­
 

Partagez | 
 

 Talon Dunham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Talon Dunham
Le forgeron érudit
Le forgeron érudit
avatar
Âge : 27
Philosophie : Égalitarisme
Faction ou Clan : Aucune alliance

Attributs
Races: Bélinois
Réputation:
310/5000  (310/5000)
Adage: Il faut toujours aller plus loin, le monde étant assez vaste pour y marcher
MessageSujet: Talon Dunham   Sam 4 Oct 2014 - 7:48

Talon Dunham

Il faut toujours aller plus loin, le monde étant assez vaste pour y marcher.


Genre: Masculin
Surnom: /

Âge: 25 ans
Race: Humain

Terre d'origine: Village de Simpliste, à l'extrême sud de Bélin
Philosophie: Égalitarisme

Faction: Aucune
Profession: Apprenti forgeron

Magie  
Je ne possède pas la Flamme


Aptitude(s) particulière(s): Talon possède un certain charisme, qui va de paire avec sa profession et celle de son père. En effet, dans de nombreuses occasions, le jeune homme a accompagné Deron le Maître Forgeron pour vendre et négocier ses articles dans diverses villes et village de Bélin. Ainsi, Talon est parfaitement capable de s'exprimer, de choisir 'le juste mot' que peu pleinement apprécié un noble ou un simple paysan, pour parvenir à ses fins.

Qui plus est, Talon passe énormément de temps à lire et possède donc une certaine érudition à propos de l'histoire d'Ildirith, des connaissances qui lui viennent de son père et des nombreux ouvrages empruntés au Père Viktor.


Apparence


Talon arbore un visage émacié, mais guère morbide. En effet, il est assez maigre malgré une fine musculature, acquise au fur et à mesure des années, tandis qu'il travaillait à la forge en compagnie de Deron. Depuis quelques années, il se complaît à se laisser pousser une fine barbe qui lui donne un air quelque peu malicieux, ce qui n'est pas volontaire. Cependant, cela fonctionne très bien avec la clientèle féminine et fait ressembler le jeune homme à son père. Sa chevelure est brune et quelque peu ébouriffée, malgré la petitesse de ses poils crâniens. Il a hérité des yeux de sa mère. Son regard, couleur brun avec un reflet blond, semble inquisiteur mais est empreint de bonté.  


Personnalité


L'on pourrait, tout d'abord, décrire Talon Dunham comme une personne parfaitement normale mais cependant foncièrement intelligente. D'aucuns diront que mieux vaut éviter parler commerce avec lui, sinon il est capable de vous faire acheter quelque chose dont vous ne soupçonniez même pas l'existence, avant de découvrir que vous aviez absolument besoin de cet objet. Oui, c'est comme cela qu'on le décrit à Simpliste, son village natal dans lequel il vit avec ses parents.
Pourtant, Talon ne gage pas à se faire remarquer, ni même à se faire connaitre. Sa seule satisfaction, il la tire des savoirs qu'il obtient lors de ses nombreuses lectures. Il aime se trouver, après le travail avec un de ses ouvrages poussérieux dans les mains, absorbant les mots et prenant des notes sur le côté, avec une plume légèrement trempée dans de l'encre de seiche. Son journal tient une place prépondérante dans sa vie. Lorsqu'on le voit, on aurait tendance à penser que le-dit journal ressemblerait plus à un fouillis de parchemins qui ne semblent nullement reliés, qu'à un livre de recherche et pourtant, Talon y a mis du coeur et le prend avec lui à chaque fois qu'il quitte la maison de ses parents, pour partir avec Deron et leur éternel chariot de bois, dans lequel ils transportent leurs marchandises.

Mise à part cela, Talon est quelqu'un de réflechit, qui assume parfaitement cette passion pour l'histoire.  


Histoire



Talon est natif de Simpliste, dans le pays de Bélin. Il vit la lumière du jour pour la première fois lors d'une journée de la saison froide, le sixième jour de Branfale il y a de cela vingt-huit années. Il est le seul fils de la famille Dunham, dont le père, un érudit nommé Siban travaille pour le comte du prêtre du village, Viktor, pour lequel il s'occupe des archives religieuses  entreposées dans l'Église.
Sa mère, répondant au doux nom de Ynice, elle, est native d'un petit village frontalier nommé Saintpont et provient d'une famille d'artisans locaux dont le père excellait dans la menuiserie civile et militaire. D'aucuns diront que Ynice était une très jolie jeune femme et que la retrouver dans les bras d'un érudit était une chose parfaitement stupide. Destinée avant tout au bâtard d'une famille noble, elle parvint à convaincre son père d'accepter son mariage avec Siban, sans quoi elle fuguerait à ses côtés. Heureusement pour elle, ce dernier parvenant à sympathiser avec l'érudit qui était "Ma foi très sympathique et plutôt bon parleur", finit par accepter.  C'est ainsi qu'après quatre années de vie commune, Talon pointa le bout de son nez.

