrayer qu'elle ne l'était, malgré son état. Au plutôt à cause de son état, la panthère noire aimait bien plaisanter et rigoler, mais seulement lorsque la situation le permettait, et pour ce qu'il avait vu de l'étrange blessure de la demoiselle, il n'y avait pas de quoi rire. Hormis pour le nain, nain qui n'était pas tombé dans son piège, et n'avait daigné à se déplacer pour satisfaire la curiosité mal placé que Jack avait déposé avec son vilain tour.

Le pirate avait d'ailleurs fait exprès de ne pas répondre de suite au 'petit chef' du groupe, voulant l'ignorer pour le moment, pour cause de raison personnelle. Cependant, chasser le naturel et il revient aussitôt au galop, et Jack ne put s'empêcher de revenir sur la pique de son nouvel ami, oui il utilise déjà cet adjectif, pour continuer dans sa blague de mauvais goût.


- Nope, Jack, c'est juste le nom de mon dernier repas, fort appétissant maintenant que j'y repense.

Faisant mine de se pourlécher les babines tout en levant les yeux au ciel et faisant mine de se rappeler de ce faux passage, il surjoua le tout en émettant un bruit désagréable de mastication pour complémenter sa blague. Puis il laissa planer le silence quelques secondes pour reprendre la parole.

- Vieille manie de notre race, prendre le nom de notre boustifaille. Et tu m'as toujours pas dit ton ptit nom d'ailleurs. Clin d’œil amusé du pirate au nain. J'ai bien celui de la donzelle, mais je suis pas sur qu'il m'ira à ravir, quoique, porter une robe pourrait être drôle.

Portant une main devant sa gueule, il s'amusa à imiter quelques instants les femelles nobles humaines qu'il avait pu voir, gloussant comme un dindon et regardant Evynne pour voir sa réaction. Il ne put s'empêcher ensuite de rire de lui même à la présentation qu'il venait de faire.

Certes, il s'était promis de plus l'effrayer mais la perche que lui tendait le nain était irrésistible pour la panthère joueuse qu'il était, et fort heureusement qu'il était habile dans sa plaisanterie pour rattraper ses gourdes, bien qu'il s'en voulait un peu au final.

Surtout qu'à présent, continuer sur le même thème dans sa blague de mauvais goût, il espérait que ses deux interlocuteurs comprendraient qu'il n'était pas dangereux. Car quel imbécile irait annoncer à voix haute ses méfaits, et dire clairement ses cibles ? Un imbécile ou un dangereux psychopathe ! Et Jack ne rentrait que dans une seule catégorie … mais laquelle ?

Se grattant la tête devant ses propres interrogations, il s'arrêta néanmoins de marcher lorsqu'une chose entra dans son champ de vision. Au loin, une étrange forme se distinguait de cette mer de sable, et c'était peut-être l'objet de leur convoitise ! Pointant du doigt, il indiqua la direction, oubliant ou ne sachant si ses compagnons avaient une vision aussi précise que la sienne.


- Là-bas, terre en vue !

Ouaip, de quoi remonter le moral aux troupes ! Sur que cela ne valait pas une bonne rasade de gnôle ou de rhum mais ils devraient faire avec ! En parlant de rhum, cela rappela à la panthère qu'il en avait justement dans son sac, et à présent, il se demandait si cela pourrait être une bonne idée d'en appliquer sur le dos de la donzelle. Enfin,, il ne savait trop, cela était bien au delà de ses maigres connaissances médicales, et il ne voulait faire de bourde, du moins tout de suite.

Restant toujours au coté du cheval, tenant la bride pour être sur qu'il ne dévie pas, car Jack savait déjà que la maîtresse ne pouvait convenablement mener sa monture. C'était aussi pour une de ses raisons qu'il regardait de temps à autre en arrière, s'assurant qu'elle était encore en place. La faire parler était aussi bonne chose aux yeux du pirate, car dormir sous cette chaleur, et avec cette chose dans son dos ne présageait rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Dim 14 Déc 2014 - 5:35

Pour toute réponse aux questions de l'humaine, le nain fit un signe de la main pour indiquer la direction supposée. Quand à la durée, ils verraient bien une fois le chemin fait : il ne pouvait être plus précis qu'avant. Il n'ajouta ainsi aucune précision sur ce sujet. De toute façon, la discussion ne s'attarda pas sur ces points là : elle bifurqua rapidement sur les prénoms, et leurs significations. Ou leur origine, comme le Felidae s'amusa à leur en faire part. Avec un temps de retard, si on considérait la question de Khaad. Acte de rébellion, de mesquinerie ? Difficile à dire, d'autant plus devant les propos du félin. Se moquait-il d'eux ? Cherchait-il à leur faire peur ? L'un n'excluant pas l'autre. En tout cas, Jack semblait y prendre plaisir; et il n'y allait pas de la main morte avec ses mimiques. Il n'épargnait pas ses interlocuteurs, leur donnant tout ce qu'il fallait pour bien imaginer les choses. L'histoire perdit un peu de sa crédibilité quand il se mit à dire qu'il pouvait incarner des demoiselles nobles. Vraiment, une panthère en robe minaudant ? Bien que son imitation ne fut pas mauvaise, elle n'était pas très crédible.

Fallait-il rire ou pleurer face à ses élucubrations ? Ou encore s'embarquer dans son jeu étrange et voir jusqu'où irait le Felidae, si ses paroles dépasseraient les mots. Mais rien de tout ceci n'entrait vraiment dans le caractère du nain. Il se contenta de poser une question qui lui avait traversé l'esprit lorsqu'il écoutait l'autre parler. Se fut avec une pointe d'amusement qu'il s'exprima, transparaissant autant dans sa voix que dans ses yeux pétillant de malice.

-Vous êtes donc obligé de connaître le nom de votre victime avant d'attaquer. Que faites-vous si vous ne le connaissez pas ? Vous restez sur votre faim ?


Bon, ce n'était pas forcément la chose la plus intelligente à faire, titiller une personne visiblement instable ou dérangé. Mais qu'importait, le Chasseur n'avait pas peur de la panthère. Mais cela ne l'empêchait pas de la surveiller : il n'aimait pas les mauvaises surprises. Il le vit ainsi lever son doigt dans une direction, pointant l'horizon monotone. Que pointait-il ainsi ? Le nain de sa hauteur ne discernait rien d'autre que des bancs de sable de part en part. Terre en vue ? Un petit îlot dans cette mer de sable ? Arrivaient-ils au refuge plus tôt que prévu ? L'humaine pourrait certainement les éclairer du haut de sa monture, si elle parvenait à fixer son regard à l'endroit demandé. Rien n'était moins sûr.

-Vous voyez quelque chose, vous ?

Tout en insistant sur le vous, il avait regardé l'humaine. Se tordant légèrement le cou pour y parvenir depuis sa position. Ce n'était pas tant pour mettre en doute les paroles de Jack, qui étaient pour l'instant quelque peu farfelues, que pour avoir un avis honnête et non biaisé sur leur situation. Mais, était-ce bien sage d'attendre cela d'une personne qui n'était pas en condition de faire la différence entre réalité et fantasme ?

Pour l'instant, ils avançaient toujours vers l'endroit indiqué. Laborieusement, mais tout de même en progressant petit à petit, un renflement sembla effectivement se dessiner au loin. Dessous, un gouffre noir paraissait ouvrir le passage vers les entrailles du désert. Un havre à l'abri du soleil et du sable qui s'infiltrait de partout. De ce sable imbibant sa barbe et faisant crisser ses dents. Un soulagement. Il n'avait qu'une hâte, y être. Il ne vit pas que l'ombre n'était pas fixe, mais qu'une partie semblait se mouvoir. Qu'un être ( ou plusieurs ? ) était arrivé avant eux pour se loger dans ce coin idyllique du désert. Ou alors ce n'était, encore, qu'un jeu de lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Dim 4 Jan 2015 - 14:06

    Evynne, toujours sur sa monture et poignardée par la douleur, se contentait de peu de mot. Son sourire suffisait à montrer qu'elle allait assez bien pour être en société. Enfin.. quel société ces deux hommes lui offrait.. ce n'était pas réellement glorieux. Un animal qui passait son temps à être gentil mais à l'intimider et un nain ronchon qui se contentait de ne pas parler.
    Mais cette diversité l'amusait, malgré l'entraide forcée. Ils étaient là, tout les trois, perdus et pourtant.. ensemble. Si la douleur ne la clouait pas à son cheval, elle leur aurait bien fait un câlin. Même si ils n'avaient pas l'air d'en être appréciateur.

