­
 

Partagez | 
 

 L'héraut de l'Outre-Monde (RP Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleya
Héraut de l'Outre-Monde
Héraut de l'Outre-Monde
avatar
Philosophie : Libertarisme (chaotique neutre)

Attributs
Races: Suli
Réputation:
2240/5000  (2240/5000)
Adage: La plus grande noiceur que j'ai vu n'est pas celle des démons, mais celle du coeur des hommes....
MessageSujet: L'héraut de l'Outre-Monde (RP Solo)   Mer 1 Oct 2014 - 10:16

-Mais voyons Shotra, où m’emmènes-tu ? Cela fait des jours que nous marchons….

La jeune Félidae suivait son démon d’ombres avec son habituelle confiance aveugle. Il était rare que son compagnon se comporte ainsi. Lui qui d’habitude s’attachait à la suivre partout où elle allait sans poser de question, voila que depuis quelques temps, il s’attachait à lui faire suivre un chemin, vers une destination qu’elle ne connaissait pas. Pourquoi voulait-il l’emmener à cet endroit ? Elle l’ignorait complètement. Mais elle savait que cela n’était pas anodin. Si Shotra agissait ainsi c’était pour une excellente raison, quelque chose d’important. Elle se dirigeait à travers des chemins gelés qui ne lui était pas inconnus…. Et bientôt, elle aperçut une montagne qu’elle ne connaissait que trop bien.  La Redoute Brumeuse…. La jeune fille s’arrêta un instant, contemplant ce palais naturel de glace et de roche devant elle. Les brumes prenaient comme d’ordinaire, un soin tout particulier à dissimuler toute une partie de cette grandiose montagne. Tel un secret bien caché qui inspirait un mystère attrayant. Mais ô combien mortel…. Elle était née dans ces montagnes, dans le petit village caché de Glace-Lune. Ce village qui avait vu sa nature de démoniste se révéler, et sa famille périr. Ce village pour qui elle n’était pas la bienvenue….. Elle tourna la tête anxieuse vers Shotra. Était-ce là leur destination ? Cet endroit aux souvenirs peu agréable qui lors de sa dernière visite lui avait bien fait comprendre que moins on la verrait mieux ce serait ? Bien sûr elle savait qu’il y avait encore quelques Felidae qui l’appréciaient et qui étaient prêts à l’accueillir, mais ce n’était qu’une poignée de Suli…. Et à son sens, il était encore bien trop tôt pour y retourner. Elle ne voulait pas y aller. Mais si Shotra voulait l’y conduire, pouvait-elle refuser ?

-Shotra…. Est-ce là-bas…. Veux-tu réellement me ramener parmi eux ?

Mais contre toute attente, l’ombre abyssale secoua la tête. Glace-Lune n’était pas leur destination ce qui arracha un soupire de soulagement à la jeune fille. Toute démoniste qu’elle était il y avait certains démons qu’elle ne préférait pas réveiller. Néanmoins la question restait dès lors entière. Où allait-elle atterrir ? Ils avaient entrepris de grimper le long du sentier qui sillonnait à travers la montagne. Le plateau franchis, le sentier disparut pour laisser place à des terrains escarpés et accidentés. Ici et là on pouvait trouver des petits passages formés par l’érosion ou le passage des animaux. Mais le paysage en cette saison restait unanime. Glace, neige roche et brume. Ce qui n’empêchait pas cette montagne d’exprimer toute sa beauté et sa magnificence. Du moins pour qui était assez expérimenté pour l’admirer sans y périr. Fleya étant nomade, elle était habituée à marcher continuellement, et par tout les temps. Elle avait rabattu sa capuche et resserrer sa cape pour s’offrir un peu de chaleur. Le vent était faible en cette zone brumeuse, mais l’humidité qui y régnait rendait les lieux encore plus glacials. La féline commençait à éprouver un peu de fatigue, toute adepte des voyages qu’elle était, elle n’était pas inébranlable pour autant. Shotra vint à son aide. Il l’aidait à grimper les pentes les plus incertaines, l’épaulait dans les ascensions abruptes, la soutenant contre la fatigue. Il ralentissait, l’encouragement implicitement, la guidant vers l’inconnu. Le vent commença alors à se lever, et la brume à se dissiper, ce que ne rassura guère la Felidae qui savait ce que cela annonçait.

-Shotra, une tempête se prépare, nous devrions nous trouver un abri avant de nous faire surprendre, elle est imminente !