Sa petite enfance se déroula sans anicroche, au sein du village natal de son père à Simpliste donc. Les plus anciens du village qui se plaisaient à s'asseoir sur les vieux bancs de pierre disposés en cercle autour de la modeste place de la bourgade,  sur lesquels ils se complaisaient à discuter de certains ragots, eurent bien vite l'occasion d'observer le petit garçon qu'il était, marcher avec hésitation au côté de sa mère. Talon était un enfant très aimé de sa famille, et plutôt fort bien couvé par sa mère, son père passant la majeure partie de la journée cloîtré dans le bâtiment religieux qui s'élevait sur à l'ouest de la place. Malgré tout cela, il restait très pétillant et n'hésitait jamais à aller au contact des autres enfants de son âge qui jouaient non loin de la maison familiale, sur surveillance des parents. C'est grâce à cela que Ynice parvint se faire de nombreux amies dans un village où elle avait jusque là peinée à s'intégrer.

Durant son enfance, Talon pu accompagner son père au travail. Très introverti, le jeune garçon aimait se perdre dans les dédales de livres et de parchemins poussiéreux qui ornaient les nombreuses bibliothèques, situées dans une salle spécifique à l'arrière du bâtiment religieux.  C'était ici que travaillait son père. Il avait pour but de lister l'entièreté des documents et d'en traduire certains qui étaient destinés à être envoyé à l'Académie d'Urion, dans la capitale. Malgré l'aspect rébarbatif de son travail, Siban était un véritable passionné et essayait de transmettre cette même ardeur pour la Connaissance à son seul fils. Ce dernier, cependant restait très étranger à la spiritualité et à la religion, malgré la très forte Foi qu'accordaient ses parents aux divinités. Ce qu'il aimait lui, c'était l'Histoire, celle avec un grand "H". Lorsqu'il eut l'âge de feuilleter ses premiers livres, en cachette de son père et du Père Viktor, il se rabattait sur les nombreuses poésies qui contaient l'apparition des Hommes en Ildirith. Même si l'aspect religieux était prédominant dans l'histoire du monde, Talon s'en fichait. Tout était bon pour connaitre le monde immense qui l'entourait.

Talon passait donc la majeure partie de son temps dans l'édifice religieux de Simpliste, au grand désespoir de sa mère qui désirait que son fils s'éloigne des goûts de son père. Non pas qu'elle n'était pas fière de ce que faisait Siban, mais un érudit dans la famille c'était bien assez pour elle. Au début de son adolescence, Talon fut donc obligé de travailler comme apprenti à la forge du village où Deron fabriquait des ustensiles de cuisine, des outils et quelques armes, malgré le désaccord de Siban qui déclarait que son fils était libre de travailler où il le souhaitait. Cas plutôt rare dans la société Bélinoise, ce fut la femme qui eue le dernier mot. C'est  donc là-bas que le jeune homme s'endurcit, suite à la rudesse de son nouveau travail. En effet, être apprenti était loin d'être une esbroufe et il fallait une certaine force pour battre le métal. Heureusement pour lui et ses pauvres bras, Deron ne travaillait que le cuivre et le fer.  Laissant donc de côté les nombreux ouvrages avec lesquels son père travaillait, Talon travaillait à la forge des premières lueurs du soleil, jusqu'au couché de ce dernier. Il revenait, au début, les bras pendant et ne pensant plus qu'à rejoindre sa couchette. Heureusement, à force de journées passées à utiliser marteau et four à forge, l'habitude vint et avec elle, une certaine musculation sur les bras. Pas de quoi, cependant, soulever un cheval.

C'est aussi là-bas que Talon devint aussi bon parleur que son père. Après avoir acquis la confiance de Deron, mais aussi en profitant du vocabulaire de son père,  il put s'occuper de négocier certaines transactions commerciales ou carrément accompagner le Maître Forgeron dans ses livraisons. C'est lors de son quatrième voyage avec ce dernier qu'il découvrit Hydrasil, la magnifique Cité d'Argent, déclarée comme étant la plus magnifique construction humaine du continent, dans les Bélinois se plaisaient à ne pas la tarir d'éloges. Et en effet, la ville était magnifique, malgré sa très forte militarisation. La ville était entourée de hautes murailles blanches où étaient disposées meurtrières et arbalètes géantes. Cela changeait des nombreuses illustrations que contenaient certains livres que Talon avait lu. Cependant, l'architecture était somptueuse et le jeune adolescent fut prit d'un sentiment de bien-être total, qui lui était parfaitement étranger. Malheureusement, cela ne dura guère longtemps car Deron se contenta de livrer les quelques armes que contenait son chariot à l'une des nombreuses casernes de la ville, où ils furent accueillit par un soldat en armure qui ne les retint pas longtemps. Malgré tout, Hydrasil plaisait énormément à Talon, qui quitta la capitale avec des étoiles dans les yeux.