    Cela importait peu. Le principal était qu'ils se trouvaient ensemble et qu'ils s'aidaient, malgré leurs différences. Cela prouvait que la tolérance existait, qu'on y mette plus ou moins de bonne volontés.

    Quand la panthère lui demanda si son nom avait une signification, Evynne fut surprise. Il fallait qu'il y en ait une ? En particulier ? La guérisseuse ignorait si c'était de coutume chez d'autres peuples, mais au sein des Aasimars, on leur donnait simplement des noms qui plaisait aux parents. Haussant les épaules, geste qui lui soutira une grimace de douleur, elle répondit tout doucement :

"Pas à ma connaissance non."

    Restant à l'écoute de ce qu'il se passait autour d'elle, l'aasimar eut encore affaire à la menace suli. La panthère n'arrêtait pas de faire des remarques comme quoi il mangeait les gens. Et que si il ne la dévorait pas, c'est parce qu'il pensait qu'Evynne ne serait pas un nom à sa convenance.

    Quand elle le vit jouer à la midinette, elle ne put toutefois pas s'empêcher de rire à son imitation, chose qu'il fit aussi. Peut-être que, au final, il n'était pas si dangereux qu'il le prétendait, qu'il jouait juste la comédie.

    Un petit temps passa, que la femme utilisa pour prendre mieux conscience de sa blessure. Cela l'inquiétait gravement, Evynne ignorait à quoi elle était du. Ce n'était qu'une douleur sourde mais extrêmement douloureuse. La femme se redressa sur son cheval et tenta une nouvelle fois de toucher la plaie. Encore une fois, elle n'y arriva pas. Mais quand elle remit ses mains face à elle, un vertige la prit. Ils étaient tout ensanglantés. Du sang coulait dans son dos... Restant muette de stupéfaction, ne croyant pas qu'il y avait vraiment une ouverture dans son dos, elle dut se retenir de justesse à son cheval.

    Le sang ne l'effrayait pas, elle y était habitué par contre. Être blessée toutefois, c'était une autre affaire, surtout quand elle ne s'y attendait pas. Alors quand le nain se tourna vers elle pour confirmer les dires de la panthère, il put la voir, les yeux rougies et apparemment émue. Faisant un effort pour détacher son regard de sa main tâchée, elle regarda simplement le petit être et déglutit pour lui répondre :

"Ma.. ma vision est trouble.. Je ne peux pas vous éclairer. Excusez-moi"

    Evynne, pourtant toujours apte à aider autrui était sous le choc. Il fallait qu'elle sache ce qu'il se passait. L'inquiétude grandissait en elle. Qu'est ce qui pouvait la faire souffrir autant ? L'aasimar voulait tout autant le savoir que l'ignorer. Et si c'était trop grave ? Si elle ne pourrait pas se soigner ? Fermant les yeux un instant elle les rouvrit en regardant l'horizon. Et là, elle vit.. autre chose que du désert. Une forme, qu'elle ne savait identifier. Surprise, la jeune fille pensa à l'endroit dont le nain lui avait parlé. Elle ne put s'empêcher de reprendre la parole :

"Il y a quelque chose là-bas ! Oui !"

    Dressée sur son cheval et souriante, elle regarda les deux individus et s'affaissa d'un coup. Elle n'avait pas la force de faire semblant. Détournant le regard, les yeux rougies, elle ne put que demander, d'une voix faible :

"J'ai besoin de savoir ce que j'ai dans mon dos. Vous pourriez me le dire ? Je vous en prie. J'aimerai savoir à quel point c'est grave..."

    Lançant un petit sourire qui se voulait rassurant, Evynne descendit de sa monture avec difficulté et se plaqua contre son cheval, montrant son dos aux deux hommes tout en soulevant sa veste. Tentant de garder son calme, elle respirait lentement et fort. Au bout d'un moment, elle se retourna vers eux et attendit une réponse. Elle ne voulait que la vérité. Que le savoir. Allait-elle s'en sortir ?


Hors-Rp:
 


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Ven 9 Jan 2015 - 10:22

Haussant les épaules, le Felidae ne prit pas la peine de répondre au nain, concernant le fait qu'il devait savoir le nom de sa victime avant de le manger. Le pirate aurait très bien pu se contenter de dire qu'il pouvait garder l'ancien nom, ou bien inventer toute autre histoire farfelue qui pouvait lui passer en tête, et bien que le nain semblait se prendre au jeu, Jack pensait qu'il était temps d'arrêter avec cette histoire. Il faut déçu quant à la réponse de l'étrange humaine, se contenant d'un léger soupir, se fichant de savoir si cela serait bien interpréter ou non.

Remettant la capuche sur son crâne, et prenant appuie avec son bâton de marche, la panthère noire avait arrêter le cheval lorsqu'il avait mentionner la fameuse terre en vue, et réalisa la gaffe qu'il venait de dire, en espérant que personne n'avait remarqué ce détail.

Par chance, ou plutôt parce que la chaleur frappait fort, et qu'une n'était pas en état de correctement pensée, sa bourde passa inaperçue et ses deux comparses cherchaient à présent à savoir si il disait la vérité ou bien si le pirate s'était amusé à mentir.

S'accoudant sur son bâton, le regard de Jack s'arrêta quelque instant sur les vêtements immaculés de la demoiselle, bien qu'à présent, le tissu s'était imprégné d'une couleur vermeil aux mauvais présage, et qu'une étrange bosse dans le dos se formait, grandissait au fur et à mesure que le temps.

Lui qui voulait s'échapper du quotidien, il était servi ! Bien que là, cela devenait un peu trop étrange à son goût, et se rappelant des conseils de ses confrères pirates, lorsque l'eau commence à s'infiltrer dans le navire, c'est qu'il est temps de le quitter ! Néanmoins, il était dans cet immense désert, perdu et sans repère. Seul le nain avait une carte, et surtout savait la lire, ce qui n'arrangeait pas les choses.

Que faire ? L'instinct de Jack ne l'avertissait d'aucun danger pour le moment, et puis, il n'était pas du genre à laisser une demoiselle en détresse n'est-ce pas ? Ah quoique, elle ne semblait pas bien riche et puis, c'était elle la probable menace pour le moment.

Ses oreilles pivotèrent lorsque Evynne confirma, avec toute l'énergie qu'elle pouvait, les propos de cette « fameuse île ». Cela suffit largement pour enorgueillir Jack, qui afficha un large sourire arrogant sur son adorable faciès.


- Ouaip, pouvez faire confiance aux yeux du Jack, ils se trompent rarement, sauf si j'ai trop bu.

Se flanquant la cuisse, il rigola suite à sa phrase, hésitant même à prendre une rasade de rhum pour se satisfaire, bien que cette étouffante chaleur le rappelait à l'ordre si il venait à faire pareil bêtise.

Pourtant, le rire se tut bien rapidement lorsque la voix fébrile d'Evynne fut audible, et la panthère noire regardait avec un léger embrasas le sol, ne sachant que faire à cette situation. Cela pouvait être grave comme pas ! Enfin, il ne savait toujours pas si elle était humaine ou pas, car son odeur était vachement étrange mais il avait beau faire, le Felidae n'arrivait pas à mettre la patte dessus.