Aie confiance… Répondit la voix caverneuse et gutturale de l’ombre.

Fleya ne rétorqua point. S’il lui demandait de ne pas s’inquiéter, il n’y avait aucune raison de douter. Et pourtant le ciel était noir, et voila presque une demi-heure  qu’ils marchaient. La jeune fille trouvait cela curieux. Ayant passé une partie de sa vie dans ces montagnes, elle savait que lorsque le vent se levait de la sorte, dans les dix minutes qui suivaient il y avait une tempête de neige. Pourquoi celle-ci tardait-elle autant à venir ? Et pourtant rien, le ciel s’était rempli de gros nuages lourds qui ne rassuraient pas la féline tout en la surprenant. Shotra n’était pas capable de manipuler le temps. Elle non plus. Ce n’était donc pas eux les responsables de ce dérèglement. Cette histoire était de plus en plus incompréhensible. Pourquoi Shotra demeurait silencieux ? Pourquoi ce temps réagissait-il ainsi ? Qu’est-ce qu’il se tramait…. ? L’ombre abyssale finit par conduire sa maîtresse à l’orée d’une grotte. Finalement il avait décidé de prendre un abri le temps que la montagne passe, ce qui rassurait déjà un peu plus la féline. Mais à peine avait-elle fini de pénétrer à l’intérieur que la tempête se déchaîna à l’extérieur, rendant toute sortie impraticable. Comme si la tempête avait attendu qu’ils soient à l’abri pour se déclencher…. Cela commençait à devenir fou pour la jeune tigresse. Depuis quand les tempêtes pouvaient-elles se contenir ?! Elle fabulait, assurément ! Et pourtant, elle ne pouvait chasser cette impression de son esprit. La grotte était sombre et son couloir étroit. Seule une variété de champignon fluorescent offrait une maigre lumière pour tout guide en ce lieu. Fleya avançait grâce à sa nyctalopie, sans quoi elle aurait surement du se déplacer à tâtons. Puis, une lumière émergea du bout de ce couloir.

Suivant la source lumineuse, ils aboutirent à une caverne spacieuse éclairée par…. Des flammes qui flottaient dans les airs ?! Fleya observa ce phénomène avec de grands yeux ronds. Elles étaient bleues, vertes ou encore mauves. Une fois la surprise passée, elle remarqua qu’elle n’était pas seule, et qu’il y avait plusieurs personnes assises sur des rochers disséminés dans la salle. Paniquée, elle allait ordonner à Shotra de se cacher lorsqu’une autre constatation vint la surprendre. Il n’y avait pas que des personnes à cet endroit…. Elle reconnut un barghest…. Non loin un diablotin… encore ailleurs ce qu’elle avait pris pour une humaine très dénudée, s’avéra être en réalité une succube. Ses cornes, sa partie inférieur de satyre, de même que ses ailes cartilagineuses étaient formelles en la matière. Des gens et des démons, réunis en un même endroit… D’autres démonistes ?! Elle resta estomaquée et se tourna vers Shotra pour lui ordonner cette fois de lui expliquer ce que signifiait tout ceci, mais elle n’en eu pas le temps. Un homme la coupa dans son élan. C’était un humain, bien que Fleya aurait incapable de dire plus sur ses origines. Il semblait avoir la cinquantaine, très dégarnie, bien que sur les côtés de son crâne subsistait des touffes noirâtres. Des yeux marrons quelques rides sur le visage, et un petit bouc sur le menton. Comme chacun ici, il portait une longue cape noire qui camouflait le reste de son corps. Au vue des conditions climatiques extérieures, il n’était pas étonnant que tout le monde se soit bien couvert pour sortir. L’homme toisait la jeune fille, et la regarda d’un air méprisant avant de finalement déclarer.


La tempête dehors faisant rage, j’en conclue qu’il n’y a pas d’autres conjurateurs sur la route, ou du moins tant pis pour eux…. Commençons alors cette réunion ! Tous les démonistes de la région ont été invités à cette rencontre qui déterminera si oui ou non la Confrérie des Conjurateurs verra le jour !