Le temps passait, et les années s’enchaînaient. Talon continuait sa formation à la Forge, tout en retrouvant son amour des livres. Accompagnant son père durant son temps-libre, il parvint à se lier une amitié courtoise avec Viktor, qui accepta officiellement que Talon emprunte quelques livres, mais à condition de les lui présenter histoire d'avoir une dernière approbation mais surtout pour que le jeune homme n'emprunte pas n'importe quoi, certains documents devant rester aux archives n'étaient pas destinés à être lus par un simple apprenti de forgeron. Quoi qu'il en soit, Talon lut énormément de choses au sujet de l'Ere du Grand Cauchemar et les Quatre Siècles de Désolation. Il se découvrit une certaine fascination pour l'histoire de Nà et de l'Outre-Monde. Ce domaine spirituel pour lequel il était parfaitement étranger commençait à l'intriguer. Était-il possible que ces quelques créatures qui rôdaient sur le continent appartenait en réalité, à un autre monde ? Talon commençait seulement à prendre conscience de l'univers qui l'entourait.

A présent, Talon est un forgeron expérimenté, qui continue de travailler à temps partiel auprès de Deron, qui a engagé un nouvel apprenti pour palier à l'absence de son ancien apprenti. D'un autre côté, il rassemble de nombreuses notes sur l'histoire de son pays et sur les Cinq Dieux, conservant à ses côtés un imposant ouvrage relié par ses soins, où était condensé tout le savoir de Talon sur le monde qu'il entourait. Son ambition est assez simple : Découvrir le monde. Il n'était, de base, pas très nomade, préférant le confort et la sécurité d'un village dans lequel il avait vécut toute sa vie. Cependant, son instinct et son cœur le guidait vers d'autres lieux qu'il n'avait explorer que par le biais d'illustrer et de quelques mots. Sa détermination allait de paire avec son intention de compléter ses notes, le plus précisément possible. Mais pour cela, il lui fallait quitter son foyer et ses parents et explorer l'inconnu.



Hors-jeu


De quelle façon as-tu trouvé le forum ?

→ Suite à mes nombreuses pérégrinations sur les top sites, à la recherche d'un forum sur lequel je pourrais poser ma tente.

As-tu des suggestions ou des commentaires ?

→ Pas grand chose à dire sauf, comme dis précédemment dans le topic que j'avais créé sous le nom d'Eradan, que j'ai adoré lire les chroniques de l'univers que vous avez créé.

Quel est le code de validation caché dans les règlements? En l'inscrivant vous acceptez de vous soumettre aux règles établies.  

→ ...


La vallée d'Ildir soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et adaptée par Thaom Melcrudak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jordanburuk.be
Thaom Melcrudak
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
Fondatrice/Chef du clan Ours-hurlants
avatar
Âge : 35
Philosophie : Idéalisme
Divinité(s) : Revoran
Faction ou Clan : Clan Ours-hurlant

Attributs
Races: Orc
Réputation:
3020/5000  (3020/5000)
Adage: Mérite mon respect par la bravoure
MessageSujet: Re: Talon Dunham   Dim 5 Oct 2014 - 8:08

Et bien, c'est le moment de vérité Smile

Comme j'ai pu te le mentionner en MP, ton personnage curieux, intelligent et rempli de potentiel me plait beaucoup. Phelim et moi avons très hâte de le voir en action, ça je peux te l'assurer ^^ Ton écriture est bien travaillée, riche et comporte très peu de fautes, que dire de plus? Smile Le code de validation est bon, merci d'avoir pris la peine de lire le Règlement en son ensemble. Sur ce, tu es validé mon cher! Very Happy

Bonne continuation parmi nous et au plaisir de ton rencontrer en RP! Smile

Cordialement,

Le Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Talon Dunham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Journal de Talon Dunham
» Slaanesh : talon hauts et bouton sur la fesse droite!
» Belle étalon cherche femme...xD
» en chaleur....cherche l'étalon de sa vie...
» Un froid glacial [Pv au 1° étalon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir :: ­­­­ :: Les fiches de présentation :: Validées-