Regardant quelques instant le nain, s'échangeant dans le silence la demande de qui devait se charger de lui annoncer la vérité. Le pirate passa une main derrière sa nuque, se frottant et faisant quelques pas en avant, tandis qu'à présent que le vêtement était retiré, les deux mâles pouvaient  à présent correctement voir ce qui arrivait à Evynne.

Toussant pour prendre la parole, Jack n'allait pas faire dans la dentelle, et c'était dans cet humour à présent connu de tous qu'il répondit à la demoiselle, se valant d'être honnête si on prenait comme lui l'angle à laquelle il présentait les choses.


- Et bien ma ptite dame, il semblerait que vous deveniez un poulet.

Cette phrase, plus qu'incongrue, avait pourtant été dit sur le plus grand sérieux possible, bien que le sourire joueur de Jack démontrait que c'était l'humour qui l'avait poussé à formuler la situation de cette façon.

Pour ce qu'il en voyait, il y avait un amas de plume et d'os, allant probablement former une paire d'aile. Malédiction ? Quelconque maléfice ou bien sortilège raté, Jack n'en disait pas plus, regardant à présent la réaction de la donzelle pour voir comment elle prendrait la révélation étrange mais criant de vérité du pirate.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Sam 24 Jan 2015 - 7:01

Il n'était maintenant plus question d'avancer même s'ils étaient si proche du but. Tout se recentrait sur la jeune femme et sur son dos. Et plus encore sur la chose peu ragoutante qui semblait en sortir dans un fatras de plume et de sang. Était-ce là le résultat d'une malédiction, avait-elle offensée un Mage puissant ou pire encore un dieu ? La nature de la demoiselle le poussait à penser autrement  mais comment sinon pouvait-on expliquer une telle excroissance ? À moins qu'elle soit elle-même à l'origine de cet état. Ou encore autre chose qui ne lui venait pas à l'esprit, trop d’hypothèses et pas assez d'informations pour les confirmer ou les infirmer. Pas que ça l'intéressa particulièrement. Il ne souhaitait simplement pas que cet état s'étende jusqu'à lui.

Enfin, le vrai problème consistait plutôt à que faire avec et comment l'annoncer à Evynne. Une question qui normalement ne préoccuperait pas Khaad mais après tout qu'y avait-il de normal dans cette situation ? Par contre le Felidae ne semblait nullement embarrassé. Il l'annonça, après l'avoir consulté du regard, de but en blanc avec son humour bien particulier. Cette fois au moins il ne rigola pas de sa farce. Cela aurait été quelque peu déplacé, bien que le sourire fut tout de même présent. Et si l'humaine s'inquiétait de la véracité des dires de son compagnon farceur, elle n'aurait qu'à regarder le nain pour avoir la confirmation de ses propos.

Et après que faire ? Rester là et attendre que l'un d'entre eux se transforme en « poulet » ou bien avancer et se mettre à l'abri des rayons ?

-On devrait poursuivre si vous ne souhaitez pas terminer en poulet rôti.

Soit, c'était une blague de très mauvais goût, sûrement Jack qui commençait à déteindre. Mais végéter là n'aiderait personne. Pas sûr qu'il y ait quoique ce soit qui puisse être fait pour l'humaine de toute façon. Le Chasseur n'était apte qu'à recoudre grossièrement des plaies et il doutait que la panthère soit capable d'autre chose. Rien d'utile dans la situation présente en somme. À moins que...

-Si vous le voulez je peux vous aider à vous débarrasser de ses ailes. Un bon coup de hache devrait en venir à bout. Simple façon d'éliminer le problème, à moins que le sort persiste et vous les fasse repousser. Dans ce cas bah...

Certes ça ne se ferait pas sans douleur mais c'était mieux que de se promener avec ces choses dans son dos non ? Lui n'hésiterait pas devant l'alternative. Personne ne souhaiterait se retrouver ainsi affublé d'une paire d'aile encombrante, inutile et stigmatisant. Surtout par les temps qui courait et la montée du Gantelet. Bon, cet élément n'entrait pas en ligne de compte pour les personnes telles que les nains, puisqu'ils étaient déjà en conflits avec eux, mais pour une humaine telle qu'Evynne si. Et que pourrait-elle faire face à eux ? Agiter ses ailes toutes fraîches et essayer de s'envoler ? Leur faire pousser des ailes à eux ? Toutefois la décision ne lui appartenait pas. De même, ils étaient bien obligés d'attendre la réponse d'Evynne pour décider de la suite des actions, n'en déplaise au nain.

D'ailleurs si la situation n'était pas assez extraordinaire pour lui faire oublier son empressement, le rapatrieur pesterait certainement contre ce contre-temps dans sa mission. Ou encore devant cette improbabilité de tomber sur deux inconnus dans ce désert, perdus et avec l'un chargé d'un maléfice.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Dim 25 Jan 2015 - 8:41

    Evynne attendait la réponse des deux hommes derrière elle. Ou du moins, des deux personnages. Si l'aasimar était assez sur que le suli était un homme, peut-être le nain était-il une femme... Elle n'avait jamais vu de femelle naine. Ils pouvaient tous avoir la même apparence, non ? Il faudrait qu'elle demande plus tard, pour savoir si il y avait des distinctions ou bien si ils étaient tous semblables. Hommes et femmes. Et après, elle lui demanderait si c'était une femme.. Mais la guérisseuse se demandait comment elle arriverait à amener le sujet sans vexer la petite personne.

    C'est l'homme animal qui prit la parole le premier, lui annonçant qu'elle se transformait en volaille. Ne comprenant d'abord pas ce qu'il voulait dire par là, elle réalisa un peu tardivement que cela signifiait que des plumes poussaient dans son dos. Et vu le regard du nain, Jack ne se moquait pas et disait vrai.

    Mettant sa main devant sa bouche, en état de choc, les yeux de la jeune fille rougirent soudainement, sous le coup de l'émotion :

- Vous dites que... je... je vais avoir des ailes ?

    C'était une révélation des plus extrêmes. Et c'était une chose que la jeune femme attendait maintenant depuis quelques années. Cela signifiait un tas de choses pour elle et pour ce qu'elle était. Pour son combat au sein des Redresseurs aussi.
    Les larmes venaient à couler aux yeux d'Evynne, et c'est avec une certaine fébrilité qu'elle se retourna face aux deux compères. Son choc sembla se transformer soudainement en joie après que le nain les ai mit en garde contre le soleil :

- Mes ailes poussent ? Vraiment ? Je suis bien bête de ne pas y avoir pensé plus tôt ! Je pensais qu'elle n'arriverait jamais. Mes ailes poussent. C'est une superbe nouvelle !

    Avec un large sourire, les yeux brillants, elle en oubliait quasiment la douleur que cela pouvait lui procurer. Il fallait qu'ils se rendent au plus vite dans cette grotte, qu'ils se reposent et repartent. Maintenant qu'Evynne était au courant pour ses ailes, il fallait qu'elle l'annonce au plus vite à ces parents et pour cela, il lui fallait vite revenir à Quiétude. Ce serait un grand événement.

    Cette information avait eu l'effet d'un électrochoc sur l'état nerveux d'Evynne qui se retrouvait à présent pleine d'énergie. Et comme avait dit le nain, il valait mieux qu'ils reprennent la route avant de griller sous le soleil. C'est pourquoi elle se remit en route, doucement. Le fait de savoir que des plumes poussaient dans son dos n'était plus aussi douloureux que de l'ignorer, même si elle perdait du sang. Pourvu que la panthère ne se sentent pas attirer par la vue de la chair et l'odeur qui pouvait se dégager...

    Se remettant en route, à côté de son cheval, une expression un peu ébahie, un peu perdue aussi, Evynne fut reconnecté à la réalité quand le nain lui parla de lui couper les ailes. A la hache.
    Se retournant d'un coup vers le petit homme, l'expression de la femme avait tout à fait changé. L'Aasimar le fusillait du regard, d'un air grave qu'on avait pu lui voir que très rarement, ces accès de colère se comptant sur les doigts d'une main :

"Me couper mes ailes ? Êtes-vous un monstre du Gantelet ?"