Fleya en était sciée. Autant de ce qui était ses confrères et consœurs réunis au même endroit dans une volonté de s’unir. Elle devait rêver ! Son démon la guida vers un rocher sur lequel s’assoir, ce qui lui éviterait de tomber plus des nues. Son démon l’avait emmené ici, il était donc au courant. Pourtant selon l’inconnu qui était intervenu, c’était les conjurateurs qui avaient été convié, pas leurs serviteurs. Que signifiait tout ceci ? Fleya jeta un regard à son démon comment le message avait pu lui revenir à lui lorsque la solution lui apparut. Le message…. D’ici là à ce qu’il ait intercepté son porteur dans un souci de protection envers la féline, il n’y avait pas long chemin. Croisant les bras, la Felidae observa son compagnon en secouant la tête. Ce dernier, étrangement, fit mine de ne pas comprendre où voulait en venir la tigresse. Et heureusement pour lui, la suite joua en sa faveur, car le temps de ce bref échange, l’humain avait repris parole.

Notre magie sécurisant les lieux nous pouvons dès à présent commencer les débats. Les objectifs de cette confrérie seront dans un premiers temps d’assoir la position des conjurateurs sur le plan politique. Que les gens nous craignent, cela les regarde, et dans un sens ça peut même nous être utile. Mais s’ils nous traquent ou nous persécutent, nous devons être en mesure de réagir de faire valoir nos droits nous-mêmes. Que justice soit rendue, et ce par tous les moyens que nous possédons.

Fleya rabattit ses oreilles. Qu’est-ce que c’était que cet hurluberlu ? Si dans l’idée se protéger de l’hostilité éventuelle des autres était louable, le ton et la tournure du discours sentait très mauvais pour la féline. Elle allait poser une question mais une tiefflins lui coupa l’herbe sous le pied.

Et comment procèderons-nous ? Avez-vous des plans des idées pour cela ?

Avez-vous idée du pouvoir que nous possédons ?! Combien de créatures de ce monde peuvent se targuer de faire appel à celles de l’Outre Monde ? Les appeler, les asservir ! Qui se risquerait à provoquer un autre Grand Cauchemar ?

N’exagérons rien, nous ne sommes pas légions non plus et nos serviteurs guère plus nombreux.

Précisément ! C’est par là que nous devons commencer. Nous devons chacun nous munir d’une légion de démons à notre solde ! Nous devons traquer  ces créatures, le débusquer et une fois à sous nos mains les forcer à devenir nos soldats !


Et comment ?! Les contrats ne sont pas aussi simple à établir et les contre partie souvent chères. Nous n’avons qu’une âme et une vie chacun, et ne nous sommes pas tous enclins à les sacrifier. Surtout qu’il faudrait répéter l’opération pour chaque démon, vous n’y pensez tout de même pas.

Mais il n’a jamais été question de leur laisser choisir les termes du contrat…. Soit, ils nous servent sans discuter, et leur contre partie est d’avoir la vie sauve…. Soit ils refusent, et il n’y a certes pas de contrat, mais on les tue.

Ce fut la phrase de trop pour Fleya, qui fut frappée par un véritable coup de sang. Elle se releva d’un coup, la colère commençant à s’entendre dans sa voix et s’interposa.


-Vous êtes complètement fous ! Vous dénaturez l’essence même des contrats, comment peuvent-ils avoir la moindre valeur ?! Un contrat découler d’un consensus mutuelle mais dans l’âme et conscience des deux parties ! Ce ne sont plus des partenaires, mais des créatures asservies ! Vous croyez vraiment qu’ils accepteront de vous obéir sans se rebellez ?! D’être sous le joug d’un fou furieux qui les enchaine ?!

Elle était à deux doigts de montrer les crocs tant le comportement de ce conjurateur la révoltait. Entre les autres participants il y avait des échanges de messes basses, mais l’interlocuteur de Fleya ne semblait pas décontenancé pour autant. Au contraire, il affichait un sourire satisfait et hautain.

Mais très chère, hé hé hé, c’est déjà fait….

-Quoi ?!

S’exclama la féline à la limite de l’horrifier. Il n’avait tout de même pas osé ! Mais voila qu’il appelait à lui d’autres créatures, alors que son Barghest était déjà là. Une dizaine de Geist apparurent alors au centre de la caverne. La féline plaqua sa main contre son museau pour réprimer un cri d’effroi, observant la scène avec un regard catastrophé. Certes les Geist n’étaient pas les plus puissantes créatures. Mais le nombre qu’il avait à sa botte était déjà conséquent. Surtout s’il avait employé les méthodes dont il avait parlé. Les autres conjurateurs observaient également la scène incrédule, avant de montrer un vif intérêt pour la proposition de leur confrère. Ce dernier se tourna vers un conjurateur tant et si bien encapuchonné, qu’on ne voyait absolument rien de lui. Il était vêtu de noir, d'un tissu épais et chaud, et surtout assez précieux. Il semblait cependant avoir une certaine importance, déjà parce que le démon guerrier qui était à ses côté n’était pas une petite frappe, mais surtout parce qu’on s’adressa à lui en ces termes.