    Evynne avait pris du recul par rapport au nain, aussitôt après qu'il est fini de parler. Son ordre, les Redresseurs, n'étaient pas vraiment des amis. Les aasimars, de fait, n'en était pas. La proposition qu'il avait faite était un acte de torture que des Redresseurs avaient fait sur sa propre mère.
    Il lui avait coupé les ailes et avait failli la tuer. Posséder des ailes, c'était être un aasimar, s'assumer en tant que tels. Ceux qui les coupait d'eux-mêmes n'étaient que des lâches qui ne pouvait pas s'affirmer et ne voulait pas défendre la cause des anges.

    Evynne n'avait pas vraiment d'arme sur elle, aucune dont elle savait se servir et sortir sa dague ne lui serait d'aucune aide. C'est pourquoi elle se contenta de répondre, d'un ton tout aussi mauvais :

"Ces ailes sont ma fierté. Ce n'est pas une stupide malédiction qui fait qu'elles me poussent dans le dos. C'est l'héritage de ma race et jamais je ne m'en séparerai. Si vous avez quelque chose contre les aasimars, je ne vous retiens pas."

    Le sang pulsait à ses tempes et Evynne avait la gorge sèche. Mais elle se devait de remettre les choses à leurs places. Les ennemis de son peuple n'était pas les bienvenus.. Toutefois, il lui avait déjà offert son aide.. Peut-être qu'individuellement, ils étaient bons et pouvait être remis sur le droit chemin de la paix et du partage. C'est pourquoi, en le réalisant, elle se reprit :

"Excusez mon emportement.. Mais je ne veux pas me débarrasser ni de mes ailes, ni de vous. Pardonnez moi."

    Baissant la tête, Evynne ne se permettait pas un nouveau sourire. Elle devait se méfier à présent. Autant du nain que du suli. Qui savait comment ils réagiraient ?


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mar 17 Fév 2015 - 10:46

- Morbleu

Evynne semblait avoir mal prise la petite blague de Jack, surtout qu'elle semblait bien naïf pour prendre au premier degré les propos du pirate, bien que dans le cas présent, c'était malheureusement vrai. Et à présent, le Felidae avait peur que la demoiselle ne se mette à verser chaude larme, abattu par la révélation.

Cela serait la pire chose, coincé ici sous cette chaleur avec une personne dont l'existence pouvait être aberration aux yeux de certaines personnes.

Jack s'accouda encore une fois sur son bâton de voyage, et son faciès n’arborait plus ce sourire joueur. La situation pouvait se compliquer d'un instant à l'autre, par un simple mot ou bien une évolution inquiétante de ce qui se produisait dans le dos de la demoiselle.

C'est donc avec surprise qu'il tourna la tête vers le nain, lorsqu'il entendit la proposition intelligente de ce dernier de poursuivre le voyage. Bien que c'était plus la note d'humour qui avait attiré l'attention de la panthère noire, et le pirate ré afficha bien vite un sourire. Il en remettrait bien une couche mais il s'abstint, voulant s'assurer d'abord de la réaction de la demoiselle.

Et là, le pirate resta perplexe. Se grattant l'arrière de son crâne, il se demandait si ses oreilles ne lui jouaient pas des tours. Evynne pleurait, comme il l'avait prévu, mais c'était plus sous une forte émotion de joie que de tristesse ou de peur.

Était-il tombé sur une fêlée ? Ou alors que le soleil lui avait trop tapé sur la tête, mais auquel cas, le pirate voulait comprendre la raison de cette joie quant à l'annonciation de « ses ailes de poulets ». Mais avant qu'il ne put poser de réelle question concrètes, le nain l'avait devancé, proposant une solution radicale pour "guérir le poulet".

Plongeant son visage dans sa main droite, il secoua doucement sa tête de droite à gauche pour montrer son désappointement. En soit, le Felidae comprenait la logique et les propos du nain, mais le maître de la hache oubliait qu'il parlait à une demoiselle, fatigué et éreinté par la chaleur de surcroît, ce n'était donc pas la meilleur des idées pour annoncer ce genre de chose aussi abruptement. La réaction du 'poulet' ne tarda pas, et c'était sans surprise qu'elle était fâchée.

Mettant ses bras en forme de croix, il alla s'interposer entre Evynne et le nain, pour calmer les choses et remettre un peu de plomb dans ces petites têtes de bois.


- Oh oh oh, on se calme, personne ne touchera à la poulette pour le moment, je vous rappelle qu'on est perdu au milieu du désert.

Surprenant me direz-vous de voir qu'un pirate avait un tant soit peu de jugeote et de délicatesse mais lorsqu'il s'agit de survie, il ne faut pas s'étonner.

- Cela ne semble pas être une menace pour le moment, alors préservons notre énergie pour nous rendre à l'abri.

Car oui, avec toute cette histoire, ils en avaient oublié le fameux abri que le pirate avait vu, et qui serait bien salvateur dans ce moment là. Le seul soucis était que le petit groupe hétéroclite se décide à reprendre la marche, ce qui n'était pas gagné.

Fierté ou autre, Evynne reprit la parole, et cracha par la même occasion démontra que leurs propos avaient été déplacé, et qu'ils savaient à présent que ce n'était qu'un héritage naturel de la race de la demoiselle, aussi étrange que cela pouvait être.

Au moins, les choses étaient arrangé pour le moment, bien que Jack se tourna vers le nain, haussant un sourcil, et attendant de voir si il voulait rajouter quelque chose, ou bien mettre à exécution son plan. Ce qui n'était pas le cas, une bonne chose.

Se rapprochant d'Evynne, il posa simplement sa main sous le menton de la demoiselle, pour lui redresser la tête afin que leur regard se croise.


- C'est qu'elle a du caractère notre ptite dame, mais pour le moment, il faut que tu sois sage et  que tu remontes sur ton cheval.

Un petit clin d’œil et tendant son autre main pour aider l'aasimar a retourné sur son cheval, le pirate s'assurait juste qu'elle ne tomberait pas, par manque d'équilibre avec ce qu'elle avait dans le dos, n'étant sûrement pas encore habitué à cela.

Reprenant la bride, il indiqua d'un doigt la direction à prendre, ne sachant trop si le nain voudrait continuer à les suivre ou pas. Pour le pirate, il allait faire confiance à ce qu'avait dit Evynne, mettant ça sur le dos d'un héritage racial et ne voyant là aucun danger. Il se demandait juste quelle genre de race pouvait avoir ce genre d'attribut, mais aucun nom de lui venait en tête. Il poserait probablement ses questions en cours de route.

Néanmoins, alors qu'ils reprirent la marche, le silence était la seule chose omniprésente sur le moment. Une certaine tension était palpable dans l'air, ou bien ce n'était que l'imagination du pauvre Jack. Ce dernier ne faisait que regarder l'horizon, ne quittant pas des yeux leur destination.

Le silence devenant intenable pour le felidea, le pirate commença à siffloter un petit air joyeux, commençant légèrement à se trémousser de droite à gauche sous l'effet de la musique, et chantant les paroles de sa chanson dans sa tête, n'osant pour le moment murmurer de vrai mot.

Une dizaine de minute pour atteindre la fameuse grotte, qui promettait fraîcheur et sécurité si la nuit venait à venir. Ou une tempête de sable ou quelconque autre catastrophe naturel.Planté en haut de leur futur abri, le felidea regardait l'énorme "bouche noire" qui allait les engloutir, en espérant qu'il n'y avait aucune autre créature vivante à l'intérieur.


- Ouaip, rien ne vaut un bon petit chez soi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mer 18 Fév 2015 - 7:13

Ça proposition partant d'une bonne intention avait été repoussée, méprisée. La jeune femme était  même allée jusqu'à l'accuser de faire lui même parti du Gantelet. Lui qui n'avait aucun lien avec eux, qui ne jurait que par Paria. Son but était nullement d'annihiler toutes créatures mais de protéger les intérêts de sa nation. Devant tant de véhémence, le nain resta coi. Il aurait pu s'énerver, se défendre avec vigueur, mais au fond peu lui importait. Que la demoiselle pensa ce qu'elle voulait. Elle avait même prétendu le chasser du groupe alors qu'ils se dirigeaient tous vers le même endroit. Absurde.

Si le fait qu'elle soit une Zoni, comme elle le déclarait elle-même, remettait les choses en perspective, cela ne rendait pas le nain plus compréhensif pour autant. Enfin, pas étonnant qu'elle soit aussi protectrice envers ses ailes. D'ailleurs, le rapatrieur aurait dû se douter avant des origines de la demoiselle. Pour sa défense il n'en avait jamais rencontré, juste entendu parlé dans des histoires. Il était persuadé qu'il naissait avec leurs ailes et jamais il n'aurait pensé qu'elles poussaient ainsi à l'âge adulte.

Le Suli, lui, semblait assez maître de ses sentiments pour s'interposer entre eux deux. À quoi s'attendait-il, que le nain mit ses propos à exécution après la réplique que l'Aasimar lui avait faite ou justement à cause d'elle ? Hmm, si jouait le rôle du médiateur l'amusait qu'il continue ainsi. Si l'impression d'être une cause d'apaisement lui faisait plaisir soit, grand bien lui face. Le nain avait un visage fermé, presque boudeur on aurait pu dire. Profondément vexé que ça bonne intention soit ainsi rejetée, même s'il ne le reconnaissait pas. La prochaine fois, il y penserait à deux fois avant de proposer son aide.

Pour l'instant, l'ignorer serait beaucoup plus simple. De plus, comme le soulignait le felidea, ils devraient reprendre la route, encore une fois, au lieu de perdre leur temps ainsi. Il laissa soin à ce dernier de s'occuper de l'aasimar. N'y aurait-il eu qu'eux deux, le Chasseur noir l'aurait certainement laissée en plan. Il commença d'ailleurs à reprendre la route avant qu'elle n'ait fini de s'installer sur son cheval, lui tournant ostensiblement le dos. Il ne se retournait pas pour vérifier leur progression, le sifflement plus qu'agaçant du Suli l'informant de leur proximité.

Une fois encore ce fut le felidea qui brisa la glace lors de leur arrivé. Simple soulagement d'un voyageur face à un abri. Le nain en tête, ils pénétrèrent à l'intérieur. Leurs yeux furent un moment enfermés dans l'obscurité régnante, ne pouvant même distinguer le bout de leur pied et encore moins ce qui se trouvait sous leur nez. Pourtant Khaad avait la nette impression que quelque chose se tenait face à eux, les lorgnait. Simple illusion ou présence réelle ?

Grrr...

Bien réelle, malheureusement. Et quelle bête avaient-ils sorti de son sommeil ? Une féroce à n'en point douter, il le fallait pour conserver une place de choix telle que celle-ci. Rien de bon pour eux. Surtout si on considérait leur seul avantage : celui du nombre. Tant que leurs yeux ne s'étaient pas adaptés ils risquaient plus de se taper dessus qu'autre chose. Khaad dégaina néanmoins son arme et balaya l'espace devant lui. Un bruit mate ainsi qu'un grognement lui apprirent qu'il avait touché la bête.  Ou un de ses compagnons. Un peu tard certainement, il les mit en garde.

-Vous devriez reculer et laisser m'en charger.

À présent il arrivait à distinguer des éléments, face à lui il y avait une sorte de mur de fourrure. Levant la tête, il pu apercevoir la gueule rugissante d'un ours tigré.  Sans perdre plus de temps il ouvrit le ventre de la bête en deux. Une douleur fulgurante se fit alors sentir dans son dos. Puis, le grand noir fit place. Il ne pouvait plus bouger et avait le plus grand mal à respirer. Baignant dans le sang chaud de l'ours, il essayait de se dégager, en vain. Usant ses forces encore et encore. Soudain l'air retrouva le chemin de ses poumons et il put rouler de sous la carcasse. Il ne savait comment s'était possible. Seul prendre de grandes goulées d'air l'intéressait pour le moment, totalement oublieux de ce qui l'entourait.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Lun 23 Fév 2015 - 7:58

    Alors qu'elle dévisageait les deux hommes, elle se rendit compte qu'elle s'était peut-être trop emportée. Le suli avait du s'interposer pour éviter aux deux compères de ne se blesser. Bien qu'Evynne ne voulait aucun mal au nain, et que visiblement, lui non plus.

    Il avait juste voulu être gentil et lui proposer son aide pour se débarrasser de quelque chose qu'il trouvait peu opportun et elle l'avait pris comme une attaque personnelle. Et l'avait menacé. Pas vraiment gentil de sa part. Mais l'aasimar avait des difficultés à garder son sang-froid quand il s'agissait de son peuple. On n'insultait pas les anges si facilement. C'était porter atteinte à toute une communauté.
    Alors, quand en plus, on faisait parti d'une minorité, on faisait en sorte de se serrer les coudes. Pas d'enfoncer l'un des nôtres.

    Mais Jack réussit à canaliser la colère furtive de la femme en lui saisissant le menton pour la regarder dans les yeux et lui dire de se calmer. Il lui parla comme si c'était une enfant. Mais après tout, c'était ce qu'elle était. S'emporter aussi facilement n'était pas une attitude d'un adulte raisonné et encore moins d'un Redresseur.

    Alors qu'elle remontait sur sa monture, le remord torturait Evynne. Elle n'aurait pas du agir ainsi. Il fallait qu'elle s'excuse. Mais.. maintenant que le silence pesait sur la petite troupe, elle n'osait l'interrompre pour se dire désolée. Se contentant de fixer le nain du regard, ses pensées tournoyaient.
    Comment pouvait-elle reprendre la parole ? S'excuser ? Et pour dire quoi ? Un simple "excusez-moi" était beaucoup trop léger.

    Puis vint le sifflement de la panthère. Elle ne pouvait briser son silence et son enthousiaste avec des mots qui plomberaient l'ambiance. Il valait mieux le laisser les guider et faire de son mieux pour apaiser la situation. Il s'en sortait bien dans ce rôle!

    Petit à petit, Evynne ne se sentait plus aussi en colère. Elle n'avait plus de rancoeur envers le nain. Après tout, pourquoi devrait-elle lui en vouloir ? Les raisons même de sa colère s'était dispersés. L'Aasimar reprit ainsi le sourire avant qu'il n'atteigne la grotte, malgré la douleur lancinante qui continuait de la secouer.

    Elle était bien plus obscure que ce à quoi elle s'attendait. De fait, ce refuge ne lui disait rien qui vaille. Plissant les yeux pour décerner quoi que ce soit, Evynne mit pied à terre et
    tenu son cheval par la bride pour s'avancer juste derrière Jack.

    Mais, alors qu'elle sentit une réticence de sa monture et voulut prévenir de son comportement anormale, un grognement se fit entendre. Du genre plutôt menaçant. Et puis avant qu'elle ne put comprendre ce qu'il se passait, d'autres grognements et un bruit de déchirure se fit entendre. Clouée sur place, n'osant rien faire, Evynne eut la présence d'esprit, peut-être un peu trop sur le tard de faire venir la magie jusqu'à ces mains.

    Ainsi se diffusa une lumière blanche, douce et chatoyante. Qui éclaira un ours. Du genre énorme. Au moins trois fois la taille du nain. Qui avait disparu. Le choc de sa disparition ébranla Evynne qui se précipita vers la bestiole, sans vérifier qu'il était bel et bien mort. Il fallait secourir son compagnon de voyage, quoi qu'il arrive. Elle n'avait pas eu le temps de lui dire ce qu'elle souhaitait. Lui expliquer qu'elle avait eu tord de s'emporter, qu'elle s'excusait pour son mauvais comportement. La guérisseuse ne voulait pas voir le nain mourir. Surtout après qu'il se soit sacrifié pour eux. C'était injuste si il mourrait. Malgré son mauvais caractère il avait supporté les deux êtres sans trop sourciller. Elle lui devait la vie et donnerait la sienne pour le secourir.