Et vous grand Zaïthan ? Qu’en pensez-vous ? Vous imaginez-vous dans ma situation, mais avec votre puissance et votre sagesse ?

-C’est de la folie !!!

Fleya avait finalement recouvert sa voix pour hurler son indignation. Le dénommé Zaïthan n’avait même pas pu répondre que la tigresse reprit.

-Pour qui vous prenez-vous pour agir de la sorte ?! Nos pouvoirs ne servent pas à conquérir le monde et encore moins à réduire en esclavage nos invocations !!! Vous donnez raison à tous ceux qui nous condamnent en agissant de la sorte ! Et surtout votre comportement envers les démons est parfaitement inacceptable ! Ce n’est pas de la vulgaire chair à canon que l’on peut sacrifier au gré de nos envies !

Une fois de plus ce fut la surprise générale pour l’assemblée de conjurateurs présents qui visiblement ne regrettait pas de s’être déplacé. Le spectacle devenait très intéressant, allant de rebondissement en rebondissement. L’interlocuteur de la féline se mit à rire à gorge déployé avant de reprendre en la méprisant.

Pas de la chair à canon ? Voyons ce ne sont que des démons, personne ne se préoccupent de leur sort, pour qui vous prenez vous ? Leur héraut ? Ha ha ha ha !

-Et alors ça vous pose un problème ?!

Hein ? Quoi ?!

Un coup de bluff… Fleya n’avait ni plus ni moins que fait son coup de bluff le plus osé et mémorable de sa courte vie. Elle ? Héraut des démons ? Cela ne lui avait jamais effleuré l’esprit, et elle avait affirmé l’être pour pouvoir déstabiliser l’homme avec qui elle parlait. Elle ne savait pas dans quoi elle s’engageait, ni même si elle désirait réellement être le porte parole du peuple de l’Outre-Monde. Mais était-ce réellement la vérité ? Au fond d’elle-même, n’avait-elle pas déjà vécu suffisamment d’expérience et de choix qui auraient pu lui mettre la puce à l’oreille quant à cette volonté de défendre les intérêts de ceux dont personne ne se souciait, et qui pourtant les servaient…. Les conjurateurs se regardèrent, pris au dépourvus par la nouvelle. Leurs démons respectifs eux se lançaient des regards discrets entre eux, mais ils étaient tout autant décontenancé que leur maître. Ils en vinrent à observer Shotra dans l’espoir qu’il puisse avoir une attitude qui leur permettrait de savoir si sa maîtresse était sérieuse ou pas. Mais même lui fut choqué par les déclarations de sa tigresse. Ce fut le rire tonitruant de l’interlocuteur de Fleya qui brisa l’état de stupeur ambiant.

HA HA HA HA ! Mesdames et Messieurs, nous avons parmi nous l’Héraut de l’Outre-Monde ! HA HA HA HA ! Admirez la peluche coqueluche et défenseuse des démons ! HA HA HA !

Skuyzy…. Respectez l’orientation de cette jeune Felidae…. Vous êtes peut-être plus puissant qu’elle, mais vous n’êtes pas pour autant l’incarnation de la vérité absolue….

Zaïthan avait parlé, les rires naissant furent avortés, amenant un silence de plomb dans la caverne l’espace de quelques secondes. La féline elle-même ne savait pas trop comment réagir. Elle devait surement le remercier, mais elle se sentait franchement intimidé pour pouvoir réagir sur l’instant. Contrarié par l’intervention du conjurateur, Skuyzy reprit néanmoins, bien décidé à discréditer cette petite insolente à fourrure.

Et pourrait-on savoir votre nom, Suli ?

-Griffe-Lune….


Elle n’avait pas voulu lui dire son véritable nom. Elle n’avait pas confiance en lui, et elle n’était pas très rassurée quant aux autres conjurateurs qui se montraient très intéressés par la possibilité de pouvoir disposer d’une puissance alléchante. Skuyzy retint un ricanement en entendant le nom de la tigresse. Il reprit alors.

Eh bien Griffe-Lune je pense qu’il va falloir vous faire une raison ! Je ne sais pas pour vous, mais je pense que la plupart d’entre nous on déjà sacrifié un de leur serviteur pour X ou Y raison. D’ailleurs, je fais en sorte que la seule délivrance possible des miens soit la mort, hé hé hé ! Et je ne perds rien ! J’utilise jusqu’à leur cadavre en bouclier ! Dans le démon, tout est bon ! Ha ha ha !

Fleya affichait une expression parfaitement horrifiée alors qu’elle l’entendait parler. Comment pouvait-on être ainsi ? Comment pouvait-on être aussi dédaigneux  de la vie, de ceux qui se vouaient à soi, comment pouvait-on mépriser par de la mort même de ceux qui se sont battus pour nous ? Fleya était hors d’elle, la colère lui montant à la tête. Et ce n’était pas que ça…. Au fond d’elle se réveillait cette sombre partie qui avait fait surface il y avait quelque temps. Mais elle ne se montra pas, restant en retrait, alimentant la haine qui commençait à dévorer la féline.

-Vous êtes monstrueux ! Il est hors de question qu’on vous laisse agir de la sorte ! Vous êtes la honte des chamans et des conjurateurs !

Vous croyez Griffe-Lune ? Ne croyez-vous pas que vous inverser les rôles ? Vous qui vous rabaissez à défendre des démons…. Ils sont tout autant prêts à vous égorger que moi à les asservir, et vous êtes suffisamment naïve pour croire qu’ils vous épargnerons parce que vous les défendez ?! Réveillez-vous ma pauvre fille ! Vos démons ne vous sont pas plus fidèles que les miens ! Ils vous tueront à la moindre occasion ! Je veille à ce que cela ne m’arrivera jamais, quoi de plus naturel ? Tant qu’ils sont vivants, ils sont à mon service. Le reste m’importe peu….

La tempête s’est apaisée….

Zaïthan avait fait remarquer qu’on entendait plus le vent hurler dehors. La voie était de nouveau libre. Voulait-il mettre un terme à cet échange ? Seul lui pouvait le savoir…. Skuyzy reprit alors rapidement en se tournant vers les autres.

Mes chers confrères et consœurs, ainsi ce conclue notre première rencontre. Je vous laisse tous méditer sur ce qui a été dit, et nous nous rencontrerons bientôt de nouveau ! Je sens que certains d’entre vous sont déjà conquis, alors patience mes amis, nous nous retrouverons bientôt…

Chacun se leva alors pour repartir, Zaïthan le premier. Fleya resta seule un instant dans la caverne, elle avait fait de gros efforts pour ne pas trembler de rage. Cet homme était fou ! Odieux et complètement fou ! Elle devait faire quelque chose, mais que pouvait-elle faire ? Shotra vint derrière elle, posant sa gosse main sur son épaule. Il espérait la sortir de son trouble, ce qui fut plutôt réussi. La féline se tourna vers lui visiblement contrariée.

-Que puis-je faire Shotra ? Je ne peux pas rester là sans rien faire !

…. Héraut de l’Outre-Monde ?

-Oui je sais c’était pas prévu au programme, mais en même temps rien ne l’était je te dirais…. Je ne sais pas à qui demander conseil, et je ne peux alerter personne ! Qui me croirait ? Et même si on me croyait je serais la première à être mise aux arrêts ou pire encore…

Fleya soupira, désespérée et aux aboies. Shotra posa ses deux mains sur ses épaules pour l’inciter à partir. Il ne servait plus à rien de rester ici. Mais alors qu’ils allaient pour sortir, les Guest s’interposèrent entre les deux compagnons et leur sortie. Skuyzy sortit de l’ombre en ricanant. Fleya plissa les oreilles en arrière, son pelage s’hérissant immédiatement, tandis que Shotra s’était déjà érigé en rempart pour la tigresse.

-Vous ! Qu’est-ce que vous me voulez encore ?! Hors de ma vue ! Disparaissez !

Ho non petite Griffe-Lune, c’est VOUS qui allez disparaitre !

-Quoi ?!

Fleya et Shotra reculaient doucement tandis que leurs adversaires approchaient.

Je ne peux pas prendre le risque de perdre le moindre adepte à ma cause, pour une jeunette écervelée et inexpérimentée qui prône des élucubrations candides !