    Par chance, l'ours ( D'un genre tigré. Evynne en avait entendu parler mais n'avait jamais rencontré une personne vivante lui en parler. Ils étaient apparemment tous morts en tentant de l'affronter. Ce dont elle ne doutait pas face à la taille de l'animal ) dont elle était maintenant toute proche était décédé. Et c'était étrange parce qu'il gigotait. Il semblait bouger d'en dessous.

    Comprenant qu'il s'agissait du nain qui s'était retrouvé au mauvais endroit, Evynne se mit à pousser la carcasse de la bête pour le secourir. Elle tenta de soulever, de pousser, de tirer mais rien n'y faisait. L'animal pesait son poids : Bien trop lourd. Rien ne bougeait et même les tremblements dû aux nains semblaient s'amoindrir.

    Ne perdant pas espoir, fermant les yeux, l'Aasimar sentit une force s'emparer d'elle. Rouvrant les yeux, ses mains étaient éclairées d'une lumière dorée. Différente de celle qui lui permettait de guérir. Similaire à celle qui l'avait sauvée de l'incendie. Phélemée. Elle était là. Pour aider. A moitié consciente de ce qui lui arrivait, elle se sentit soulever la carcasse de l'ours et la laisser retomber en voyant le nain s'extirper de là.

    Et puis, aussi rapidement que c'était venu, la force la quitta et elle s'écroula sur le sol. Evynne c'était sentie toute puissante. Dotée d'une force surnaturelle. Il faisait bon d'être une protégée de la divinité. Mais le contre coup était puissant.

    De sa place, sur le sol, elle secoua la tête pour se remettre et rigola de soulagement en voyant le nain, complètement rouge de sang. Il était vivant. En mauvais état mais en vie.

    Mais elle pouvait le soigner, ou au moins apaiser les douleurs. Se levant et se précipitant vers lui, elle laissa passer un vertige avant de l'aider à se mettre dans une position qui l'aiderait à respirer. Ainsi, de côté, elle pouvait aussi discerner la plaie qu'il avait dans le dos. Ce n'était pas une blessure qu'elle pourrait soigner grâce à sa magie. Et puis, elle se sentait faible. Mais, accroupie derrière lui, Evynne passa ses mains sur le crâne du nain. La magie fusa au bout de ses doigts et toucha le front de l'homme. Dissiper la douleur, c'était son seul but. Faire en sorte que l'esprit ne se rende pas compte de la blessure et du mal que cela pouvait engendrer.

    Concentrée sur le nain, elle en oubliait le reste. Elle aurait pu chercher sa trousse de soin dans la sacoche de son cheval mais la guérisseuse ne disait mot. Concentrée. L'homme avait pris un violent coup de griffe. Ou de dent. Elle ne savait pas distinguer, c'était une belle entaille. Profonde. Il faudrait plusieurs jours, voire semaines pour qu'il s'en remette.

    Evynne grimaça. Elle aurait aimé faire plus mais pour l'instant, maintenir le nain en vie était plus important.


H-RP mais un peu quand même:
 


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mer 4 Mar 2015 - 13:49

Jack s'abstint de proposer de frapper avant d'entrer, ayant vu que ses deux compares avaient eu la chance de trouver un balai au cours du petit chemin fait jusqu'ici et de se l'avoir coincé dans le derche. Le pirate continuait donc son sifflement, toujours avec cet entrain joyeux, laissant le nain en tête d'expédition.

L'obscurité se faisait de plus en plus présente mais les yeux du félidae s'accoutumèrent rapidement, et ce dernier n'était pas plus gêné que ça, pouvant marcher à son aise. Il s'arrêta néanmoins de siffler lorsqu'une énorme masse apparut dans son champ de vision, et se figeant, il essaya de plisser les yeux pour mieux voir de quoi il en retournait. Le pirate n'avait même pas pris la peine d'avertir ses compagnons, tout simplement parce qu'il ignorait, et n'avait pensé que ces derniers pouvaient être gêné du manque de lumière.

Surtout que Evynne et le nain observaient aussi le gros amas de poil, du moins c'était l'impression donné. Le chef de tête prit la parole, dégainant son arme et se préparant au combat. Ah une bonne chose ! Un large sourire éclaira le visage de la panthère noire, qui ne fit que s'accroupir, croisant ses bras et regardant le futur spectacle qui allait venir.


- Avant toute déclaration stupide, je tiens à dire que non … ce n'est pas un membre éloigné ou proche de ma famille.

C'était clair et net comme ça ! Et surtout dis, car oui, cela avait des poils, un pelage tigré, le pirate se disait bien qu'un imbécile heureux allait faire un rapprochement bizarre entre cette chose et lui. Jack se saurait sans doute senti insulter, ou pas en voyant la bête.

Bien que le plus surprenant était de voir qu'il n'affichait aucune peur, façade ou réalité, le suli se contentait toujours de rester accroupi, regardant comment le nain allait faire. Et y'a pas à dire, les nains savent se débrouiller avec une hache ! La seule chose que le pirate n'avait pas compris était ses petites de petit coups en direction de la bête, bien que trop éloigné pour que cela touche.

Ce fut lorsqu'une étrange lumière apparut, que le suli se rappela que toutes les races ne possédaient pas forcement la capacité de voir dans le noir. Alors, cela voulait-il dire que le nain voulait combattre un ennemi en étant désavantagé, et de surcroît seul ? Stupidité ou bravoure, ce n'était pas Jack qui allait contredire, et encore moins aidé.

Ne bougeant toujours pas, il laissa néanmoins s'échapper un joli sifflement lorsque le nain parvint enfin à se faufiler sous le ventre de la bête, pour lui asséner un coup fatal. Cela avait eu néanmoins deux fâcheuses conséquences. La première étant que le petit bourru s'était mangé un sacré coup de griffe dans le dos, le temps qu'il parvienne jusqu'au ventre, et la seconde, qu'il avait oublié que toute chose était attiré par la gravité lorsque l'âme quittait un corps.

C'était donc un bien étrange spectacle que la panthère noire observait, et pourtant il n'en détourna pas les yeux. Il en aurait presque ri tellement cela avait était risible mais Evynne n'aurait pas apprécié, et puis si le nain avait succombé à cette attaque non voulue, cela aurait été offenser sa mémoire.

Jack laissa donc l'aasimar se rapprochait de la bête, se demandant bien si cette dernière était encore en vie ou pas. Lui ne voulait pas prendre ce bête risque de vérifier cette hypothèse en approchant, mais fort heureusement, il y avait plus fou que lui pour faire ce genre d'action débile. La petite sauveuse était donc chanceuse, car la bête était bel et bien morte, néanmoins, elle n'avait pas la force pour pousser la carcasse, et le pirate ne bougeait toujours pas d'un poil, vu que personne ne lui avait rien demandé.

Sa queue dorsale fouetta l'air rageusement, alors que le rythme cardiaque du felidea s'accéléra et que son instinct lui criait un quelconque danger, suite à ce qui allait se passer. Les mains du 'poulet' s'étaient illuminée d'une étrange dorée, et pour une raison inconnue à Jack, la frêle demoiselle avait réussi à pousser l'énorme carcasse de la bête.

Cela avait à peine duré une minute, et la lumière se dissipa de la même façon qu'elle était venu, sans signe avant coureur. Un étrange sourire étira le faciès de la panthère noire, qui se leva enfin, se rapprochant du petit duo qui empuantissait à présent le sang.


- Notre petite poulette sait donc manier la magie, c'est pas croyable ça ! C'est ton jour de chance le nain, semblerait que tu vas pas clamser ici.

Eurk, par contre, la blessure dans son dos n'était pas des plus jolie, certes plus beau que ce qu'avait eu Evynne durant la traversé du désert. Auquel cas, si cela n'était pas soigné rapidement, le nain pouvait bien faire ses adieux ici et être enterré avec la bête.