Fleya commençait à paniquer. Elle n’avait pas vu venir le danger et elle pesta contre elle-même. Ils étaient encerclés par les Geist et Shotra ne savait pas comment se positionner pour protéger la jeune Felidae. La féline resserra ses pattes sur son arme pour se donner du courage et un peu de contenance. Les propos de Zaïthan lui revinrent en tête. Skuyzy était plus puissant et expérimenté qu’elle. Avait-elle seulement une chance ? Et comme si la situation n’était pas suffisamment critique, voila que le conjurateur ennemi en remit une couche.

Cruelle dilemme ma pauvre Griffe-Lune…  Car si vous me combattez, vous devrez abattre ces « pauvres » créatures victimes de mon terrible joug. Aurez-vous le cœur à massacrer les « malheureux » prisonniers de mon pouvoir ?

-Pourriture !

La féline sentait son âme entière se révolter contre l’infamie que représentait cet homme à ses yeux. Elle ne pouvait accepter cette idée, elle refusait qu’il puisse s’en sortir de la sorte. Devait-elle tuer ces Geist, tous monstres qu’ils étaient, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la compassion pour eux. Les créatures, plus vraiment vivantes, rampaient en se rapprochant dangereusement des deux compagnon. La féline plongea son regard affligé de tristesse dans le Geist qui lui faisait face. On pouvait lire dans son regard sa répugnance à l’idée de devoir les tuer dans de pareilles conditions. Créature démoniaques ou pas, elles n’en étaient pas moins victimes à ses yeux. Le Geist lui répondit une phrase qui voulait alors tout dire.

Plutôt la mort que la souillure….

-Mais… Non ! Je…

Shotra tourna lentement sa  tête vers sa jeune tigresse. Les Geist étaient asservis mais ils avaient encore leur liberté de penser. Et Shotra avait tout à fait compris leur volonté. Ils avaient été privés de leur liberté, leur fierté détruite, et leurs espoirs dissout. La mort était en un sens préférable à ce déshonneur, et l’ombre abyssale comprenait parfaitement cela. Fleya croyait sombrer davantage dans un cauchemar sans fin. Plus ça venait plus la situation devenait insoutenable. C’était tellement injuste et épouvantable….

~La vie est ainsi Fleya, implacable et cruelle…. Tu es peut-être le dernier et funeste espoir pour ces hères. Tu as prétendu vouloir les représenter ? Les protéger ? Maintenant, il te faut tenir parole… Sans tenir compte des tournures que cela prend.~

~Je ne peux pas ! Je ne pourrais pas ! Et de toute façon je ne serais jamais assez forte pour tous les combattre ! Ils ne vont pas se tuer pour m… Non… Je ne peux quand même pas…..~


~Et pourquoi pas…. ?~

La féline observa les Geist. Son idée était surréaliste, et pourtant, elle était peut-être la seule chance qui lui restait. Le tout pour le tout.


-Écoutez-moi Geists ! Vous qui avez tout perdu, vous possédez encore le pouvoir sur une chose ! La seule chose qui vous reste….

Que crois-tu faire petite sotte ? Tu crois qu’ils vont t’écouter peut-être ? Ha ha ha !

Mais comme pour contrarier Skuyzy, les Geists s’étaient arrêtés, avant de se regarder de leur unique œil.

-Cette chose est celle qui vous lie à ce monstre ! Celle qui vous emprisonne jusqu’à ce qu’on vous l’arrache…. Aujourd’hui, vous avez l’unique chance d’en disposez une dernière fois comme vous l’entendez, de reprendre le pouvoir sur elle ! Et… je saurai honorer votre sacrifice….

Les Geists furent sensiblement interpellés par la proposition de la jeune féline. Elle ne doutait de rien celle-là ! Mais ils furent interrompus dans leur interpellation par le rire sinistre de leur maître.

Ha ha ha ! Parce que tu crois vraiment qu’ils vont t’obéir ? Ils n’iront pas perdre la seule chose qu’ils leur reste pour tes beaux yeux ! Des démons se sacrifier pour sauver quelqu’un d’étranger HA HA HA !

Mais voila que Skuyzy commença à s’étrangler en voyant un Geist briser la nuque d’un de ses compères avant de lui-même subir le même sort. D’autres se coupèrent la gorge, chacun trouvant le moyen de mettre fin à son existence, fin à sa servitude.

QUOI ?! C’est impossible ! Les créatures de l’Outre-Monde ne se sacrifient pas pour la vie des autres !

-Mais je ne leur ai jamais demandé de se sacrifier sans compensation….

Comment ?!

Les esprits des Geists commençaient à peine à quitter leur corps pour rejoindre l’Outre-Monde dans lequel ils devaient retourner, que Fleya intervint. Elle se précipita à leur encontre avant qu’ils ne disparaissent et leur dit hâtivement.

-Esprits des défunts Geists ! Je vous propose un contrat ! Je vous prête ma force pour rester quelques temps ici, en échange détruisez mon ennemi ! Accomplissez votre vengeance !!!

Contrat…. Accepté.

Skuyzy glapit en reculant, paniqué. Cette gamine… Venait de retourner ses serviteurs contre lui ?! Ils n’avaient pas hésité à se tuer tant qu’on leur permettait d’accomplir leur vengeance ?! Voilà qui était propre à un démon…. Il ne pouvait pas lutter, il avait dompté ces créatures en les attaquant une par une. Mais en groupe. Fleya manqua de s’effondrer. Shotra la retint de justesse. Elle luttait à présent pour rester consciente. Il le fallait…. Elle devait rester forte pour permettre aux esprits Geist de rester sur cette terre. Du moins le temps qu’ils règlent leur compte….. Dans un élan désespéré, Skuyzy envoya son Barghest attaquer Fleya, espérant chasser ces esprits si elle mourrait. Mais l’un d’entre eux s’interposa, tandis que les autres encerclèrent le conjurateur.

Nous avons donné….. Notre sang pour ta gloire…. Mais maintenant…. C’est le tien qu’on va boire !!!

Il y eu un cri de terreur, puis de douleur, des plaintes d’agonies et enfin plus rien. Fleya tenait à peine debout, sa vision n’étant pas des plus efficace en cet instant. Elle vit les esprits venir à son encontre. Elle espérait qu’ils ne se retourneraient pas contre elle. Elle n’était pas en mesure de se battre. L’un des esprits s’avança et lui dit de sa voix spectrale.

Contrat…. Honoré.

Doucement, les esprits s’évanouirent, le dernier adressant un hochement de tête à la féline avant de lui aussi disparaître. Fleya se laissa tomber dans l’inconscience, n’y tenant plus. Son corps était aussi épuisé que son esprit navré. Elle était si triste de la funeste issus de ces Geists. Elle rouvrit les yeux, Shotra la tenant dans ses bras pour ne pas que son corps se refroidisse au contact du sol gelé. Elle était encore très fatiguée, et il devait l’aider à marcher. Son cœur était profondément meurtri, cette victoire avait un goût amer, et elle ne put contenir les larmes chaudes qui perlaient sur son visage.

-C’est injuste Shotra ! Ça n’aurait pas dû finir comme ça !

…. Morts…. Mais en paix.

Fleya demeura interdite. Il avait raison et elle le savait mais pourtant elle n’était pas satisfaite et elle lui dit entre deux sanglots.

-Il faut faire quelque chose Shotra !

….Plus tard Fleya…. Un peu…. De repos.

Il n’avait pas d’idée, et de toute manière dans son état elle ne pourrait rien pour personne. Le démon d’ombre comptait bien l’emmener en lieu sûr pour qu’elle puisse se requinquer avant la suite. Et tandis qu’ils avaient quitté la caverne, une silhouette sortit des ombres applaudissant lentement et riant doucement.

Bravo, Fleya…. C’était bien joué….

Zaïthan se tourna vers le cadavre de Skuyzy.

Finalement tu as appris que trop tard que le pouvoir ne faisait pas tout…. Dommage pour toi. Mais tu n’es pas le seul à penser de la sorte. Il y en aura d’autre dans ton genre….

Il se tourna de nouveau vers la sortie qu’avait empruntée la jeune tigresse.

Est-ce qu’elle survivra à la soif de pouvoir de ses confrères ? Au caractère incertain des peuples de l’Outre-Monde ? Hé hé hé que tout ceci est intéressant…. Que nous réserveras-tu, Fleya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'héraut de l'Outre-Monde (RP Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SORTIE] L'Outre Monde [UW] ---> Changé en FoW [Terminé]
» TALISMAN
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée d'Ildir ::  :: ­Norpalie :: La Redoute brumeuse-