Jack s'accroupit donc, retirant son baluchon de voyage et cherchant quelque chose dans ses effets personnels. Enfin il retira une étrange flasque, et d'un sourire mauvais, se releva pour se retourner vers le nain. De son autre main, il la posa sur l'épaule du nain, et indiqua d'un signe de tête à Evynne qui s'en occupait. C'est donc, dans une délicatesse digne du plus grand des ogres attentionnés, qu'il retourna le nain sur le ventre, afin de voir le dos.

Mwouai, il faudrait des bandages ou autre, et ça le pirate n'avait pas, par contre, il avait de quoi désinfecter ! Retirant du mieux qu'il pouvait le tissu aux alentours de la blessure, il ouvrit la flasque de son autre main valide et avec ses dents, et cracha le bouchon au sol, tout en disant :


- Allez, cela va faire mal mon coco alors sers les dents et prouve nous que tu es un homme ! … Ou plutôt un nain dans ton cas.

Et sans attendre, il déversa le rhum sur la blessure du nain, sachant que cela serait un bon désinfectant pour nettoyer la blessure. Il n'avait pas pris des pincettes et n'allait pas en prendre pour un héros qu'était ce nain !

Se relevant, et affichant un sourire fier de lui, il contempla quelques secondes le résultat de son action, pensant avoir bien fait. Puis il déposa la flasque au sol, à porté du nain et commença à se retourner, afin d'aller explorer un peu plus cette grotte.


- Tiens, profite en ! C'est du bon rhum, tu peux finir si tu veux, et bouge pas trop, sinon je dis à la poulette de te picorer si t'es pas sage. En attendant, je pars voir ce que nous réserve cette grotte ou si y'a pas d'autres de mes cousins dans le coin, je reviens vite.

Petit clin d’œil à Evynne, le Felidae n'attendit pas son reste pour partir, allant faire sa part du travail, et surtout ne voulant pas rester là bêtement à ne rien faire, car il savait bien qu'il ne pouvait faire plus pour le nain dans l'état actuel des choses.

Une quinzaine de minute plus tard, le Suli revint, en entier et toujours seul. Ses yeux de félin transperçaient l'obscurité d'une façon inquiétante, vu que l'iris était toujours dilaté, comme sous l'effet de l'excitation. Le pirate espérait qu’aucune mésaventure ou autre fait surnaturel ou magique n'avait eu lieu en son absence, car cela aurait été dommage qu'il eut loupé cela ! Pointant son pouce en arrière, il annonça sans plus tarder la découverte de son escapade.


- Hey, y'a un petit réseau de tunnel derrière moi, qui amène à une espèce de grande salle avec un lac dedans, on pourra s'abreuver la bas et nettoyer la blessure du nain au besoin.

Ouais, et piquer une tête, à cette idée, le Felidae en ronronnait doucement, bien que, il espérait surtout qu'il ne devrait pas porter le nain jusqu'à la bas, car ce serait une épine dans la patte auquel il se serait bien passé !
Revenir en haut Aller en bas
Khaad Grak'moha
Le Chasseur noir
Le Chasseur noir
avatar
Philosophie : Conformisme
Divinité(s) : Les dieux sont trop hauts pour lui.
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Nain
Réputation:
2040/5000  (2040/5000)
Adage:
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Ven 13 Mar 2015 - 13:10

La tête toujours embrumée, il laissa tout dans les mains de l'assimar. Après l'avoir mis en position assis - il ne savait trop comment il tenait- elle apposa ses mains sur ses tempes. À son contact, la douleur sembla étrangement s'estomper. Assez en tout cas pour remarquer les choses autour de lui. L'énorme masse de la bête qui gisait non loin de là, le Felidae toujours en retrait et lui couvert de sang partout où son regard pouvait se poser. Pour l'instant il se contentait de voir. Rien n'allait jusqu'au stade de l'analyse, du questionnement. Il ne se demandait pas comment diable il avait pu sortir de sous cette bestiole, à quelle point sa plaie était importante ou encore comment Evynne pouvait ainsi apaiser sa douleur. Non, Khaad se contentait de ce bref répit dans la douleur, pas tout à fait évaporée mais réduite à un écho sourd.

Délai d'autant plus bref que Jack décida de passer à l'action. Pour une raison obscur, il jugea bon de faire basculer le nain sur le ventre, sans grande difficulté étant donné l'état léthargique du rapatrieur, et de lui verser de l'alcool sur sa plaie ouverte ! Et si les paroles du Suli auraient dû préparer le Chasseur à un tel coup, son esprit n'était pas en état d'arriver à de telles conclusions. Un bonheur dans le malheur peut-être ? Ainsi n'avait-il pas eu le moment d'anticipation angoissante avant que les premières goûtes viennent mettre à vif sa peau. Il avait juste eu le droit à ce moment d'insupportable douleur, tellement prégnante qu'il ne se sentit pas mordre sa langue. Pas plus qu'il ne se rendit compte de la boule de nerf qu'il était devenu, tout les muscles de son corps crispés. Et s'il ne perdit pas connaissance dans le processus, ce ne fut que grâce au sort de l'ange qui protégeait encore un peu son esprit après cette brutale agression.

Les mots de son bourreau lui parvinrent à travers un épais brouillard. Ses phrases se gravaient en lui, dans sa mémoire, sans pour autant faire sens dans l'instant présent. Mais même sans tenir compte des ses paroles provocantes, le nain ressentait à l'égard du felidea une haine puissante. Lorsqu'il vit la bouteille d'alcool devant son nez, sa rage explosa. De sa main gauche, il l'agrippa et tenta de la lancer sur le félin au dos tourné. Tentative nullement soutenue par ses muscles trop douloureux et sans force. Tout ce qu'il arriva à faire fut de renverser le contenu de la bouteille au sol. La flasque se retrouva couchée sur le côté sans aucune once d'éraflure tandis que le liquide brun s'écoulait sur le sable de la grotte. Les effluves suffirent à monter à la tête du nain, déjà bien affaiblie.

Les choses allant de mal en pis, le malheureux n'avait en aucun cas la possibilité de bouger ne serait-ce qu'un orteil. Il était contraint de rester dans cette position inconfortable, humiliante sans pouvoir rien faire de plus que de maudire l'autre ****. De toute façon, basculer sur le dos avec sa plaie à l'air était hors de question. Il n'y avait donc rien de mieux à faire que de demeurer face contre terre, à regarder la flaque d’alcool s'élargir petit à petit puis être absorbée par le sol. Le monde de Khaad se réduisit à ça durant les quinze minutes d'absences de Jack. Au retour de ce dernier, et à son annonce, le Chasseur Noir émit un grognement roque. Entre rire étouffé, il ne s'était pas trompé, et douleur de solliciter ainsi son dos.

-Je crois que vous allez devoir y aller sans moi, à moins de vouloir me porter.

Il cracha tant bien que mal le sang accumulé dans sa bouche avant de s’adresser d'une voix des plus inamicales à Jack.

-Si vous tentez de toucher encore une fois ma blessure, ou de prétendre la soigner, je vous tue. Agonisant ou pas, je trouverais l'énergie pour le faire.

Voilà, c'était dit. Les limites étaient posées, il le fallait. Si ce monstre tentait encore une fois de lui venir en aide il était certain de trépasser. Et ce, pas de la façon la plus agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evynne Pianec
Guérisseuse
Guérisseuse
avatar
Philosophie : Altruiste
Divinité(s) : Phélemée
Faction ou Clan : Les Redresseurs

Attributs
Races: Aasimar
Réputation:
1870/5000  (1870/5000)
Adage: Aider avec le Sourire
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Mer 8 Avr 2015 - 16:09

    Jack avait l'air surpris qu'elle puisse user de sa magie. Ainsi donc, il n'avait jamais entendu parler des Aasimars et de leur pouvoir de guérison ? C'était surtout pour ça qu'ils étaient reconnus. Lui semblait-il.

    Voyant que le félin se rapprochait du nain, elle tourna le dos pour aller chercher son cheval. Ce dernier ne devait pas être très loin. Du moins, elle l'espérait. Alors qu'elle jetait un coup d’œil, la guérisseuse put voir que, derrière elle, le suli avait une bouteille d'alcool à la main.

    Curieuse de savoir ce qu'il allait en faire, elle observa. Et réalisa trop tard que son but était de déverser le contenu sur la plaie. En le prévenant à la va vite et en voulant le faire boire à la suite. Evynne regarda ça, clouée sur place. Si jamais on voulait calmer la douleur, ce n'était pas dans ce sens là qu'il fallait faire ! Puis elle avait déjà réussi à faire en sorte qu'il ne souffre pas.
    Mais ce sourire.. Jack pensait avoir bien fait et vaquait déjà à autre chose. Ce n'était pas ça soigner ou guérir quelqu'un. Il fallait s'en occuper, savoir de quoi il avait besoin. Inonder une blessure pour la "nettoyer" n'était pas forcément la meilleure idée.

    Courant rapidement jusqu'à son cheval pour trouver le nécessaire de soin, elle le débusqua à l'entrée. Il n'avait pas osé beaucoup s'avancer à cause de la carcasse de l'ours. Et sa monture semblait fébrile. Prenant ses rennes à la main, Evynne le tira près du nain et sortit de la petite sacoche quelques potions et bandages.

    Le nain avait semble t'il bougé et renverser la bouteille devant lui. Pour respirer les vapeurs d'alcool ? C'était une idée comme une autre mais elle se doutait que ce geste n'était pas voulu. Redressant la bouteille et l'écartant, Evynne tenta d'éponger l'alcool avec des bandages. La plaie était claire et rien semblait être resté dans le corps. Elle appliqua alors un onguent sur la plaie. Le meilleure qu'elle avait fait. La recette était familiale et faisait des miracles. C'était un analgésique assez puissant. Suffisant pour que la douleur ne se fasse pas sentir pour les prochaines opérations.

    Prévoyante, elle expliquait ses démarches au nain, tout en gardant une main sur sa tête. Celle-ci brillait et lui permettait de ne pas trop souffrir.
    Se relevant, Evynne alla chercher ce dont elle avait besoin pour que la plaie ne reste pas aussi vilaine : du fil et une aiguille.

"Monsieur le nain, j'ai besoin de votre accord. Je veux.. Je dois recoudre la plaie. J'ai rendu toute la zone insensible normalement mais si vous ressentez quoi que ce soit, il faut m'en avertir. Et si il y a une douleur ou une gène ou que ça soit dans votre corps dites le moi avant qu'il ne soit trop tard."

    Mettant le fil dans l'aiguille, elle attendit l'accord du nain et entendit un bruit au loin. Se retournant, de crainte qu'il ne s'agisse d'un nouvel ours, elle put se rendre compte qu'il s'agissait du félin. Qui annonça sa découverte et se fit insulter par le nain. Elle comprenait sa colère mais elle n'aimait pas la violence. Ce n'était pas nécessaire de menacer un compagnon de route. Chose que le nain semblait pourtant aimer faire.

    Secouant la tête, elle reprit calmement, ignorant temporairement Jack :

"Je vais me permettre de vous sauver la vie. Je sais ce que je fais. Laissez moi vous recoudre."

    Se tournant vers Jack elle enchaina, avec son plus beau sourire :

"Nous irons voir le lac plus tard. Notre ami nain n'est pas déplaçable pour le moment. Il faudrait lui faire de quoi tenir sur le cheval. Ou un brancard. Son dos doit éviter de faire tout mouvement, pour ne pas que la plaie se rouvre et s'infecte. Vous pourriez faire ça ? Si jamais il y a de quoi bien sur !"

    Et puis, l'aiguille prête, les mains pleines de sang, elle planta l'outil dans ce qui semblait être du cuir. Mais elle persista, en croisant les doigts pour que l'aiguille ne se brise pas et continua de recoudre le dos du nain.


#9900ff (Evy) -#00ccff ( Pia ) - #0033ff (Elzi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   Jeu 16 Avr 2015 - 11:29

Tel le héros revenu de guerre, Jack eut droit à son moment d'ovation ! Enfin, si on aimait ce genre d'ovation, car ce n'était pas le nain avec son humeur massacrante qui pouvait flatter l'égo du pirate. Ce dernier avait pensé bien faire, une telle plaie pouvait s'infecter et le suli n'avait pris la peine de demander à la poulette si elle avait de quoi désinfecter, assez logique car après tout, qui se trimballerait avec ce genre d'objet ? Pas lui déjà, c'est pour cela qu'il estimait le nain chanceux, car Jack n'avait pas fini sa réserve d'alcool, à cause de la chaleur du désert.

- T'as juste l'air d'avoir plus besoin d'eau que moi l'ami.

Parce que oui, le pirate pouvait y aller quand il le voulait à la source d'eau, et vu comment le nain réagissait, il avait bien envie de tourner les talons et de le laisser à son triste sort … ah oui c'est vrai, la carte, cette fameuse carte, qu'il ne savait toujours pas lire d'ailleurs.
Poussant un soupir d'ennui, il leva les yeux au plafond et se demanda bien quand tout ce petit cirque allait se terminer. Surtout qu'il ne comprenait pas le ressentiment du nain à son égard.


- Allons gibier de potence, si je voulais te passer la corde au cou, je l'aurais déjà fait. Tu devrais au moins me remercier, ta plaie ne s'infectera pas de cette façon.

Bien que, en y regardant de plus près …. Jacck s'avança de quelques pas, et regarda d'un air curieux ce que faisait Evynne. Elle avait une aiguille en main, et plusieurs de ses effets étaient autour d'elle. A quoi jouait-elle ? Se grattant la tête, le pirate écoutait les propos de la donzelle, comprenant que cette dernière avait quelques connaissances dans le domaine médicale.

Mais cela allait-il suffire ? Haussant les épaules, Jack alla s'accouder au mur mais il n'eut même pas le temps de souffler un peu que déjà, on lui demandait un autre service. Un brancard, rien que ça ? Au beau milieu du désert, sans bois ou autre comme composant ?

Jack n'était que pirate, pas prêtre ou croyant de tel dieu, il ne faisait pas de miracle ! Enfin bon, il n'allait pas dire non à ce jolie petit minois, et vu qu'il savait bricoler avec ses pattes, il y a ptet moyen qu'il produise quelque chose.


- Je vais voir pour lui faire un étrier à sa grandeur, car je doute que tu disposes de fagot de bois pour faire un brancard.

Légère point de sarcasme, totalement mérité aux yeux de la panthère, qui se dirigeait vers le cheval. C'était sans gêne qu'il regarda dans les effets de la demoiselle, sans doute trop occupé avec maître nain pour voir quelle genre de bêtise ferait le suli.

Avec un morceau de corde à lui, et des morceaux de tissus et bandages de la demoiselle, le pirate parvint tant bien que mal à « rafistoler » l'étrier présent, et réarranger la selle afin qu'elle soit plus adaptée pour une personne de petite taille.

Cela lui avait prit une bonne demie-heure, et il ne savait trop si cela parviendrait à tenir le poids du futur cavalier ou bien si tout partirait en vrille dès le premier essai, bien que sur ce point, ce léger remord ne le préoccupait pas trop.


- Bon, c'est pas du plus grand artisan mais j'ai fait avec ce que j'avais.

Ne restait plus qu'à demander au cheval de s'allonger afin de faciliter le nain pour l'ascension, et sur ce point, Jack préféra laisser la propriétaire le faire, car il n'avait aucune expérience avec les chevaux, n'ayant croisé très peu sur l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Illusion ou réalité ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Illusion ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre Illusion et Réalité.
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» Réalité ou illusion ? Jusqu'où se perd la raison. [PV: Jeffrey]
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­­Varakir :: Cap d'eau-vive-